Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Rénover sa maison de A à Z


Publié le 17 juin 2015 par Pâquerette

Rénover une maison entièrement, seule (enfin, à deux avec mon homme), un défi impossible ? Eh bien, je ne le pense pas. Voici ma petite histoire.

Comme tout le monde, après avoir trouvé l’âme-sœur, roucoulé et profité du début de notre idylle, nous avons commencé à avoir des projets. Un peu allumés sur les bords, on voulait faire quelque chose qui sortait du commun, un truc atypique. Alors, plutôt que de chercher une maison toute belle et confortable, on a voulu l’inverse : tenter cette grande aventure qu’est l’auto-rénovation.

Tu dois te dire : « Elle est un peu folle celle-là ! » Je ne te dirai sûrement pas le contraire !

On a donc commencé nos prospections en novembre 2009, mais ce n’est qu’en février 2010 qu’on a trouvé notre petit bijou. Pour la petite histoire, la maison était tellement pourrie que la dame de l’agence s’est arrêtée sur le pas de la porte, craignant pour sa vie si elle y mettait un pied.

On a eu le coup de foudre tout de suite. L’ampleur des travaux était certes démesurée, mais on savait que c’était elle. Notre Ruine, notre Maison.

Vieille ferme

Crédits photo (creative commons) : TumblingRun

On a commencé les travaux en mai 2010. On a eu la chance de trouver ce petit bijou pas très loin de l’endroit où nous étions locataires (et quand on n’a ni électricité, ni eau courante, ça aide).

Mon chéri s’est occupé de tout ce qui est démarches administratives, création des plans et organisation du chantier. Mon rôle s’est résumé, dans un premier temps, à assurer le quotidien du foyer (ménage, repas, lessive… bobonne quoi !). Mais il n’y avait pas d’autres voies. Il faut savoir prendre sur soi.

Je savais que mon Doudou était capable de se servir de ses petits doigts, mais ce n’est que bien plus tard qu’il m’a avoué qu’il ne savait même pas faire du béton quand on a commencé. Il avait d’ailleurs acheté dix sacs de ciment en croyant en avoir assez pour toute la maison (pauvre fou).

Dans les premiers temps (de mai à septembre 2010), on s’est chargés de tout démolir et évacuer. Il faut dire qu’une partie de la toiture s’était effondrée et qu’un bout de mur menaçait de tomber. On n’avait pas le choix.

À partir de septembre donc, on a débuté la rénovation à proprement parler. C’est là que les choses sérieuses ont commencé. Je suis devenue maçonne. On a attaqué par la reconstruction de la cuisine. Il a fallu que je porte d’énormes pierres (à mon goût) pour construire de jolis petits murets de soutien.

N.B. : Je vais t’épargner les termes techniques. Car avec le temps, je suis devenue hyper calée. J’en connais maintenant plus sur les techniques du bâtiment que la plupart de mes collègues masculins. Mais je sais que ce n’est sûrement pas ton cas !

On a ensuite mis en place toutes les structures porteuses. Puis on a installé tous les réseaux (1,3 km de câbles électriques, les tuyaux d’évacuation des eaux usées et le réseau hydraulique).

Puis vint le moment de couler la dalle du salon. Comme on a voulu économiser un max, on l’a fait avec une petite bétonnière achetée dans un magasin de bricolage. Quelle galère ! J’ai passé deux jours à porter des sacs de ciment de 35 kg, des brouettes remplies à ras bord de sable et des centaines de seaux d’eau.

D’ailleurs, si tu dépenses des fortunes en salle de sport pour garder la forme, je te conseille d’investir dans une ruine. Je t’assure que tu vas en perdre, des kilos !

Vers le mois de janvier 2011, on a commencé la pose de la laine de verre et du placo. C’est moins dur physiquement, mais cette laine de verre, quelle m… ! Ça gratte, ça pique, ça se colle à la peau, bref, c’est une horreur…

En trois mois, on avait presque fini le rez-de-chaussée. Et le 13 avril 2011, premier miracle, première grande joie : on passe du stade barbare à la civilisation, on a le courant ! On poursuit donc nos travaux dans de meilleurs conditions, car qui dit électricité dit lumière, eau chaude et un peu de musique sur le chantier.

En avril et mai, on met un gros coup de bourre, et le 1er juin 2011, on emménage ! Un an tout juste après l’achat.

Bon, je ne vais pas te le cacher : on a emménagé dans des conditions précaires. Rien n’était terminé, la dalle du salon était recouverte d’une moquette pourrie premier prix, la maison n’était pas fermée… On n’avait pas de chambre, juste une salle de bain et une cuisine fonctionnelles. D’ailleurs, je me souviens qu’on faisait de la peine à notre entourage. Seulement, on ne pouvait pas continuer à rembourser le crédit et à payer un loyer indéfiniment, il a fallu faire un choix et quelques sacrifices.

On a continué comme ça pendant deux ans, et, petit à petit, on a eu plus de confort. On a fait une première chambre, puis une seconde. On a fini la cuisine, la salle de bain, le salon et la mezzanine.

Fin 2013, on pouvait enfin jouir d’une surface de presque 150 m² totalement rénovée. Et on aurait pu en rester là. Seulement, ce vieux corps de ferme nous donnait la possibilité d’en faire le double.

Alors, je te rassure de suite, on n’a pas tout fait. On a modifié la toiture et une partie de la construction pour ramener le tout à 220 m². Suffisant pour deux zigotos, tu dois te dire, et sincèrement, tu as raison.

On a d’ailleurs vraiment levé le pied à partir de juin 2013, on avait une belle maison (pas finie certes), mais on voulait revivre un peu. Mon chéri m’a fait découvrir son île (il est de la Réunion), et on a pris le temps de nous détendre un peu.

Puis en 2014, on a fait en sorte de planifier sur l’année la fin des travaux. Si bien qu’en février 2015, les 220 m2 était entièrement rénovés. VICTOIRE !

Pour résumer, d’un joli petit bout de femme (ben oui quoi, j’ai bien le droit de me trouver jolie), je me suis transformée en maçonne, plombière, plaquiste, menuisière, peintre en bâtiment, paysagiste, électricienne et j’en passe. Il est vrai que j’ai dû renoncer à mon maquillage très (trop) souvent, que mes cheveux sont devenus une crinière indomptable, que mes ongles étaient tout le temps cassés… et que je me suis transformée en tarentule.

Au début, je me souviens qu’il me fallait absolument prendre une douche avant d’aller faire deux courses pour me sentir présentable, mais avec le temps, on finit par aller chercher sa pizza avec du joint de placo sur le front, et on s’en fout ! Je restais belle aux yeux de mon homme et c’est tout ce qui comptait.

Au début, en tant que femme, on a tendance à penser que nous ne sommes pas capables. Le secret est dans la volonté : au départ, on sélectionne les tâches qui nous semblent accessibles, et puis au fur et à mesure, on en essaye d’autres… Pour se rendre compte à la fin qu’on est capable de quasi tout faire. Je pense que certains hommes se disant « non-manuels » devraient d’ailleurs tenter cette méthode !

Finalement, je me suis tellement prise au jeu que nous avons décidé de remettre ça cette année. Depuis le mois de mars, on a attaqué la rénovation d’une nouvelle maison (bien plus petite mais 120 m² à refaire entièrement quand même) !

En fait, on a pris conscience qu’on était capable de faire du bon boulot, et ce nouveau projet représente un investissement pour l’avenir. On espère pouvoir louer cette maison fin 2016-début 2017 et ainsi se créer un revenu complémentaire. Et qui sait, peut-être que ce ne sera pas notre dernier projet !

Mon chéri a créé un site pour raconter les étapes de cette nouvelle aventure. N’hésite pas à aller y jeter un coup d’œil. Si tu te sens le courage de te lancer, tu pourras y trouver tout plein d’infos sur les démarches, les coûts et les techniques.

Et toi ? Tu as acheté une vieille maison pour la refaire entièrement ? Tu t’éclates avec du ciment et du placo ? Ou au contraire, tu penses que ce n’est pas pour toi ? Donne-nous ton avis !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

21   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virginie

Alors là chapeau ! le coup de la dalle à la petite bétonnière c’est énooooorme !
Nous aurions aimé faire pareil, après tout, c’est la classe de dire après « c’est nous qui avons tout fait tralalalalère !! » mais nos boulots respectifs ne nous en laissent absolument pas le temps. Peut-être plus tard pour un investissement comme vous ???? j’aimerais bien 🙂

le 17/06/2015 à 08h27 | Répondre

Pâquerette

Merci pour ton message.
En connaissance de cause, je peux te dire que si tu ne penses pas en avoir le temps, c’est que tu ne l’auras jamais! Si tu veux avancer, tu dois t’y consacrer pleinement.
Et c’est vrai qu’aujourd’hui, on est fière de notre maison (nananère!!)

le 17/06/2015 à 14h56 | Répondre

Caroline

J’ai vu les photos sur votre blog, tu peux être fière, quel boulot !!!
En tant que nana pas du tout travaux manuels, c’est surtout le SPA qui me fait rêver 😉
En tout cas, vraiment, félicitations !

le 18/06/2015 à 12h32 | Répondre

Pâquerette

Merci beaucoup.
Le Spa a été la dernière pièce qu’on a rénovée. Alors on s’est fait ce petit plaisir et c’est aussi ma pièce préférée aujourd’hui (surtout quand on est dedans en plein hiver!!!)

le 19/06/2015 à 07h08 | Répondre

clette

🙂 en tant qu’ingénieure travaux j’aurai bien compris tes termes techniques , pas de soucis ^^
Par contre plus tard j’acheterai une maison récente je pense, où j’acheterai sur plan comme je commence à connaître pas mal d’architecte à force de travailler avec eux.
Chapeau pour ton boulot j’aurai aimé voir une photo avant/après !

le 17/06/2015 à 08h39 | Répondre

Pâquerette

Merci.
Et si tu veux voir des photos ou les techniques qu’on utilise, il y a un lien vers la fin du récit (le site)

le 17/06/2015 à 14h58 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Waouh ! Je suis admirative. Pour avoir remis au goût du jour (et encore mas toute seule) l’appartement que je loué, je ne peux que saluer l’investissement et l’aboutissement de ce beau projet ! Cela a dû être compliqué avec le travail à côté. Vous faisiez les travaux essentiellement le we et le soir ?

le 17/06/2015 à 09h37 | Répondre

Pâquerette

Merci, je suis flattée.
Avec mon chéri, on travail en horaire décalé et de nuit. On a donc des repos en semaine (+ 1 journée de gagnée si on ne se couche pas avoir avoir bossée de nuit).
C’est très fatiguant, mais le travail avance plus vite…

le 17/06/2015 à 15h02 | Répondre

Madame Nounours

Waouh je suis admirative par votre aventure de rénovation de maison. On a plusieurs cas dans notre entourage qui a fait la même chose que toi et ton chéri dont l’une des cousines de mon mari qui est en train de rénover sa seconde maison de A à Z. Franchement, je pense qu’il faut être méga motivée pour faire ce genre de travaux car c’est pas facile tous les jours au niveau moral et parfois financier. Personnellement c’est pas un challenge qui m’intéresse car j’aime avoir mon confort et je crois que je péterai un boulon avec ce genre de travaux (mon mari par contre je suis certaine que ça le botterai ce genre d’aventure). Bref, c’est super que vous ayez pu obtenir après pas mal de temps et d’investissement la maison de vos rêves.

le 17/06/2015 à 09h39 | Répondre

Pâquerette

Merci pour ton message.
En fait, c’est plus une maison qui nous ressemblent. Et je pense que des gens comme nous ou cette cousine dont tu parles, on a pu faire de nos maisons exactement ce qu’on en voulait, elles sont pensées pour nous et par nous.
On se sent encore plus chez soi, on s’est fabriquer son petit cocon…!

le 17/06/2015 à 15h11 | Répondre

Marjolie

C’est génial, bravo! Je suis admirative. Pour avoir fait un mois et demi de travaux le soir de 20h à minuit après le boulot et le w-e… je ne sais pas comment vous avez tenu un an… et comment vous recommencez!
Il y a une partie dont tu ne parles pas du tout et qui est le nerf de la guerre à mon avis: les connaissances. Ton chéri est du métier? Ou quelqu’un de votre entourage vous a appris? Ou vous avez lu sur Internet?…

le 17/06/2015 à 09h58 | Répondre

Pâquerette

Merci, merci.
Les connaissances, et bien au départ on en avait pas beaucoup. Mon chéri savoir faire l’électricité et la plomberie, et il aimait travailler le bois. J’ai vu ma mère faire des travaux à la maison toute mon enfance, donc je savais un peu ce que c’était.
Tout le reste, on l’a appris en cours de route, grâce à internet.

le 17/06/2015 à 15h14 | Répondre

Lauriane (voir son site)

C’est marrant, mon mari aussi lé marmay péi, et nous aussi on a bien progressé pour faire des travaux ! (mais dans des appartements, et pas au point de tout refaire)
Mon truc c’est la menuiserie, et je suis tout à fait d’accord avec ta conclusion : ça s’apprend, et c’est beaucoup plus facile à apprendre qu’on ne le croit (pour moi, c’était en regardant des amis et des pros faire des travaux. Ensuite pour les questions précises, avec internet on trouve toujours la réponse).

le 17/06/2015 à 11h02 | Répondre

Pâquerette

Merci Cafrine (demande à ton Doudou ce que ça veut dire!)
C’est déjà bien de faire des travaux soi même, même si ils sont de moindre ampleur. La démarche personnelle reste la même.
Et tout s’apprend, oui. D’ailleurs ce W-E, j’ai monté mes 12 premiers m2 de mur en béton cellulaire. Toute seule!

le 17/06/2015 à 15h18 | Répondre

Codie Pas Rond

Haaaaaaa !!!! Merci Pâquerette.
Je suis actuellement en pleine rénovation de notre appart avec Chouchou, et nous aussi sommes novices en la matière.
On veut tout faire nous même ou nous faire aider de notre entourage pour apprendre certaines technique, et pour le moment ça marche.
L’anecdote du ciment ^^ haha ^^ on en a plein aussi des comme ça.

Je ne conseillerai pas, ni ne déconseillerai, a des proches de se lancer là dedans. Car comme tu l’expliques, tu vis travaux pendant des mois ! C’est épuisant pour soi, et pour son couple ça apporte des sujets potentiels de disputes en plus (entre le choix de la cuisine ouverte, comment faire nos saignées dans la brique creuse, et la couleur de la meuleuse…il y en des occasions d’être en désaccord). Mais finalement, plus le temps avance, plus j’apprends, et plus je me dis aussi, qu’on pourrait bien tenter de nouveau l’expérience de la rénovation dans quelques années.
Merci pour le site internet, je vais m’y plonger avec plaisir.
Bonnes rénovations à vous !

le 17/06/2015 à 11h55 | Répondre

Pâquerette

Merci beaucoup pour ton message.
Tu comprends donc cette aventure dont je parle quand on se lance là dedans!
Il y a un truc sur lequel il faut être clair dès le départ: Tu dois vraiment savoir dans quoi tu mets les pieds!
Et personnellement, on 5 années de travaux, on ne sait t’engueuler qu’une seule fois. Pas une de plus. On avait prévu tout les cas de figure, il y a eu des contre temps, mais on s’y attendait. Du coup ça aide!

le 17/06/2015 à 15h25 | Répondre

MlleMora

Waouh bravo ! Vous avez tout fait tous seuls tous les deux ? Personne de votre entourage n’a mis la main à la pâte ?
Ca nous botterait bien, mais on sait qu’on n’aura jamais le temps de le faire, avec notre puce… mais on a envie quand même de faire des trucs dans notre future maison donc je ne pense pas qu’on achetera quelque chose de tout neuf ! 🙂
Bravo encore et je file voir votre blog !

le 18/06/2015 à 11h59 | Répondre

Pâquerette

Merci pour ton message.
Alors de l’aide, on en a eu, mais assez ponctuellement je dirais.
Des amis et de la famille sont venus nous donner un coup de main de temps en temps, mais vraiment, quand on se lance dans ce genre de projet, mieux vaut ne compter que sur soi. Ainsi, on est jamais déçu.
Et si tu veux te lancer un de ces jours, prenez le temps de bien y réfléchir, et ensuite, AMUSEZ-VOUS!!!

le 19/06/2015 à 07h12 | Répondre

Marion

Je me retrouve vraiment dans ton article… On est en plein dedans actuellement…
On a acheté en septembre 2014 un corps de ferme (500 m² au sol) à rénover entièrement également… La maison n’est plus habitée depuis plus de 40 ans… On a eu un gros travaille de démolition (dalles des écuries notamment…) et de décaissement (+ de 50 cm à la main à certains endroits !) pour arriver à obtenir une hauteur sous plafond satisfaisante.
On a quand même fait faire des gros postes par des artisans (toit, pose des fenêtres, maçonnerie, et on fera faire tout ce qui est lié au chauffage), ce qui nous permettait d’avoir pas mal d’aides financières !
Les maçons coulent une partie de la dalle du rez-de-chaussée demain. Gros changements en perspective 🙂
Emménagement prévu pour septembre 2016 ! MOTIVES !!! 😉

le 07/07/2015 à 17h29 | Répondre

Hélène

Bravo pour les travaux, si vous avez réussi à deux. Moi, j’ai eu beaucoup de mal avec la maçonnerie du coup j’ai appelé un professionnel, j’ai été plus ou moins soulagé, le travail a été très bien fait bien que j’aurai aimé m’y mettre un peu aussi 🙁

le 16/05/2017 à 16h57 | Répondre

ROMAIN DURAND

Bonjour, je n’arrive pas à accéder à votre site pour voir toutes ces aventures 🙂
J’ai acheté une maison en pierre, je n’ai gardé que les murs mais j’ai du faire appel à des pro et là nous venons d’acheter une maison et là encore nous n’arrivons à rien, professionnels obligatoires pour nous 🙂

le 26/01/2018 à 17h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?