Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes mangas préférés, pour débutants et initiés !


Publié le 8 octobre 2014 par Nya

La culture populaire japonaise a plus ou moins toujours fait partie de ma vie, des chers dessins animés du Club Dorothée qui ont rythmé mon enfance, aux mangas qui me font rire, pleurer et trembler depuis que je les ai découverts à l’âge de 18 ans.

La France est le deuxième marché mondial du manga après le Japon, et si tu t’égares un jour dans les rayons de manga de n’importe quelle librairie digne de ce nom, tu remarqueras vite un choix de titres presque intimidant. Et je ne te parle même pas des librairies spécialisées, à même de donner le vertige.

Aujourd’hui, je vais te présenter les mangas que j’adore, pour tous les goûts, dans l’espoir de te donner envie de découvrir cet art ou te faire découvrir de nouveaux titres. Scoop : je ne vais pas te parler de One Piece ou Naruto, le vendeur chez Decitre saura mieux le faire que moi !

Le manga pour commencer

Difficulté : shuriken de carton

Quand on n’a pas l’habitude des mangas, on peut vite se retrouver déboussolé : le sens de lecture n’est pas le même, le découpage hyper dynamique par rapport à la BD franco-belge, le rythme qui va souvent à 100 à l’heure… Et je ne parle même pas des codes visuels bien japonais.

Pour commencer, je conseille toujours une œuvre de Jiro Taniguchi comme Quartier Lointain : le scénario prend son temps, le découpage reste proche de ce qu’on connaît, et il s’agit indubitablement d’un ouvrage destiné aux adultes, avec une sensibilité et une réflexion sur le temps, qui reste probablement inaccessible aux enfants et pré-ados.

mangas

Les grands classiques

Difficulté : shuriken de bronze

Osamu Tezuka a écrit une œuvre colossale, avec des centaines d’ouvrages. La vie de Bouddha est une saga passionnante, mais attention aux yeux : le dessin commence à dater un peu, malheureusement.

Akira, de Katsuhiro Ôtomo, est intemporel. Cette saga peut paraître impressionnante de par le nombre de volumes, mais c’est un chef d’œuvre ambitieux et métaphysique, et pourtant avec du grand spectacle, de la tension…

Pour replonger en enfance

Difficulté : shuriken d’argent, parce que se confronter à ses souvenirs, ce n’est pas toujours évident !

Avant d’être adaptés pour la télévision, Nicky Larson, Ranma et Seiya vivaient leurs aventures sur papier, respectivement dans City Hunter, Ranma 1/2 et Les Chevaliers du Zodiaque. Là aussi, le graphisme commence à dater, mais c’est si bon de replonger dans les héros de son enfance… et de voir à quel point la lecture d’un même univers peut changer entre l’enfance et l’âge adulte ! J’aime beaucoup Ranma pour son côté transgenre.

Les mangas spécialisés

Difficulté : shuriken d’argent

Loin de habituels mangas de baston ou de romance, la production de manga offre à peu près tous les thèmes pour tous les goûts : le vin, l’alpinisme, la… la boxe ! Le volley ! LE CURRY ! LA BOULANGERIE !

Pardon, je m’emporte, mais avoue qu’un bon manga de boulangerie, on ne peut pas cracher dessus, hein ? Et en vrai, il est plutôt rigolo : il s’agit de Yakitate Ja-Pan, plutôt destiné à un public adolescent : on y assiste à des combats de boulangerie menés par le petit Kazuma, dont l’ambition est de créer un pain dont son pays soit fier ! Les intrigues qui ne volent pas toujours bien haut, mais si on adhère aux délires et aux nombreux jeux de mots foireux, c’est une lecture agréable.

J’adore Ascension, manga promu par la société française d’alpinisme (s’il vous plaît !) pour son graphisme, son thème et le travail réalisé par l’auteur sur l’introspection de Mori, le personnage principal, en proie à bien des démons alors qu’il n’aspire qu’à une chose : gravir des montagnes en paix.

Les Gouttes de Dieu, manga sur le vin, te donnera envie de déboucher une bouteille sur le champ pour y trouver l’image d’un tableau ou un souvenir d’enfance. Et au-delà des intrigues œnologiques (si si, ça existe. Parfaitement, des intrigues œnologiques) où les différents protagonistes doivent retrouver des vins, l’œuvre se penche sur la relation familiale, notamment sur les relations père-fils.

Des œuvres oniriques

Difficulté : shuriken d’or

Dans un univers très ancré dans la mythologie japonaise, j’adore Mushishi et XXX Holic (à prononcer « cross holic »). Ces deux œuvres mêlent fantastique, magie, folklore et ont un côté sombre qui n’est pas sans me déplaire.

Attention, elles demandent une certaine aisance avec la culture japonaise, et si tu n’y connais rien, ne commence pas par elles. Mais plus tu liras de mangas, et plus ce sera naturel.

Les mangas socio-politiques

Difficulté : shuriken de platine

Avec cette catégorie, on atteint le niveau « expert » du manga, avec des thèmes politiques et sociologiques, voire contestataires comme dans Akumetsu, critique à la sauce science-fiction d’un gouvernement japonais fictif (peut-être…) corrompu jusqu’à la moelle et menant le pays à sa ruine.

Ikigami pose également bien des questions sur la société et la mort, à travers des récits courts située dans une société dystopique où une « loi de prospérité » censée inculquer la valeur de la vie tue des citoyens au hasard avant leurs 24 ans…

Je finirai sur Homunculus, qui est véritablement le manga le plus original (certains diraient étrange) que j’aie jamais lu. Son point de départ est… la trépanation. Mais traitée du point de vue psychologique et non gore comme on pourrait s’y attendre. Tout un programme !

 Et toi, tu nous conseillerais des mangas qui changent des gros cartons du moment ? Je suis toute ouïe !

Toi aussi, tu veux nous proposer une sélection de livres, films qui te tiennent à cœur ? C’est par ici !

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nathalie

C’est intéressant comme sélection, je vais m’y pencher!
Concernant « les gouttes de dieu », ma mère l’a emprunté et ça lui a beaucoup plu. Elle a été agréablement surprise du contenu, car pour elle manga = dragon ball = public plutôt enfant, et là elle a trouvé un contenu plus adulte.
Sinon j’ai beaucoup aimé « thermae romae » mais il faut un peu de familiarité avec ce genre d’humour de situation très japonais.

le 08/10/2014 à 09h30 | Répondre

Nya (voir son site)

C’est précisément pour sortir de Dragon Ball que cet article a vu le jour 🙂 Ce manga a beau avoir 30 ans, il a durablement marqué les esprits au points d’être le symbole des mangas pour bien des personnes de plus de 25 ans… alors qu’il ne représente qu’une facette du manga, et qu’il existe tellement d’autres genres différents pour tous les âges, et de titres bien plus beaux 🙂
Je prends note pour Thermae Romae !

le 10/10/2014 à 10h14 | Répondre

Croco

Je ne lis (presque) plus de manga, mais ado j’avais adoré Ah ! My goddess (un manga humoristique vraiment pas prise de tête où un étudiant maladroit fait un faux numéro qui fait apparaitre une déesse dans sa vie).
Aujourd’hui, la seule série que j’achète c’est Brides Stories de Kaoru Mori. Le dessin est magnifique, et le scénario pas trop déroutant pour les habitués de la BD franco-belge.

le 08/10/2014 à 13h17 | Répondre

Nya (voir son site)

Bride Stories est un excellent choix 🙂 Kaoru Mori est également l’auteure d’Emma, dont on m’a dit du bien : tu connais ?

le 10/10/2014 à 10h10 | Répondre

Croco

Non, j’en ai également entendu parlé, mais je ne les ai pas lu. Il faudrait que je regarde si je les trouve en bibliothèque. J’ai fait le choix de limiter les achats à la BD franco-belge et j’essaie de m’y tenir. (Plus les animes, mais ça c’est la collection de mon mari.)

le 10/10/2014 à 11h18 | Répondre

Madame Nounours

Moi j’ai beau avoir plus de 30 ans j’adore toujours autant lire des mangas même si ces dernières années, j’en achète beaucoup moins qu’à une certaine époque. Je vois que tu parles de pas mal de titres « Seinen » et c’est cool. Moi je suis plus shojo (eh oui je suis une midinette!).

le 08/10/2014 à 13h20 | Répondre

Nya (voir son site)

Effectivement je ne lis pas beaucoup de shojô. Quels sont tes titres préférés ?
Nous aussi on a levé le pied et on achète beaucoup moins qu’avant, peut-être parce qu’on a du mal à trouver de nouvelles séries qui nous intéressent. Dernièrement on a accroché à Beelzebub, mais c’est un peu tout.

le 10/10/2014 à 09h39 | Répondre

Mademoiselle Sourire

Aaaah trop bin je vais m’y pencher !!!!
Mais j’aurais bien aimer avoir des photos de ces livres, ou voir les personnages… Ca me donne encore plus envie ! Parce que je suis une collectionneuse de livre aussi ..
Merci en tout Nya !

le 08/10/2014 à 18h46 | Répondre

Nya (voir son site)

Je note pour une prochaine sélection : ajouter les couvertures ! J’espère que tu trouveras ton bonheur dans ces suggestions 🙂

le 10/10/2014 à 09h23 | Répondre

Aline Allein

JE dis OUIIIII à Ranma 1/2, j’adorais le dessin animé quand j’étais petite. De Mon côté, je ne suis pas forcément friande de mangas, hormis Cat’s eyes et City Hunter. Mais je me souviens avoir lu Kamikaze Girls, que j’avais adoré et il y a quelques mois de cela, je me suis délectée de Thermae Romae, tu connais ? 😉

le 09/10/2014 à 18h35 | Répondre

Nya (voir son site)

Je ne connaissais pas, mais comme tu es la deuxième à le suggérer dans les commentaires, je vais me renseigner ! Bride Stories, qui a aussi été mentionné, est très bien et accessible. Je suis sûre que tu aimerais Mushishi qui est très poétique.

le 10/10/2014 à 09h19 | Répondre

Maiathoustra

Coucou !
Je suis tombée sous votre toit en lisant des articles assez multiples sur le non port du soutien-gorge et le végétarisme en voyage. Finalement, je fais escale sur ce post pour rajouter mon petit grain de sel.
Une oeuvre culte, peu « japonisante » si j’ose dire, courte, colossale, du genre vieil SF à portée métaphysique, Gunnm.
Bonne journée ! 🙂

le 30/10/2014 à 12h44 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?