Menu
A la une / sélection culture

Mes conseils manga : les problèmes de société

Après une sélection de séries que j’aime beaucoup car elles sont fraîches et joyeuses, je vais te présenter cette fois de nouveaux mangas qui sont plus centrés sur des problèmes de société.

Crédits photo : Min An

Le mari de mon frère de Gengoroh Tagame (chez Akata)

Sujet : l’homosexualité.

Yaichi, père célibataire, voit un jour débarquer chez lui Mike, un canadien qui a été marié à son frère jumeau. Cette rencontre va bouleverser ses certitudes. Autant sa fille, la petite Kana, va adopter aussitôt cet oncle atypique, autant Yaichi va évoluer petit à petit et réfléchir sur lui-même.

J’ai trouvé ce manga assez bien tourné et agréable à lire. Les bonnes questions sont posées. Kana offre un contraste avec son père et sa façon d’accueillir spontanément son oncle, sans les préjugés de son père. Celui-ci va graduellement changer son attitude, notamment en observant la façon dont sa fille se comporte. Niveau dessin, le trait est simple, clair et réaliste.

Silent Voice de Oima Yoshitoshi (chez Ki-Oon)

Sujet : le harcèlement scolaire.

Le jour où Shoya Ishida voit arriver dans sa classe Shoko Nishimiya, sourde de naissance, il prend la tête d’un groupe qui va la persécuter. La situation empire de jour en jour pour la jeune fille jusqu’au moment où Shoya et son groupe vont aller trop loin. Les choses se retournent alors contre Shoya qui va devenir à son tour l’objet de brimades.

Cette série est vraiment une découverte pour moi. J’ai eu au début du premier tome l’impression qu’on partait sur une histoire classique de harcèlement scolaire mais le fait que dès le premier tome la situation se retourne contre le harceleur m’a surprise. Ce changement de perspective permet à l’auteur d’approfondir son propos et de plonger plus profondément dans les relations entre les personnages. Et comme il s’agit d’une série assez courte (7 tomes) l’histoire ne traîne pas inutilement en longueur. C’est une série qui a récemment été adaptée en animé.

Un drôle de père de Yumi Unita (chez Delcourt)

Sujet : la famille monoparentale.

Daikichi est un célibataire de 30 ans qui va du jour au lendemain décider d’élever seul Rin, sa petite nièce de 6 ans. Une épreuve pour cette homme mal à l’aise avec les femmes et avec les enfants ! D’autant que Daikichi est un salaryman très occupé.

J’ai a-do-ré cette histoire. On voit Daikichi qui doit mener de front du jour au lendemain sa vie professionnelle bien remplie et sa nouvelle vie de papa. Quelle crèche choisir ? Comment consoler Rin de la perte de son père ? Quel choix professionnel faire pour être le plus présent possible auprès d’elle ? (question très importante quand on connait l’organisation de la société japonaise et la difficulté de conserver un travail pour les femmes qui viennent d’avoir un enfant). Comment l’éduquer ? Heureusement pour lui, Rin est une petite fille plutôt autonome et sage. Petit à petit, on les voit s’apprivoiser et c’est bien agréable ! Les 4 premiers tomes se centrent sur l’arrivée de Rin et son enfance, les 6 tomes suivants s’intéressent à Rin adolescente (je n’ai pas encore lu ces derniers). Petit bémol : le dessin relativement simple et épuré. Je l’ai apprécié mais cela peut ne pas être le cas pour tout le monde.

Perfect World de Rie Aruga (chez Akata)

Sujet : le handicap.

Tsugumi est décoratrice d’intérieur. Lors d’une réunion d’ancien élèves, elle retrouve Hayukawa, le garçon dont elle était secrètement amoureuse au lycée. Le choc est rude quand elle découvre qu’Hayukawa est devenu paraplégique suite à un accident. Elle va cependant se rapprocher de lui tout en s’interrogeant sur une relation amoureuse avec un homme « diminué ».

A la base j’avais acheté ce manga au ton assez adulte pour moi. Belle-fille (11 ans à ce moment-là) a souhaité le lire également et l’a tellement aimé qu’elle est devenue plus accro et impatiente de lire la suite que moi ! C’est dire si c’est une bonne histoire. Le premier tome cependant m’a laissé sur ma faim, je le trouve un peu trop « didactique » : on voit Hayukawa bloqué par les marches et tous les petits soucis au quotidien. Dans la suite aussi, mais le trait est un peu trop présent au début. On découvre petit à petit les difficultés qu’on n’imagine même pas pour les personnes handicapées et ce que ça implique également pour l’entourage et les conjoints. On est pris dans cette histoire très bien racontée, avec des personnages attachants. 8 tomes sont parus pour le moment, je pense que ce manga touche à sa fin.

 

Et toi, quels mangas abordant des sujets de société aimes-tu ?

 

A propos de l’auteur

Un mari, une belle-fille ado et 38 ans au compteur ! J'adore la lecture, la couture, le Japon, l'histoire, les DIY.... bref, beaucoup de choses !

9 Commentaires

  • Madame Fleur
    17 avril 2019 at 8 h 53 min

    Merci beaucoup pour cette sélection. Je lis uniquement à perfect world que j’apprecie beaucoup, mais tu m’as donné envie avec les autres séries.
    Si je peux t’en conseiller une sur le thème transgenre, il s’agit de la très bonne série Family Compo de l’auteur de City Hunter. Une série sur la tolérance et l’acceptation de l’autre que j’adore en plus d’être hyper drôle. Et le dessin est superbe.

    Reply
    • Colombine
      18 avril 2019 at 9 h 42 min

      Je connais Family Compo de nom mais je n’ai pas encore réussi à mettre la main dessus à la médiathèque…

      Reply
  • Madame Parenthèses
    17 avril 2019 at 15 h 54 min

    Très intéressante cette sélection !! J’ai commencé Silent Voice, et effectivement, j’ai trouvé son propos intelligent et le parti-pris intéressant. Je vais voir si je trouve quelques uns de ces titres à ma médiathèque préférée 😉

    Reply
    • Colombine
      18 avril 2019 at 9 h 45 min

      A mon avis, tu pourras peut-être trouver Perfect World. Un drôle de père n’est pas très connu, en totu cas ils ne l’ont pas dans ma médiathèque…

      Reply
  • Athéna
    17 avril 2019 at 15 h 56 min

    Je ne lis pas de manga. Par contre j’ai vue l’adaptation de Silent Voice sur Netflix et j’ai adoré.
    Moi aussi c’est le retournement de situation harceleur/harcelé des le début qui m’a plus.

    Reply
    • Colombine
      18 avril 2019 at 9 h 46 min

      Je ne savais pas que Silent Voice était disponible sur Netflix !! On va regarder ça ce week-end : c’est Belle-Fille qui va être ravie, merci !!

      Reply
  • Pippa
    17 avril 2019 at 16 h 23 min

    Merci pour ta sélection. Je ne lis pas de mangas mais ceux que tu présentes ont l’air trèèèès intéressants !!

    Reply
    • Colombine
      18 avril 2019 at 10 h 08 min

      Je suis contente si ça donne envie à des personnes qui ne sont a priori pas tentées par ce genre !

      Reply
  • Madame Nounours
    17 avril 2019 at 21 h 29 min

    Je connais les mangas cités dans cet article même si je n’ai pas lu le mari de mon frère. Ce sont tous d’excellentes oeuvres. D’ailleurs en ce moment je lis Silent Voice (j’avais vu le film animé il y a quelques mois de ça).

    Reply

Laisser un commentaire