Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

A la une

Quelques idées de lecture

J’adore lire. Et dès que je finis un livre, je me demande quel sera le suivant.

Alors, si toi aussi tu es comme moi, je te propose quelques idées de lecture. Des livres pour soi ou des livres à offrir. Et n’hésite pas à partager tes chouchous avec nous !

Mon expérience dans une école anglaise

J’avais toujours voulu partir vivre en Angleterre. J’en rêvais depuis l’enfance, et je m’étais promis de le faire, à l’âge adulte. Alors quand l’occasion s’est présentée au milieu de ma dernière année d’études, à 19-20 ans, tu peux imaginer que j’ai sauté sur l’occasion ! J’étais en fac d’anglais, et ce qui se fait beaucoup à la fin d’études de langues, c’est de partir un an à l’étranger pour faire de « l’assistanat », comprendre : aller travailler dans une école pour être assistant de professeur de langue, et faire profiter aux élèves de notre expérience en tant que natif du pays dont ils étudient la langue.

running semi marathon

Bref, j’ai couru un semi-marathon

Mais pourquoiiiiiiiii?

C’est la question assez récurrente à laquelle j’ai fait face quand j’annonçais ce merveilleux projet autour de moi. D’ailleurs, tu te demandes peut-être toi aussi ce qui a pu disjoncter dans mon cerveau déjà pas très rempli de blonde (humour !).

La recherche d’un moi intérieur ? Le dépassement de soi (ou des autres coureurs) ? Un challenge sportif ?

Heu… en fait, non, rien de tout ça.

Je n’ai connu qu’un homme

Je n’ai connu qu’un homme. Je n’aime pas finir cette phrase par « dans ma vie » car personne ne sait de quoi l’avenir est fait. Mais je n’ai, actuellement, connu qu’un homme.

Mais j’entends quoi par connaître un homme ? Je parle de celui avec lequel j’ai eu une vraie relation, pas les amourettes de trois de jours pendant les vacances qui se terminent par un petit bisou furtif en s’échangeant un numéro de téléphone dont on aura oublié le titulaire dans quelques semaines. Je te parle de celui avec lequel j’ai fais ma première fois. Et les suivantes aussi d’ailleurs. Je te parle de celui dont mon entourage me disait que je l’ai connu trop tôt, celui avec lequel nous avons construit notre vie.

Quelques réflexions sur le dress code des femmes au travail

Depuis quelques mois, je travaille dans un environnement assez particulier : tapis épais au sol, moulures au plafond, lustres à pampilles… Ambiance feutrée, on parle à voix basse dans les couloirs. Ce n’est pas dans l’hôtellerie de luxe, non…Je ne t’en dirai pas plus, si ce n’est que le travail consiste en des réunions, des rapports à rédiger et à soutenir devant un collectif de personnes. Un travail de bureau quoi, mais dans un cadre très solennel et imposant. La tenue des personnes qui y travaillent doit évidemment être irréprochable ; et quand je parle de tenue, c’est bien sûr de façon générale, mais ce dont je veux te parler aujourd’hui, c’est bien de vêtements.

Pourquoi j’aime Thanksgiving

Thanksgiving, ou « action de grâce » en français, est une tradition qui remonte au XVIIe siècle aux Etat-Unis. La légende dit que les premiers pionniers, les « Pilgrim fathers », après avoir connu bien des difficultés, furent aidé par les tribus indiennes voisines qui leur donnèrent de la nourriture et leur apprirent à cultiver les plantes locales. Pour célébrer leur survie et remercier Dieu de leur avoir donné ses bienfaits, ils organisèrent un festin auquel ils convièrent leurs voisins Indiens.

Enfin, ça, c’est que dit la légende. Il semblerait que la célébration systématique de Thanksgiving soit plus récente, datant plutôt de la seconde moitié du XIXe siècle. Si tu veux en savoir plus, tu peux lire cet excellent article.

A toutes celles qui sont angoissées

Chère personne anxieuse, c’est vrai, tu pourrais être complètement différente si l’anxiété ne faisait pas partie de ta vie. Tu serais moins compliquée, moins parano, moins obsessionnellement organisée peut-être, tu aurais moins tendance à tout analyser.

Tu serais le genre de personne à te réveiller le matin et te faire un café sans avoir planifié la moindre seconde de ta journée à peine commencée. Tu pourrais organiser ton travail sans avoir à prendre beaucoup, beaucoup d’avance pour avoir l’impression de maîtriser ton temps et ton énergie, tu pourrais peut-être même improviser une partie de ta journée sans avoir peur de ce qu’il va se passer.

Comment cuisiner les courges ?

Voici venu le teeeeemps … de manger des courges ! (à fredonner sur un air bien connu chanté par un dinosaure de la même couleur qu’une courge)

Je sais pas toi, mais moi, j’adore ça. Sous toutes ses formes. Toutes les variétés. Dans tous les plats, en entrée, en dessert…  Pourtant, il y en a des courges différentes ! Du coup, aujourd’hui, je fais un petit point cuisine sur les courges les plus connues. Je te préviens, dans cet article, tu verras la vie en orange !

Des calendriers de l’Avent sans cadeaux

Depuis quelques années, je ne suis plus très enthousiasmée par les calendriers de l’Avent classiques, contenant du chocolat. J’imagine que ça doit être ça, le fameux « cap des trente ans ». Hahaha. Haha. Ha. J’ai même été vraiment déçue par le calendrier de l’Avent d’une grande marque de chocolat que mon mari m’a offert l’an dernier, et que j’ai trouvé très peu fourni et d’une qualité assez médiocre.

D’une façon générale, et bien que d’autre part j’aime énormément tous les objets liés à Noël, je ne suis plus très sûre d’apprécier ces calendrier qui nous distribuent de la nourriture, des boissons, ou des objets. Bien sûr, il y a bien les calendriers de l’Avent alternatifs, d’ailleurs, mes copines chroniqueuses sont assez prolixes sur le sujet. Moi, ce qui me plaît, ce sont les calendriers de l’Avent dits « sans cadeaux ».

Je collectionne les DVD Disney

Les Disney ont bercé notre enfance.

Certains d’entre nous y sont toujours accros, même adultes. Certains d’entre nous connaissent les chansons de ces films par coeur, même les nouveaux. Certains d’entre nous regardent régulièrement ces films. Certains d’entre nous connaissent des répliques, des scènes par coeur.

Je fais partie de ces «certains d’entre nous».