Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

À la recherche d’un prêt immobilier et d’une assurance crédit


Publié le 7 janvier 2015 par Poutou

Précédemment dans « Alohae raconte sa vie » : les poutous (mon chéri et moi) ont trouvé l’appartement de leurs rêves, mais ils ont dû faire face à de nombreux problèmes, dus en grande partie à l’agent immobilier.

Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là.

A la recherche d’un prêt immobilier…

Peu de gens peuvent prétendre à devenir propriétaire sans passer par la case prêt immobilier, à moins d’être rentier ou d’avoir gagné au loto, ce qui est loin d’être mon cas.

Nous avons eu rendez-vous avec notre banquier dès le début de nos recherches, c’est d’ailleurs lui qui nous a parlé du prêt à taux zéro de la ville de Paris. Nous savions donc plus ou moins précisément combien nous pouvions emprunter, à quel taux, et sur combien de temps.

à la recherche d'un prêt immobilier

Crédits photo (creative commons) : Startup Stock Photos

Mais lorsque nous avons jeté notre dévolu sur l’appartement en banlieue, il a fallu chercher plus activement l’organisme financier qui nous prêterait au meilleur taux, et avec de bonnes garanties. En effet, lorsque tu signes le compromis de vente (chez le notaire ou non), tu as un certain délai pour présenter une offre de prêt à l’agent immobilier. Si tu ne lui présentes rien, la vente est annulée, et tu peux récupérer tes séquestres (dans le cas où aucune banque ne t’a accordé d’offre de prêt, à moins que ça soit parce que tu demandais trop) ou pas, selon la situation.

Nous (surtout moi à vrai dire) avions donc quelque peu la pression ! L’agent immobilier nous a conseillé de faire appel à un courtier, afin d’être sûrs d’obtenir la meilleure offre.

Rendez-vous pris, nous nous rendons chez le courtier. Ce dernier, avec les éléments de nos dossiers, nous propose plusieurs solutions qu’il convient d’approfondir avec les banques en question. Il nous assure de revenir rapidement vers nous pour nous donner les résultats de la prospection.

Mais nous n’attendrons pas qu’il revienne vers nous pour trouver THE offre de prêt. Le poutou est dans le domaine de la finance, et pour cela il a fait une école de commerce, où il s’est fait plein de copains et copines qui sont désormais banquiers ! Il a donc, en parallèle du courtier, décidé de faire appel à ses connaissances pour voir ce qu’elles pouvaient nous proposer.

Et c’est ainsi que nous avons obtenu un prêt sur 20 ans à un taux défiant tout concurrence, même celle du courtier ! La seule condition pour bénéficier de ce taux, c’est de prendre l’assurance-crédit dans le même établissement. Nous nous accommodons très bien de cette condition… jusqu’à ce que je reçoive quelques semaines après un petit courrier de l’organisme financier en question. Courrier qui me laisse perplexe.

… et d’une assurance-crédit

Quand tu souscris à une assurance-crédit, tu es obligé de remplir un questionnaire médical qui prend en compte d’éventuels problèmes médicaux sur les cinq dernières années. Or j’ai eu quelques soucis de santé pendant plusieurs années, qui ont nécessité une hospitalisation de plusieurs mois en 2011, soit il y 3 ans.

Malheureusement, impossible d’erroner la vérité. Mentir au questionnaire de santé, c’est le risque de perdre tout dédommagement en cas de problèmes. J’ai donc joué la carte de la sincérité. Quand le poutou n’a eu que des « non » sur une vingtaine de questions j’ai eu cinq « oui ». Notre banquier nous a assuré que ça ne poserait aucun problème, et que dans le pire des cas, ils demanderaient des examens complémentaires. Mais je ne m’attendais vraiment pas à ça.

Ça c’est le courrier que j’ai reçu :

Chère cliente,
[…] a donné une suite favorable pour les garanties suivantes :
• [ …]
• Incapacité Temporaire Totale/Invalidité Totale (ITT/INV), d’origine accidentelle uniquement (le risque de maladie n’est pas couvert). La garantie « Invalidité AERAS » est accordée.
Vous pourrez donc demander une prise en charge en cas de sinistre Incapacité Temporaire Totale/Invalidité Totale d’origine accidentelle.
Nous vous précisons que l’accident s’entend de toute action soudaine et imprévisible provenant directement d’une cause extérieure et qui a pour conséquence une atteinte corporelle non intentionnelle de la part de l’assuré.
[…]

Je fulmine devant ce courrier, qui veut dire que quelque soit la maladie pouvant m’affecter, en lien ou non avec mes anciens problèmes, je ne serais pas assurée. Je suis dégoûtée et écœurée par cette décision que je trouve injuste.

Notre banquier étant un pote, il nous autorise à changer d’assureur me concernant. On fait à nouveau appel au courtier, mais pour une assurance cette fois. Mais ce dernier ne revient pas vers nous suffisamment rapidement, et l’offre de prêt doit être éditée pour respecter les délais. Je suis donc obligée d’accepter l’offre proposée par l’assureur.

Heureusement, il y a la loi Hamon. La loi Hamon entre en vigueur le 26 juillet 2014. Elle permet aux emprunteurs de changer d’assurance de prêt immobilier jusqu’à douze mois après la signature du contrat. De quoi obtenir des garanties plus performantes et des tarifs plus attractifs. On espère ainsi avoir plus de temps pour trouver un assureur qui acceptera de me couvrir dans le cas d’une ITT et d’une INV.

Et toi ? Tu as eu de mauvaises surprises en demandant ton prêt ? Tu as trouvé des alternatives ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mademoiselle Fleur

Malheureusement, je connaissais cette histoire d’assurance. Il y a 10 ans mes parents ont voulu renégocier leur prêt afin de finir le remboursement plus vite. Or ma mère avait été malade 5 ans avant ! Du coup, ils n’ont pas pu renégocier. J’avais trouvais ça abusé à l’époque de demander des infos médicales, je trouve cela toujours injuste maintenant.
J’espère que vous pourrez obtenir quelque chose de plus avantageux.

le 07/01/2015 à 11h45 | Répondre

Poutou

Oui je trouve cela terriblement injuste et honteux. A l’heure actuelle nous n’avons pas eu de retour du courtier, je pense que l’on va s’atteler à la tâche nous même !

le 12/05/2015 à 17h48 | Répondre

cécile

Nous nous lançons dans les démarches et par chance nos situations professionnelles en se stabilisant maintenant on permis de laisser passer les fameuses 5 années ! Et sans parler emprunt mais juste assurance, j’ai d’ailleurs du prendre une assurance vie il y a deux ans parce que je n’entrais pas dans les critères d’assurance accident de la vie …. Résultats n’anticipe toute éventuelle usure prématurée et réaménagement de la vie ….

le 07/01/2015 à 12h49 | Répondre

virginie

Oh ! Les assureurs ! On a eu des soucis aussi parce que je me suis trompée d’intitulé sur une maladie de la peau… erreur ! J’ai reçu la même réponse que toi et suis allée fissa voir mon médecin pour monter un dossier de contestation bétonné. Mon médecin était très en colère de voir que l’autre « version » de ma maladie était assimilée à un cancer de la peau ! Au final, on est entièrement pris en charge mais j’ai vraiment dû bétonner mon dossier avec prises de sang à l’appui… simplement pour une erreur d’intitulé. .. Pfff

le 11/02/2015 à 10h22 | Répondre

Poutou

Je trouve ça absolument honteux qu’ils agissent de cette manière, je comprends qu’ils souhaitent se couvrir au maximum mais quand même il y a des limites qu’ils ne se gênent pas de dépasser …

le 12/05/2015 à 17h49 | Répondre

Miss Châtaigne

Ah là là, comme ton article me parle !!
Nous avons eu les accords de principe de la banque le 21 Octobre .. Et toujours pas d’offres de prêt en vue …
Je crois que je pourrai écrire 15 bouquins sur toutes les déconvenues que nous avons eu pour ce dossier, mais c’est vrai que les recherches de prêt et d’assurance nous prennent encore beaucoup de temps, et surtout énormément d’énergie !!
Nous avons aussi eu un souci, enfin moi uniquement, à cause d’un petit problème endocrinien (stabilisé depuis plus de 7 ans), qui m’a valu d’être majorée de 50% sur ma cotisation, pour n’être couverte pour aucun problème endocrinien !!

le 23/02/2015 à 19h01 | Répondre

Poutou

Mince … j’espère que depuis ton commentaire, vos déconvenues se sont arrangées.
Pour ma part pas de majoration, ils refusent tout simplement de me prendre en charge si je tombe malade et quelque soit la maladie …

le 12/05/2015 à 17h51 | Répondre

Anncoc

Bonjour Poutou,
Je viens juste de recevoir la même lettre de ma banque m’indiquant que la couverture des ITT serait d’origine accidentelle uniquement. Autant dire que je suis vraiment dégoûtée et trouve cela profondément injuste. Je me dis que j’aurais mieux fait de mentir…
Avez vous pu renégocier votre assurance? Avez vous trouvé une assurance qui couvre le risque maladie?
Merci
Ann

le 28/02/2016 à 10h07 | Répondre

Johnny

Merci pour cet article. Je suis actuellement en pleine phase d’acquisition de ma résidence principale et découvre les méthodes peu scrupuleuses des assureurs pendant ma recherche de prêt. Certaines s’autorisent à refuser certaines garanties pour quelque maladie qu’on a pu avoir pendant 5 ans…

le 05/05/2017 à 11h24 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?