Menu
conseils et astuces

Comment faire réparer sa voiture quand on n’a pas les moyens ?

L’entretien d’un véhicule constitue une dépense régulière et récurrente pour laquelle tu devras débourser entre 1000 et 2 000 euros par an. Un montant qui peut doubler en cas de réparation importante sur le moteur, la boîte de vitesse ou le système de climatisation.

Si tu te retrouves dans une situation où ta voiture requiert une révision ou réparation d’urgence et que tu n’en as pas les moyens, sache qu’il existe plusieurs façons de financer ou réduire cette dépense imprévue.

Les garages associatifs

Également appelés garages solidaires ou garages self-service, les garages associatifs ont pour but de permettre aux personnes en situation de précarité de réparer leur voiture par eux-mêmes ou de bénéficier des services d’un professionnel à moindre coût. Ces garages sont gérés par des associations ou des collectivités, et de ce fait sont uniquement accessibles sous certaines conditions (adhésion, souscription annuelle…)

Les lycées professionnels

Certains lycées ou établissements professionnels proposent de prestations de garagiste à prix réduit (et parfois gratuitement) pour permettre à leurs élèves de travailler en situation réelle. Les réparations seront menées en atelier sous la supervision d’un professeur et selon un calendrier choisi par l’établissement.

Les crédits

Comme lors de l’achat d’une voiture, il existe de nombreux crédits comme par exemple le credit cdd pour t’aider à financer la réparation de ta voiture et cela même si tu ne disposes pas d’un CDI ou d’une rémunération récurrente.

Le FASTT

Le Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire est un organisme permettant aux intérimaires d’accéder à différents services sociaux dont l’accès à un crédit pour financer l’acquisition ou la réparation d’un véhicule professionnelle. Selon ta situation, tu pourras choisir entre un prêt classique ou un « microcrédit accompagné ».

A lire également  Conseils à mes neveux et nièces : intégrer une entreprise

Le prêt classique s’adresse aux personnes cumulant plus de 414 heures d’ancienneté en intérim. Il varie entre 600 et 12000 euros et s’étends sur une période de 12 à 60 mois. Le « microcrédit accompagné » quant à lui donne droit au prêt de 5000 euros remboursable sur 36 mois.

Le prêt d’honneur de la CAF

Le prêt d’honneur de la CAF (Caisses d’allocations familiales) est un crédit à taux zéro dont le montant maximal est fixé à 1500 euros. Il peut être remboursé sur une période de 36 mois, avec une mensualité minimale de 15 euros.

Pour bénéficier de ce prêt, il faut être allocataire de la CAF et bénéficier d’une prestation.

Le microcrédit social ou personnel

Le microcrédit social est un prêt à taux réduit dont le montant varie entre 300 et 8000 euros. Il est garanti par l’Etat et s’adresse aux personnes qui ne peuvent pas prétendre à un prêt bancaire classique, notamment les demandeurs d’emploi, les travailleurs indépendants, les intérimaires et les titulaires d’un CDD.

Le microcrédit social ne nécessite aucune garantie et peut être remboursé dans un délai de 7 ans maximum. Tu pourras faire ta demande auprès d’une maison pour l’emploi ou d’un centre communal d’action sociale.