Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Comment je vis mon engagement syndical


Publié le 18 janvier 2016 par Mademoiselle Violette

Je t’ai raconté comment j’en étais arrivée à me syndiquer et comment j’avais choisi mon syndicat. Ce n’était pas « par dépit », par tradition, ou parce que c’était le seul qui m’avait défendue quand j’en avais eu besoin, mais parce que je partageais ses convictions, ses valeurs et sa manière de faire. Mais je ne suis pas ici pour faire de la pub, alors motus sur le syndicat que j’ai choisi (mais je te rassure, j’assume tout à fait mon choix).

J’ai donc adhéré, et j’ai reçu ma carte quelques jours plus tard. J’étais officiellement adhérente. J’aurais pu en rester là, mais tu te doutes que si je suis venue te parler de mon engagement, c’est que j’ai décidé d’aller plus loin !

Réunion d'entreprise

Crédits photo (creative commons) : John Benson

Connais-tu les IRP, les Instances Représentatives du Personnel ? Pour faire court, il y a :

  • les délégués du personnel (DP), chargés de veiller à l’application des textes règlementaires existants,
  • les membres du conseil d’établissement (CE), qui s’occupent de la stratégie et de la vie économique et sociale de l’entreprise,
  • les membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), instance qui, comme son nom l’indique, s’occupe de l’hygiène, de la sécurité et des conditions de travail au sein de l’entreprise.

Les membres du CE et les DP sont élus par le personnel. Les membres du CHSCT sont choisis par les membres du CE et les DP.

En plus de ces personnes-là, on trouve des représentants syndicaux, présents au CE et au CHSCT. Ils sont désignés par chaque syndicat représentatif (c’est-à-dire qui a eu au moins 10% de votes au premier tour des élections des membres du CE).

Voilà pour le tableau. Dans mon entreprise, les élections CE et DP auront lieu fin 2016. Dans presque un an, donc. J’ai beaucoup discuté avec mon délégué syndical (le représentant de mon syndicat dans mon entreprise), et j’ai décidé d’être présente sur les listes électorales. Oui, mais avant ça ?

Eh bien, figure-toi que le représentant syndical du CE part à la retraite ce mois-ci. Il lui faut donc un ou une remplaçant(e). Et ce sera moi ! Premiers pas dans le grand bain très bientôt ! Je serai à ce moment-là très officiellement militante, et ça me permettra de confirmer (ou pas) ma volonté d’être sur les listes électorales.

J’en ai aussi profité pour commencer à me former. Nous avons la possibilité de faire un stage de découverte du syndicalisme. J’en ressors juste et, pour tout te dire, j’ai vraiment adoré ! Nous avons pu faire le point sur les IRP, mais également sur les valeurs du syndicat auquel j’ai adhéré et sur mon engagement. Une vraie bouffée d’air ! Je ferai d’autres formations au cours de l’année, notamment sur le rôle du CE et celui des DP.

J’ai rencontré durant ces trois jours des personnes qui partagent mes envies, mes idées. Et ça aussi, c’est un vrai plaisir ! De quoi construire un vrai réseau au sein de l’entreprise, en dépassant les limites de mon unité. Et comme nous sommes tous débutants, nous pouvons garder contact et échanger sur nos parcours militants.

Bref, tu le vois, jusque là, mon engagement se passe pour le mieux ! Je pense que j’ai trouvé ce qui me plaisait, et ça me donne une raison de plus d’être heureuse d’aller bosser…

Et toi ? Tu t’es engagée au sein d’un syndicat ? Comment ça s’est passé ? Comment vis-tu tout ceci au quotidien ? Viens en discuter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

Madame Fleur (voir son site)

Je trouve que c’est très intéressant de savoir un peu comment ça se passe. J’espère que quand tu auras quelques mois de remplacement à ton actif, tu viendras nous raconter 🙂

le 20/01/2016 à 09h21 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?