Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Ma meilleure amie était manipulatrice


Publié le 20 avril 2015 par Margaux1806

Connais-tu le genre de personnes qui attirent notre regard, qui nous donnent envie d’être à leurs cotés, d’être comme eux ? J’ai été très proche d’une d’entre elles.

Il y a quatre ans, lors de ma rentrée en 4ème, je l’ai rencontré, Julie. Je me souviens exactement de la première fois que j’ai entendu son prénom, comme si, avant même de la connaitre, elle s’était ancrée en moi. On a vécu des choses merveilleuses toute les deux, j’ai été heureuse pendant deux ans, j’étais jeune et elle me faisait vivre.

Et puis on est entrée au lycée, on s’est fait de nouveaux amis, ou plutôt elle s’est fait de nouveaux amis. J’ai commencé à me poser des questions durant cette année de seconde, je ne vivais plus comme avant, j’étais cachée, dans son ombre. Quand je n’allais pas bien, elle me disait qu’elle était la seule à être là, je l’écoutais, je la croyais. Elle faisait des erreurs comme toutes les amies, mais j’étais la seule en tord d’après elle, alors je m’excusais.

découvrir la manipulation dans une amitié

Crédits photo (creative commons) : Ava Randa

Un soir en famille, alors que les grandes vacances débutaient, j’ai commencé à ouvrir les yeux. Ce soir-là j’ai été dévastée : elle n’était pas la fille que je pensais. Le lendemain, j’ai tout lâché, je ne pouvais plus supporter de la voir, alors j’ai prétexté que je voulais être seule pendant un certains temps. J’ai été vraiment seule, parce que mes amis étaient ceux de Julie. Mais la solitude me pesait, Julie me manquait.

Avec la rentrée en première, nous avons été dans des classes séparées. Je pensais que ça pouvait être différent, je suis revenue vers elle. Nous sommes redevenues très proches, mais j’avais pris du recul, et je voyais différemment tous ses faits et gestes. Ça n’a pas duré très longtemps, du jour au lendemain, plus rien.

Depuis ce jour, je continue à me rendre compte peu à peu de la relation que nous avions, plus particulièrement après avoir regardé le film Respire de Mélanie Laurent. Je ne pouvais pas regarder certaines scènes, tant j’avais l’impression d’entendre Julie me parler. Ce film a été pour moi un déclic, pourtant après l’avoir vu, j’ai eu une période difficile. Moi je l’aimais, elle faisait partie de moi, mais je n’étais rien pour elle. Je me rendais compte que chaque partie de notre amitié était fausse.

Aujourd’hui, je vais bien, enfin ! J’ai eu le courage de parler avec mes parents et à ma sœur, ce qui a été un tournant, leur regard extérieur est le même que le mien : Julie est une manipulatrice ! Je m’en suis voulu d’avoir été naïve pendant quatre ans, la culpabilité m’a rongée. J’ai aussi voulu la changer, pendant un certains temps, mais c’est dans sa nature et je suis incapable de l’arrêter. À présent, quand je vois Julie tous les jours, je suis indifférente, j’apprends à vivre sans elle. J’ai appris à prendre du recul afin de faire la part des choses : pour Julie, manipuler fait partie d’elle, elle ne s’en rend pas compte. J’ai du mal à faire confiance à nouveau, mais j’y travaille. Je me sens mieux.

Et toi ? Tu as connu une telle amitié dans laquelle tu étais manipulée ? Comment t’es-tu rendue compte de la nature de cette relation ? Il t’a fallu du temps pour faire le deuil de ce que tu croyais être une amitié ? Viens en discuter…

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Clémence Paddington

Ton article m’a tout de suite interpellé parce que moi aussi comme toi j’ai vécu une de ces amitiés.
J’étais vraiment toute petite, on s’est connu dès la maternelle et c’était ma meilleure amie quoi! Ma seule amie en fait. On faisait tout ensemble, on vivait presque ensemble, tout les mercredi l’une chez l’autre et réciproquement. Elle était là quand j’ai perdu mon père, j’étais quand ces parents on divorcer.
Puis au fur et à mesure que je grandissais je me rendais bien compte que cette amitié était malsaine. J’étais la moins jolie des deux, la moins intelligente des deux, la moins cool des deux. j’étais son ombre !
C’est ma mère qui a commencé à m’ouvrir les yeux à partir du moment ou elle a décidé qu’on ne serai pas dans la même classe. À partir de là tout à changer, elle avait des amis moi pas, et elle ne se servait que de moi même si moi je l’aimais ! Quand elle a changé de collège c’est comme revivre pour moi, parce que je pouvais enfin avoir ma vie, ma celle qu’elle avait déjà décidé pour moi ! Mais on restait en contacte

Un jour alors qu’on venait de faire nos rentré dans des lycées je l’ai appelé parce que bon je me sentais mal de metre séparé d’elle ainsi. Et là elle m’a littéralement brisé de coeur, à dire des chose ignoble sur moi, que j’étais un enfant pourrie gâté et que j’avais méritais la mort de mon père.

Je ne me suis jamais remis de ces paroles. Dans m’a tete elle m’avait abandonné ! Depuis c’est dur, parce que le lien c’est brisé et même si elle s’excuser je peux pas lui pardonner ..

Il y’a des amitié comme ça, malsaine auquel il faut vite mettre un terme ! Je trouve ça bien que tu t’en sois rendu compte

xx, clémence

le 20/04/2015 à 12h06 | Répondre

Margaux1806

Merci pour ta réponse, c’est toujours rassurant est agréable de savoir que je ne suis pas la seule à avoir vécu ça.
Et les témoignages m’ont beaucoup aidé aussi.
Je me sens effectivement chanceuse d’avoir vécu ça jeune, je en ferais plus les memes erreurs !

le 21/04/2015 à 17h15 | Répondre

Dichamp

Je aime pas une fausse amie manipulatrice
fait passé pour une amie

le 08/07/2017 à 10h37 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?