Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Je ne saurai peut-être jamais nager


Publié le 14 mars 2016 par Fleur-Joséphine

Je ne sais pas nager. Souvent, ça surprend quand j’en parle, mais peut-être qu’en lisant l’article, tu te reconnaîtras ?

Comment en suis-je arrivée là ?

Quand j’étais en CP, tous les vendredis, nous allions à la piscine avec l’école. Le premier jour, le maître-nageur nous a demandé de faire une démonstration, car certains de mes camarades savaient déjà nager. Moi, non. Tous les autres ont été répartis dans des groupes selon leur niveau, mais pas moi. Je n’ai pas été prise en charge.

Chaque semaine, nous allions à la piscine, et j’avais tout le loisir de patauger à ma guise dans le moyen bassin. Mais personne, même pas moi, ne s’est rendu compte que ce n’était pas normal, que j’aurais dû faire partie d’un groupe et apprendre à nager.

Avec le recul, je trouve ça un peu moyen de la part des adultes qui géraient ma classe. Mes parents n’ont pas non plus posé de questions sur ce que nous faisions à la piscine le vendredi. Quant à moi, je ne sais pas si à l’âge que j’avais, j’aurais pu me rendre compte toute seule que je devais être traitée comme les autres.

Je trouve ça profondément injuste, car finalement, c’est en grande partie de la faute des adultes de cette époque si je ne sais pas nager aujourd’hui. Je ne sais pas pourquoi j’ai été oubliée ou mise à l’écart, pourquoi on ne m’a pas accordé la possibilité de faire comme les autres enfants.

Ne pas savoir nager

Crédits photo (creative commons) : ajari

Ensuite, j’ai continué ma scolarité et je suis arrivée au lycée. J’avais le choix entre plusieurs modules d’EPS, mais il fallait forcément passer par la natation. Contrainte et forcée, j’ai fait mon cycle de piscine. Comme tout le monde, cette fois. La seule chose qui n’était pas comme tout le monde, c’était que mes camarades étaient dans le grand bassin, alors que j’étais dans le moyen bassin, avec une autre fille qui ne savait pas très bien nager non plus.

Elle était plus avancée que moi, mais toutes les deux, nous avons eu un apprentissage un peu en parallèle du reste du groupe, dans notre moyen bassin. Nous avons appris à faire la planche, à mettre la tête sous l’eau pour ramasser des objets, à faire les mouvements des bras pour nager la brasse, à faire les mouvements des jambes, mais le cycle s’est terminé avant que je n’aie pu apprendre à vraiment bien coordonner les mouvements des bras et des jambes.

En gros, je savais nager si on me donnait une planche, mais je n’ai jamais supporté de ne pas avoir pied dans l’eau. Je ne me rappelle pas de ma note pour ce cycle de piscine, mais dans mon souvenir, c’était une bonne note, car j’avais eu une forte progression.

C’en est resté là. Je n’ai jamais pris un grand plaisir à me balader en maillot de bain. Avec mes complexes physiques, je me trouve plus à mon avantage quand je suis toute habillée, avec des vêtements qui me mettent en valeur. Bon, ok, quand il s’agit d’aller me baigner dans les eaux chaudes du Blue Lagoon en Islande, même par zéro degré, je veux bien faire un effort et sortir en maillot de bain.

J’ai déjà réfléchi à prendre des cours pour adultes, pour savoir nager un jour tout de même. Je me suis renseignée sur le site des piscines, mais sur les photos d’illustration que je voyais, c’étaient principalement des groupes de seniors. C’est pas mal, je me dis que ce seraient peut-être des gens avec lesquels je supporterais mieux mes complexes. Pourtant, le risque d’être potentiellement l’objet de trop d’attention de la part d’un senior me rebute un peu.

Et puis, l’eau n’est pas tellement mon élément. Je n’aime pas énormément mettre la tête sous l’eau, et je panique totalement si je n’ai pas pied. (Pour pousser l’ironie du sort jusqu’au bout, figure-toi que je suis de signe astrologique Poissons…)

Tu te dis que ce ne sont que des prétextes qui ne tiennent pas la route ? Tu as probablement raison. Je ne sais pas nager, mais je ne déborde pas de motivation pour apprendre non plus.

Je ne vais pas particulièrement au bord de la mer pour les vacances. J’adore crapahuter dans les rochers des côtes bretonnes, qui sont toutes plus sauvages et plus belles les unes que les autres, mais me baigner, pas forcément, même en Méditerranée.

Il arrive que l’on me propose de faire une sortie piscine. Ah mais non, tu sais, je ne sais pas nager. Je recommence mon explication pour les personnes qui ne le sauraient pas encore. Éventuellement, on me demande si je ne suis pas tentée d’apprendre, même sur le tard, mais ça finit toujours par en rester là.

Je ne sais pas nager, et il est possible que je ne sache jamais. Mais heureusement pour moi, je suis une grande chanceuse, car j’ai pied au Blue Lagoon, et c’est tout ce qui compte, ou presque !

Et toi ? Tu sais nager ? Si non, pourquoi ? Tu es aussi passée entre les mailles du filet durant ta scolarité ? Comment ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

37   Commentaires Laisser un commentaire ?

Marmotte

Alors rassure toi Fleur Joséphine, il existe d’autres poissons pour qui nager pose problème ! Petite je n’ai pas eu l’occasion d’aller à la piscine avec l’école, mes parents ne voyaient pas forcément non plus l’intérêt de nous faire prendre des cours ( ma mère n’était pas une pro de la conduite et les piscines étaient loin …). Bref je vais à la piscine pour la première fois à l’âge de 8 ans … Et la un gosse m’enfonce la tête sous l’eau, le maitre nageur tarde à agir … S’en est fini pour moi ! J’ai peur de l’eau ! Plus tard à la fac une copine décide de m’aider, on ira à la piscine plusieurs fois mais le combo presque nue devant des gens que je connais / ou pas, mes formes, ne pas avoir pied, ne pas avoir confiance en soi ne m’aide pas ! … Et puis il y a 7 ans je m’inscris sur une célèbre site de rencontre et bim ! Je trouve l’amour ( on attend même un bébé pour d’ici quelques jours) et le hasard fait que monsieur a plusieurs cordes à son arc dont la natation ( MNS + entraîneur). On est loin d’être au point, j’ai toujours du mal à mettre ma tête dans l’eau, j’ai eu en plus une opération du dos et il m’est plus que conseillée de nager sur le dos … J’ai donc appris à flotter, à lâcher le bord, a faire un vrai départ en dos, à avancer avec et sans palmes … Bref aujourd’hui l’idéal est une piscine vide de monde, de l’eau chaude et un bassin où j’ai pied ! … Maintenant il faut que je me prépare psychologiquement aux bébés nageurs 😉

le 14/03/2016 à 07h53 | Répondre

Fleur-Joséphine

Merci pour ton témoignage. On dirait que parfois, ça se joue à peu de choses…

le 14/03/2016 à 21h45 | Répondre

Sarah

ici c’est tout l’inverse, l’eau est presque mon milieu naturel, j’ai appris à nager en regardant les adultea faire et même si j’ai vers 6 ans j’ai pris des lecons c’était plus pour la forme car je savais deja nager (et la fierté du brevet des 100m :p ) bfre, sinon pour moi le pricnipe de savoir nager ce n’est autant pour soi, mais pour les autres, d’autant plus quand on a des enfants. Je me dit que c’est important de savoir nager si un jour je suis face à quelqu’un qui se noie, d’être en mesure de le secourir. A la piscine à côté de chez moi il existe la possibilité de prendre des lecons particulières seule avec la maitre nageur, ne te fis pas aux photos des sites, appel pour en savoir plus si le coeur t’en dit 🙂

le 14/03/2016 à 08h36 | Répondre

Fleur-Joséphine

Il y en a pour tout le monde 🙂 Tu as raison, ça peut éventuellement permettre de sauver des vies…

le 14/03/2016 à 21h47 | Répondre

Flora

J’ai un peu le même problème, pas pour la nage mais pour le vélo. Mon cher mari a essayé de me proposer son aide mais je suis trop braquée. Je me suis inscrite à un cours d’initiation vélo pour adulte pour ce printemps 😉
Je ne serai certes pas en maillot de bain mais les cours se passent en pleine ville ! Je vais certainement devoir laisser ma fierté à la maison pour l’occasion, mais je n’ai pas le choix. Je m’étais promis de régler ça avant mes 30 ans et j’aurai 30 ans cet été.

le 14/03/2016 à 08h56 | Répondre

Fleur-Joséphine

Bravo Miss Ebène, c’est courageux de prendre les choses en main! C’est marrant que tu parles du vélo parce qu’il m’est arrivé de dire que je ne sais pas nager et d’entendre « ah bon?!! Mais… tu sais faire du vélo ou pas non plus? » 🙂

le 14/03/2016 à 21h46 | Répondre

Flora

ce sont les 2 choses qu’on est sensé apprendre en étant petit et j’avoue que dans ma tête ça va un peu de pair. Après c’est moins « dangereux » de ne pas savoir faire de vélo peut être, mais je trouve ça plus handicapant personnellement.

le 15/03/2016 à 08h32 | Répondre

Christelle

Je ne sais pas nager non plus, et je pense que comme toi, je ne saurais jamais. Première piscine en primaire avec le, centre aéré, un animateur me balance dans le grand bain, bim, c’est fini, j’ai peur de l’eau. Collège, cycle piscine, ah ben oui sauf que la piscine où on va (fermée depuis) est plus que limité niveau hygiène donc ils balancent du chlore à tour de bras, donc ma peau ultra sensible réagit, bim dispense. Ma mère avait tenté de me faire prendre des cours dans une autre piscine plus propre, sauf que je me suis retrouvée avec des vraiment petits et une maître nageuse qui ne comprenait pas que je puisse avoir peur vu mon âge (oui, bien c*nne celle là. ..) donc je me retrouvais tte seule dans le petit bassin à attendre que l’heure passe… on a du faire 3 séances où j’y allais à reculons avant d’abandonner. .. Depuis, ben je ne vais que où j’ai pied (merci les thermes ou les bords de plage pas trop agités) car en plus, je panique totalement dès que je ne sens plus le sol sous mes pieds, dès qu’on essaye de me mettre la tête ou le corps en arrière. Et je ne supporte pas non plus da pit la tête sous l’eau, même sous la douche. …

le 14/03/2016 à 09h10 | Répondre

Fleur-Joséphine

Quelle nouille, cet animateur! Je ne comprends pas comment on peut faire une chose pareille. Lui et la maître-nageur, des champions. Je suis désolée pour toi que tu les aies rencontrés sur ton parcours. Merci pour ton commentaire!

le 14/03/2016 à 21h49 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Quand je te lis, j’ai l’impression que l’on parle de ma maman. Elle aussi poisson, mais très peu à l’aise dans l’eau. Elle ne nage que là où elle a pieds. Ce qui explique que nos parents aient voulu que nous apprenions à nager assez jeunes. Ça et le fait qu’il y a une piscine chez nos voisins et que savoir nager était la condition pour en profiter.
Si ça peut te rassurer je suis très très nulle sur des rollers, je n’arrive pas à en faire et pourtant j’ai beaucoup essayé 🙂

le 14/03/2016 à 09h11 | Répondre

Fleur-Joséphine

Haha, merci Madame Fleur, mais moi non plus je ne tiens pas sur des rollers! 😀 quand ça veut pas, ça veut pas…

le 14/03/2016 à 21h50 | Répondre

Madame Vélo

Tout comme Sarah, je pense que c’est important d’apprendre à « nager », au moins pour réussir à se maintenir à flot – même si tu ne deviendras jamais une championne olympique (moi non plus d’ailleurs) !! J’ai un ami qui ne sait pas nager. Il a appris dans les piscine d’eau de mer sur la plage qui sont faites pour les touristes qui veulent apprendre à nager, et là il y en a pour tous les âges ! Son but n’était pas d’apprendre à faire un 1000 mètres, mais justement de savoir se débrouiller un minimum, car comme pour toi, l’eau n’est décidément pas son élément préféré !
En tout cas je trouve ça dingue que les adultes t’ai laissée de côté pendant les cours de natation !

le 14/03/2016 à 09h23 | Répondre

Fleur-Joséphine

Merci Madame Vélo, oui ce serait bien qu’un jour je sache nager quand même, mais franchir le pas c’est compliqué… et comme toi, je trouve ça dingue qu’on ne m’ait pas enseigné.

le 14/03/2016 à 21h52 | Répondre

Ars Maëlle

Bonjour,
Pour moi, ne pas savoir nager, ce n’est pas comme ne pas savoir faire du vélo (voire ne pas savoir conduire, ce qui est mon cas – mais à 30 ans, je suis enfin en train d’apprendre). Pour moi, savoir nager, c’est UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT. Je ne veux pas faire peur à celles et ceux qui sont mal à l’aise dans l’eau, qui ont peur quand ils n’ont pas pied ou la tête sous l’eau. Mais la noyade, ça existe, et c’est une vraie cause de mortalité, voir par exemple : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/noyades/la-hausse-des-noyades-en-france-en-trois-graphiques_1020391.html
Il ne s’agit pas de savoir nager 1km en moins d’une demi-heure. Mais savoir garder la tête hors de l’eau et regagner la rive, c’est très important, ça peut vous sauver la vie.
Car on peut toujours tomber dans l’eau, au bord du fleuve, depuis un bateau, ou le sol peut se dérober à cause d’un trou au fond de la rivière.
Je suis relou avec ça, mais justement une de mes meilleures amies s’est noyée il y a 2 semaines suite à un accident de surf, j’ai lu beaucoup de témoignages et d’explications sur la noyade. Un accident c’est toujours une improbable conjonction de facteurs, alors autant en supprimer un. Comme certaines l’ont dit, on peut apprendre en cours particuliers, les complexes c’est dur mais on peut aller jusqu’au bord du bassin avec son paréo s’il le faut…
Pour vous, pour ceux qui vous aiment : APPRENEZ A NAGER

Ars Mäelle (qui pleure son amie)

PS : des conseils pour éviter la noyade : http://fr.wikihow.com/%C3%A9viter-la-noyade
Et attention, pour sauver quelqu’un, formez vous au sauvetage, sans quoi la personne en détresse pourrait vous entrainer au fond et vous mettre également en danger.

le 14/03/2016 à 09h51 | Répondre

Madame Parenthèses

Je te présente toutes mes condoléances Ars Maëlle… Merci pour les liens, je vais regarder ça pour savoir comment réagir en cas de problème.

le 14/03/2016 à 14h46 | Répondre

Fleur-Joséphine

Merci Ars Maëlle. Je suis vraiment désolée pour ton amie. Toutes mes condoléances.
Ton commentaire remet les choses en perspective, je n’avais pas vu ça comme ça, ça me fait réfléchir à deux fois. Je vais y penser différemment maintenant. Merci et tous mes voeux de courage à toi.

le 14/03/2016 à 21h55 | Répondre

Floconnette

Bonjour,
J’ai appris à nager avec mes parents en vacances, vers 6 ans. C’était la gym que je détestais moi car je ne savais pas faire de roulades et j’avais ultra peur de me casser le cou (oui oui!!!)
Depuis , j’ai oublié longtemps la natation, et en école d’ingénieurs j’ai pris piscine en cours de sport et on nous a appris à vraiment nager, les bons mouvements corrects pour les 4 nages.
Je nage régulièrement, 1 à 2 fois par semaine minimum, je brasse la plupart du temps (ce qu’on appelle « brasse coulée » mais qui en réalité est la vraie brasse). Je nage le midi car le soir je n’ai pas le temps. Je fais parfois un peu de crawl mais je suis vite épuisée par cette nage. En parallèle je fais de la course à pied pour le côté cardio, et la natation m’apporte le côté endurance et doux, ça me fatigue beaucoup mais sans heurter les articulations. Je continue enceinte et après l’accouchement (enfin 1 mois après au plus tôt).J’aime ce sport car il comporte très peu de contre indications et me suit donc dans toutes les périodes de ma vie (là je suis enceinte donc plus de running).
Je fais aussi de la planche avec mini palmes, et ça aide à sculpter le bas du corps.

Sinon nous y allons tous les samedis avec notre fils de 2 ans, qui sait très bien exprimer quand il veut être lâché, tenu, etc, donc il prend confiance car jamais on ne le force et on suit son émancipation et sa prise de risques tout en le canalisant (ça c’est dangereux, etc..). Je compte emmener ntore bébé assez tôt avec son grand frère.
Mes parents ont une piscine, c’est très stressant pour moi d’y aller avec mon fils du coup, c’est un peu à double tranchant: il aime l’eau donc j’espère qu’il saura nager jeune, mais il n’est pas trop conscient du danger –> gros risques d’accidents. Donc pas d’accès au jardin seul, jamais jamais!!!

le 14/03/2016 à 12h07 | Répondre

Floconnette

Ah et j’ai oublié de dire que moi aussi j’étais en Islande en voyage de noces il y a 3 ans et j’ai testé le blue lagoon et le Myvatn Bath et j’ai ADORE également!!!

le 14/03/2016 à 21h55 | Répondre

Fleur-Joséphine

Merci Floconnette, tu as complètement raison, il faut être très vigilant aussi par rapport à l’accès à la piscine.

le 14/03/2016 à 21h57 | Répondre

Miss Chat

Je suis surprise suite aux commentaires : c’est fou, en fait, qu’il y ait encore autant de gens qui ne sachent pas nager… Je viens d’une grande ville où toutes les écoles avaient de la natation au programme alors ça doit jouer, je suppose, je ne connais absolument personne qui ne sache pas nager.
Je trouve ça fou de juger les non-nageurs car généralement, ce n’est pas leur faute (tu l’illustres très bien dans ton article !) Et apprendre sur le tard, c’est d’autant plus difficile…
Comme plusieurs commentaires l’ont dit, je trouve que c’est une question de sécurité. Ne pas savoir nager, c’est s’exposer à une mort potentiellement évitable. C’est vrai que ce n’est qu’une possibilité, assez infime, mais je pense que quelques cours, ne serait-ce que pour savoir maintenir la tête hors de l’eau et pouvoir rejoindre une ‘zone de sécurité’ etc. c’est hyper important !

le 14/03/2016 à 12h44 | Répondre

Fleur-Joséphine

Miss Chat: oui c’est un peu la magie de ce site. Tu peux publier sur tout ce que tu veux, tu trouveras toujours quelqu’un qui se reconnaîtra. Merci pour ton commentaire 🙂

le 14/03/2016 à 21h58 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Je sais nager mais très mal. J´ai appris sans technique avec mes grands-parents à la plage… Et comme toi j´ai ensuite été oubliée pendant les cours. C´est vraiment quelque chose que je regrette et que je veux absolument faire différemment pour mon fils. D´ailleurs je l´ai inscrit la semaine dernière dans la piscine de notre quartier pour prendre des cours !

le 14/03/2016 à 12h54 | Répondre

Fleur-Joséphine

Tu as bien fait, il n’y a pas de raison qu’il ne puisse pas apprendre, contrairement à nous. C’est fou ça, je ne sais pas comment ils ont fait pour ne pas nous enseigner. Merci pour ton message!

le 14/03/2016 à 21h59 | Répondre

Un énième blog de Maman

Moi non plus je sais pas nager ou presque! Disons que je ne vais pas là où je n’ai pas pied et quand je traverse une piscine de 5m, je suis au bord de la noyade. Pourtant, j’adoooooore l’eau. Je pourrais passer des heures dans la flotte, je barbote, je fais la planche, je nage vaguement, je vais sous l’eau…je me régale.
Ça ne m’a jamais vraiment manqué de ne pas savoir nager…je pense être capable de regagner une rive si je devais tomber dans l’eau par accident alors bon…l’idée de prendre des cours ne m’a jamais traversé l’esprit…Contrairement au vélo…bah oui, je sais pas trop faire de vélo non plus…par contre, le vélo ça me manque plus que la nage car impossible d’imaginer des rando-vélo avec Junior et l’Homme et ça, c’est dommage. Mais depuis l’an dernier j’essaie de m’améliorer…j’espère juste savoir en faire avant Junior ^^
Ah oui et sur le pourquoi je sais pas nager….en primaire il y a eu des cours de natation auxquels j’ai un peu participé mais ça allait trop vite pour moi et sauter dans le grand bassin pour rattraper la perche du maître nageur c’était juste inenvisageable pour moi. Du coup, je me suis faite dispensé assez vite et puis le temps (et une mère ne sachant pas nager non plus) a fait son oeuvre.

le 14/03/2016 à 13h39 | Répondre

Fleur-Joséphine

Haha, le seul endroit où j’aime bien l’eau c’est au Blue Lagoon 😉 Merci pour ton témoignage et bon courage pour le vélo!

le 14/03/2016 à 22h06 | Répondre

Madame Parenthèses

Personnellement, je sais nager, ce que je n’ai appris que récemment, c’est plonger ! C’est mon chéri qui m’a appris, et en une semaine de plongeons à répétition, de conseils, de changement de méthodes, ça y était (le dernier dernier jour… pfiou !) !
Peut-être qu’apprendre avec un proche sera plus facile ! Quelqu’un qui ne te juge pas de base, qui est à l’écoute, et qui comprend ou connaît tes limites.
Je suis assez scandalisée que tu aies été laissée de côté pendant ta scolarité sur ce point… C’est très irresponsable de la part de ces personnes.
Mais je rejoins les autres commentaires : savoir nager, c’est important pour soi-même, mais ça peut aussi l’être pour les autres (les bébés/enfants surtout). Donc, si tu as l’occasion d’apprendre, pendant tes vacances à la mer par exemple (perso, je hais la piscine…), n’hésite pas ! Le B.A.BA sera suffisant !

le 14/03/2016 à 14h45 | Répondre

Fleur-Joséphine

Ouh là, Mademoiselle Bulle, tu plonges carrément? Waouh c’est encore le niveau au-dessus. Bravo!

le 14/03/2016 à 22h10 | Répondre

Eldoé

Mes parents étaient dans le même cas que toi! Ma mère a appris vers ses 25 ans avec un maitre nageur avec d’autres adultes qui étaient dans son cas.
Pour mon père, autre configuration. Ma soeur, quand ils lui ont imposé des cours de natation, a fait le deal suivant « ok mais que si papa apprend avec moi » (elle avait 5/6 ans max). Mon père a donc appris à nager avec des jeunes enfants. Mon père et ma sœur n’avaient pas la même progression (peur de sauter à l’eau et de la profondeur pour mon peur suite à une mauvaise expérience en piscine lors du service militaire).
Des expériences très différentes mais qui les ont mené tous les deux à faire de la natation en club (pour nous suivre avec ma soeur) pendant plusieurs années! (dans une ligne avec des gens de leur niveau, avec des ages divers et variés).

le 14/03/2016 à 17h11 | Répondre

Fleur-Joséphine

C’est génial cette histoire. Bravo à eux et merci à toi de nous l’avoir racontée. 🙂

le 14/03/2016 à 22h11 | Répondre

Mme Pétillante

Moi j’ai appris à nager à 16 ans et un peu à l’arrache donc je sais nager mais un peu n’importe comment ! Là je m’y mets un peu plus sérieusement car j’aimerais participer dans un futur lointain à un semi-triathlon et je me dis que ça serait quand même pas mal que j’apprenne enfin à nager dans les règles de l’art ! 🙂

le 14/03/2016 à 20h56 | Répondre

Fleur-Joséphine

ça va, tu ne sembles pas partir de trop loin. Si tu es motivée, je suis sûre que ça viendra vite. C’est courageux de se mettre des objectifs comme ça, bonne chance à toi!

le 14/03/2016 à 22h12 | Répondre

Camomille

En lisant ton article et tpis les commentaires je retrouve ce des profils que je croise régulièrement…
Je suis maître nageur et je suis toujours horrifiée de savoir que des personnes ont été jeté à l’eau par un MNS ou un animateur ou des parents ou autres et qu’ils ont peur de l’eau…
Ce que je peux te conseiller c’est de prendre des cours que ce soit pour ta propre sécurité voir celles de tes enfants…
Il m’est souvent arrivé de donner des cours de natation à des adultes aquaphobes ou qui ne savent tout simplement pas nager… Ces personnes je les ai toujours prise en individuel en étant dans l’eau avec elles et si possible quand la piscine était fermé au public afin qu’elles soient au maximum en confiance…
Essaie de trouver un maître nageur en qui tu peux avoir confiance, l’objectif est surtout que tu sois plus à l’aise que tu puisses aller là où tu n’as pas pieds et que tu puisses regagner le bord tranquillement même si t’es mouvements ne sont pas académiques!
Bon courage en tout cas!

le 15/03/2016 à 00h17 | Répondre

Freesia

Je comprends très bien, et je me retrouve dans cet article 🙂
Petite, j’ai jamais eu de cours en primaire ni rien ( et je ne suis jamais allée dans une piscine, simplement dans la pataugeoire aussi). On m’a « noyé » (pour rigoler) dans le bassin en boudin dans lequel on était l’été en terrasse mais je crois que ca m’a suffit et j’ai commencé à paniquer dans l’eau. Pourtant, on habitait en bord de mer. Donc on était souvent à la plage, mais je n’allais pas bien loin 🙂
Vers 13/14 ans, ma mère m’a offert un cours pour apprendre à nager; j’étais la plus vieille et de loin donc pas évident. Mais j’ai réussi à flotter sans avoir trop peur après ces heures intensives. Jen suis restée là pendant quelques années. En première et terminale, pour le bac de sport, on avait le choix entre deux modules (et pour éviter l athlétisme où j’étais sure de rater, j’ai choisi la piscine…). Me voilà donc au milieu des poissons du lycée. Crise d’angoisse dans les vestiaires, je n’arrivais pas à y aller. J’ai réussi le jour de l’examen du bac à m’immerger assez longtemps pour échapper au 0 pointé mais bon…

Mais, si je n’avais pas choisi la natation, jamais je n’aurais eu l’occasion de nager de toute ma scolarité au final.

Pendant des années, j’ai éviter l’eau sauf quand j’avais pied (et encore). Mais de plus en plus, je prends confiance en moi en me « forçant » à aller plus loin, plus longtemps … Mes proches sont tous au courant et interdiction de me mettre la tete sous l’eau !
Bizarrement, enceinte, j’ai ressenti le besoin de me mettre dans l’eau et j’ai fait de la natation. Ça m’a énormément aidé à relativiser, a mettre la tete sous l’eau sans peur etc. Peut être parce qu’une petite voix me disait de le faire pour bébé haha

J’espère que mes progrès continueront après la naissance !

(Comme quoi, parfois, on sait pas pourquoi mais on y arrive un petit peu plus qu’on aurait jamais pensé le faire)

le 16/03/2016 à 11h48 | Répondre

ninette

Coucou.Je ne sais pas nager car je n’ai tout simplement jamais été exposée à la natation, Jamais eu l’occasion d’apprendre.Je suis d’origine africaine, et j’ai grandi en Afrique.Chez nous on ne pense pas forcément qu’un enfant doit apprendre a nager ou à faire du vélo, que ça fait partie des choses à apprendre « naturellement » quand on est petit. Vivant en France maintenant, j’ai appris a faire du vélo à 29 ans sans honte ni gêne, en forêt.Je me suis pris des gamelles devant des petits de 12 ans mais ça m’amusait plus qu’autre chose.Pour la natation, ça viendra, je prendrai des cours des que possible car je pense aussi que ça peut sauver.En attendant, je n’éprouve aucune honte.Je considere que dans la vie, Rien n’est « fini » tant qu’on a la capacité d’apprendre…Si on a la chance de le faire plus tôt, tant mieux.Aujourd’hui, je vais au boulot à vélo et je suis en train de passer le code et l’été je vais au Lac plutôt qu’ à la mer….

le 23/03/2016 à 09h05 | Répondre

Lola

Bah moi j’ai peur car je me suis déjà parce que j’avais honte de dire que je savais pas nager et alors depuis ce jour la , la natation c’est pas trop mon truc..Maintenant mon sport c’est l’athlétisme 🙂

le 13/02/2017 à 08h07 | Répondre

Nawal

Bonjour Josephine.votre témoignage m’a tellement touché et j’ai eu même envie de pleurer j’ai juste imaginé ma petite fille de 6 ans écartée de ses camarades. …..c’est impardonnable pour les adultes responsables de votre sort,
Je suis comme vous je ne sais pas nager mais apres avoir eu mes deux filles j’ai eu un envi ardent de l’apprendre et le faire à mes filles aussi je ne sais pourquoi j’imagine tt le temps une scene de noyade pr une d’entre elle et moi qui ne pourrai rien faire ça me torture cette idée mais jen suis persuadée que je le ferai et vous aussi ,armez vous de courage patience et volonté tout est question de cerveau si on veut devenir des pro on pourrai tout est possible mais c’est la volonté qui diffère d’une personne à autre…
faite le et redonne le triomphe à cette petite fille qui est toujour en vous. …

le 06/03/2018 à 23h08 | Répondre

Nawal

J’espère pouvoir entendre de bonnes surprises sur vous je souhaiterais que vous relever le défi et apprendre à nager…
Respect.

le 03/04/2018 à 23h42 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?