Menu
A la une / témoignage

Le chômage et moi : jeune diplômée cherche boulot

Ce sujet préoccupe pas mal de Français, et pas que des Français d’ailleurs, puisque ça touche presque tous les pays. La faute à la crise ? La faute à pas de chance ? Bref, le CHÔMAGE. Eh oui, ce vilain mot qui fait de toi en France l’une des 3.432.500 personnes inscrites à Pôle Emploi, soit un peu moins de 10% des actifs en France.

Je vais donc te parler plus particulièrement de comment je le vis ce chômage.

De mon coté, j’ai rejoins ces 10% de Français pour la deuxième fois. Je suis ce que l’on appelle une « jeune diplômée ». J’ai eu la chance de trouver mon premier emploi « seulement » 3 mois après l’obtention de mon diplôme et la fin de mon année d’apprentissage. Grâce à cette dernière, j’ai pu faire partie du pourcentage de Français « indemnisés », et donc de pouvoir continuer à payer mon loyer, mes factures et surtout mes déplacements pour les entretiens d’embauche (mais ça, c’est une autre histoire).

Là, tu te demandes pourquoi je viens te parler du chômage alors que j’ai déjà trouvé un emploi… Eh bien ma brave dame, car après 6 mois d’expatriation pour ce contrat, je me retrouve à nouveau inscrite à Pôle Emploi ! (Oui je viens du sud, aller au-delà d’Avignon correspond pour moi à une expatriation ! J’ai beau avoir beaucoup bougé pour mes stages pendant mes études, comme dirait Chimène Badi « je viens du sud, et par tous les chemins j’y reviens ». Oui, il faudra aussi que je te parle de mes goûts musicaux à l’occasion !)

Mon contrat étant terminé, après ces 6 mois à 900 km de ma ville d’origine et 500 km de ma douce moitié (douce, douce, c’est vite dit, mais là encore, c’est une autre histoire !), je décide de m’installer dans le sud ouest, chez ma moitié. (Même si ce n’est toujours pas le « vrai » sud pour moi !)

Startup Stock Photos

Crédits photo (creative commons) : Startup Stock Pphotos

Je m’inscris au Pôle Emploi fin juillet, pour obtenir mon premier rendez-vous… début octobre ! (Pourtant lors de ma primo inscription, j’avais eu un rendez-vous en 10 jours maximum, alors que c’était dans une région toute aussi peuplée…) Bien entendu, l’inscription n’est que le tout petit grain de sable dans le long processus de la recherche d’emploi. Mais ça n’en est pas moins important, car c’est aussi ce qui me permet de payer mes factures !

Pôle emploi, comment ça fonctionne ? Assez simplement quand tu es à l’aise avec un ordinateur ! De mon coté, je « m’actualise » toutes les fins de mois ou début de mois, selon le calendrier d’actualisation, grâce à mon compte sur leur site internet. À quoi ça sert ? Ça sert à tenir Pôle Emploi informé de notre situation, à savoir si on a travaillé, si on cherche toujours un emploi, etc. Et de notre, coté ça nous sert à toucher nos indemnités ! (Je simplifie un peu, ils aident également pour certaines démarches liés à une reconversion, à la recherche d’emploi, à faire son CV etc.)

Plus tôt tu t’actualises, plus tôt tu es payée ! C’est pour ça qu’en général, j’essaie de m’actualiser le plus tôt possible, ça me permet d’avoir mes indemnités aux alentours du 4/5 du mois, parfois avant.

Outre ce processus d’actualisation, il y a aussi les rendez-vous avec les conseillers ! De mon coté, j’ai fait 3 Pôles Emplois différents, deux Pôles Emplois « cadres », et plus récemment un Pôle Emploi « normal ». Je suis toujours tombée sur des conseillères très sympa et à l’écoute, malgré le nombre incroyable de personnes plus ou moins agréables qu’elles peuvent voir chaque jour.

Chacune de mes conseillères était plutôt confiante quant à ma capacité à trouver un travail assez rapidement, et c’est vrai que ça met un peu de baume au cœur dans une situation qui n’est pas tous les jours facile ! Par contre, malgré leur sympathie et leur bienveillance, ça a été compliqué pour elles de comprendre ce que je faisais dans la vie, car mon métier n’est pas vraiment connu. (Même l’ours qui partage ma vie est incapable d’expliquer en quoi il consiste ! Ce qui ne manque pas d’indigner ses amis… jusqu’à ce que je leur explique ce je fais ! Tout d’un coup, ils comprennent qu’il n’arrive pas à expliquer mon métier, vu la complexité !)

Outre l’actualisation et les rendez-vous avec un conseiller (tous les 3 mois je crois, pour le moment je n’en ai eu qu’un à chaque changement de Pôle Emploi ! Et j’espère ne pas arriver au second, cette fois encore…), on est également invités à certaines formations (sans obligations de présence, contrairement aux rendez-vous avec les conseillers !).

À aucun moment lors de mes entretiens on ne m’a demandé de « prouver » que je faisais des recherches. Le fait de leur dire simplement que j’ai passé X entretiens ou que je suis en phase de recrutement a suffit. Je ne sais pas si ça se passe pareil pour tout le monde, par contre !

Ça fait donc 3 mois que je suis « demandeuse d’emploi ». J’ai eu pas mal d’entretiens. Je suis actuellement dans un processus de recrutement pour un CDI, qui me semble être le plus long du monde, avec au compteur pas moins de 7 entretiens ! Le pire dans tout ça, c’est l’attente entre tous les entretiens et les différents moments où on se dit « Ouf, celui-ci, c’est le dernier ! Dans 15 jours je saurai ! »… Mais en fait, non, 15 jours plus tard, il y a un autre entretien, où il faut attendre encore une semaine pour savoir. (Et une semaine, c’est en ayant de la chance, que le recruteur appelle effectivement dans les délais indiqués… Mais si il le fait, où est le suspens et le fun de la recherche d’emploi ?!)

Être à la recherche d’un emploi, c’est aussi et surtout postuler à des offres (ÉTONNANT, n’est ce pas ?). Tous les jours, je fais mon petit tours des entreprises ou des sites de recherche d’emplois, un peu comme certain font leur promenade digestive, j’ai mon petit rituel, je cherche des offres qui pourraient me correspondre, j’adapte mon CV, j’écris mes lettres de motivations adaptées à chaque offre et j’envoie ma candidature.

J’ai aussi appris à développer des techniques et une certaine organisation pour savoir en un coup d’œil, en cas d’appel de recruteur, quelle est l’offre, où est située l’entreprise, et quelle est la description du poste. Excel est mon avis, tu l’auras compris ! Et je bénis l’affichage du numéro de téléphone, car c’est cela qui me permet de filtrer mes appels. En effet, je ne décroche jamais lorsqu’un numéro que je ne connais pas m’appelle en horaire de boulot, de 8h à 19h. (Et puis entre nous, à 8h je dors encore.)

Pourquoi ? Tu te dis sûrement que je risque de rater un appel de recruteur ? Oui, c’est possible. Mais je préfère rappeler un recruteur qui m’a laissé un message sur mon répondeur en me disant qui il était, et surtout, le rappeler en m’étant d’abord renseignée sur l’entreprise et les missions du poste.

Après avoir souvent décroché mon téléphone sans être préparée, je me suis rendue compte qu’il était difficile de se souvenir de l’offre ou des détails de l’entreprise lors de l’appel. En règle générale, je postule à plusieurs offres par semaines, et je suis rarement appelée directement après l’envoi de ma candidature. Donc bien souvent, trois semaines plus tard, j’ai besoin de revoir mes notes, et notamment mon tableau Excel récapitulatif avec toutes les infos !

Voilà à peu près ma routine de demandeuse d’emploi. Plus le chômage dure, et plus c’est difficile pour moi. La motivation se perd par moment, et se retrouve, un peu comme si j’étais sur les montagnes russes de la motivation !

Je ne peux pas parler pour les autres personnes au chômage, mais de mon coté, le cliché du chômeur qui ne fait rien de sa journée et attend de toucher les aides ne me correspond pas ! Alors oui, je ne passe pas 8h par jour à envoyer des CV, tout simplement car il n’y a pas tant d’offre que ça. Oui, le matin je ne suis pas debout à 8h. Et oui, je suis très souvent à la salle de sport ! Mais chercher un emploi n’est pas de tout repos non plus.

Pour ma part, il y a beaucoup de stress dès lors que j’entre dans un processus de recrutement. Il faut aussi être très disponible pour les recruteurs, qui veulent souvent tout tout de suite. (Hé les gars, moi aussi je voudrais des réponses tout de suite ! D’ailleurs, Recruteur, si tu me lis, au 10ème entretien que je passe chez toi, j’ai le droit à un CDI d’office ? Parce qu’au camion pizza en bas de chez moi, la dixième fois où j’y vais j’ai le droit à une pizza gratuite… Je dis ça, je dis rien !)

Il faut aussi être disponible pour des entretiens, qui dans mon cas peuvent être un peu partout en France, dans des délais souvent courts (moins d’une semaine), et le plus souvent à mes frais. Et qu’on se le dise : l’avion ou le train au dernier moment, voire l’hôtel, c’est pas donné !

Voilà pour ce billet sur ma vie de chômeuse, j’espère pouvoir revenir bientôt dans un billet plus léger, sur mon nouveau boulot, notre nouvel appart, ou toute autre réjouissance qui viendront avec la signature de mon prochain contrat ! En attendant, je croise les doigts (j’ai dû les décroiser un peu pour écrire cet article – oui sinon c’est pas bien pratique), et j’espère t’avoir éclairé un peu sur le quotidien d’une cadre, jeune diplômée, à la recherche d’un emploi !

Et toi ? Ton métier est impossible à expliquer ? Ta petite routine de demandeuse d’emploi ressemble à la mienne, ou elle est très différence ? Viens en parler !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Coucou! Moi c'est Mlle Cloche.J'ai 25 ans, je cherche un emploi (un CDI bien payé et une mission ultra intéressante, la base quoi). Dans la vie j'aime voir mes amies, voyager et passer du temps avec ma moitié ! Je suis également plutôt sportive, même si comme ça en me voyant c'est pas la première chose qu'on se dirait ;)

21 Commentaires

  • Mélanie Arnal
    8 décembre 2014 at 10 h 22 min

    J’ai lu ton article avec attention m’étant retrouvée dans la même situation que toi récemment. Mon premier travail après mon diplôme a utilisé ma période d’essai pour avoir un CDD pas cher… Au bout de 7 mois (période d’essai renouvelée bien évidemment donc 4 mois initiaux plus 3…) ils ont mis tout le monde dehors.. Totalement illégal mais face aux grosses boites nous jeunes diplômés que sommes nous… Bref. J’ai donc eu l’immense joie (:-() de m’inscrire à pole emploi et contrairement à toi je n’ai pas un très bon souvenir de cette expérience. J’ai vraiment eu l’impression que c’était inutile et que ma situation n’était pas « préoccupante » pour eux vu leur implication sur mon dossier. J’attends encore l’appel du « pole emploi cadre » qui devait me contacter en mars, la conseillère a juste rempli son dossier administratif mais ne m’a donné aucun conseil ou aucune aide sur mes démarches et était à la limite de la politesse. Je me retrouve dans ce que tu dis sur ta journée type de « chômeuse » qui ne reste pas avachie dans le canapé à attendre ses aides. Les entretiens, les démarches, les recherches prennent beaucoup de temps sur une journée. J’ai heureusement réussi à retrouver du travail au bout d’un mois et demi et j’espère que tu retrouveras vite toi aussi!

    Reply
    • Madame Medicis
      10 décembre 2014 at 10 h 06 min

      C’est fou ce que les employeurs sont indélicats ! Porter plainte est toujours possible le problème est que ça risque de nous porter prejudice surtout si le milieu dans lequel on travaille est petit. Ca peut se savoir et après bonjour la plaie pour trouver un autre emploi, déjà que c’est bien compliqué en ce moment …

      Reply
  • Mlle Cloche
    8 décembre 2014 at 11 h 40 min

    Félicitations pour ton travail ! tu dois être soulagée 🙂
    Je suis également d’accord avec toi au niveau de pole emploi, quand on est diplômé, nous ne sommes pas du tout des situations préoccupantes pour les conseillers de pole emploi.surtout au pole emploi « normal ». J’attends encore le coup de téléphone du pole emploi cadre moi aussi, je pense l’attendre longtemps 😉 Par contre je pense être tombé à chaque fois sur les « bonnes » conseillères. Je suis également passé par l’APEC (l’agence pour l’emploi des cadres, tu les connais probablement via leur site internet et leurs annonces d’emploi). Pour pole emploi ce que je faisais, c’est surtout me renseigner sur ce à quoi j’avais le droit (aides notamment) et ensuite aller à mon RDV avec la documentation et la les conseillères m’aidaient et me conseiller sur les démarches à effectuer pour les obtenir. Mais c’est vrai que sinon je pense pas qu’on m’aurait parlé de l’aide aux jeunes de moins de 26 ans qui partent travailler loin de leur domicile et qui m’a bien aidé ! Et pour ce qui est de la période d’essai, c’est malheureusement monnaie courante j’ai l’impression… je t’avoue que ça me fait un peu peur

    Reply
  • Alohae
    8 décembre 2014 at 11 h 45 min

    Je croise les doigts pour ton CDI.
    Parfois « s’expatrier » comme tu dis, permet de trouver un travail plus facilement, je suis bien placée pour savoir que ça n’est pas facile de quitter une région que l’on aime pour une région qu’on aime pas du tout ! Mais parfois c’est un mal pour un bien !
    Bonne continuation dans tous les cas !

    Reply
  • Mme Lau
    8 décembre 2014 at 13 h 05 min

    Tout d’abord bon courage pour cette période.
    Ton récit fait beaucoup écho à ce que j’ai vécu et continu encore.
    J’ai fini mes étude en 2012 et me suis inscrite à Pôle Emploi, j’ai eu pas mal d’entretien et voyais l’avenir plutôt paisiblement mais au fur et à mesure j’ai désenchanté puisque rien n’aboutissait donc pour ne pas rester à rien faire je me suis rabattue sur un service civique à plus de 500km de chez moi et de mon futur mari. Novembre 2013 : fin du service civique et retour à Pôle Emploi vu que je n’avais pas trouvé d’emploi entre temps. A ce moment là j’ai certes moins postulé puisque je me suis mariée en mai 2014 mais après ça a été le désert, aucun entretien malgré mes multiples candidatures et ce même pour des postes bien en-deçà de mes qualifications.
    J’ai trouvé depuis un peu plus d’1 mois un CDD jusqu’au 2 février en temps partiel et peut-être que je pourrai être ré-employée à partir de fin mars mais j’avoue de pas être sereine concernant ma fin de contrat et j’ai peur de retomber dans une spirale où je ne trouverai pas d’emploi…
    En tout cas bon courage et je croise aussi les doigts pour toi

    Reply
  • Mademoiselle Fleur
    8 décembre 2014 at 13 h 56 min

    Bonjour et tout d’abord, j’espère que tu trouveras très vite ce que tu cherches et que cette période ne se prolongera pas trop pour toi.
    Je n’ai pour le moment, jamais connu le chômage. Une chance à mon sens.
    Par contre je comprends tes doutes et questionnements. Je cherche à changer de travail depuis plus de 8 mois, et même si je n’ai pas la pression des allocations qui peuvent s’arrêter, c’est très difficile de postuler et de n’avoir pas de retour, ou d’entrer dans des processus de recrutement très longs sans aucune garantie d’aboutissement heureux.
    JE te souhaite vraiment de trouver rapidement.
    Bon courage.

    Reply
  • Miss Chat
    8 décembre 2014 at 16 h 44 min

    Je ne suis pas française (moi pas connaître Pôle Emploi mais j’en ai eu des échos assez négatifs pour le moment) et je n’ai pas eu de contact direct avec l’équivalent de mon pays.
    Je suis de l’autre côté de la « barrière » par contre car, en tant que recruteuse, des demandeurs d’emploi, j’en vois passer des centaines ! J’applaudis d’abord ton initiative de ne rappeler le recruteur qu’après, lorsque tu as rassemblé tes informations 😉 Il n’y a rien de plus frustrant que d’appeler un candidat qui te répond en gros « mais vous êtes qui encore ? ah bon j’ai postulé à ça ? oui peut-être »… On sait que vous postulez beaucoup vu le marché actuel mais répondre ça, ça nous donne juste l’impression que vous vous en foutez comme de l’an 40 de notre société … et ça ne fait pas plaisir. Du tout. Puis faut avouer, est-ce que ça montre que vous avez envie de travailler là ? Non.
    Quant à la lenteur de nos réponses, là je reconnais que peut mieux faire… Mais à la fin de ta semaine, quand tu as vu et annoncé des choses différentes à 20 personnes différentes, tu oublies, c’est tout. Après une ou 2 semaines de délai, il n’y a normalement aucun souci à nous recontacter pour avoir des informations 😉 (mais après 2 jours, là c’est chiant)

    Reply
  • Manon
    8 décembre 2014 at 19 h 04 min

    Tout d’abord je croise très fort les doigts pour ton CDI, j’espère que tu l’auras.
    Je compatis et comprend ton sentiment de frustration car je la connais. A défaut de trouver un cdi et pouvoir payer mes factures, j’ai pris des missions d’intérim et entre ces périodes d’intérim, je me suis rendu plusieurs fois à Pôle Emploi pour demander des formations en allemand. Malheureusement, pour faire une formation d’allemand, il faut être quasi-bilingue (et oui tu lis bien). Pour l’instant, je suis intérimaire et je fais un remplacement de congé maladie en temps partiel jusqu’à quand je ne sais pas. Mais j’avoue que je ne sais pas comment va se passer mes paiements du Pôle Emploi entre le cumul de mes différents missions interim et n’ai envie de me retrouver au chômage.
    Je te souhaite bon courage pour la suite.

    Reply
  • Karine
    9 décembre 2014 at 8 h 36 min

    Et alors…. c’est quoi ton métier? 😉

    Reply
    • Mlle Cloche
      10 décembre 2014 at 23 h 19 min

      Selon les offres auxquelles je postule je peux être responsable HSE, travailler aux affaires réglementaire ou être product stewardship ( oui à mes souhaits je sais :p )

      Reply
  • Inno
    9 décembre 2014 at 10 h 58 min

    Pfff…Pôle emploi, j’y ai été inscrite pendant exactement 1 an et 3 mois, quand je cherchais mon 1er boulot (oui j’ai un boulot qui demande un bac+5 mais où il n’y a pas d’embauches). Je n’ai jamais eu aucun rdv avec un conseiller et on m’avait même dit à l’inscription que ça ne servait à rien de m’inscrire vu que je ne toucherai pas d’indemnité en sortant des études. J’en ai donc un très mauvais souvenirs, où j’ai dû me débrouiller seule pour trouver mon boulot. Comme toi, je n’ai pas chômé (lol), j’ai fais du bénévolat pour acquérir de l’expérience, j’ai fais partie d’une association de cadres en recherche d’emploi, et j’ai postulé partout en France. J’ai décroché mon 1er boulot (en CDD grrr) à 700km de chez moi. Et là, depuis 2 mois et demi je suis en CDI (mais à temps partiel) à plus d’1h de chez moi, et encore en période d’essai (renouvelée malheureusement). Bref, la recherche d’emploi pour les jeunes diplômés, c’est vraiment la galère.

    Reply
  • Croco
    9 décembre 2014 at 13 h 11 min

    Après mon diplôme, j’ai eu la chance d’être rappelée 3 mois après la fin de mon stage pour un CDD qui s’est transformé en CDI. Avec presque 5 ans d’expérience, j’étais plutôt confiante quand j’ai démissionné à la suite de mon mariage pour rejoindre mon conjoint qui travaillait à 800 km de moi. Il m’a fallu un an pour retrouver un poste (enfin, si on exclus une « expatriation » qui a tournée court avec un contrat rompu pendant la période d’essai au bout de … 6 jours de travail, oui, oui, 6 jours suffisent à juger le travail d’un cadre, on se demande pourquoi on a des périodes d’essai de 4 mois renouvelable !). Heureusement que j’ai pu adhérer à une association de cadre qui m’a aidée dans mes démarches (plus que Pôle Emploi) et surtout m’a permis de ne jamais baisser les bras malgré les multiples déconvenues. Je te conseille vraiment de trouver un groupe pour échanger et se soutenir mutuellement (ça peut être à travers Pôle Emploi, juste après mon diplôme le PE de Marseille m’avait inscrit à une formation jeunes diplômés qui m’avait aussi permis d’avoir ce soutien). Cela permet aussi de mutualiser les réseaux, les sources d’informations, et parfois de postuler à un poste auquel on n’aurait pas eu accès, ou de rencontrer un recruteur de manière informelle.

    Reply
  • MlleMora
    9 décembre 2014 at 13 h 54 min

    En tant qu’ex recruteuse, je trouve ça très bien que tu attendes le message vocal du recruteur et que tu rappelles en sachant de quoi tu parles : c’est très apprécié (en tout cas, moi j’appréciais)
    Tu as, je trouve, la bonne attitude, postuler à fond, c’est le seul conseil que je donne, et du coup, même quand tu vas en entretien, c’est plus vendeur de dire que tu as postulé à plein d’endroits et que tu as des entretiens plutôt que d’avoir l’air d’attendre qu’on te donne ce job-là…
    De toute façon, chaque entretien t’améliore et te porte vers celui qui concrétisera ton embauche !
    Par contre 7 entretiens, c’est vraiment un long process de recrutement, tu dois avoir un métier très particulier pour qu’ils soient aussi méticuleux !
    Bon courage en tout cas, et au plaisir de lire de bonnes nouvelles !

    Reply
    • Mlle Cloche
      10 décembre 2014 at 23 h 17 min

      Mlle Mora, je serai curieuse d’avoir la vision coté recruteur du recrutement! Pour mes 7 entretiens je me demande s’ils n’ont pas voulu me faire « patienter » le temps que le budget soit vraiment present ou voté avant d’embaucher. Mais je me trompe peut etre 🙂

      Reply
  • Yaelle
    9 décembre 2014 at 22 h 54 min

    je n’ai pas encore eu l’occasion de galèrer a la recherche d’un poste, même si j’ai déjà eu l’occasion plusieurs fois d’etre au chomage…
    Mais par contre je ne peux pas m’empecher de penser a Barney Stinson ( How I Met Your mother pour ceux qui ne connaitrais pas ) quand tu parles de ton job ^^
    j’espere que tu auras vite ton CDI!!!!

    Reply
    • Mlle Cloche
      10 décembre 2014 at 23 h 15 min

      hahaha Yaelle, j’adore la réference à Barney 🙂 J’avais plus souvent fait la comparaison avec Chandler de Friends,ou ses amis ne comprenne pas non plus ce qu’il fait! mais j’aime beaucoup mieux celle de Barney 😀

      Reply
  • Madame Medicis
    10 décembre 2014 at 10 h 00 min

    Mais c’est tellement ça !! De mon côté j’ai l’impression que plus tu as de diplôme, moins Pôle Emploi c’est quoi faire de toi.

    Reply
    • Madame Medicis
      10 décembre 2014 at 10 h 09 min

      Oh my God ! Qu’est-ce que je n’ai pas écrit ! J’ai honte !
      *de diplômeS, moins Pôle Emploi SAIT quoi faire de toi.

      Reply
      • Yaelle
        10 décembre 2014 at 13 h 43 min

        je sais pas trop, j’avoue je ne suis pas diplomée ( juste le bac ) mais j’ai aussi l’impression que cela depend beaucoup de qui tu as affaire, mon ex petit ami, sa conseillère lui donnait rendez vous tout les mois, lui a trouvé une formation, fait faire un bilan de compétence, aider a faire ses CV et moi ben RIEN DU TOUT! c’etait pas le même pole… j’ai eu une periode de 8 mois de chomage a une epoque et jamais on ne m’avais donné rendez vous!

        Reply
  • Mlle Cloche
    10 décembre 2014 at 23 h 23 min

    En tout cas merci à toutes pour vos messages d’encouragement! Aujourd’hui a été le premier jour de mon CDI (Enfin!!), le 7 ème entretien aura donc était le bon ! Je ne crie pas victoire trop vite ayant une période d’essai de 4 mois renouvelable, et certainement renouvelée ! A celles qui sont en recherche d’emploi et qui « galerent » avec pole emploi je vous souhaite bon courage pour tout et bonne chance ! Encore merci pour vos encouragements!

    Reply
  • Roublard
    30 mai 2017 at 23 h 03 min

    Bande de petit joueur de 2014 !! Moi j’ai obtenus mon diplôme en 2016, on est en 2017 et j’en suis à 5 voir 6 mois de chômage !!! Enfin « chômage » vu que je ne touche rien du tout comme je n’ai pas eu la chance de travailler…. Je sens mon corps entier se confondre devant mon ordinateur, devant lequel je passe de n ombreuses journées… Bon, si j’ai un conseil c’est que même si on a pas de thune, qu’on passe son temps a chercher, faut pas perdre espoir, j’ai recu une réponse pour un entretien ! Un stage non rémunéré pour servir le café, c’est cool quand même !!! Bon, les gens de 2014 j’aimerais vu le dire, mais dans 3 ans vous entendrez parler du revenus universelle proposé par certain candidats à la présidentielle de 2017. Pensez a moi en votant… qui cherchant du taf, j’arrive tout de même a faire des missions d’interim pour « profiter » de ma période d’inactivité. Sur ceux, j’espère que vous avez tous trouvé un travail, peut être en tant que RH, et que peut être vous pourriez me prendre en CDD et CDI dans votre boite !!! Courage et sauciflette !

    Reply

Laisser un commentaire