Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Présentation du scrapbooking et conseils pour s’y mettre


Publié le 17 novembre 2016 par Mademoiselle Bulle

Comme tu as pu le deviner, je suis nulle en travaux manuels… Disons pas aussi bonne que j’aimerais l’être. MAIS, heureusement pour moi, il existe des activités mêlant créativité et degré 0 de maîtrise technique ! Le scrapbooking (tel que je le pratique en tout cas…) en est une !

J’adore les albums photos, les carnets de voyage, (r)amasser des petits souvenirs lors des voyages, et les réunir en un seul endroit pour revivre ces instants passés. Mes parents ont des milliers de photos dans des cartons, et plus encore sur leurs ordinateurs. Mais nous ne les regardons jamais… Et j’ai toujours voulu éviter que mes propres photos subissent le même sort ! L’art de l’album photo papier et moi devions forcément bien nous entendre !

Scrapbooking conseils

Crédits photo (creative commons) : Karine

Scrapbooking… kézako ?

Le scrapbooking consiste à mettre en forme des photographies sur des pages, rassemblées ensuite sous forme d’albums.

Il existe deux types principaux de scrapbooking, dont les caractéristiques sont (très schématiquement) les suivantes :

  • scrapbooking européen : jeu sur les formes géométriques, présentation épurée
  • scrapbooking américain : beaucoup de 3D, présentation chargée

Qu’on se le dise, je ne pratique pas une forme de scrapbooking particulière… Disons plutôt que j’emprunte ce qui me plaît dans chaque forme de scrapbooking.

Ce que je garde ? En gros :

  • le découpage des photos selon des formes géométriques
  • l’ajout d’objets mobiles (étiquettes/tags, rubans, calques)
  • l’aspect 3D
  • quelques techniques de mise en page

Pourquoi t’y mettre ?

  • pour te replonger dans tes souvenirs
  • pour les mettre en forme d’une façon toute particulière
  • pour utiliser tes petites mimines différemment
  • pour faire travailler ta créativité sans trop de contraintes techniques
  • parce que c’est assez simple
  • pour pouvoir tomber sur ton album par hasard et le feuilleter quand tu en as envie, avec qui tu veux
  • parce que c’est (trop) bien !

Le matériel de base

Voici ce qui me suffit actuellement pour pratiquer le scrapbooking (je sais qu’il est possible d’avoir bien plus de matériel que ça – pistolet à colle, stickers, etc. –  pour des rendus plus sympas probablement, mais je n’ai pas assez de place et pas envie de dépenser des milles et des cents non plus) :

  • album photo papier
  • ciseaux
  • cutter (plus de précision) et un support
  • colle forte
  • stylo
  • feutres/crayons de couleur
  • les photos (bon, c’est si évident dans ma tête que je ne le mets qu’en dernier, mais il vaut mieux préciser, des fois que…)

Pour moi, ça suffit pour commencer… Tu ne feras peut-être pas des pages mirifiques avec ce matériel, somme toute assez simple, mais ça te permettra déjà de voir combien de temps tu y passes. Et surtout, si tu as envie de t’impliquer davantage !

Astuce (oui, j’aime les astuces) : dans le scrapbooking, la récupération est le maître mot !! Parce que des morceaux de papier cadeau, des bouts de raphia, des chutes de papier blanc épais, ça peut faire de jolis ajouts sur tes pages ! Et pour celles qui aiment le champagne : les bouchons de champagne illustrés peuvent être très sympas pour compléter une photo.

Comment commencer ?

Simplement ! Tu peux te contenter d’une seule page, si tu veux juste tâter le terrain. Il te faut juste une photo (ça peut même ne pas être une photo personnelle) à mettre en scène, le matériel de base et un peu d’imagination !

Un exemple pour t’aider à commencer ?

  • Prends une photo avec un bord de mer.
  • Mets-la au centre de ta page et crée une démarcation sable/mer, avec un trait, des pointillés…
  • Découpe des coquillages, des étoiles de mer dans un papier d’une autre couleur et colle-les autour de ta photo.
  • Encadre la moitié de ta photo avec deux traits que tu prolongeras jusqu’au bord de la page.
  • Mets du sable dans un petit sachet et couds-le ou colle-le sur ta page : tu pourras le secouer en regardant ta photo, et te croire au bord de la mer !

Et si tu veux en savoir plus, il y a beaucoup de vidéos sur le scrapbooking, en français comme en anglais, avec des exemples d’albums créés à partir d’enveloppes, ou des conseils pour fixer des objets sur tes pages !

Et voilà, j’espère t’avoir donné envie de sortir tes photos du placard (ou du disque dur) !

Un dernier conseil, pour la route : sauvegarde tes photos (et tous tes documents importants d’ailleurs) sur PLUSIEURS supports : clé USB, disque dur externe, système de stockage en ligne (Drive, Dropbox, OneDrive), peu importe, mais fais-le !! Le jour où ton ordi plantera, tu me remercieras.

Et toi, tu conserves comment tes photos ? Tu t’es déjà essayée au scrapbooking ? C’est quelque chose qui te tenterait ? Viens nous en parler !

Toi aussi, tu veux nous faire découvrir une activité que tu pratiques ? C’est par ici !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Alenvers

ah ouiiii j’adore le scrapbooking! j’avais fait des albums entiers de mes vacances avant que les livres photos se démocratisent! et la ca fait 3 ans que ca traine mais je vais faire celui de mon mariage (j’ai acheté l’album le weekend passé lol j’ai pluis d’excuses!) je trouve ca tellement plus sympa à regarder les photos de cette facon et puis souvent j’aime bien ajouter des petits souvenirs comme un ticket de bus, une entrée à un musée… il y a plein de papiers qu’on peut télécharger directement sur des sites et il suffit juste des les imprimer ensuite. Il existe aussi des albums photos exprès pour le scrapbooking avec des pochettes plastiques dans lesquelles tu glisses ton cartons avec ta photo et tes éléments pour bien les protéger, mais tu peux aussi faire ca sur un album photo tout simple (sans pochette) avec un film entre les pages pour que les photos ne fassent pas ‘ventouses’ entres elles 🙂

le 17/11/2016 à 09h58 | Répondre

Mademoiselle Bulle

Aouais, je ne suis pas seule ! 😉
Je ne savais pas qu’on pouvait télécharger des papiers directement sur des sites !!! Quels sites ? 🙂
Pour les albums, c’est clair que je préfère les albums classiques, ceux qui ont un papier fin entre les pages pour que les photos ne collent pas. Le problème du plastique, c’est que ça colle, et si tu veux changer un truc un jour… Aïe, les couleurs qui s’arrachent !

le 17/11/2016 à 14h19 | Répondre

Mme Alenvers

oui oui il y a des sites, tu tape dans google scrapbooking papier gratuit ou digital scrapbooking, ou pour les sites anglais free scrapbooking… on trouve un peu de tout 😉 sinon pour remplacer le papier j’aime bien utiliser des serviettes en papier, on en trouve souvent avec des jolis motifs dans les papeteries !

le 17/11/2016 à 16h02 | Répondre

Mademoiselle Bulle

Merci pour l’info (et l’astuce !) !!

le 18/11/2016 à 17h45 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

C’est drôle, j’ai énormément de matériel pour faire tout ça, un vrai plaisir à créer, mais je ne me suis jamais lancée. Je crois que je trouve le scrap américain un peu chargé, et le scrap européen un peu tristou, je me dis que je vais faire comme toi et tenter le mix.
Sinon, pour les copies des photos, j’ajoute deux précautions supplémentaires, car c’est vraiment ma terreur de tout perdre :
– refaire des copies au bout de quelques années, la sauvegarde numérique est en fait durable que les traces analogiques (papier, négatifs, bobines), et les fichiers peuvent devenir illisibles avec le temps
– avoir au moins une sauvegarde hors les murs (en cloud, sur un serveur distant, sur un disque rangé chez quelqu’un d’autre) : s’il arrive quelque chose chez soi (incendie, inondation, cambriolage – oui, c’est joyeux 😉 ), il ne faut pas que toutes les sauvegardes soient dans le même panier

le 17/11/2016 à 18h31 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Oups ! « la sauvegarde numérique est en fait MOINS durable »

le 17/11/2016 à 18h32 | Répondre

Mademoiselle Bulle

Effectivement, les fichiers se corrompent très vite, et avec les évolutions des formats numériques, les documents numériques peuvent vite devenir illisibles. Dans mon métier, c’est un problème qui est au cœur de nos préoccupations (je suis documentaliste/bibliothécaire).
Et concernant la multiplicité des sauvegardes, je ne peux qu’être d’accord avec toi ! C’est aussi une de mes hantises de perdre tous mes documents et toutes mes photos !!

le 18/11/2016 à 17h44 | Répondre

Madame Rêveuse

Sympa un sujet sur le scrapbooking !
Avec l’arrivée du scrapbooking en France il y a quelques années, j’ai découvert que j’avais déjà ça en tête, puisque j’ai toujours gardé des souvenirs « palpables » de mes vacances (entrées musée, tickets de bus, billets d’avion, etc.). Du coup maintenant, j’ai des tas de boîtes avec tout ça, ainsi que des trucs de récup, il ne me reste plus qu’à trouver de jolis albums photos ^_^
Bon, le premier que j’ai fait m’a quand même pris plus d’un an… Du coup c’est vrai que j’ai un retard assez colossal à rattraper !

J’aurais bien aimé voir la photo de plage que tu décris en exemple, pour voir le rendu ! Car je l’avoue, je ne suis pas douée en imagination… Et aussi je ne vois pas ce que tu veux dire avec le bouchon de champagne illustré pour compléter une photo… Un bouchon de champagne c’est très gros, comment peut-on l’utiliser dans un album ?

le 22/11/2016 à 12h17 | Répondre

Mademoiselle Bulle

J’avais aussi commencé à faire du scrapbooking sans le savoir ^^ Et j’ai commencé à regarder des tutos pour avoir davantage d’idées, et mieux les mettre en valeur 🙂

Concernant le bouchon de champagne, je parle en fait de la petite capsule qui est sur le dessus ! Tu peux la coller via des petites mousses (vendues très cher dans les magasins d’arts créatifs), mais je n’ai pas encore expérimenté d’autres techniques de collage !
En revanche, une idée me vient pour mettre un bouchon de champagne complet dans un album : faire un trou dans toutes tes pages, avec un cutter, comme pour les porte-alliances faits avec un livre ! Mais le trou serait beaucoup plus profond… Et hop, tu peux conserver le bouchon du champagne que tu as ouvert pour fêter la naissance de ton enfant, ton diplôme, ton mariage, etc.

Et pour la photo de plage, je ne l’ai pas faite ^^ J’ai juste imaginé (oui, je suis peut-être un peu trop portée sur l’imagination) ce que je pourrais faire avec une telle photo !

le 28/11/2016 à 16h55 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?