Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Être en surpoids et heureuse


Publié le 10 avril 2013 par Madame Alternative

Aujourd’hui, je vais te parler poids, et plus particulièrement de surpoids. Mon surpoids… qui est même appelé obésité morbide par certains.

Tu as certainement vu des photos de moi, dans mes anciens articles. Est-ce que tu t’es dit que j’étais obèse ? Peut-être que oui. Si c’est le cas, j’ai envie de te demander : pourquoi as-tu autant de dégoût pour les gens qui ne font pas au maximum un 36 ?

Homme de Vitruve

Revenons un peu en arrière. Petite fille, j’avais des problèmes de dégoûts de nourriture, dont on m’a persuadé qu’ils étaient grave. Depuis, la plupart des gens que je rencontre m’expliquent avoir eu le mêmes problèmes.

À partir de mes 10 ans, mes parents n’ont eu de cesse de me dire que je devais maigrir, en me traînant chez tous les médecins possibles. L’an dernier, j’ai eu l’occasion de montrer ma courbe de croissance à un médecin. Selon elle, jusqu’à mes 15 ans je n’étais pas en surpoids.

L’inquiétude de mes parents était infondée, mais elle a fini par être autoréalisatrice. Encore une fois, j’ai pu, en en parlant autour de moi, constater que j’étais loin d’être la seule victime d’une telle stigmatisation.

En fait, dans ma famille étendue, le poids est quelque chose d’important, tout le monde a son avis sur la question. C’est une chose qui hante nos vies. On ne parle que de ça lors des réunions de famille : est-ce un problème génétique ? Les diététiciens peuvent-ils nous aider ? On a pourtant beau en parler, on ne fait que tourner en rond, le remède au surpoids n’existe pas. Toutes les études l’ont d’ailleurs montré : aucun régime, aucune méthode miracle ne permet une perte de poids significative dans la durée.

Peu importe, quand je vois un médecin pour la première fois, il suggérera toujours que la cause de mes maux, quels qu’ils soient, c’est mon poids. Les médecins qui me connaissent n’évoquent jamais ça.

Au lycée, les garçons me faisaient clairement comprendre que, puisque je ne correspondais pas dans aux canons de la beauté, avec eux, ce n’était même pas la peine d’essayer.

Et aujourd’hui, dans ma vie professionnelle, même si les remarques et les regards sont devenus plus variés et souvent plus indirects, je sais que des inconnus se permettent toujours de me juger sur le seul critère de mon surpoids. Bon ok, j’ai bossé dans la mode et dans la pub, deux milieux où l’image compte : ça n’aide pas.

Même pour mon mariage, j’ai choisi de ne pas m’imposer le grand rite de l’essayage de robe de mariée en boutique pour éviter les jugements. Mes témoins étaient déçues, mais c’était ma décision. 

On en arrive donc à plus de 17 ans de jugements par les autres. 17 ans de jugement sur mon poids. 17 ans où, dans le regard des gens qui ne me connaissent pas, je vois le même dégoût, la même pitié : “la pauvre grosse. Elle doit manger beaucoup trop et elle est trop grosse, c’est de sa faute, c’est dommage pour elle.”.

Ça m’a beaucoup touché à un moment.
Ça ne me touche plus.

J’y ai bien réfléchi. Je me suis posée la question de savoir ce qui est important pour moi.

Je suis épanouie. J’ai un travail que j’aime. Un appart génial. Un mari parfait. Un super chien. J’ai une superbe garde-robe. Des montagnes de fringues que j’aime, qui me vont bien et dans lesquelles je me sens bien.

Aujourd’hui, quand je vois ces regards chez les gens, je les plains. Je me demande ce qu’il leur est arrivé pour avoir aussi peur des gens comme moi. Pour avoir un tel dégoût des autres. Je me dis qu’ils ont plus un problème avec le surpoids que moi.

Et toi ? On t’a beaucoup culpabilisé quant à ton poids ? Es-tu parvenue à t’accepter ? Crains-tu les regards des autres ? As-tu des peurs dues au poids ?

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Stilettos

Comme je me retrouve entre tes lignes!!!!
ce regard des autres est affolant!!
comme toi j’ai connu les moqueries de l’école primaire et l’indifférence des garçons du collège au lycée. J’étais la bonne copine mais jamais LA copine, au mieux l’entremetteuse.
mon seul atout c’était ma poitrine déjà très généreuse.
il m’a fallu attendre la fac et julien pour comprendre que je pouvais plaire telle que j’étais.
Malgré tout, ces années m’ont apporté quelque chose: ma personnalité!
Un beau jour j’ai décidé que je ne me laisserais plus marcher sur les pieds et que je ne serai plus transparente simplement parce que j’étais grosse!
Ma personnalité et ma grande gueule sont une carapace au quotidien et un rempart contre mes complexes.
Complexes longuement entretenus par mes parents…pendant de longues années.
ce qui me fait mal c’est que petite j’étais rondelette mais pas grosse et ado, le corps change et j’ai retrouvé des photos sur lesquelles avec le recul je ne me trouve pas grosse, mais à cette époque mes parents me tannaient déjà considérablement avec ça.
J’ai donc eu des phases de boulimie excessive, puis d’anorexie au point de perdre 15 kg en un mois et de ne plus pouvoir tenir debout!
quand le mariage a approché les réactions ont redoublé…le mot d’ordre FAIS UN EFFORT!! comme si c’était une tare!
j’ai affronté les essayages mais pour finir en sur mesure, chez une vendeuse et couturiere elle même bien en chair qui a dû comprendre mon désespoir!
moi je me suis trouvée belle en mariée mais le plus important c’est ce que pensais mon mari! et lui il m’a trouvé Canon!!!!
et si lui me trouve belle alors le reste n’a plus d’importance.
Longtemps le regard des gens dans la rue m’a pesé quand je me baladais avec lui, parce que je suis deux fois plus grosse que lui et que les gens nous regardaient bizarrement!
oui julien est un très beau garçon, dans la norme, et c’est comme si les gens pensaient, elle ne le mérite pas! combien de petites pestes m’ont regardé de travers, genre ils vont pas du tout ensemble!
et les gamins à peine pubères, elle doit l’écraser quand ils font l’amour…
Bref un jour j’ai mis les pieds dans le plat et j’ai posé la question à mon homme qui m’a dit: certes tu n’es pas mince, mais quand on sort avec des amis, c’est tjs toi la plus belle, la plus pomponnée, la plus complimentée et moi je suis fier de me balader à ton bras!
la messe était dite! il faut apprendre à se détacher du regard et des préjugés pesant du monde Entier!
WTF tout le monde a droit au bonheur, du 36 au 56!
aujourd’hui je vis bien malgré mes kilos de trop.
Ma seule peur n’en est pas une, mais elle tient à la grossesse. Gigi aimerait une miniature et je sais en moi même que je ne supporterais pas physiquement parlant de porter 10kg de plus donc il va falloir que je m’allège avant de regonfler lol mais pour la bonne cause!
Don’t forget Big is beautiful!!!

le 10/04/2013 à 09h46 | Répondre

Madame Alternative

Pour moi aussi la seule peur que je garde c’est poru la grossesse.
Ma gynéco me dit que je dois perdre un peu parce que c’est plus sûr.
Donc affaire à suivre

le 10/04/2013 à 12h08 | Répondre

Mme Stilettos

j’avais laissé ça de côté et puis depuis bientot 2 mois qu’on est mariés on ne nous parle plus que de ça!!! il n’y a jamais eu autant de speculations sur mon utérus loooooooooool!
et je sais que julien est préssé d’en avoir mnt!
et j’ai fait la connerie de taper sur internet « grossesse femme obèse »…
j’aurais mieux fait de me casser une jambe mdr!
il y a plein de filles qui disent qu’elles n’ont pas tant pris de poids que ça et que tout s’est bien passé, mais déjà les sites disent tous qu’une femme obèse a généralement des difficultés à concevoir un enfant, et ensuite il y a tous les risques (diabète …) que du bonheur quoi!
donc je suis officiellement en panique!!!
j’ai déjà peur de faire un enfant et d’être mère, donc ça m’a pas rassurée…

le 10/04/2013 à 13h21 | Répondre

Madame Alternative

Internet c’est le mal pour ça.
Parle à ta ou ton gynéco, c’est la meilleure chose.

le 10/04/2013 à 13h24 | Répondre

camille

150 kg au compteur et un magnifique petit garçon de deux ans maintenant, qui n’est ni diabétique, ni préma, ni en surpoids… (moi non plus pour le diabète d’ailleurs!)
J’ai eu un peu de mal à l’avoir… enfin, plutôt, j’avais du mal à ovuler, mais mon gynéco qui était habitué aux femmes « dans mon genre » m’a tout de suite prescrit un « pousse-ovule » comme il disait, et un an jour pour jour après le début du traitement, mon bébé est né… So, don’t panic!!

le 22/04/2013 à 19h23 | Répondre

madame two

Je n’ai qu’une chose à redire, tu es peut-être oen surpoids, mais avant tout, tu es une belle femme, une très belle femme!!
Bravo pour ton article!

le 10/04/2013 à 09h59 | Répondre

Madame Alternative

merci <3

le 10/04/2013 à 12h09 | Répondre

Nya

J’ai l’impression que le dégoût des autres vient de deux choses :
– l’impression que les personnes fortes ne sont pas en bonne santé (alors que quand on voit comment mangent beaucoup de personnes minces, ça fait peur)
– l’impression qu’elles n’ont pas de volonté ou ne contrôlent pas leur propre corps (mais qu’est-ce que ça peut bien leur faire ?).

Je ne suis pas en surpoids, mais je milite pour le développement d’une meilleure image de soi, dès le berceau. Des gens de mon entourage ont affublé leur bébé de moins d’un an d’un horrible surnom qui contient le mot « Gros ». Si même les bébés n’ont plus le droit d’être potelés, cela en dit long sur la vision (malsaine) du corps de ces gens-là et, par extension, d’une majorité de notre société. Je suis parfaitement d’accord avec toi sur le fait que ceux qui rejettent les personnes en surpoids ont un problème avec le poids (et je ne perds pas d’occasion de leur dire lorsque les remarques se font trop blessantes).

le 10/04/2013 à 11h08 | Répondre

Madame Alternative

Cette artcile s’appelait à l’origine en surpoids et en bonne santé.

Mais je pense que c’est peut-être un second chapitre qui explique que en fait non mes kilo en trop n’ont aucun rapport avec ma santé.

A la limite l’absence de sport peut jouer sur le cardique, mais même avec du sport j’ai les mêmes kilo en trop 😀

le 10/04/2013 à 12h10 | Répondre

Maman Joker (voir son site)

Je pense exactement la même chose que Madame Two, tu es une si jolie femme !! On a beau dire que le regard des autres on s’en fou, ca reste blessant quand même. Alors si tu es heureuse, c’est là le plus important !!

le 10/04/2013 à 11h10 | Répondre

Madame Alternative

Oui vive la bonne image de soi !

le 10/04/2013 à 12h10 | Répondre

Myrabelle

le problème du surpoids, c’ets les osucis de santé qui vont avec. j’en suis à la limite, mais je me plait ainsi. et je te trouve superbe, assumée, canonissime, et tes photos d emariages étaient rigolotes comme tout. Les nanas en surpoids qui me font peur, sont celles qui ont l’air sinistres. mais ca marche pour les maigres aussi, lol! j’aime autant une nana ronde, comme toi, qui croque la vie à belle dent, et a l’air de s’éclater perpetuellement!!!

le 10/04/2013 à 11h22 | Répondre

Madame Alternative

Les problèmes de santé sont plus souvent dus à des comportements de boulimie ou d’anorexie qu’à un surpoids sans comportement dangereux.
En gros je mange normalement tout le temps, je grignotte plutôt moins que les autres. Mais je suis plus grosse.

Damn you genes !

le 10/04/2013 à 12h13 | Répondre

CleMs (voir son site)

Tu as bien de la chance Madame, je n’arrive pas encore à l’assumer en ce qui me concerne.

Peut-être lié au fait d’être entourée de 38 (et encore) et de « oh la la la j’ai trop mangé de salade à midi ».

*soupir*

le 10/04/2013 à 11h51 | Répondre

Madame Alternative

Comment tu as trouvé ce billet toi 😉
Plus sérieusement, je pense que si l’entretien de ce matin se confirme. Les regards en coins ça va être de plus en plus souvent, et ça va pas être facile.

Mais tu devrais l’assumer parce que tu as tout pour.

le 10/04/2013 à 13h47 | Répondre

Madame Flocon

Euh… C’est pas vraiment être comme toi que d’être obèse je pense! Tu es très bien comme tu es.
Moi je ne suis pas en surpoids mais j’ai toujours eu des rapports tendus avec la nourriture.
J’adore manger, mais à outrance. J’ai tout le temps faim, je cuisine beaucoup et très riche souvent (comprendre très gras. ou très sucré. ou les deux à la fois).
Le pire était mon ex qui me répétait que j’étais grosse en non stop, alors que j’entrais dans du 36 à force de ne rien manger pour lui plaire. J’en souffrais car j’aimais manger et moi je me toruvais pas si mal plus « grosse ». Puis ce fut fini avec cet idiot qui commentait chaque miette que je mangeais, et j’ai connu mon mari. Et lui il m’adore telle que je suis et quand je grossis il me dit qu’il s’en fiche il ne le voit pas et il a « plus de moi à aimer comme ça ». Et on est bien tous les deux à manger du chocolat sous un plaid devant la télé. parfois j’aimerais perdre un ou deux kilos (comme en ce moment) mais je n’en fais plus une fixation. Il faut s’aimer comme on est et puis si ton mari et toi ça vous convient c’est l’essentiel.
De toute façon maintenant au-dessus du 34 t’es grosse à entendre certains (dont la grosse gaffe de la rédactrice en chef de Biba récemment qui m’a choquée).

Sérieusement, moi je te trouve épanouie sur tes photos. En voyant tes photos de mariage je me suis dit « ouah elle a osé la couleur dis donc!!! » et pas « elle est obèse ». Ah oui et « ils ont l’air drôlement heureux ».
Alors je te souhaite plein de bonheur et de continuer à faire fi des qu’en dira-t-on et des remarques stupides.

le 10/04/2013 à 12h03 | Répondre

Madame Alternative

Effectivement Mme Flocon je ne me trouve pas obèse non plus. Mais mon IMC correspond pour de vrai à « obésité morbide »

Et clairement je suis pour la destruction des magazines féminins 🙂

le 10/04/2013 à 12h15 | Répondre

Madame Hermine

L’autre jour sur une radio très connue il y a eu un débat sur la taille . Bref une morue (oui une morue elle m’a très fortement énervée) disait que faire plus de 34 c’était être gros donc mal dans sa peau donc détestable! Je te raconte pas comment elle s’est fait ramasser! Tant mieux. Je criais toute seule dans ma voiture contre cette morue. Oui je ne suis pas en surpoids (c’est moche comme mot) mais ma petite sœur l’est. Elle n’a que 15 ans et ces avec des réflexions pareils qu’elle se dénigre et se bouffe la vie!
Je suis convaincue que c’est avec des attitudes comme en a cette morue qu’on créé des gens intolérants aux différences !
Je comprendrais jamais pourquoi on ne laisse pas les gens en paix, tant qu’ils s’aiment comme ils le sont! C’est dingue cet automatisme a juger de tout tout le temps!
B*** de M*** soit Heureuse Mme Alternative et les autres on s’en fou!!!!

le 10/04/2013 à 12h33 | Répondre

Madame Alternative

@Mme Hermine : moi je pense plutôt que les autres il faut leur donner des claques.
Mais je suis un peu intransigeante.

le 10/04/2013 à 13h20 | Répondre

jacinta

Super article Mme Alternative!
Je ne suis pas en surpoids mais dans ma famille ça va du 34 au 56…voir plus peut-être et certaines tantes ou cousines sont comme ça depuis l’enfance en mangeant la même chose que les autres…
L’important c’est d’être bien dans sa peau et de ne pas se laisser démoraliser par des personnes qui ont des préjugés.
Tu as de la chance d’avoir le moral pour affronter tous ces regards et j’espère que d’autres se sentiront réconfortées grâce à ton article!

le 10/04/2013 à 14h32 | Répondre

Magali

Oh que cet article me correspond !!!!!

Et j assume cette « obésité morbide »
Depuis toute petite j ai vu ma mère au régime !
Elle pesait tout au grain de riz près !!!!
Et moi je déteste manger
Je suis très difficile
Un lien ????

Bref enfant j ai subi les moqueries
Alors je me battais physiquement même avec les gars !
A l adolescence j étais en avance question poitrine
Peu a peu je me suis assumée
Malgré les remarques de ma mère voir de ma grand mère !!

J ai trouve le grand amour a 15 ans
On s est marié l année dernière
Et j ai pu affronter les essais grâce a une super conseillère foutue comme moi !!! Elle a rembarrée ma mère j ai adore !!!

Bref je m assume même si parfois je galère a trouver des fringues sympas

2nd bébé arrive en juin
Perdu 15 kilos
Oui je suis pas comme tout le monde je perds du poids PDt mes grossesse !!!

Pour ma 1ère en sortant de la mater je faisais 10 kilos de moins qu’avant
Et merci les hormones et pas trop fais attention
Pris 20 kilos en 3ans

Donc la pour bb2 j ai perdu 15 kilos et je compte bien faire plus attention après
Et conseil de ma sage femme ne pas reprendre de contraception avec hormones

Allez j arrête de m étaler
Mais y en. A marre des dictates du 36 !!!

Et mon homme il adore mes rondeurs et déteste les femmes maigres !!!

le 10/04/2013 à 15h15 | Répondre

Madame Diane

Magnifique article!

Je te trouve belle, élégante, et avec une personnalité assumée et attrayante.

Ce qui fait peur aux autres c’est que tous ces kilos en trop ne collent pas avec l’image de perfection, de ce qu’ils ne s’autorisent pas, et surtout que pour être aimée, ils faut être « aimable », c’est à dire rassembler en soi tous les critères qui font qu’on a le droit d’être aimée.
Le bonheur de quelqu’un qui ne rassemble pas tous ces critères est juste insupportable.
Quoi, elle est ronde et elle est heureuse en plus?
pourtant elle devrait être malheureuse, toute seule dans son coin, à pleurer sur son sort! Elle devrait avoir honte, ne plus se nourrir, payer pour toutes ces centaines de kilos de bouffe ingurgites toutes les semaines !

C’est cet aspect la du poids qui dérange, à l’heure du botox, des interventions esthétiques à la noix, des régimes machin truc qui ne vendent pas que la minceur, mais surtout le bonheur!

Pensez qu’il y a plein de gens mal dans leur peau alors qu’ils luttent sans cesse contre le poids, l’âge, un nez proéminent … Alors, vous avec l’insolence de votre bonheur, de votre assurance forcément, ça dérange!

Hold on Miss, qu’est ce que je ne donnerais pas pour te ressembler, même avec mes kilos en moins 😉

le 10/04/2013 à 18h03 | Répondre

weirdbreizh

Bonjour,

Je voulais faire une réponse plus sur le sujet mais je ne veux pas créer de polémique ni surtout froisser ou blesser qui que ce soit parce que je sais que c’est un sujet qui peut être douloureux. Juste signaler à celles que ça pourrait intéresser et qui ne connaitraient pas cette blogueuse géniale que Caroline de « Pensées de ronde » a écrit un tas d’articles géniaux sur ce sujet (et sur pleins d’autres d’ailleurs!). Elle raconte notamment son cheminement par rapport aux régimes qui lui ont fait prendre tant de poids et surtout comment elle a finalement perdu du poids en faisant un travail sur elle-même et en essayant de comprendre ses comportements et angoisses alimentaires mais sans JAMAIS se priver de quoi que ce soit. Elle est journaliste, écrit très bien et a un humour décapant. Elle ne propose en rien une solution miracle mais a je trouve une démarche de réconciliation avec soi même qui ne peux faire de mal à personne, quel que soit le poids!
Et vu qu’il y a des futures mamans en devenir dans le coin, jetez donc un coup d’oeil à ses archives concernant la maternité et les premiers mois après la naissance de la petite dernière, c’est émouvant et hilarant.
bref j’ai pas d’action ni même aucun lien avec cette blogueuse mais elle me fait sourire tous les jours et les sourires ça se partage!

le 11/04/2013 à 02h36 | Répondre

Madame Alternative

Merci pour ton commentaire, je connais un peu cette blogueuse et je ne suis pas tout à fait sur la même longueur d’onde qu’elle, même si effectivement elle écrit plutôt bien.

le 11/04/2013 à 12h08 | Répondre

Madame Théo&web

Merci pour cet article, c’est toujours réconfortant de se reconnaître à travers la vie d’une autre.
J’ai toujours été un peu dodue petite mais cela allait, c’est aussi à 15 ans que ma famille m’a mise au régime et depuis… tu imagines la suite ! Aujourd’hui, moi aussi, dès que je vois un nouveau médecin, le premier problème c’est le surpoids, et tu entends des choses comme « quand on veut on peut perdre du poids »… mouais !
Merci pour ce réconfort !
J’ai une question… où t’es-tu procuré ta « montage de jolies fringues » car s’habiller en taille 50 (quand on a 29 ans), je trouve cela compliqué !
Encore merci de ce témoignage !

le 22/04/2014 à 15h20 | Répondre

Marylin (voir son site)

Hello,
Alors tout d’abord, sache que je n’ai jamais été en surpoids jusqu’à environ 22 ans… où j’ai voulu faire un régime pour perdre 4-5 kgs.

Et là j’ai dû en perdre une douzaine: j’étais squelettique. Mais je trouvais ça assez cool ces jambes toutes minces (le haut, c’était moins ça).

Bref, peu de temps après j’ai contrebalancé et me suis vengée sur tout ce qui passait.
Résultat des courses : +30kgs

Bref, je suis maintenant à un poids qui me convient (+ ou – 2-3 kgs évidemment) mais je me suis faite aider par un nutritionniste, pour remanger correctement.
Et sans m’affamer.

Du coup, ta phrase « aucun régime, aucune méthode miracle ne permet une perte de poids significative dans la durée » me fait bondir : c’est tout l’inverse !
En apprenant à se nourrir correctement, à manger pour vivre et non pas l’inverse, et à y prendre du plaisir sans culpabiliser… et en se bougeant les fesses un peu, ben c’est LA solution.
La seule.
J’en parle là http://belleblonde.net/fini-les-regimes-idiots-10-regles-pour-etre-bien-dans-son-assiette/ et là http://belleblonde.net/sportez-bien/ si tu veux plus d’infos.

Après ça, que tu sois bien dans ta peau est l’essentiel, certes, l’embêtant est les problèmes cardio-vasculaires liés au surpoids…

Bref, désolée pour le long post, mais moi je prône le « rien n’est forcément définitif » now (à part la fin, évidemment).

++

le 05/08/2014 à 14h02 | Répondre

Margot

coucou les filles

s’il n’ y en avait qu’un, ce serait lui… grâce à lui je n’ai jamais plus fait de régimes et je rue dans les brancards quand on me dit « oh, du chocolat, pas bien! ». Je ne suis pas parfaite mais je suis pas mal franchement… (dix ans pour en arriver à cette conclusion!
son nom… tintiiiiiin… Zermati… (il va lui latter sa tête, à Duk…). A mon avis il a quelque chose d’un bienfaiteur…

le 06/08/2014 à 14h42 | Répondre

@ohifeelbetter

Bonjour. Je suis âgée de 15 ans et je suis en surpoids (72kg pour 1m60). Je le vis très mal. C’est également mes parents qui m’ont mis cette idée dans la tête vers l’âge de 10 ans. Quelle tristesse que la société soit ainsi. Cela me désole fortement de voir à quel point le jugement de certaines personnes est stupide. Je vais me remettre au sport pour ma santé. J’ai déjà repris à manger sainement depuis plusieurs mois, malgré quelques crises de boulimie. Bonne continuation à vous. J’ai partagé deux de tes articles sur mon Twitter où nous sommes beaucoup de jeunes à nous entraider. Certaines se rendent vraiment trop mince (à cause de cette image de la « perfection » imposée) mais ce n’est pas mon intention.
Je me ferai un plaisir de passer sur ton blog un de ces jours. A bientôt.

le 12/08/2014 à 23h46 | Répondre

mely

Bonsoir à toute
Nouvelle parmi vous
Je suis dans le même cas je suis jeune femme de 33 ans marié 2 enfants et pourtant je souffre de mon surpoids qui me gâche la vie
Le regard des autres est dur surtout à l école bref ça me pèse depuis de longue année
Je n arrive pas à maigrir et désespère
Je suis ravie de voir que des personnes sont la pour redonner le sourire
Merciiii
Bien cordialement

le 12/09/2014 à 23h32 | Répondre

AnneR

Merci à Madame Alternative pour ce touchant témoignage: tout cela est tellement vrai!

Mon IMC est hors normes: je fais 1.72m pour 53 kg et… je me sens très concernée par cet article!! En effet, je ne peux rien faire pour changer mon poids.
Je mange énormément, j’ai pris cette habitude petite pour prouver aux autres que ce n’était pas volontaire si j’étais maigre… Aujourd’hui, le gras et le sucré sont omniprésents dans mon alimentation, et si je ne la change pas je serai probablement diabétique un jour. Mais voilà, j’ai peur de maigrir si j’arrête « les cochonneries »…

J’ai toujours subi les commentaires des gens « mais manges plus! tu es toute maigre! » (mais JE MANGE!) »ben alors, tu manges pas, t’as peur de grossir? » (non, j’ai juste pas très faim là!) « mais t’es anorexique? » (non, et toi?)…
Les intentions ne sont pas forcément mauvaises, mais c’est très blessant. L’anorexie est une vraie maladie dont beaucoup de jeunes femmes meurent.

Les gens savent qu’ils sont blessants lorsqu’ils s’attaquent à des personnes en surpoids, mais quand on est très mince, c’est comme s’ils considéraient que toutes les remarques sur notre poids / physique étaient permises, comme si on avait tellement de chance que rien de pouvait nous toucher.

Ça, c’est mon histoire, mais il y a quelque chose qui me fait de la peine: c’est que les femmes rondes, (que j’ai souvent enviées pour leurs formes féminines) puissent me détester sans me connaître. En étant mince, je serais forcément superficielle et méprisante envers les personnes en surpoids?

En lisant cet article, je me suis fait la réflexion suivante: trop ronde ou trop mince, et si au fond, notre problème était le même? A savoir s’accepter, apprendre à s’aimer et prendre soin de notre corps et de notre santé, quel que soit notre patrimoine génétique, notre histoire? Par ce que non, je ne peux pas contrôler mon poids, et mon corps ne se cale pas sur la norme pour fonctionner correctement, comme beaucoup d’autres personnes.
Et si finalement ce « dégoût » que les femmes rondes voient dans le regard des autres n’était pas celui qu’elles ont pour leur propre corps?
Les filles, ouvrez les yeux! La beauté est dans le regard de celui qui la voit, pas dans les kilos!

Le jour où mon regard a changé sur moi-même, où j’ai arrêté de me cacher dans des fringues trop grandes (ma mère refusait de m’acheter des vêtements à ma taille, comme si ça allait me faire grossir, je ne lui ressemble pas, ça a été compliqué à accepter pour elle comme pour moi), les remarques sur mon poids se sont faites plus rares. Il m’arrive encore de me dire à table « si je vais aux toilettes maintenant, les gens vont penser que je suis allée vomir », ou de me forcer à prendre des frites même si je n’en ai pas envie, mais Rome ne s’est pas faite en un jour..!
J’essaye de ne plus lutter contre mon corps, de ne plus essayer de prendre le contrôle de mon poids, c’est de l’énergie perdue.

La beauté n’est pas une affaire de poids, mais de charisme, et Madame Alternative le prouve merveilleusement à travers son beau shooting.

le 01/01/2015 à 19h48 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?