Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

A la une

gestion finances

Gérer son argent : mon expérience avec un CGP

2014 : 18 000
2015 : 24 000
2016 : 29 000
2017 : ???
Ces mystérieux chiffres ne sont pas une suite de Fibonacci, non, non. Il s’agit juste du montant de nos impôts ces dernières années…

Où (bien) manger sur le pouce à Caen ?

Me revoilà avec mes petits conseils de découverte de la ville de Caen. Cette fois, je viens te parler de découvertes culinaires, plus précisément de petits « lieux » où se restaurer rapidement mais avec goût avant de partir en vadrouille dans la ville.

La moitié de ma vie

Connaître mon mari depuis quinze ans alors que j’en ai trente est une joie inouïe. C’est aussi vivre quelque chose qui est unique dans notre entourage proche, mais pas si incroyable dans notre entourage élargi.

Nous plaisantons souvent parce que des quatre collègues qui composent le service de Sir Givré, il est le plus jeune, mais celui qui est avec sa conjointe depuis le plus longtemps.

Connaître mon mari depuis longtemps, ça veut dire que…

À toutes celles qui portent la culotte

Ou plutôt, des culottes. Aujourd’hui, j’aimerais parler d’un sujet de société essentiel mais sous-estimé, ignoré, méprisé : le problème des culottes.

Qu’ont-elles fait de mal, ces braves culottes, me demanderas-tu ? Elles font partie d’un ensemble de vêtements dont la forme me semble trahir la fonction, et qui n’ont pas grand-chose à voir avec la réalité du quotidien.

Les cocktails préférés de tes chroniqueuses

Ah, l’été, le retour du beau temps, les barbecues en famille, les congés, les apéros qui se prolongent… Quel meilleur moment pour parler cocktails?

Ça tombe bien, parce qu’on en parlait l’autre jour, justement, entre chroniqueuses, et on s’est dit que maintenant, ça serait le moment parfait pour partager avec toi nos cocktails préférés. Voici donc une compilation des cocktails préférés de tes chroniqueuses (préférées!).

Que lire cet été ?

C’est l’été, il fait beau (ou pas, mais bon, on espère), la vie ralentit son cours (ou pas…) et souvent, c’est une période où on aimerait bien un bon bouquin.

Madame Givrée t’en a déjà conseillé quelques uns mais si tu es aussi dévoreuse de livres que moi, ce n’est peut-être pas suffisant… C’est pourquoi j’ai demandé aux chroniqueuses de Sous Notre Toit si elle avait un livre à conseiller pour cet été.

Voici donc une sélection variée et riche de livres à dévorer sur la plage, dans ton canapé ou dans les transports en commun en allant au boulot (parce qu’on n’est pas tous en vacances).

Comment fleurir ta maison en une heure et trois fois rien

J’ai déjà eu l’occasion de te raconter que si j’étais une bricoleuse plutôt inventive, je n’étais pas une cuisinière de talent ; pour le jardinage, c’est pareil. Je n’ai pas la main verte, je ne suis pas fichue de faire pousser des fleurs dans mon jardin, et si mon mari n’était pas là, mes plantes vertes mourraient rapidement de soif ou étouffées dans un pot trop petit.

Six mois de box gourmande

Je t’ai raconté, il y a quelques temps, comment s’était passé un cours de pâtisserie offert par mes collègues.

Ces mêmes collègues me sachant gourmande m’ont aussi offert une box gourmande pendant 6 mois !! J’ai vraiment eu de super collègues que j’aime fort !

Revenons à nos moutons. Cette box gourmande est déposée dans ma boîte aux lettres une fois par mois. Elle est emballée dans un carton comme tous les colis que tu peux recevoir. À l’intérieur se trouve une boite en carton en forme de mallette décorée avec le logo de l’entreprise.

Je me sens différente

Souvent, je vais bien. Et parfois, j’ai l’impression de ne pas faire partie du même monde que les autres et je vais un petit peu moins bien.

C’est souvent à table avec mes collègues que je prends conscience des choses. Et ces temps-ci, ce que mes collègues m’ont inconsciemment renvoyé c’est que…

Je me lance dans le jardinage

Le jardinage est l’un des passe-temps préférés des Français. Pour ma part, j’ai grandi à la campagne, et j’aidais souvent au jardin… pas forcément par choix. Parce qu’à sept ans, ou treize ans, je pouvais trouver une infinité d’activités qui m’intéressaient plus qu’arroser les fleurs ou enlever des pucerons des rosiers un par un. Disons, me couper une jambe ou m’arracher les ongles à a petite cuillère, ça m’aurait plus intéressé.