Menu
A la une / sélection culture

Raconte-moi la Seconde Guerre mondiale

Tout le monde aime le mois de mai, non ? Le printemps, le soleil, les fleurs et … les jours fériés ! Aujourd’hui on célèbre la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’occasion pour moi de venir te parler de quelques plusieurs livres sur cette période, qui m’ont marquée.

Crédit photo (creative commons) : bboellinger

Autour du monde

Si tu es curieuse et que tu cherches à approfondir tes connaissances historiques sur la période 1939-1945, je ne peux que te conseiller les livres de Max Gallo : Une histoire de la 2nde Guerre Mondiale. Composé de 5 tomes, ce livre documentaire retrace cette période de façon factuelle. Ce n’est pas un roman, il n’y a pas de fiction. Juste l’Histoire. Je dois t’avouer que je n’ai toujours pas lu les derniers tomes. Et pourtant je trouve les premiers livres vraiment passionnants et très bien écrits. Mais y a pas d’histoire d’amour cela reste un documentaire, donc pas toujours évident de s’y plonger après une journée de travail …

Pour le côté romanesque, il y a évidemment L’Hiver du monde, le deuxième tome de la trilogie Le Siècle de Ken Follett (avec du coup, des belles histoires d’amour). J’en avais déjà parlé ici donc si tu ne t’es pas encore jeté sur ce roman je ne peux plus rien pour toi je te le conseille vivement !! Ce roman permet de plonger dans la vie pendant la Seconde Guerre Mondiale, aux côtés de différentes familles de par le monde. Le tout basé sur des faits historiques, bien sûr.

En Allemagne

Je t’emmène maintenant vivre l’Histoire au cœur de l’Allemagne. Pour commencer, j’aimerais te proposer un roman d’un de mes auteurs chouchous, Eric-Emmanuel Schmitt : La Part de l’Autre. Dans ce roman, l’auteur nous propose une version alternative de l’Histoire en parallèle de ce qui c’est réellement passé. Imagine un moment qu’Hitler n’ait pas été recalé à son examen d’entrée aux Beaux-Arts … Il ne serait peut-être pas devenu celui que l’on connaît, et l’Histoire en aurait été complètement différente. C’est là le superbe récit d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Continuons, si tu le veux bien, avec La Trilogie Berlinoise de Philip Kerr (je te conseille également ses autres livres de la série Bernie Gunther). Ces romans nous permettent de nous immerger dans l’Allemagne d’avant et d’après-guerre, et de voir la montée du national-socialisme à travers les yeux d’un ex-flic désabusé, devenu détective privé. Ses enquêtes sont l’occasion de déambuler dans les rues de Berlin, ou dans la Vienne d’après-guerre, et de croiser les nazis Heydrich, Himmler ou encore Goering. Plus que pour les intrigues policières, je te conseille les livres de Philip Kerr pour leur description de l’ambiance qui devait régner en Allemagne à l’aube de la Guerre, et après celle-ci.

Après avoir croisé quelques nazis tristement célèbres, je t’invite à rencontrer le médecin de Himmler dans le livre de Joseph Kessel, Les mains du miracle. Himmler souffrait de douleurs insupportables que seuls les massages du docteur Kersten parvenaient à apaiser. Mais ce n’est pas pour cela que ce docteur a été décoré par la France de la Légion d’Honneur à titre posthume en novembre 1960. Non, s’il a reçu cette distinction, c’est parce qu’il a utilisé ce pouvoir de soulager Himmler pour lui demander et obtenir la libération de milliers de prisonniers, leur sauvant la vie, ainsi que l’annulation de la déportation de milliers d’autres. Un livre extraordinaire mettant en avant le courage de cet homme.

Et parce que cela fait toujours du bien de voir que même dans les périodes les plus sombres, il reste une part d’humanité, quelque part, je te propose de lire Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy. On y découvre une famille allemande protégée par les Nazis, qui tient une boulangerie. A la porte de laquelle frappe un jour un enfant juif. Le livre nous propose en parallèle de cette histoire celle d’une jeune fille aux Etats-Unis, des années plus tard (qui rencontre la jeune fille allemande de la première histoire, devenue une vieille dame). Personnellement, je trouve que cette seconde histoire n’apporte pas grand chose au livre à part des pages en plus. Mais le vécu de la famille en Allemagne vaut la peine d’être lu.

Il n’est malheureusement pas possible de raconter la Seconde Guerre Mondiale sans témoignage des camps de concentration et d’extermination. Je te conseille fortement de lire le récit bouleversant de Primo Levi, Si c’est un homme. Si c’est un homme, une question qui n’aurait jamais dû, et qui ne doit plus jamais être posée.

En France

Suis-moi maintenant en France, où mes lectures sont plutôt axées sur la résistance, un volet de cette guerre qui me fascine, vraiment. J’aimerais commencer par mon livre coup de cœur Les Derniers Jours de nos pères de Joël Dicker. Je t’en ai déjà parlé, mais permets-moi de te le présenter à nouveau. Ce livre raconte l’histoire de jeunes gens qui entrent en résistance, en s’engageant dans une branche des services secrets britanniques, créée par Churchill. On suit ces jeunes courageux et tellement attachants. Un livre si fort que j’ai dû le poser pour laisser mes larmes sécher.

Une autre livre sur la résistance, et un autre livre que je t’ai déjà présenté : Le Réseau Corneille de Ken Follett. Comme dans le livre précédent, c’est un groupe formé en Angleterre que nous suivons dans sa mission en France. Cette équipe, dont la particularité est d’être composée exclusivement de femmes ou presque, a pour objectif le sabotage d’un central téléphonique utilisé par les Allemands, afin de préparer le Débarquement. Un livre où se mêlent fiction et réalité et qui permet d’entrevoir les réseaux de résistance qui existaient en France pendant cette période.

Pour continuer sur le thème de la résistance française, pourquoi ne pas se plonger dans une BD, pour changer un peu ? J’ai ce qu’il te faut : Les enfants de la résistance de Dugomier et Ers, une série qui comporte actuellement 6 tomes. Moi qui ne suis pas trop BD (voire pas du tout), j’ai eu beaucoup de plaisir à plonger dans celles-ci (j’ai lu les 3 premiers tomes). On y suit les aventures de 3 enfants qui décident d’agir contre l’envahisseur allemand. J’ai beaucoup aimé le graphisme, et bien sûr l’histoire. Le petit plus ? Le dossier à la fin de chaque tome qui donne un éclairage historique sur l’intrigue de la BD. Peut-être un bon support pour les enfants / adolescents ?

Avant de quitter la France, laisse-moi te parler d’un autre livre coup de cœur : Elle voulait juste marcher tout droit de Sarah Barukh. L’histoire commence en 1943. On découvre Alice, 5 ans, qui vit à la campagne chez sa nourrice Jeanne. Trois ans plus tard, elle rencontre sa maman, qui est venue la chercher à la fin de la guerre. L’auteur nous propose de vivre cette période de guerre et d’après-guerre au travers des yeux d’une enfant, qui se pose beaucoup de questions mais n’obtient que peu de réponses. Un livre qui m’a beaucoup touchée.

Crédit photo (creative commons) : Pexels

Ailleurs

Et parce que la guerre ne s’est pas seulement déroulée en Allemagne et en France, j’aimerais aussi te présenter des romans qui se passent dans d’autres pays. Commençons par Le Journal d‘Anne Franck, journal intime d’une jeune fille juive, qui a vécu cachée dans un immeuble aux Pays-Bas pendant deux années, par peur des déportations. Un témoignage émouvant sur la vie quotidienne d’une famille juive au cœur de la guerre.

Les trois autres romans dont je voudrais te parler sont tous de Ken Follett (je t’ai déjà dit que j’adore cet auteur ?!). Partons tout d’abord au Danemark, à la rencontre d’Harald, un jeune Danois bien décidé à se battre contre l’occupant allemand. Le Vol du Frelon nous raconte son épopée alors qu’il a découvert une machine bien mystérieuse, un radar qui détecte les avions alliés …

Je t’invite à traverser la Méditerranée pour venir visiter l’Egypte avec moi, avec Le Code Rebecca. On y suit un espion allemand et un major des services secrets britanniques. Le premier transmet des informations à Rommel, tout en étant logé chez sa maîtresse égyptienne. Le second se fait aider par une jeune juive égyptienne prête à combattre les nazis. Un roman d’espionnage haletant, comme Ken Follett sait si bien les écrire.

Et pour finir, revenons un peu plus au Nord, dans le froid et la grisaille de l’Angleterre, avec L’Arme à l’œil. Je t’ai aussi déjà présenté ce livre, un superbe roman d’espionnage sur fond historique, juste avant le Débarquement des Alliés, alors que les Anglais veulent faire croire à un débarquement dans le Pas-de-Calais plutôt qu’en Normandie …

Et les autres …

Je te donne en vrac d’autres idées de livres, certains que j’ai lus, d’autres qui attendent sagement dans ma bibliothèque, et d’autres encore qui rejoindront très vite mes étagères :

Bonne lecture ! Et toi, as-tu des livres à me conseiller ? Connais-tu ceux que j’ai présentés ?

A propos de l’auteur

Bientôt trentenaire (mais plus jeune dans ma tête !) je suis mariée et maman d'un petit garçon. J'aimerais te parler de mon métier (dans les mathématiques), de mes passions (lecture, pâtisserie, tricot), et te raconter quelques bouts de ma vie !

12 Commentaires

  • Virg
    8 mai 2020 at 8 h 56 min

    J’ajoute à la liste le procès de Nuremberg qui se lit très bien et je prends note de la trilogie berlinoise que je ne connais pas du tout 😉

    Reply
    • Welna
      11 mai 2020 at 13 h 20 min

      J’ai lu Le procès de Numremberg, mais j’avoue ne plus m’en souvenir … Merci pour le rappel !

      Reply
  • Mme tracteur
    8 mai 2020 at 9 h 40 min

    Je te remercie pour ces livres dont je pense bien en lire certains.
    Plus encore, je t’invite et j’invite tout le monde a discuter avec nos anciens qui ont vécus cette période, très jeunes pour beaucoup mais dont ils ont des souvenirs ou les récits de leurs parents.
    Et si possible, les retenir pour les transmettre a son tour. La  »memoire vivante »

    Reply
    • Welna
      11 mai 2020 at 13 h 20 min

      Oui, la mémoire vivante c’est ce qu’il y a de plus précieux.

      Reply
  • Pauline
    8 mai 2020 at 21 h 07 min

    Je rajouterai Maus de Spiegelman. C’est une belle BD où les personnages sont personnifiés par des animaux (les nazis sont des chats, les juifs des souris…). Il raconte l’histoire de son père dans les camps. Il y a aussi La bête est morte qui est très interessant. Et en BD, il y a celles de Gibrat (le sursis et le vol du corbeau)

    Reply
    • Welna
      11 mai 2020 at 13 h 21 min

      Merci pour ces conseils. J’avoue que je me tourne vraiment très difficilement vers la BD …

      Reply
    • Colombine
      11 mai 2020 at 13 h 53 min

      En BD je rajoute War abd dreams de Maryse et JF Charles, qui même le destin d’un soldat allemand, d’un américain, d’un résistant français… Vraiment très très bien !

      Et les BD de Gibrat sont top également !!

      Reply
  • Lannevere Jean charles
    9 mai 2020 at 13 h 32 min

    Bien, jolis livres
    Mais quid des vrais vainqueurs de cette guerre. Un peuple à 35 millions de victimes, la bas vers l’est. Ceux qui ont hissé leur drapeau sur Berlin le 2 mai 1945.
    Omettre, c’est mentir..

    Reply
    • Welna
      11 mai 2020 at 13 h 22 min

      Je ne crois pas mentir en présentant des livres que j’ai lus et appréciés. Cela dit, vous êtes le bienvenu pour donner des titres à votre tour.

      Reply
      • Virg
        12 mai 2020 at 9 h 09 min

        Il me semble que Ken Folett aborde cet aspect dans sa trilogie. Mais +1 avez-vous des titres à conseiller ?

        Reply
  • Joy
    10 mai 2020 at 15 h 45 min

    Waouh, quelle jolie liste ! Merci 🙂

    Reply
    • Welna
      11 mai 2020 at 13 h 23 min

      De rien ! 🙂

      Reply

Laisser un commentaire