Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Comment surmonter un chagrin d’amitié ?


Publié le 23 mai 2016 par Riverofsorrow

L’amitié chantée par Georges Brassens, c’est beau. Mais en vrai ? Que faire lorsqu’un ami se sépare brutalement de nous, de manière unilatérale, sans nous laisser voix au chapitre ? C’est ce que je vis depuis déjà deux ans et demi…

Oui oui, tu as bien lu : ça fait deux ans et demi que je me suis fait « larguer », et j’ai l’impression que c’était hier. Je ne parviens pas à passer à autre chose. Je ne suis probablement pas la seule, alors je fais appel à toi, amie lectrice, pour avoir tes bons conseils !

Amies fâchées

Crédits photo (creative commons) : cherylholt

La genèse

Bon, déjà, il faut que tu saches que, dans la vie, j’ai toujours eu l’impression d’être la cinquième roue du carrosse. Ça commence mal !

Avec cette fille et trois autres, nous nous sommes rencontrées il y a fort longtemps autour d’une passion commune. Très vite, avec cette amie en particulier, on a accroché et on est devenues inséparables (« Tu seras mon témoin/la marraine de mon enfant » etc.) malgré nos quatre années d’écart. C’était ma meilleure amie, on rigolait comme des baleines, ensemble. Avec les autres, c’était un peu différent, forcément.

Cependant, au fil du temps, tout ça s’est un peu étiolé. Prise dans le quotidien et ayant moins de points communs avec les autres, j’ai donné moins de nouvelles au groupe. (Je te rassure : elles ne m’en donnaient pas non plus, mais ça, elles l’ont oublié !) Mais bon, c’étaient mes meilleures amies, alors je me disais que ça n’avait que peu d’importance.

Le basculement irréversible

Ma meilleure amie a rencontré celui qui est devenu son mari. Ce dernier et mon conjoint ne s’entendaient pas, et en venaient aux mains dès qu’ils se voyaient. Forcément, on s’est moins vues : je me sentais coupable.

Au printemps 2013, la dégradation de notre relation s’est accélérée. J’avais du mal à supporter ses indécisions (« je veux/je ne veux plus/finalement, je veux à nouveau »), et j’ai pris un peu de distance, ayant l’impression de n’être qu’un faire-valoir pour elle. Mon tort a été de ne pas lui dire les choses de manière franche, car je ne sais pas le faire. Erreur. Tout ça en parallèle d’un nouveau boulot qui me prenait toute mon énergie.

À ce moment, je me suis confiée à une autre amie de notre groupe. Seconde erreur. Cette personne est allée tout raconter à ma meilleure amie et au groupe entier (toi aussi, tu as l’impression d’être en maternelle ?). Conséquence immédiate : j’ai reçu des mails pour me dire qu’elles ne voulaient plus me voir.

Le pire est venu de ma meilleure amie : un mail assassin dans lequel elle me reprochait beaucoup de choses et m’insultait. Elle a refusé toute explication. Coup dur alors que le père de mon conjoint et mon oncle venaient de décéder.

La situation actuelle

Je l’ai revue par hasard quelques mois après, et je me suis aperçu qu’elle nous insultait, mon futur mari et moi, sur le profil Facebook d’une « amie » commune. Depuis, silence radio. On s’est mariées chacune de notre côté.

Jusque en novembre 2015, où je l’ai croisée par hasard au rayon maternité d’un magasin : elle enceinte de visiblement 7-8 mois, moi de 6. Elle m’a vue et a quitté précipitamment le rayon. Chamboulée, je suis également sortie rapidement du magasin, pour me retrouver de nouveau nez à nez avec elle. Elle m’a jeté un regard noir et a reculé, de peur que je ne vienne lui adresser la parole.

Depuis, j’y pense chaque jour. Si je peux expliquer certaines choses et reconnais les erreurs que j’ai commises (j’essaie aujourd’hui de formuler mes angoisses et déceptions), je ne comprends pas cette haine qu’elle éprouve. Je ne comprends pas non plus cette douleur que je ressens et qui ne passe pas.

Je sais bien que ça peut paraître ridicule, à mon âge, de rester bloquée dans cette histoire. Je sais également que nos conjoints ne s’entendant absolument pas, la vie nous aurait séparées tôt ou tard. Mais j’en souffre. Et personne ne comprend vraiment.

Je me prends à rêver qu’un jour, tout sera oublié.

Et toi, tu as déjà vécu ça ? Comment l’as-tu géré ? Comment as-tu fait pour passer à autre chose ? Viens en discuter…

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

Tout d’abord, que d’avoir écrit article, t’aura fait beaucoup de bien.
Je pense également que si cela t’est toujours douloureux aujourd’hui c’est que tu n’as pas eu de chance de t’expliquer. C’est très difficile dans ces cas là de ne pas imaginer ce que l’on aurait dit et ce que l’on aurait pu faire.
Je me suis par le passé souvent retrouver dans cette situation, et je vraiment dans mon cas, ces personnes qui m’ont fait souffrir et me sentir mal comme personne, ne sont plus dans mes amies au contraire d’autres personnes. Si une amitié est déséquilibrée elle n’est jamais bénéfique. Tu sembles en avoir conscience puisque tu écris toi même avoir été là 5e roue du carrosse.
Tu t’es mariée, tu vas avoir un enfant, tu n’as pas besoin de t’encombrer de cette relation. Je suis sûre que dans le futur tu auras dans ton entourage des personnes sur lesquelles tu pourras compter et qui te feront oublié ces « amies » qui clairement ne te meritaient pas.
Bon courage à toi.

le 23/05/2016 à 08h45 | Répondre

Riverofsorrow

Merci!

Effectivement, ça m’a fait du bien de rédiger cet article et je me sens plus apaisée depuis.

Et oui, vive les relations équilibrées!

le 25/05/2016 à 10h14 | Répondre

Madame Nounours

Ta situation n’est pas facile. J’ai eu des déceptions amicales par le passé mais sans doute en rapport avec mon caractère je me suis toujours dit que si cette amitié est aujourd’hui fini c’est parce que c’est la vie et qu’il faut tourner la page et que la vie me permettra de faire des nouvelles connaissances et tant pis pour les autres. Pour ton amie, lui as tu écris un mail pour lui faire part de ton mal être sur la fin de votre amitié et que tu regrette la tournure qu’a pris votre froid actuel?. Même si elle ne te réponds pas, ce mail te permettra d’être en paix avec toi et de tourner la page de cette amitié et d’aller de l’avant vers des nouvelles amitiés. Si une amitié doit se finir c’est le destin et même si tu es amère aujourd’hui, c’est la vie et je suis certaine que de nouvelles amitiés verront le jour et te feront oublier cette ex amie qui peut être se mordra les doigts de son côté. Mon message est peut être brut de pomme mais je pense qu’il faut aller de l’avant. Bon courage

le 23/05/2016 à 09h39 | Répondre

Riverofsorrow

Non, ton message n’est pas dur!

Je lui avais effectivement écrit, mais comme tu peux t’en douter, sans obtenir de réponse.

Merci!

le 25/05/2016 à 10h16 | Répondre

Madame Nounours

Je suis désolée pour toi. C’est dommage qu’elle ne t’ai pas répondu mais tant pis pour elle. Je te souhaite de rencontrer des nouvelles amitiés qui te permettront d’oublier cette amitié.

le 26/05/2016 à 07h59 | Répondre

Nina

J’ai connu ce type de déceptions et c’est souvent à des tournants de la vie.On ne se reconnait plus dans l’autre et au bout d’un certain temps cela explose.Ma psy disait aussi que si on ne rompt pas en amour on se rattrappe en rompant en amitié.Peut etre!J’ai connu la meme chose que toi, mon amie est revenue 30 ans après avec une nouvelle vie et de nouvelles priorités et des expériences de vie.

le 23/05/2016 à 11h15 | Répondre

Riverofsorrow

J’aime ce que dis ta psy: ça s’applique très bien à ma situation!

le 25/05/2016 à 10h17 | Répondre

Nina

Cela m’a fait cogiter pendant de nombreuses années.Au final je me suis dit que je préférais etre instable en amitié qu’en amour.Mais quand mème que l’ame humaine est compliquée!

le 25/05/2016 à 11h55 | Répondre

Mlle Origan

Je me reconnais dans ton article, mais à la fois dans le rôle de la larguée et dans celui de la largueuse. Je ne parle plus du tout à une très bonne amie depuis bientôt un an, et j’ai toujours un coup de tristesse quand je pense à nos derniers messages.
Je faisais aussi partie de tout un petit groupe, et cette amie a cessé de nous donner des nouvelles, la seule personne avec qui elle restait en contact était son ex-copain. Elle s’intéressait un peu à ce qu’on devenait, mais ne nous posait jamais de question, et passait par son ex pour prendre des nouvelles. Elle ne répondait pas quand je la sollicitais pour se voir, et c’était toujours l’ex qui arrivait pour nous dire « ah elle t’a pas prévenue, elle ne vient pas ! ». Ça a fini par m’agacer et je lui ai écrit un mail pour lui dire que j’étais blessée par son attitude. Elle m’a répondu qu’elle comprenait, qu’elle ferait des efforts, mais tout a continué de la même manière exactement. J’ai fini par lui envoyer un message lui disant que je n’avais pas envie de lui courir après éternellement, je n’ai jamais eu réellement d’explication sur sa façon de faire, de ne rien changer malgré mes reproches, et nous ne nous sommes pas parlées pendant un moment. Pour le coup, j’ai eu l’impression d’avoir été « larguée » comme tu dis. A cause de ce « manque de nouvelles » de sa part et du fait qu’elle ne m’a pas dit les choses franchement (deux choses dont tu reconnais t’accuser, et dont je comprends qu’elles aient entraîné une scission avec ton amie).
Un an plus tard, je me suis fiancée et j’ai songé que si je ne l’invitais pas aux fiançailles entre amis, cela voulait vraiment dire que je la rayais de ma vie et que ça me ferait de la peine. Alors je lui ai simplement adressé une invitation par facebook. J’ai attendu jusqu’au jour J qu’elle coche « oui » « non » ou « peut être ». Et le lendemain je lui ai envoyé un message un peu furax en lui disant que si elle ne prenait pas la peine de répondre à ça, ça lui serait sûrement trop difficile de répondre à un faire-part, et que pour m’éviter cette attente sans but je ne lui en enverrai pas. J’ai pris le rôle de la largueuse.
Depuis je pense souvent à lui envoyer un faire-part finalement, mais pour quoi faire ? Entretenir une amitié qui a été super mais qui n’existe plus ?
Est-ce que ton amie a encore des choses positives à t’apporter ? Du plaisir plus que de l’attente, de la tristesse ? Réfléchis à ça pour savoir si tu veux renouer le contact, car si tu ne le fais pas la situation que tu décris laisse penser qu’elle ne le fera pas.
Je sais cependant à quel point certaines amitiés font mal quand elles se « terminent », et comme on se prend à souhaiter qu’elles finissent par reprendre.

le 23/05/2016 à 12h03 | Répondre

Riverofsorrow

Ah, pas facile la question du faire-part pour ton mariage!

C’est certain que tant pour toi qu’éventuellement pour moi, rien ne serait plus comme avant.

Je pense que c’est ça qui est difficile: se dire qu’une super relation se termine en « eau de boudin » après avoir basculé bien rapidement.

Courage!

le 25/05/2016 à 10h21 | Répondre

Pommaleau

Alala, dur. Moi c’est ma témoin de mariage qui m’a plantée un mois avant. Et idem quiproquos dans les copines suite au début de malaise entre elle et moi ce qui n’a fait qu’empirer la situation. Je me suis retrouvée éjectée de mon cercle social ! On s’en remet à un moment ou un autre.
Je pense que tu restes bloquée sur l’absence d’explications mais toi même tu te dis que tu aurai peut être pu davantage communiquer. J’espère que tu réussiras à dépasser tout ça à un moment ou un autre, te souvenir de tes très bons moments passés ensemble et tant pis pour après. Un lien rompu ne peut pas revenir comme avant. Même si la confiance revient, c’est différent. Bon courage en tous cas !

le 23/05/2016 à 12h14 | Répondre

Virginie

Je pense que les sentiments d’amour et d’amitié sont aussi très proches de la haine. Rares sont les divorces qui finissent avec de vraies relations amicales entre les deux ex-époux alors pourquoi en serait-il autrement en amitié ?

Il m’est arrivé aussi de perdre une amie « à la vie à la mort », c’est resté un vrai regret au lieu d’une douleur, peut-être parce que j’ai laissé faire consciemment. En tout cas, il me semblait que je lui devais des explications sur certains points, ce besoin s’est révélé encore plus fort l’année de mes 30 ans. Du coup, je lui ai écrit un mail, en commençant par « tu liras ou pas, peu importe, il me semble que je te dois ça pour avancer dans ma vie ». Elle l’a lu, est sans doute passée par x phases et a mis très longtemps à me répondre. Nous avons retrouvé des relations cordiales, à défaut d’amicales mais nous nous sommes expliqués. Depuis, je vais mieux.

le 23/05/2016 à 12h16 | Répondre

Riverofsorrow

Ce qui est bien dans ta situation c’est que ton amie a fini par répondre. Même si rien n’est plus comme avant, et ça ne pourrait plus l’être (sinon quid de la scission), au moins, vous vous entendez et vous respectez. J’imagine aisément que ça allège le poids de la déception.

le 25/05/2016 à 10h25 | Répondre

MlleMora

Comme en amour, la blessure d’amitié se soigne avec le temps. Aujourd’hui, c’est encore frais dans ta tête, mais avec le temps tu te rendras compte que cette amitié ne t’apportait plus de positif et qu’il valait mieux qu’elle s’achève.
Sa réaction au magasin montre bien qu’elle aussi est toujours blessée à vif. Je pense qu’écrire cet article a dû te faire du bien, et si tu veux t’apaiser un peu plus, tu pourrais lui écrire (même si tu ne lui envoies pas) pour décharger tes émotions.
Je te souhaite de nouvelles belles amitiés, sans jalousie, sans mesquinerie, juste la sincérité et la sérénité de moments amicaux.

le 23/05/2016 à 13h31 | Répondre

Riverofsorrow

Merci!

Je lui avais écrit à l’époque et je ne sais même pas si elle a lu. Ca m’avait fait du bien, mais ce qui est particulier c’est que nos familles se connaissent et que j’ai des nouvelles de temps en temps, sans rien demander. D’ailleurs, l’article fait suite à une rencontre avec un membre de sa famille!

le 25/05/2016 à 10h27 | Répondre

Marylin (voir son site)

Mais je vois TOUT A FAIT de quoi tu parles !
Pas de la même façon, mais peu importe.

Dans mon cas, après avoir été largement sonnée par la violence du truc, je suis ensuite entrée dans une colère noire.
Un truc ultra-violent de mon côté, en réponse sans doute à ce que j’avais reçu.

Et cette colère se calme petit à petit. Elle revient parfois encore un peu, mais finit par se calmer de nouveau.

Bref, comme beaucoup d’autres l’ont déjà dit ici, je pense que le temps est ton meilleur ami (et je me le dis aussi régulièrement 😉 ) : patience, tu vas t’en remettre.

Elle… qui sait ? Elle aura son propre travail à faire de son côté, et alors… rien n’est écrit dans le marbre, tout est envisageable n’est-ce pas ?

Bon courage en tout cas pour affronter ça 🙂

le 23/05/2016 à 14h03 | Répondre

Riverofsorrow

Merci!

Et bon courage à toi également.

Je connais bien les épisodes de colère!^^

le 25/05/2016 à 10h28 | Répondre

Madame Zou (voir son site)

Ton article est très intéressant. J’ai fait le deuil de mes deux amies enfances qui étaient mes témoins de mariage. Cela ne s’est pas fait dans la violence, mais lorsque je me suis mariée (préparatifs puis le mariage en lui même), je ne me suis jamais sentie soutenue : peu de compliments, d’aide, l’une qui « pète un cable pendant mon evjf »… J’ai ressenti tout cela comme de la jalousie car leur vie personnelle n’était pas très folichonne à cette époque. Par conséquent, j’ai « coupé » d’une certaine manière les ponts. Entente cordiale si elles prennent de mes nouvelles, mais je ne leur dis plus rien, et ça me va bien 🙂 Les personnes négatives et qui déconnent au bout d’un moment, il faut mieux les enlever de sa vie. Je m’estime suffisamment bien entourée et bien dans ma tête pour laisser tomber plutôt que de me prendre la tête. Tant pis si ce sont des amitiés de 15 ans. Mais attention je peux comprendre ce que tu ressens. Je traverse juste des choses beaucoup plus dures dans ma vie et je préfère me concentrer sur ces priorités là que sur des amitiés qui m’ont déçues 🙂 Bon courage pour la suite !

le 23/05/2016 à 15h57 | Répondre

Riverofsorrow

Pas facile quand c’est au moment de son mariage: c’est pas comme si on n’avait rien d’autre à faire!

Tu es forte, c’est bien! A ta place, a fortiori pour des amies de 15 ans, je serais passée au-dessus et aurais « souffert » en silence. Pas étonnant que je me retrouve dans une situation alambiquée!

Bon courage pour les épreuves que tu traverses et contente de savoir que tu es bien entourée.

le 25/05/2016 à 10h33 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?