Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon voyage autour du monde – partie 1 : le Brésil


Publié le 5 février 2015 par MlleMora

Le premier pays où nous avons bourlingué lors de notre tour du monde fut le Brésil.

C’était un pays où je voulais absolument aller. Je me souviens que Chouchou me répétait sans cesse « non, c’est trop grand, on n’aura le temps de rien voir, concentrons-nous sur d’autres pays ». Eh bien, je ne regrette pas d’avoir un peu insisté pour qu’on puisse y aller, dans ce beau pays au pouce levé (pour dire ok c’est : « tudo bem » en levant le pouce, et ça arrive souvent).

Nous sommes tout d’abord allés à Sao Paulo, mégalopole où nous avons été hébergés en couchsurfing chez une étudiante brésilienne en colocation. C’était sympa, sauf que nous étions tellement fatigués par le décalage horaire que nous n’avons pas pu passer beaucoup de temps avec elle.

Ensuite, Rio de Janeiro bien sûr ! J’avoue que je n’étais pas très rassurée à l’idée d’aller à Rio, vu tout ce que j’avais pu lire ou entendre sur la dangerosité de la ville. Mais nous étions accueillis par un copain de la sœur de Chouchou, brésilien. Le soir, il rentre avec un chauffeur jusqu’à chez lui, dans les quartiers riches de Rio. C’était assez impressionnant de voir le chauffeur rouler à vive allure dans les rues désertes et ne pas s’arrêter au feu rouge, parce que c’est trop dangereux !

Rio nous a bien séduit, avec ses belles plages, le vieux centre historique avec les églises, héritage des Portuguais, la décontraction des Brésiliens. Bien sûr, les bidonvilles sont là, mais en tant que touristes, on ne les voit pas, car ils ne sont pas dans les quartiers à visiter.

Il y a des visites organisées des bidonvilles, mais personnellement, durant tout le tour du monde, j’ai été mal à l’aise avec l’idée d’aller « visiter » la pauvreté, donc, nous n’y sommes pas allés. C’était pour moi comme si les touristes étrangers venaient visiter nos villes pauvres de banlieue parisienne, ou les camps de Roms. J’ai essayé, pendant le voyage, du mieux que je pouvais, de ne pas faire ce que je n’apprécierais pas qu’il soit fait chez moi.

Le Christ rédempteur offre une vue imprenable sur Rio, avec le pain de sucre. Il faut cependant avoir la chance que le ciel soit dégagé, car lorsque nous sommes monté, il y avait quelques nuages qui nous empêchaient de voir le Christ dans toute sa splendeur.

ville Ouro Preto au Brésil

Crédits photo (creative commons) : Pedro Henrique Ponchio

Sur les conseils de notre première couchsurfeuse, nous sommes ensuite allés à Ouro Preto, une « petite » ville à 6h de Rio. Le pays est vraiment immense. Ce sont des distances qui sont énormes pour nous, mais pour eux, Ouro Preto n’est pas très loin de Rio.

Ouro Preto est une très belle ville, une des plus belles qu’on ait vu au Brésil (pour le peu que nous ayons vu du Brésil) avec une architecture portuguaise, rappelant l’origine du Brésil.

D’ailleurs, avec ses multiples origines, la population brésilienne est vraiment un melting pot incroyable. Les Brésiliens vont du noir au blanc, en passant par toutes les teintes entre les deux. Ils sont un mélange des Portuguais, des esclaves africains et des Indiens autochtones. Il y a eu tellement de mélanges qu’aujourd’hui, ça donne une population aux multiples couleurs. Moi qui suis métisse, je passe totalement pour une Brésilienne, et on m’adresse souvent la parole directement en brésilien. Même mon mari, qui est blanc, peut passer pour un brésilien dans le sud du Brésil, puisqu’ils y sont plutôt blancs dans cette partie du pays.

Après Ouro Preto, nous allons à la capitale, Brasilia. C’est une ville créée de toute pièce dans les années 70, en plein cœur du pays, pour contrer la puissance de Rio et amener le pouvoir plus au centre du pays. Elle a été faite par des urbanistes de l’époque, donc quand la voiture commençait à prendre une place prépondérante dans la société. Du coup, c’est une ville pour les voitures. Il y a des grands avenues et des autoroutes… partout ! En tant que piéton, c’est vraiment très désagréable de s’y promener.

L’ architecture est un peu futuriste, moderne, avec une église étrange, un musée en forme de dôme, et le congrès est représenté par deux énormes bols : un renversé (le Sénat, refermé sur lui-même pour une meilleure réflexion sur les lois à voter) et un ouvert (le Parlement, ouvert aux demandes des citoyens).

C’est une ville atypique, et il faut avoir un peu de temps pour y aller, car elle est excentrée de tous les points d’intérêts pays. Personnellement, je n’ai pas beaucoup apprécié cette ville. Heureusement, nous étions accueillis par un couchsurfeur qui nous a fait passer une excellente soirée, et a essayé de nous transmettre son amour pour sa ville. Nous y avons passé trop peu de temps pour pouvoir nous rendre compte des atouts de la capitale.

Nous avons fait ensuite un saut à Campo Grande pour couper notre route. Nous n’y avons pas fait grand-chose à part nous balader un peu. C’est le coin idéal pour faire des excursions dans la nature, il y a des tas d’animaux à voir, mais nous n’y étions pas à la bonne saison, et nous avions peu de temps. Je te dis, les distances sont énormes, il vaut mieux se concentrer sur une partie restreinte du pays.

Ensuite, Iguaçu, bien entendu pour voir les superbes chutes. Ça vaut vraiment le détour, c’était juste magnifique et incroyable. Nous sommes allés également du côté argentin, où l’on peut s’approcher des chutes. Le côté brésilien donne plutôt une vue d’ensemble des chutes.

Enfin, dernière étape au Brésil : Florianopolis, sur la côte, au bord de la mer. C’était vraiment top, très reposant après avoir cavalé partout, nous nous sommes un peu posés dans une auberge avec vue sur la mer. Chouchou a fait du surf, la plage étant idéale pour les débutants. On s’est régalé de crevettes sur la plage, balade sur les dunes de sable blanc… Bref, un endroit paradisiaque.

Nous ne sommes pas du tout allés dans le Nord du pays, qui regorge de pépites architecturales également, mais c’est tellement grand qu’il nous faudra un autre voyage assez long pour pouvoir en voir plus !

Nous y sommes restés 22 jours environ. Un conseil si tu souhaites y aller, je le redis : c’est vraiment immense, il faut se concentrer sur une partie restreinte pour pouvoir profiter. On ne compte pas les trajets en kilomètres ici, mais plutôt en heures !

  • Le nord est plus pauvre que le sud. Rio de Janeiro n’est pas une ville dangereuse dès lors que tu ne t’aventures pas en pleine nuit dans le vieux centre.
  • Le coût de la vie a augmenté. Du coup, pour nous, les estimations de notre guide étaient déjà dépassées, et pour maîtriser notre budget, ça a été plus compliqué que prévu.
  • La nourriture est bonne. Attention, ils mangent énormément de viande, mais il existe des restos végétariens (la couchsurfeuse de Sao Paulo était végétarienne), les jus de fruits sont à tomber par terre, il faut en profiter !
  • Anecdote sur les douches, qui sont… électriques ! C’est assez surprenant au départ, mais bon ça marche.
  • Les toilettes, comme dans beaucoup de pays dans le monde, n’ont pas le même système d’assainissement que chez nous, donc bien souvent, il ne faut pas jeter le papier toilette dans la cuvette, mais dans la poubelle à côté.

Sinon, globalement, pour notre part, nous avons eu un super accueil partout, les gens sont très sympas et prêts à aider, mais ça comme tu le verras, c’est vraiment le cas dans tous les pays où nous sommes allés !

Et toi, tu as déjà visité le Brésil ? Quelles villes as-tu vu ? Tu as des petits conseils pour profiter au mieux de ce pays ? Des coins à ne pas louper ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Claire Gezillig

merci de ton récit 🙂
Le brésil est un pays qui m’attire même s’il n’est pas encore au programme…

le 05/02/2015 à 10h07 | Répondre

MlleMora

Dans le futur alors ! C’est vrai que c’est un voyage qui demande du temps !

le 05/02/2015 à 15h25 | Répondre

Nya (voir son site)

C’est au programme chez nous aussi, Monsieur ayant une furieuse envie de traverser le Brésil d’Est en Ouest… ça demandera sûrement un long voyage.
Tu nous donnes une estimation de votre budget pour les pays traversés (puisque je vois que tu vas faire une série d’articles 😉 ?

le 05/02/2015 à 16h47 | Répondre

MlleMora

Super trip en perspective !
Faut que je retrouve notre budget, et j’ajouterai cette info, tout en sachant que c’était en 2011 et que les prix évoluent un peu…

le 06/02/2015 à 18h47 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?