Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Dips roquefort noix : la sauce parfaite pour faire trempette avec tes légumes à l’apéro


Publié le 5 septembre 2014 par Anne Delacour

Quand j’invite des gens, je fais souvent des apéros garnis, ceux qu’on appelle aussi apéro dînatoire parce que ça de donne une bonne excuse pour éviter de servir à dîner.

C’est rapide, facile et ça permet aux gens qui arrivent en retard de ne pas louper l’apéro. (Ceux de mon entourage qui se reconnaîtront… se reconnaîtront.)

Enfin, quand je dis rapide, c’est pas tout à fait vrai. Effectivement, si tu vas au supermarché ou dans une chaîne de produits surgelés, tu peux trouver de quoi faire un apéro garni super rapidement. (Si tu ne comptes pas le trajet. Et la queue pour payer. Et le temps passé à déballer tout des boites en cartons. Et le temps passé à sortir les poubelles ensuite.)

Mais comme je préfère cuisiner que passer mon temps chez Picard, j’aime bien faire un maximum de choses moi-même. Et notamment, je fais toutes les trempettes.

Oui, tu sais, ces sauces dans lesquelles on trempe les légumes ? Chez moi, on appelle ça des dips, rapport au fait que c’est aux USA que j’ai appris leur existence, mais il paraît qu’en français de France, on dit « sauce ». Apparemment, impossible de différencier la sauce du bœuf bourguignon de la sauce pour les légumes à l’apéro avec un seul mot générique… Pour ZE peuple de la gastronomie, personnellement, je trouve ça étrange.

Mais trêve de considérations linguistiques, passons à la recette !

Dip sauce roquefort noix pour légumes apéro

Cette recette de dips au roquefort et aux noix est très facile et rapide. (Si tu ne comptes pas les courses. Et le nettoyage. Et la lecture de ce billet qui commence à être bien long pour juste une petite recette de rien du tout.)

Ingrédients

  • 20cl de crème fraîche épaisse
  • 100g de roquefort
  • 2 poignées de cerneaux de noix
  • 1 demi-botte de persil hâché
  • lait (optionnel)

Préparation

Étaler les cerneaux de noix sur une plaque allant au four. Enfourner 5 min dans un four chaud (200°C) pour les faire toaster. Laisser refroidir, puis hacher. Cette étape est facultative, mais le petit goût de noix toastée donne quelque chose de tellement meilleur que ça vaut largement les 5 minutes supplémentaires !

Écraser le roquefort à la fourchette, y ajouter la crème fraîche et mélanger jusqu’à obtention d’une consistance homogène.

Si la consistance est un peu trop épaisse (cela arrive parfois, en fonction de la consistance du fromage et de la crème fraîche, qui ne se valent pas tous, non madame !), tu peux ajouter un peu de lait pour délayer tout ça. Mais attention, ça doit rester assez épais pour tenir sur ton bâtonnet de carotte. L’objectif n’est pas de faire de la soupe de roquefort. (Quoique, maintenant que j’y pense, ça ne doit pas être mauvais, la soupe de roquefort…)

Persil haché pour sauce roquefort noix

Ajouter le persil et les noix hâchées, mélanger et servir avec des bâtonnets de carottes, de céleri branche, des morceaux de chou-fleur et de brocoli, des tomates cerises ou encore des gressins.

Et voilà ! Tu es fin prête pour accueillir les invités qui sont à l’heure et attendre ensemble ceux qui sont en retard.

Toi aussi, tu veux proposer une recette ? C’est par ici !

Commentaires

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?