Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

À la recherche de notre première maison


Publié le 10 février 2016 par Un énième blog de Maman

Ça y est, on s’est décidés, nous voici à la recherche de notre premier chez-nous vraiment à nous ! Tout se goupille en faveur d’un achat immobilier : un apport conséquent grâce à l’épargne, l’actuel appart en location déjà trop petit pour nous trois (et bien trop petit pour envisager de passer à quatre), des taux d’emprunt relativement bas, et enfin, une envie de changer d’air pour se rapprocher de la ville la plus proche (Mulhouse).

Ça faisait des mois qu’on zieutait les annonces immobilières sans réellement se projeter, faute d’épargne suffisante (selon nous). Une fois notre objectif d’épargne atteint, on s’est vraiment attelés à définir nos critères de recherche, ceux pour lesquels aucun compromis ne serait possible, et ceux pour lesquels on pourrait aviser selon le contexte.

Recherche de maison

Crédits photo (creative commons) : Karan Jain

Alors, que recherchons-nous ?

Pas d’appartement ! J’ai toujours vécu en appartement sans en souffrir, mais depuis que je suis moi-même locataire, je suis parfois mal tombée. Comprendre que j’ai connu des voisins bruyants, des cloisons aussi épaisses que du papier à cigarette ou une insonorisation inexistante.

En plus, je suis dans le syndic immobilier, donc les « joies » de la copropriété, je les connais : pas de gros travaux sans autorisation des autres copropriétaires, pas de modifications extérieures sans l’accord des autres copropriétaires, des charges trimestrielles toujours plus lourdes, des copropriétaires qui ne votent JAMAIS en faveur de travaux chez un voisin… En copropriété, tu es chez toi, mais aussi un peu chez les autres (et vice versa). Dans le cadre d’un achat longue durée, c’était inenvisageable pour nous.

Nous cherchons donc une maison, mais pas n’importe laquelle !

Une maison in-di-vi-du-elle, c’est-à-dire sans mitoyenneté, aucune !

Ni par le garage, ni par ailleurs. Et même si certains veulent nous convaincre que celles-là ont chacune leur mur, mais accolé à l’autre, c’est niet. Je me serais peut-être laissée berner, mais Belle-Maman et une amie habitent toutes les deux une maison mitoyenne, et chez chacune d’elles, on peut entendre les voisins quand ils parlent un peu fort, mettent un peu de musique, bricolent ou… montent l’escalier.

On a vécu dans un appart mal insonorisé, et on s’est jurés de ne jamais acheter d’appart ou de maison mitoyenne. JAMAIS ! On veut se sentir chez nous et uniquement chez nous. Entendre ses voisins et, par déduction, savoir qu’ils nous entendent, ça tue toute intimité.

Une grande maison, entre 130 et 200m²

Oui, aujourd’hui, nous ne sommes que trois, mais nous comptons bien agrandir la famille au moins une deuxième fois (peut-être trois, on verra après le deuxième). Il nous faut donc trois chambres a minima pour que chacun ait sa chambre personnelle. Bien évidemment, on peut caser deux enfants dans la même chambre, mais nous ne préférerons pas (oui, on fait les fines bouches).

Par ailleurs, nous sommes originaires du Sud, à plus de sept heures de route de notre Alsace d’adoption. Aussi, le top du top serait d’avoir une chambre supplémentaire, pour accueillir les amis et la famille.

Pas en ville, mais pas dans un coin perdu non plus !

À l’heure actuelle, on est dans un trou perdu ,et on le vit à peu près bien. Sauf qu’il faut prendre la voiture et faire pas mal de kilomètres à chaque fois qu’on veut faire des courses, du shopping, un resto, un ciné… ce qui est parfois décourageant.

Par ailleurs, qui dit rase campagne dit pas de baby-sitter. Impossible de faire venir une jeunette de 17 ans depuis la ville. Déjà, parce qu’elle n’a pas le permis, ensuite, parce qu’elle ne va pas se taper vingt bornes aller-retour pour gagner trois francs six sous.

Enfin, notre fils, Junior, ne restera pas un petit bébé toute sa vie (malheureusement ?), et je vois mal comment mon fils devenu ado pourrait occuper son temps libre dans un trou tel que celui où nous sommes. Et puis, je n’ai pas envie que mon fils ait à prendre le bus pour aller au collège. C’est bête, mais je me souviens d’une cousine à qui il est arrivé d’être « embêtée » dans le bus scolaire, et comme j’ai l’impression que c’est assez courant comme « incident », je préfère éviter ça à mon fils.

En gros, actuellement, on cherche sur deux, voire trois communes. Oui, c’est peu, mais pour l’instant, on préfère garder un périmètre restreint. On élargira si on n’a toujours rien trouvé dans six mois.

Un terrain assez grand

À la fois pour être tranquilles, à l’écart des voisins, mais aussi pour envisager la construction d’une piscine à moyen terme. Tout dépend donc de la configuration du terrain, mais grosso modo, il nous faudrait entre 500 et 1000m²… voire plus, si le prix reste dans notre budget.

Les critères secondaires sur lesquels on peut faire des concessions

Un garage

Voire un garage double (puisqu’on a deux voitures). Voire un garage double côte-à-côte (pour que chacun puisse entrer ou sortir du garage sans avoir à bouger une voiture, ou à réfléchir à quelle voiture mettre en dernier…).

Une maison de caractère, style années 1930

Une maison avec du « cachet », comme ils disent dans « La Maison France 5 ». Nous préférerions donc une maison ancienne (mais pas trop) à rafraîchir, plutôt que du neuf ou du récent.

Le neuf s’achète sur plan, et nous sommes carrément flippés à l’idée de faire construire. Peur des retards, peur des malfaçons, peur des faillites. Les maisons récentes coûtent le prix du neuf, sauf que rien n’est à ton goût. Il faut adopter la cuisine, la salle de bain, le parquet, les fenêtres… choisis par les précédents proprios.

Au moins, en achetant du vieux, le prix est moins élevé, et le coût des travaux restera moindre par rapport au prix de la même maison achetée neuve. Et on refait tout à notre goût.

Des travaux, mais pas trop

L’Homme n’est pas bricoleur pour un sou, et moi, je ne me sens pas de faire plus que des travaux de déco (peinture et… peinture). On sait déjà qu’on confiera tout le reste à des pros qui, eux, ne travaillent pas bénévolement. Exit donc les maisons de 200m² à refaire du sous-sol à la toiture.

Du parquet massif, voire du parquet massif « chevrons »

C’est souvent lié à l’âge de la maison, mais pas forcément. J’ai déjà vu du parquet dans des maisons récentes… Alors pourquoi pas une maison moderne à l’extérieur, mais avec du cachet à l’intérieur (parquet, moulures, escaliers, balcons…) ?

Un étage avec trois chambres, et une quatrième au rez-de-chaussée

Afin que les squatteurs invités n’empiètent pas sur notre espace personnel. Mes beaux-parents n’étant pas non plus les gens les plus silencieux et délicats du monde, je préfère les séparer du reste des habitants, pour préserver notre sommeil.

Avec ces critères, on cible donc à peu près toutes les maisons existantes, mais dans un périmètre hyper limité. Avec un budget confortable, mais pas illimité. Finalement, on ne demande pas la lune, si ?

Et toi ? Quels étaient tes critères pour choisir ta maison ? Tu préfères acheter du neuf/récent ou de l’ancien ? As-tu cherché longtemps ? Viens nous dire !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

25   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mangue

oulala ça en fait beaucoup de critères ! Vous les avez « priorisés » ? Vous avez réussi à trouver ?
Cette liste de critères me fait presque penser que l’idéal pour tout avoir serait de faire construire ou de rénover à votre image.
Nous qui n’étions pas bricoleurs du tout nous nous sommes lancés dans les grands travaux, et finalement on s’en est pas si mal sortis et aujourd’hui on est supers contents d’avoir pu nous faire la maison qu’on voulait (ou presque hein…). Bon courage en tout cas, l’aventure de l’immobilier c’est chouette mais c’est pas de tout repos !

le 10/02/2016 à 08h31 | Répondre

Un énième blog de Maman

Oui, on a des critères prioritaires: la localisation, la non-mitoyenneté et le prix. Le reste est ouvert au compromis. Notre projet est bien de « rénover » une maison vieillotte mais c’est dur de chiffrer des travaux sans avoir acheté la maison en premier…
A priori, vous vous en êtes sortis…on espère s’en sortir aussi mais on sait que les gros travaux ce n’est pas pour nous mais pour les pros.
Merci pour tes encouragements, je pense qu’on va en avoir besoin! ^^

le 11/02/2016 à 10h03 | Répondre

prettyarty (voir son site)

ouh la la oui c’est pas la lune mais presque! je ne connais pas le marché immo en alsace, mais quand nous avons acheté en Lorraine on a du faire des concessions, obligatoirement. On a une maison de 1949 qui était deja en partie rénovée, mais ca n’a pas empeché d’avoir qq surprises, et rattraper le coup parfois peut couter cher
d’autant plus que par ex, la tuyauterie ou ce genre de choses n’est pas optimal par rapport aux nouvelles chaudières par ex, donc question énergie tu peux aussi y perdre sur le long terme. On a choisi d’acheter plutot que de construire, pour question de budget aussi, parce que j’aime l’ancien et que me retrouver coincée dans un lotissement nétait pas à mon gout. Mais si c’était a refaire, je choisirai un grand terrain (le pb est qu’ici les grands terrains sont trèèès chers sauf au milieu de nulle part en Meuse) et on construirait avec des materiaux de qualité. Et a choisir, une maison plus petite! on voulait une maison avec 3 chambres et 2 bureaux, qu’on a trouvée apres des mois de recherche. finalement on a fait un bureau et la salle de jeux des enfants.mais plus on a de la place, plus on entasse aussi ! bon courage a vous! tiens nous au courant, photos a l’appui, de tes visites! j’adore ca moi, visiter:)

le 10/02/2016 à 09h17 | Répondre

Un énième blog de Maman

On est ouvertes aux compromis hein! On est intransigeants sur peu de critères au final…mais les annonces sont plutôt moins nombreuses en cette période d’hiver…on attend un mieux pour le printemps.
Je suis étonnée de ton témoignage, finalement tu aurais préféré faire construire? Ça nous fait peur nous, tous les problèmes éventuels que tu peux rencontrer durant une construction…
Promis, vous serez informées de nos avancées…pour l’instant très maigres.
Merci pour tes encouragements 🙂

le 11/02/2016 à 10h08 | Répondre

Madame D

On vient de demarrer notre recherche ici aussi. Du coup j’espere que tu nous raconteras la suite !

le 10/02/2016 à 10h37 | Répondre

Un énième blog de Maman

Toi aussi tu trouves qu’y a pas grand chose en période d’hiver? Nous, c’est pas la joie côté annonces immo…
Promis, je tiens tout le monde au courant de l’avancée de notre projet! ^^

le 11/02/2016 à 10h09 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

C’est un projet très lointain pour nous mais je trouve qu’il n’est jamais trop tôt pour y penser. Je trouve que vous avez des critères bien précis et justifiés c’est donc que le projet est largement mûri 🙂
J’ai hâte d’en savoir plus !

le 10/02/2016 à 13h05 | Répondre

Un énième blog de Maman

A vrai dire, ça fait un petit moment qu’on a ce projet en tête mais on attendait d’avoir assez d’épargne pour se lancer dans les visites.
Moi aussi j’ai hâte que ce projet avance 😉

le 11/02/2016 à 10h11 | Répondre

Mlle Moizelle

ça fait effectivement pas mal de critères, mais je me reconnais dans les premiers: pas de mitoyenneté, tenir les voisins au loin! On a aussi connu des apparts bruyants et très très très (très…) mal isolés, et c’est limite devenu une phobie pour moi d’entendre les voisins… Je me sens tellement envahie, tellement peu chez moi!!! Nous avons récemment aménagés à la campagne, et nous n’entendons que les chouettes la nuit, et même parfois, quand les vents sont portants, la mer qui n’est pas si loin… Le rêve! Bon courage dans tes recherches en tout cas! 😉

le 10/02/2016 à 13h09 | Répondre

Un énième blog de Maman

Je pense qu’il faut avoir connu les nuisances de voisinage pour se rendre compte à quel point ça peut pourrir la vie. La non-mitoyenneté est vraiment un critère primordial pour nous…même si les maisons mitoyennes sont vraiment moins chères (va savoir pourquoi…). Nous on cherche pas le calme absolu mais plutôt la non-présence de bruits parasites comme des bruits de pas, de perceuse, d’éclats de voix…juste de quoi se sentir vraiment chez soi!

le 11/02/2016 à 10h14 | Répondre

Sabrina (voir son site)

En effet tu as beaucoup de critères. Nous c’était pareil du coup on a fait construire, mon homme travaille dans le bâtiment donc ça nous a aidé et il a fait beaucoup de choses lui même ce qui nous a permis d’avoir la maison de nos rêves.
Bon courage pour la recherche

le 10/02/2016 à 13h39 | Répondre

Un énième blog de Maman

Aaaaah mais ça c’est géniaaaaaal d’avoir quelqu’un dans le bâtiment! Nous on a jamais fait quoique ce soit, même pas poser un parquet flottant ou une cloison en placo-plâtre (oui, des nuls j’te dis!) alors on veut pas sur-estimer nos talents et se retrouver avec une maison de travers 😉
Merci pour tes encouragements!

le 11/02/2016 à 10h16 | Répondre

Madame Rose

Ecoute, c’est drôle, nous avions à peu près les mêmes critères… et nous avons trouvé la maison idéale pour tous les satisfaire ; excepté le cachet intérieur. Du coup, je pense lui apporter du cachet par la déco et les travaux que nous allons faire faire. Comme tu le dis, la maison peut avoir un aspect extérieur récent … et être stylée un peu ancien à l’intérieur.

J’espère que vous trouverez votre nid ^^

le 10/02/2016 à 18h20 | Répondre

Un énième blog de Maman

Ouf! C’est donc possible! Tu me fais plaisir! Oui, en travaillant sur la déco, les matériaux, je pense qu’il est possible d’amener un certain cachet même à une maison moderne. Tu partages ton projet de rénovation quelque part? Ça m’intéresse ^^

le 11/02/2016 à 10h18 | Répondre

Virginie

mdr non, je n’ai pas cette prétention !

En revanche, je te conseille une chose : si la maison est vivable telle quelle, même si c’est moche et tout, à part retirer le papier peint, ne fait rien et vit dedans pendant un ou deux ans. Finalement, on avait plein d’idées d’aménagements et réagencement des pièces, etc. et, au bout de deux ans, la plupart ont évolué d’une telle manière que, si nous avions déjà lancé les travaux, ce ne serait plus possible de revenir en arrière.

Au bout du compte, tu peux avoir une idée générale de où tu veux en venir mais, par exemple, là où j’imaginais faire la chambre d’ami, ce sera maintenant mon bureau pour des raisons d’éclairage naturel. Là où on pensait faire tomber carrément un mur, on en gardera la moitié pour ajouter des meubles à la cuisine. On a aussi inversé l’agencement de la pièce principale entre coin table/réception et coin TV, etc.

Je pense qu’on ne peut se rendre compte du potentiel d’une maison qu’une fois qu’on a vécu dedans tu vois ? Tu te rends plus compte de l’apport de lumière naturelle, quitte à ce qu’il y en ait trop dans une pièce l’été !, des trajets entre les pièces, où il y a un coin inoccupé, où tu passes tout le temps, où tu risques de te cogner si c’est un meuble est mal placé, etc.

Autre point, la première chose à faire est de faire faire des devis. A peu près sur tous les aménagements que tu envisages. Ainsi, tu peux prévoir ton plan de travaux sur le long terme en prenant en compte à la fois le prix + les pièces restant à vivre le temps des travaux pour t’éviter le plus de désagrément possible surtout avec des enfants 😉

Voilà voilà ! le reste… place à l’imagination et, contrairement à ce qu’on peut penser, virer une cloison, même en passant par un pro, peut parfois revenir moins cher que de le faire soi-même… ne serait-ce que pour se débarrasser des gravats quand on n’a pas la voiture et le temps pour aller à la déchetterie.

le 11/02/2016 à 12h00 | Répondre

Un énième blog de Maman (voir son site)

Dans l’absolu je suis d’accord avec toi! Effectivement, dans mes appartements précédents j’ai toujours déplacé les meubles au bout de quelques mois…Mais je t’avoue que faire des travaux alors que je suis installée, ça m’inquiète. Éventuellement, la cuisine et salon pourquoi pas…mais je préfèrerais refaire les chambres et salle de bain avant l’emménagement. J’ai peur de me faire au papier peint moche et aux finitions bâclées et de laisser la maison en friches. Enfin, je sais pas, je suis dans le flou.
D’un autre côté c’est vrai que c’est con de faire des travaux pour se rendre compte quelques mois plus tard que finalement ça aurait mieux autrement…aaaaah tu m’aides pas! Enfin si! Lol Rooooh finalement on est bien dans notre F3 en location hein?! 😉

le 12/02/2016 à 18h14 | Répondre

Virginie

Looooool attention, chacun fait comme il le peut. Je n’ai pas d’enfant, juste une petite meute 😉 qui a l’habitude de déménager… car on a beaucoup déménagé. Je t’interpelle sur ce point car ça me l’a fait à chaque fois. Comme toi, j’ai refait une partie de l’aménagement de nos apparts/maisons quelques mois APRES avoir aménagé. Résultat : arriver dans cette dernière (j’espère !!!) maison, on n’a pas défait tous les cartons justement pour nous forcer à agir au plus vite sur le papier peint. On ne voulait pas trop remplir les meubles pour devoir les déplacer au centre de la pièce le temps de virer le papier peint et de faire une peinture blanche, neutre, provisoire.

Après, rassure-toi, j’ai viré et repeint en blanc toutes les pièces de couchage et le bureau trois jours avant le déménagement. On n’envisageait pas de dormir dans un endroit qui ne soit pas sain. C’est le genre de pièce où j’ai besoin de tout tout tout nettoyer à fond. Là, je te parle plutôt des GROS travaux : cloisons à virer, remplacement de cheminée, radiateur, système de chauffage, aménagement de combles, réaménagement de pièces (un mur là où il n’y en avait pas), choix du carrelage, du parquet, etc.
Une peinture ne te convient plus ? tu repeins par dessus. Au pire, tu devras refaire une couche de blanc ou faire trois couches de la nouvelle couleur mais c’est possible sans trop d’effort.

Après, je ne sais pas ce que tu en penses mais, si on arrive un jour à faire un enfant, j’ai toujours pensé que, le jour où il serait assez grand, il participerait à la déco de sa chambre. C’est une idée que je transmets ^^ Or, cette idée me semble difficile si tu as défini que c’est comme ça dès le départ.

C’est une bonne idée d’acheter une maison non mitoyenne, loin loin loin des voisins tout étant un peu proches pour ne pas se retrouver seule au bout d’un champs, vas-y fonce 😉

le 15/02/2016 à 12h15 |

Un énième blog de Maman

Oui je comprends…ne pas faire de gros travaux dans l’immédiat…je note ça dans un coin de ma tête. C’est toujours bon d’avoir des témoignages de gens plus expérimentés^^
Quant à la déco pour la chambre de Junior, vu qu’il n’a pas encre deux ans on va passer outre ses goûts pour l’instant…mais une chambre d’enfant ça se redécore au gré de l’évolution dudit enfant (bon, je ne kiffe pas particulièrement les chambres spiderman mais un jour ou l’autre, on viendra très probablement).

le 17/02/2016 à 21h33 |

Virginie

je m’aperçois que j’ai répondu sous mon autre pseudo.. désolée pour la confusion des interlocuteurs ^^

le 11/02/2016 à 12h02 | Répondre

Marine

Nous refusions la mitoyenneté pour les mêmes raisons (et pour l’indépendance aussi) mais en Bretagne, dans nos budgets nous avons visité plus de 2/3 de maisons mitoyennes…et nous avons eu un coup de coeur… Là, je ne rends compte que: nos voisins mitoyens (murs en pierres) ne nous entendent pas… Aucun bruit ne filtre !) Mais malgré nos 1500m2 de terrain, un autre voisin qui nous « domine » (mais qu’on ne voit pas et qui est vraiment à distance) nous gêne beaucoup (musique

le 12/02/2016 à 18h56 | Répondre

Marine

(Rhô zut !) donc je disais… Musique et cris divers… Et question mitoyenneté, il y a toujours tes voisins de terrain pour te poser des soucis… C’est pas systématique hein…mais le voisinage c’est hyper important et on se méfie parfois des mauvaises personnes… Tout ça pour dire, tant qu’on est pas dans la maison on ne sait pas ! Bon courage dans tes recherches !

le 12/02/2016 à 19h00 | Répondre

Un énième blog de Maman

Oui, c’est sûr que le voisin qui te fait chier n’est pas forcément le voisin immédiat…mais pour moi, les bruits de talons, de pas, les bruits de la vie quotidienne…des autres sont une nuisance à mes yeux. Comme tu le dis, tant qu’on ne vit pas dans la maison, impossible de savoir si on entend quelque chose ou pas :-/
J’avais déjà pensé à regarder si les voisins de terrains avaient un/des chien(s) et s’il étaient gros ou petits…je suis vraiment une toquée du bruit et ce n’est pas aussi simple de changer de maison que d’appart en location. Merci pour tes encouragements 😀

le 17/02/2016 à 21h39 | Répondre

Virginie

le chien du voisin… hihihihi c’est ce que je regarde en premier aussi ! Je suis traumatisée par un ancien voisin qui laissait gueuler son chien toute la journée… y’a rien de plus énervant grrrr

Tant qu’on y est dans les « trucs », le jour où tu as un coup de cœur réel, prend le temps de te promener un dimanche aux alentours. S’il fait beau, c’est le must. Cela te permettra de voir les chiens qui gueulent, le passage des gens, etc. En plus, peut-être pourras-tu parler avec tes « futurs » voisins proches ou pas, on apprend plein de choses par ce biais et les gens réagissent très bien. Tu les abordes genre « nous nous intéressons à cette maison, le coin a l’air très bien » et tu les laisses parler. Puis, doucement, tu les amènes à ce qui t’intéresse chiens, bruits, commerces, etc. 😉

le 18/02/2016 à 09h36 | Répondre

Virginie

A savoir qu’il vaut mieux avoir à faire à un gros chien qu’à un petit s’il est amené à rester dehors toute la journée.

le 18/02/2016 à 09h37 |

Un énième blog de Maman

Merci de tes conseils avisés! Je confirme, mieux vaut un gros chien qu’un petit…Les petits aboient tellement plus que les gros -_-

le 21/02/2016 à 21h19 |

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?