Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Conduite à tenir en cas de personne inconsciente et d’arrêt cardiaque


Publié le 6 juillet 2015 par Madame Pimpom

Les dernières fois, je t’avais indiqué où suivre une formation aux premiers secours et je t’avais décrit la procédure pour appeler les secours. Aujourd’hui, je vais entrer dans le vif du sujet, et t’expliquer comment réagir face aux cas d’inconscience et d’arrêt cardiaque.

(N.B. : Les indications que je vais te donner ne remplacent en rien une formation complète.)

Massage cardiaque

Crédits photo (creative commons) : NATO Training

L’inconscience

Ce qu’il faut savoir

La victime ne répond pas aux questions, ne réagit pas, mais respire.

Ce qu’il faut faire

  • Vérifier l’état de conscience de la victime en lui demandant de te serrer la main et de répondre à tes questions.
  • Vérifier que la victime respire.
  • Si la victime respire, il est impératif de la mettre en Position Latérale de Sécurité (PLS), en la faisant rouler sur le côté avec un bras sous la tête (voici un lien qui explique bien la procédure).
  • Alerter les secours ou t’assurer que l’alerte ait été transmise.

L’arrêt cardiaque

Ce qu’il faut savoir

La victime ne répond pas, elle ne bouge pas, ne respire pas.

Ce qu’il faut faire

  • Appeler le 15, le 18 ou le 112 le plus rapidement possible, puis prendre un défibrillateur, ou demander à quelqu’un d’aller en chercher un.
  • Commencer le massage cardiaque : pour cela, place tes mains l’une sur l’autre au milieu de la poitrine, les doigts relevés en n’appuyant pas sur les côtes. Bras tendus, appuie avec le talon de la main en y mettant le poids de ton corps.
  • Pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire jusqu’à l’arrivée des secours.
  • Si tu as un défibrillateur a portée de main, une personne peut le placer pendant que tu fais le massage (tout est indiqué sur la notice de l’appareil). Allume-le et laisse-toi guider par ses instructions.

J’espère que cet article pourra t’aider si ces cas se présentent, j’ai essayé de faire au plus simple. Si tu as des questions, je serais ravie d’y répondre dans les commentaires.

Et toi ? Tu es au point sur les gestes qui sauvent ? Cet article te permet d’y voir plus clair ? Ou tu te dis qu’une petite formation ne te ferait pas de mal ? Dis-nous !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame D

Bonjour Melle Pimpom !
Merci pour cet article !
Moi j’ai une question : j’ai suivi il y a quelques années la formation PSC1. Un jour, je trouverais le temps de me mettre a jour.
La question que je me pose est celle ci : si jamais nous sommes temoins d’un accident (voiture ou autre), on voit toujours dans les films (oui je sais vive la reference) qu’il ne faut pas bouger le blessé pour eviter des fractures des vertebres, cervicales, colonne … mais du coup la PLS ? On fait ou pas ? Ou ce n’est que en cas de malaise ?
Merci !!!

le 06/07/2015 à 09h49 | Répondre

Virginie

Coucou, du souvenir que j’ai de mes cours de sauveteur secouriste, c’est que la PLS sert à ce que la victime ne s’étouffe pas avec son vomi. Du coup, en cas d’accident, la personne est généralement coincée sur son siège et donc en bonne position pour éviter ce risque. Effectivement, il est plus dangereux de déplacer un blessé de la route que de le laisser en l’état, en particulier les motards à qui il ne faut SURTOUT PAS retirer le casque.
Après, je suis d’accord, la question se pose si la victime de l’accident a été éjectée de la voiture et se retrouve sur le dos. Que fait-on ?

le 06/07/2015 à 10h10 | Répondre

Camomille

Si je peux me permettre sur ta phrase « il ne faut surtout pas essayer d’enlever le casque à un motard »… as tu déjà eu un casque sur la tête? C’est horrible comme sensation!
Après enlever me casque est une technique qui s’apprend on peut le faire seul ou à deux… C’est sur que si on ne l’a jamais fait on évite de le faire.
Ça peut vraiment aider le motard surtout s’il a du mal à respirer!
Je conseille comme Mme Pimpom de se former au secourisme ça peut vraiment servir!
En conclusion si on sait faire on enlève le casque du motard cela contribue à le sauver!

le 09/07/2015 à 18h13 | Répondre

virginie

Ouch ! Il faudrait trancher la question : pompiers et ambulanciers m’ont dit de ne pas y toucher sous peine d’empirer des fractures et risquer une paralysie permanente à la victime. Oui j’ai déjà porté un casque et non je ne le retirerai pas vu ce qu’on m’a dit.

Est-ce que ça dépend du niveau de formation ? A l’époque, je n’avais passé que le premier diplôme de secouriste, c’est peut être l’explication : si on n’a pas la technique = pas touche.

le 09/07/2015 à 19h12 | Répondre

Camomille

Quand tu passes le pse1 (premiers secours en équipe) on t’apprend à faire le retrait du casque! C’est sur qu’on doit dire à des personnes lambda de pas y toucher pour éviter de le retirer n’importe comment! Je voulais juste moduler ta phrase en disant que si on est formé et qu’on sait le faire il ne faut pas écouter les gens autour et enlever le casque aux motards.

le 09/07/2015 à 19h28 |

mme Pimpom

Pour répondre à ta question, si la personne est consciente pas besoin de la PLS, si elle est inconsciente et éjectée du véhicule il vaut mieux ne pas la bouger (dû aux risque de fracture etc) et vérifier régulièrement si elle respire. en la bougeant tu pourrais provoquer plus de blessures que ce qu’elle a déjà et enfin si elle inconsciente et bloquée dans le véhicule là tu ne peux pas la bouger. Dans tous les cas il faut vérifier le plus régulièrement si les victimes respirent ou pas, ça donnera une indications sur l’état de celles ci aux secours qui arrivent et ainsi prendre en charge au mieux les victimes. j’espère avoir répondu à ta question.

le 06/07/2015 à 10h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?