Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La fête d’Halloween, vue par un Américain


Publié le 28 octobre 2015 par Madame Lilas

Mariée depuis quelques mois, tu as peut-être eu l’occasion de suivre mes chroniques sur Mademoiselle Dentelle, et me revoilà ici !

Aujourd’hui, je voulais te parler de la fête d’Halloween telle qu’elle est perçue et vécue aux États-Unis, puisque c’est un des pays dans lesquels elle bat son plein. J’ai donc pensé que personne ne serait mieux placé qu’un Américain pour te raconter ses souvenirs d’enfance, son vécu, et les différences avec notre façon à nous, Français, de célébrer cette fête (lorsqu’on la célèbre).

Comme tu le sais peut-être déjà, mon mari, Monsieur Colorado, est un Américain du cru et grand fan d’Halloween. C’est pourquoi aujourd’hui, c’est lui qui se met au clavier pour te raconter ses souvenirs et ses impressions.

C’est avec un grand plaisir (et un brin de nostalgie) que je viens te raconter ici comment Halloween est perçu et ressenti dans mon pays, du moins de mon point de vue et avec mes souvenirs d’enfant.

Il y a beaucoup de différences entre la France et les États-Unis en ce qui concerne Halloween.

À l’origine, il s’agissait d’une fête celte, et la plupart des traditions américaines d’Halloween ont été apportées par les émigrés irlandais au 19ème siècle. Je pense par exemple aux Jack O’Lantern, ces citrouilles creusées et illuminées de l’intérieur, que tu as probablement vues dans les films américains.

Quand j’étais enfant, tout le voisinage était décoré avec ces citrouilles et ressemblait beaucoup à ce genre de films. Presque toutes les maisons avaient leur Jack O’Lantern, et même souvent plusieurs. Ça faisait partie de la magie d’Halloween. Petits, nous creusions nos citrouilles. On découpait le haut de la citrouille et on l’évidait nous-mêmes (aidés un peu par nos parents quand même, quand on était vraiment petits !). On les mettait devant le porche de la maison, avant d’aller quémander des bonbons (le fameux « trick or treat ») !

Je me souviens que si Halloween tombait pendant un jour d’école, il y avait alors une fête organisée par les maîtresses. Tous les enfants arrivaient déguisés, et il y avait plein de bonbons. Parfois, les enfants défilaient autour de l’école.

Mais c’était encore mieux quand Halloween tombait un vendredi ou un samedi ! On pouvait alors rester plus tard le soir à quémander nos bonbons et à effrayer nos voisins !

Dans ma famille, on commençait le « trick or treat » au coucher du soleil. Quand on était vraiment petits, bien sûr, nos parents nous accompagnaient, ma sœur et moi. Ils nous conduisaient dans tout le voisinage : il y avait pas mal de maisons, donc pas mal de bonbons à récolter ! Bien entendu, personne n’aurait songé à ne pas en prévoir à l’avance pour nous : je ne me souviens pas de qui que ce soit qui nous en ait refusé. On revenait toujours chez nous avec de gros sacs remplis de petites douceurs !

La plupart des maisons avaient leur Jack O’Lantern sur le porche, mais certaines avaient encore plus de décorations. Toutes les maisons étaient illuminées d’orange et de noir, un peu comme les décorations de Noël, mais version Halloween. D’ailleurs, pour moi, quand j’étais enfant, Halloween était presque aussi magique que Noël.

Maison Halloween

Crédits photo (creative commons) : Rona Proudfoot

Il y avait une décoration chez nous, que ma maman avait mise dans le salon et que j’aimais tout particulièrement. C’était une grande sorcière animée, qui tenait un crâne à la main, et qui bougeait en faisant du bruit !

Dans certains jardins, on pouvait aussi voir de fausses pierres tombales.

Pierre tombale Halloween

Crédits photo (creative commons) : Tammra McCauley

Je me rappelle d’une fois où un voisin s’était déguisé en épouvantail sur son porche, et sautait sur les petits quémandeurs de bonbons que nous étions pour les effrayer ! Son costume était tellement bien fait, et il restait si immobile qu’on le prenait vraiment pour une décoration d’Halloween.

J’avais tellement adoré ce principe que l’année d’après, alors âgé de 10 ans, j’ai voulu faire la même chose. Je me suis mis un masque de loup-garou et plein de papier journal sur moi, et je suis resté immobile devant le porche de ma maison. Ça n’a marché avec personne, tout le monde me reconnaissait, j’étais assez déçu… Je n’ai jamais réitéré l’expérience…

Mes meilleurs souvenirs d’Halloween quand je suis devenu un peu grand pour continuer le « trick or treat » sont les fêtes et les maisons hantées.

Les maisons hantées sont des sortes d’attractions à l’ambiance terrifiante, où des gens sont déguisés en monstres et mettent un point d’honneur à nous effrayer et à nous faire sursauter. Parfois, on a même été pourchassés par un monstre armé d’une tronçonneuse (pour la petite histoire : si les monstres et autres fantômes étaient faux, la tronçonneuse était bien réelle et terrifiante !!)…

Les fêtes d’Halloween sont aussi très populaires auprès des adultes. Les gens y sont déguisés avec toutes sortes de costumes, dansent, boivent un verre. Si tu sors un soir d’Halloween aux États-Unis, tout le monde ou presque, enfant comme adulte, sera déguisé ! Il est très rare de rencontrer quelqu’un qui ne l’est pas.

Un peu comme Noël, Halloween a ses films et ses chansons. Une chanson dont je me souviens particulièrement, très populaire, est celle du Monster Mash :

Halloween est relativement nouveau en France, et c’est pourquoi il est assez difficile de comparer vos traditions aux nôtres.

Depuis quelques années que je vis dans votre joli pays, je n’ai pas très souvent eu affaire à des « trick or treaters » dans notre bâtiment. Il m’est arrivé parfois de prévoir des bonbons, mais personne n’a sonné à la porte pour les réclamer (ça a alors été un gros sacrifice de ma part que de devoir me dévouer pour les manger !). Il m’est arrivé d’apercevoir quelques enfants déguisés, mais assez rarement, en fait.

Il me semble qu’aucune maison ici ne met son Jack O’Lantern… En allant à quelques fêtes d’Halloween sur Paris (le mal du pays !), j’ai vu quelques personnes costumées, sans plus.

J’ai remarqué que les Français se déguisaient seulement en sorcières, diables, fantômes ou monstres, uniquement des choses effrayantes. Aux États-Unis aussi, mais pas seulement. Il y a quelques années, je m’étais déguisé en coussin péteur (oui, j’assume !). Certains de mes amis étaient déguisés en personnage de Scoubidou, en prêtre, en prisonnier, en DSK (!) et même… en Français (le cliché du pull rayé, béret, baguette et camembert) ! J’ignore pourquoi nos déguisements sont si variés, et n’ont parfois plus rien à voir avec la veille de la fête de tous les Saints…

Maintenant que je vis en France pour de bon, j’ai hâte de voir ce que cette fête va devenir ici ! Si Halloween me manque trop, alors tant pis, je retournerai la fêter dans mon Colorado natal. Et lorsque nous aurons des enfants, je souhaiterais qu’ils connaissent la même magie d’Halloween que leur papa !

Et toi ? Tu as eu l’occasion de fêter Halloween dans un pays anglo-saxon ? Comment l’as-tu vécu ? Quelles différences as-tu vues par rapport à cette fête en France ? Viens nous raconter !

Toute cette semaine, on fête Halloween sur le blog ! Au fil des articles, viens partager ton ressenti et tes préparations dans les commentaires… pour une fête vraiment magique !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virginie

C’est génial d’avoir le point de vue d’un Américain 🙂 D’ailleurs, j’espère que, malgré nos Halloween de seconde zone, tu te plais en France.

Ton témoignage appelle d’autres questions, désolée !
– Comment les parents présentent-ils cette fête à leurs enfants ? Est-ce un simple ramassage de bonbons ou est-ce qu’il y a une histoire autour ? Genre Papa Noël ?
– En plus de la décoration, de la balade déguisée, est-ce qu’il y a d’autres traditions ? Par exemple un repas en particulier ?
Merci beaucoup de ton passage parmi nous 🙂

le 28/10/2015 à 08h10 | Répondre

Madame Lilas

Oups j’ai eu un petit souci de commentaire! Mais en tout cas merci pour le tien, et voici la reponse traduite de mon mari :
Il n’y a pas vraiment d’histoire attachée à Halloween comme ça peut être le cas pour Noël ou Pâques. en général, les parents expliquent aux enfants qu’il s’agit d’une ancienne fête où les morts revenaient. Ils parlent aussi du personnage à l’origine des Jack O’Lantern, à savoir Jack le vieil Irlandais avare qui négocie avec le diable et se retrouve condamné à errer entre le Paradis et l’Enfer avec à l’origine un navet qu’il a creusé et dans lequel il a placé une bougie pour s’éclairer.

Il n’y a pas de repas particulier pour Halloween comme ça peut être le cas pour Thanksgiving par exemple. Ca n’empêche pas les adultes de se retrouver pour diner ensemble, avec une thématique sur Halloween, mais de tradition, pas de plat spécial. Par contre les chaînes de télévision diffusent à ce moment là beaucoup de films sur Halloween!

le 28/10/2015 à 11h01 | Répondre

Virginie

Je me permets d’abuser de son temps si tu le permets Madame Lilas ;), s’il avait quelques instants pour nous faire un article sur Thanksgiving, je suis vraiment preneuse car je n’ai jamais compris la différence avec Noël.

le 28/10/2015 à 11h06 | Répondre

Madame Lilas

Oui bien sûr Virginie, ce sera avec plaisir! Effectivement Thanksgiving est une fête très différente de Noël, et elle se fête le 4ème jeudi de novembre aux USA. Je passe commande pour l’article, il en sera ravi! ?

le 28/10/2015 à 11h17 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

C’est vrai que même à Paris la fête d’Halloween n’est pas très répandue.
Je le demandais, est ce qu’aux états unis, les enfants massent d’immeubles en immeubles et aux différents étages pour réclamer des bonbons ? Est ce qu’halloween est différent dans les grandes villes ?

le 28/10/2015 à 08h48 | Répondre

Madame Lilas

Non c’est vrai qu’Halloween n’est pas très répandu chez nous. Concernant ta question, je te mets la traduction de la réponse de mon mari :
Je ne suis jamais allé en ville pour le trick or treat. Mais je connaissais des enfants qui étaient en ville, et qui allaient d’appartement en appartement, d’étages en étages pour quémander leurs bonbons. En général, les gens évitent quand même d’aller dans des endroits un peu déserts.

le 28/10/2015 à 10h57 | Répondre

sarah

c’est super de nous raconter cette tradition! ma cheffe est canado-américaine (vancouver-seattle) et c’est ‘marrant’ car chaque annés le dernier jour de travail avant halloween elle mets un point d’honneur a célébrer halloween au bureau avec des pumpking pie, carrot cake, reases… et devant notre air blasés d’adultes qui ne comprends pas trop l’intérêt de ce cirque chaque année elle nous explique que ca lui manque alors c’est sa manière a elle d’y participer. du coup elle nous racontait que chez elle ne tout cas ils faisaient ca beaucoup par quartier, tous les enfants du quartier tournaient dans le quartier et les adultes se réunissaient aussi généralement pour faire la fête et boire du bon vin 😉 et elle nous racontait aussi que la plupart du temps c’est des bonbons pas cher et pas bon qui sont vendus en masse et que quand les enfants rentraient de leur récoltent ils faisaient un tri : tous les bonbons non enveloppés étaient jetés a cause des règles d’hygiene (et aussi parce qu’il était arrivé que certains adultes mal intentionnés mettent des drogues sur les bonbons), les bonbons ‘pas bons’ étaient jetés ou garder pour distribuer l’année d’après, et seule une petite partie de la récolte éteitn gardé par les enfants. Elle nous racontait aussi le business des dentistes qui faisaient des promo à cette période de l’année ^^

le 28/10/2015 à 09h08 | Répondre

Virginie

une promo des dentistes ?? c’est excellent 🙂 🙂 🙂

le 28/10/2015 à 10h05 | Répondre

Nilith lutine

Huhu du coup si ça se trouve les mêmes bonbons tournaient pendant 20 ans. :p

le 28/10/2015 à 12h13 | Répondre

issabill (voir son site)

Ouah! Alors, en vrai, ça se passe vraiment comme dans les films et les séries! 🙂
Tu risques d’être très déçu par l’Halloween français. On a commencé à essayer de l’implanté chez nous il y a une vingtaine d’année, mais je trouve que ça s’essouffle beaucoup ces derniers temps. Cette année, pour la 1ère fois, je n’ai pas vu de vitrine décorée dans mon quartier, les supermarchés ne font plus de promo « spécial Halloween »…

le 28/10/2015 à 10h09 | Répondre

Nilith lutine

Ha j’avoue, Monsieur Colorado, tes souvenirs font rêver ! 😀
Mais c’est vrai que tout ce qui fait cette magie, c’est que l’ambiance d’Halloween soit partout…. Du coup, pour moi qui n’ai jamais vécu cette fête comme toi, ça n’aurait pas de sens d’essayer à tout prix de la recréer chez moi pour compenser le fait qu’il n’y ait pas grand-chose alentours. 🙂 MAIS si jamais la mayonnaise prenait et que les gens se mettaient à avoir presque tous leur lanterne-citrouille sur le pas de la porte, ça serait dommage de ne pas y prendre part (et dans ce cas-là, nul doute que je me plairais à décorer bien plus qu’avec une citrouille). 😀
Merci pour l’évocation de ces souvenirs !

le 28/10/2015 à 11h44 | Répondre

MlleMora

Très sympa de venir nous raconter ton Halloween d’Américain, c’est super de voir à quel point cette fête est merveilleuse chez vous.
Tu dois être un peu déçu en France Halloween n’a jamais vraiment pris, sans doute qu’elle a été implantée de façon simplement commerciale et elle n’entre donc pas dans nos traditions.
Nous ne fêtons pas vraiment Halloween, mais tu as dû remarquer que la Toussaint était célébrée, les cimetières sont tous visités le 1er novembre, et c’est l’occasion pour les familles de se réunir autour d’un bon repas qui dure des heures, à la française ! 😉

le 28/10/2015 à 12h43 | Répondre

Madame Lilas

« Merci à toutes pour vos commentaires! Oui en effet la magie d’Halloween n’est pas présente en France et ca me manque, mais je comprends que ca ne soit pas beaucoup fêté ici. Je vous parlerai la prochaine fois de Thanksgiving, que je fête ici en France. Thanks to you all, and Happy Halloween! » Monsieur Colorado

le 28/10/2015 à 18h49 | Répondre

Nya (voir son site)

Une seule chose manque à cet article : où est la photo de Monsieur en coussin péteur ?!

le 29/10/2015 à 03h20 | Répondre

Milune (voir son site)

Comme cet article est intéressant. Je suis une vrai Française et pourtant l’Amérique me fascine justement pour son sens de la fête ! Je rêverais un jour d’aller fêter Halloween là-bas et même Noël toutes ces maisons joliment décorée que l’on voit dans les films américains on en voit assez peu en France et c’est tellement dommage. C’est plus difficile quand on habite en appartement c’est sûr mais il y a aussi des maisons en France et les gens décore assez peut. Moi j’achète des éléments de décorations un peu chaque année pour Halloween et Noël ( au grand désespoir de mon mari ) et j’espère un jour pouvoir concurrencer les américains ! Il me semble aussi qu’en France Halloween est moins présent dans les grandes villes que dans les villages ou les campagnes. Quand je vivais à Lyon jamais personne n’est venu tapé à mes porte pour avoir des bonbons ou peut-être une fois un enfant habitant dans l’immeuble c’est tout, depuis que j’habite dans un petit village il y en a bien plus pour mon plus grand bonheur par contre pas de fête spécialement, ils passent tous entre 17 et 18h et après plus rien c’est dommage je trouve et j’espère vraiment qu’avec les années cette fête va devenir plus importantes chez nous aussi. Mais quand j’entends ce que les gens disent autour de mois ça semble mal partit pour eux c’est une raison de plus pour les magasins de se faire du pognon et ils ne veulent pas participer à ce système … quand je dis que les Français ne sont pas festifs …

le 06/11/2015 à 11h54 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?