Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Comment j’ai créé mes hébergements touristiques – Partie 2 – Nos déboires pour acheter notre maison


Publié le 29 août 2019 par Madame Ikéa

A la fin de ma dernière chronique, je t’ai laissé dans un suspense insoutenable, juste avant nos premiers rendez-vous à la banque…

Revenons donc à ce jour ! Nous voici donc, Monsieur et Madame Ikea, tenues sérieuses et business plan sérieux et connu par coeur sous le bras, partis pour une journée de 3 rendez-vous avec des conseillers bancaires ! Légèrement stressés mais excités à l’idée d’aller enfin exposer notre projet !

Je te la fais courte, sur les 3 banques la première était d’accord pour nous suivre, la seconde si on modifiait quelques détails et la troisième n’a pas pu donner suite, car ne prenait pas en compte les revenus locatifs des appartements. Ah j’ai oublié de t’expliquer, sur notre projet nous déménageons nous aussi dans la maison, puisque sa superficie nous permet de créer un appartement pour nous, et 5 autres que l’on pourrait louer.

Couple business meeting

Crédit photo (creative commons) : rawpixels.com

Le bilan de la journée était donc super positif, nous étions ravis et rassurés ! Monsieur Ikea a donc rappelé l’agent immobilier en charge de notre achat pour l’en informer, et là ce fut le début d’une looooongue attente! En fait, cette maison faisait partie d’un héritage destiné à une dizaine de personnes, et un litige était en cours depuis 20 ans à cause d’une question de testament… Et oui, y’a pas que chez Johnny que c’est compliqué ! Bref, à partir de là, chaque étape fut très longue, malgré les efforts de notre super agent immobilier !

C’est clairement le moment où notre entourage nous a pris pour des dingues… Le plus logique aurait été de laisser tomber ce bien, et d’en chercher un autre plus sûr ! Oui mais voilà, nous avions eu un réel coup de coeur pour cette bâtisse… C’était la premiere fois que nous tombions amoureux d’une maison, et il était impossible pour nous de nous imaginer ailleurs ! Bien sur, on regardait quand même les annonces… Mais aucune maison n’arrivait à la cheville de « la notre » à nos yeux !

Crédit photo : photo personnelle

Au bout d’1 an environ, le compromis fut enfin signé ! On rappelle donc hyper confiant la banque N°1, et là, douche froide, ils ne nous suivront finalement pas ! Je te laisse imaginer notre état… Mais après tant d’attente, hors de question de baisser les bras comme ça ! On a donc fait appel à un expert comptable pour retravailler le business plan, un courtier en crédit pour négocier le financement : une armée d’experts ! En fait nous avons très vite réalisé que ce qui inquiétait les banquiers, c’était le fait que Monsieur Ikea réalise lui-même les travaux: ils ont certainement vu plus d’un bricoleur du dimanche se dire qu’il allait se lancer ! Alors comment prouver son sérieux et sa qualité de travail? Il a eu une entreprise de rénovation dans le passé, et a déjà rénové plusieurs biens, photos et prix d’achat/ de revente à l’appui… Finalement nous avons du faire appel à une entreprise externe pour réaliser une partie des travaux : ainsi nous avions une facture en bonne et due forme, et le banquier était rassuré ! Ce fût plus tard un gros regret pour nous, car clairement ce professionnel n’avait pas la même notion du travail fini que Monsieur Ikea, mais c’est un autre sujet !

Nous voici donc début août 2018, à attendre la décision finale de la dernière banque (car le compromis arrivait à son terme, et clairement nous avions fait le tour même avec notre courtier), et là le directeur de la banque en personne a demandé à visiter le bien ! Grosse angoisse mais allons-y, ce sera plus simple pour Monsieur Ikea d’expliquer « en vrai » la raison de notre choix : l’emplacement idéal de la maison, son potentiel incroyable, son état sain malgré des décennies d’inhabitation… Fin de la visite, Monsieur Ikea m’appelle comme prévu, et là : « C’est oui, ils nous suivent! » Je l’avoue, après tant d’attente j’ai versé ma larmichette !

Et nous voici donc, un mois plus tard, chez le notaire ! 18 mois après l’acceptation de l’offre par les vendeurs ! Et ensuite ? Bah y’a plus qu’à !

Crédit photo : photo personnelle


Je reviens très vite te raconter nos travaux, te montrer quelques avant/après ! Je peux déjà te dire qu’on ne chôme pas !

Et toi, as-tu déjà eu des difficultés pour convaincre des banquiers ? As-tu des conseils ? Viens me raconter !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Cricri2j

Whaouh bravo pour votre ténacité!
J ai hâte de lire la suite de vos aventures

le 29/08/2019 à 20h42 | Répondre

Colombine

C’est étonnant que le banquier ait décidé de se déplacer. C’est bien, ça a pu vous permettre de défendre votre projet !

En tout cas j’ai hâte de lire la suite !

le 30/08/2019 à 10h50 | Répondre

Virg

La suite, la suite ! 🙂

le 02/09/2019 à 14h34 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?