Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Cuisine japonaise : soupe miso au poulet et ramen


Publié le 19 juillet 2014 par Madame Biologie

A l’occasion de l’enterrement de vie de jeune fille d’une amie, nous avons eu droit à un cours de cuisine japonaise traditionnelle. J’ai vraiment adoré l’idée.

On avait rendez-vous à 12h30 pour commencer la préparation du repas. Nous l’avons dégusté par la suite, et c’était délicieux ! Des vraies cheffes !

Voici la première recette que nous avons réalisé :

La soupe miso au poulet et ramen

Le miso est une pâte de soja, plus ou moins fermentée. Il en existe de différentes teintes, du beige au brun, en fonction de sa fermentation. Le goût est très salé. L’origine du miso et des ramen est chinoise, mais ce sont les japonais qui utilisent le miso sous sa forme actuelle.

Le soja a été introduit dans l’alimentation pour remplacer les protéines animales, suite à l’arrivée du bouddhisme. Quant aux ramen, ben c’est des nouilles !

Les ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 filets de poulet
  • 1 feuille de wakamé
  • 20 g de gingembre frais
  • 300 g de nouilles ramen (nouilles japonaises à la farine de blé)
  • 50 g de condiment miso blanche (pâte de haricots soja et riz fermentée et peu épicée)
  • 60 g de pois gourmands
  • 1 brin de ciboulette et de coriandre
  • 2 cl d’huile d’arachides
  • 50 g de tofu japonais ferme
  • nouilles ramen

Pour le bouillon dashi :

  • 1 litre d’eau
  • 25 gr de bonite séchée en paillettes
  • 25 gr d’algues kombu
soupe miso au poulet et ramen

Préparation du bouillon dashi

Dans une casserole, porter l’eau à ébullition et ajouter les paillettes de bonite et les algues.

Laisser cuire à feu très doux (ne pas dépasser 65°C) pendant 45 min. Surtout pas d’ébullition ! (Pour contrôler la température, si tu peux toucher le liquide dans la casserole avec le doigt, la température est bonne).

Passer au chinois pour n’utiliser que le liquide.

Préparation des nouilles

Porter un grand volume d’eau salée à ébullition et y cuire les nouilles 5 min. Égoutter et rincer aussitôt pour enlever l’amidon et éviter qu’elles ne se collent.

Préparation des éléments de garniture

Dégraisser et dénerver le poulet. Trancher les filets de poulet en fines bandes.

Ciseler finement la ciboulette et la coriandre. Émincer les pois gourmand en fine julienne.

Dans le wok, saisir le poulet avec l’huile d’arachide, ajouter les pois gourmands, la coriandre et une louche de bouillon et le gingembre épluché et haché.

Terminer en ajoutant les nouilles ramen déjà cuites.

Couper le tofu ferme en cubes de 1 cm de côté. Réhydrater le wakamé dans de l’eau tiède et le hacher.

Dressage et finitions

Dans un petit bol avec une louche de bouillon, délayer la pâte de miso et l’ajouter ensuite au reste du bouillon. Ne pas porter à ébullition !

Disposer les éléments de garniture harmonieusement sur le fond de l’assiette creuse, puis les cubes de tofu, le wakamé et la ciboulette, et verser le bouillon dans l’assiette creuse.

C’est prêt !

La prochaine fois, je te donnerais la recette du plat qu’on a réalisé ensuite : oyakis et salade japonaise.

Toi aussi, tu veux proposer une recette ? C’est par ici !

Commentaires

Nya (voir son site)

Miam ! J’avais pris un cours de cuisine aussi pour apprendre à faire des ramen végétariens, la recette était très semblable à la tienne (avec des poireaux au lieu des pois gourmands), et c’est toujours un régal. Vivement la suite !

le 19/07/2014 à 21h50 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?