Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Partir en voyage à Marrakech pour se ressourcer de la grisaille


Publié le 6 novembre 2014 par Melle Cachou

Au secours ! 10 stères de bois de cheminée achetés, et déjà un stère parti en cendres dans mon insert, alors qu’on est seulement le 10 octobre… C’est pour ça qu’avec Chéri, on a décidé de ne pas se laisser dépérir, et de poser nos 3 jours qu’il nous restait pour l’année, afin d’aller, non pas à l’autre bout du monde, mais à seulement 3 heures de vol de Paris !

Oui, les Canaries sont vues et revues, et qu’il n’y a pas grand chose à faire dans ces coins-là… Mais moi, je te parle d’une ville pleine d’activités, dépaysante et peu regardée par les temps qui courent, par peur. Je parle de Marrakech, au Maroc.

Eh oui, lundi, il y a de ça 10 jours au moment où j’écris, nous avons décidé (comme d’habitude à la dernière minute) d’aller s’abandonner au Maroc, à Marrakech, notamment parce que nous voulons nous marier là bas au mois de juin prochain… (J’espère que je pourrais t’en parler chez Mademoiselle Dentelle !)

Alors ni une ni deux, pour excuse de repérage, on réserve 3 nuits dans notre Kasbah le Mirage, excentrée de la ville, mais véritable havre de paix, ainsi que nos billets d’avion chez EasyJet pour une bouchée de pain.

Quelques jours plus tard, nous voilà en direction de l’aéroport pour partir à la conquête de la ville rouge en effervescence contre l’avis de toute notre famille (carte rouge du gouvernement français, en raison de la crise géopolitique actuelle), mais on tient bon, et on s’envole un dimanche soir.

Place Jemaa el-Fna - Marrakech

Crédits photo (creative commons) : Xavier 33300

Un atterrissage et un cocktail de bienvenue nous sont offerts, on profite de notre premier jacuzzi et de notre premier couscous par 36 degrès, devant un coucher de soleil somptueux sur la palmeraie désertique.

Au rythme des visites du Palais El Badi, des tombeaux sâadiens ou encore des Jardins de Marjorelle (un véritable endroit paradisiaque), nous flânons dans les souks afin de trouver le plaisir de marchander avec les messieurs marocains ou encore les hommes berbères, et de se rendre compte que tout est complètement plus simple quand l’ouverture d’esprit prône sur les a priori.

Effectivement, au bout de deux jours, les serveurs sont devenus des « amis », on apprend à compter, à parler en arabe au détour d’un verre pris avec eux. On arrive à parler de religion, de culture, de façon de vivre, et c’est là que le fameux #notinmyname de la part des musulmans pour la lutte anti djiadiste prend tout son sens.

Les danseuses orientales, les joueurs de gnaouas, les charmeurs de serpent, les liseuses de bonnes aventures, les tatoueuses de henné (naturel) ou encore les porteurs de singe viennent à notre rencontre en toute gentillesse, sans forcément imposer quoi que ce soit (comme c’est parfois dit sur certains forums).

Nombre de couscous et de tajines plus tard, nous continuons de nous prélasser au bord de la piscine, bercés par la musique orientale traditionnelle et les appels à la prière, qui met le pays en mode « pause ».

Toute une culture différente de la nôtre, mais tellement proche à la fois. Un jour d’adaptation est nécessaire pour entrer dans cette civilisation hors norme, pleine de charme et de mystère.

Nous avons su nous adapter très facilement, un tour de calèche et les cartes étaient lancées.

Ce qu’il ne faut absolument pas louper à Marrakech :

  • Un départ précipité pour donner du piquant à votre vie
  • Une Kasbah excentrée du centre de Marrakech et son bruit permanent
  • Visite du Palais El Badi
  • Visite des Jardins de Marjorelle (un enchantement)
  • Visite des tombeaux sâadiens
  • Tour en calèche
  • Traîner parmi les nombreux souks et prendre plaisir à marchander quelques paires de babouches
  • Profiter du temps, du soleil, de la piscine et du jacuzzi
  • Prendre le temps de jouer au scrabble au bord de la piscine

Ce que je ne referais pas :

  • Me laisser presque tenter pour annuler ce beau voyage, parce qu’au final je m’y suis sentie autant en sécurité que dans ma campagne franc-comtoise, et les policiers sont bien présents
  • Penser que les Marocains n’étaient pas accueillants
  • Et enfin attendre mes 24 ans pour y mettre les pieds !

Mon weekend prolongé terminé, je suis rentrée en France déjà fatiguée de la grissaille de l’hiver et des râleries de mes collègues. Déjà fatiguée d’attendre le 1er juin pour aller dire OUI à l’homme que j’aime au bord de la piscine, à l’occasion de notre cérémonie laïque.

Prochaine petite folie ? J’ai sous-entendu l’idée de Rome en guise de cadeau de Papa Noël.

La vie vaut le coup d’être vécue, et le monde vaut le coup d’être visité, alors n’hésite plus !

Et toi, ça t’es déjà arrivé de partir en voyage sur un coup de tête ? Tu es adepte des voyages pour te ressourcer ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !


Pssst ! Accueillir des voyageurs chez toi et gagner un complément de revenus, ça te tente ? Deviens hôte sur Airbnb !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nya (voir son site)

Je n’ai jamais fait de voyage « coup de tête, on part demain » mais j’aimerais bien essayer !

Marrakech est une belle ville et même si je n’ai malheureusement pas eu une expérience aussi agréable que vous sur la Place et dans le souk il y a quelques années, je trouve rafraîchissant de lire des témoignages positifs sur les pays récemment mis sur liste noire par le gouvernement alors que concrètement, les risques sont minimes dans les grands centres touristiques. En août je suis allée au Liban alors même que la Syrie implosait à une dizaine de kilomètres, pour ne trouver qu’accueil à bras ouverts et dépit général face à la disparition des touristes.

J’espère que le père Noël t’apportera une belle escapade à Rome 🙂

le 06/11/2014 à 15h27 | Répondre

MlleMora

Tu as bien raison Nya, les risques sont vraiment minimes dans les grands centres touristiques, et Marrakech est très touristique. Quand on connait un peu la condition de la femme au Maroc, on voit bien que Marrakech est « rebelle » 😉 : les occidentales qui se baladent en mini-short, les femmes marocaines beaucoup plus libres dans leurs actions et déplacements… C’est pas le cas partout dans le pays…
Je garde un super souvenir des jardins de Marjorelle ! Le souk est sympa, mais je ne suis pas très fan des marchés partout dans le monde, dommage pour moi…

le 07/11/2014 à 17h16 | Répondre

MlleMora

J’allais oublier Melle Cachou : quelle bonne idée de partir au dernier moment ! Profite tant que tu n’as pas de bébé à faire garder ! 😉
J’espère que tu pourras aller à Rome, très belle ville et mamma mia la gastronomie italienne !

le 07/11/2014 à 17h18 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?