Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon voyage autour du monde – partie 7 : la Chine


Publié le 1 octobre 2015 par MlleMora

Deuxième choc culturel de notre voyage : la Chine.

Nous avons commencé de façon assez soft par Hong Kong, la ville très anglaise. Tout le monde parle anglais, buildings et centres commerciaux composent la ville. Personnellement, je n’ai pas eu de coup de cœur pour Hong Kong (il y faisait tellement chaud, aussi, ça n’a pas aidé !), mais ce n’est pas désagréable d’y être.

Vue de jour sur la baie de Hong Kong

Après avoir obtenu notre visa pour entrer en Chine (Hong Kong bénéficiant encore à cette époque d’un statut particulier), nous avons continué notre périple dans le sud de la Chine.

P1030684

Être en Chine, c’est un peu comme être sur une autre planète. Et dans l’histoire, les aliens, c’est nous. C’est d’ailleurs le terme utilisé en anglais pour traduire « étrangers » sur leurs panneaux d’information. Le ton est donné.

Ombrelle Chine

P1030825

Comment expliquer ce que nous avons vu et ressenti sans tomber dans les clichés ? C’était sans doute l’expérience la plus insolite de tout notre voyage. Il nous a fallu totalement oublier d’où nous venions, nos conventions, nos réflexes, nos croyances… Les Chinois n’adhèrent à rien de ce que nous considérons comme « bien ».

Alors, oui, dans la rue, il n’est pas rare d’entendre un raclement de gorge suivi d’un gros mollard craché nonchalamment sur le trottoir, ou dans un buisson pour les plus « polis ». Les Chinois considèrent qu’il faut expulser de son corps les choses qui sont impropres. Du coup, cracher n’a rien de malpropre, au contraire.

(A priori, cette tendance va en diminuant, surtout depuis les JO de Pékin : le gouvernement ne voulait pas que les touristes étrangers aient une mauvaise image de la Chine. Des campagnes d’information demandaient aux Chinois de ne pas cracher n’importe où, ou d’être plus courtois dans les transports.)

La fameuse place Tienamen, témoin des terribles événements de 89...

P1040111

Plus que des paysages, nous avons découvert les Chinois, leurs habitudes, leurs pratiques. C’était assez déstabilisant.

Les scooters électriques roulent partout : route, trottoirs, passages piétons, tout est permis. Quand le petit bonhomme était vert, on se faisait quand même klaxonner parce qu’on avait le malheur de traverser alors que des voitures tournaient ! On a appris à se faufiler entre les voitures, et à le prendre à la rigolade.

Dans les restos, on se débrouillait pas trop mal. On a vite compris que lorsque nous parlions, ça les déstabilisait plutôt qu’autre chose. Il vaut mieux montrer du doigt pour être sûr qu’on s’est bien compris.

Ici, on dévisage beaucoup, ce n’est pas « inconvenant » de le faire, c’est comme ça. Une fois la curiosité satisfaite, les gens retournent à leurs occupations. Le visage ébahi des enfants était aussi amusant, ainsi que les « coucou » qu’ils nous faisaient de loin.

P1040290

Nous avons fait un voyage de trente-cinq heures en train, qui nous a permis de nous imprégner de la culture chinoise et de réellement l’apprécier. Après ce voyage, plus rien ne nous étonnait (bon, je ne dis pas qu’il faut faire un voyage de trente-cinq heures en train pour comprendre la Chine, hein !).

Nous sommes bien sûr allés à Xian, pour découvrir la fameuse armée de terre cuite. Et à Beijing, nous sommes allés à la grande muraille de Chine. Des sites vraiment majestueux.

Muraille et armée de terre Chine

J’ai beaucoup aimé la Chine, et je suis certaine qu’aujourd’hui, elle ne ressemble déjà plus à ce que nous avons pu voir : beaucoup d’endroits étaient en construction quand nous y étions. J’aimerais bien y retourner dans quelques années, pour voir tout ce qui a changé.

Le fameux nid d'oiseau

J’espère seulement que les meilleures conditions de vie promises par le gouvernement arriveront pour tous, et pas seulement pour les plus aisés. La Chine compte beaucoup de millionnaires comme on aime à l’entendre, mais elle compte aussi énormément de pauvres dans ses campagnes, bien souvent oubliés.

Toutes photos : Photos personnelles

Budget

En 2011, pour 30 jours, nous avions compté 36€/jour pour deux personnes. Nous avons donc dépensé 1080€ environ (sans le billet d’avion, bien sûr).

(Pour le coup, ça ne doit plus du tout être d’actualité, je pense que c’est plus cher maintenant.)

À savoir : presque tout se négocie en Chine, ne te contente pas d’accepter le prix demandé. C’est une habitude à prendre, de négocier, par contre : un Chinois ne te fera jamais le même tarif qu’il ferait à un Chinois. Il faut garder à l’esprit que pour eux, nous sommes des touristes riches.

Et toi ? Tu aimerais visiter la Chine ? Tu y es déjà allée ? Tu as aussi vécu ce choc culturel ? Raconte !

Toi aussi, tu veux partager un récit de voyage ? C’est par ici !

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Fleur-Joséphine

Les photos sont superbes! Je suis sous le charme des photos sur l’eau. C’est où exactement?
Je ne rêve pas d’aller en Chine (pour des tas de raisons!) mais je me dis que les paysages doivent être très beaux.

le 01/10/2015 à 09h28 | Répondre

MlleMora

Merci !
La 1ère photo, c’est Hong Kong
Les 2. 3 et 4 c’est à Guillin, dans le sud de la Chine avec la fameuse rivière Li. C’est une région très agréable.
Il y a beaucoup de paysages superbes que l’on voit surtout lorsqu’on prend le train.

le 01/10/2015 à 12h05 | Répondre

Madame Nounours

Très sympa cet article sur la Chine. Avec mon mari nous avons pris une compagnie aérienne chinoise pour aller au Japon et avons fait une escale à Pékin et Shangai et c’est vrai que nous avons été très surpris par le fait que les chinois qui étaient avec nous mollardait souvent mais grâce à ton article, je constate que c’est quelque chose qui fait partie des us et coutumes de leur pays. J’ai une amie dont le mari est originaire de Hong Kong qui m’a fait la même remarque au sujet de son ressentie sur l’île et n’a pas adhéré à 100%.

le 01/10/2015 à 10h38 | Répondre

MlleMora

Oui, c’est vraiment surprenant au départ, et puis quand on comprend que c’est ainsi qu’ils fonctionnent, on accepte mieux !
Hong Kong est assez particulier et même si elle est redevenue chinoise, elle garde un statut particulier et j’ai trouvé que ça se ressentait.

le 01/10/2015 à 12h09 | Répondre

Christelle

Oh la Chine ! Je suis allée à Pékin en 2009 lors d’un échange universitaire et je suis vraiment tombée amoureuse de cette ville ! C’est vrai que ça n’attire pas forcément comme pays mais vraiment j’ai adoré, les sites historiques sont magnifiques, la nourriture est vraiment bonne (rien à voir avec celle des restaurants chinois de chez nous…) et les gens sont accueillants. J’ai vraiment hâte de pouvoir y retourner un jour…

le 01/10/2015 à 12h35 | Répondre

MlleMora

ça fait plaisir de voir quelqu’un qui a aimé la Chine ! Nous avons bien mangé à Pékin, mais pas partout, ça change vraiment d’une région à l’autre et ce n’est pas la gastronomie chinoise qui nous aura le plus charmé… 🙂
Et comme tu le dis, les restaus chinois de chez nous font rarement de la cuisine chinoise !

le 01/10/2015 à 13h42 | Répondre

Nya (voir son site)

Gniii encore de bons souvenirs ! Je suis allée à Hong Kong en 2008 pour retrouver une ancienne colocataire, et en Chine continentale en 2010 pour le mariage d’une amie chinoise.
J’ai aimé les deux ! Hong Kong est une bonne introduction, je recommande effectivement de commencer par là car le dépaysement, certes présent, est moindre qu’à Pékin.
Pour le deuxième voyage, on avait visité Xi’An (ville où se tenait le mariage), les monts du Ciel, Luoyang pour aller au monastère de Shaolin, Pingyao (d’ailleurs c’est là où a été prise la troisième photo avant la fin, non ? Ça y ressemble fort 😉 ), Datong pour les Bouddha géants de Longmen et enfin Pékin… le tout par nous-mêmes ! On était un petit groupe d’amis, ça rend les moments WTF un peu plus drôles ! J’ai fait deux ans de chinois à la fac mais mes souvenirs étaient loin ; impossible de parler mais je pouvais écrire le nom des villes et 2-3 trucs, pratique pour négocier avec les taxis. Par contre, il nous est arrivé de nous retrouver en taxi sans avoir la MOINDRE idée d’où on allait, et dans ces cas-là on est bien contents d’être en groupe.

Anecdotes :
-le crachat partout… c’est une réalité. Dans un voyage en car longue distance, les gens crachaient… entre leurs pieds. Dans ces cas-là, on essaie de rester digne et impassible…
-Mon homme, du haut de son 1,92 m, était une star ! À Pingyao, les Chinois l’arrêtaient pour se prendre en photo avec lui… On a des photos rigolotes dans notre collection désormais !
-il nous est arrivé de commander en aveugle au restaurant 😀 Pas de menu en anglais, pas d’images sur le menu… Bon ben on choisit au prix alors… Je ne suis même pas sûre de savoir ce qu’on a mangé ce jour-là !
Globalement, les Chinois m’ont semblé assez indifférents à nous autres Occidentaux, mais serviables si on sollicitait leur aide.

Je voulais aller à Guilin mais à l’époque ce n’était pas facile depuis Hong Kong. Vous aviez pris l’avion ou un car longue distance ? Ce sera pour un autre voyage, comme souvent, j’adorerais y retourner (ah, l’Asie, je suis sous le charme !).

le 01/10/2015 à 14h57 | Répondre

MlleMora

Oui c’est bien Pingyao sur la 3ème photo avant la fin !
Le restau à l’aveugle, c’est clair que y a pas le choix si tu veux manger ! Ce sont des souvenirs marrants !
Ah oui, ça ne m’étonne pas que ton homme soit passé pour une star !
Une fois, on s’est retrouvé à signer des « autographes » à une classe d’enfants qui voulaient avoir l’écriture occidentale sur leurs carnets ! ils étaient morts de rire en nous voyant écrire si bizarrement pour eux !
Pour Guillin, il me semble qu’on a dû prendre le train + le car si je me rappelle bien. On n’a pas pris l’avion à l’intérieur du pays.
Oui, l’Asie c’est super, c’est le dépaysement total !

le 01/10/2015 à 15h45 | Répondre

Pauline

Je suis allée 2 semaines en Chine à l’automne 2013 (Shanghai, Pékin et Xi’an). Comme toi j’ai eu beaucoup de mal avec la culture chinoise, les gens qui te bousculent, qui te poussent, la suprématie des véhicules motorisés sur les piétons… Avec le bruit, le monde et la pollution je le suis vraiment sentie oppressée. De plus je n’ai vraiment pas apprécié la nourriture!
J’ai préféré Pékin qui conserve de nombreux vestiges « traditionnels » a Shanghai qui est tellement occidentalisée…
Sinon j’ai aimé l’extravagance du pays, que ce soit les villes, les paysages, les bâtiments… De plus je le suis sentie vraiment en sécurité. J’ai aimé aussi visiter les campagnes. Le contraste avec la ville est saisissant.
Et tout comme toi, on s’est beaucoup fait prendre en photos, deux blondinettes aux yeux bleus, je pense qu’ils n’avaient jamais vu ça en « vrai » ?
En Bref j’en garde un souvenir mitigé, heureuse de l’avoir vu mais je n’y retournerais certainement pas… Le choc culturel a eu raison de moi!!!

le 01/10/2015 à 18h10 | Répondre

MlleMora

Oui c’est un sacré choc culturel ! je ne suis pas allée à Shangaï, mais je ne suis pas certaine que ça m’aurait plu…
Pour la nourriture, ça dépend vraiment d’où tu tombes, parfois il y a des trucs super bons, et parfois, rien qui ne peut convenir à nos papilles !
J’y retournerai volontiers par contre, pour voir l’évolution. Nous avons fini notre tour du monde avec l’Inde, et là… c’est le plus gros choc culturel de notre voyage, pas sûre que j’y retourne un jour…

le 02/10/2015 à 13h38 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?