Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Faire ses propres yaourts


Publié le 25 septembre 2015 par Nya

J’adore les yaourts. Vraiment, j’adore ça. Selon mon humeur du moment, j’en mange un à trois par jour. Je suis accro. Mais ça revient vite cher, et j’aime bien l’idée d’être capable de réaliser moi-même un produit que je consomme aussi souvent.

Il existe dans le commerce des ferments qui facilitent vraiment la tâche si jamais tu as envie de te lancer en mode sans échec : ils sont disponibles au rayon levure. Mais c’est beaucoup plus intéressant d’essayer sans aide culinaire industrielle, selon moi !

J’ai donc tenté de faire mes yaourts en vraie guerrière, sans yaourtière ni ferments, comme il y a cent ans en arrière (n’exagérons pas non plus…).

Ingrédients et matériel

  • un litre de lait
  • un yaourt nature
  • un bocal
  • un four

Chez moi, la combinaison qui obtient les résultats les plus fiables consiste en un litre de lait entier microfiltré et un yaourt nature au lait de vache. Mais j’ai déjà essayé avec du lait de vache demi-écrémé, du yaourt de chèvre, du yaourt de brebis, chacun bio ou non, et ça fonctionne aussi. Selon tes préférences alimentaires (et/ou tes allergies), n’hésite pas à essayer d’autres associations.

Instructions

  • Verse le yaourt dans le bocal.
  • Délaie progressivement avec le lait, en maintenant une consistance homogène.
  • Pendant toute une nuit, place le bocal dans ton four chaud éteint.
  • Le lendemain matin, mets-le au frigo.
  • Dès le déjeuner, c’est prêt (le passage au frigo raffermit le yaourt) !
_1090337

Crédits photo : Photo personnelle

Astuces

Pour cette préparation, prends bien un produit qui comporte la mention « yaourt », et non un « dessert lacté » ou un « dessert au soja » : la présence de certaines bactéries propres au yaourt est obligatoire pour que le mélange épaississe. Normalement, tu devrais ensuite pouvoir réutiliser ton yaourt maison pour refaire un autre bocal à quelques reprises, mais je n’ai jamais essayé.

Je te propose une recette dans un grand bocal, mais rien ne t’empêche de récupérer des petits pots en verre et de faire des yaourts individuels. Tu peux aussi les aromatiser, en déposant une cuillère à soupe de confiture au fond.

Attention : cette recette a un caractère hautement aléatoire, en fonction du lait, du yaourt, du four, etc. Tu obtiendras donc du yaourt plus ou moins ferme, de la texture d’un brassé à celle d’un yaourt à boire. Si tu obtiens une texture vraiment liquide, quelque chose a vraisemblablement foiré. Je te conseille de réessayer en changeant de produits de base, voire en maintenant ton four à 50°C quelques heures s’il a tendance à refroidir trop vite.

Si ton yaourt n’est pas assez ferme à ton goût, je te recommande la technique du labneh libanais : laisser égoutter le yaourt jusqu’à obtenir la consistance désirée.

Voici comment faire avec un chinois et un filtre à café, ou même une feuille d’essuie-tout :

  • Sur un saladier profond, place ton chinois avec le filtre à l’intérieur.
  • Ajoute le yaourt et laisse égoutter de quelques heures à une nuit.
  • Récupère le petit-lait, et utilise-le comme du lait normal dans une recette de crêpe ou de gâteau.
  • Récupère ton yaourt dans le filtre ou l’essuie-tout. (Ça peut paraître surprenant, mais le yaourt est très facile à décoller de l’essuie-tout lorsqu’il est assez ferme.)

Et toi, tu fais ton yaourt ? Tu as une autre recette à proposer ? N’hésite pas !

Toi aussi, tu veux proposer une recette ? C’est par ici !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Nounours

C’est sympa de faire sois même ses yaourts. Avec mon mari, on fait les notres avec une yaourtière que ma mère nous a offert il y a quelques années et c’est top car on peut varier les plaisirs et au niveau coût ça revient un peu moins cher que si on achète en magasin et au moins on sait comment sont fait les yaourts.

le 25/09/2015 à 09h06 | Répondre

Madame Fromage

Je fais mes yaourts maison aussi, je me facilite la tache avec une yaourtière (et je n’ai qu’un mini four qui meme en chauffant ne garde pas beaucoup la chaleur!!) Pour bien démarrer la « prise » du yaourt je m’assure d’abord que le lait et le yaourt soient à la même température (température ambiante) mes yaourts sont plus fermes comme ça. Je prends aussi du lait entier ça prend mieux, et si je prends du lait demi-écrémé j’ajoute au mélange 2 c. à soupe de lait en poudre, ça rafermi vachement bien la préparation.

le 25/09/2015 à 09h27 | Répondre

sarah

ici aussi les yaourts c’est la vie 🙂 j’ai une yaourtière que j’ai bien rentabilisée depuis le temps! je n’utilise que du lait 0% que je fais chauffer à 37° et dans lequel j’ajoute 4 CS de lait en poudre + le yaourt (ou les ferments Alsa) et hop 15h dans la yaourtière ca me fait des yaourts bien crémeux. j’innove régulièrement en ajoutant soit du chocolat, soit des fruits rouges congelés, des morceaux de pommes ou de poire ou de banane, des aromes de vanille, des copeaux de chocolats ou de noix de coco, des flocons d’avoines… et même plusieurs à la fois 🙂 une vrai gourmande :p

le 25/09/2015 à 09h49 | Répondre

Mme Pétillante

Depuis un moment j’hésite à investir dans une Yaourtière mais ma maman a effectivement une recette qui ressemble pas mal à la tienne mais au lieu d’une nuit au four elle fait carrément cuisson au bain marie.
Tu as déjà essayé à d’y ajouter de la purée de fruits ou autre pour faire d’autres parfums ?

le 27/09/2015 à 11h47 | Répondre

yaelle

je fais mes yaourts aussi depuis quelques mois avec une yaourtière ( je fais d’ailleurs grâce a elle la plupart de mes desserts, du fondant au chocolat a la crème aux oeufs ) c’est facile et economique!
pour ma part je préfère prendre des ferments plutôt qu’un yaourt et du lait entier, j’aime qu’ils soient bien ferme!
pour la version avec yaourt il vaux mieux utiliser un yaourt dont la date de péremption est la plus eloignée possible dixit le mode d’emplois de ma yaourtière! 😉

le 28/09/2015 à 15h20 | Répondre

Lore

Je fais mes yaourts depuis 3 ans environ.
J’ai d’abord utilisé des yaourts les plus frais possibles du commerce, puis, pour me passer totalement de l’achat de yaourts, je suis passée aux ferments Alsa. Jusqu’à plusieurs déconvenues (yaourts presque gazeux, piquants, immangeables !).
Je viens donc d’acheter un flacon de ferment Yalacta en pharmacie, et ma première fournée en yaourtière est très réussie. Goût et fermeté sont au rdv !
Les indications du blog ni cru ni cuit sont très intéressantes si vous voulez creuser le sujet.
http://www.nicrunicuit.com/archives/2014/05/07/29823411.html

Pour les variations, j’utilise parfois du lait cru de brebis (que je fais donc bouillir puis refroidir), des confitures ou compotes au fond du pot, du chocolat en poudre, des arômes naturels (pour les agrumes notamment dont le jus pur ferait tourner le lait), bref, un vrai plaisir en cuisine et au repas !

le 03/10/2015 à 10h05 | Répondre

Titi

hiiii, voici une yaourt addict de plus ! 😉
En ce qui me concerne je ne me prends pas la tête ! Je prends un pichet doseur de 1 L, je mets un yaourt bifidus au fond, et 4 cuillères à soupe de sucre parfumé (beghin say saveur vanille, frambroise ou coco selon mon humeur), je mélange bien, ensuite j’ajoute très progressivement 1 L de lait entier tout en continuant de remuer « non-stop » ensuite je verse dans mes yaourts (entre chaque yaourt rempli, je remélange). 8h minimum en yaourtière et ensuite au moins 4h au frigo, ils se conservent 2 semaines dans mon frigo (qui fait pas mal de froid, avec l’ancien c’était pas le cas) sans problème !
J’ai aussi des gouttes d’essence de vanille pure ramenées de voyage, je mets 6 à 8 gouttes pour un litre et je sucre avec un peu de cassonade.
Le fait de faire des yaourts déjà sucré permet de les amener facilement en dessert pour la gamelle de la pause dej ! 😉

le 03/11/2015 à 18h46 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?