Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Premiers pas dans une nouvelle vie


Publié le 23 mars 2016 par MlleMora

Eh bien, ça y est, je suis devenue Bordelaise. Comme je te le disais l’autre fois, nos projets de déménagement vers une vie plus douce et moins stressante se sont réalisés.

Ça fait maintenant un peu plus de six mois que nous avons quitté Paris. Mais j’ai l’impression que ça fait beaucoup plus longtemps, tant il s’est passé de choses pendant ces six mois.

Déménager à Bordeaux

Crédits photo (creative commons) : Stéphane Goldstein

J’avais beaucoup d’appréhension sur le fait de me sentir seule. En réalité, je n’ai pas souvent éprouvé ce sentiment, pour l’instant.

Le travail effectue à lui seul une grosse partie du boulot, en nous apportant un lien social essentiel à nos vies. J’ai donc rencontré mes nouveaux collègues, tous très sympathiques, qui m’abreuvent d’informations sur Bordeaux, la région, l’historique de la structure où nous travaillons. En quelques mois, j’ai appris énormément de choses sur ma nouvelle ville ! Et je me l’approprie beaucoup plus vite que je ne le pensais.

L’été a été l’occasion de recevoir la famille, pour leur montrer notre nouvel environnement, et de retrouver des amis à droite et à gauche, comme nous le faisions lorsque nous étions à Paris.

Et finalement, je me rends compte que nos amis ne sont pas tous à Paris, et que ça n’a jamais empêché qu’on les voie. J’ai même l’impression que la distance nous force à créer des occasions de nous voir, et qu’au lieu de se croiser, on passe un weekend (ou à défaut, une journée entière) ensemble. Alors oui, on ne se voit pas tous les jours, mais quand on se voit, c’est plus long. Et ça nous va.

Démarrer un nouveau boulot n’est pas aisé non plus, car on quitte son confort pour se mettre « en danger ». Il faut tout apprendre : les noms des gens, qui fait quoi, quelles seront les missions qui nous seront confiées… À ce jour, je ne suis pas encore complètement à l’aise, car ça ne fait que quatre mois que j’ai commencé. C’est normal, me dit mon mari. Mais moi, je voudrais déjà être à un an d’expérience sur mon poste, et savoir exactement ce que je dois faire, sans me poser mille questions !

Le gros avantage, c’est évidemment de découvrir une nouvelle région ! Tous les weekends, on se demande ce qu’on va faire, et il y a tellement d’endroits qu’on ne connaît pas qu’on est certains de ne pas être à court d’idées avant longtemps ! Bien sûr, quand on commence à se sentir chez soi, on a tendance à être moins en mode « je veux tout voir », mais pour le moment, on est encore dans cette optique, donc tant mieux !

Pour ce qui est de ma relation à Paris, j’y suis déjà retournée deux fois en trois mois, ainsi qu’à Noël, et j’ai eu un sentiment étrange : l’impression d’être chez moi, tout en sachant que je n’y suis pas. Je me demande si ça s’estompera avec le temps.

Bien sûr, comme mon mari et moi ne faisons jamais rien à moitié, nous avons trouvé une maison à acheter pendant ces six mois. On ne pensait pas trouver si tôt notre cocon, mais voilà, nous sommes propriétaires ! Je te raconterai notre recherche et notre trouvaille prochainement.

Le bilan au bout de six mois est donc positif, même si parfois, je me dis que ce serait tellement plus simple si ma mère était là pour garder ma fille quand j’en ai besoin ! Mais nous apprenons à nous débrouiller autrement, et globalement, notre nouveau rythme de vie nous va bien. Étant donné que nous étions déjà devenus parents avant de quitter Paris, la transition n’est pas si terrible que ça pour nous.

Et toi, tu as déjà vécu un grand déménagement ? Comment t’es-tu sentie à l’arrivée dans ta nouvelle ville ? Ton ancienne vi(ll)e t’a-t-elle manqué ? Viens nous raconter…

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Lau

J’ai déménagé en juillet dernier pour suivre mon mari qui a été muté, de Paris à Bourges donc deux villes bien différentes niveau taille. Et le changement a été d’autant plus complet que trois jours avant de déménager on a appris ma grossesse ce qui fait que l’on a redéménagé quelques semaines avant l’arrivée de bébé pour avoir assez de place…

le 23/03/2016 à 09h30 | Répondre

MlleMora

Ah oui le changement de ville + l’arrivée d’un bébé, ça fait beaucoup, j’espère que tu l’as bien vécu en tout cas !

le 23/03/2016 à 11h48 | Répondre

Mme Lau

Oui ça a été, je pense que le fait que ça faisait 1 an qu’on essayait d’avoir le bébé a aidé aussi. Et puis j’avais pas de travail en arrivant (et aujourd’hui qu’à temps ultra partiel) donc ça m’a aidé à me projeter lentement dans cette nouvelle vie. Aujourd’hui bébé a 1 mois et tout se passe bien et on se plaît dans notre nouvelle vie même si on n’a pas encore pu se faire vraiment des amis ici mais ça va venir progressivement…

le 23/03/2016 à 17h29 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

C’est super Mlle Mora.
J’avoue que je n’aurais pas autant d’appréhensions à quitter Paris si j’étais sure que mon mari et moi pourrions avoir un travail intéressant en province. Après ma seule et unique soeur vit à Paris donc mon lien familial est aussi en jeu.
Mais je trouve ton choix très pertinent et oui même en étant loin on peut voir ses amis si on le désire vraiment.
Pour le boulot je te comprends je suis comme toi mais je te rassure aussi, j’éprouve les mêmes sentiments.

le 23/03/2016 à 10h50 | Répondre

MlleMora

Oui, tu as raison, le fait d’avoir un travail assuré sur place, c’est hyper sécurisant et rassurant. Ca ne se serait peut-être pas passé aussi bien sans ça.
Autant les amis, ça nous suffit la fréquence à laquelle on se retrouve, autant la famille c’est vrai que c’est un peu plus pesant… mais bon, on va s’habituer…

le 23/03/2016 à 11h49 | Répondre

Mme Alenvers

C’est super de voir que vous avez réussi à concilier tous ces projets en même temps! côté déménagement on en a vécu aussi des choses! alors que j’avais du travail loin de ma famille et de mes amis, qu’on venait de se faire quelques amis dans cette nouvelle région, j’apprenais que j’étais licencié… alors qu’on venait de signer un compromis et qu’on venait de lacher notre appart… on a du retrouver un logement rapidement, mais du coup on a aussi du changer de département et quitter ce petit cercle de nouveaux amis. C’était pas la joie cette période, j’avais l’impression de quitter mon chez moi alors que ca ne faisait pas si longtemps qu’on y était installé… et finalement je me suis très bien habitué à notre nouvelle région, si bien qu’on a acheté ! mais je suis comme toi, partout ou j’ai vécu, dès que j’y remets les pieds j’ai l’impression de rentrer ‘chez moi’ même si ce n’est plus chez moi …

le 23/03/2016 à 11h34 | Répondre

MlleMora

Ca n’a pas du être évident de tout chambouler une 2eme fois, surtout après un licenciement. Mais je crois qu’on s’habitue à tout, et le fait d’être à 2, déjà dès le départ on n’est pas seul, ça aide beaucoup ! J’ai une amie qui s’est installée toute seule dans une ville qu’elle ne connait pas, je respecte beaucoup sa démarche car pour le coup, elle est vraiment toute seule à devoir s’acclimater et se créer des connaissances…

le 23/03/2016 à 11h52 | Répondre

Tulipe

Alors nous c’est pleinement notre cas.
Nous avons commencé pour les besoins du travail de Monsieur Tulipe à bouger. Nous avons déménagé de notre Sud-Ouest natal à… la Normandie. Un peu peur au début: la pluie, le vent, l’éloignement de nos proche,… Mais nous avons eu la chance folle de rencontrer des personnes juste… topissimes! Je ne dis pas que cela a été facile tout le temps. Tout spécialement le jour où j’ai fait un malaise sur mon lieu de travail et où l’on m’a demandé « On peut appeler qui pour venir te chercher? » là j’ai cru que j’allais fondre en larmes!
Après la Normandie, nous avons emménagé depuis un an et 3 mois en région parisienne. Le travail est vraiment dans notre cas un facilitateur d’intégration, meme si, ici, nous connaissions déjà du monde.
En résumé, après 6 déménagements en 6 ans, l’essentiel c’est de se dire que où que l’on aille l’on peut rencontrer des personnes extraordinaires et qui pourront nous faire grandir. 🙂 🙂 🙂

le 23/03/2016 à 21h19 | Répondre

MlleMora

Oui et comme tu prends « l’habitude » de bouger, tu vas peut etre plus facilement vers les autres après !
Je ne sais pas d’où tu es dans le sud ouest, mais nous, je t’avoue que depuis qu’on est à Bordeaux, la pluie on en a marre !!! Il pleut franchement plus qu’à Paris ! 🙂

le 24/03/2016 à 13h09 | Répondre

Tulipe

Alors nous sommes d’Albi donc plus dans les terres, donc je pense plus protégé. Mais clairement à Paris nous trouvons qu’il fait vraiment meilleur qu’en Normandie. En tout cas, plein de bonnes et belles choses pour toi pour la suite de vos aventures en famille :). et continues à écrire c’est top.

le 24/03/2016 à 20h02 | Répondre

Choupichette (voir son site)

Je rêve d’un gros changement comme celui ci, de quitter la région parisienne et de partir dans une grande ville de province.
J’ai vraiment hâte de lire la suite de tes articles !
Déjà en seine et marne on a un semblant de campagne ^^

le 24/03/2016 à 10h27 | Répondre

MlleMora

Oh oui, y a des coins en Seine et Marne, on n’a pas l’impression d’être pas loin de Paris !
Si c’est un rêve, ça peut devenir un projet ! 🙂

le 24/03/2016 à 13h10 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?