Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Acheter une maison en Angleterre : notre coup de cœur


Publié le 19 août 2015 par Lady Rainbow

Comme je te le disais la dernière fois, nous avons visité une petite dizaine de maisons. Mais figure-toi que j’ai eu un coup de cœur pour la toute première qu’on a visitée ! Et pourtant, qui l’eût cru…

Nous prenons rendez-vous avec l’agence pour visiter la maison. Au détour de la conversation, nous apprenons qu’elle est en vente depuis déjà plusieurs mois. Ça ne nous rassure pas beaucoup, car en général, les maisons qui restent longtemps sur le marché ont un problème qui bloque la vente.

Nous voilà arrivés devant la maison. La route est assez passante, mais la maison est un peu reculée par rapport à la route, et il y a une mini-cour devant le perron pour garer la voiture. C’est une maison semi-mitoyenne, c’est-à-dire qu’un mur de la maison est commun avec une autre maison.

On rentre dans la maison et là… le choc : des dizaines de cadres photos accrochés partout, sur tous les murs ! Dans le salon, la salle à manger, l’entrée, la montée d’escalier ! Et puis de la moquette, forcément… De la moquette dans l’entrée, dans les escaliers, dans le salon, dans la salle à manger… Et du crépi au plafond. Oui, oui, du CRÉPI ! On a les yeux qui saignent !

On reprend nos esprits et on continue la visite. Au rez-de-chaussée, on trouve le salon, la salle à manger, la cuisine, le bureau et la buanderie, avec des toilettes et un accès direct sur le jardin (de 500 m² !). La salle à manger est sombre, parce qu’il n’y a pas de fenêtre : l’un des murs est adossé à la cuisine et le mur d’en face est le mur mitoyen avec les voisins. Cependant, en abattant le mur entre la salle et la cuisine, on pourrait récupérer de la lumière, et une très grande pièce à vivre.

Salon (1)

Crédits photo : Photo personnelle

Côté jardin, on est ravis : il y a un garage, trop petit pour notre voiture, mais qui serait absolument parfait pour que Loulou puisse bricoler à l’aise (et à l’abri de la pluie !), une terrasse devant la maison, un mini-bassin où il y a eu des poissons un jour (avant que le héron ne vienne leur faire un coucou carnassier), et puis le clou du spectacle : un chalet en bois avec terrasse de 10 m². Dans la seconde partie du jardin, après le chalet, il y a une petite serre, deux cabanons de jardin et un poulailler.

Jardin (11)

Crédits photo : Photo personnelle

Le premier étage est très caractéristique de l’architecture anglaise : de la moquette partout, évidemment, mais surtout, des chambres bizarrement proportionnées.

Dans presque toutes les maisons qu’on a visitées, il y a une « chambre bébé », c’est-à-dire une chambre minuscule de 4 à 6 m², une « suite parentale », avec grande chambre et salle de douche attenante, et une chambre « normale » pour nos critères, juste une pièce carrée de 9-10 m².

Dans cette maison, il y a donc cette fameuse « chambre bébé » (que j’imagine aussitôt transformée en dressing hiii), et puis deux chambres « normales », plutôt grandes, de 12 m² avec placards intégrés. Et le clou de ce premier étage, c’est la salle de bain, où tout est coordonné ! Le carrelage des murs, la baignoire, le lavabo, le bidet (super classe en Angleterre) et les toilettes : tout est beige à fleurs roses. Et attention aux détails : l’interrupteur, le lustre et même les ROBINETS sont aussi en faïence beige à fleurs ! Je t’avoue que mon côté « psychorigide de l’assemblage » est ravi (mon côté esthétique un peu moins, par contre, hi hi).

Dernière étape : le deuxième étage, avec une pièce de 15 m², et des trappes de rangement sous les combles.

Je repars ravie : j’ai des idées plein la tête ! Et si on faisait ci, et si on changeait ça, et est-ce qu’on pourrait faire comme ci ou modifier ça ? Je la trouve parfaite ! Et puis il y a des travaux à faire dedans, pile ce qu’on voulait ! Mon mari est plus réservé : je crois qu’il n’arrive pas à se projeter à ce point.

Quelques jours plus tard, on demande à faire une contre-visite. La maison nous plaît toujours autant, il y a vraiment du potentiel et elle est parfaitement bien placée. On décide donc de faire une offre.

La maison est mise en vente à 330.000 £ : c’est la limite haute de notre budget. Si on y met cette somme, on n’aura plus assez d’économies pour faire des travaux. On tente le tout pour le tout : on fait une offre à 300.000 £ ! Évidemment… elle est refusée. Bon, c’est normal, ça fait vraiment une grosse baisse !

On continue donc à visiter d’autres maisons. Mais elle me trotte dans la tête… Les autres maisons que l’on visite ne lui arrivent pas à la cheville (ma maison a des chevilles, tout à fait !).

Au bout de dix visites, et toujours pas l’ombre d’un autre coup de cœur, on demande à visiter de nouveau la première maison. Depuis le temps qu’on ne l’a pas vue, on y a beaucoup pensé, et on a imaginé tout ce qu’on pourrait faire dedans. On décide de refaire une offre : on propose 310.000 £, en précisant à l’agent qu’on peut monter au maximum jusqu’à 315.000 £, mais pas plus haut.

Verdict deux jours après : les propriétaires nous proposent 313.000 £. C’est parfait pour nous. VICTOIRE !!

Et toi ? Tu as détecté du potentiel dans une maison complètement délirante en l’état ? Les travaux ne te font pas peur ? Tu as réussi à acheter ton coup de cœur ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mlle Moizelle

Hâte de savoir comment tu vas redécorer tout ça! 😉

le 19/08/2015 à 11h30 | Répondre

Dubmel

Super article, on s’y croirait avec vous ! Mais, mais… je veux voir la salle de bain !! Tu n’as pas une photo à nous montrer ?
J’ai aussi hâte de lire ce que vous en avez fait (et des photos avant/après ?)

le 19/08/2015 à 15h06 | Répondre

MlleMora

Super ! Moi aussi je veux voir cette salle de bain ! Hâte que tu nous racontes la rénovation…

le 23/08/2015 à 20h50 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?