Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

3 ingrédients de la cuisine végétale démystifiés


Publié le 1 mars 2019 par Pippa

Il y a un an, j’ai eu le déclic pour entamer une transition vers le végétalisme et suis très heureuse à présent de ne plus consommer de produits animaux à la maison. Je dois t’avouer qu’au début, j’ai pris peur : les recettes glanées sur internet demandent souvent beaucoup de temps de préparation, des ingrédients compliqués à se procurer et du matériel de pro. Et moi, je déteste passer des heures derrière les fourneaux et n’ai aucun robot de cuisine.  Mais alors, comment faire pour me nourrir ?

Crédit photo (creative commons) : Sam Carter

Suite à de bons échos, j’ai investi dans le livre de Marie Laforêt : Vegan Débutant. Je n’achète JA-MAIS de livre de cuisine (la raison se trouve dans le paragraphe précédent – sauras-tu la retrouver ?), mais je te recommande celui-ci à 100% ! Il est très complet, et débute par une explication sur les 10 ingrédients de base de la cuisine végétale : Où les trouver ? Comment les conserver ? Comment les préparer ? C’est vraiment rassurant et ça donne envie d’expérimenter à son tour. Une fois que tu t’es procuré lesdits ingrédients (en supermarché ou magasin bio), le reste coule de source.

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec toi trois ingrédients merveilleux (re)découverts grâce à ce livre.

Tofu

Aaaah, le tofu !

Ou plutôt, les tofus !

En effet, il existe plusieurs formes de ce fromage de soja fermenté ! Si je connaissais déjà le plus classique « bloc nature » un peu insipide, j’ai découvert l’existence de tas de variantes délicieuses. Je vais être honnête avec toi, je ne suis pas foutue de réussir une bonne marinade pour assaisonner ce tofu nature, qui demande un minimum d’anticipation. Je me laisse donc souvent tenter par le tofu « tout prêt » du magasin bio. Ail des ours, curry-mangue, pesto vert ou rouge, sésame, « pizza », braisé à la japonaise, impossible de m’en lasser ! Je le fais revenir quelques minutes à la poêle sans huile ou au four, et c’est prêt !

Crédit photo : Photo personnelle

Depuis peu, il m’arrive d’utiliser le bloc de tofu nature sans m’amuser à le faire mariner, je l’égoutte rapidement puis l’émiette à la main au-dessus d’une poêle chaude avec des épices comme du curcuma (pour lui donner une jolie couleur jaune) ou encore du poivre, des champignons, du persil et de l’ail et une bonne dose de margarine ! Je fais de même lorsque je veux faire une sauce bolo ou encore un chili. Le tofu prend le goût de la sauce et moi, je gagne 1h 😛 Ces protéines sont très économiques car un bloc de tofu bio de 250g coûte en moyenne 1,50€ et me permet de cuisiner un repas pour deux.

Il y a aussi le tofu fumé, alternative plus saine aux lardons, qui peut se déguster froid sur un sandwich/dans une salade ou chaud sur une pizza par exemple. J’en raffole tout particulièrement ! (sur la photo ci-dessus, c’est le « Gerookte tofu », vive la Belgique !)

J’ai également envie de te parler rapidement du tofu soyeux, dont la texture ressemble à du flan. Celui-là est utilisé pour la confection de dessert, de trempette apéro crémeuse,…

Enfin, il existe le tofu lacto-fermenté que je n’ai jamais goûté mais dont le goût ressemble apparemment à de la feta et peut s’utiliser comme tel. Après, je n’ai jamais aimé la feta…

Levure maltée

J’ai un jour envoyé mon copain au magasin en lui demandant de me ramener de la levure boulangère pour faire un pain. Il m’a rapporté ceci :

Crédit photo : Photo personnelle

C’est de la levure maltée/levure nutritionnelle/levure de bière, selon ta boutique. C’est donc par hasard que j’ai eu l’opportunité de tester un ingrédient que je ne connaissais pas beaucoup. Il s’agit de paillettes (comme la nourriture des poissons, tu peux le dire) qui donne un goût fromager à une préparation.

Dans une sauce à la crème, sur un gratin ou du pesto, j’adore ! Par contre, elle ne fait pas lever les pâtes comme la levure boulangère, donc ne l’utilise pas comme substitut. 😉

Voici d’ailleurs une recette de « parmesan végétal » express : mixe des noix de cajou avec de la levure maltée.

Pour une sauce à la crème pour tes pâtes, tu peux ajouter quelques cuillères à soupe de levure maltée dans de la crème végétale, avec du sel, poivre et un peu de muscade et laissez réduire.

Protéine de soja texturée

Ou PST, pour les intimes…

Ce petit aliment surprenant est bien pratique pour les jours où tu n’as plus de tofu/seitan/viande animale à te mettre sous la dent car il se conserve trèèèèèèèès longtemps et permet pas mal de déclinaison.

Les PST ressemblent à des céréales, que tu dois réhydrater dans un bouillon avant de les cuisiner. Il en existe de plusieurs formes : des toutes petites pour les sauces bolognaises, des moyennes pour faire un émincé en sauce ou bien des très grandes qui se mangent comme une escalope.

Le temps de réhydratation dépend de la taille, mais il est souvent indiqué sur le paquet, donc pas de panique ! En cas de doutes, compte 20-25 minutes pour les toutes petites et 45 minutes pour les moyennes (je n’ai jamais utilisé les grandes – les « gros morceaux » du paquet ci-dessous sont en fait des « moyens »).

Crédit photo : Photo personnelle

Pour ton bouillon de réhydratation, tu peux utiliser un bouillon de légumes (en poudre ou fait maison) et le pimper avec de la sauce soja, du thym, du vin …ou rien du tout, c’est toi qui voit.

Ensuite, tu égouttes les PST et tu les fait revenir dans de l’huile chaude pendant quelques instants. C’est important pour donner du goût.

Je te laisse quand même ma recette préférée ici : les PST sauce moutarde. J’ai été vraiment bluffée de la texture consistante rappelant vraiment la viande. J’ai fait goûter ce plat à mes collègues qui ont été bluffés !

 

J’espère que cet article t’aura donné envie de découvrir ces ingrédients. Perso, j’adore tester un ingrédient pour la première fois et découvrir de nouvelles saveurs. Et il me reste encore pas mal de découvertes à tester, comme par exemple, le jacquier, ce fruit dont la chair ressemble à du pulled-pork…ça semble dingue, non ?

 

Connaissais-tu ces ingrédients ? Les utilises-tu parfois ? Quel est ton ingrédient « méconnu » préféré ? As-tu déjà consulté le livre dont je parle ? Dis-nous tout en commentaire !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Raphaelle

Tu connais le « quorn »? C’est à base de champignons mais c’est super bon je trouve, j’adore la consistance! Sinon je ne suis pas vegan mais je diminue ma consommation de produits animaux pr mon impact écologique et j’ai surtout appris à découvrir toutes sortes de lentilles : corail, vertes, blondes, béluga.. j’aime bien aussi les haricots Mung (a cuire comme les lentilles) et le sarrasin grillé (a cuire comme le riz). Ces légumineuses/céréales remplacent facilement la viande dans pas mal de recettes (légumes farcis, chilli con carne, hachis Parmentier, sauces Bolo..) sans avoir besoin d’acheter de ‘substitut de viande’ spécifique

le 01/03/2019 à 18h39 | Répondre

Pippa (voir son site)

Oui, je connais le quorn mais en consomme très occasionnellement car il y a du blanc d’oeuf dedans (à moins que la recette ai récemment été changée).

J’adore aussi les légumineuses, surtout les lentilles corails, mes chouchoutes.

Je ne connais pas le sarrrasin grillé mais tu me donnes bien envie de tester !! J’ouvrirai les yeux lors de ma prochaine virée au magasin bio 😉 merci du tips.

le 01/03/2019 à 19h50 | Répondre

Sarah

Je ne sais pas comment tu fais avec le tofu, même mariné je trouve ça dégueu 🙂 et puis, comme pour tout ce qui est à base de soja, j’essaie d’éviter le plus possible car on ne sait pas trop sa provenance.
Mais sinon je valide les PST c’est génial quand tu veux cuisiner végétarien à des non-végé. Hachis parmentier, chili con carne, bolognèse… le top !

le 02/03/2019 à 09h19 | Répondre

Pippa (voir son site)

Bonjour Sarah,

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, on a tous nos aliments chouchous et les autres. 🙂
Pour le soja, les produits destinés aux végétariens qu’on vend en magasin bio sont très majoritairement fait à base de soja français. Le soja qui déforeste le Brésil est essentiellement destiné à nourrir le bétail.

Et vive les PST *_*

le 04/03/2019 à 10h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?