Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai testé pour toi : la pole dance


Publié le 6 avril 2016 par Madame Swing

La danse est une de mes passions. J’en ai testé beaucoup : ballet, danses de couple, country… Aujourd’hui, je souhaite te parler d’une danse en particulier : la pole dance.

La pole dance : qu’est-ce que c’est ?

Croisement de la danse et des arts du cirque, la pole dance est un sport qui consiste à réaliser et à enchaîner des figures (tricks et spins) autour d’une barre verticale.

Si la pole a pu avoir une réputation sulfureuse en raison de la confusion avec le strip-tease, on peut dire qu’il s’agit aujourd’hui d’une véritable discipline sportive. On s’en rend rapidement compte au regard des courbatures qui suivent les cours ! C’est un sport très complet, mais aussi ludique et aérien.

Depuis une dizaine d’années, la pole dance s’est beaucoup développée en France. Il existe de nombreuses écoles pour la pratiquer, et des portes ouvertes sont régulièrement organisées pour faire découvrir la discipline. C’est d’ailleurs dans ce contexte que j’ai convaincu ma copine Madame Licorne de venir faire un cours d’essai. On te livre nos impressions !

Le cours

Rendez-vous est pris pour un cours d’initiation un dimanche après-midi de mars. L’école possède deux salles, aux couleurs très urbaines.

On commence par mettre une tenue adaptée. Traduire : mini-short et brassière ! Pas d’inquiétude, tout le monde est logé à la même enseigne, et il y en a pour toutes les morphologies. Le but est qu’un maximum de peau soit en contact avec la barre : c’est ça qui assure la bonne réalisation et la sécurité des figures ! Il est d’ailleurs interdit de crémer ou d’huiler sa peau avant le cours.

La prof, 1,60m et hypertonique, arrive et on commence à s’échauffer en musique. On se croirait presque en boîte ! On échauffe bien toutes les articulations, de la tête aux orteils, car la pole sollicite énormément le corps. Après quinze minutes d’échauffement, il est temps de faire connaissance avec la barre.

La prof nous apprend à marcher en déséquilibre autour de la barre. C’est essentiel, la pole étant une affaire d’équilibre et de résistance. Puis, on commence à faire les figures de base.

Le fireman :

Pole dance

Crédits photo : Photos personnelles

Le front hook :

front hook pole dance

Crédits photo : Photo personnelle

Et surtout, on s’entraîne à les faire de chaque côté, histoire de ne pas se retrouver avec un bras droit de déménageuse et un bras gauche en chewing-gum ! Une fois ces figures maîtrisées, la prof nous apprend comment grimper à la barre et tenir la figure du crucifix :

crucifix pole dance

Crédits photo : Photos personnelles

Pour finir, la prof nous apprend une transition. C’est ce qui permet d’enchaîner et de lier les figures. Ce sera le step around, pour cette fois !

Le temps passe vite, mais on est un peu soulagées (aïe mes bras !) quand la prof annonce que la séance va bientôt se terminer. On passe alors aux étirements, étape essentielle pour détendre tes muscles, qui ont bien travaillé pendant une heure. On travaille au sol, sur les tapis, c’est un moment relaxant. Même pour une mamie de 30 ans avec des genoux en compote.

Au final, la séance aura duré une heure et demi. Le coût varie beaucoup d’une école à une autre : ça va de 10 à 25€ la séance, avec possibilité d’abonnement.

Le verdict !

Madame Swing :

Que celui ou celle qui me dit que la pole dance c’est facile et qu’on passe le cours à se dandiner aille faire un essai ! Loin du cliché, c’est un véritable sport, qui sollicite l’intégralité du corps. Au bout de quelques séances, on se tonifie et on se muscle en profondeur. C’est comme ça que j’ai découvert que j’avais des pec’ ! Avec le temps, on acquiert de la force physique (pas besoin d’être musclée pour commencer), mais aussi de la grâce et de la souplesse.

En dépit de quelques bleus (ça arrive qu’on se cogne à la barre) et d’une peau parfois échauffée, on parvient rapidement à faire des figures de plus en plus complexes. Dès le troisième cours, on peut commencer à faire des figures la tête en bas, comme tu as pu le voir plus haut avec l’inverted crucifix ! Patience et persévérance sont quand même des maîtres mots, car ça peut prendre plusieurs séances pour maîtriser une figure complexe.

Au-delà d’un moyen ludique de faire du sport et de se défouler, la pole dance permet de prendre confiance en soi : les poses et les figures de transition permettent de valoriser son corps, peu importe sa morphologie !

Au final, je dirais que la pole est très addictive… J’ai d’ailleurs signé pour une carte de dix cours !

Madame Licorne :

De mon côté, je ne connaissais pas cette discipline… Quand Madame Swing m’a proposé d’aller en faire, j’étais un peu sur la réserve. Mais comme je suis sportive, curieuse et que j’aime bien toucher un peu à tout, je me suis dit pourquoi pas. Pourtant, la danse et moi, ça fait douze !! Je ne te cache pas qu’au moment de partir pour le cours, un dimanche, j’avais plus envie d’aller faire la sieste que du sport…

Et au final, j’ai beaucoup aimé ! J’ai trouvé ça super rigolo : tu fais du sport sans vraiment t’en rendre compte, et les figures sont plutôt sympathiques, même pour un premier cours ! C’est intéressant de voir que nous sommes vraiment dissymétriques, et que c’est beaucoup plus facile d’un côté que de l’autre…

Le cours était bien structuré, même si je ne te cache pas que je n’ai pas réussi à faire la transition comme il fallait : j’ai largement préféré les figures sur la barre… J’ai également adoré le dernier quart d’heure d’étirement : ça m’a fait du bien, et j’ai beaucoup ri en m’apercevant que non, je n’avais plus 20 ans et que j’étais bien rouillée…

Le bilan est très positif ! J’ai découvert une nouvelle discipline (et de nouveaux muscles…) et j’ai passé un excellent moment entre copines ! J’ai beaucoup apprécié de voir que ce sport s’adressait à un public varié (âge, taille, morphologie…). Et il est fort probable que je retente l’aventure au moins une fois ou deux, pour essayer de mettre la tête en bas !

Bonus

En exclu pour Sous Notre Toit, Madame Licorne et moi avons convaincu nos maris de venir essayer le cours avec nous. Si les hommes sont rares, ils sont plutôt doués pour la pole. La plupart ont plus de muscles que nous ! Voici ce qu’ils en ont pensé…

La parole est donnée à Monsieur Licorne : « Je n’étais pas forcément très motivé, mais pour voir ma femme se trémousser autour d’une barre, j’ai cédé et je l’ai accompagnée… Et finalement, je me suis bien amusé. J’ai trouvé les figures assez faciles, et je me suis plutôt bien débrouillé pour une première fois ! Je n’ai pas eu de courbatures, donc je ne garde pas un mauvais souvenir de cette séance. Au final, j’y retournerai peut-être une autre fois, histoire d’apprendre d’autres figures ! »

Un avis que partage Monsieur Swing : « Nous, les garçons, on est plutôt avantagés côté muscles, pour les premières séances… même si personne dans le cours ne pouvait rivaliser avec la musculature de la prof ! Les premières figures sont faciles, mais j’ai quand même eu quelques bleus sur les pieds en grimpant à la barre. On a passé un très bon moment tous ensemble. »

Et toi ? Tu as déjà essayé la pole dance ? Ça te tente ? Tu as au contraire des a priori ? Viens en discuter !

Toi aussi, tu veux partager une idée d’activité ou de sortie ? C’est par ici !

Commentaires

19   Commentaires Laisser un commentaire ?

Sarah

je fais partie de celles et ceux qui ont beaucoup d’a priori sur la pole… mais vous êtes les 3ème à m’en parler de façon positive et surtout à me vendre ca comme du sport ! jusqu’à présent ca se limitait aux filles qui en avait fait lors d’EVJF…. bref je vais regarder ce qui est proposé par chez moi 😉

le 06/04/2016 à 08h39 | Répondre

Madame Swing

il y a de plus en plus d’écoles en France, mais certaines sont plus axées sport (ce qui est le cas de la mienne), d’autres travaillent le côté sexy et ludique. J’espère que ça te plaira!

le 06/04/2016 à 19h12 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

J’avais également de gros à priori, mais Madame Swing a su me convaincre d’essayer et c’est vraiment sans regrets ! Mais je n’y serai jamais allée seule…

le 06/04/2016 à 21h04 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

C’est super d’avoir votre avis à toutes les deux ainsi que celui de vos hommes.
J’avoue, j’aurais bien aimé essayer dans le contexte d’un evjf ou autre. L’occasion s’est présentée mais n’a jamais été concrétisée. Dommage.
Par contre, clairement, j’ai toujours vu cette discipline comme un sport. Je ne pense pas que ça soit facile 🙂

le 06/04/2016 à 08h54 | Répondre

Madame Swing

pourquoi ne pas profiter de portes ouvertes qui se font généralement à la rentrée? Et entre copines, comme ça on rigole bien!

le 06/04/2016 à 19h14 | Répondre

Flora

J’ai fait ça avec mes copines pour mon EVJF et on est arrivé en pensant que ça allait être facile et sexy ! On a vite déchanté mais que ce qu’on a rigolé 🙂 Un super moment.
Inutile de préciser que tout le monde était HS pour la soirée… donc à refaire on aurait plutôt mis ça le matin pour pouvoir récupérer avant de sortir danser.

le 06/04/2016 à 09h04 | Répondre

Madame Swing

ravie que tu aies apprécié!

le 06/04/2016 à 19h15 | Répondre

MlleMora

Je ne pense pas que ce soit facile – d’ailleurs pourquoi le short ? La barre n’agresse pas la peau ??
Ca ne m’attire pas du tout, mais ça, c’est parce que je ne suis pas sportive pour un sou !

le 06/04/2016 à 13h31 | Répondre

Flora

Les habits ça glisse sur la barre, il faut une peau nue pour s’accrocher. ça ne fait pas du bien la première fois mais j’imagine qu’on s’y habitue.

le 06/04/2016 à 19h09 | Répondre

Madame Swing

effectivement pour tenir les figures, il faut que la peau soit en contact avec la barre; c’est la friction qui fait que ça tient. La peau peut être un peu échauffée en fin de séance, du coup je mets une crème hydratante en rentrant à la maison

le 06/04/2016 à 19h17 | Répondre

Miss Chat

Je fais aussi partie des dubitatifs 😉 C’est sans aucun doute une activité sportive, dans le sens où ça a l’air de demander énormément d’énergie et d’être très dur physiquement donc là on est d’accord. Mais pour moi, ce n’est pas contradictoire avec le fait que ça soit une danse « de strip-tease ». Perso, je ne ferai jamais de pole dance (en-dehors d’un EVJF ^^) parce qu’aussi physique et sportif que cela puisse être, ça sera toujours une danse sexy destinée aux clients des bars strip-tease.
Votre article a l’avantage de le présenter réellement comme un sport, ça change et c’est chouette ! 😉

le 06/04/2016 à 15h08 | Répondre

Madame Swing

la pole a en effet cette réputation, mais les figures faites en cours ont très peu de choses à voir avec ce qui se pratique dans des bars. Je le considère surtout comme un moyen de faire du sport tout en m’amusant (et j’aime pas trop le sport 🙂 ). En plus, les sensations sont très chouettes, j’ai souvent l’impression de voler autour de la barre!

le 06/04/2016 à 19h20 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

je comprend tout a fait, je pensais également la même chose c’était une danse de strip-tease et je ne me voyais pas du tout pratiquer, mais après cette première expérience je ne vois ça plus de cette façon, ce n’est qu’une facette de la pôle et je suis ravie d’avoir découvert cette discipline !

le 06/04/2016 à 21h10 | Répondre

Miss Terre

Alors moi, pour avoir bossé dans un club et pratiqué le pole dance depuis 9 ans… Je vous assure que ça n’a strictement rien à voir. Dans un club, et même dans celui qui est lié à THE école de pole dance à Paris, les danseuses du club ne font pas du pole dance. Elles dansent essentiellement AUTOUR de la barre. Si tu vois une ou deux figures que l’on apprendrait en cours pendant ta soirée, tu es chanceuse…

En fait, je pense que pour sortir du préjugé faudrait que les gens aillent passer une soirée dans un club puis voir une démo de pole dance…

Bien sûr, certaines strip teaseuses savent poler, tout comme certains barmans transforment leur job en véritable spectacles en jonglant avec les verres, shakers, ingrédients… Mais ce n’est ni indispensable, ni monnaie courante.

Les gens qui fréquentent les clubs ne sont pas là pour voir des prouesses acrobatiques/techniques/aérienne…

le 08/04/2016 à 17h54 | Répondre

Caroline (voir son site)

Super partage de votre expérience. La pole dance se démocratise et c’est tant mieux 🙂
Oui les hommes ont tendances à être plus doués de base mais les femmes sont plus tenaces et deviennent meilleures 😀

le 07/04/2016 à 09h20 | Répondre

mielbiscotte

ca à l air bien sympa. je suis une lectrice toulousaine, je tenterai bien l experience. j ai regarder par curiosité sur internet. s agit il du Pink Pole Studio – à Toulouse? vos descriptions font envie mais peut être toutes les ecoles n ont pas la même philosophie. si vous pouviez me donnez l indication si il s agit bien de ce club, ça serait super.si j y vais, j irai seule alors de savoir ou je mets les pieds, ca m aiderai. merci par avance . au niveau trip , je pense que ça pourrait me plaire. par contre je suis pas super souple… c est grave ? bonne journée mielbiscotte

le 07/04/2016 à 14h20 | Répondre

Maureen Sainto (voir son site)

Bonjour Mielbiscotte,

Les photos prises ne ressemblent pas à celles de pink pole studio, mais je serai ravie de t’y accueillir 🙂 À bientôt peut-être. Maureen (professeur & gérante de pink pole studio)

le 07/04/2016 à 18h46 | Répondre

Madame Swing

Non, il s’agit du studio 21, au nord de Toulouse. Quant à la souplesse, elle s’acquiert progressivement. Le studio propose même des cours pour travailler sa souplesse. J’espère que ça te plaira!

le 07/04/2016 à 21h09 | Répondre

Maëlle

Encore un article qui passe sur la pôle, j’etait obligée de venir voir ce que vous en aviez pensée. J’ai 17 ans et sa fait deux ans maintenant que je pratique la pôle. Au début j’avais comme beaucoup de personne des préjugés et j’avais un peu peur mais la joie de réussir une figure ma pousser à continuer.
Merci de parler de cette discipline comme un sport, beaucoup continue à ne pas la reconnaître comme telle ?

le 07/04/2016 à 17h55 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?