Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Quatre plats faciles à préparer, sains et équilibrés pour les nulles en cuisine


Publié le 5 mai 2017 par Marina

J’adore les travaux manuels et je suis plutôt adroite et créative quand il s’agit de manier une aiguille ou des ciseaux, mais s’il est question de cuisine, c’est autre chose. J’adore recevoir des amis autour d’un repas convivial et j’ai le souci d’éviter au maximum à mes enfants des plats industriels, mais mon peu d’intérêt pour la chose est un véritable handicap. Si on me donne un livre de recettes, la recette désignée et les sacs de courses, je vais m’y mettre sans peine, justement par plaisir de bien recevoir, mais je n’ai aucune inventivité, et rechercher des idées de menus m’ennuie profondément, autant que faire les courses. Je vise donc les recettes faciles à faire avec ce que j’ai dans mon placard, rapides à mémoriser, et permettant de nourrir et contenter ma famille si ce n’est une bonne tablée, histoire de ne pas passer trop de temps en cuisine.

Avec le temps, j’ai fini par trouver quatre idées de plats principaux sains, nourrissants et équilibrés, et en remaniant un peu les recettes de départ, j’ai élaboré une base commune, ce qui me permet, quand le frigo est vide, que les enfants ont faim ou que les copains débarquent, de trouver une solution rapide. Et je vais t’en faire profiter !

Crédit photo : Angele J

Il te suffit d’avoir toujours dans tes placards :

– des boîtes de pulpe de tomates ;

– des boîtes de double concentré de tomates (tu sais, les petites boîtes rondes qu’on a toujours du mal à ouvrir !)  ;

– des boîtes de pois chiches en conserve ;

– des boîtes de haricots rouges en conserve ;

– des boîtes ou des bocaux de poivrons rouges pelés en conserve ;

– des oignons et de l’ail ;

– des pommes de terre, des pâtes et du riz (mais qui n’en a pas dans sa cuisine ?) ;

– des épices (cumin, curry, gingembre…).

Et dans ton congélateur, des portions de 400 grammes de viande de boeuf hachée.

Photo personnelle : oui, le contenu de mes placards est très raffiné.

Je vais t’apprendre comment cuisiner quatre plats différents avec tout çà ! Je te montre les proportions pour une famille de quatre (deux enfants deux parents) et tu peux adapter pour ta tablée. Les boîtes font toutes 400 grammes (et tu jetteras le jus des conserves).

Pour commencer, la préparation de base : fait revenir deux oignons jaunes et deux belles gousses d’ail hachées dans un peu d’huile.

Puis ajoute une portion de viande hachée, mélange bien jusqu’à ce que la viande soit cuite (çà va vite).

C’est là qu’on va varier les plaisirs.

1) Sur cette base, tu peux cuisiner… un hachis parmentier :

Rajoute à ta préparation un jaune d’oeuf et mélange rapidement pour lier le tout et éviter que le jaune coagule tout seul ; ajoute deux cuillerées à soupe de parmesan et mélange ; ajoute un peu d’eau (ou de vin blanc !) si la préparation paraît trop sèche. Ajoute du persil, sel et poivre à ton goût.

Prépare ensuite une purée de pommes de terre (l’idéal c’est de commencer par les peler et les mettre à cuire à l’eau avant de commencer la préparation de viande).

Dans un plat allant au four, étale au fond la préparation de viande et tasse bien avec le dos d’une cuillère, complète avec la purée de pommes de terre et du gruyère rapé ou de la mozzarella, et passe au four à 200° pendant une dizaine de minutes pour réchauffer le plat et faire fondre le fromage.

Et voilà un premier plat cuisiné !

2) Et maintenant, je t’explique… les pâtes à la tomate et à la viande (la pasta bolognaise des nulles, en somme).

Une fois que tu as ajouté la viande et que tu l’as faite cuire dans le mélange, ajoute à la préparation une boîte de pulpe de tomates, mélange, ajoute une boîte de concentré de tomates, mélange bien. Assaisonne comme tu veux (herbes, cube, piment, vin blanc, sel ou poivre…). Et sers avec des pâtes et du parmesan ou du fromage rapé, c’est tout simple !

Tu peux varier le goût en utilisant de la chair à saucisses au lieu de la viande de boeuf hachée, ou même de la farce à tomates, c’est très bon aussi !

3) Attention plus compliqué (à peine !) mais encore meilleur… le chili con carne.

Reprend l’étape précédente, et arrête-toi après la boîte de concentré de tomates. Ajoute à la préparation une boîte de poivrons en conserve, que tu auras coupés en petits cubes (ou si tu n’es pas une faignasse comme moi, prend des poivrons frais que tu auras fait griller à la flamme pour retirer la peau), et une bonne cuillère à soupe de cumin en poudre, et fais mijoter quelques minutes. Et maintenant je te dévoile l’ingrédient mystère du vrai chili : le cacao non sucré ! Pour rappel, les Indiens d’Amérique du sud consommaient le cacao en boisson salée… Tu peux en ajouter une bonne cuillerée à café, çà corse le mélange et çà le colore. Pour finir, ajoute une boîte de haricots rouges bien rincés et égouttés. Tu peux servir avec du riz (et du gruyère râpé, j’en mets vraiment partout). Si tu en as tu peux mettre aussi du maïs égoutté, moi je déteste çà…

Tu as peut-être remarqué que je ne mets pas de chili (une variété de piment), ce qui est ballot pour du chili con carne… J’ai toujours eu la flemme d’en chercher… si tu veux relever le plat tu peux mettre quelques gouttes de tabasco c’est aussi bien.

Le gros avantage de ce plat c’est que tu peux le cuisiner la veille (les arômes se développent !), et en faire des quantités astronomiques dans un faitout (j’en ai fait pour une tablée de 25 copains) pour un coût modéré.

Si tu veux cuisiner pour le soir, sans viande, ou si tu es végétarienne, tu peux tout simplement ne pas mettre de viande, et faire un chili con carne… sans chili ni carne ! Je t’assure, c’est quand même très bon !

Cà me donne une transition pour le quatrième plat que je te proposes, pour les végétariens…

4) Le curry de pois chiches. Reprends depuis le début mais zappe l’étape de la viande  ; ajoute la pulpe et le concentré de tomates une fois que les oignons sont bien colorés. Et là çà change : ajoute du cumin, du curry et du gingembre en poudre, ou mieux, un mélange d’épices tout prêt (j’utilise un mélange pour faire du massalé réunionnais) et un morceau de gingembre frais rapé. Fais mijoter et rajoute une boîte de pois chiches égouttés (tu peux monter le jus des pois chiches en neige et faire une pavlova ou des meringues veggies, il paraît que çà marche très bien !), sale avec de la sauce soja et sers avec de la coriandre fraîche… et du riz (oui le riz aussi j’en fais beaucoup !)

Et voilà ! Avec une même base à disposition dans tes placards, tu peux cuisiner rapidement un hachis parmentier, des pâtes en sauce, un chili con carne et un curry de légumes, rien que çà !

Bon maintenant si tu veux m’apprendre à cuisiner facilement un « Bouillon de homard breton à peine crème, tendres gnocchi de ricotta, garniture mijotée » ou des « Cuisses de Nymphes désossées, petits grillons de Ris de Veau, œuf cassé et Sabayon d’Estragon » (véridique, çà existe !) je t’écoute !

Et toi, tu aimes cuisiner ou tu cherches le moindre effort comme moi ?

Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Die Franzoesin (voir son site)

Voilà un article de cuisine qui me parle ! Je suis aussi toujours à la recherche de recettes faciles, rapides et qui me permettent de rassasier ma petite famille le soir. Je l’imprime et vais sans doute tester certaines recettes dans la semaine !

le 05/05/2017 à 07h28 | Répondre

Marina

Tu me diras si c’est bon 😉

le 05/05/2017 à 09h24 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je suis un peu comme toi, les travaux manuels cela me parle mais je n’ai aucune créativité en cuisine ! Du coup je fais toujours les mêmes trucs ou alors je ne fais pas parce que j’ai la flemme.
Merci pour ces idées que je vais tester dès que possible.

le 05/05/2017 à 08h21 | Répondre

Marina

Je fais toujours la même chose, moi aussi… j’essaie de ne pas « ne pas faire » et je refuse d’avoir recours aux plats industriels et soupes en brique, mais du coup les repas chez nous c’est toujours simple, un peu de ci un peu de çà et voilà ! quand je pense aux générations de femmes avant nous, comme ma mère, qui n’avaient pas besoin d’un livre pour savoir faire une blanquette ou un bourguignon… même cuire un rôti je sais pas faire 😛

le 05/05/2017 à 09h27 | Répondre

Marjolie

Notons que les nulles peuvent aussi être des nuls!!

le 05/05/2017 à 08h44 | Répondre

Marina

Oui tout à fait ! J’ai écrit « nulles » parce que le lectorat de SNT est essentiellement féminin et que je n’accroche pas avec les fantaisies orthographiques comme « nul-les », et non parce que je considère que la cuisine est une affaire de femmes !

le 05/05/2017 à 09h29 | Répondre

Elise

Et pour les végétariens (ou ceux qui veulent réduire leur consommation de viande) on peut remplacer la viande par du soja texturé (vendu sec, en sachets, il suffit d’ajouter de l’eau, de la sauce soja, du bouilllon ou de la pâte miso pour donner du goût).

le 05/05/2017 à 10h00 | Répondre

Marina

Je ne connais pas, c’est du tofu ou encore autre chose ? Cà m’arrive d’acheter du tofu au rayon frais ou épicerie mais il n’y a jamais besoin de le réhydrater… Cà m’intéresse parce que je consomme peu de viande…

le 05/05/2017 à 11h25 | Répondre

Elise

Ce n’est pas du tofu, c’est tout sec et vendu en sachets (en Allemagne au rayon des graines et lentilles mais en France je ne sais pas). Ca se trouve sous le nom « protéines de soja » et est vendu en plus ou moins gros morceaux (comme pour de la viande plus ou moins hachée). Ca a un goût neutre du coup il faut les ré-hydrater dans un boullion ou de la sauce soja (je mets au pif de l’eau et de la sauce soja, parfois un peu de pâte miso, jusqu’à ce que ce soit bien salé puis j’utilise comme de la viande hachée. C’est très bon dans une bolo ou un chilli con carne). Tu peux trouver quelques infos ici: https://www.latableverte.fr/dossiers/dossier-1-les-proteines-de-soja-texturees/

le 05/05/2017 à 14h01 | Répondre

Nya (voir son site)

En France on trouve du « haché végétal » (de marque Sojasun) au rayon bio frais, ça peut correspondre au produit allemand dont parle Élise.

le 05/05/2017 à 16h37 | Répondre

Elise

Je crois que je vois ce que tu veux dire. C’est possible que ce soit la même chose mais le produit dont je parle est sec (et du coup se conserve longtemps). Je suis sure que ca existe en France, ma soeur en utilise souvent 😉

le 05/05/2017 à 16h53 | Répondre

Claire (voir son site)

Alors moi, j’ai une recette trop facile et qui rends vraiment bien. C’est le filet mignon en croute.
Tu étale ta pâte feuilleté, tu étale au choix de la moutarde à l’ancienne ou du tartare aux fines herbes (ou les deux) , tu met ton filet mignon au dessus. Tu ferme la pâte au dessus de ton filet mignon pour qu’il soit enfermé dans la pâte. Et tu fais cuire 30 min au four.
Facile et efficace 😉

le 05/05/2017 à 13h34 | Répondre

Nya (voir son site)

J’ai un peu les mêmes recettes de base que toi ! En version végétarienne évidemment, avec du tofu à la pace de la viande, ou de la purée de haricots rouges. Le curry de légumineuse est devenu un grand classique de ma cuisine tellement c’est simple. Et puis c’est parfait pour finir des restes de petits pois ou de légumes divers.

le 05/05/2017 à 16h39 | Répondre

Justine

Dans ton congélateur, j’ajouterais des épinards en branche. Parfaits pour ajouter une dose de légumes dans le hachis parmentier, juste ne les faisant dégeler au micro-onde, en mélangeant avec du sel et du poivre, et en ajoutant une couche entre la viande et la purée. Parfaits également pour ajouter un peu de légumes à ton curry de pois chiches (et ça va vraiment bien avec !).

Dans tes placards, j’ajouterais des conserves de champignons en lamelles. Hop, une nouvelle dose de légumes en plus (et tu ne noteras que je te propose les solutions les plus simples). A ajouter dans ta sauce bolo minute, juste après le concentré de tomates. Ou dans ton hachis parmentier, dans le viande, au moment de mettre l’œuf. (Tu peux d’ailleurs ajouter une boite de tomates à la viande pour varier encore plus, avec ou sans champignons, mais pas lorsque tu mettras des épinards. 😀 )

le 08/05/2017 à 10h52 | Répondre

Marina

J’ai toujours des épinards hachés en conserve 😉 pour l’un des repas du soir classique : tarte aux épinards et à la feta (épinards+crème fraîche+dès de jambon, + dés de feta sur le dessus). Je n’ai jamais pensé à en mettre dans le curry de pois chiches… j’essaierai !
Pareil pour les champignons, j’en ai toujours pour l’option « tarte-quiche au jambon-gruyère-champignons » ou « pizza royale ».
Merci pour toutes tes suggestions 🙂

le 09/05/2017 à 11h35 | Répondre

Miss Chat

Oh ton curry de pois chiches me fait bien envie ! Ça ajoute une bonne recette vege à notre liste 🙂
Merci pour ces astuces !

le 08/05/2017 à 11h33 | Répondre

Flora (voir son site)

Je fais partie des femmes qui n’ont pas besoin de recettes pour une blanquette ou un bourguignon et mon mari est encore plus mordu de cuisine que moi ! Du coup on a souvent tendance à partir dans des plats élaborés. Mais malheureusement on n’a pas toujours le temps (et/ou l’envie). Alors on apprécie les bons plats faciles aussi et la viande hachée est notre premier choix dans la catégorie, suivi de prêt par des wok fourre-tout !
En viande hachée on a les mêmes classiques avec la main un peu lourde sur les épices (chili inclus) et une tendance à mettre des carottes dans toutes mes sauces tomates 😉
On aime trop le houmous pour faire autre chose avec nos pois chiches, alors c’est plutôt lentilles en curry ici et c’est trop bon aussi.
Gruyère avec du riz ???!!! OMG. J’ai déjà du mal avec les pâtes alors du riz… ça me choque carrément ! Lol

le 08/05/2017 à 19h17 | Répondre

Marina

Houmous, je fais souvent aussi… C’est tellement meilleur quand on le fait soi-même (et facile…)
gruyère avec le riz, c’est que pour le chili, je te rassure… 😉 comme il y a souvent du fromage fondant dans les plats mexicains…

le 09/05/2017 à 11h37 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?