Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon voyage autour du monde – partie 10 : le Vietnam


Publié le 3 décembre 2015 par MlleMora

Globetrotteuse t’a déjà parlé du Vietnam, alors je ne te redirai pas ce qu’on peut y voir et y manger : elle l’a très bien expliqué dans son article ! Nous sommes allés à peu près aux mêmes endroits qu’elle, avec en plus la ville de Da lat dans la montagne : l’ambiance y est plus fraîche et très française.

Je voulais tout de même parler du Vietnam, car j’ai vraiment beaucoup apprécié ce pays aux multiples facettes (même si c’est dans ce pays que je suis tombée malade la seule fois du voyage !).

vietnam

vietnam

Il faut bien comprendre que le Vietnam a une histoire chargée de colonisations et de guerres. Les Vietnamiens sont encore très affectés par la guerre avec les États-Unis, la domination chinoise, le communisme et, dans une moindre mesure, la guerre d’Indochine à l’époque de nos grands-parents. Ces éléments historiques expliquent aussi le découpage du pays : le Nord a une culture très chinoise, tandis que le Sud se rapproche plus culturellement du Cambodge. Enfin, le Vietnam reste un pays pauvre.

En arrivant par le Cambodge, nous n’avons pas senti beaucoup de différences, à part l’écriture que nous pouvions comprendre (les Français ont imposé leur alphabet aux Vietnamiens, alors qu’ailleurs en Asie du Sud-Est, tous les alphabets sont illisibles pour nous !) et la cuisine beaucoup plus parfumée. Nous avons eu le sentiment que le Vietnam et le Cambodge avaient de nombreux points communs.

Colorée Ha Tien vietnam

nourriture vietnamienne

Nous n’avons pas eu l’impression d’être plus sollicités en tant que touristes au Vietnam qu’ailleurs. Peut-être parce que nous avions l’habitude, étant en Asie depuis déjà trois mois ! Les sollicitations ne nous atteignaient plus, ça faisait partie du jeu (et les Vietnamiens restent des petits joueurs à côté des Indiens !). Pour nous, rien de neuf à l’horizon.

Mais en remontant vers le Nord, les expressions et les attitudes ont changé. Plus on approchait du Nord, plus on avait l’impression d’être en Chine. Les gens étaient beaucoup plus rudes, bougons… Plus durs à la négociation, aussi.

ville vietnam

scooters eu Vietnam

Et, il faut le reconnaître, le Français n’est pas le touriste préféré des Vietnamiens (ni des autres pays, d’ailleurs). Radin, râleur, peu enclin à parler anglais, le Français a une sale réputation à travers le monde. On en a vu quelques uns qui répondaient parfaitement à ces critères. Nous-mêmes, nous nous surprenions parfois à nous montrer râleurs ou à ne pas vouloir payer tel ou tel truc…

Ce n’est pas parce que certaines rues portent encore des noms français à Ho Chi Minh que les Français sont les bienvenus. Les Français ont colonisé, imposé leur culture, asservi le Vietnam… Ça laisse des traces ! Encore aujourd’hui, si certains vieux Vietnamiens parlent un peu français, et évoquent cette époque avec émotion, d’autres en gardent surtout un souvenir négatif !

rue vietnam

Bref, nous avons balayé devant notre porte avant de commencer à trouver les Vietnamiens inhospitaliers (et puis, comme on avait eu l’expérience de la Chine avant, on comprenait beaucoup mieux les attitudes). On les a pris comme ils étaient, et tout s’est très bien passé pour nous. Mis à part des chauffeurs de bus qui trafiquaient on-ne-sait-quoi, on n’a eu aucun problème avec les Vietnamiens. Mais c’est vrai que les touristes français qu’on a croisés étaient tous déçus de l’accueil, s’attendant à la même chose qu’en Thaïlande.

Alors si toi aussi, un jour, tu veux aller au Vietnam, qui est vraiment un superbe pays, fais abstraction de l’apparente rudesse des Vietnamiens. Des choses qui nous choquent ne les choquent pas du tout, et vice versa.

Il ne faut jamais oublier que pour eux, nous sommes des touristes occidentaux, donc riches. C’est ainsi qu’ils nous voient, de la même façon que nous voyons les milliardaires chinois à Paris comme des gogos venus dépenser des milliers d’euros chez Louis Vuitton. C’est pareil, sauf qu’ils n’ont pas Louis Vuitton. Ils ont des restaurants, des hôtels, des souvenirs de vacances et des tours en bateau.

restaurant vietnam

bateau vietnam

C’est normal qu’ils essayent d’améliorer leurs conditions de vie comme ils peuvent. Si ça passe par nos porte-monnaie, eh bien, c’est ainsi. Je pense que ce n’est pas eux qu’il faut blâmer, mais un système qui enfonce les plus pauvres et enrichit les plus riches. Dans ce cas précis, les riches, c’est nous, puisque nous avons pu prendre l’avion pour nous rendre ici. Eux, bien souvent, ils n’ont même pas fait le tour de leur propre pays…

mer vietnam

Toutes photos : Photos personnelles

Budget (en 2011)

Pour 23 jours : 770€ (deux personnes, en mode routard, et sans les billets d’avion).

Et toi ? Tu as visité le Vietnam ? Tu as aimé le pays ? Ou l’accueil des Vietnamiens t’a déplu ? Viens en discuter…

Toi aussi, tu veux partager un récit de voyage ? C’est par ici !


Pssst ! Accueillir des voyageurs chez toi et gagner un complément de revenus, ça te tente ? Deviens hôte sur Airbnb !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Pétillante

On n’a plus besoin du Lonely Plante grâce aux chroniqueuses de Sous Notre Toit !! 🙂
Merci pour ce récit riche en explications. Je ne connaissais pas du tout cette facette de l’histoire, donc je note dans un coin de ma tête si on décide d’y aller un jour 😉

le 03/12/2015 à 07h25 | Répondre

MlleMora

Hihi merci !
Je ne suis pas experte mais j’aime bien connaitre un peu l’histoire du pays pour mieux comprendre quand j’y suis, surtout lorsque la culture est éloignée de la mienne !

le 04/12/2015 à 13h59 | Répondre

Raphaelle

Hello Mlle Mora!
Tiens c’est marrant je reviens tout juste d’un voyage vietnam/cambodge et mon expérience était complètement différente!
Autant le cambodge nous a paru difficile (pauvreté et saleté relative, sensation de malaise par rapport aux enfants des rues par exemple, beaucoup de solicitations et sentiment d’être cantonné plus ou moins à des endroits/expériences « pour touristes », arnaques)..Autant au contraire le vietnam nous a paru hyper acceuillant et les gens adorables, surtout à Hanoi (au nord donc).Très acceuillants et pleins d’humour, très peu insistants à la solicitation et faciles à la négociation justement 🙂 Nous avons aussi trouvé la nourriture excellente par rapport au Cambodge et avons énormément appréciés pouvoir « vivre les villes » avec les gens locaux, boire des bières au coude à coude dans des micro échoppes de rues improvisées par exemple 🙂 pour nous c’était plus dur au cambodge, probablement car le cambodge étant plus pauvre que le vietnam.. la vie « vibrante » des villes était aussi beaucoup plus « rassurante » question sécurité (pas de soucis pour sortir le soir par exemple, les rues étaient pleines de familles) Certes nous sommes Belges donc ça a peu être aidé en ce qui concerne les frustrations coloniales!

Hate de lire la suite de ton voyage en tout cas!

le 04/12/2015 à 13h18 | Répondre

MlleMora

Merci pour tes ressentis, c’est sympa de partager !
Effectivement, le Vietnam est moins « dur » au niveau de la pauvreté c’est sûr ! Je n’en ai pas parlé dans l’article, mais c’était beaucoup plus facile de se déplacer et de communiquer au Vietnam !
Il est vrai qu’au Cambodge, il faut s’éloigner du « hub » touristique pour en plus en profiter, on trouve moins la pauvreté des enfants dans les campagnes. Je comprends ton ressenti, autour d’Angkor notamment c’est assez difficile à vivre.

le 04/12/2015 à 13h58 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?