Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Cher voisin de transport


Publié le 25 juin 2018 par Fika

Je ne sais pas si tu as connu ce site CherVoisin2Transport (fermé depuis) réalisé par la RATP il y a plusieurs années : il s’agissait de mettre sous forme de mini-textes humoristiques (comme le site VDM) toutes les incivilités rencontrées dans les transports. Ce site était devenu mon rituel : j’y allais chaque matin.

La majeure partie du temps, je suis vraiment quelqu’un de facile à vivre ; je suis plutôt calme et j’évite les conflits. Par contre, à la seconde ou je marche/prends le métro/rentre dans ma voiture, je deviens une autre personne, un vrai roquet : je marronne à n’en plus finir.

Quitte à râler, autant te faire rire au passage ! Peut-être que tu te reconnaitras dans certaines de ces situations que je vis tous les jours ou presque ? 😉

A pied

Globalement, c’est à pied que je sais le mieux garder mon calme…surtout parce que je n’ai pas le courage de le dire en face. Appelle-moi Mère Courage.

En tant que piétons, il n’y a que 3 choses qui me font râler :

  • La voiture qui ne s’arrête pas pour te laisser passer alors que tu es sur un passage piéton, déjà sur la route. Elle préfère faire du slalom entre les piétons tel un Schumacher des temps modernes plutôt que de planter un coup de frein.
  • Les personnes qui discutent en plein milieu d’un trottoir minuscule avec (raye la mention inutile) poussette/caddie/valises et qui t’oblige à aller sur la route pour passer avec le risque de tomber sur Schumacher.
  • Les gens qui marchent lentement….et qui se mettent en file de 4 personnes : impossible de les doubler !

Dans les transports (bus, métro, RER, train, tram)

Crédits photo (creative commons) : Pixabay - Free-Photos

  • Celle qui essaye de badger au travers de son sac Mary Poppins : les portes ne s’ouvrent pas, alors elle cherche pendant 5 min en bloquant au passage un des portillons tout en jouant à motus. Elle trouve son rouge à lèvre, son livre, son badge entreprise, son paquet de mouchoir, le paquet de chewing-gum…mais pas le pass !
  • Le contrôleur en civil qui te voit GALÉRER à badger (le mien se démagnétise souvent), qui te voit abandonner (après tout, je paye un abonnement annuel) et qui te colle une amende pour cause de « non-validation du titre de transport ». True story.
  • Les éternels pressés qui ne te laissent pas descendre avant de monter dans la rame. Mon moment préféré est alors quand je peux faire la boule de bowling à travers la foule. Ou la rugby(wo)man, au choix.
  • Celui qui reste assis sur son strapontin tel une moule collée à son rocher et ce, malgré la foule qui s’entasse. Pour l’anecdote, Mère courage n’aime pas dire les choses en face et est plus fourbe… Ça m’est donc déjà arrivé d’être tellement collée à une dame assise sur le strapontin qu’elle m’a dit « Vous ne voulez pas vous assoir sur mes genoux pendant que vous y êtes ? ». Non, j’aurais préféré que tu te lèves.
  • Celui qui choisit délibérément de se mettre sur les places prioritaires dans le bus, se plonge dans leur bouquin/téléphone pour ne pas voir la personne âgée/femme enceinte arriver et feindre ensuite la surprise quand quelqu’un d’autre propose sa place « Oh, je ne vous avais pas vu. Si seulement je vous avais vu ! »
  • Celle qui pose son sac à main sur une place quand la rame est bondée et qui a ensuite le culot de souffler parce que tu lui demandes – gentiment en plus – si tu peux t’assoir. Moi j’ai payé mon ticket, ton sac, moins sûr.
  • Celui qui ne veut pas payer et qui se colle à toi (sans te demander, forcément) et te dégomme pour éviter que les portes ne se referment sur eux. Ou la variante : celui qui t’insulte parce qu’il s’est pris la porte car tu n’allais pas assez vite à son gout.
  • Celui qui s’adosse à la barre du métro malgré la présence certaine de ta main. Bouger tes doigts n’y changera rien. Une barre est visiblement faire pour s’y adosser, pas pour se tenir 😉
  • Celle qui crie « ALLOOOOOOOOOOOOO », vingt fois à la suite alors que nous sommes dans un tunnel
  • Celui qui te fait découvrir le montant de son compte en banque, sa prochaine destination de vacances, son retard de 5 min chez Dr Bidule et qu’il s’apprête à quitter Vanessa. A toi, parle un tout petit peu moins fort, laisse-moi un peu de mystère pour notre éventuel premier rendez-vous !

En voiture

Crédits photo (creative commons) : Pixabay - Tama66

  • Celle qui écrit son texto au feu…qui ne le voit pas passer au vert et qui finit par démarrer à l’orange et te laisse attendre le feu suivant. Tu sais, ce feu qui dure 2 min ?!
  • Le pilote de F1 qui trouve que tu ne vas jamais assez vite. Celui qui te colle, te fait des appels phares, te met le clignotant pour te faire comprendre que tu gènes et décide de te doubler par la droite 2 files plus loin puis freine à cause du radar. Assume jusqu’au bout tant qu’à faire !
  • Celui qui veut s’éviter les bouchons à la sortie d’autoroute bondé, qui se met sur la file d’à côté…et clignote au dernier moment pour doubler tout le monde : « Mince alors, je devais sortir et je n’avais pas vu ! »
  • Celui qui a décidé de ne pas faire « une voiture sur deux » quand 2 files se mettent en 1. Oui, ça n’a rien d’officiel mais c’est du bon sens : il n’y a pas une file plus prioritaire que l’autre !

Les bonnes surprises

Oui bon, je râle. Je râle même beaucoup, énormément et tout le temps contre l’incivilité. Mais à coté de ça, je suis quelqu’un de profondément juste et je sais reconnaitre les « petits bonheurs du quotidien ».

  • Celui qui a badgé avant moi et me tient le « portique » tout en me souhaitant une bonne journée (avec parfois en bonus, un beau sourire !)
  • Celui qui traverse tout le quai à toute vitesse pour aider une maman et sa poussette au pied des escaliers
  • Celui qui se lève à la seconde ou il voit une personne âgée, une béquille ou un joli bidou de femme enceinte
  • Celui qui me laisse la place qui vient de se libérer « parce que vous étiez là avant »
  • Celle qui ramasse et te redonne ton portefeuille/téléphone/badge/… qui vient de tomber
  • Celui, assis sur le strapontin, se lève immédiatement quand il y a un peu de monde
  • Celui qui propose naturellement son aide à des voyageurs perdus

Comme quoi, le trajet jusqu’à sa destination peut aussi révéler une grande aventure 😉

Et toi, as-tu déja fait face à des incivilités ? As-tu des anecdotes amusantes ? Raconte  !

Commentaires

29   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Nounours

Merci pour cet article. Je retrouve dans ce que tu décris beaucoup de choses que j’ai déjà vu ou vécut dans les transports en commun. J’ajoute ma pierre à l’édifice avec les feignasses qui prennent l’ascenseur pour accéder au quai du métro et qui ne sont pas handicapés, à un chariot remplit, ou avec une poussette et qui se permet de râler parce que ta poussette gêne sa seigneurie (true story!).

le 25/06/2018 à 08h48 | Répondre

La comtesse bleue (voir son site)

Tellement pour l’ascenseur !!! D’autant plus que je trouve que c’est plus rapide de prendre l’escalator (ma hantise c’est l’ascenseur qui descend à chatelet avec les gens qui s’engouffrent – sans poussettes ou fauteuil bien sûr !- dans l’ascenseur qui descend alors qu’ils veulent monter et bloquent tout !)

le 25/06/2018 à 10h29 | Répondre

Madame Nounours

Mais c’est tout à fait ça. Franchement je ne comprends pas ce genre de comportement de feignasses. Perso, avant de devenir maman je n’avait jamais emprunté l »ascenseur des métros parisiens et lyonnais et franchement voir des adolescents le prendre ben je trouve ça ridicule. On a des jambes ou comme tu le souligne des escalators (si ils fonctionnent bien entendu !) qui sont plus rapides. Vivement que mon fils n’ai plus besoin de sa poussette pour reprendre les escaliers et escalator et ne plus voir ces feignasses.

le 26/06/2018 à 08h45 | Répondre

Fika

Je plaide coupable : je peux faire partie de ces feignasses qui prennent l’ascenseur…
Mais je laisse toujours toujours la petite mamie ou la poussette passée avant moi et je prend le prochain. La majeure partie du temps, je suis suffisamment petite pour me glisser au final à la fin.

Mais il faut faire attention aux personnes qui semblent valides et qui prennent l’ascenseur… je me suis déjà retrouvée à faire face à une mamie qui se prenait la tête avec une autre nana qui semblait parfaitement tenir sur ces jambes… et qui se révélait handicapée :/

le 28/06/2018 à 09h18 | Répondre

Amy

Ah oui l’ascenseur.. celui qui mets trois plombes à venir en plus.
Donc tu l’attends et tu peux pas rentrer dedans car trois djeuns (ou moins djeuns d’ailleurs..) ont trouvé qu’ils avaient la flemme de descendre à pied et y a plus assez de place pour toi et ta poussette…
ça m’a d’autant plus énervé que c’était un ascenseur qui descendait (à la limite, quand il y a de très nombreux escaliers qui montent je comprends plus que tu puisses prendre l’ascenseur pour un peu que tu ais eu une dure journée ou que tu sois vraiment crevé)

le 25/06/2018 à 16h03 | Répondre

Madame Nounours

En effet, je ne comprends pas ce genre de comportement. Lorsque j’étais plus jeune je n’ai jamais emprunté un ascenseur pour accéder au quai du métro car je considère que c’est pour les personnes à mobilité réduite et ceux qui ont des poussettes /chariots sont prioritaires. Mais bon comme je dis souvent « feignasse un jour feignasse toujours « . Et si on a le malheur de dire à ces personnes que tu es plus prioritaire qu’elles avec ta poussette, c’est limite si on n’est fusillé du regard et insulter (ça m’est arrivé récemment car la personne pestait de ne pas pouvoir être à l’aise dans l’ascenseur à cause de moi et ma poussette !).

le 26/06/2018 à 08h54 | Répondre

Fika

C’est un peu abusé de la part de la nana.
Si tu prends l’ascenseur au détriment de personnes qui en ont plus besoin, tu fais profil bas !

le 28/06/2018 à 09h20 | Répondre

La Dentelle Zébrée

Si je peux me permettre, comment pouvez-vous être si sûre que ces « feignasses » ne sont pas malades et/ou handicapés ? Avec ce genre de commentaires vous partez du principe (consciemment ou non) que le handicap se voit forcement mais c’est très loin d’être le cas ! 80% des handicaps sont invisibles !
Vous n’imaginez pas la douleur que ça peut être de sentir vos regards jugeant ou pire d’entendre des remarques de ce genre.
Alors oui il y a des jeunes et moins jeunes qui abusent et qui ont juste la flemme de prendre les escaliers mais à moins d’être sûr à 100% que la personne n’est ni malade, ni handicapé le mieux c’est d’éviter de la juger.

le 28/06/2018 à 00h46 | Répondre

Fika

Effectivement, c’est pile ce que je disais la-haut. On ne peut jamais savoir et dans le doute, je préfère m’abstenir de juger le jour où j’ai une grosse valise.

Après, les priorités entre ces personnes, c’est toujours une galère sans nom..
Un jour, dans un petit bus de province, j’etais assise sur une place prioritaire (car béquilles) et en face, une femme (très) enceinte.
Dans ces bus, il n’y a que 2 places facilement accessibles – le reste sont à l’arrière.
Arrive une mamie de 80+ ans qui exige qu’une de nous deux se lève…! Je n’ai jamais su comment on aurait du réagir : au final, c’est la femme enceinte qui s’est levé… 🙁

le 28/06/2018 à 09h25 | Répondre

Mademoiselle Violette

Ahahahah j’adore ! Ne pas laisser 1 voiture sur 2 … Le truc qui m’agace à un point …! Grrrrr !!!

Bon, pour être honnête, il m’est déjà arrivé de ne pas laisser ma place à une vieille personne ou femme enceinte parce que j’étais sur mon téléphone/livre et ne l’avais VRAIMENT PAS vue.
Idem pour rentrer au « dernier moment » sur la file d’autoroute (mais a contrario, il m’est aussi arrivé de me payer toute la file embouteillée alors que je devais prendre celle qui ne l’était pas … #BouletPower).
Donc des gens gentils peuvent faire quelque chose de pas cool aussi mais sans le faire exprès …

Sinon, merci pour le fou rire avec la nana qui te demande si tu ne veux pas t’asseoir sur ses genoux alors qu’elle est sur son strapontin et qu’il y a masse de monde. Certaines personnes sont vraiment sans gêne …

Par contre, je ne comprends pas. Pourquoi tu n’étais pas sur la file de droite si tu allais moins vite que le type qui voulait te doubler ?

le 25/06/2018 à 09h48 | Répondre

Fika

J’étais sur la file de gauche car nous étions sur les quais de seine…et les sorties se trouvent à gauche (et la mienne était dans 200 m).
Je comprend que ca enquiquine le mec que je ne sois QUE à 50 km/h sur une route limité à….50 km/h mais c’est certainement pas en me collant comme il l’a fait, que j’allais me résoudre à le laisser passer (si j’avais pu). Au contraire.

Je ne sais pas comment vous réagissez quand un chauffard vous colle sur l’autoroute… mais moi j’avoue que je prend un malin plaisir à prendre TOUT MON TEMPS pour me rabattre… (oups ^^)

le 28/06/2018 à 09h29 | Répondre

Miss Chat

Hihi merci, j’ai beaucoup ri !
Alors ça, la personne qui te laisse la place parce que tu étais là avant, j’ai encore jamais vu 😮 C’est trop gentil !
Sinon pour le « une voiture sur deux », on appelle ça « principe de la tirette » et c’est obligatoire en Belgique depuis 2014 ! Une bonne pratique enfin officialisée ! Ce qui n’empêche pas certains conducteurs de ne pas l’appliquer évidemment… mais au moins maintenant tu peux leur dire qu’ils sont hors la loi 😉

le 25/06/2018 à 09h56 | Répondre

Mademoiselle Violette

Si si véridique ça existe vraiment … Mon fiancé le fait … Je reconnais que ça ne m’était pas venu à l’esprit. En même temps, je demande à tout le monde avant de m’asseoir (arrivés avant ou pas).

le 25/06/2018 à 15h59 | Répondre

Sarah

haha c’est drôle ça parce que chez moi, qui est un zone de passage pour les Belges qui vont en vacances dans le sud de la France, ben les Belges sont les plus incivilisés 😀 mais je trouve ça bien que cette règle soit devenu obligatoire, d’ailleurs je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas de panneau sur la route pour inciter les gens à suivre cette regle

le 25/06/2018 à 22h07 | Répondre

Fika

En fait, je me suis rendue compte que quand les gens te sentent souriants et pas en mode « chacale » à sauter sur une place dès qu’elle se libère, ils sont plus à même de proposer la place dans tous les cas 😀
Franchement, quand quelqu’un me propose (même si j’etais la avant / mieux placé / autre), ensuite je fais tout pour que cette personne puisse s’assoir dès que possible pour retourner la faveur 😀

le 28/06/2018 à 09h33 | Répondre

Lilou

Oh, cet article me parle particulièrement en ce lundi matin parisien…
Je rajoute mon expérience d’aujourd’hui : arriver au niveau des portes de sorties qui s’ouvrent pour te laisser sortir quand tu t’y engages et te retrouver nez à nez avec deux jeunes bien décidées à passer quitte à te rentrer dedans allègrement pour ça.
Quand est-ce qu’on déménaaaage ? 🙁

le 25/06/2018 à 10h02 | Répondre

Fika

Ah nos chers parisiens bien contents que certains imbébiles comme nous payent leur abonnement transport pour frauder tranquillement 🙂

le 28/06/2018 à 09h34 | Répondre

La comtesse bleue (voir son site)

Tu décris tellement bien ! je ne comprends vraiment pas les gens qui s’allongent sur la barre centrale du métro … J’ai déjà essayé de mettre mes phalanges pliées de telle manière qu’elles rendent cette position inconfortable mais visiblement ces personnes sont soit insensibles du dos soit très résistantes à l’inconfort d’avoir 4 phalanges pointues plantées dans leur colonne vertébrale.

le 25/06/2018 à 10h31 | Répondre

Amy

Haha moi aussi en général j’essaye de leur faire bien mal en sortant les phalanges et en donnant des espèces de petits coups.. et ça marche quasi jamais.
En fait, je pense qu’ils doivent kiffer, ça doit faire massage ^^

le 25/06/2018 à 16h04 | Répondre

Fika

90% du temps, les gens ne sentent pas/aiment mon massage de coup de doigts.

Mais une fois, j’ai vraiment manqué de répartie quand une nana a fini par sentir mes doigts et m’a gueulé dessus dans tout le métro « Vous pouviez pas me demander plutôt que de me donner des coups ?!  »
Qu’est ce que j’aurais du répondre ? ;__;

le 28/06/2018 à 09h37 | Répondre

Nala

Merci pour cet article tellement vrai, j’ai bien ri de bon matin 😉 Et si je devais un jour oublier la raison pour laquelle je ne prends plus les transports en commun franciliens, je le relirai…

On l’aura compris, je n’utilise donc que ma voiture. Le principe du « une voiture sur deux » n’est évidemment jamais respecté ici. Moi ce que j’adore, c’est de voir un abruti qui s’insère devant toi en forçant le passage (alors que je viens déjà de laisser la priorité à la personne juste devant lui) mais se fait avoir par un autre conducteur 3 mètres plus loin, qui lui rendra la monnaie de sa pièce en forçant lui aussi la priorité et en s’insérant à son tour entre l’abruti et la voiture qui le précède ! Et la plupart du temps, l’abruti ose râler ou klaxonner… Comme quoi la mémoire d’un abruti au volant, se révèle de courte durée 🙂

le 25/06/2018 à 10h43 | Répondre

Fika

Exactement ce que j’ai toujours pensé !

On pourrait croire que ces abrutis seront les premiers à laisser passer les « grugeurs » mais non, ils sont bien pire. A coller la voiture devant pour ne surtout PAS laisser qui que ce soit !

le 28/06/2018 à 09h39 | Répondre

Caro - Wondermumbreizh (voir son site)

Tellement de situations dans lesquels on se retrouve !

le 25/06/2018 à 10h59 | Répondre

Amy

Ah oui je suis 1000% d’accord avec tout ce qui est dans cet article concernant les transports en commun surtout (j’ai pas de voiture).

Et j’essaye au maximum de faire les « gentilles choses » que tu décris (oui, même laisser ma place à la personne que je sais entrée avant.. sauf si je suis vraiment hyper crevée ou que je dois me faire toute la ligne debout).

Et sinon je pense que pour la personne restée assise, je lui aurais carrément rentré dans le lard en mode « sauf si vous avez un handicap quelconque qui justifie que vous soyez assise quand clairement il n’y a pas la place de le faire, oui, je pense que je vais m’asseoir sur vos genoux » ^^
Moi ça m’énerve tellement que je peux pas m’empêcher de faire des commentaires.
Pareil quand les gens ne laissent pas sortir.
Un jour j’ai dis à une personne qui me laissait pas sortir « euh, si ça vous dérange pas, j’aimerais bien sortir » et cette %# »% a osé me répondre d’un air hautain « oui, et bien moi je voudrais rentrer ».. rien que d’y repenser ça m’énerve lol

Comme quoi tu es assez patiente et calme je trouve

le 25/06/2018 à 15h59 | Répondre

Fika

Je suis tout sauf patiente et calme : c’est bien LES qualités que les fées ont oublié de me donner au dessus du berceau (hahaha).
Je suis plutot…fourbe.

Je n’ai jamais osé dire les choses en face aux personnes alors qu’on gagnerait probablement du temps. Plutot que de demander la place du sac à main, je m’assois dessus.
Plutot que de demander à madame strapontin de se lever, je me colle entre ses jambes avec mon sac dans sa tête, etc.
C’est mal mais… ça me détend ^^;

Ce qui fait lever les yeux au ciel à Chéri, c’est quand je me met en mode « aile de poulet » dans les couloirs du métro. C’est a dire que je fais les épaules/omoplates dure pour dégommer tous les gens qui ne laisse pas au moins la place d’une personne pour passer dans la « marche à droite »…

J’ai honte, mais je me soigne x__X

le 28/06/2018 à 09h45 | Répondre

La parenthèse psy (voir son site)

Oh mon dieu, qu’est ce que j’ai ri en lisant ton article ! Je m’y retrouve très souvent ! Plutôt piétonne dans la vie de tous les jours, il m’arrive d’aller sur Paris et c’est littéralement la jungle !
Bref, merci pour ce fou rire et dommage que ce site n’existe plus !

A bientôt,
Line
https://la-parenthese-psy.com/

le 25/06/2018 à 18h21 | Répondre

Sarah

En lisant ton article je me suis dis que c’était quand même dingue le nombre de personnes mal élevées, sans gène, non civilisée !
Ca peut faire sourire mais je trouve ça aussi triste car ca reflete bien le comportement égoiste de notre société…
Je le remarque aussi de la même facon lorsque l’on va randonner alors qu’on pourrait penser que dans la nature les gens sont plus respectueux. Ben non.
Personnellement ce qui m’énerve et qui pourrait vraiment me rendre chèvre c’est ceux qui écoutent leur musique avec leur enceinte bluetooth (en plus souvent c’est pas la meilleure musique du monde hein) sans se préoccuper des gens autour.

le 25/06/2018 à 22h11 | Répondre

Mme Nuage

le pire pour moi dans les transports ce sont les gens qui écoutent la musique avec une enceinte…. ou regardent des videos avec le son à fond…. aucun savoir-vivre, c’est désespérant… et cela ne fait que commencer, la jeune gébération trouvant cela tout à fait « normal »! 🙁

le 26/06/2018 à 10h07 | Répondre

La Dentelle Zébrée

J’adore ton article, j’aurais presque pu écrire la partie transport en commun ^^
A pieds j’aurais rajouté des trucs !
Les vélos qui se pensent tout permis et qui te coupent la route alors que le feu est rouge et que tu es en train de traverser (ils te coupent la route, t’engueulent ou t’évitent au dernier moment en t’insultant).
Les scooter qui n’arrivent pas à faire la différence entre le trottoir et la route.
Et les voitures qui se garent sur les trottoirs en te laissant pour seul choix soit de t’aplatir comme une crêpe entre le mur et la voiture, soit de passer sur la route en évitant les Schumacher.

Ah je fini avec les clients des bars fumeurs ou non qui pensent que le trottoir est propriété du bar. Ceux-là même que tu doit bousculer pour pouvoir passer et qui te dise « mais vous pouvez pas passer ailleurs ? » … Bah non c*****d le trottoir est fait pour ça !!

Bon ok je suis peut-être un peu nerveuse parfois ^^

le 28/06/2018 à 01h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?