Menu
conseils et astuces

Débarras après un décès : quelle est la démarche à suivre ?

Le décès d’un proche est toujours un moment difficile pour les familles. Une fois que les funérailles sont terminées, il faudra penser à vider l’endroit où le défunt a vécu. Il peut s’agir de son appartement, de sa maison et même dans certains cas, de son garage. Cette tâche doit être réalisée dans un délai raisonnable par des professionnels, pour le bien-être du voisinage et des autres occupants. Ainsi, les procédures administratives de succession suivront leur cours. Comment s’y prendre ?

Faire un inventaire après décès

Avant de vider votre garage en cas de décès d’un proche, il faudra inventorier tout ce qui se trouve dans le logement du défunt. Ce sont généralement :

  • Les biens ;
  • Les objets ;
  • Les documents.

Cette étape est incontournable qu’il soit question d’une succession ou non. Dans le premier cas, un notaire doit nécessairement être présent lors de l’inventaire. Il peut être réalisé par les propriétaires des lieux, ou alors des spécialistes du métier. Dans ce dernier cas, l’opération s’effectue sous un mandat qu’émettent des études notariales. Une certaine méthodologie doit être suivie pour réaliser l’inventaire afin de débarrasser les affaires après un décès.

Les professionnels listent les différents biens selon leur nature à savoir :

  • Le mobilier ;
  • L’électroménager ;
  • Les documents ;
  • Etc.

Il est important que tout cela soit fait dans le respect du défunt, mais aussi de sa famille.

La prise en charge du débarras

Contacter des professionnels pour effectuer un débarras après décès vous évitera toutes les démarches administratives pénibles dans ce moment. Ainsi, cette équipe aura pour mission de débarrasser et nettoyer les lieux avant de vous en remettre les clés. Dans le cas d’une succession, les frais de l’opération peuvent être déduits de la vente des biens reçus en héritage par exemple. Le notaire se chargera par conséquent de payer l’entreprise qui effectuera le travail.

A lire également  Comment faire de bonnes affaires en vide-greniers

Vous êtes donc dégagé de toute cette procédure.

Le nettoyage après un décès

L’idéal serait de confier un nettoyage après un décès aux professionnels compétents. Ils ont une certaine expérience en la matière, qui permet d’opérer rapidement. Les entreprises spécialisées ont un équipement de pointe qui permet d’intervenir dans toutes les conditions. Lorsque le garage ou l’appartement à vider est par exemple difficile d’accès, du matériel adapté permet de surmonter cet obstacle.

L’équipe pourra par exemple se servir d’un camion-benne, et faire toutes les demandes administratives nécessaires au préalable.

Repartir les biens comme mode de débarras

Partager les biens présents dans le logement du défunt peut être un moyen de le vider. Cette option n’est envisageable que si l’entente règne au sein de la famille. Tout ce qui s’y trouve peut être rapidement reparti entre les proches. Procéder ainsi permet de conserver les biens qui ont une certaine valeur sentimentale. Malgré la douleur que représente cette procédure, elle peut constituer un certain soulagement pour les proches.

En effet, ils pourront garder :

  • Des biens ;
  • Des documents ;
  • Des objets ; grâce auxquels ils se souviendront pendant longtemps du défunt.

Cette solution est parfois une manière pour les uns et les autres, de retrouver des éléments chers à la famille. Ils peuvent alors découvrir une partie de leur histoire, ou des documents importants.

Se défaire des objets par une vente aux particuliers

 

Vendre les objets et biens du logement après un décès peut également être possible via les sites d’annonces. C’est une tendance depuis l’éclosion de sites spécialisés dans ce domaine. Tout ce que vous avez à faire est de créer un profil sur ces plateformes, et publier les photos des choses que vous souhaitez vendre. Toutefois, notez que c’est une solution qui ne permet pas de vendre tous les biens. Il faudra par ailleurs être patient, car tout ne se vendra pas immédiatement.

A lire également  Maison isolée : comment se protéger ?