Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Coudre – Partie 1 : comment débuter


Publié le 3 décembre 2019 par Colombine

Il y a 6 ans, Mon Chéri m’a fait l’un des plus beaux cadeaux possibles : une machine à coudre ! Elle m’a permis de développer ce qui est désormais une passion pour moi : la couture. Je n’ai jamais pris de cours et j’ai tout appris en autodidacte. Si tu es dans ce cas, je vais t’expliquer un peu comment les choses se sont passées pour moi.

Pourquoi coudre ?

Il y a 6 ans donc, j’étais dans une période un peu compliquée pour moi. J’ai eu besoin de m’évader et de trouver une activité qui me change l’esprit. J’aurais pu me mettre au sport, à la musique, au jardinage… Mais c’est surtout pouvoir créer quelque chose de mes mains, quelque chose d’utile et qui reste était ce qui me poussait surtout.

Crédits photo (creative commons) : Volha Flaxeco

J’avoue qu’encore aujourd’hui je ne sais pas pourquoi j’ai privilégié la couture par rapport à une autre activité. Ou plutôt si : j’ai d’abord tenté l’origami. C’est joli et sympathique mais l’intérêt est limité. Le tricot me semble limité également. Je ne suis pas fan du scrapbooking. La couture permet de varier les plaisirs : accessoires, vêtements, sacs, rideaux… Bref, on peut faire énormément de choses ! Mon but était d’arriver à me coudre des vêtements.

Avant de me lancer

Un sujet m’intéresse ? Mon réflexe est systématiquement de lire ce que je trouve à ce sujet. J’ai fait la même chose pour la couture. Je ne voulais pas me lancer si je ne comprenais pas la théorie ou si je ne m’en sentais pas capable. Donc avant d’acheter une machine et tout le matériel je me suis renseignée.

Si tu débutes, je te conseille cet excellent ouvrage : Coudre à la machine : le B.A BA pour débuter en couture de Kate Haxell. Il est complet et surtout simple et bien illustré.

Pour ma part, j’ai également acheté L’Encyclopédie de la couture. Il est complexe et poussé. Ce n’est pas forcément un ouvrage facile d’accès mais il est complet et je m’y réfère régulièrement.

La chance que j’ai eue, c’est d’avoir une médiathèque bien fournie en ouvrages sur la couture près de chez moi. J’ai ainsi pu regarder énormément de modèles, me plonger dans beaucoup d’ouvrages différents et donc de n’investir que dans les livres qui m’intéressaient ou qui n’étaient pas disponibles. Donc un conseil : va voir à côté de chez toi, tu peux être surprise !

Au début

Sache qu’avant de commencer la couture, je n’avais jamais fait autre chose que coudre un bouton (et encore, j’avais plutôt tendance à demander à ma maman ou ma belle-maman). Donc oui, n’importe qui peut coudre !

Après avoir lu les livres sur la théorie, j’ai regardé des tutos sur Internet (très utile !).

J’ai en parallèle acheté un livre avec des modèles vraiment basiques pour commencer. J’ai choisi Ma petite couture de Sophie Bouger. Je l’ai trouvé agréable car la présentation est jolie et de chaque projet bien expliquées. Les modèles simples mais que l’on peut décliner et surtout avec des modèles variés (vêtements bébé et adulte, accessoires). Mes premières réalisations viennent de cet ouvrage.

J’ai également beaucoup écumé Internet pour trouver des tutoriels et des modèles simples à réaliser. J’ai aussitôt adopté celui-ci pour une trousse à crayons simple. Encore aujourd’hui, celle que j’ai cousue à mes début est utile. C’est d’ailleurs ce modèle que j’ai utilisé pour apprendre à coudre à ma nièce et à Belle-fille (qui en a réalisé 2). Je te conseille également celui-ci pour réaliser une corbeille en tissu.

J’ai toujours fait selon mes envies et j’ai augmenté la difficulté au fur et à mesure. Je reconnais que je suis très prudente car je n’aime pas gâcher du tissu et à cause de cela j’ai avancé lentement (mais sûrement) dans mon apprentissage. Je te conseille de ne pas avoir peur et de te lancer : si le projet est raté, tu pourras toujours garder le tissu pour faire des chutes qui sont toujours utiles.

La prochaine fois, je te donnerais plus de renseignements et de conseils sur le matériel à avoir.

—–

Et toi, aimes-tu coudre ? Comment as-tu appris ?

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Vee

Je plussoie (ça se dit 😀 ?) mille fois le fait de ne pas craindre de se tromper : je couds depuis que je suis petite et franchement dans tout ce que j’ai fait, il y a bien 90% de projets ratés !

Du coup par contre, je n’ai aucune idée de comment j’ai appris (enfin si, avec ma grand-mère, mon père et des centaines d’heures de désoeuvrement comme on n’en a qu’avant 20 ans, mais de ce fait je connais pas les termes techniques ni les manières de faire « standard »), donc je serais bien en peine de conseiller quelqu’un qui voudrait commencer, et pour je trouve ton article très bien fait !

le 03/12/2019 à 07h34 | Répondre

Vee

*et pour ÇA je trouve (les correcteurs de portable qui mangent les mots, argh!)

le 03/12/2019 à 07h36 | Répondre

Colombine

C’est rare qu’un papa apprenne à coudre à sa fille ! Ça doit te faire de bons souvenirs.

le 04/12/2019 à 11h03 | Répondre

Virg

Je plussoie également (si, si ça se dit 😉 ). J’ai hérité de la machine de la grand-mère de mon mari et de tout son matos. Du coup, je me suis offert un cours à domicile tout simplement pour me faire expliquer touuuuut ce que j’avais entre les mains. En revanche, je l’utilise très peu pour l’instant car idéalement pour se concentrer c’est la sieste de bébé. Or, le bruit la réveille. Donc en attendant qu’elle soit assez grande pour rester à côté de moi pendant que je couds, je me suis mise au tricot. Je pense que toutes les techniques (tricot, crochet, coudre) servent. Au final, tu ne fais pas un ouvrage crochet avec une machine à coudre et inversement. Je peaufine les grosses aiguilles et je passe sur les petites dès que possible ! 😉
Je garde tes livres en référence, j’ai le même réflexe que toi : une question = un bouquin 😉

le 03/12/2019 à 08h24 | Répondre

Colombine

Concernant le bruit, j’avais le même souci quand Belle-Fille était petite. J’avais pris l’habitude pendant les siestes et le soir de ne pas utiliser la machine mais de recopier les patrons, découper le tissu, faire les finitions à la main. Je ne perdais ainsi pas de temps sans gêner son sommeil.

le 04/12/2019 à 11h07 | Répondre

Rusalka

Je me suis aussi mise à la couture en autodidacte.
Ma mère cousait quand j’étais petite, mais elle ne m’a expliqué que quelques points à la main (point arrière, ourlet invisible), avec la machine, j’ai tout cherché sur Internet (blogs, vidéos, discussions) puis dans quelques livres empruntés à la bibliothèque puis achetés si je les trouvais complets.
Maintenant que j’ai un atelier où la machine est toujours à disposition, je peux en plus m’y mettre facilement dès que j’ai un peu de temps !

le 03/12/2019 à 08h40 | Répondre

Colombine

L’atelier couture est prévu chez nous mais pas tout de suite malheureusement. C’est mon rêve !

Ma maman cousait mais ne m’a rien appris à ce niveau là. J’avoue que c’est surtout car je n’ai rien dit quand je me suis lancée, j’ai eu trop peur de me planter et de ne pas arriver à faire quelque chose de correct.

le 04/12/2019 à 11h30 | Répondre

Madame Fleur

J’ai commencé la couture assez récemment mais cela m’a tout de suite énormément plu.
Pour progresser j’ai choisi de prendre des cours car je ne comprends bien qu’en faisant quand on me montre.
Et c’est vrai que tu progresses vraiment vite c’est hyper gratifiant.
Et j’ai le même conseil que toi, il faut tenter des choses ce n’est pas grave si c’est raté, on apprend de ses erreurs.
Ma grand mère était couturière et je regrette vraiment de ne pas m’être découverte cette passion plus tôt. Elle aurait sans doute pu m’apprendre plein de choses.
Mais quelque part je me dis que je lui rends hommage comme ça.

le 03/12/2019 à 09h30 | Répondre

Colombine

Ma grand-mère aussi était couturière, et je ne l’ai appris que récemment.

C’est vrai qu’on progresse vite si on est assidue. Je n’ai jamais pris de cours malheureusement car il n’y a pas de possibilité là où je vis. Mais maintenant que je maîtrise bien j’avoue que ça me tente vraiment, 1/pour vérifier s’il n’y a pas des méthodes plus simples ou plus conventionnelles que la mienne (je ne sais jamais si je fais bien) et 2/pour progresser car j’ai l’impression d’arriver à une limite. Par exemple, pour les pantalons et le montage de la braguette ou pour les manteaux…

le 04/12/2019 à 11h38 | Répondre

Rusalka

Pour le montage des braguettes, je suis les consignes et schémas de mon Guide de la couture Burda.
Il m’arrive même de changer le zip d’un pantalon en bon état avec les conseils de montage de ce livre.

le 04/12/2019 à 20h42 | Répondre

Colombine

Je sais qu’il y est à la médiathèque, je vais l’emprunter. Merci pour cette référence. Il est assez clair comme guide ? Parfois Burda c’est un vrai casse-tête à comprendre…

le 05/12/2019 à 09h15 | Répondre

Rusalka

Je l’utilise pour remplacer les explications des patrons Burda (pochettes ou magazines), car le texte est plus clair et il est illustré !
N’hésite pas à le feuilleter pour te faire une idée, mais c’est un achat que je ne regrette absolument pas.

le 06/12/2019 à 19h32 |

Doupiou

Merci merci merci !
Ma maman m’a offert une machine à coudre il y a quatre ans et je ne l’ai jamais touché.
J’attends patiemment qu’elle me donne des cours car je suis très nulle de mes dix doigts et je ne sais pas du tout utiliser une machine.
Mais les magnifique patrons de robe ou de vêtements pour enfants me font tellement envie…

le 03/12/2019 à 11h28 | Répondre

Colombine

Pour l’utilisation de la machine, ce n’est pas compliqué. Pour preuve, quand j’ai reçu la mienne, Belle-Fille (7 ans à ce moment-là) qui avait vu sa mamie en utiliser une me donnait des conseils (pas tous judicieux, mais elle avait compris le principe).

Quant aux vêtements d’enfant, c’est par ça que j’ai commencé. Il y a plein de patrons vraiment simples, et en plus ça demande peu de tissu.

le 04/12/2019 à 11h42 | Répondre

Welna

Au tricot aussi on peut faire plein de choses ! Bon, effectivement, pas trop de pantalons/jupes pour les adultes, le bémol, c’est le temps nécessaire pour faire une pièce … Du coup, la couture me tente énormément, mais je ne sais pas pourquoi, je fais un gros blocage … Il faudrait vraiment que j’essaie, mais peut-être avec un cours !

le 04/12/2019 à 09h35 | Répondre

Colombine

Ma sœur fait du crochet, ma belle-maman du tricot. C’est aussi pour ça que j’ai voulu faire quelque chose de différent car je ne voulais pas avoir la comparaison, chacune étant vraiment très douée dans son domaine !

C’est vrai que la couture est plus rapide pour les pièces simples. Par contre, j’ai parfois passé énormément de temps sur une même pièce complexe…

le 04/12/2019 à 11h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?