Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le tatouage : mode d’emploi sans prétention


Publié le 21 octobre 2014 par Lys le Yéti

Cet article n’a pas pour but de t’apprendre comment te tatouer toute seule, dans ta cave. Ni de devenir une encyclopédie pour les futures tatouées. Non, j’écris cet article pour partager avec toi mes avis et conseils, si tu envisages de passer sous l’aiguille du tatoueur.

Je suis tatouée. Mais je suis loin du cliché des tatoués trash sur les bords, vivant dans des squats etc… non, ce cliché est fini depuis longtemps. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes songent à se faire encrer, sans qu’elles ne fassent partie d’un gang de motards barbus ou de punks anar’. Même des banquières sont tatouées !

Malgré tout, le tatouage continue de garder une image un peu sulfureuse en France. Malheureusement, car ce n’est pas parce qu’on est tatoué, percé ou qu’on a une couleur de cheveux différentes de l’ordinaire que l’on ne peut pas faire son travail correctement, ou être romantique et fleur bleue, ou même aimer la musique classique.

Depuis le collège, je veux un tatouage. Il faut dire que j’étais fan de Blink 182, Nirvana et POD à l’époque, donc je voulais un tatouage pour être plus rock. Heureusement que je ne l’ai pas fait de suite, et que mes parents m’ont empêché de me faire faire un tatouage à 15 ans. Une fois âgée de 18 ans et après le départ à la fac, j’ai osé sauter le pas. J’ai préféré commencer par un petit tatouage, un tribal, à l’intérieur de mon poignet. Ainsi, je peux facilement le cacher, et même en T-shirt, le tatouage étant du côté interne, il se voit très peu.

Par la suite, j’ai pris goût au tatouage. J’en ai maintenant 8 en tout, et j’espère bien en avoir plus.

dos femme tatouée branches fleurs de cerisier

Crédits photo (creative commons) : nyuhuhuu

Mais je ne suis pas là pour te raconter ma vie, car je veux surtout te donner quelques conseils si tu hésites, si tu veux franchir le pas mais que tu n’oses pas.

  • Qu’importe la raison du tatouage ! Que ce soit juste dans un but esthétique ou pour symboliser une expérience personnelle, la raison importe peu, chacun a la sienne. Ce qui compte, c’est de ne pas regretter son choix. Alors on n’écoute pas les avis des amis (ou alors d’une oreille distraite), et on réfléchit bien à pourquoi, et quoi avant de se lancer.
  • Veille à bien choisir ton tatouage. Pour cela, le mieux est de passer beaucoup de temps de recherche sur internet, dans des magazines et livres, ou dans des boutiques de tatouages. En effet, c’est en regardant beaucoup de style et de genre différents qu’on peut se faire une idée de ce que l’on aime… et surtout de ce qu’on n’aime pas !
    Du tribal au new school, en passant par les réalistes et les maori, il y a tellement de styles différents que ce qui paraît être un simple modèle de tatouage (comme une rose par exemple) sera très différent suivant les styles et les tatoueurs.
  • Choisis bien ton tatoueur. C’est toujours bon d’avoir l’avis d’amis qui peuvent te conseiller tel ou tel tatoueur. Cependant, il faut rencontrer le tatoueur et voir son travail.
    Soit tu n’aimes pas son travail, et dans ce cas-là, même si ton meilleur ami fait tous ses tatouages là-bas, fuis ! C’est ta peau avant tout, donc choisis un tatoueur dont le style te plaît.
    Soit tu aimes son travail : dans ce cas-là, il faut aussi bien s’entendre avec le tatoueur. Si le courant ne passe pas, fuis aussi, car c’est un moment intime que tu auras avec lui (ou elle). Il faut avoir confiance en lui. Donc si le courant ne passe pas, ne te force pas, et pars à la recherche d’un autre conviendra beaucoup mieux.
  • Choisis bien l’emplacement sur ton corps, ainsi que le modèle de tatouage précis. Ce que je conseille à mes amis qui souhaitent se faire tatouer (tu verras, une fois tatouée, tout le monde viendra te demander des conseils avant de se lancer !), c’est d‘attendre quelques mois avant de prendre un rendez-vous. Pendant ce laps de temps, tu pourras voir si oui ou non tu changes d’envie pour le modèle ou pour l’emplacement.
    Si tu changes plusieurs fois d’avis pendant 6 mois, c’est que ce n’est peut-être pas le bon moment pour le faire. Un tatouage, malgré les nouvelles techniques, ça reste une marque à vie ! Il faut réussir à l’assumer et à ne pas s’en lasser.

Ainsi, avant chaque tatouage, je laisse toujours passer de 6 mois à 1 an, afin d’être sûre de mon choix. (Enfin… sauf pour le premier que j’ai fait. Mais heureusement, je ne le regrette pas !) Certains voudront foncer, le faire au plus vite sans vraiment réfléchir au modèle. C’est pour ça que j’ai entendu plusieurs tatoueurs me raconter que des clients les appelaient afin de changer le modèle, seulement quelques jours avant le rendez-vous.

Or justement, si tu changes d’avis, je te déconseille fortement de te faire tatouer. Mais après, bien sûr, chacun fait ce qu’il lui plaît !

Et si tu es sûre de toi, alors n’hésite pas à prendre rendez-vous ! Moi je suis devenue tattoo-addict.

Et pour les moins courageux… il reste les tatouages éphémères !

tatouages temporaires

Crédits photo : My Endless Love Photography

tatouage temporaire just married

Crédits photo : My Endless Love Photography

Et toi ? Quelles sont les genres de tatouages que tu aimerais ? Y a-t-il des modèles que tu veux te faire tatouer ? As-tu peur de le regretter si tu saute le pas ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Yaelle

je crois que j’ai toujours voulu me faire tatouer, et puis a chaque fois j’oublie et quand je revois les modèles qui m’avait tapé dans l’oeil ( pourtant apres des heures de fouinage sur le net, redessiné comme j’aimerais etc ), je me dit que finalement non c’est bof… je ne sais pas si ca me semble toujours superflu ou si j’ai juste peur de sauter le pas… il faut dire que j’ai dans mon entourage quelqu’un qui a eu une soudaine folie et qui se retrouve aujourd’hui tel un cahier de brouillon, ca m’a vacciné je crois 😮

le 21/10/2014 à 09h28 | Répondre

Lys le Yéti

chacun son avis sur la question, mais je pense que la précaution doit prévaloir sur les coups de tête.
si rien en te dit, il vaut mieux ne pas sauter le pas.

le 21/10/2014 à 20h00 | Répondre

Supernana

J’aime beaucoup tes conseils! Surtout celui de ne pas écouter les autres, à conditions bien sur d’être sur de soi!
Pour mon premier tatouage, j’y réfléchissait depuis quelques mois. Au moment d’aller me renseigner chez une tatoueuse dont j’adore le style, elle m’apprend que malheureusement elle s’en va, mais il lui reste une place toute de suite car une personne n’est pas venue…
Je me lance!!!
Je lui explique mon souhait, on fait le dessin, on choisi la zone, et ça y est c’est parti après 20 minutes je suis tatouée 🙂
Finalement heureusement qu’il y a eu cette opportunité sinon je ne suis pas sûre que je me serais lancée (un peu froussarde…).
Je me suis fait tatouer la première lettre de mon prénom et celle de mon chéri, si j’avais écouté mon entourage je ne l’aurais jamais fait!
On me disait que c’est trop risqué, si jamais il arrive quelque chose, etc…
Je me dit seulement que cela fait 10 ans que nous sommes en couple et que s’il arrive quelque chose il aura quand même eu une grande place dans ma vie.
Maintenant cela fait 2 ans que j’ai fait mon tatouage, nous sommes mariés, et je ne regrette rien, au contraire j’en envisage un deuxième!

En bref : réfléchissez bien, mais si vous êtes sur de vous lancez vous

le 21/10/2014 à 13h08 | Répondre

Lutine Chlorophylle

Pour ma part, j’ai une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques mois. (Et qui n’a pas changé. Elle se précise, mais l’idée de fond, de forme générale, de style de dessin reste la même. Bon point donc. 😀 ) Des formes végétales, un arbre, de petits personnages/animaux dispersés dedans… Quelque chose d’assez gros : je n’aime pas trop l’idée d’avoir plusieurs petits tatouages sans lien les uns avec les autres. Et pour moi, ça doit se voir : je considère le tatouage comme un accessoire en fait. 🙂
Ça pourrait venir coloniser le bras, « mourir » sur l’avant-bras, grimper sur une épaule, passer légèrement devant, peut-être prendre tout le haut du dos, et même rejoindre l’autre bras… (Rhaaa en en parlant j’imagine tout ça, comme ça serait trop beau !!! ♥_♥ )

Cependant je ne suis pas certaine de passer à l’action un jour : pour l’instant, ce n’est pas une envie qui m’habite, à laquelle je pense quotidiennement… Et comme en prime M. Lutin n’est guère enthousiaste à cette idée, ça n’est pas encourageant. (Je pense que je le ferais malgré tout, même s’il n’était pas chaud, dans le cas où ce serait vraiment un rêve qui me poursuit. Mais je n’en suis donc pas là !)
Je me demande comment on peut être « sûre », lorsqu’on n’a pas cette envie vraiment forte. (Et j’ai conscience qu’il n’y a pas de réponse à cette question. 😆 )

le 21/10/2014 à 14h57 | Répondre

Lys le Yéti

c’est sûr que c’est dur de se lancer surtout quand on en veut un grand dès le début !
mais qui sait, un jour peut-être tu te lanceras.
moi j’ai plusieurs projets et des grands aussi, depuis bien 3 ou 4 ans, mais je bride un peu quand même. Heureusement, bientôt j’en réaliserais un de plus, un grand aussi, depuis le temps que j’en rêve.. ahhh !!!
Et en rêver c’est bien aussi, ça fait moins mal au portefeuille !!

le 21/10/2014 à 20h04 | Répondre

Floconnette

J’y pense de temps en temps. J’aimerais un tout petit symbole à un endroit très caché, comme un petit coeur ou quelque chose comme ça. Je n’en veux pas un qui se voit, je le ferais juste pour moi et il ne pourrait presque pas se voir. Mais pour le moment ce n’est pas au programme 😉
En tout cas ton article est bien construit et donne matière à réflexion!

le 21/10/2014 à 15h09 | Répondre

Lys le Yéti

merci 🙂

plus de la moitié de mes tatouages sont cachés, ils sont pour moi en premier lieu aussi. je pense que c’est avant tout un acte très personnel le tatouage, donc c’est pas obligé que ce soit voyant.

le 21/10/2014 à 20h05 | Répondre

Bibichu

Moi aussi déjà tatouée, ça me prend toute la deuxième moitié du dos. Mais dès le départ j’ai su qu’il ne serait pas terminé. J’envisage de rajouter des petits personnages à chacun de mes accouchements, et j’aimerais garder une trace du Québec aussi… Mais avant de me faire tatoué j’ai réfléchi pendant plusieurs années et au final ce n’est pas du tout le projet initial que j’ai fait réalisé. Comme toi je me laisse 6 à 8 mis avant de prendre une décision final. Et puis ce que j’ai trouvé cool dans mon expérience c’est que mon tatoo a été ébauché par mon chéri, et qu’il a été repris par la tatoueuse qui la stylisé pour qu’il soit beau. Je suis très heureuse d’avoir ce tatouage qui fut le premier projet que j’ai partagé avec mon amoureux!

le 21/10/2014 à 18h47 | Répondre

Lys le Yéti

Moi j’ai dessiné le premier tatouage de mon homme et plusieurs des miens. Je trouve que ça les rend encore plus personnel.
C’est donc super que ta tatoueuse l’a repris et stylisée.

le 22/10/2014 à 09h41 | Répondre

Marina

Ah ben je comprends pourquoi mon propre article sur le sujet ne sera publié que dans quelques semaines 😉 je l’ai écrit la semaine dernière…. 3 jours avant mon premier tatouage !! Des années que j’en rêvais… je suis en phase tartinage de Bepanthen pour la cicatrisation, il me tarde de le voir tout propre et net. Je ne regrette pas une seconde, ni ces années de reflexion, ni d’avoir franchi le pas. Je viendrai vous raconter çà…

le 21/10/2014 à 20h30 | Répondre

Lys le Yéti

Hâte de lire ton témoignage alors !
Et plus il y a de témoignages, plus c’est intéressant, surtout avec un sujet pareil. Chacun a une approche différente.

le 22/10/2014 à 09h39 | Répondre

virginie

Super sujet !

j’abonde sur l’importance de l’emplacement par rapport au milieu professionnel. J’ai fait mon premier à 18 ans, motif sorti de mon cerveau ^^ mais je regrette un peu l’emplacement : en haut de l’épaule. Or, peu de hauts d’été ont finalement les manches suffisamment courtes pour le couvrir, je suis donc obligée de porter des manches trois quart l’été !
aucun regret donc sur le motif ou le tatouage lui même simplement bien réfléchir à l’après ! Effectivement, le tatouage a encore une mauvaise image et tous les milieux professionnels ne les acceptent pas… surtout venant d’une femme !

le 21/10/2014 à 20h45 | Répondre

virginie

Pardon manches suffisamment longues pour le couvrir plutôt ^^

le 21/10/2014 à 20h46 | Répondre

Lys le Yéti

C’est sûr que les manches courtes ça ne couvre pas grand chose lol !
Et c’est bien dommage que sur une femme et dans certains milieu le tatouage soit encore mal vu.
Comme le dit Lutine Chlorophylle plus haut, il faut le voir comme un accessoire, et non pas comme une marque de gang ou autre. C’est pas parce qu’on est tatoué, homme ou femme, que l’on aura moins de compétence pour tel ou tel poste.
Tu es dans quel milieu professionnel ? si bien sûr ça ne te dérange pas d’y répondre.

le 22/10/2014 à 09h44 | Répondre

Virginie

En fait, je vais dans tous puisque mes clients sont de tous milieux et je travaille en partie en clientèle et en partie chez moi… l’avantage est que je ne les cache qu’en clientèle, chez moi, c’est coooool manches ultra courtes ! ^_^

le 23/10/2014 à 09h22 | Répondre

Miss agathe

Je me suis fait tatouée aussi, tatouage un peu caché, la première lettre du prénom de mon chéri pour nos un an… Ça en fait huit maintenant et je ne regrette vraiment pas! Et le prochain sera le début d’un bouquet de trèfles, deux pour le moment car deux enfants, mais j’espère qu’il s’agrandira par la suite!!

le 21/10/2014 à 22h46 | Répondre

sarah

Ca faisait aussi un certain moment que l’idée me trottait dans la tête … le plus dur étant de trouver un dessin avec une vrai symbolique, pas juste parce que ca fait joli. c’était important pour moi de savoir pourquoi c’était lui et pas un autre. J’ai trouvé un tatoueur dans ma ville qui a regardé le dessin, l’a refait un peu à sa sauce pour que ca se fonde bien sur le corps, car on l’oublie mais il faut aussi tenir compte des endroits du corps plus fragiles ou plus difficiles à tatouer apparement ca n’est pas pareil. et hop c’était parti! Ca fait 1an et demi maintenant et je l’ai presque oublié 🙂 je pense déjà aux prochains…

le 22/10/2014 à 12h28 | Répondre

Marina

Une chose à ne pas oublier aussi : certaines encres sont fragiles et craignent le soleil : le jaune, le blanc, le rose. Eviter donc un motif coloré sur l’épaule ou le décolleté sauf à s’habituer à mettre de l’ecran total chaque jour d’été… sous peine de faire baver l’encre et de dégrader le motif… le mien est très rose, flashy, dans le bas du dos… je viens de découvrir que ce sera crème solaire obligatoire avec un bikini…

le 22/10/2014 à 17h24 | Répondre

Marylin (voir son site)

Oui, le tatouage éphémère donne quand même une 1ère bonne idée pour savoir si l’endroit choisi/le dessin plaisent…
Mais bon, se projeter dans 20-30-40 ans, c’est tout autre chose !

le 22/10/2014 à 19h49 | Répondre

Elisa

Moi je me fais tatouer demain. Ça faisait des années que je voulais un tatouage mais sans savoir exactement quoi. J’ai 18 ans et avec le passage à la fac j’ai décidé de sauter le pas. Je me fais tatouer une envolée d’oiseaux sur l’omoplate, motif que mes amis ont qualifié de « trop Tumblr ». Ils n’ont pas compris que pour moi ça avait une réelle signification, que je prenais mon envol dans ma vie et que je voulais garder la liberté et la légèreté des oiseaux avec moi. Ceci dit, à la veille du tatouage, je réfléchis (sans doute trop) et je me dis que j’ai pas attendu assez (seulement 1 mois pour le motif), maintenant j’ai peur de me tromper. Et j’ai déjà des idées et des envies d’autres tatouages (une phrase, etc). Du coup je m’inquiète. Vais je le regretter ?

le 15/12/2014 à 22h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?