Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Voyager en avion : mode d’emploi


Publié le 16 juillet 2013 par Nya

En discutant récemment avec des amis, je me suis rendue compte que prendre l’avion n’est pas forcément évident quand on n’a pas l’habitude. Qu’emporter ? Comment ne pas s’ennuyer ? Comme je voyage relativement souvent, je me suis dit qu’un petit topo avant la périodes des vacances pourrait t’être utile !

Ta tenue

Le mot clé est le confort. En avion, la pressurisation, le manque d’espace et la longueur du trajet sont autant de facteurs qui font que vraiment, une tenue plus ou moins informe est permise (que Mme Tango me pardonne !) ! J’opte généralement pour un pantalon ample, un pull chaud et des baskets qui s’enlèvent facilement.

Privilégie les vêtements qui ne coupent pas la circulation, dans lesquels tu peux aller jusqu’à Stockholm ou Sydney. Exit les jeans trop serrés, les chemises inconfortables, les talons de 12. Même si tu voyages pour affaires, tu pourras retrouver ton tailleur et tes escarpins à l’arrivée et te changer discretos avant de rejoindre tes collègues. En cabine, il fait généralement frais pour que les passagers restent tranquillement à leur place : même si tu vas à Cuba, essaye de mettre un pantalon en lin et un pull ou une petite veste.

Astuce long courrier (plus de quatre heures) : des chaussettes qui ne serrent pas sont impératives. J’insiste. Si tu as des soucis de circulation, tu peux raisonnablement prévoir des bas de contention.

aile avion en vol

Tes occupations

En moyen courrier (moins de quatre heures) ou en low cost, c’est à toi de prévoir tes occupations, car l’avion ne comportera au plus qu’un écran commun avec un film imposé. Un bon livre pas trop compliqué, de la musique… Tu peux même utiliser ton téléphone pour écouter ta musique ou jouer s’il a un mode avion. En plus, si tu n’as pas souvent pris l’avion, le spectacle des nuages ou de la terre vue du ciel est un excellent moyen de passer le temps (pour peu que tu sois côté hublot).

En long courrier, les compagnies aériennes proposent généralement des écrans individuels avec choix pléthorique de films, jeux, séries, musiques… Plus la peine de prendre l’intégrale du Trône de fer si tu vas à Tahiti ! Il y a aussi de fortes chances pour tu dormes (ou tentes de dormir, du moins) : tu peux prendre un masque, un coussin pour nuque ou des bouchons d’oreilles si tu penses que ça t’aidera.

Si tu ne dors pas, essaye de te lever toutes les deux heures pour aller aux toilettes, chercher à boire au lieu de faire venir le personnel de bord ou simplement faire quelques étirements dans la cabine. Cela te distraira un peu et tes jambes te remercieront à l’arrivée.

Ton sac en cabine

Il doit comporter l’essentiel tout en restant complet. Pas facile ! Il y a quelques années, j’ai connu une série noire où nos bagages en soute étaient systématiquement égarés. Ils n’ont jamais été perdus définitivement, mais ont souvent mis quelques jours avant de nous rejoindre. Depuis, je prépare mes bagages selon une règle : le sac en cabine contient tout ce qui ne peut pas être égaré, même momentanément, sous aucun prétexte.

  • mon passeport, mes billets d’avion, de l’argent
  • mes réservations (hôtel, voiture…) avec les coordonnées des établissements pour les joindre en cas de retard de l’avion
  • tous mes appareils électroniques (téléphone, liseuse, appareil photo, pc…), leur batterie et leur chargeur (essaye de voir si certains peuvent avoir un chargeur commun, en micro USB par ex), un adaptateur universel. Je ne laisse jamais rien de valeur ou fragile en soute.
  • mes clés
  • mes lunettes
  • et ma pilule !

Et éventuellement des éléments de confort ou d’hygiène pour le vol :

  • De quoi manger quand je voyage en low cost, sous peine de perdre un bras au moindre muffin. En revanche, en long courrier, on est gavés à intervalles réguliers, inutile de prendre son garde-manger !
  • Les bouteilles vides peuvent parfois passer les contrôles de sécurité, selon les aéroports. Cela évite de payer une bouteille d’eau au prix du plutonium en zone hors taxe.
  • En long courrier : un masque, une brosse à dents et un mini tube de dentifrice, même si certaines compagnies les fournissent.

Je privilégie les petits sacs qui peuvent se mettre dans le siège devant moi, pour ne pas me lever toutes les deux minutes (j’ai toujours besoin de mon baume à lèvres, d’un tic-tac, de mes lunettes…). De même, essaye d’avoir tout ce qu’il te faut avec toi car rien de plus énervant pour les autres passagers que quelqu’un qui ne cesse de fouiller dans les casiers !

aéroport bagages oversize

Et si je suis nerveuse ?

Comme je te comprends !

J’ai longtemps eu la phobie des avions, à ne plus en dormir pendant des semaines avant le voyage, à pleurer au décollage, à paniquer au moindre trou d’air. J’ai essayé somnifères, calmants doux, calmants forts, parfois tout à la fois. Mais ce qui m’a le plus aidé, ce fut de chercher « peur en avion » sur internet. Zappe les forums et leurs histoires d’horreur et consulte les sites des compagnies aériennes, qui proposent souvent des stages pour les aviophobes. On représente quand même un tiers des passagers : tu n’es pas seule ! Si tu angoisses, trois trucs qui m’aident vraiment :

  • Tant que le personnel de bord poursuit ce qu’il faisait, tout va bien.
  • Les turbulences ne sont pas dangereuses. Les avions de fret supportent des turbulences bien supérieures à celles des avions de ligne, qui les évitent pour le confort des passagers.
  • Un avion ne peut pas tomber comme une pierre : en cas de souci, il peut planer.

Maintenant, tu es prête, détends-toi, abaisse ton dossier, installe-toi confortablement et passe un bon voyage !

Et toi, tu as des trucs pour voyager efficacement en avion ? Tu stresses ? Tu as une organisation réglée au millimètre ? Raconte !

Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

LinLin (voir son site)

Je prends assez souvent l’avion, mais alors j’ai une peur panique. La derniere fois, j’etais a deux doigts de faire une crise d’angoisse pendant les turbulences. J’ai un ami qui est pilote et qui essaye de me rassurer mais sans succes.
Du coup je demande toujours a etre cote couloir, aussi avec le stress je vais souvent aux toilettes donc ca evite de faire deranger les autres passagers.
En general je regarde des films, mais je suis deja tombee sur un long courrier sans ecran individuel, heureusement que je prends toujours un livre ou deux avec moi 🙂

le 16/07/2013 à 09h30 | Répondre

Madame Nya

Aïe le long courrier sans écran individuel, mieux vaut le savoir avant ! Je pense qu’on peut se renseigner sur ce genre de choses en ligne sur des forums de voyageurs ou directement sur le site de la compagnie.

Pour tes crises de panique, tu peux peut-être envisager un stage contre la peur en avion ? C’est un budget mais ça peut être un investissement qui n’a pas de prix si tu prends souvent l’avion.

le 16/07/2013 à 17h45 | Répondre

Madame Louli (voir son site)

Ton article tombe à pic. Je prends mon premier vol long courrier dans 2 semaines et j’angoisse !
Alors je vais prendre tous tes conseils et j’espère que tout ira bien.
J’ai également pris un RDV chez mon toubib parce qu’il parait que si je veux voyager avec des médocs (parce que ma réélle angoisse c’est de vomir… et comme je suis émétophobe…), je dois les emmener avec ordonnances et emballage d’origine ?

le 16/07/2013 à 09h45 | Répondre

Madame Nya

J’ai été confrontée une fois à ce cas de figure et c’était passé sans problème avec l’ordonnance et l’emballage d’origine. Le mieux, c’est sûrement d’appeler ta compagnie aérienne et/ou ton aéroport de départ, qui te donneront des infos officielles.

le 16/07/2013 à 17h46 | Répondre

Gayelle

Le bon article avant les vacances et/ ou la lune de miel. Je te rejoins parfaitement sur le fait de bouger quand même régulièrement pendant le vol histoire de se dégourdir les gambettes sous peine d’option poteau en guise de jambe à l’arrivée. En outre, si chéri est grand, il y a aussi la possibilité (tout dépend des compagnies bien évidement) de voyager aux places à côté des issues de secours qui sont beaucoup plus larges. Le hic c’est juste qu’il faut être capable de parler anglais au cas où et bien suivre les instructions en début de vol.
Un autre petit conseil c’est de mettre également dans le sac qui nous accompagne en cabine un change (sous-vêtement & 1 T-shirt, brosse à dent et mini dentifrice) en cas d’égarement des valises à l’arrivée ou si vous loupez une correspondance et que vous devez attendre.
Pour Madame Louli, effectivement il vaut mieux avoir des ordonnances avec les médocs on ne sait jamais à l’avance l’amabilité (ou pas) des douaniers.
En tout cas bon voyage 🙂

le 16/07/2013 à 12h00 | Répondre

Madame Nya

Pour les vêtements de rechange, on a parfois eu des compagnies aériennes qui donnaient un « kit de survie » avec un sous-vêtement, un t-short et brosse à dents… quand elles égaraient nos valises.

le 16/07/2013 à 17h48 | Répondre

Claudia

N’oublie pas: si tu prends des produits liquides avec toi, touts petits flacons bis dans un sac ziploc transparent, à montrer au contrôle de police (depuis cette réglementation, je pille les mini flacons des hôtels).
Et pendant les éventuelles turbulences, tu dois rester assise et attachée, plus le droit d’aller aux toilettes. Donc si le vol est calme tu ne garde pas ton envie pour plus tard, tu y vas quand tu as besoin.
Je conseille aussi d’avoir un coussin en u pour le cou (gonflable par exemple), c’est bien plus confortable pour somnoler ou dormir.
A savoir: Iberia sur les Madrid-Paris ou Pari-Madrid ne te sert pas à boire, donc en correspondance à Madrid tant pis, tu t’achètes à boire au pris fort, vu que tu n’as rien eu non plus sur le vol d’avant. Sous peine d’arriver complètement déshydratée, ou d’avoir acheté à boire encore plus cher dans l’avion.

le 16/07/2013 à 17h19 | Répondre

Madame Nya

Ah oui, j’avais oublié le point des liquides en cabine. Pas de flacons de plus de 100 ml et pas plus d’un litre au total au départ de l’Union européenne.

Merci pour le tuyau sur Iberia. C’est pareil sur easyjet et toutes les compagnies low cost moyen courrier. Pour ma part, je sais que je peux tenir quelques heures sans boire, mais c’est très utile de le savoir quand on n’a pas cette tolérance à la déshydratation 🙂 Heureusement, de plus en plus d’aéroports permettent d’emporter des bouteilles vides (à Lyon, c’est possible par exemple, contrairement à Roissy), ce qui permet de se ravitailler après les contrôles de douane !

le 16/07/2013 à 17h51 | Répondre

Claudia

Ben oui, mais normalement, Iberia c’est pas une low cost (c’est Vuelig leur filiale low cost).

le 16/07/2013 à 18h28 | Répondre

Madame Stilettos

Ah cette Madame NYA, toujours de bons conseils!
Je prends souvent l’avion mais plus rarement pour des longs courriers!
J’avais prévu le coup comme toi pour le sac de survie toujours à portée de mains.
j’avoue que je n’ai pas spécialement d’angoisses en avion même si il y a toujours un risque!
La seule chose qui m’énerve c’est que moi je n’arrive pas à dormir assise il faut que je sois bien installée pour plonger dans les bras de morphée alors que mon homme lui met son masque et tombe.

le 17/07/2013 à 09h06 | Répondre

Mimi

Super article! C’est plein de choses auxquelles je n’aurai pas forcément pensé. Merci!

le 18/07/2013 à 16h20 | Répondre

Madame Nya

Merci Mimi 🙂

le 23/07/2013 à 10h47 | Répondre

Miss Bordel

Comment s’habiller lorsque la chaleur de ta destination et ainsi que de ton départ dépasse les 30°C. Car en ce moment, à Paris, il fait dans les 32°C l’aprem et je ne vois vraiment pas comment je pourrais enfiler un jogging en cette température du moins torride!!

le 22/07/2013 à 23h52 | Répondre

Madame Nya

Aïe, je comprends bien le problème : toutes proportions gardées, quand je suis allée en Finlande, il faisait 15°C à Paris mais -30 à l’arrivée. On y est quand même allés avec la veste de ski, qui nous a encombrés à Paris mais nous a bien servi à l’arrivée !

Pour ton cas, mes idées serait de mettre un pantalon en lin bien large ou de partir en jupe et d’enfiler un legging dans l’avion.

le 23/07/2013 à 10h51 | Répondre

Mme MELBA

Si vous voyagez à destination de pays où la corruption est un sport national et les conditions à l’embarquement sont conditionnés par votre couleur de peau. Pensez à avoir du liquide dans la monnaie locale (ça peut aider), et imprimez sur le site des compagnies aériennes les conditions de prises en charge de vos bagages, y compris pour des grandes compagnies comme Air France, ça vous éviteras de payer des bagages supplémentaires que vous n’auriez jamais eu à payer. Pour la petite expérience, je me suis retrouvé à payer 200e le transport du siège auto de ma fille, alors qu’il était clairement écrit sur le site internet qu’il était gratuitement pris en charge en soute, avec une poussette et un bagage de 10kg, mais pas de chance pour moi j’avais pas imprimer la page, et je n’ai jamais pu me faire rembourser.

le 11/09/2013 à 14h47 | Répondre

caro

Ça Tombe pile je pars dimanche au USA et c’est la première fois aie je prend un long vol alors je note bien tes conseils

le 22/04/2014 à 22h41 | Répondre

Dine

Merci Mme Nya, je crois que je vais imprimer cet article ! Je m’envole pour Les Seychelles au mois d’octobre avec mon mari (ça fait bizarre, je ne suis pas encore habituée, on s’est marié y a 3 semaines à peine !!).
Nous sommes ravis et impatients de partir pour ces îles paradisiaques mais nous sommes effrayés à l’idée de prendre l’avion (oui, oui effrayés, paniqués, inquiets…). Je prépare une liste interminable de questions à poser à l’agence de voyage !
J’ai déjà investi dans 2 mini tubes (modèle voyage) de dentifrices ainsi que dans 2 tubes de crèmes solaires de 50 ml chacun. Pour éviter le risque des bagages perdues, nous allons essayer de faire rentrer toutes nos affaires dans des bagages en cabine (rien en soute), étant donné que nous allons au soleil, nous n’emporterons pas de vêtements chauds (départ de Lyon en octobre donc nous aurons sûrement une veste ou un sweat sur nous quand même !!)
S’il y a ici des chroniqueuses ou des lectrices qui sont déjà allées aux Seychelles, je suis preneuse de conseils ou de bons plans. Merciii

le 22/07/2014 à 22h24 | Répondre

Madame Citron

Une petite astuce si vous voulez garder un minimum de fraicheur sans pour autant avoir de change, sur les longs courriers : la serviette hygiénique ! C’est pas la panacée mais on a moins l’impression de macérer !

Sinon, même pour ceux qui n’ont pas trop de soucis circulatoires en temps normal, je conseille les mi-bas de contention. Et indispensable en cas de grossesse.

le 22/07/2014 à 22h37 | Répondre

LAFOSSE Stéphanie

Merci pour ces renseignements. Cela me sert bien. Bonnes fêtes de fin d’année.

le 16/12/2014 à 14h29 | Répondre

Lucie

Bonjour, je voulais savoir si ça pose un problème de voyager avec ma clé usb en cabine?

le 24/08/2015 à 08h09 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?