Menu
conseils et astuces

Entretien jardin : zoom sur les différents types de pompes d’arrosage et leurs spécificités

L’arrosage fait partie des étapes cruciales de l’entretien du jardin, notamment à l’arrivée des beaux jours. Et lorsque l’on a la possibilité d’avoir accès à une source d’eau chez soi (bassin, citerne, cuve ou réservoir d’eau de pluie enterré) ou à proximité (puits, rivière, étang, fleuve, etc.), il n’y a rien de mieux qu’une solution intégrant une pompe pour le réaliser convenablement. Pratique et efficace, la pompe d’arrosage permet facilement d’acheminer l’eau en allant la chercher à la source en profondeur ou en surface.

Une fois raccordé, l’appareil fonctionne en aspirant l’eau et en la dirigeant vers les équipements d’arrosage disponibles tels que les tuyaux d’arrosage, les réseaux d’eau ou encore les systèmes d’arrosage automatique. En plus de l’arrosage, la pompe à eau de jardin peut également s’avérer très utile dans la réalisation d’autres tâches : remplir ou vidanger des contenants, nettoyer des outils et autres.
Vous souhaitez investir dans une pompe pour compléter votre matériel de jardinage ? Découvrez dans cet article les différents modèles disponibles.

La pompe de surface

La pompe arrosage de surface est une solution à privilégier si votre source d’eau est située à moins de 7 mètres de profondeur (rivières, bassin, récupérateur d’eau de pluie et autres). L’appareil, installé en dehors de l’eau, va aspirer le précieux liquide grâce à son tuyau d’aspiration pour ensuite le faire ressortir avec suffisamment de pression via le tuyau de refoulement. Différents modèles de pompe de surface sont actuellement disponibles sur le marché :

  • La pompe jet : dotée d’un injecteur, cette pompe à eau de jardin est parfaitement adaptée pour les eaux claires.
  • La pompe monocellulaire : cette pompe à simple turbine convient aux petites surfaces.
  • La pompe périphérique : compact et centrifuge, cet appareil est destiné à compléter les systèmes hydrauliques
  • La pompe multicellulaire : cet équipement embarque plusieurs turbines qui lui confèrent une performance particulièrement élevée en termes de pression et de débit. Cette pompe est adaptée si vous avez une très grande surface à arroser et/ou si vous avez prévu d’autres utilisations.
  • La pompe surpresseur ou groupe de surpression : jumelée avec un réservoir, cette pompe de surface est une solution intéressante si vous avez des besoins en eau assez importants. En plus de l’arrosage, l’appareil peut vous servir à alimenter le réseau domestique en cas de baisse de pression.
A lire également  Comment refaire l'installation électrique de sa maison ?

La pompe immergée

Dans le cas où votre source d’eau se trouve à plus de 8 mètres de profondeur, il serait plus judicieux d’opter pour une pompe immergée. Comme son nom l’indique, la pompe sera intégralement plongée dans l’eau, au fond d’un puits ou d’une grande cuve enterrée par exemple.
Ce type d’équipement est généralement utilisé pour vider un bassin ou pour évacuer l’eau en cas d’infiltration ou d’inondation (cave inondée, reflux ou remontée d’eau dans un soubassement). Cependant, il conviendra parfaitement si vous avez un grand jardin et/ou que vous disposez d’un point d’eau difficile d’accès ou trop profond.