Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

recette

« Je ne sais pas cuisiner les légumes ! »

Ça c’est ce qu’on me répond très souvent quand j’essaie d’expliquer aux gens, que manger davantage de légumes est bon pour la santé, que les cuisiner soi-même permet de savoir ce avec quoi ils sont accommodés, que s’abonner à la livraison d’un panier bio et régional peut être une super expérience.

Quatre plats faciles à préparer, sains et équilibrés pour les nulles en cuisine

J’adore recevoir des amis autour d’un repas convivial et j’ai le souci d’éviter au maximum à mes enfants des plats industriels, mais mon peu d’intérêt pour la chose est un véritable handicap. Si on me donne un livre de recettes, la recette désignée et les sacs de courses, je vais m’y mettre sans peine, justement par plaisir de bien recevoir, mais je n’ai aucune inventivité, et rechercher des idées de menus m’ennuie profondément, autant que faire les courses. Je vise donc les recettes faciles à faire avec ce que j’ai dans mon placard, rapides à mémoriser, et permettant de nourrir et contenter ma famille si ce n’est une bonne tablée, histoire de ne pas passer trop de temps en cuisine.

Mes condiments préférés

Les fins de frigo… Les moments de flemme… Les jours où on a juste envie de faire bouillir une casserole d’eau pour y déverser des pâtes, ou qu’il ne reste que de la salade verte et une boîte de haricots rouges…

C’est pour ces moments-là que j’ai (presque) toujours mes condiments magiques, ceux qui réveillent instantanément l’assiette la plus fade qui soit !

Saint Jacques à la bretonne

S’il y a bien un aliment dont je ne me lasse pas et qui est toujours gage d’un plat réussi, c’est bien les noix de Saint Jacques! Que je les fasses en coquille, avec une fondue de poireaux, dans un risotto, c’est toujours délicieux! Mais vois-tu, j’aime bien changer un peu et découvrir de nouvelles recettes.

La dernière fois je te proposais une entrée toute simple avec du jambon, cette fois je te propose un plat principal qui ravira tes papilles et tes invités !

Ma recette de rainbow cake version gateau au yaourt

Voici la recette d’un des desserts, réalisée pour le baptême de Cookie l’été dernier. C’est un gateau parfait pour un anniversaire, une fête de famille, ou tout autre évènement (ou … tu as le droit de vouloir le faire juste pour vous un soir aussi, mais sache que tu en mangeras plusieurs jours!).

Au départ, je voulais faire un quelconque rainbow cake mais je suis pas fan des génoises. Je voulais un gateau à la fois beau, bon, aux couleurs du baptême et facile à faire. J’ai donc réinventé plus ou moins la recette et je l’ai adapté. A nous le gateau au yaourt version Rainbow Cake !

Recette : muffins à la pomme, au sirop d’érable et aux noix de pécan

Brrrrr… La vague de froid est passée par là. Ca donne envie de manger des gateaux, bien au chaud son son plaid, non ? C’est pour ça qu’aujourd’hui, je te partage ma recette fétiche de l’automne et de l’hiver. Des pommes, des noix et du sirop d’érable (aaaah nostalgie de ma vie au Canada quand tu nous tiens). J’espère que, comme moi, tu te régaleras !

Recette de spéculoos maison

Ma recette de spéculoos maison

Qui ne connaît pas les spéculoos ? Ces petits biscuits à la cannelle qu’on rencontre sous la forme de gâteaux secs dans le commerce, et sous la forme d’un biscuit à la fois croustillant et moelleux dans les magasins artisanaux belges. Qui n’a jamais essayé de percer leur secret ?

J’en parlais d’ailleurs avec une collègue dans sa voiture l’autre jour (le covoiturage, c’est la vie), ce qui m’a donné très envie de faire des spéculoos. Et pourquoi ne pas partager la recette, justement ?

Cupcakes beurre de cacahuètes

Cupcakes au chocolat et beurre de cacahuètes

Aujourd’hui, j’ai envie de te proposer un petit dessert tout droit issu de la cuisine anglo-saxonne, qui fait du bien lors des longs après-midi d’hiver (ou pour ton prochain goûter en plein air durant l’été). Mes cupcakes au chocolat et beurre de cacahuètes ne font pas de jaloux et rencontrent un succès indétrônable à chaque fois !

J’avais trouvé la recette initiale sur Internet (mais où ?) mais, comme tout dessert américain qui se respecte, on aurait attrapé le diabète rien qu’en le regardant, ce pauvre cupcake. J’ai donc dû l’adapter aux papilles plus délicates des Européens que nous sommes.