Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Devenir paysans : ça y est, on déménage !


Publié le 28 mai 2019 par Madame Ophrys

Après quelques digressions sur des sujets un peu plus personnels, je reviens enfin te parler de notre projet de micro-ferme !

Tu t’en souviens peut-être, nous attendions globalement le bon vouloir de notre entrepreneur afin d’avancer sur les travaux de notre maison.

Quand vient enfin l’élément déclencheur

Par curiosité et histoire de tâter le terrain, Chéri et moi avions actualisés nos CVs et les avions mis en ligne sur diverses plateformes d’emploi françaises. Nous avons bien reçu quelques coups de fils, mais sans pouvoir donner de date de disponibilité, ça n’allait jamais plus loin. Et puis un jour de novembre 2018, Chéri reçoit une offre qu’il ne peut refuser. L’entreprise est à 40 min de route de notre futur domicile, son profil correspond très bien au job, c’est un CDI et le salaire est intéressant. « Oui mais pour la disponibilité, ce n’est pas encore très clair voyez-vous… » « Ah mais pas de soucis, je prévois de doubler l’effectif de notre service d’ici fin 2019. Donc dites-moi la date à laquelle vous êtes disponible, et c’est bon pour moi ».

Bon, ben du coup on se retourne vers notre entrepreneur : « Allo ? Oui, il faut absolument que tu nous donnes une date de fin des travaux, parce que là on a une offre d’emploi à ne pas laisser passer ! » « Ah ça devient sérieux ! Bon ben si on s’y met à fond, début avril 2019 vous devriez pouvoir être chez vous ». Bon ben ok alors, lançons la machine, on a enfin une date !!!

Quand on planifie le déménagement

Nous démarrons donc enfin le processus : Chéri et moi annonçons officieusement la date de notre départ à nos patrons respectifs, qui font un peu la gueule d’ailleurs, il faut croire que nous sommes de bons éléments ! Mais l’argument du « On ne vous quitte pas parce qu’on a trouvé une meilleure entreprise, mais bien parce que travailler à 500 km de son domicile c’est difficilement faisable » est imparable. Pour Chéri c’est réglé, le contrat avec sa nouvelle société est signé très rapidement.

Pour moi par contre il faut seulement que je me mette à chercher. Mon patron me demande de très nombreuses fois de partir le plus tard possible, parce que ça le mettrait vraiment dans l’embarras si je partais trop tôt. Je l’aime bien moi mon patron, et ma société actuelle aussi, donc j’essaie de tout faire pour limiter les dégâts, et je négocie avec Chéri un départ différé. Sa condition : il a son anniversaire le 2 mai et il veut qu’on le fête ensemble. OK vendu. Du coup on déménage début avril, mais moi je viendrai le rejoindre le 1er mai (en plus c’est férié, nickel).

Nous prévenons également le propriétaire de notre logement actuel, et nous nous mettons d’accord sur notre date de départ, le 4 avril. Chéri habitera directement en France après notre déménagement, et moi je squatterai chez un ami en attendant de pouvoir le rejoindre en mai.

Maintenant que l’on a une date, encore faut-il trouver un déménageur. Je commence donc de façon classique, en sollicitant des déménageurs près de notre domicile actuel en Belgique, et des déménageurs aux alentours de notre future maison. Et là je tombe des nues : les devis varient entre 3700€ et 7200€. Mais je ne veux pas de camionnette en or massif moi ! Du coup je regarde aussi ce que ça coûterait de faire ça par nous-mêmes, en louant un camion et en demandant à quelques amis. En comptant la location des camionnettes (et pas camions, car cela requiert un permis C), le carburant, les péages et le défraiement de la main d’oeuvre sur place (ben oui, si des potes nous aident, la moindre des choses c’est de leur offrir le gîte et le repas), on en arrive à 2500-3300€… Si tout va bien. Ben oui, si tu as un accident sur le route, si tu griffes le camion ou le portique en entrant chez toi, ou bien si tes affaires n’étaient pas bien attachées dans le camion et que tu abîmes un peu tes meubles, les suppléments coûtent vite très cher !

En demandant de l’aide à la communauté Dentelle (les filles, je vous adore !), Mme Framboise m’a indiqué une super plateforme de transport de fret, Fretbay.com. Pour la partie déménagement, il suffit de mettre les caractéristiques (volume transporté, adresses de départ et d’arrivée, etc), ensuite vous recevez des propositions de prix, et à vous de sélectionner la plus intéressante. Les prix sont cassés, simplement parce qu’il s’agit de professionnels du transport international, et grâce à vous ils évitent de faire une partie de leur trajet retour à vide. Ils ne facturent donc qu’un aller simple, à l’inverse du déménageur près de chez moi par exemple. C’est ainsi que j’ai pu boucler mon déménagement pour 1400€ tout compris, avec 3 déménageurs qui vont se charger du transport (donc on n’a plus besoin d’amis pour nous donner un coup de main).

Quand on croise tous ses doigts (même les orteils) pour que les travaux soient finis à temps

Maintenant que tout est en route, il ne faudrait surtout pas que notre entrepreneur ait du retard, car quoi qu’il arrive, le 5 avril on débarque avec nos meubles. Donc autant te dire que l’on est au taquet avec notre entrepreneur ! Nous avons tout de même quelques surprises de dernière minute, comme par exemple qu’il n’a pas tenu compte de la hauteur sous plafond dans la douche, qui est de 1,60m (sans compter la hauteur du bac de douche), donc on allait devoir prendre notre douche assis… Heureusement, Chéri a vite trouvé la parade et a refait l’aménagement des différentes pièces de l’étage, de façon à mettre la salle de bain à l’endroit le plus haut de plafond.

D’ailleurs, si toi aussi tu fais des travaux, si tu prévois de déménager ou si tu veux simplement ré-arranger la disposition des pièces chez toi, je te conseille la plateforme Kozikaza. Elle est gratuite, extrêmement intuitive et très complète. Nous avons commencé par définir les dimensions des pièces (murs, hauteur, fenêtres, etc.), puis nous y avons mis nos meubles (que nous avions mesurés au préalable). Le catalogue de mobilier est extrêmement fourni, afin de coller au plus près de ta situation. Il y a même moyen de visualiser les circuits électriques, pour savoir où poser tes interrupteurs et tes prises. Et ensuite tu peux extraire tes plans en 2D ou 3D.

Par exemple, voici à quoi ressemblent le plan et la vue 3D de notre future pièce de vie.

Ensuite, notre entrepreneur nous a annoncé qu’il y avait un dénivelé de 14 cm au rez-de-chaussé, qu’il n’avait pas remarqué avant. Sur 6m, ça fait quand même plus de 2cm/m, c’est énorme, on ne peut pas laisser ça comme ça ! Du coup pas le choix : on casse la dalle de béton et en recoule une… En faisant cela, on s’aperçoit que nous avons une jolie veine d’eau qui passe sous la maison et qui remonte dans notre cuisine. Il faut donc faire un drainage tout le tour de la maison… Et bam, voilà qui alourdit le devis de quelques milliers d’euros supplémentaires. Plus quelques autres petites surprises dans le genre, bref, de quoi nous faire stresser sur le devis final et sur la date de fin des travaux.

Nous avons 2 visites de chantier prévues, et nous ne manquons pas de faire des photos pour pouvoir ensuite se refaire toute l’historique des travaux (que je ne vais pas te mettre ici, parce je ne pense pas que ça t’intéresse ^_^). Entre-temps je cherche toujours de façon active un job en France, mais pour l’instant ça ne donne rien du tout (mon profil est jugé intéressant, mais on veut m’envoyer travailler à 2h de route de mon futur chez-moi…). Pour rappel, oui nous avons un projet de micro-ferme, mais nous n’avons pas les moyens de quitter nos jobs pour ne vivre que de ça maintenant, d’autant plus que l’on part de rien (ou presque) concernant le terrain : à l’heure actuelle c’est une prairie. Idéalement, nous devons donc avoir chacun un salaire pour assurer le financement des travaux d’aménagement nécessaires du terrain, et s’occuper du jardin et des animaux en plus de nos jobs.

Et enfin vient le jour du déménagement

Il n’y a rien de particulier à raconter à ce sujet, tout s’est très bien passé. Les 3 déménageurs engagés ont fait du très bon boulot. Ensuite, mon mari et moi sommes allés acheter les meubles manquants (car certains meubles, notamment ma garde-robe, étaient trop hauts pour rentrer dans notre nouveau chez-nous) et nous avons essayé de rendre la maison habitable en un minimum de temps.

Nous étions arrivés le vendredi, et le mercredi matin me voilà déjà dans un bus direction la Belgique. Et oui, pour rappel Chéri commence son nouveau job dès le lundi, mais moi je dois retourner en Belgique terminer le mien. Je squatte alors chez un ami pendant 3 semaines, avec juste un petit baluchon de vêtements et ma trousse de toilettes.

Et là, c’est la déprime… Mais tu en sauras plus dans ma prochaine chronique.

Et toi, as-tu eu des soucis de délais lors de tes travaux ? As-tu déjà fait effectuer des travaux loin de chez toi, que tu ne pouvais superviser en personne ? As-tu eu du mal de tout boucler avant le Grand Jour ? Raconte-moi tout !

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Ouch ! Mais non, la suite steupleyyyy ! Pourquoi la déprime, après un déménagement, c’est censé être bien !

Petite question pratique : j’avais déjà entendu parler des pro du fret que ça arrange bien de compléter le camion. Par contre, qu’en est-il du chargement/déchargement ? En plus, ce sont des semi, donc ils vont difficilement dans les zones pavillonnaires à petites rues par exemple ?

le 28/05/2019 à 09h17 | Répondre

Madame Ophrys

Pourquoi la déprime ? Et bien tu vas devoir attendre le prochain article ;-).

Sinon pour le déménagement, en fait j’ai reçu des devis de déménageurs professionnels (ce ne sont pas de simples transporteurs), c’est juste que pour eux 500km c’était de la gnognotte (les miens venaient de Pologne et allaient en Espagne, alors bon…).
Et donc ils ont fait un vrai boulot de professionnel, très soigné, je n’ai rien eu à dire.

Concernant le camion, j’ai justement sélectionné un transporteur qui me proposait 3 camions de 20m3 plutôt qu’un seul camion de 60m3, justement parce que comme ça j’étais sûre qu’ils passaient dans toutes les rues (et dans ma cour), et aussi parce qu’ainsi j’avais 3 paires de bras au lieu d’une !

le 29/05/2019 à 22h21 | Répondre

Caroline

Ooh merci pour le lien de cette plateforme ! Nous déménageons cet été et javais bien du mal à trouver quelque chose de complet, mais gratuit, et je n’avais pas trouvé celle-ci dans mes recherches 🙂
Ca n’a pas du être facile de laisser le Chéri dans votre nouveau chez-vous pendant 3 semaines… J’espère que vous n’avez pas eu d’autres mauvaises surprises en tout cas !

le 28/05/2019 à 09h17 | Répondre

Madame Ophrys

Tu parles de Kozikaza je suppose ?
Parce que la plateforme Fretbay propose des devis certes très intéressants financièrement, mais en aucun cas ce n’est gratuit.
En ce cas, je suis ravie d’avoir pu t’aider 🙂

Et non en effet ce n’était pas facile de retourner en Belgique continuer mon job comme si de rien n’était alors que Chéri et mes affaires étaient en France… Mais tu en sauras plus dans mon prochain article.

le 29/05/2019 à 22h27 | Répondre

Caroline

Oui oui bien sûr 🙂 pas besoin de déménageurs pour nous, nous construisons à 10min en voiture et notre appart était meublé donc nous n’avons aucun meuble ahah !

le 30/05/2019 à 00h59 | Répondre

Colombine

J’ai également utilisé Kozikaza pour certaines pièces chez nous. Je trouve que c’est parfois très lent et que ça ne réagit pas au quart de tour… Par contre c’est quand même très pratique et ça nous a énormément aidé pour organiser la chambre de Belle-Fille et ça permet bien de visualiser la pièce. Notamment les espaces de passage.

Les mauvaises surprises dans un chantier il y en a, mais les 2 que tu cites ici sont quand même énormes !! J’espère que pour le reste ça a quand même été…

le 28/05/2019 à 09h29 | Répondre

Virg

+1 connaissant bien les travaux en général, j’avoue aussi avoir été outrée, ce ne sont pas des surprises là, carrément refaire une dalle, ça coûte une fortune et, vu l’inclinaison, il aurait dû le remarquer immédiatement

le 28/05/2019 à 17h53 | Répondre

Madame Ophrys

Pour l’inclinaison, j’avoue que je me suis demandé comment on ne l’avait pas vu avant.
Mais en fait c’est la maison entière qui est sur le quinquin, donc quand tu es à l’intérieur, les murs sont perpendiculaires au plancher et tu ne remarques rien.
Bon, quand on a mis un niveau, effectivement c’était vraiment trop flagrant au rdc, là où on allait mettre notre cuisine (imagine, tu ne peux rien poser sur ton plan de travail sans que ça ne roule ?), donc bon on a décidé de tout casser et tout refaire « droit », mais du coup maintenant on remarque bien les murs de traviole ^_^.

Par contre pour la hauteur de la sdb, je n’ai pas compris comment ils n’ont pas pensé à la mesurer. C’est Chéri et moi, lors d’une visite chantier, qui avons pris toutes les mesures pour choisir nos meubles et qui avons remarqué le problème (et c’est Chéri qui l’a résolu en 15 min max sur Kozikaza).
Au final la disposition des pièces au 2ème étage est mieux maintenant qu’avant, donc au final on est gagnant (Voyons le positif ^_^)

le 29/05/2019 à 22h46 | Répondre

Madame Ophrys

C’est vrai que plus tu charges le plan avec divers éléments et plus le fichier devient lent et lourd à charger, c’est normal.
A la base nous avions mis notre maison principale avec les dépendances, mais le fichier devenait vraiment trop lourd donc on a préféré séparer bâtiment par bâtiment.
Tu peux carrément le faire pièce par pièce si tu le souhaites, au moins ainsi les fichiers restent faciles à modifier.

Et concernant les « surprises », celles-là étaient pas mal il faut l’avouer, il y en a eu d’autres plus petites comme le fait que le plombier a oublié d’ajouter un lave-mains dans les toilettes (trop tard pour le modifier maintenant), les déchets de chantier n’ont pas tous été évacués (on a 2 pièces « débarras » remplies d’emballages plastiques, cartons et autre déchets de chantier).

le 29/05/2019 à 22h36 | Répondre

Pippa (voir son site)

Oooh, quel plaisir de lire la suite de tes aventures.

Le 2 mai est à présent passé, j’espère que tu as pu retrouver ton chéri et que tu trouves tes marques dans ton nouveau logis 🙂

Hâte de lire la suite !

le 28/05/2019 à 09h35 | Répondre

Madame Ophrys

En effet, j’ai depuis gagné moi aussi notre chez-nous et j’ai pu retrouver Chéri !
Merci de ton suivi régulier, à bientôt dans le prochain article !

le 29/05/2019 à 22h49 | Répondre

Marjolie

Si ce n’est pas trop perso, vous travaillez dans quels secteurs ton chéri et toi? Quand je lis qu’on vous appelle, on vous appelle pour vous proposer du boulot, j’hallucine!! On ne vit pas dans le même monde… quel luxe de pouvoir changer aussi facilement et même d’avoir des propositions sans chercher! Ca fait rêver!
J’espère que ce changement de vie se passe bien, que la maison vous convient au quotidien (après toutes ces péripéties) puisque tu es installée depuis un petit mois maintenant.

le 31/05/2019 à 10h18 | Répondre

Madame Ophrys

Hello Marjolie, alors Chéri est dans une branche particulière de l’informatique (business intelligence ou informatique décisionnelle en français) qui intéresse peu les informaticiens « purs et durs », mais en plus lui fait le lien entre la technique et l’opérationnel (ce qui est très rare dans le milieu), il parle min 10 langages informatiques (+ anglais/français) et il n’a « que » 4 ans d’expérience, donc il ne faut pas le payer trop cher même s’il a déjà un statut de « senior ».

Quant à moi je suis plus dans l’administratif, dans l’assurance qualité et gestion de l’environnement plus précisément, et ce métier peut s’appliquer à de nombreux secteurs (médical, pharma, public, construction, etc) et les normes auxquelles je dois répondre sont internationales, donc pas de souci ni de secteur ni de frontière.

Il faut savoir aussi que Chéri et moi avions fait une « réorientation de carrière » il y a 2 ans, quand nous avions acheté la maison, afin de préparer notre venue en France et se rendre intéressants pour le marché de l’emploi de la région.

Et je précise aussi que pour Chéri comme pour moi, ce sont surtout les sociétés de consultance qui nous appellent, car ce sont surtout pour elles que nos profils montrent un réel intérêt : nous sommes plutôt des couteaux suisses (beaucoup de connaissances variées sans réelle spécialité) donc elles peuvent nous placer chez n’importe quel client ou presque, nous ne sommes plus débutants mais ne réclamons pas non plus le salaire de qq qui a 10 ans d’expérience (donc grosse marge bénéficiaire pour elles), etc.
Voilà, j’espère t’avoir un peu aiguillée.

le 06/06/2019 à 11h03 | Répondre

Marjolie

Merci pour ces précisions. Vous vous êtes réorientés comment, en faisant des formations?

le 08/06/2019 à 10h21 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?