Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

A la une

Les films qui rythment nos Noëls …

Voilà un bon mois que les téléfilms de Noël ont envahi nos télévisions. Voilà un bon mois qu’on croule sous ces films qu’on regarde en cachette. Voilà un bon mois que j’avoue regarder ces films, moi qui n’allume pourtant jamais la télévision. Je les classe d’ailleurs en quatre catégories : les films qui parlent du Père-Noël (ou de sa fille, son fils…), les films avec un miracle ou un ange, les films basés sur Un chant de Noël de Dickens (mais si, tu sais, Scrooge, les Noëls du passé, du présent et du futur), et puis ceux avec une bonne grosse histoire d’amour, de renouveau et de paillettes sauce dinde aux marrons et bûche glacée. Oui, bon, je sais, il existe aussi ceux qui cumulent ces quatre catégories.

Mes astuces pour sauver ma santé mentale

On ne le dira jamais assez, la santé mentale, c’est précieux. Je milite pour que les médecins fassent des bilans mentaux au même titre que les bilans physiques à chaque consultation. Au Canada malheureusement, si les médecins généralistes sont plus sensibilisés à la santé mentale, les consultations spécialisées sont très chères et non remboursées si on n’a pas une bonne mutuelle, ce qui rend le suivi à long terme presque impossible. Voici quelques astuces que je mets en oeuvre au quotidien pour essayer de la ménager autant que possible.

Sélection shopping : une table de fête !

Sélection shopping : une table de fête pour Noël et le Nouvel an !

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se réunir entre amis ou famille autour d’un bon repas. Pour égayer ta table, il suffit souvent d’une décoration simple et de petits éléments festifs qui rempliront joliment ta table. Pense à piocher parmi la décoration que tu as déjà à disposition chez toi et ajoute simplement des touches qui sortent du quotidien. Parce que ce n’est pas tous les jours que tu peux mettre les petits plats dans les grands en recevant chez toi !

Quand j’ai fait un crédit pour me soigner

Comme je te l’ai expliqué dans un article précédent, quand j’avais la vingtaine, j’ai arrêté de m’alimenter. Je ne saurai jamais si c’est à cause de cette période de ma vie que mes dents se sont mises à casser les unes après les autres, dans les années qui ont suivi, mais le dentiste de mon enfance (et moi-même) le suspecte fortement et, comme je n’ai jamais eu aucun problème avant cet épisode anorexique, je pense qu’on peut considérer qu’il n’y a pas de hasard.

Toujours est-il que, un an après que j’ai arrêté de m’alimenter, une de mes molaires s’est cassée net, en mangeant un bonbon, au cinéma avec mes élèves.

Quelques idées de lecture

J’adore lire. Et dès que je finis un livre, je me demande quel sera le suivant.

Alors, si toi aussi tu es comme moi, je te propose quelques idées de lecture. Des livres pour soi ou des livres à offrir. Et n’hésite pas à partager tes chouchous avec nous !

Mon expérience dans une école anglaise

J’avais toujours voulu partir vivre en Angleterre. J’en rêvais depuis l’enfance, et je m’étais promis de le faire, à l’âge adulte. Alors quand l’occasion s’est présentée au milieu de ma dernière année d’études, à 19-20 ans, tu peux imaginer que j’ai sauté sur l’occasion ! J’étais en fac d’anglais, et ce qui se fait beaucoup à la fin d’études de langues, c’est de partir un an à l’étranger pour faire de « l’assistanat », comprendre : aller travailler dans une école pour être assistant de professeur de langue, et faire profiter aux élèves de notre expérience en tant que natif du pays dont ils étudient la langue.

running semi marathon

Bref, j’ai couru un semi-marathon

Mais pourquoiiiiiiiii?

C’est la question assez récurrente à laquelle j’ai fait face quand j’annonçais ce merveilleux projet autour de moi. D’ailleurs, tu te demandes peut-être toi aussi ce qui a pu disjoncter dans mon cerveau déjà pas très rempli de blonde (humour !).

La recherche d’un moi intérieur ? Le dépassement de soi (ou des autres coureurs) ? Un challenge sportif ?

Heu… en fait, non, rien de tout ça.

Je n’ai connu qu’un homme

Je n’ai connu qu’un homme. Je n’aime pas finir cette phrase par « dans ma vie » car personne ne sait de quoi l’avenir est fait. Mais je n’ai, actuellement, connu qu’un homme.

Mais j’entends quoi par connaître un homme ? Je parle de celui avec lequel j’ai eu une vraie relation, pas les amourettes de trois de jours pendant les vacances qui se terminent par un petit bisou furtif en s’échangeant un numéro de téléphone dont on aura oublié le titulaire dans quelques semaines. Je te parle de celui avec lequel j’ai fais ma première fois. Et les suivantes aussi d’ailleurs. Je te parle de celui dont mon entourage me disait que je l’ai connu trop tôt, celui avec lequel nous avons construit notre vie.

Quelques réflexions sur le dress code des femmes au travail

Depuis quelques mois, je travaille dans un environnement assez particulier : tapis épais au sol, moulures au plafond, lustres à pampilles… Ambiance feutrée, on parle à voix basse dans les couloirs. Ce n’est pas dans l’hôtellerie de luxe, non…Je ne t’en dirai pas plus, si ce n’est que le travail consiste en des réunions, des rapports à rédiger et à soutenir devant un collectif de personnes. Un travail de bureau quoi, mais dans un cadre très solennel et imposant. La tenue des personnes qui y travaillent doit évidemment être irréprochable ; et quand je parle de tenue, c’est bien sûr de façon générale, mais ce dont je veux te parler aujourd’hui, c’est bien de vêtements.

Pourquoi j’aime Thanksgiving

Thanksgiving, ou « action de grâce » en français, est une tradition qui remonte au XVIIe siècle aux Etat-Unis. La légende dit que les premiers pionniers, les « Pilgrim fathers », après avoir connu bien des difficultés, furent aidé par les tribus indiennes voisines qui leur donnèrent de la nourriture et leur apprirent à cultiver les plantes locales. Pour célébrer leur survie et remercier Dieu de leur avoir donné ses bienfaits, ils organisèrent un festin auquel ils convièrent leurs voisins Indiens.

Enfin, ça, c’est que dit la légende. Il semblerait que la célébration systématique de Thanksgiving soit plus récente, datant plutôt de la seconde moitié du XIXe siècle. Si tu veux en savoir plus, tu peux lire cet excellent article.