Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Être très triste de la mort d’un animal de compagnie : une chose peu comprise !


Publié le 19 juin 2014 par Urbanie

Je suis gaga des chats. Plus exactement : de mon chat ! Têtue, drôle, adorable…  je pourrais te faire un article rien que sur elle (rassure-toi : je ne le ferai pas !). Sauf qu’il y’a encore deux ans, j’avais deux chats.

Mon autre chat est décédé des suites d’une longue maladie, et j’avais beau m’y être préparée, sa mort a été extrêmement difficile à surmonter. Aujourd’hui encore quand j’y repense, il n’est pas rare que je me mette à pleurer.

Alors pourquoi est-ce que j’ai honte d’en parler autour de moi ? Parce qu’il est encore mal vu de pleurer la mort de son animal de compagnie !

yeux chat tigré

Crédits photo (creative commons) : Frostdragon

Triste constat, malheureusement, fais le test autour de toi… Si tu parles avec d’autres gens de ton animal de compagnie, tu tomberas vite sur deux catégories de personnes :

  • Celles qui ont (ou gardent le souvenir ému) d’un animal de compagnie qu’ils aiment et dont ils s’occupent avec soin.
  • Les autres, qui s’en fichent royalement. Et ne sont souvent pas loin de considérer que oui, c’est bien mignon, mais qu’il n’y a pas de quoi en faire un plat.

Quand mon chat était malade, je me suis ainsi souvent heurtée à une incompréhension totale de gens autour de moi. Florilège de remarques entendues :

  • « Mais pourquoi vous ne le faites pas piquer ? »
  • « Ben alors, il est pas encore mort ton chat ? »
  • « Ah, tu as un chat… Malade en plus ? Moi j’avais un chat, ça m’a soûlé. Du coup je l’ai relâché dans la nature, haha ! » (Euh… allô, la SPA ???)
  • « J’ai vu une pub l’autre jour qui parlait des assurances pour animaux malades, c’est trop débile ! »

Entre blagues plus que foireuses et incompréhension totale des gens, j’ai vite compris que la maladie de mon chat serait un sujet dont il valait mieux ne pas parler ouvertement, sous peine de remarques pas toujours très… délicates.

Le pire, c’est que je voyais bien que les gens ne se rendaient pas compte de la peine que cela me faisait ! Parce que pour eux, avoir un animal, c’est un peu comme avoir un meuble. Mignon et agréable à caresser, certes, mais qu’on hésite pas à « relâcher » dés qu’il devient un peu encombrant.

Je t’épargne également la tête ébahie des gens lorsque nous leur parlions des frais vétérinaires. Il faut savoir que le vétérinaire coûte extrêmement cher (d’où les fameuses assurances !), et dans le cas d’une maladie de longue durée, les frais peuvent vite devenir exorbitants. (Tu as d’ailleurs pas mal de solutions de repli : aller dans une école vétérinaire faire soigner ton animal. Ou discuter avec ton vétérinaire des solutions de paiement. Certains ne font d’ailleurs pas payer la consultation aux gens qui n’en ont réellement pas les moyens.)

Je suis toujours partie d’un principe : mon chat est ma responsabilité. Il ne m’avait jamais coûté rien de plus que des croquettes et de la litière pendant 12 ans. Il était donc hors de question que je le laisse tomber maintenant qu’il était vieux et malade.

Inutile de te dire que dès que mon chat faisait une rechute, je devais serrer les dents pour faire bonne figure auprès des gens. Et lorsque mon chat est mort au bout de 18 mois de combat contre sa maladie, j’ai simplement posé 2 jours de RTT pour pleurer tranquillement chez moi.

Pourtant, j’ai toutes les raisons du monde d’avoir pleuré mon animal de compagnie !

Mon chat est mort à 14 ans, lorsque j’avais 28 ans…. je te laisse faire le calcul. Oui, j’ai passé la moitié de ma vie avec ce chat ! Pour moi, ce n’était pas « juste un chat », mais un membre de la famille à part entière. Qui avait été présent (à sa façon, certes) à chaque grande étape de ma vie.

Je vais même être un peu plus « provoc », mais je me sentais bien plus proche de ce chat que de pas mal de gens de ma propre famille… Alors pourquoi ne pas avoir le droit de le pleurer ouvertement ?

Depuis cette dure épreuve, j’ai compris qu’il valait parfois mieux se taire et ne pas trop parler de son animal aux gens, sous peine d’être catalogué « trop sensible ». Depuis, je parle de mon chat aux gens… raisonnablement. Ils savent que j’en ai un (difficile de le cacher quand j’arrive couverte de poils au bureau), mais je garde désormais mes histoires drôles ou moins drôles pour moi… et les amis qui comprennent.

Et toi, tu as un animal de compagnie que tu considères comme faisant partie de la famille ? Tu as également du faire le deuil de ton animal de compagnie ? Tu te heurtes aussi parfois à l’incompréhension des gens ? Raconte-moi !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

285   Commentaires Laisser un commentaire ?

Charlotte d'avril

J’ai une chatoune (féminin de chaton ^^) depuis 3 ans maintenant. C’est mon premier animal de compagnie, mes parents n’aiment pas ça. Et je l’adore, c’est mon bébé poilu je lui parle, j’ai l’impression qu’elle me répond, on a nos rituels du matin,… Le jour ou elle disparaîtra ça sera très dur je pense. Je suis de tout cœur avec toi, car oui les gens ne comprennent pas tous l’amour que l’on porte a ces membres de notre famille.

le 19/06/2014 à 08h39 | Répondre

Urbanie

Je te rejoins complètement sur les « rituels »! 🙂 C’est assez marrant d’ailleurs!

le 19/06/2014 à 11h37 | Répondre

Maelisa

Dans ma famille, ma maman n’était pas très fan des animaux de compagnie (peur des chats, des rongeurs, et les chiens, de loin c’est mieux). Nous avions tout de même eu un chien, décédé à quatre ans (percuté par une voiture…). Depuis, plus d’animaux.
Alors quand j’ai commencé à vivre avec mon copain (ayant pour sa part grandit avec des animaux depuis tout petit), on savait que l’on voulait tous les deux des animaux. Après cinq mois de vie commune (mais 3 ans ensemble déjà), nous avons adopté un adorable chaton, extrêmement proche de nous. Nous avons quitté la ville un an après, pour venir à la campagne : il passe ses journées dehors, mais rentre avec plaisir tous les soirs. Quand nous nous promenons en forêt, il vient avec nous (même pour deux heures de balades!). Depuis septembre, une minette est venue agrandir notre « famille ». Après deux semaines de cohabitation délicate, ils s’entendent super bien. Et c’est un vrai bonheur d’avoir nos chats avec nous !
Pour moi, ils font vraiment partie de notre famille. On panique dès que l’un tarde à rentrer, ou quand l’autre est malade. On leur donne toute l’affection qu’on a, car ils le méritent amplement.
Alors, Urbani, je te comprends. Et je pense que le jour du décès de l’un de mes chats sera terrible pour moi…

le 19/06/2014 à 08h51 | Répondre

Urbanie

Oh c’est adorable comme histoire! Surtout les balades dans la nature (je suis en appartement, donc quand mon chat me suit partout ça limite les déplacements et c’est moins impressionant 🙂 )
J’ai hésité aussi à adopter un autre chat, mais comme tu le dis parfois la cohabitation ne se passe pas bien, et comme notre second chat se fait vieux je n’ai pas voulu prendre de risques.

le 19/06/2014 à 11h39 | Répondre

Nathalie

Comme je te comprends… Nous avons 3 chats, dont 1 qui a maintenant un traitement à vie pour 2 maladies chroniques. Ca nous coute cher bien sur,mais il est hors de question qu’on laisse tomber (ce que certaines personnes ne se genent pas pour suggérer…). Je fais pareil, je n’en parle pas trop (ou alors juste les trucs « droles ») pour éviter ce genre de remarques blessantes.

le 19/06/2014 à 08h59 | Répondre

Urbanie

Oui, les maladies chroniques sont très chères à financer, mais bon, c’est la vie… cela dit elles arrivent surtout avec l’âge (comme pour nous en fait). Notre second chat en a une aussi, du coup on doit s’adapter sur beaucoup de choses (les vacances essentiellement!).

le 19/06/2014 à 11h41 | Répondre

Dawn

Je comprends tout à fait ce que tu ressens.
Vivre avec un animal aussi longtemps crée des liens, et des deux côtés. Il fait partie de la famille et on fait aussi partie de sa famille.

le 19/06/2014 à 09h10 | Répondre

Ninou Crapule (voir son site)

Ton histoire me rappel un peu celui de mon Zouzouille parti à 13 ans de suite de maladie aussi. 13 ans de vie commune et tant de souvenir. J’ai d’autres chats aujourd’hui et je suis famille d’accueil pour une association de protection féline. Je suis comme toi, la mort d’un animal me rend malade, je ne sais pas c’est comme ça, je ne peux pas concevoir qu’ils sont autres choses que des êtres sensibles … La perte de plusieurs de mes animaux m’a amené à grandir, aujourd’hui je végétarienne grâce à eux et pour eux… Ils nous enseignent tous les jours. D’autres non pas cette sensibilité mais n’ai surtout pas honte de ce que tu peux ressentir.

le 19/06/2014 à 09h15 | Répondre

Urbanie

J’avais songé un moment devenir « foyer d’accueil’ pour les chats qui ont temporairement besoin d’un espace pour se faire soigner (tu en recueilles un le temps qu’il aille mieux et soit prêt pour l’adoption); mais je me suis vite rendue compte qu’avec mon coeur de chamallow je ne tiendrais pas bien longtemps!

le 19/06/2014 à 11h43 | Répondre

Mlle Panda

Figure-toi que j’ai été famille d’accueil. Normalement, une fois pour dépanner : j’ai eu 4 chatons de 15 jours à biberonner 6 à 7 fois par jour, imagine le job (je venais de terminer mes études et cherchais un travail…). Au fil des jours, j’ai commencé à vouloir les garder, je me disais que jamais je ne pourrais m’en séparer. Deux mois à les élever comme une mère et à les aimer. La séparation à été très douleureuse, surtout pour le premier, qui n’était même pas le chouchou. Finalement, ça s’est fait tout seul. Le bonheur des gens qui venait les chercher, ma tristesse de les voir partir, les petites nouvelles régulières de leur nouvelle vie… j’ai été heureuse plus que malheureuse. Je ne peux pas apporter une belle vie à autant de chats mais je peux contribuer à leur bonheur ! J’ai eu plusieurs portées ! Aujourd’hui, je ne peux plus par manque de temps mais j’aimerai le refaire même si j’ai vécu des choses difficiles (maladie et décès). J’ai adoré. Je suis toujours une guimauve mais j’aime ça.

le 19/06/2014 à 13h47 | Répondre

Ninou Crapule (voir son site)

Mlle Panda, c’est en effet souvent un peu un ascendeur émotionnel d’être famille d’accueil. Bien sur que l’on s’accroche et que l’on se dit qu’ils ne pourront plus jamais partir de chez nous. On passe par la joie, la peine, et puis le réconfort une fois qu’on les voit heureux dans une autre famille. Ça prend du temps c’est vrai et ça occupe pas mal quand on a des plus petit mais c’est gratifiant de les voir évoluer.

le 20/06/2014 à 08h30 | Répondre

Ninou Crapule (voir son site)

J’avoue avoir craqué aussi et gardé quelques pensionnaires … on ne se refait pas, j’ai moi aussi malheureusement un cœur de chamalow ! Je continu l’expérience en me répétant sans cesse chaque jour que, tout ceux qui partiront dans une famille, laisseront la place pour un autre dans le besoin. C’est un peu dur mais une si belle expérience à chaque fois d’autant plus quand certains reprennent confiance en l’homme grâce à notre patience et amour.

le 19/06/2014 à 14h28 | Répondre

Nya (voir son site)

J’adorerais lire une chronique sur le fait d’être famille d’accueil pour animaux ! Je l’envisage aussi 🙂

le 19/06/2014 à 13h55 | Répondre

Ninou Crapule (voir son site)

Nya, c’est un sujet qui me tiens à cœur et j’ai justement écris sur le sujet sur mon blog si cela t’intéresse d’en savoir un peu plus. En tout cas c’est une bien belle aventure 🙂

le 20/06/2014 à 08h24 | Répondre

Vanouille

Je comprends totalement ta réaction. Pour moi aussi, un animal de compagnie fait partie de la famille, ce n’est pas un meuble ou une peluche vivante. J’ai aussi pleuré pendant trois jours en continu quand ma petite chatoune est morte il y a quatre ans. Je déambulait tout simplement chez moi en regardant les endroits où elle avait l’habitude de se coucher et je m’attendais à la voir là. Et puis non….
C’est vraiment très douloureux, mais en effet, peu de gens comprennent cet attachement. Du coup, j’ai aussi évité d’en parler, sauf à une amie dont le chat était mort un an auparavant et qui avait eu la même réaction. ( sa chatte est morte à 20 ans, mon amie en avait 23, je vous laisse faire le calcul d’années de vie commune…)
On a maintenant deux chiens avec mon chéri mais la grande commence à vieillir et j’ai très peur de sa réaction quand le temps viendra car pour lui, c’est son premier chien.

le 19/06/2014 à 09h50 | Répondre

Urbanie

20 ans de vie c’est énorme… la nôtre a aujourd’hui presque 15 ans et, tout comme la première, cela va être très douloureux le jour où elle ne sera plus là.
Pour ton chéri ne t’inquiète pas trop pour le moment, vous ferez face à deux le moment venu (ça aussi, ça aide!)

le 19/06/2014 à 11h48 | Répondre

Madame Louli

Je n’ai jamais vécu le décès d’un animal de compagnie. Quand je vivais chez mes parents, nous n’en avions pas. Ils refusaient (trop de contraintes, toussa toussa)
Alors que je me suis installée avec mon mari, 3 mois plus tard est arrivé Esprit et 2 ans après Hétula.
A l’heure actuelle, leur moindre bobo me torture le coeur. Et je déteste voir des animaux en souffrance à la télé. Même polisson, le chat pronostiqueur de la coupe du monde sur Canal+ dans le petit journal me fait de la peine. Pauvre bête qui ne demande qu’à être tranquille.
Alors Je n’ose imaginer l’état dans lequel je serai lorsque l’un d’entre mes bébés viendrait à s’en aller.

le 19/06/2014 à 10h09 | Répondre

Urbanie

Ah mais toi aussi tu frémis quand ils sortent Polisson tous les soirs? 🙂
(bon cela dit il est vraiment trop chou, et je suis sure qu’il est bien traité – mais il a l’air terrorisé!)

le 19/06/2014 à 11h50 | Répondre

Nya (voir son site)

Heureusement, il existe suffisamment d’amateurs d’animaux pour trouver une oreille attentive dans ce cas de figure… Ou alors j’ai la chance d’être entourée d’amoureux des chats, mais lorsque le chat de mon enfance est mort il y a 6 ans, j’ai eu la chance d’être écoutée et comprise dans mon chagrin.

Aujourd’hui, j’élève une chatoune que je considère comme un membre de ma famille à part entière (voire comme ma fifille si je veux être absolument honnête). C’est une petite vie que j’ai choisie de protéger, et le jour où il faudra prendre soin d’elle dans son grand âge, je serai là, quel que soit le coût financier.
Malheureusement, sauf à avoir un patron amoureux des animaux aussi, en milieu professionnel, c’est un peu délicat… et je le regrette.

le 19/06/2014 à 10h16 | Répondre

Urbanie

Oui c’est le milieu professionnel le « pire »…
Je me demande aussi si les réactions de l’entourage ne sont pas liées à l’âge que tu as. Genre plus tu es jeune, plus les gens « comprennent »?

J’avais 28 ans, du coup au travail ça a été assez mal compris (les amis sont heureusement bienveillants donc je n’ai pas eu de problèmes de ce côté la). Surtout que dans le monde professionnel c’est bien de ne pas trop montrer ses « faiblesses ».

le 19/06/2014 à 11h53 | Répondre

Sophie

J’ai 3 chatounes, et 1 chienne.
Deux de mes chatounes viennent de la SPA et ont débarqué dans ma vie il y a 8 ans. Je les ai nourris à la main (elles avaient à peine 1 mois quand je les ai recueillies). Elles m’ont suivies dans tous mes déménagements. Elles ont été un réel soutien quand je n’allais pas bien.
Ma 3e chatoune est arrivée par hasard aussi, chatoune de 3 mois perdue et jamais réclamée. ON l’a gardée.
Ma chienne a été un pur caprice de ma part: mon mari déteste les chiens. J’allais accoucher, il a pris peur alors il l’a achetée. Un vrai coup de foudre ma boule de poils. Elle a presque 6 ans.
Je ne sais pas ce que je ferais sans elles.
Tous les soirs mes chatounes rentrent et dorment à mes cotés.
Elles ont toutes les 4 adopter mes enfants et se font martyriser (faut le dire, les enfants adorent tirer els poils malgré mes non retentissants) sans rien dire.
Je ne veux même pas penser à leur mort. Ca arrivera, mais dans très longtemps.
Les gens ne comprennent pas, mais ce sont mes premiers bébés. Quand l’une a disparu pendant 3 semaines lors d’un déménagement, je pleurais tout le temps, je faisais le tour du village avec des croquettes tous les soirs. J’étais vraiment mal.
Quand l’une ou l’autre partira, ce sera une partie de moi qui partira avec elle.

le 19/06/2014 à 10h16 | Répondre

Urbanie

Oui, on s’y attache énormément… un de mes chats s’était sauvé pendant plusieurs semaines aussi (du 5eme étage d’un immeuble, je n’ai toujours pas compris…) et j’ai paniqué. Heureusement elle est revenue au bout de 2 mois… le ventre plein (et voilà donc comment je me suis retrouvée avec deux chats au lieu d’un! ^^ )

Petite question: tu n’as pas eu trop de difficultés à faire adopter ton chien par tes chats?

le 19/06/2014 à 11h55 | Répondre

Marie (voir son site)

Je ne pouvais pas être insensible à cet article.
J’ai perdu mon chat il y a près de 7 mois maintenant, et il ne se passe pas une semaine où je n’ai pas une petite pensée pour lui.
Comme le tien, il est mort de maladie. Dans mon souvenir, on a commencé à s’inquiéter l’été dernier, car son poil était moins beau, et il se cachait un peu plus dans le jardin. Ma mère est revenu du vétérinaire avec des mauvaises nouvelles : tumeur à l’intestin. Incapable de savoir combien de temps il allait tenir, on a tout simplement encore plus profité de lui. L’été s’est passé sans encombre. Il avait 15 ans, il vieillissait, il était donc plus lent mais il n’y avait pas de signes alarmants.
Ca s’est dégradé au mois d’octobre. Il mangeait moins, buvait plus, a beaucoup maigri, ne voulait plus sortir. Néanmoins, il était toujours avec nous. Toujours aussi affectueux, et comme il voulait bien manger nos restes d’assiette, on le gâtait.
Autre visite chez le vétérinaire. La tumeur n’avait pas grossi mais faisait effet…
Le vétérinaire nous a prescrit des cachets pour son transit.
Puis les vomissements et diarhhées se sont amplifiées. Ca a duré un bon mois et demi. Les plus éprouvants pour mes parents et moi. On était désemparé. Et non, aller le faire piquer n’est pas simple. Tu as parfaitement raison en soulignant ce genre de questions, qui montrent bien cette incompréhension.
Grisby était notre 1er chat, et quand il allait mieux, on s’accrochait.
Lorsqu’on a pris le rdv « final », ça a été horrible. Ma mère pleurait, mon père était mal, et moi, misérable…
Sauf que le jour j, Grisby était en forme ! Mais il ne fallait pas reculer, le voir dans cet état était insoutenable.
J’ai fait un câlin à mon chat, en lui disant au revoir. Horrible. Mes parents sont partis, il pleuvait des cordes. Mais ils sont revenus avec ma petite boule de poil ! Le vétérinaire a jugé que ce n’était pas son heure au vu de son état !
Grisby est mort 10 jours plus tard, épuisé. J’ai admiré les ressources qu’il a eu pour se battre. Oui, je reste persuadée qu’il a tenu pour nous, car il était reconnaissant de tout l’amour qu’on lui a donné en 14 ans.
Le jour où il est mort, j’ai veillé sur lui toute la matinée, je l’ai frictionné au gant, donné du steack haché qu’il aimait tant. Puis j’ai dû partir en entretien d’embauche, vers 14h. Je ne suis rentrée que vers 22h chez moi et j’ai appris qu’il était décédé vers 16h, avec mon père auprès de lui. Mes parents l’ont enterré dans le jardin, son territoire, là où il a longuement vadrouillé. Et maintenant, un bel arbre fleurit. J’aime penser que c’est grâce à lui :).

Désolée pour le roman, jusque là, je n’avais pas vraiment eu l’occasion d’en reparler. Car comme toi, j’évite le sujet parce qu’on ne le comprend pas forcément, mais aussi parce que depuis sa mort, le boulot (obtenu suite à mon entretien) a été prenant, je suis également en plein concours. Quelque part, ça m’a évité de ressasser.
Il me manque tous les jours. Il reste mon fond d’écran de téléphone. J’avais 10 ans quand il est arrivé, c’était mon 1er chat, on était fusionnel. Je l’aimais autant que certains amis.

Mon entourage m’a soutenue. Mais j’ai modéré ma peine, malgré tout, pour ne pas me heurter à des « c’est qu’un animal » justement.

J’espère que cela changera.
Et je suis contente d’avoir partagé ces quelques mots sur cet article dans lequel je me suis vraiment reconnue.

Merci.

le 19/06/2014 à 10h49 | Répondre

Urbanie

C’est toute la difficulté avec le chat: il « cache » sa douleur, et en général tu te rends compte que quelque chose ne va pas quand il est déjà trop tard ou presque. Ca nous avait fait ça pour notre premier chat également.

La seconde a failli mourir également il y’a quelques mois d’une pancréatite aigue, je m’en suis heureusement rendue compte aux premiers signes d’alerte et elle a pu être traitée à temps. Mais le vétérinaire nous a expliqué qu’elle souffrait depuis un moment déjà – or elle n’avait rien changé dans ses habitudes, et elle va pourtant se faire examiner une fois par an. Difficile de se rendre compte et de réagir avant que les choses ne dérapent dans ces conditions!

le 19/06/2014 à 11h59 | Répondre

Marie (voir son site)

C’est tout à fait ça.
Mais au moins, je me dis que le mien n’aura pas souffert trop longtemps. Et je ne pense qu’aux bons moments même si j’ai toujours autant le coeur serré des mois après…

le 19/06/2014 à 12h08 | Répondre

Miss Biscuit (voir son site)

Quand nous nous sommes installés ensemble avec mon chéri, nous avons adopté une petite minette à la SPA. Elle avait été maltraitée dans son ancienne vie et nous voulions lui offrir une vie meilleure. C’était notre bébé, c’était nous deux et notre chat, notre petite famille.
Et puis un chauffard nous l’a arraché. Même aujourd’hui, même avec 2 autres chats à la maison et un bébé qui arrive, son absence se fait sentir.
Quand je pense à elle, à la façon dont elle nous a été brutalement arrachée, même après 4 ans, j’ai toujours le coeur qui se serre et les larmes qui montent.

le 19/06/2014 à 11h00 | Répondre

Urbanie

Oui, ça peut paraitre bête mais le fait d’avoir un autre chat (ou chien, ou hamster) ne remplace pas l’animal perdu, contrairement à ce que l’on pourrait croire! C’est bien « ton » chat que tu pleures, pas simplement le fait d’avoir un animal de compagnie à la maison!

le 19/06/2014 à 12h01 | Répondre

sarah

J’ai un lapin depuis 1 an et c’est vrai qu’avant d’avoir un animal de compagnie je me classais dans la catégorie ‘un animal, c’est juste un animal, pas de quoi en faire un plat’. Je epnse que cela vient de mon éducation et avec un père agriculteur les animaux sont assez réduit à leur rôle de ‘nourriture pour les humains’ . Plus maintenant. Même si mon lapin parfois m’énerve, le jour ou il arrête de sauter partout je suis la première inquiète: il a quooooiiiiiiii? je fais quoooiiiiii???? et même si je sais que la durée de vie est assez courte, je sais que le jour ou il nous quittera je serais très triste.

le 19/06/2014 à 11h15 | Répondre

Urbanie

Tiens c’est marrant j’étais pareil aussi avant! et puis j’ai eu mon premier chat et depuis… c’est fichu! :p

le 19/06/2014 à 12h01 | Répondre

Mademoiselle F

Je comprend tellement ta position!
Mes animaux font partie de ma famille, inconditionnellement, je les ai pris et je les assumerai jusqu’au bout, et surtout dans les moments les plus durs… Comme toi j’ai un petit chat et puis j’ai mon poney et la, l’incompréhension des gens est décuplée puisque c’est un animal qui coute plus cher au quotidien et qu’en cas de maladie ou blessure les frais et les soins sont conséquents! Mais jamais je ne regretterai de les avoir pris pour partager ma vie. Ce sont mes amis, mes amours, et ça je pense qu’il faut vraiment aimer les animaux pour comprendre ce mode de vie!

le 19/06/2014 à 11h28 | Répondre

Urbanie

Certes certains animaux coutent plus cher que d’autre, mais on s’y attache de la même manière. Je connais des gens qui ont un cheval, personnellement cela ne m’a jamais choquée (ça prend un peu plus de place, voilà tout!) 🙂

le 19/06/2014 à 12h04 | Répondre

Athéna

J’ai 6 chats (3 femelles et 3 mâles), que j’appel « mes bébés ».
Pour l’hom et moi, ils sont comme les enfants que l’on a pas encore.
D’ailleurs il n’est pas rare que mon gros mâle (Glitch) s’endorme dans mes bras pendant que je le berce…MDR
Non, je ne les materne pas non plus à tout bout de champ, mais vue que nous les avons eu a des moments où n’ou étions souvent à la maison (les deux premier j’était en arrêt pour dépression, je passait mes journée entière à la maison et les 4 autres, l’hom et moi étions au chômage) du coup ils sont hyper proches de nous et super câlins.
ça en est même parfois un peu chiant quand tu voudrais être tranquille mais que tu fait assaillir par une horde de poilus. LOL

On vient tout es deux d’une famille ou les animaux font partie intégrante de la vie, donc autours de nous pas de soucis pour en parler.

Je n’ai encore jamais vécu la perte d’un chat (ces 6 là sont mes premiers, ma mère ayant peur des chats), par contre je comprend ta douleur, étant petite j’ai toujours eu des cochons d’inde, qui sont aujourd’hui tous morts.
Mais je les aimais tellement que j’ai même fait du « bouche à bouche » (plutôt du paille à bouche en fait lol) car j’en ai un qui avait fait une crise cardiaque.
Ben ça avait marcher figure toi, mais il est remords quelques heures après. :'(

Enfin bref tout ça pour dire que nos animaux, moi je m’y attache beaucoup plus qu’au humain. Car eux au moins sont honnêtes, ils ne truque pas leurs sentiments. On peu leurs faire totalement confiance (enfin sauf quand il décide de sauter du balcon…MDR)

le 19/06/2014 à 12h06 | Répondre

Marine Szczepaniak (voir son site)

Un article qui me parle énormément ! Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule… incomprise.
Ici j’ai trois chats et deux chiens, mais j’ai MON chat qui passe ses journées avec moi puisque je travaille de la maison. Il s’est fait tabasser il y a un an et puis ensuite il a bu du destop 6 mois plus tard… bref j’ai failli le perdre deux fois et j’ai passé des journées entières à pleurer provocant la stupéfaction de mes amis et de ma famille.
Hé bien je suis super fière d’avoir un coeur et de m’attacher à ces petites bestioles qui sont parfois plus humaines que les humains eux-mêmes.
Voilà c’est dit !

le 19/06/2014 à 13h02 | Répondre

lovely

j’ai une fifille pareil nous avons nos rituels du matin et du soir elle me suit de partout et surtout des que je la sent pas dans sont assiette je m’inquiète donc les gens se moquent un peut de moi pour sa j’ai déjà perdu plusieurs chats étant enfant et j’espère ne jamais être confronter à la maladie et j’ai une peur panique de la perdre je te comprend tout à fait !! même ceux qui ont des animaux ne comprennent pas parfois

le 19/06/2014 à 13h53 | Répondre

Leaureine

Je te comprends tout à fait !
Ma chatte Indiana est décédée en 2012 à l’âge de 18 ans…je l’avais reçue pour mon septième anniversaire…
Je l’appelais « Ma petite maman », elle comprenait mes joies, mes peines, jouait les chaperons entre mon amoureux et moi, me miaulait dessus quand je rentrais trop tard. On passait des heures ensemble, je lui racontais tout.
J’ai quitté la maison familiale il y a longtemps, pour mener mes études, et dans mes chambres étudiantes, il était impossible d’emmener mon chat. Elle me manquait beaucoup mais nous nous retrouvions les week-ends et les vacances.
Quand ma mère m’a appelée pour m’annoncer qu’Indiana était morte, c’était comme recevoir un coup de poignard dans le coeur. J’ai énormément pleuré pour ce petit être que j’ai tant aimé…et auprès de qui je n’ai pu être dans ses derniers moments…
Aujourd’hui avec mon amoureux nous avons une petite chatte de presque deux ans, Helfy. Elle est l’âme de notre appartement, et nous en sommes gaga !

le 19/06/2014 à 13h55 | Répondre

Mlle Panda

Nous avons un adorable chat de 6 ans maintenant ! C’est notre bébé. Nous l’avons adopté dans une association (celle où je suis par la suite devenue famille d’accueil). Il partage tout de notre vie ! Il est avec nous constamment. Je sors d’une pièce, il me suit, je monte, il monte ! Et les rituels du matin et du soir ! On l’aime infiniement ! On pense toujours à son bien-être parce qu’il contribue au nôtre. Sa disparition sera un moment douloureux ! Je pleure déjà pour un animal sur le bas côté quand je suis en voiture, alors j’imagine ma peine… Mais je n’y pense pas. Le bonheur, à l’instant t c’est ce qui compte pour moi !

le 19/06/2014 à 14h29 | Répondre

Mlle Panda

D’ailleurs, je me suis aussi rendu compte qu’il fallait mieux être discrète sur beaucoup de choses de sa vie ! Les gens jugent sans cesse. L’amour des animaux, c’est un sujet aussi conflictuel que de ne pas vouloir d’enfant, de vouloir un enfant unique ou uen famille nombreuse… Les gens parlent de la vie des autres sans cesse, et dans le seul but de juger et comparer… Je trouve cela assez pénible car je respecte beaucoup les différents points de vue et les gens le rendent peu…

le 19/06/2014 à 14h31 | Répondre

Urbanie

Ah oui ça… quand c’est pas les animaux, c’est les enfants (si tu en as ou pas, pourquoi tu n’en as pas, pourquoi tu en as fait deux ou plus de trois), ton couple, ta coupe de cheveux, le prix de ta dernière paire de chaussures… au secours! ^^

le 19/06/2014 à 23h30 | Répondre

pauline Castillo photographie (voir son site)

Nous avons un chat depuis 6 ans avec mon compagnon il s’appelle joey. On le considère comme notre enfant on lui parle il dort avec nous il nous répond et même il nous amène la balle pour qu’on joue avec lui. Ayant déjà perdu un animal quand je vivais chez mes parents je n’ose même pas penser au jour où ça arrivera à nouveau. Nous avons mis très longtemps pour en remettre et à chaque fois que j’y pense j’ai toujours la gorge nouée. Je pense que nos vrais amis ceux qui partagent vraiment notre vie ne doivent pas nous juger et au contraire nous épauler. Pourquoi se cacher on est comme on est.

le 19/06/2014 à 15h24 | Répondre

solea

Ne pense pas aux autres mais à toi et à tes sentiments.
J’ai eu deux chats depuis que je suis petite, et ils m’ont tous les deux apportés pleins de choses, c’est difficile à comprendre pour des personnes qui ne sont pas occupés mais il existe de vrai liens entre nous et ces petites betes, mon premier chat s’est fait enlevé et le chat nous a retrouvé 6 mois plus tard (il a fait au minimum 5 kms mais peut etre plus). Quelle joie ce jour là ! (j’en ai encore les larmes aux yeux (il avait été attaché). Comment ça s’explique, ça s’explique pas. La relation qu’on a avec eux est unique et nous les oublierons jamais !

le 19/06/2014 à 15h57 | Répondre

Marina

Ouh la, pas évident de trouver les mots pour faire entendre une voix légèrement discordante sur un sujet si chaud… Je n’ai pas eu d’animal quand j’étais petite, mais comme mon mari en a toujours eu et voulait que nos enfants en aient, j’ai accepté qu’on ait un chien. Il est arrivé à l’âge de 5 mois et on l’a gardé deux ans. Il est mort il y a deux mois, après une maladie subite et rapide. Je ne pensais pas avoir autant de peine, et j’ai tenu à être auprès de lui quand le vétérinaire lui a fait l’injection, pour lui éviter 3 jours d’agonie. J’ai beaucoup pleuré, à ma grande surprise. Cette aventure m’a fait changer d’avis sur les animaux mais seulement partiellement : oui, c’est un membre de la famille, indéniablement, et il peut apporter beaucoup d’affection et de réconfort, et j’ai adoré les longues balades avec lui et les parties de balle (et j’ai été la première à suggérer qu’on en ai un autre, qui arrive dans 15 jours 😉 ) . Pour autant, il n’a jamais été autorisé à rentrer dans les chambres, à quémander à table, à monter sur un canapé, à nous lécher. Il avait son tapis dans le salon avec nous, mais il avait sa place à lui. Je sais que je vais en choquer certaines, mais un chat ou un chien qui monte sur le lit et va sous les couvertures, je ne comprends pas. Pour moi çà reste un animal. Je ne peux pas dire qu’on peut plus facilement aimer un animal qu’un humain parce que lui au moins, il est toujours fidèle et toujours honnête et qu’il ne ment jamais : je ne vois pas comment on peut comparer l’humain et l’animal, et porter un jugement sur l’animal en lui prêtant des sentiments et des caractères humains. Bon voilà c’est mon point de vue, et çà n’empêche pas le fait que je ne tolère pas de mes enfants qu’ils écrasent une fourmi et que je trouve ignoble les lancers de chatons ou les abandons de chiens sur l’autoroute…

le 19/06/2014 à 21h53 | Répondre

Urbanie

En fait, sans être polémique, le sujet que tu abordes porte plus sur l’éducation de l’animal, que sur l’affection que tu lui portes (ce qui n’est pas du coup tout à fait le sujet de l’article mais qui en mériterait presque un à lui tout seul).

Je ne pense pas que le mode de dressage ou d’éducation de l’animal soit lié à l’affection que tu portes à ton animal, c’est juste une vision des choses et de la vie, qui est de plus très personnelle.

Mon père par exemple a été élevé dans l’idée que les animaux doivent rester « dehors » – bon ben à Paris dans un 40 m2 tout de suite c’est plus compliqué. :p

Certains vont être plus stricts que d’autres, mais dans le fond peu importe la façon dont les gens gèrent leur relation avec leur chat ou leur chien. C’est personnel, voilà tout. 🙂

Sur la question des sentiments « humains », certes nous projetons beaucoup de choses sur nos animaux de compagnie, mais je constate que les animaux, pour en côtoyer depuis une quinzaine d’années maintenant, sont aussi capables de tristesse, de joie, d’amour… est-ce que ce sont des sentiments uniquement « humains »? C’est là un grand débat presque philosophique!

Personnellement quand j’observe mon chat, j’ai beaucoup de mal à me dire qu’elle ne ressent rien d’autre que de la faim, du sommeil- bref, des sentiments « basiques » de survie, justement parce qu’elle est capable de comportements qui me surprennent.

Par exemple venir me voir quand je suis malade: est-ce par empathie? Par crainte de me voir mourir (et sa ration de croquettes avec)? Parce que, au moins à ce moment là, je fais un canapé humain bien confortable? Le simple fait qu’elle éprouve l’un ou l’autre de ses sentiments suffit pour moi à prouver qu’elle « ressent » des choses (de l’empathie, de la peur, ou de l’opportunisme! ^^ ).

Mais je crois que sur la question des animaux et de leur ressenti, les gens n’ont pas fini de se poser des questions! 🙂

le 19/06/2014 à 23h26 | Répondre

myrabelle

j’ai toujours grandit avec des chats, chez moi… je n’avais jamais vécu la mort de l’un deux (enfuis ou disparus avant le « grand saut »), jusqu’à l’an dernier. En novembre, ma vieille minette, plus de 15 ans de bons et loyaux services (pareil, plus de la moitié de ma vie, donc) qu’on avait déjà trouvé en piteux état (elle était empoisonné à la mort aux rats quand on l’a recueillie, elle a bien tenu hein? 🙂 ) hé bien un dimanche midi, en plein déjeuner familial, nous avons du appeler sos véto… et s’en a été fini… nous l’avons accompagnée jusqu’au bout, j’oublierai jamais les torrents de larmes de ma maman… heureusement que la 2eme minette de la maison, bien plus jeune, a compris… elle l’a cherché la 1ere semaine, et a été très caline et discrète… Maintenant j’ai mon chez moi, et mon chat à moi d egrande fille.. et je n’ose songer au jour où elle nous quittera…. elle est rattachée à tout ce qui fait ma vie d egrande personne:!!!!

le 19/06/2014 à 22h56 | Répondre

MarinSid

Voilà un article qui me pousse à mettre mon premier commentaire sur le blog… Les animaux de compagnie, leur vie et leur disparition… Sujet qui me touche beaucoup !
J’ai commencé par un hamster quand j’avais 8-9 ans, j’en garde de tendres souvenirs et je me rappelle de mes larmes à sa mort et l’incompréhension de mes camarades à l’école 🙁 Ensuite une souris blanche. Je ne me rappelle pas avoir été très affectée par sa disparition, nous n’avions réussi à nouer aucun lien avec elle :/
Est arrivée ensuite Thelma, minette tigrée, quand j’avais 13 ans. Elle a vécu près de 15 ans et sa disparition en 2012 a été terrible. J’étais présente avec ma mère quand nous l’avons emmenée chez le vétérinaire pour la soulager de ses souffrances :'(
J’ai la chance d’avoir des ami(e)s amoureux des animaux également, alors j’ai eu du soutien, et j’ai pu parler de ma peine sans crainte ni honte.

Après avoir quitté le domicile parental, j’ai eu des ratounes (c’est comme ça que je les appelais 🙂 ). J’ai adoré comme animal de compagnie ! On noue un vrai lien avec les rats et c’est vraiment génial ! En contrepartie, leurs disparitions furent douloureuses… (et assez rapides puisque l’espérance de vie des rats femelles est d’environ 2 ans…) Et là, effectivement, pour de nombreuses personnes : ce n’était que des rats… :/
J’ai accueilli ensuite chez moi un joli lapin blanc aux yeux bleus, Norman. Il a aujourd’hui 6 ans 1/2 et d’après mon vétérinaire : « c’est un vieux en pleine forme ! ». Je redoute le jour où il partira…
En plus de mon pinou, j’ai 2 minettes. Willow, tricolore très fusionnelle avec mon chéri et moi (qui a dit que les chats n’avaient qu’un humain ??), bientôt 3 ans. Hermione, petite écaille de tortue grise de presque 1 an.
Au mois de mai, Willow est tombée malade. Elle a fait un épisode de fièvre très forte (plus de 41°C…). Elle a passé 5 jours hospitalisée à l’hôpital vétérinaire de Marcy l’étoile (à côté de Lyon). Ils ont été super avec elle et avec nous 🙂 Au final, nous ne savons ce qu’elle a eu, mais on s’en fiche. Elle est aujourd’hui en pleine forme !! On ne dirait même pas qu’elle a vécu tout ça (à part les poils qui tardent à repousser aux endroits où elle a été rasée pour les examens 😀 ). Nous avons eu très très très très peur pendant ces quelques jours et avons fortement apprécié les petits messages de nos ami(e)s, qui prenaient des nouvelles, nous témoignaient leur soutien… Même mon père, qui est plutôt du genre à dire qu’il faut laisser à l’animal sa place d’animal, a été très présent.
J’avais l’intention de prendre une assurance dès que j’aurai retrouvé un travail… Ce n’était pas le cas au mois de mai et c’est bien dommage car, effectivement, les frais vétérinaires sont souvent élevés…
Willow et Hermione vous saluent toutes : elles sont toutes les 2 autour de moi/sur moi/devant le clavier/sur la souris depuis que j’écris ce commentaire (tellement pratique…) !

le 20/06/2014 à 12h58 | Répondre

Urbanie

Aaaaah une autre personne qui a eu des rats! Merci! Bon, j’en ai eu un à l’adolescence, que j’ai récupéré de quelqu’un de la famille complètement par hasard, mais c’est assez rare de rencontrer des gens qui en eu aussi (l’animal a encore une très mauvaise réputation).

J’ai bien ri sur ce que tu décris quand l’animal sort d’une hospitalisation: mon chat a été hospitalisé en clinique vétérinaire cette année, elle était toute tondue de partout (ça repousse encore). Avec sa collerette elle était au top! 🙂

le 21/06/2014 à 18h57 | Répondre

Marjolie

MarinSid: Pour info, un lapin de 6 ans et demi n’est pas très vieux (un vieux lapin c’est un lapin de 9, 10, 12 ans) et 41° ce n’est pas énorme comme fièvre, la température normale des lapins est entre 38 et 40°. Pour plus d’infos, voir le site Marguerite et Cie qui est une mine d’informations fiables sur le lapin de compagnie (santé, comportement, éducation etc.)
Il y a une consultation spé NAC à Marcy l’Etoile mais en dehors des spécialistes, certains vétos sont très mal renseignés sur les lapins (je pense qu’à l’école véto ça doit être moins pire qu’ailleurs cela dit!) L’idéal est quand même de pouvoir poser un diagnostic…
Mes propres lapins se joignent à moi pour saluer Willow!
Tout le monde: vous vous sentez incompris(es) lorsque vous vous inquiétez ou pleurez pour un chien ou un chat? Imaginez nous, pour lapin, qui est « juste un lapin »!… 😀

le 27/06/2014 à 00h01 | Répondre

Marina

Non le mode d’éducation de l’animal n’est pas directement lié à l’importance de l’affection qu’on lui porte,en terme de quantité (et pour le coup je parle bien d’éducation et pas de dressage, quel vilain mot…), mais pour moi c’est lié à la nature de l’affection qu’on lui porte : je n’admet pas mon chien sur le canapé parce que je suis certainement stricte dans son éducation (et aussi parce que c’est pas un York ou un Chihuahua mais un gros modèle!) Mais si je ne l’admet pas dans mon lit sous mes couvertures, c’est non parce que je suis stricte mais parce que je lui porte de l’affection en tant qu’animal, et pas en tant qu’être humain, et que – pour moi- sous les draps ce n’est pas la place d’un animal. Après on est bien d’accord, c’est une conception personnelle. Je suis d’accord aussi pour dire que l’animal ne se résume pas à des instincts primaires de se nourrir, de dormir… et qu’il y a un attachement à l’humain et une empathie qui vont au delà de l’instinct de survie. Ce que je veux dire c’est qu’il ne peut de toute façon pas y avoir de calcul dans la pensée de l’animal, pas de raisonnement conscient, et que du coup dire “j’aime plus les animaux que les humains parce qu’eux au moins sont honnêtes” – pour moi – c’est absurde.
Par contre là où je suis à 100 % d’accord avec ton article, c’est que je trouve irrespectueux, quand quelqu’un a un chagrin intense de la perte d’un animal, de venir lui dire “oh mais ce n’est qu’un animal, faut pas pleurer pour çà”. Même si très personnellement, je peux trouver çà excessif, il n’en reste pas moins que c’est un chagrin sincère et qui mérite de l’écoute et du réconfort plutôt que du mépris.

le 20/06/2014 à 14h09 | Répondre

ezy

Je te rejoins complètement. J’ai un chien depuis 1 an, que j’ai recueilli via une asso qui sauve les chiens de l’euthanasie.

Je n’était pas une « personne à chien », c’est arrivé par accident notre rencontre s’est fait de manière fortuite et on a eu un coup de foudre l’un pour l’autre.

Je ne suis pas une teubée qu’on voit dans les émissions type confessions intimes ou autre. Je suis éduquée, j’ai un compagnon, un appart’, un travail à responsabilité, bref je suis une personne normale.

Mais je peux te dire que si je devais choisir entre sacrifier mon chien pour sauver un enfant (que je ne connais pas ou peu) et bien je choisirais mon chien ! Je n’ai pas honte de dire que oui, j’aime mon chien comme un membre de ma famille. Il passe toute sa journée à mes côtés (il a l’immense chance d’être accepté à mon travail), il est là en permanence, dans les bons et les mauvais moments et en plus c’est une crème absolu, gentil, sociable, calme mais très joueur, hyper obéissant, rigolo, doux… Alors oui je préfère mon chien à certains de mes petits cousins éloignés. C’est moche mais eux je ne les voit qu’une fois tous les 2 ans et si ils venaient à disparaitre c’est pour leurs parents que j’éprouverait de la peine et de la tristesse, car la perte d’un être cher et proche et dévastatrice, tout comme le serait celle de mon chien.

Maintenant je ne vais pas jeter ça au visage de ma famille car je sais que c’est limite de l’hérésie pour certains.

Déjà l’été dernier j’avais choquée ma tante en disant que nous avions emmené mon chien à la plage (c’est interdit). Ce à quoi ma soeur à répondu, qu’elle préférait mille fois aller sur une plage peuplée de chiens comme le mien (qui se prélassent pépère au soleil, n’aboient pas et font leurs besoins hors de la plage) qu’être avec des enfants qui crient, jouent à te balancer du sable et pissent dans l’eau). Vous auriez du voir la tronche de ma tante !!!!

le 20/06/2014 à 15h18 | Répondre

A

Je ne peux qu’etre d’accord avec toi, mon chat c’est comme mon enfant, il est encore jeune (7ans cette année) mais ses quelques cas de disparition m’ont plongé à la limite de la depression, insupportable, je ne vois pas ma vie sans lui et pourtant un jour ca arrivera
J’ai particulierement aimé ta phrase sur le fait que tu te sente plus proche de lui que de certains de ta famille, c’est mon cas aussi
Je suis contente de voir que nous ne sommes pas seuls a aimer a ce point nos compagnons de vie 🙂
Merci pour ton article vraiment

le 20/06/2014 à 16h03 | Répondre

Urbanie

merci à toi pour ton gentil commentaire! 🙂

le 21/06/2014 à 18h53 | Répondre

Toscane

J avais 9 mois quand ma chienne, un terre-neuve, est arrivée dans nos vies. On a grandit ensemble. J ai appris à marcher en m accrochant à ses poils, je lui ai raconté mes premiers secrets, on dormait ensemble, elle me protégeait comme une mère quand j avais peur… Elle est morte quand j avais 12 ans… Un jour elle n allait pas bien, tumeur des ovaires, le lendemain elle n était plus là… Ma tristesse était tellement profonde… Je me souviens de mon père en pleurs, de ma mère partie se cacher et de ma soeur qui n allait pas mieux… Il n y a pas un jour où je ne pense pas à elle… J ai eu aussi un caniche qui est resté 14 ans avec nous… J ai même viré un mec avec qui je sortais parce qu il ne voulait pas dormir avec le chien…. Je lui ai dit que le chien était là depuis 10 ans et que lui depuis deux mois… D après lui qui j allais choisir… On est rentré un jour, elle était dans le coma… La vieillesse certainement… J ai pleuré des jours entier. Heureusement à l époque j avais une patronne qui était une amie des bêtes et qui m a donné deux jours pour me reposer. Un peu avant la mort de ma chienne, on a pris deux chats… Deux soeurs. Elles sont nées le jour de notre anniversaire à mon amoureux et moi… Tout un symbole…Elles vont avoir douze ans le 29 août…
Je redoutes l avenir…
On a eu pleins de réflexions pour l une des deux… Une des deux n est pas propre, elle ne l a jamais été c est comme ça… Combien de fois j ai entendu des « foys là dehors », des « je ne supporterai pas ça »… Oui c est pénible, mais je l aime malgré tout, je ne vais pas la mettre dehors !! Ca ne m est jamais venu à l esprit… Et j espère qu elles seront là encore longtemps ! Même si pour ça je dois ramasser derrière elle. Et maintenant noys avons deux enfants… Je rexoute aussi le moment où il faudra leur dire que c est fini… :'(

le 20/06/2014 à 22h28 | Répondre

Urbanie

Oui, quand l’animal t’a accompagné toute ta vie, c’est difficile de lui dire au revoir.
Quand un animal est malade il est aussi souvent « malpropre »: ça arrive, c’est la vie, et ça n’est pas pour autant qu’on va arrêter de s’en occuper, donc je comprends.

Sinon je trouve ça hyper mignon d’avoir adopté deux chats nés le jour de votre anniversaire! 🙂

le 21/06/2014 à 18h48 | Répondre

Salome

Bonsoir à tous,

J’ai 3 chats ( 2 mâles de 6 ans et 2 mois, et une chatte de 5 ans) et pour moi aussi, ils font parti de ma famille. Ce sont mes bébés, mes chatounes à moi (en plus je leur invente des mots ^^) De plus ca fait 5 ans et demi que mon mari et moi essayons d’avoir un enfant, je pense en plus que je reporte cet amour sur mes chats, qui le rends encore plus fort.
Je ne veux même pas imaginer le jours où ils vont disparaître … Je tiens tellement à eux que je ne veux pas les laisser sortir de peur de les retrouver écraser sur la route ou qu’il ne rentre jamais. Le seul endroit où il vont dehors c’est sur mon balcon de 4m2.

le 20/06/2014 à 23h30 | Répondre

Mademoiselle Sourire

Nous avons deux chats. Qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau, mais qui n’ont pas le même âge. Ce sont des pensionnaires de notre Famille d’Accueil, qui finalement son restés. En tout, quand on avait l’appart pour, on a eu cinq/six chats chez nous (pas en même temps… ) et on en a gardé deux.
Je pense parfois au jour où Haribo et Nono vont nous quitter. Ils font tellement partis de notre vie : on vit tous les quatre, bien serré dans notre appartement. Je comprends donc parfaitement ce que tu as pu ressentir.
Il y a aussi les gens qui ne comprennent pas que tu as des animaux de compagnie.. Ou ceux qui jugent comment tu t’en occupes. Nous, on envisage d’avoir un chien en plus, car on est dingue d’animaux et que Hari et Nono adorent les chiens. J’imagine même pas la tête de nos familles quand ils vont se rendre compte que nous avons trois animaux 😀
Bon courage à toi et de gros gros gros bisous

le 21/06/2014 à 10h55 | Répondre

Urbanie

Merci!
Bah, 3 animaux ça va, surtout si tu as la place! 🙂

le 21/06/2014 à 18h43 | Répondre

souchet

Je sais exactement ce que tu ressens ma tekila est gravement tombée malade a l âge de dix ans. Je n avais pas l assurance maladie et j ai pris un crédit pour la sauver… Malheureusement la maladie l a emporté en moins d un mois.
La chance que j ai eu dans mon malheur c est d avoir un patron compréhensif qui m a aménagé mon temps de travail pour que je puisse allez la voir tout les jours quand elle était a la clinique. Il m a donné deux semaines de congé pour que je reste auprès d elle et quand elle s est endormie. Je suis restée plusieurs jours cloîtrée chez moi… Mes amis se relayaient chaque jour pour passer me voir et ceux qui n ont pas compris mon état. Je me suis dit qu il me méritait pas de faire partie de ma vie . carsi tu n accepte et ne comprends pas ma peine d avoir perdue ma fille c est que tu ne me connais pas!!!
Auj ça fait 4 ans et demi qu elle est partie… Avant elle j avais doudou que j avais eu a l âge de 5 ans, il est parti de vieillesse quand j ai eu 20 ans il est mort dans mes bras et j au tellement hurler que j ai réveillé mon voisin. Ils me manquent toujours terriblement. ton com m a fait pleurer. Et je comprends ceque tu ressens. Auj avec mon chéri nous avons trois chats que j aime comme mes enfants et je suis que je vais énormément pleurer quand ils partiront mais au jour d auj je n y pense pas et je leur donne tout l amour possible

le 21/06/2014 à 14h34 | Répondre

Claire

Pour moi ma chatoune c’est ma vie, je l’ai eu quand elle n’était pas encore sevrée donc elle me considère un peu comme sa mère et moi comme ma fille. Je comprends tout a fait ce que tout le monde peut ressentir parce que je m’inquiète pour elle. Pour moi elle fait partie de ma famille!

le 21/06/2014 à 16h48 | Répondre

Berson

J’avais deux chats, comme toi, aujourd’hui je n’en n’ai plus qu’une. L’autre est morte à 14 ans (il y a deux mois) après une infection des reins, j’en ai 19. Elle est morte un week-end, ce qui m’a permis de ne pas louper mes études, je suis restée H24 enfermée chez moi à pleurer. Pourtant je ne parle que très peu de ce jour et demi de deuil, parce que je sais que beaucoup ne comprenne pas.

Autre exemple, je suis cavalière depuis 14 ans, j’ai même mon propre cheval depuis un peu plus de 2 ans maintenant. J’ai toujours privilégié l’état des chevaux que je montais au mien, et avec l’arrivée de mon cheval dans ma vie c’est encore « pire ». Il y a quelques mois, j’ai dis à un ami « Si nous devions tomber tout les deux, je regarderai d’abord si lui va bien plutôt que moi. », je l’ai dis naturellement, ça me semblait d’une logique pure. L’ami n’a jamais comprit comment je pouvais faire passer la santé de mon cheval avant la mienne. Il ne comprend pas que ce cheval est un ami qui ne me décevra jamais, qui m’écouteras, qui me laissera lui parler sans juger, partager avec lui les bons comme les mauvais moments de ma vie. Nous sommes mutuellement appris des choses, et nous grandissons ensemble. Je sais qu’il n’a que 7 ans, et que son espérance de vie est de 25-30 ans … Mais je le sais déjà, mon monde s’effondrera quand il partira, et j’aurai énormément de mal à m’en remettre. Encore plus qu’avec mon chat encore vivant (qui est pourtant une énorme partie de ma vie).

le 22/06/2014 à 14h48 | Répondre

Milune (voir son site)

J’avoue qu’avant d’avoir mon propre chat je ne comprenais pas les gens qui étaient triste lors de la perte de leur animal. Enfin triste oui, mais au point de pleurer et de re pleurer en y pensant des mois voir des années après je ne comprenais pas. Pour moi quand on perdait un animal on pouvait facilement le remplacer par un autre c’était la même chose. Et puis j’ai eu MA minette, qui est malheureusement très vite tombée malade: insuffisance rénale. Elle m’a accompagnée dans ma maladie: insuffisance rénale pour moi aussi. Nous avons été malade ensemble. Sauf que moi je ne suis pas un chat j’ai put avoir une greffe. Je suis rentrée de ma greffe ma minette m’a fait la fête elle allait super bien. Le lendemain elle ne s’est plus levée plus alimenté et est décédée de son insuffisance rénale une semaine plus tard endormie contre moi. Rien que de l’écrire mes larmes remontent. Aujourd’hui j’ai un nouveau chat: Réglisse et je l’adore, mais il ne remplace pas ma minette parce que non un chat n’en remplace pas un autre ma Minette avait son caractère Réglisse un autre, ce sont deux chats mais deux chats différents. Mais que de soucis un animal de compagnie je ne l’aurais jamais pensé. Mon Réglisse quand je ne le vois pas plusieurs heures car il est allé se promener je ne peut m’empêcher de paniquer. Je l’aime trop, plus fort que certain humains moi aussi .

le 23/06/2014 à 21h56 | Répondre

dracke

Bonjour, je suis tres touche par tout ce que je viens de lire, je voulais vous faire par de mon histoire.
Jusqu’en octobre 2013 je ne m’etais jamais attache a un animal mais le hasard a fait que je rencontre un jeune chat qui etait dans un arbre et qui miaulait alors je lui ai tendu les bras et il est venu, ce jeune compagnon que j’avais appelle Balzac buvait enormement il avalait pres d’un litre d’eau par jour alors j’ai decider de le garder. Le veterinaire a estime son age a 7 mois et m’a dit qu’il souffrait de diabete insipide qu’il n’y avait rien a faire sauf lui mettre des gouttes chaques jours dans les yeux, mon entourage me pensait fou de garder un chat comme cela et de depenser beaucoup chez le veterinaire mais au dela du fait qu’il buvait beaucoup il se portait bien. Nous avions une relation particuliere je l’aimais a la folie, j’avais peur de le laisser sortir mais au mois de mars je constatais sa soif de libertee alors depuis il sortait la journee et je le gardais a la maison le soir jusqu’au matin, dans la journee il revenait souvent et je dois dire que nous etions complices, jusqu’au 12 aout de cette annee ou je l’ai vu sur le bord de la route, alors je l’ai remis dans la cour de la maison mais quelques minutes plus tard il est revenu vers moi en grognant.
Une voiture l’avait heurte mais il n’avait qu’une plaie sous un oeil et une difficulte a respirer alors directement j’ai pris la voiture pour l’emmener d’urgence chez le veterinaire mais il est mort lors du trajet.
Maintenant il est enterre dans le jardin avec une pierre tombale qui porte son nom.
Depuis je ne cesse de culpabiliser je suis plonge dans une grande deprime je pense sans cesse a lui, je ne mange plus, ne dors plus je ne veux plus rester a la maison ni aller dans le jardin, car lorsque je vais sur sa tombe j’ai envie de le sortir de la pour le serrer fort contre moi, je n’arrive pas a imaginer que mon Balzac est parti. Je deviens fou chaque jour.

le 17/08/2014 à 19h20 | Répondre

Emilienne

J’ai lu ton témoignage et je me dis que j’aurais pu l’écrire…J’ai eu 4 chats dans ma vie et j’en ai perdu 3….2 de maladie et 1 d’accident de la route
Salem était la doyenne de mes bébés et j’ai du prendre la décision au combien difficile de la faire euthanasier hier: il y a 1mois et demie, tout allait bien (prise de sang de contrôle OK), plus tranquille mais bon l’âge aidant et puis ça a commencé à se dégrader jusqu’à ce week end avec anorexie, vomissement, problème de pattes arrières…..véto de garde et le couperet est tombé à la prise de sang: cancer du pancréas, rien à faire….j’avais promis à Salem de la ramener à la maison et je n’ai pas pu….
je suis restée avec elle jusqu’au bout mais je la cherche à la maison tout comme mon dernier loulou d’1 an
Je pleure beaucoup ce qui n’est pas compris et mal toléré…ce n’est qu’un chat comme si je pouvais réduire ma Salem à ça! elle était ma petite reine et la vie sera bien plus triste sans elle.

le 18/08/2014 à 17h33 | Répondre

dracke

Bonsoir,
je suis navre pour votre petite Salem, je sais maintenant combien cela fait du mal de perdre son petit compagnon qui est « un membre de la famille » aujourd’hui cela fait une semaine que mon Balzac est mort et je suis toujours dans une grande tristesse et effectivement beaucoup de personnes ont du mal a comprendre notre chagrin. Pour le moment je suis desespere ce qui me conforte un peu est de voir que d’autre aussi on cette meme relation avec leur animal que moi j’avais avec le mien et que nous continuerons a les aimer apres leurs disparitions. Mais cela reste une souffrance tres penible.
Courage vous n’etes pas seule dans cette situation

le 19/08/2014 à 21h28 | Répondre

Emilienne

Je suis également navré pour votre Balzac…. La tristesse est bien ancrée et présente, juste cachée… On ne peut pas vivre des années avec un animal, s’en occuper, le soigner et l’aimer pour ne pas être effondré lors de sa disparition…Bon courage à vous aussi

le 20/08/2014 à 19h00 | Répondre

Charline

Bonjour, je me suis reconnue dans chacun de vos messages . Je viens de perdre mon chat de 22 ans je l’avais depuis mes 6ans. Autant vous dire que j’ai grandi avec elle, devenue une adulte avec elle. Les moments de complicités, les rituels. Elle savait venir me consoler, était là dans toute mes étapes . Quand j’ai pris mon appartement je la retrouvais les weekends. Je me disais que je perdais des moments avec elle, aujourd’hui je me dis que c’est une bonne chose, ca m’a fait vivre un peu sans déjà . Parce que la maison est vide et triste sans elle, sans sa presence, ses miauiements. Il y a des souvenirs dans toutes les pièces . J’ère dans la maison, je regarde ses coins favoris mais elle n’est pas là . J’ai des reflexes « chat » partout, tout le temps . Le petit déjeuner sur mes genoux, le tic tic de ses pattounes quand elle venait me retrouver la nuit… ça arrivait même qu’elle miaule derrière la porte des toilettes! Et puis tous les surnoms, les jeux et expressions… 22 ans d’amour, je pense (j’espère!) que je naurai pas 22ans de souffrances. Je scrute les poils de chat, clins d’œil, souvenirs, « preuve » de tout ce temps . Elle est morte de sa belle mort j’ai envie de dire, en 4 jours arreter progressivement de manger, boire, marcher. Dimanche sa dernière nuit avec moi, lundi ou mardi son dernier tour de maison et ballade dans le jardin. Et mardi soir elle a frémit quand je me suis approchée pour la caresser en rentrant du travail . Dans la nuit j’ai voulu la recouvrir un peu elle était si froide et fatiguée, elle m’a fait un miaou, son dernier miaou, j’ai entendu « laisse moi ». Insuffisante renale les dernières années, perdant petit à petit vue et audition, mais meme récemment elle jouait encore . Cela faisait quelques semaines que je me reveillais la nuit la sentant près de moi alors qu’elle était chez mes parents, j’ai aussi eu des bouffées d’angoisse des matins, et vendredi et samedi jetais vraiment très fatiguée . Je me dis que je l’ai senti cest pas possible…

le 30/08/2014 à 08h17 | Répondre

Velane

Je viens de perdre ma Nina , après 18 ans.
Ca fait à peine une semaine et je crise au plus au point, alors je comprends ta peine et espère qu’elle a pu s’apaiser un minimum avec le temps.
Moi ça reste récent et je suis encore inconsolable …

le 01/09/2014 à 01h05 | Répondre

Amy

Bonjour !
Je suis arrivée par hasard à vous lire tous et ça me fait du bien de voir que je ne suis pas seule! J ai un chat adorable de 4 ans tout doux, tout gentil, très proche de nous : le soir il vient s assoir avec nous quand on debrief la journée et il nous miaule tout un tas d histoires… Il vient spontanément nous câliner et reste toujours près de nous. Le choc, c est que sa santé s est dégradée d un coup, on a appris qu il est FIV il y a deux mois et depuis on se bat pour le soigner. Il ne mange plus et s affaiblit, je tente tout ce que je peux. Un jour il va être bien puis au plus bas. Je n en peux plus, je suis épuisée. Je suis enceinte mais je n arrive pas à me réjouir ni à penser à ce futur bébés unaus je vois mon premier « petit » aussi mal. Je prends des sanglots la nuit. Je sais que vous me comprendrez et rien que ça ça fait du bien… Je partage ainsi la douleur que certains d entre vous ont pu ressentir. Je souhaite aux autres de ne pas avoir à connaître cela…

le 13/09/2014 à 00h10 | Répondre

Agnechka

Bonjour, ma lapine est malade depuis quelques jours, son transit est déréglé et ça peut être assez grave. Ce matin, après une diarrhée, je suis arrivée une heure en retard au travail pour la surveiller faire ses besoins. Mon chef a des animaux, il est compréhensif. Malheureusement, trop peu de personnes de mon entourage ne me comprennent et je me sens seule avec mes angoisses. Je mange si elle mange etc.. Ça me fait beaucoup de bien de savoir que d’autres personnes ressentent ce que je ressens. Je vais continuer de pleurer en cachette mais je vous lirai quand je me sentirai mal. J’ai 36 ans et moins honte de vous l’écrire : je suis l’humaine de compagnie de mon animal. Merci

le 19/09/2014 à 11h55 | Répondre

Maruschka

Je retombe sur cet article aujourd’hui et je découvre les derniers commentaires sur ce post… J’espère que votre lapine a guéri… et sinon, que vous avez été bien entourée pour surmonter cette épreuve…

le 11/03/2015 à 13h51 | Répondre

Jo

J’ai une chatte depuis 10ans en maison de campagne, j’ai 26ans. J’ai déménagé de chez mes parents dans un appart sans prendre mon chat et bien ça me fend le cœur de la voir une fois par semaine en manque de caresses. Mes parents me disent qu’elle me cherche partout, passe des heures assises devant la porte de mon ancienne chambre, m’attendant …

Comme le chat précédent, ça va être un choc émotif assez éprouvant le jour J :/

Tu as raison je pense qu’une toute petite partie de la population arrive à partager des choses extraordinaires avec son animal de compagnie. Je me souviens encore de mon prof de philo nous expliquant que les animaux ne pouvaient pas éprouver ou connaitre la peine ou l’amour … J’avais envie de lui foutre un coup de boule 😀

Deux mondes différents …

le 20/09/2014 à 11h07 | Répondre

Laurent

Mon chat est mort avant hier, il s’est fait euthanasié et nous l’avons nous-même enterré… C’est un moment très dur pour notre famille, et j’ai du mal à me rendre compte qu’il est mort, et heureusement je ne vis plus là où il vivait… son absence aurait sans doute été trop dur pour moi. C’est curieux, j’ai également 28 ans et mon chat en avait 14…

Je pense que je ne m’y ferai jamais, mais la vie continue… Je n’en parle pas autour de moi pour les mêmes raisons que tu as cité, et d’autant + qu’en tant qu’homme, on doit faire bonne figure et être fort…

le 21/10/2014 à 22h49 | Répondre

Dominique

Laurent, j’ai perdu un chat il y a quatre jours et c’est une grande peine pour moi. Pourtant, je suis un homme du double de votre âge et ne croyais pas jusqu’à maintenant que ce ressenti de deuil était possible. Ce chat m’avait accompagné dans ma vie pendant 17 ans, notamment durant une période difficile. Il me relie également à un être cher (ma grand-mère) qui m’avait accueilli à un moment crucial. Le laissant quasi mourant sur le canapé pour partir au travail; je peux même dire avoir le moment ou il est mort. J’en ai parlé à deux personnes autour de moi et les résultats ont été totalement à l’inverse de ce que je pensais initialement de ces personnes: une femme, pourtant sensible mais plutôt matérialiste, pensant que les animaux de compagnie sont des « choses » interchangeables et un ami, presque « un dur, un tatoué » qui m’a laissé exprimer mon émotion, assez rapidement il est vrai, mais qui ne m’a pas jugé et qui comprenait. Ne nous y trompons pas, dans ce monde matérialiste et parfois cynique, se laisser ressentir les émotions, m^me envers les animaux est précieux et profondément humain. Bon courage.

le 26/10/2014 à 20h55 | Répondre

Alex

J’ai 21 ans et l’un de mes chats est mort il y a quelques mois maintenant et les premières semaines après sa mort ont été vraiment dure. Il avait 6 ans et ça a été vraiment soudain en plus, on ne sait toujours pas ce qu’il a eu … La vie continue bien sûr mais j’y pense quand même souvent et à chaque fois j’ai les larmes qui viennent. Comme tu dis c’est dur de trouver quelqu’un à qui en parler, je sais que le reste de la famille a été touché aussi mais j’ai l’impression que ça leur ai bien mieux passé que moi. C’est vraiment là qu’on se rend compte à quel point on est attaché à ces petites bêtes …

le 26/10/2014 à 00h04 | Répondre

Paul Giannoni

Moi , j’ai perdu mon chat hier , atteint d’un cancer du rein , je n’emmène pas large , je suis très triste aujourd’hui , et je pleurs fortement , j’ai 17 ans ( un gars ) et mon chat a eu 16.5 ans , imagine juste ma tristesse…

le 13/11/2014 à 18h45 | Répondre

Julie

J’ai trouvé un chaton abandonné à l’âge de 8ans. Depuis elle est devenue plus importante pour moi que n’importe qui. Je plaisantais souvent avec mes petits copains qui étaient souvent jaloux de l’amour que je lui portais. A choisir entre elle et eux, c’était elle. 15ans se sont écoulés comme ça, on était très proche et elle ne m’a jamais déçue. Depuis fin août, elle commençait à avoir des troubles neuro (tics, spasmes, perte d’équilibre, nystagmus). Mon ami et des collègues me disaient de la piquer parceque les frais de véto étaient cher ce que je refusais catégoriquement (ils veulent tuer mon chat). Je l’ai emmené à maison alfort avec mes petites économies d’étudiante, elle a passé une irm, et ils ont fait une ponction du lcr sans résultat diagnostic. Du coup le véto lui a prescrit des corticoïdes. Plus le temps passait et plus elle se dégradait jusqu’à s’allonger pour manger, marcher dans sa gamelle, ne plus faire sa toilette, ne plus ronronner, errer sans cesse sans jamais se poser. Je me raccrochait à l’idée qu’elle avait envi de vivre sinon elle n’aurait pas tout le temps envi de manger comme une goulue. Il y a deux jours je venais de me disputer avec mon ami et il s’est couché je suis restée seule avec ma Lila et je l’ai vraiment observée. J’ai ouvert les yeux sur son état: elle ne marchait plus mais déambulait en se trainant, ne sautait plus sans tomber, s’urinait dessus en s’allongeant dans sa litière, ne voyait pas les petits morceaux de crevette que je lui offrais., j’ai pris la pire décision de ma vie: j’allais la faire euthanasier. J’ai passé la nuit avec elle a la caliner devant « l’incroyable voyage » (cliché hein mais un film de mon enfance que j’adore) et le lendemain matin (hier) je lui ai donné une dernière fois à manger avec plein de ses petites friandises qu’elle adore. J’ai appelé le véto rdv à 11h. Quand ils me l’ont présentée dans sa couverture allongée sur la table pr lui dire au revoir, ils m ont laissée seule avec en voyant que je retenais avec peine mes larmes. J’avais peur de la stresser avant qu’il ne l’endorme. Elle était calme comme jamais, et j’ai même entendu comme un ronronnement tranquil. Je lui ai dis au revoir, qu’elle allait me manquer et que je l’aimais fort que j’espérais qu’elle me pardonne et que ça allait bien se passer. Je lui ai embrassé une dernière fois la tête. J’avais l’impression de la trahir. La véterinaire l’a endormie et je suis sortie. J’ai passé plus de la moitié de ma vie avec Lila, elle a été ma confidente, mon amie, j’ai dormi avec elle toutes les nuits. Je ne m’en remet pas je pleure tout le temps, elle me manque terriblement. Je n’ai plus envi de voir du monde j’ai raté les cours encore aujourdhui. C’est tellement dur. J’ai perdu celle qui comptait le plus au monde pour moi.

le 19/11/2014 à 16h50 | Répondre

Ducrog

Je comprend ta réaction, mon chat est partie est on la plus revu je pleurer a mort quand la voisine retrouve son corps dans sa cour SON CHIEN AVIENT TUER MON CHAT heuresement beaucoup de mes amie avaient des chats et donc comprenent se que sa fait

le 20/11/2014 à 20h02 | Répondre

Paulo

Je viens apporter un message moi aussi, je suis un homme, 34 ans et j’ai recueilli un jour une chatonne toute maigre, toute malade, toute sale, je l’ai faite soignée, nourrie, je l’ai gardée, stérilisée.
Aujourd’hui elle est toujours là, et en bonne santé, les liens entres nous sont très forts, travaillant dans un milieu « viril » je ne peut bien évidemment pas parler de mon chat pour ne pas passer pour un faible, mais rien que de penser qu’un jour elle s’en ira me met en grande tristesse, comme un être humain, et je sais que je serai terriblement seul dans cette épreuve, par exemple l’emmenée se faire euthanasiée je le sais me sera complétement impossible.
Et pourtant avant d’avoir ma minette, je n’aurai jamais pris un chat, je pensai uniquement aux contraintes, et de l’avoir soignée de la voir s’agrippée à moi et ronronner alors quelle avait rien manger une telle souffrance semblée sortir d’elle, et particulièrement émouvant, j’ai beaucoup changer dans ma façon de voir la cause animale et le monde en générale, voila.
Et croyais moi, même si d’extérieur j’ai l’air de quelqu’un de fort, je comprend parfaitement toutes vos peines à vous tous.

le 07/12/2014 à 22h24 | Répondre

Céline

Cet article pose les mots justes sur ce que je ressens trop cruellement depuis que mon chat m’a quitté il y a 4 jours et je me reconnais dans la plupart des commentaires. Mon chat est arrivé dans ma vie à mes 9 ans et il est parti jeudi dernier, à 18 ans. Il est très dur pour moi de faire le deuil de toutes ces années d’amour et de complicité. Je me sens désorientée, notamment à l’heure des « rituels » (lorsqu’il venait se coucher avec moi, au moment des repas, lorsqu’il me disait bonjour le matin….). J’ai des crises de larmes et des pincements au cœur qui arrivent soudainement. Cela est peu compris par mon entourage. Cela fait du bien de voir que ces sentiments de tristesse et de perte sont aussi partagés et traversés par d’autres.

le 08/12/2014 à 10h31 | Répondre

garnier

Elle s’appelait Lia , je l’appelais chaton depuis 19ans 5 mois et 18jours, elle s’est endormie pour toujours dans mes bras, depuis quelques jours elle n’allait pas très bien, je l’ai amenée chez le vétérinaire plusieurs fois en quelques jours, elle était née le 6 juin 1995, elle nous a quitté il y a 14 jours, j’ai beaucoup pleuré, elle était magnifique, tellement belle avec ses quatre couleurs, et tellement intelligente, elle me manque terriblement…

le 08/12/2014 à 14h29 | Répondre

Natacha

Je te comprend complétement chez moi les animaux il y en a partout des oiseaux, des tortues, poissons et un chien j’ai même eu un hamster… Il est mort d’un cancer, et je l’ai aimé et à sa mort j’ai pleurer, (beaucoup) mais je ne le dis à personne parce que pour eux ce n’était qu’une vermine une sourie comme tant d’autres. Un jour j’ai perdu un chien (ce sont mes amours) et quand je parle de mon deuil pour lui je parle de lui comme un humain, un ami chers. Comme ça les gens comprennent. Parce que pour moi c’est ce qu’ils sont des humains, des amis, des êtres chers. Je ne pense pas être « trop » sensible, c’est eux qui ne le sont pas assez. Milles bisous et merci encore pour cet article.

le 10/12/2014 à 18h12 | Répondre

stefane

Bonjour
Mon chat voyou agé de 15 ans et demi et atteint d une tumeur cancéreuse qui a poussé dans le bas de la colonne vertébral sa prit une ampleur importance et trop grossis mon véto ma dit qui fallait que je prenne une décision assez rapide dans les 2 semais voir un mois pour le faire partir , j’arrête pas de pleurer constamment mon chat va mourrir

le 10/12/2014 à 23h23 | Répondre

Annie-France

merci pour votre réconfort, tous les matins il me semble entendre l’appel de Chaton pour avoir son petit déj. tout un cérémonial, c’était le lavabo à ouvrir pour qu’elle puisse boire au robinet, c’était sortir par la porte, et revenir à la fenêtre, miauler suffisamment fort pour que je lui ouvre la porte-fenêtre. Quand je rentre à la maison, j’attends qu’elle vienne vers moi, mais non elle n’est plus là. Nina ma chienne de 14 ans la cherche aussi, c’est un grand vide, et je pleure. Stefane comme je te comprends, la décision va être dure à prendre, je pense très fort à ton chat voyou, courage.

le 11/12/2014 à 13h22 | Répondre

Guillaume

Bonjour, je me permet de m’incruster, je comprend la douleur de perdre son animal, il y a une semaine je perdais mes deux chattes à deux jours d’intervalles, la première agé de 15 ans est morte d’une maladie malgrés les soins du vétérinaire, la seconde agé de 4 ans est partit la rejoindre 48 heures apres on l’a retrouvé morte dans le jardin sans aucun indice sur sa mort…. on pete les plombs ma femme, notre enfant et moi, rien que ce soir tout les 3 on a entendu notre mystie (la seconde) miauler derriere la porte, biensure lorsque j’ai ouvert j’éspérais la voire rentré comme a son habitude a tortillé du popotin mais rien… il faut du temps pour s’y faire pour apprendre a vivre sans, tout en le vivant pour nous sans en parler de peur d’etre prit pour des fous. qu’on soit préparé ou non la douleur est bien présente, je ne sais pas comment vous le vivez mais ici chez nous on le vit tres mal, je mesure 185 cm pour 90 kg on me surnome le bourrin l’armoire a glace et pourtant je fond en larme comme une fillette en pensant a mes deux choupinettes. je me suis servit de ce post pour parler et sortir mon mal etre present.. merci

le 10/12/2014 à 23h45 | Répondre

stefane

Bonjour
Bon courage à vous et votre petite famille pour cette très dur épreuve .

le 11/12/2014 à 13h41 | Répondre

Marie

Bonsoir Guillaume,
je vous souhaite à tous les 3 beaucoup de courage pour surmonter cette épreuve effroyable et encore toute fraîche. Cela doit être très dure et j’imagine encore plus quand ça touche l’état émotionnel de son enfant, cela doit vous créer un énorme vide.
C’est sûr qu’en plus de ça, ça ne doit pas être facile de parler de sa tristesse quand on est un homme et encore plus quand on nous voit comme un dur et un chef de famille. Le plus important c’est de pouvoir en discuter avec votre femme, de pouvoir vous consoler mutuellement et de remonter le moral aussi à votre enfant pour qu’il ne sombre pas dans la tristesse dès qu’il rentre chez vous.
Moi je sais qu’avec la perte de mon 2ème chat, je ne reprendrai pas d’autre chat d’ici plusieurs années car il ne pourra jamais le remplacer. Pour vous ce sera aussi pareil ça ne remplacera jamais vos 2 chattes, mais peut-être que pour votre enfant ce serait une bonne chose, dans quelques mois, d’avoir un nouvel animal de compagnie. Pas forcément un chat si ça vous touche trop. Quand on est enfant c’est différent, on a besoin d’avoir une complicité avec une autre personne que ses parents…Moi j’en ai eu besoin quand j’étais petite, et pourtant on était 4 enfants! Après c’est à en discuter longuement afin de prendre la meilleure décision pour vous 3. Je vous souhaite malgré tout de passer un bon moment en famille pour les fêtes de fin d’année, vous en aurez besoin tous les 3.

le 12/12/2014 à 21h12 | Répondre

stefane

bonjour
Je suis un homme de 38 ans et moi aussi je pleurs après les gens vont dire que j’en fait trop pour un animal , mais mon chat voyou qui à 15 et demi est malade est atteint d’une tumeur cancereuse qui c est mi à poussé sur le bas du dos sur sa colonne vertébral sa grosseur à grossi vite que sa le gêne le pauvre je les emmené au vétérinaire qui ma dit ,qui allais falloir prendre une décision pour le faire partir pour évité qui souffre tent , il ma dit je vous laisse le tent de réfléchir mais ne tardé pas trop je vous laisse 2 semaines voir 1 mois , je suis très triste et arrête pas de pleuré de cette terrible nouvelle pourtant mon chat et toujours à coté de moi il est pas parti et je pleurs sans arrêt , dire qui va falloir que je le face partir est pour moi terrible surtout à l approche des fêtes , mon chat est très calin et joueur ,sa va vous paraitre bizarre mais oui je pleurs je pleur à l idée de plus le voir et lui faire des caresses ,pleur de plus l entendre miaulé pour me dire hé dépêche toi j’ai faim va remplir ma camelle d’eau et de croquettes je suis très triste et j’en pleur , normalement j attend mi janvier 2015 et je lui ferais mes adieux , merci de m’avoir lu et merci pour vos commentaires d’avance de soutiens et je suis de tout coeur avec vous de la perte d’un de vos animaux de compagnie .
cordialement
Stefane

le 11/12/2014 à 13h36 | Répondre

Kanel Bulle

Bonjour Stéphane,

Je suis de tout coeur avec vous, nous avons récemment dû faire ce choix pour notre chat de 12ans qui mourrait à petit feu de trop nombreuses maladies.

C’est une décision difficile que nous avons prise afin de lui épargner d’atroces souffrances, et même si on sait qu’il serait mort « naturellement » quelques jours plus tard ça n’était pas plus simple.

Profitez du temps qu’il vous reste avec lui pour lui dire au revoir, c’est très important. Moi je lui ai joué du piano tous les jours, il adorait…

Nous l’avons fait incinérer et avons mis son urne sur l’étagère chez nous. Nous l’avons accompagné jusqu’au bout, et nous l’avons ramené. Je lui avais promis… Et promis de prendre soin de mon mari qui l’avait recueilli petit et à qui il était extrêmement attaché.

Ce ne sont que des mots, mais je vous renouvelle mes encouragements et partage votre peine.

le 11/12/2014 à 18h48 | Répondre

stefane

Bonjour Kanel
Je vous remerci pour votre petit message et je suis désolé pour votre chat également c’est si triste que on arrive pas à les soignés malheureusement il y a pas trop de remède et de miracle pour ce genre de maladie qui tue malheureusement nos chers chats je vous renouvelle une nouvelle fois mes remerciement et partage tout comme vous la perte d’un animal qui nous a donné tent d’amour merci encore

le 11/12/2014 à 20h16 | Répondre

Marie

Bonjour Stefane, je suis vraiment désolée de ce qui arrive à votre chat… Je comprends ce que vous ressentez, c’est affreux de devoir prendre une telle décision, vous êtes très courageux vous et votre Voyou. Profitez pleinement de ces derniers jours avec lui, à le caliner, à jouer, à lui donner des petits festins et des gourmandises… Je suis aussi de tout coeur avec vous et je vous soutiens pleinement.
En plus du décès de mon « Yoyo », retrouvé mort il y a 2jours, j’ai peur quand je vois vieillir mon autre chat de 10ans, peur qu’un jour ou l’autre le vétérinaire déclare aussi une grave maladie et aucun traitement possible pour le soigner. Courage à vous dans cette épreuve, et profitez de chaque instant à ces côtés…

le 12/12/2014 à 11h29 | Répondre

stefane

Bonjour Marie

Merci pour votre soutien et votre message qui ma touché . je suis vraiment désolé aussi pour votre pauvre yoyo qui vous à quitté trop vite et je ces que c est pas facile a dire car moi même étant dans un état pas possible que j arrêt pas de pleuré , je vous souhaite beaucoup de courage je ces que ce n est pas facile étant donné que les fêtes arrive et que ce malheurs vous est arrivé comme pour nous tous qui avons perdu un animal qui nous était très cher je vous renouvelle mes remerciement pour votre message et soutiens et encore désolé pour ce drame que vous avez subi aussi pour le pauvre yoyo .

le 12/12/2014 à 19h58 | Répondre

Marie

Merci beaucoup Stefane pour votre message de courage. C’est pas facile effectivement de penser aux fêtes quand on est dans un état de tristesse inconsolable. Mais je sais que de me retrouver avec ma famille et particulièrement mes parents me fera beaucoup de bien car j’ai déménagé à 500km d’eux et il me manque beaucoup. Mon Yoyo ne sera pas là pour courrir après les boulettes de papier cadeau et après les rubans de décoration et pour grimper dans le sapin de Noël pour attraper toutes les boules de Noël. Je trouve la vie vraiment injuste, c’est trop dur de vivre ça. Merci à vous et bon courage à tous

le 13/12/2014 à 00h42 | Répondre

inconnu700

Bonjour stefane
Je comprends moi aussi ils ont voulu faire piquer mes chat car ils étaient atteints d’une maladie incurable mais ma mère ne l’a pas fait piquer car moi et mon frère on à cru qu’ils pourrait survivre ils se sont battus mais il n’ont pas survécu bon courage à toi

le 01/09/2016 à 06h55 | Répondre

Charline

Il n’y a rien de bizarre, ce qui est bizarre c’est la vie sans nos bestioles après coup…
Ca va faire 4 mois, j’ai l’impression que c’est toujours aussi difficile.
Il reste quelques clins d’œil, des fois un poil vole dans la maison ou est retrouvé sur un vêtement…
Ma minette de 22ans n’a jamais aimé se faire prendre en photo, j’ai voulu la mettre sur tasse, coussin, cadre… que des problèmes d’impression, j’ai du tout faire rééditer. je me dis que de la haut elle me redit  » tu m’emm… avec tes photos »!
Ce qui me fait bizarre aujourd’hui c’est tous ces gens qui me disent « alors tu vas en reprendre un? »… mais non, comment? ca ne sera pas elle, et c’est tellement difficile sans. Jai toujours aimé les chats, je lui ai toujours juré fidélité et amour (oui oui, a mon chat!), mais là, ca fait tellement de peine que je me dis que c’est au dessus de mes forces.
Les gens comprennent au début, mais au bout de quelque temps, on n’ose plus en parler, on se dit qu’ils ont oublié, qu’il se disent qu’on est passés à autre chose.
Désolée pour tous ceux qui viennent de perdre un animal, je ne suis pas d’un grand réconfort ce soir 🙁

le 11/12/2014 à 18h34 | Répondre

stefane

Bonjour Charline

Tout Abord MERCI pour ton message je suis de tout coeur avec toi c’est tellement triste de perde son petit chat avec qui on à vécu et passé de bon moment c est surtout en cette période que c est le plus dur pendant les fêtes et tout je te souhaite bon courage .

le 11/12/2014 à 20h27 | Répondre

Méfane

Il y a trois semaines ma sœur a trouvé trois chatons abandonnés et j’ai donc recupéré Jude, une adorable petite boule de poils noire aux yeux verts.
Les deux premières selaines se sont passées super bien d’autant plus que plus les jours passaient et plus Jude était complie avec Izzy mon autre chat.
Mais il y a deux jours Jude a commencé à respirer fort mais rien d’alarmant selon mes parents. Je n’ai pas le permis j’ai du attendre que mon père me recupère à 5h du matin aujourd’hui en rentrant de son travail pour emmener Jude chez le vétérinaire.
Cette nuit a été terrible, Jude est restée collée à moi en faisant des gémissements de douleur, elle ne mangeait pas et ne buvait pas.
À partir de 4h du matin elle ne faisait plus de bruit et était toujours blotie contre moi avec une respiration un peu plus forte et elle s’est éteinte à 6h du matin …
Je me sens horriblement mal, je ne peux pas m’arrêter de pleurer. J’ai l’impression que c’est de ma faute qu’elle est partie si vite et j’avais une relation extrêmement complice avec elle.
Ma sœur me conseille de prendre un autre chat, qui n’a rien en commun avec Jude mais je ne sait pas quoi faire. Surtout qu’Izzy mon autre chat à l’air aussi malheureuse que moi …

le 11/12/2014 à 19h15 | Répondre

Annie-France

je te comprends Mefane, perdre son petit animal c’est perdre un membre de sa famille, Je comprends qu’izzy soit triste aussi, elle cherche et elle ne comprends pas que Jude ne soit plus là, ma chienne cherche mon chaton de 19ans et demi qui nous a quitté il y a un peu plus de 15jours, je pleure tous les jours son allé simple vers le paradis des animaux, laisse un peu de temps, et pourquoi pas un autre chat qui tiendra compagnie à Izzy, ça ne remplacera jamais Jude mais ça comblera un vide,
courage,

le 12/12/2014 à 10h55 | Répondre

stefane

Bonjour Méfane

Je suis désolé et navré pour la perte immense que vous venez de subir , seul les gens sans coeur pourront pas comprendre ce que nous ressentons envers un animal qui nous a tent donné encore une fois je suis désolé pour la perte de ton cher chat .

le 11/12/2014 à 20h51 | Répondre

Marie

Bonsoir,  je suis très touchée par tous ces témoignages et je suis rassurée de voir que je ne suis pas seule à ressentir ce que je ressens actuellement.
Si vous saviez comme je vous comprends………… je vous envoie toute mon empathie et tout mon soutien pour celles et ceux qui en ont besoin.

Il y a 1an1/2, nous avons adopté un chaton après avoir longuement réfléchi avec mon conjoint car nous avions déjà un mâle de 10ans à la maison.
Nous avons alors décidé que ce serait un autre mâle et presque identique à notre Titi-Yoyo qui nous comblait déjà de joie d’être à nos côtés. Un chat joueur, câlin, bien éduquer par sa maman, prêt à prendre son indépendance et tendance à être dominant pour ne pas qu’il se fasse bouffer par notre Amour de Titi-Yoyo qui était très possessif envers nous!
Et après de longues semaines de recherches, du meilleur compagon de compagnie pour notre Titi-Yoyo et pour nous, nous avons trouvé un bébé chat noir et blanc tellement mignon, qui ressemblait comme 2 gouttes d’eau à notre « Patapouf d’amour » de 10ans! On le voyait joueur avec ses frères et soeurs à sauter sur eux sans cesse, affectueux à faire la toilette de sa fratrie alors qu’ils dormaient tous paisiblement, à montrer sa dominance pour être le 1er à se jeter sur la gamelle de croquettes quand la propriétaire leur apportait!  Et à me léchouiller ma main dès que je l’approchait de lui! J’ai tout de suite sû que c’était lui le meilleur compagnon pour nous 3!

Il est arrivé à la maison début Août 2013 et là c’était un rêve devenu réalité. Un 2ème chat à aimer, à chérir, à protéger, à éduquer…… Il est devenu notre « Yoyo » et notre Amour de 10ans est devenu notre « Titi » (que l’on appelait déjà comme ça en fait, car « Titi-Yoyo » était un peu trop long)!
L’entente entre les 2 nouveaux copains n’était pas très facile au début: bagarres en tout genre, notre Titi lui crachait dessus, Yoyo mangeait dans toutes les gamelles qui se présentaient à lui malgré notre attention pour que les 2 mangent dans leurs gamelles respectives, et Yoyo renversait les gamelles dès qu’il avait terminé de manger pour ne pas que Titi puisse les terminer. Yoyo n’avait pas perdu son habitude en sautant sur Titi à tout bout de champs pour jouer ou pour essayer de le dominer, mais Titi ripostait car il n’était pas prêt à lui céder sa place de chef, loin de là!   😉
C’est seulement au bout de 3mois de vie commune qu’ils ont trouvé un arrangement à manger en même temps et à s’échanger leur gamelle de temps à autre. À dormir chacun de leur côté quand ils voulaient leur confort personnel, et côte à côte quand ils ne voulaient pas être seuls et pour se sentir en securité. À se courrir après pour jouer ou pour se chamailler, j’ai eu beaucoup de mal à le distinguer…À sortir ensemble ou à tour de rôle pour vagabonder dans les champs et les forêts…À venir prendre chacun leur tour leur cota de calins! Titi en s’endormant dans mes cheveux, et Yoyo plus bas dans le lit à me léchouiller le visage de bas en haut et de gauche à droite dès que je m’approchais de lui! (des léchouilles à n’en plus finir si je n’enlevais pas mon visage! LoL)
J’aurai tellement de choses à vous raconter pour vous dire ce que j’ai vécu depuis 1an1/2 avec les 3 Amours de ma vie (mon conjoint et mes 2chats). Je les aime plus que tout au monde, je les Aime à en crever…!

Et voilà où je veux en venir, c’est que depuis hier matin je n’ai plus goût à la vie, plus goût en rien, car notre Yoyo d’ 1an 1/2 nous a quitté suite à un terrible accident.  Nous l’avons retrouvé après 48h de recherches (jour et nuit), sur le bas côté de la route à l’entrée d’un pont non loin de notre résidence… Il etait décédé, raide, frigorifié et dur comme de la pierre, le visage tout ensanglanté. Nous avons pensé immédiatement à un chauffard qui l’avait percuté (certainement sans faire exprès bien évidemment). Ce qui me met hors de moi c’est que pendant 2jours personne n’ait déclaré la présence de mon chat mort sur le bord de la route alors qu’il y a sans cesse des gens qui passe sur ce trottoir pour atteindre l’arrêt de bus qui se trouve juste après. Une femme de la résidence en a averti le gardien le lundi matin en lui expliquant qu’elle n’avait pas eu le temps d’alerter cela aux autorités compétentes.  Qu’elle connaissait ce chat qu’elle avait déjà vu proche du bâtiment du gardien.  Mais le gardien ne connaît pas la totalité des centaines de gens qui vivent ici et encore moins les chats qui leurs appartient (surtout que nous avons emménager ici que depuis 6mois), c’est d’ailleurs ce qu’il lui a répondu et je le comprends. En revanche je ne comprends pas cette femme qui se dit « amoureuse des Chats », ce qui lui coûtait de prendre quelques minutes de son temps pour avertir une clinique vétérinaire, la mairie ou la gendarmerie qui aurait pu l’orienter… et nous retrouver, nous les propriétaires inquiets depuis plusieurs heures de ne pas avoir vu notre chat rentré comme à son habitude… nous qui ne dormaient pas au point d’arpenter nuit et jour les rues des centaines d’habitations de notre résidence en espérant le retrouver chez quelqu’un. Elle a eu le temps d’en parler au gardien mais pas le temps de composer un n° de téléphone.
Mais j’en veux aussi à ce chauffard qui a laissé mon chat agonisé sur le bord de la route sans en alerter personne et j’irai même plus loin aux passant qui l’ont laissé pourrir mort sur le trottoir pendant 48h! je suis dépitée! La vie est cruelle, ce monde est pourri!
Il a fallu que je commence à scotcher des annonces avec photos de mon Yoyo au bout de 2jours de disparition pour être averti par le gardien que je remercie.
Je m’en veux aussi énormément car je n’ai pas su protéger mon chat de tout cela et j’en suis profondément déprimée.
Je m’en veux de l’avoir fait sortir ce soir là en me disant que je le récupererai avant de m’endormir pour qu’il me fasse son petit rituel d’une dizaine et dizaine de léchouilles avant mon sommeil…il me faisait tellement mal au coeur de rester devant la fenêtre à lâcher ces petits miaulements pour que je le laisse aller courrir et chasser tous ces petites bêtes qu’il nous ramenait sans arrêt (malgré moi « amie de tous les animaux » qui vivent sur notre planète)!
Il me manque de trop, cela fait un grand vide à la maison et pas que pour moi, pour mon conjoint aussi qui le choyer comme si c’était son bébé et pour notre Titi qui le cherche depuis 4 jours en reniflant la terrasse pour voir si il est passé par là… En attendant derrière la fenêtre voir si il le voit revenir… Il ne va plus du tout se promener dans la résidence ou dans la forêt comme à son habitude, il s’assoie dehors sur la terrasse ou sur le rebord de la fenêtre de la chambre en attendant…comme si Yoyo allait arrivé par surprise pour lui sauter dessus, comme il le faisait fréquemment je ne sais combien de fois pas jour!… Je vois mon Titi qui renifle partout dans l’appartement jusqu’à me renifler moi, comme si Yoyo allait sortir de mon corps lol!
Je suis malheureuse et je ne sais pas comment faire pour nous sortir de ça…Je voudrais tellement revenir en arrière, à ce fameux dimanche dernier…Ne pas faire sortir mes chats ce soir là et aller me coucher en leur compagnie comme on le faisait le plus régulièrement chaque soir.
Je crois que je ne m’en remmettrai pas… c’est très dur…

le 12/12/2014 à 00h56 | Répondre

wettle

Bonjour Marie !
Je viens de lire votre commentaire qui m’attriste et vraiment je partage votre immense douleur.
Et ce qui me révolte aussi beaucoup étant une grande amie et protectrice des animaux depuis toujours c’est de constater que dans l’ensemble les gens roulent beaucoup trop vite car l’ils respectaient les limitations de vitesse de nombreux chats ne se feraient pas renversés ou écrasés !
Personnellement je roule lentement justement afin d’éviter le brusque passage d’un chat qui traverse et il est impossible que je le renverse puisque j’ai le temps de freiner ou me mettre de côté ect…
J’en veux aux automobilistes qui circulent comme « des tarés » et n’importe où !
Encore bon courage à vous et j’imagine que de perdre son chat son animal parce qu’il « a été renversé par une voiture » doit être difficile et très dur à supporter, les miens étant tous morts de maladie.
Si vous décidez d’adopter à nouveau un chat il serait peut être mieux de ne plus le laisser sortir surtout si vous demeurez à proximité de routes si un chat a un grand appartement avec arbres à chats jouets, ect il sera heureux également avec vous.
Encore toute ma sympathie et compassion pour ce chaton parti trop tôt.

le 26/02/2015 à 13h40 | Répondre

Marie

Bonjour Wettle, je te remercie pour ton message de compassion suite à la mort de mon Yoyi. Je suis très touchée par le message que tu as posté qui parle de la mort de ta féline à l’âge de 17ans, les gens te diront qu’elle aura vécu quand même longtemps mais c’est tellement dur de voir partir notre amour de chat à cause d’une affreuse maladie qui l’affaibli de jours en jours jusqu’à son dernier souffle. Moi j’ai une personne de ma famille qui m’a dit suite à la mort de mon Yoyi « mais tu sais Marie, moi j’ai une copine qui vient de perdre sa fille de 6ans suite à une maladie découvert subitement par les médecins alors ne pl

le 27/02/2015 à 10h04 | Répondre

Marie

Suite….(erreur manipulation lol)
« mais tu sais Marie, moi j’ai une copine qui vient de perdre sa fille de 6ans suite à une maladie découvert subitement par les médecins alors ne pleure pas comme ça pour ton chat »
Ces gens qui pensent qu’on ne peut pas pleurer pour un chat comme on pourrait pleurer pour un enfant, ils ne nous comprendront jamais! Je suis désolée pour cette femme qui a perdu son enfant mais je ne vais pas arrêter de pleurer mon chat sous prétexte qu’il y a des gens qui meurent tous les jours. Je ne souhaite à personne de mourir, que ce soit de maladie ou de vieillesse, et c’est encore plus horrible quand ça arrive à qq1 de notre famille…Je suis aussi désolée de pleurer plus fort pour mon chat qui est mort accidentellement que pour cette fille de 6ans que je ne connais pas… Elle ne méritait pas de mourir ainsi… Mais mon Yoyo non plus, n’ayant pas d’enfant il était pour moi et mon conjoint comme notre bébé, nous sommes aussi triste pour lui que si c’était notre enfant. Je pense que j’aurai des sentiments aussi fort voir peut-être plus fort quand on aura nos propres enfants, et j’espère surtout ne pas vivre ça avec eux car je crois que je ne voudrais plus vivre!
Aujourd’hui on continue à vivre avec notre Titi qui nous donne tout l’amour du monde, mais à bientôt 12 ans le vétérinaire nous a annoncé il y a tout juste 1mois qu’il était diabétique… Alors voilà que maintenant nous devons lui faire une piqûre d’insuline matin ET soir! Comme si nous avions besoin de ça après le décès de notre Yoyo même pas 1mois avant…La vie ne nous aide pas à avancer sereinement, nous avons eu à peine le temps de faire le deuil de Yoyo qu’il faut reprendre le dessus et surmonter cette nouvelle épreuve avec Titi! Mon pauvre Titi qui se laisse piquer matin et soir avec de nombreux miaulements de tristesse pour me dire qu’il en a marre de ces piques 2fois par jour, sans parler de l’odeur de l’alcool qu’il faut que je lui dépose sur sa peau avant chaque piqûre! C’est très dur pour moi de le voir malade, le regarder avoir peur de ces piqûres à chaque fois que je l’emmène, et ses yeux qui me disent ne me fait pas ces piqûres stp… Je suis trop peinée pour lui de devoir subir ça… Enfin j’espère que ça le sauvera vraiment, et une chose positive c’est que je l’emmenerai partout avec moi maintenant car on ne peut pas arrêter les piqûres!!!
Je vous souhaite encore à tous beaucoup de courage.

le 27/02/2015 à 10h29 | Répondre

stefane

Bonjour Urbanie
Je suis de tout coeur avec toi te souhaite beaucoup de courage dans cette dur épreuve , je ces ce que tu ressent car moi même j’ai beau être un homme de 38 ans je pleur car mon chat voyou est condamné il à attrapé une tumeur cancereuse et sa fait une boule en bas de son dos qui au début étais de la taille d’un raisin mais le véto ne voulais pas l opérer vu son age de 15 ans il ma dit que c ‘étais trop risqué et qui pouvais en mourrir faute de quoi sa fait 3 mois après la visite au véto que je me suis apperçu que sa avais énormément grossi de la taille d’une noix et que sa saignais par moment je les ramané au véto qui ma dit il y a plus rien a faire il lui a fait une piqure de corizone pour le soulagé pour la douleur et ma vendu une crème pour le massé et un désinfectant , mais ma dit qui fallais prendre une décision et qui fallais le faire partir il ma dit je vous laisse 2 semaines voir 1 mois pas plus car sa va encore grossir et s étendre de plus en plus , j arrive pas à ne pas m imaginé sans lui et j arrête pas de pleurer à l idée de le faire piqué je suis triste et j ‘arrête pas de pleurer continuellement il est encore la pourtant mais je dois le faire partir en janvier 2015 je ne me vois pas vivre sans lui c est trop dur sans compté qui va falloir prendre après la décision de le faire incinérer et enterré le problème c’est que je me vois pas le faire incinérer je veux pas que mon chat parte en fumé , mais le faire enterré dois couté hyper cher et je n ‘est pas beaucoup de moyens je suis anéanti ,donc je ces ce que tu ressent et te souhaite beaucoup de courage pour cette épreuve

le 12/12/2014 à 20h26 | Répondre

Méfane

Merci pour vos gentils messages. Ça fait énormément de bien de savoir que certaines personne comprennent ma douleur.
D’autant plus que j’ai appri hier que ma ratounette avait une tumeur et qu’elle doit se faire opérer. C’est une bien triste semaine mais il ne faut pas que je me laisse aller, la vie continue …

le 12/12/2014 à 20h40 | Répondre

stefane

Bonjour Mefane
Je vous souhaite beaucoup de courage surtout en cette période de fête je comprend vôtre douleur et vôtre peine mon chat voyou de 15 et demi a une tumeur cancereuse et ne peux hélas pas ce faire opéré vu son age et il est condamné , en période de fête sa donne pas vraiment envi de faire la fête sachant que dans les jours qui suive je vais perdre mon tendre chat donc oui je comprend vôtre tristesse certe comme vous dite la vie continue oui mais sa ne sera plus pareil enfin pour ma part je mens remettrais pas et j en souffre donc je vous souhaite beaucoup de courage pour cette épreuve en espérant que sa ce passera bien pour vôtre ratounette

le 12/12/2014 à 21h48 | Répondre

Marie

C’est un bel article, les amoureux des animaux s’y retrouvent parfaitement.
Personnellement, j’ai du faire piquer ma lapine, ma Betty, mon soleil, ma petite fille, car à 1an et demi, une pasteurellose s’est déclarée et malheureusement généralisée. Résultat, opération d’un abcès sous le menton, on pensait qu’elle se rétablirait car elle recommençait sa vie d’avant. Puis rechute, elle mangeait moins, son nez s’est mis à couler, et la plaie sous le menton continuait de former du pus (en fait l’os était touché ). Dimanche dernier, on s’est aperçu avec horreur qu’un nouvel abcès était en formation sous l’oeil, malgrès tous les soins et antibios, et ses voies respiratoires étaient obstruées de pus et de mucus. On a su que c’était la fin, ça a duré 2 mois depuis le début de l’operation.. On voulait pas qu’elle endure davantage et on s’est résolu à l’euthanasie devant sa souffrance.
Ce jour la, je ne suis pas allée au travail, j’etais plus bas que terre, envie de rien, juste de pleurer. Rien qu’a écrire ces lignes, j’ai les larmes car je repense à ce petit cœur plein d’amour qui s’est arrêté sous nos yeux, beaucoup trop tôt…
Un animal n’est pas un animal, il a l’importance qu’on lui donne et ça devrait être reconnu de tous. Personnellement, je me bats tous les jours pour qu’on arrête de considérer les bêtes comme des objets et j’ai pas honte de dire que je ne verse pas de larmes pour les humains.

le 19/12/2014 à 22h15 | Répondre

stefane

Bonjour Marie
Je comprend ce que tu ressent malgré et je suis vraiment désolé de la perte de ton petit animal que tu aimais temps , je comprend ce que tu ressent car j’ai un chat européen qui s appel voyou il ne sors pas et il n’est pas en contact avec d autre animaux il est suivi régulièrement tout les ans par le vto et a son vaccins tout les ans pour pas tombé malade et le protégé hélas je me suis apperçu cette année qui avais une boule en bas du dos sur la colone vertébral je les emmené chez le vto qui ma dit que c étais un fibrosarcome en gros un tumeur cancereuse qui peu bien sur être la cause de vaccins mais rien de sur , mon chat ne sortais pas je ne vois pas comment il aurais pu choppé un truc comme sa , elle lui à fait une piqure de contizome pour le soulagé de la douleur et je dois malheureusement le faire piqué j ai beaucoup et énormément de peine je le cache pas j ai beau être un homme de 38 ans et oui je pleur car je l aimais mon chat c’étais pour moi quelqu un de très cher surtout qui à partagé 15 ans et demi de ma vie , je dois le faire piqué vers le 2 janvier 2015 pour qui ne souffre pas , mais voilà je ne c est pas si il souffre ou pas le vto dit qui dois souffrir et que sa va empiré et grossir encore plus voir déchiré la peau pour grossir c est horrible l’idée de le faire piqué mais je n est aucun autre choix .

le 22/12/2014 à 18h38 | Répondre

dufrene elisabeth

le 23 12.2014 mon chat poupouille a ete piquer car il etait tres mal il ne mangeait plus ne buvait plus faisait plus ces besoins j ai voulue le garder mais il se mourait doucement il etait age de 2 ans un grand je ne fais que pleurer certaines personnes ne comprenne pas cet amour pour un anmal c est une personne pour moi en fait il est mort d un cancer du foie quel malheur si jeune si beau intelligent gourmand plein d amour c est terrible on n en a encore 2 autres encore des larmes je vais etre franche je prefere les animaux que certaines personnes

le 26/12/2014 à 10h11 | Répondre

stefane

Salut dufrene elisabeth
Désolé pour la perte de ton petit chat poupouille je suis de tout coeur avec toi je suis un homme de 38 ans et je peu te dire que oui je pleur car mon chat voyou va devoir ce faire piqué le 2 janvier 2015 car il a chopé un tumeur cancereuse sur la colone vertébrale qui arrête pas de grossir donc oui je comprend ce que tu ressent pour un animal car j arrête pas de pleuré car il va devoir être piqué alors que sinon il étais en bonne santé et il mangeais bien , et arrivais bien à faire dans sa litière et il arrivais à sauté sur le lit et le clic clac sans problème donc oui je comprend parfaitement que on pleur pour un chat ou un animal qui à partagé et qui nous à donné tent d’amour , je partage ton chagrin te souhaite beaucoup de courage bien que c’est difficile à dire en ce temps fête et je c’est de quoi je parle .

le 28/12/2014 à 23h37 | Répondre

Laurent

Stefane, il faut que vous soyez fort. Le fait de savoir que votre petit compagnon va mourir doit être très dur. Mais ce sont les derniers moments donc essayez de ne pas pleurer et de ne pas montrer votre tristesse à l’animal car il le ressent… J’ai vu mon chat miauler de douleur et avoir des crises ça me brisait le Coeur mais j’essayais de ne pas le stresser. Sa mort va être douloureuse. Encore aujourd’hui plus de 2 mois après sa mort j’ai une horrible sensation quand j’y repense. Je me dis que c’est injuste et que son absence me pèse. Je pense à tous les moments que j’ai vécu avec lui, je me dis que j’aurais du en profiter davantage… Mais la vie est ainsi faite. Même si cela peut vous sembler impensable, pouvoir accepter sa mort avant qu’elle n’arrive peut vous permettre de ne pas trop souffrir. Gardez en tête les meilleurs moments. Concernant l’enterrement vous pouvez l’enterrer vous même dans un bois ou une forêt mais il me semble que ce n’est pas très legal. Le vétérinaire m’avait dit de l’enterrer dans un trou assez profond pour ne pas contaminer la terre. Ne perdez pas le courage car il vous en faudra. Et surtout parlez en car il faut expier ce qu’on a en nous. Bon courage.

le 29/12/2014 à 02h37 | Répondre

stefane

Bonjour Laurent
Merci pour votre message de soutiens
je suis de tout coeur aussi avec vous pour la perte de votre chat que vous avez perdu sa ne dois pas être facile tout les jours pour vous , vous avez énormément de courage car moi j ‘en est pas je n’arrive pas à m y faire de savoir que je vais devoir prendre la décision de mettre fin à la vie de mon chat bien que il à pas trop l air de souffrir pour le moment mais je me dis si j attend trop sa tumeur cancereuse va grossir plus et s étendre encore plus et la il risque d avoir hyper mal car sa peau risque de ce déchiré .
Merci encore de votre soutiens Laurent et désolé pour votre chat .

le 30/12/2014 à 20h29 | Répondre

wettle

Je réagis suite au commentaire de cette jeune fille qui a perdu son chat de 14ans de maladie et le pleure.
Je tiens à vous signaler qu’il n’est absolument pas honteux mais normal de pleurer son animal tout comme on pleure la perte d’un humain.
Je suis plus âgée que vous mais depuis ma jeunesse très proche des animaux voire même préférer très souvent leur compagnie à celle des humains !
Je milite depuis mon adolescence pour la protection la défense des animaux à tous les niveaux et dans tous les domaines étant végétarienne de naissance par respect de toute vie animale et sensibilité.
J’ai perdu en octobre 2014 un chat femelle mort à 17 ans et demi d’un cancer malgré tous les soins et suivis vétérinaires et je le pleure encore sa photo est présente dans presque chaque pièce de ma maison il me manque beaucoup et je pense tous les jours à lui c’était un membre de notre famille et malgré la présence de deux autres chats adoptés à la SPA que j’aime aussi énormément je ne cesse de penser à ma « petite chérie » qui est partie et avec laquelle j’ai été très heureuse toutes ces années là !
Si j’ai un conseil à vous donner évitez de parler de vos animaux de vos chagrins tourments les concernant àux personnes qui n’en n’ont pas ou qui n’aiment pas vraiment les animaux car elles ne comprennent rien !
entourez vous plutôt de gens qui comme vous partagent les mêmes émotions les mêmes ressentis et aiment réellement les animaux.
Car lorsque l’on se dit aimer les animaux on les respecte ils font partie de la famille ils sont aimés soignés ils sont précieux et l’on ne les abandonnent pas lorsqu’ils sont vieux ou malades ceux qui le font ne valent pas grand chose et méritent d’être traités de la même façon qu’ils traitent les animaux.
Les personnes intelligentes ont en principe une sensibilité beaucoup plus développée que la moyenne et ressentent les choses les souffrances différemment car sont tout simplement « humaines » ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
Un animal n’est pas un objet ni une marchandise que l’on achète et jette dès que l’on n’en a marre mais un être vivant une personne animale avec toute sa sensibilité et son intelligence ! et mérite le respect et la reconnaissance au même titre qu’un humain et n’est pas inférieur à l’homme tout simplement différent !
Je suis depuis toujours beaucoup plus en admiration devant les animaux que devant des humains !

le 01/01/2015 à 22h56 | Répondre

Nicolas85

Bonjour, moi aussi j’ai perdu un chat qui était un peu particulier. En fait, c’était un chat d’environ 6 mois que j’avais adopté sur mon lieu de travail à l’âge de 2 mois. C’était notre mascotte. J’ai déjà 2 chats chez moi qui ne l’aurait pas accepté, il n’était pas du tout malheureux, la nuit il avait sa cabane pour dormir dans son panier bien douillé et à manger, il entrait et sortait comme il voulait. Le jour, il nous tenait compagnie. Quand je suis revenu de vacances le 19/12, mes collègues me dise  » y a plus de chat depuis le 6/12″ et là le début d’un chagrin dont je n’aurais pas soupçonné l’existence. J’ai d’abord cherché dans le quartier, mis des affiches, avertis la spa et les veto. Le pire c’est de ne pas savoir ce qu’il lui est arrivé, j’ai quand même quelques doutes sur un habitant voisin de mon lieu de travail. Mais depuis 15 jours je le pleure, il me manque tellement, je ne l’ai connu que 4 mois mais il manque comme si je l’avais connu des années. J’essaie de ne rien montrer mais c’est dur. Mes collègues s’en foutent royalement car il n’ont rien fait pour le rechercher le jour de sa disparition et m’ont même pas averti à temps pour que je puisse le retrouver. Je sais pas si c’est moi qui ai un problème ou bien les autres qui n’ont pas de sentiment. Aujourd’hui, je regrette de ne pas l’avoir ramener chez moi au moins provisoirement sachant que quelqu’un l’aurait pris 2 jours après sa disparition. Je culpabilise comme jamais. C’est un chat qui a disparu si jeune et qui avait toute la vie devant lui. Je ne l’oublierai a jamais. Je suis définitivement plus proche des bêtes que des humains.

le 02/01/2015 à 22h25 | Répondre

stefane

Bonjour Wettle
Tout d’abord je partage ton chagrin pour la perte de ton chat agé de 17 ans et en suis désolé c’est une perte immense que tu as subis et je c’est de quoi je parle je suis un homme de 38 ans et j’avais pour seul compagnie un chat agé de 15 ans et demi du nom de voyou et j’ai du le faire piqué le 02/01/2015 pour pas qui souffre car il avais une tumeur cancéreuse qui arrêtais pas de grossir et déchirais sa peau , j’arrête pas de pleuré et de pensé à lui j’ai tellement de chagrin que je peux pas me retenir de pleuré , j’ai bien sur mi des photos de lui dans un cadre et en écran de bureau sur mon ordi et je devrais récupérer ces cendre la semaine prochaine j’aurais tent voulu le faire enterré mais je n avais hélas pas le moyens j’ai pas pu faire autrement .

le 03/01/2015 à 13h58 | Répondre

stefane

bonjour Nicolas85

Je partage ton chagrin , tes collègue sont excuse moi mes des idiots ils ont pas de coeur , je suis de tout coeur avec toi pour la disparition de ton chaton que tu adorais .

le 03/01/2015 à 14h00 | Répondre

Selene (voir son site)

Je viens de perdre mon bébé. Il avait 12 ans et demi, diabétique depuis 4 ans. Dans la nuit de vendredi à Samedi à 1h du matin, il allait très bien (il m’a « engueulée » parce que j’ai changé de position dans le lit) et le matin à 8h30, mon père est venu me chercher pour m’emmener à la fac, passer mes partiels. On a été étonné de pas le voir arriver en trottinant comme d’habitude et on l’a cherché. Il était derrière la chaine hifi, sous le radiateur. On a cru qu’il était mort, mais on a vu qu’il bougeait encore. On l’a vite emmené chez le véto qui l’a perfusé, puis qui l’a fait transférer chez un véto d’urgence. Là on a pu constater que son diabete était ok. Elle a tout essayé, toute la journée mais à 19H elle m’a demandé de venir d’urgence. Elle nous a expliqué qu’aucun traitement ne fonctionnait, qu’il gémissait de douleur et qu’elle était persuadée qu’il ne passerait pas la nuit. Il s’est calmé dès qu’il m’a senti près de lui mais au bout d’une heure et demi, il a recommencé à gémir et à convulser et baver. Alors j’ai du prendre une décision à la fois très simple et très difficile. Très simple parce qu’il était hors de question qu’il souffre. Très difficile parce que c’était mon petit chat.
Je l’ai gardé dans mes bras jusqu’à ce qu’il s’endorme.
J’arrête pas de pleurer depuis que je suis rentrée de la clinique hier soir. Mon père a emménagé chez moi pour ne pas me laisser.
Quant aux autres…j’ai de la chance, les copines de la fac m’ont dit de prendre mon temps, qu’elles m’enverraient les cours pour que je ne prenne pas de retard, et les collègues de boulot m’ont toutes envoyé des messages de soutien en me disant que je devais surtout me rappeler à quel point il a été heureux avec moi et que je ne l’ai pas laissé souffrir.
J’ai pas encore eu de remarque désobligeante de qui que ce soit…
Courage à toutes et tous ceux qui doivent vivre cette épreuve.

le 18/01/2015 à 16h13 | Répondre

wettle

Les gens qui t’on entourée ont dit des choses importantes quant au décès de ton chat que tu pleures ce que je comprends de tout mon coeur étant une grande amie et protectrice des animaux depuis mon plus jeune âge.
Oui dis toi qu’il aura été très heureux auprès de toi et n’aura vécu que des belles choses et il est parti en sachant que tu étais là jusqu’à son dernier souffle et que tu l’aimais et l’aimerais toujours il a quitté cette terre dans la paix le calme.
Dis toi aussi qu’il a bien vécu et que son heure était arrivée je sais que c’est facile à dire mais j’aime énormément les chats et la mienne est partie en octobre 2013 de vieillesse mais surtout de maladie à 17ans et demi et je l’aime toujours l’aimerais toujours et ne l’oubliera jamais !
Ce sont des personnes animales intelligentes sensibles et que l’on ne peut « remplacer » par un autre chat chacun est différent et a sa personnalité tout comme l’humain ils ne sont pas inférieurs à l’humain juste différents et il faut nous battre pour qu’ils soient respectés aimés et non plus exploités par « l’homme » à n’importe quelle fin si tu aimes les animaux je te propose de les aider les défendre en adhérant à des associations de protection défense de tous les animaux telle que One voice qui est une excellente association.
Bon courage à toi tu peux mettre des photos de ton chat disparu autour de toi dans la maison tu auras ainsi l’impression qu’il est là et tu ressentiras sa présence car il est parti au paradis des chats.
Bien amicalement

le 19/01/2015 à 12h40 | Répondre

stefane

Bonjour Selene
Je partage ta douleur et te souhaite beaucoup de courage j’ai du faire piqué mon chat le 2 janvier 2015 car il avais une tumeur cancereuse et qui risquais de souffrir car sa peau ce déchirais pour laissé place a la tumeur qui grossissais de plus en plus le long de son dos je partage ta peine car mon chat avais 15 ans et demi et je le pleurs encore et encore c’est très dur la perte d’un animal que on aimais certaine personnes ne le comprenne pas que on pleur pour un animal , j’ai beau être un homme de 38 ans j’ai un coeur et je suis très sensible à ce genre de chose donc je te souhaite beaucoup de courage pour la perte de ton petit chat que tu aimais temps courage a toi encore

le 19/01/2015 à 20h48 | Répondre

Urbanie

Merci à tous et à toutes pour vos témoignages!
Ça me rassure vraiment de voir que je ne suis pas la seule à avoir été aussi touché par la perte de mon chat.
Courage à celles et ceux qui traversent cette épreuve actuellement <3.

le 21/01/2015 à 17h08 | Répondre

stefane

Bonjour Urbanie
Merci pour ton message de soutiens je te souhaite également beaucoup de courage pour la perte de ton chat c’est une dur épreuve , je ces de quoi je parle car mon chat voyou à du être piqué le 2 janvier2015 après les fêtes pour évité qui souffre car il était atteint d’un fibrosarcome une tumeur cancereuse qui arrêtais pas de poussé et s’élargir sur son pauvre dos , je suis toujours triste et j’ai toujours du mal à m en remettre c’est très dur la perte d’un animal que on aimais , je suis de tout coeur avec toi et te souhaite beaucoup de courage Urbanie

le 21/01/2015 à 18h58 | Répondre

Moi

Ben moi il sera mort demain. Oui j’ai choisi la date. C’est horrible je me dégoute d’avoir fait çà. Il ne souffre pas, mais il a un cancer à une patte, tellement gros qu’elle risque de se casser toute seule. Il ne pose plus sa patte par terre, est déprimé, cela dit Il mange et est très calin avec moi. Mais putain j’appréhende demain quand la véto va venir à la maison. Mon chat allait faire 13 ans. Je suis effondré.

le 25/02/2015 à 19h53 | Répondre

wettle

Bonjour !
Je suis de tout coeur avec vous dans cette épreuve douloureuse qu’est la perte de sa ou son compagnon et partage votre chagrin pour avoir déjà été confrontée plusieurs fois dans ma vie.
J’aime énormément les animaux et milite dans plusieurs associations pour leur protection et leur défense à tous niveaux et dans tous domaines.
Vous passerez par un travail de deuil pour la perte de « ce trésor » pleurez autant que vous le voulez et si vous le pouvez enterrez le dans votre jardin et faites y pousser des belles fleurs qui fleuriront tous les ans.
Dites vous aussi que vous l’aurez rendu très heureux et qu’il s’est toujours senti « chez lui » dans votre foyer qui était aussi le sien.
Je sais que c’est dur très dur très triste de se séparer ou d’être séparé de son compagnon le ressenti est exactement le même que pour la perte d’un être humain croyez moi mais seuls les amis des animaux peuvent comprendre cela !
Je vous souhaite beaucoup de courage il va falloir en avoir et ce compagnon va partir au paradis des chats et restera toujours dans votre coeur mettez des photos de lui dans votre habitation et vous aurez l’impression qu’il est toujours présent et bien là.
J’en profite pour informer et surtout tous vous avertir de ne jamais rien donner « en dons ou argent  » pour le téléthon pour la recherche médicale qui se sert de votre argent pour « acheter des chats des chiens des singes et de nombreux autres animaux » pour approvisionner leurs laboratoires de recherche et d’expériences sur les animaux !
Si vous aimez les animaux refusez et boycottez l’expérimentation animale manifestez vous !
Merci pour tous les animaux et à bientôt !

le 26/02/2015 à 13h17 | Répondre

Moi

Voilà, c’est terminé. L’euthanasie a eu lieu. C’est un moment vraiment intense en émotion. Mon chat a eu un petit regain d’agressivité au moment où la véto est venue à la maison. Mais il s’est laissé faire après. Il savait que c’était la fin. Bizarrement j’ai beaucoup pleurer avant, de désespoir, de dépit, de tristesse. De tout ce qu’on veut en fait. En écrivant ces quelques lignes, je pleure de soulagement. Je sais au moins où il est, et qu’il n’a plus mal. Par ailleurs, je vous donne un petit conseil. Si vous avez la possibilité de le faire, choisissez un euthanasie à domicile. C’est beaucoup moins stressant et pour l’animal et pour son humain. Maintenant à moi de surmonter l’absence de mon bébé.

le 27/02/2015 à 10h02 | Répondre

Nicolas85

J’imagine votre chagrin, c’est une décision très difficile à prendre. Se dire qu’il n’est plus de ce monde doit être si triste. A vous lire, j’en ai les larmes aux yeux. Au moins vous savez qu’il est parti en paix et que c’était la meilleure solution pour lui. Le mien a disparu et je trouve que c’est encore pire de ne pas savoir et on ne peut pas faire son deuil. Bon courage à vous. Qu’il repose en paix.

le 27/02/2015 à 10h52 | Répondre

Marie

Vous avez fait preuve d’un grand courage, je ne souhaite cela à personne mais malheureusement beaucoup de monde passe par là. Vous avez du ressentir une grosse douleur et c’est tout à fait normal, je suis de tout coeur avec vous pour surmonter ce douloureux événement.
Je pleure d’avance de voir partir mon chat dans les mêmes circonstances, le plus tard possible j’espère. Bon courage

le 27/02/2015 à 19h29 | Répondre

stefane

bonjour Moi
Je suis de tout coeur avec vous et je ces ce que vous ressentez car j’ai du prendre moi aussi la décision pour mon pauvre petit voyou agé de 15 ans et demi il avias attrapé un fibrosarcome ( tumeur cancereux du chat ) il mangeais et étais très calin je souffre toujours de son absence et j’ai toujours autant de mal à faire mon deuil j’ai pas eu encore la force de reprendre un autre chaton , j’ai du faire piqué mon petit voyou le 2 janvier 2015 pour pas qui souffre et que cela empire ,cela à été trop dur pour moi et très émouvant j’en pleure encore très souvent , je vous souhaite encore beaucoup de courage dans cette très dur épreuve .

le 28/02/2015 à 02h03 | Répondre

Annie-France

il aura vécu 13années de bonheur, je vous souhaite beaucoup de courage à toi et à Stéfane, je comprends votre chagrin , chaton , ma fifille de 19 ans et demi qui est partie il y a trois mois et 3 jours me manque toujours autant, je regarde tous les jours sa photo, et je lui parle. Je suis de tout cœur avec vous en ces tristes circonstances, et je vous redis , courage !

le 27/02/2015 à 23h11 | Répondre

stefane

bonjour Annie-France

Je vous remerci pour votre soutiens et je suis de tout coeur avec vous également pour la perte de votre fifille de 19 ans et demi c’est une vrai tragédie et une grande perte quand on pert un animal que on aime temps et qui a pris une place entière dans notre vie et notre coeur .
Je vous souhaite encore beaucoup de courage et merci pour votre message

le 28/02/2015 à 02h06 | Répondre

Moi

Merci pour vos messages.
Il me manque beaucoup, mais la douleur a laissé place à de la nostalgie. Ca fait beaucoup de peine, mais bizarrement le fait de savoir qu’il souffrait (d’après la véto – je rappelle qu’un chat ne montre pas qu’il a mal), m’a conforté dans cette décision. Et aujourd’hui ce n’est plus de la tristesse, mais simplement de la nostalgie. Son absence, sa truffe sur ma tête tôt le matin pour manger, les coup de tête, l’impossibilité de lire par ce que Mr avait décidé que le livre était plus confortable que le lit … bref tout ce qu’ils nous font d’habitude. Et j’y repense avec sourire, et nostalgie bien sur.

le 28/02/2015 à 17h31 | Répondre

Dubois

Je viens de perdre ma Caramelle âgé de 13 ans suite a une insuffisance rénale alors que 4 mois plus tot elle a subit une grosse opération qui l’a ramené de la mort. Je l’ai eu a 9 ans elle a partagé tout mes bons et mauvais moments elle a toujours été la pour moi.Je me suis battu corps et âme et ce peu importe les frais que cela m’a engendré je ne suis qu’étudiante sans famille alors oui j’ai galéré … mais je m’en fichais elle était tout ce que j’avais. Plusieurs personne on voulu quelque mois auparavant que je la fasse piqué suite a son opération tout ca parce que j’avais laissé 1500 euros chez le veto ainsi mon chat est devenu vite un sujet taboo. Aujourd’hui je suis anéantie et personne comprend je dois vous avouez que je ne sais pas comment remonter la pente. Mais lire votre histoire m’a rassuré car j’ai pu voir que je ne suis pas la seule pour qui un chat peut remplacer tellement de chose.

le 10/03/2015 à 23h35 | Répondre

Maruschka

Je suis désolée pour la perte de votre Caramelle… :'( et du peu de soutien que vous semblez recevoir de vos proches…
Il faut du temps, mais après on ne garde que les bons souvenirs…
Courage à vous !

le 11/03/2015 à 14h06 | Répondre

stefane

bonjour
je suis de tout coeur avec vous pour la perte de votre chat Caramelle agé de 13 ans et je partage votre peine , j ai du faire piqué mon chat Voyou agé de 15 ans et demi il y a à peine 2 mois car il avais un Fibrosarcome ( Tumeur cancereuse du chat ) sa Tumeur cancereuse devais de plus en plus grosse et s étallais sur son pauvre dos , je voulais pas qui souffre donc j’ai pri la décision de le faire partir c’est très dur et toujours aussi dur après qui ne sois plus la , je comprend votre peine car je pleur toujours la perte de mon chat et je n arrive pas à m’en remettre il étais tout pour moi , je vous souhaite beaucoup de courage dans cette très dur épreuve.

le 12/03/2015 à 01h39 | Répondre

Karim

Je comprends cette douleur moi aussi c atroce depuis le début de mes études on a pris chez nous deux chats par hasard que leur maître à abandonné à l’époque c’était des chatons mais moi j’adorais sasha puis vu que mon travail était dans une autre ville je voyai mes chats plus rarement dans la maison familiale mais j’adorais ces moments ce vendredi je rentre je note que sasha ne peux plus marcher ni manger ses selles étaient rouges la je contacte un veto c un couperet tumeur du colon c atroce je l’ai prise pendant 12 heures je suis resté à côté d’elle à l’alimenter à la seringue et à la cajoler tous les souvenirs remontent à la surface dans chaque coin de la maison je vous le jure les animaux ont une âme ils s’ attachent à nous elle est morte dans mes bras dans la même posture qu’elle faisait pour dormir je l’ai enterré ce samedi c dur très dur

le 15/03/2015 à 05h34 | Répondre

Annie-France

Bien sur que personne ne vous comprend pour la douloureuse perte de votre caramel, ces personnes n’ont pas eu le bonheur d’aimer et d’être aimé d’un animal, mais quand je dis animal ça me fait mal parceque pour moi ce ne sont pas des animaux, ils font parti de la famille,pour chaton qui est parti il y a bientôt quatre mois, c’était ma fille, pour stelina ma chienne de 15 ans qui n’est pas en très grande forme en ce moment, quand je l’appelle je lui dis vient voir mamie, c’est sure que ça doit faire sourire, mais je m’en fiche pour moi ils sont de ma famille, et je comprends le chagrin de les perdre, j’ai perdu 3 chiennes, un chien, et une chatte,elle avait fêté ses 19 ans en juin dernier, alors comme je vous comprends toi et karim, dites vous que les années passées avec vous ont été pour eux des années de bonheur et que malheureusement il y en a tellement qui n’ont pas eu cette chance, je vous dis courage, le temps adoucit le chagrin mais les souvenirs sont toujours là!

le 16/03/2015 à 22h17 | Répondre

stefane

courage Karim et Anne Marie je suis de tout Coeur avec vous Mon chat Voyou étais tout pour moi il étais comme mon enfant et il restera dans mon Coeur tout ma vie et son Urne ira avec moi quand je quitterais ce monde . courage a vous c’est pas facile a dire car on sans remet jamais de la perte d’un petit animal qui a un énorme Coeur

le 22/03/2015 à 19h33 | Répondre

ptite maman

Ce week end mon petit chat de 3 ans
n était pas comme d’habitude
Il es rentré à la maison vendredi soir les yeux tout fermé,il luttait pour les ouvrir,il es monter sur le lit dormir des heures, ses yeux etait bizarre …
Nous appelons le veto de nuit je sens qu il le faut,il lui fait des piqures,dit kil a de la fievre
Dans la nuit mon chat a bu,manger et a dormi avc moi et on s est fait des calins, il avait l air requinqué !
Le lendemain matin il etait tout faible, il titubait,tjr ce problème aux yeux….
Je part en courses
Mon conjoint mapel paniqué disant qu il emmene le chat en urgence dans une clinique de garde
Il bave, il tombe me dit il…..
Jarrive a la clinique en plein stress
Je lui fai calins,bisoo
La veto nous dit que sa prise de sang est pas trop mal,qu il a surment manger un truc bizarr
Et qu elle va le mettre sous perfusion
On lui dit aurevoir avec un pti calin.
J ai un mauvais pressentiment mais je pense fort qu il va guerir
Dimanche matin reveiller par le coup de fil du veto,son ton est grave,elle m’annonce que son ptit coeur a lâché…
Je pleure jexplose,mon conjoint abasourdi, c est pas possible pas lui !!
*Ce matin jai vecu l enfer
Mon conjoint est parti en déplacement
J ai du l amener moi même dans une autre clinique ,car celle ci ne fesait pas d autopsie,aucun tact la veto me demande si elle le met dans un sac ?
Jlui repond sechement que heureusement oui je vai pas le porter dans mes bras non plus pfffff
Heureusement javai laisse sa caisse de transport
L’impression que l on traite mon ptit amour que une m….
On a besoin de savoir ce qu il a eu
La medecin qui etait là ce meme week end
N est pas présente donc faut atendre 3 jours pour avoir des reponses ridicule
*le trajet est dechirant,ce silence est horrible,ce sac blanc dans la cage est invivable
La nouvelle clinique la prit en charge
L autoptie sera cette aprem et surment cremation individuelle dans la foulée
Jirai lui faire un dernier bisous ca va etre encore super dur
Mais apres il sera avec nous et j’espère qu on aura une reponse….

le 30/03/2015 à 15h18 | Répondre

stefane

Bonjour ptitemaman

je vous souhaite beaucoup de courage dans cette dur épreuve la perte d’un animal est terrible c’est une part entière de la famille qui est parti j’espère que vous aurez les réponses que vous attendez suite a son décès .

le 01/04/2015 à 10h21 | Répondre

ptite maman

Merci stephane pour ton message
Oui on a eu la reponse : l autopsie a révéler un pb cardiaque ainsi qu un écrasement de cage thoracique,un pb de naissance et pas de poison trouvé
Donc notre petit chat a fait un infarctus
Je suis si triste la vie a enlever la vie a un si petit être tellement innocent
C est injuste
Je deprime la maison est vide je l imagine partout

le 01/04/2015 à 11h20 | Répondre

Dubois

Merci a tous pour vos réponses. j’ai fais incinéré ma Caramelle en individuel et je lui ait offert une belle urne biblot comme j’habite en ville je peux pas l’enterrer et je voulais pas l’abandonné avec d’autre animaux alors je l’ai gardé près de moi. c’est fou mais depuis ca va mieux je me sens seraine quand ca va pas je me dis qu’elle repose en paix et que je l’aime je m’accroche a cet amour. Bon j’arrive plus a dormir mais cest parce que je suis comme un enfant de 4 ans qui a perdu son doudou. En tout cas merci a tous. Mais désolée que vous aussi ayez perdu un etre si petit mais tellement cher <3

le 01/04/2015 à 11h36 | Répondre

ptite maman

Tout comme toi dubois je me sens en effet comme un enfant sans son doudou
Les calins pour dormir ou le matin étaient une habitude et là le neant
Jspr aussi que quand jorai l urne ca me fera du bien mais le savoir plus de ce monde et sous une autre forme que mon chat ca va aussi être tres dur
A double tranchant
Quand je rentre chez moi j’espère qu une chose c est que les chats des voisins viennent me faire un calin

le 01/04/2015 à 19h08 | Répondre

Dubois

En réalité quand je suis allee cherché l’urne chez le veto jai fait pleuré toute la clinique tellement j’étais anéanti il ma fallut une bonne semaine pour bien tasser le truc. Puis jai fait le nécessaire pour lui trouver mieux que l’urne en carton ca ma donné l’impression de m’occuper d’elle une dernière fois. Même si la tristesse reste la disons qu’elle est moins Intense. Tu sais moi et Caramelle on etait fusionnelle c’était un chat d’appartement donc qu’importe ou j’étais elle y etait elle me suivait comme mon ombre ^^ c’était un amour une grosse peluche déjà le veto mavait dit que si elle avait survecu a son operation en novembre c’était pour moi. Et franchement quand ca va pas que j’ai tout plein d’angoisse je pense a ses bêtises a ses manière a sa façon de m’engueuler quand j’allais pas me coucher hihi. Au debut je psycotais a me dire est ce quelle est bien ou elle est ? Elle a tout ce qu’il faut ? Maintenant je m’accroche a mes etudes et je me dis qu’importe où elle est on se retrouvera

le 01/04/2015 à 22h44 | Répondre

ptite maman

Nous vivons la même chose la meme souffrance
Ca fai du bien de voir qu on es pas seul a ressentir toutes ces choses
Je dors avec une peluche un ptit lion depuis
Elle lui ressemble
J ai aussi garder les poils de sa brosse dans un pti sachet
Il y avai une ptite touf qui restait
Ils sont tellement doux j ai vraiment la meme sensation de quand je lui fesait des calins
Ca fai vraiment psychopathes maiq ca apaise instantanément
Sinon pour l urne je redoute bcp le moment
Psychologiquement pour moi son pti corp est tjr où je lui ai dit aurevoir donc ca va etre chaud
Je voulai pa de leur boite en carton ja i choisi un pti coeur dans une belle petite boîte
Je tjr voulu le meilleur pr lui
Bon courage a vous tous en tous cas
Jspr que j’arrêterai de pleurer tous les soirs comme une folle un jour

le 01/04/2015 à 23h47 | Répondre

stefane

je suis de tout coeur avec vous Dubois et Petitmaman car mon chat voyou me manque terriblement et dire que c’est moi qui du le faire piqué car je voulais pas qui souffre et du mettre fin a sa vie il avais 15 et demi et avais choppé un Fibrosarcome c est une tumeur cancereuse qui arrête pas de poussé et grandir il avais choppé sa sur son dos sa commençais a prendre une empleure terrible et arrêtais pas de grossir sa fait maintenant 3 mois qui n’est plus la et il me manqué terriblement tout comme vous le faite qui dormais sur le lit sois au pied du lit sois au niveau de l oreillé c’est miaou me manque ces roronnement pareil c’est calins , j’ai beau avoir son urne a la maison j’ai du mal a m’en remettre et ne peux pas me séparé de lui ,j’essai de faire brulé une bougie chaque semaine en sa mémoire pour dire que je pense a lui et tout

le 01/04/2015 à 22h27 | Répondre

ptite maman

Stephane tu as bien du merite a l avoir piqué il a tellement de diverses situation déchirante
C est vraiment pas juste la vie
tu as fait ce qui etait le mieux pr lui
Ne tkt pas
J allumerai une bougie aussi avec une p’tite offrende de croquettes

le 01/04/2015 à 23h56 | Répondre

stefane

Merci ptite maman c’est gentil mes pensé vont vers vous et votre pauvre petit chat je ferais de même une bougie pour la mémoire de votre petit chat qui est parti trop tôt

le 03/04/2015 à 00h19 | Répondre

ClaraLT

Bonjour tous le monde.
J’ai 20 ans et deux chattes la filles née le 03/04/03 aujourd’hui elle à 12 ans, et sa maman dont le vétérinaire nous a dit qu’elle avait 1 an au moment où nous l’avons trouvé.. J’ai donc mes deux bébés de 12 ans et 13 ans et depuis quelques temps je ne peux m’empêcher de penser que la fin se rapproche bien trop vite pour elles.
Quand elles sont arrivées nous venions de perdre notre chatte Stella (étoile en italien) de 6 mois percutée par une voiture.
C’était en novembre 2002 et je me souviens encore elle ne revenait plus je l’attendais devant la fenêtre en espérant la voir se mettre debout et puis un jour elle est revenu au bout d’une semaine je me rappelle avoir crié en appelant ma mère, j’étais tellement heureuse mais malheureusement notre étoile était complètement paralysée au niveau du bassin, nous l’avons gardée deux semaines avec nous mais elle était toujours dehors dans le froid et faisait ses besoins partout elle se trainait par l’avant, je la revois encore en écrivant ces mots.. Quelques jours après elle n’était plus là, ma mère l’a accompagnée au vétérinaire mais je n’y suis pas allée j’avais 7 ans et maintenant j’en ai 20 et je regrette énormément je me souviens de l’ambiance chez moi, ma mère étant une amoureuse folle comme moi des animaux ne s’en ai jamais remise et aujourd’hui encore en reparlant de ça nous pleurons.
En mars 2003 est arrivé notre nouvelle chatte surement abandonnée, enceinte, nous l’avons recueillis avec un des bébé, et aujourd’hui ce sont des vieilles mémères et j’ai peur de leur mort, je pense très souvent à ça et j’ai énormément peur de ma réaction et celle de ma mère lors de la mort de l’une d’elles..
Je les aimes d’un amour tellement fort je joue avec elles, dors avec elles, je ne veux pas qu’elles meurent c’est tellement injuste.. Je redoute l’un de ces jours..

Pour moi les animaux sont BIEN PLUS que des animaux, ce sont des être vivants mais surtout SENSIBLES, qui nous aident à vivre et à aller mieux, ces petites boules de poils sont des merveilles et vivres sans eux quand on en a eu n’est pas possible. Je comprend tout à fait les personnes qui disent les aimer plus que certains humains car pour moi c’est pareil. Ce sont mes chattes, mes petites vies je ferai tout pour elles et bien trop de personnes à qui je parle de ça ne comprennent pas. J’ai même fait un jour un oral pour mes études contre l’abandon des animaux et ce que je pensais des sentiments humais/animaux et bien trop de personnes ne m’ont pas comprises et ont même justifiés le fait d’abandonner des animaux je ne vous expliques pas ma colère.

La perte d’un animal est une douleur atroce qui s’efface difficilement avec le temps mais qui ne s’oublie pas.

le 03/04/2015 à 14h25 | Répondre

stefane

Bonjour claral T

Justement la perte d’un animal on sens remet jamais et c est toujours atroce et on oubli pas quand on gens qui comprenne pas que on pleur pour un animal une petite boule de poils qui nous a donné temps d amour et temps de calin ce sont de gros cons qui ont pas de Coeur certain chat et chien sont plus humain et on un grand coeur que de vrai humain qui eux sont très cons .je suis de tout coeur avec toi profite un max du temps qui te reste avec tes deux amours de chat car sa passe tellement vite .

le 03/04/2015 à 20h08 | Répondre

Anachro

Bonsoir,
Moi j’avais un chien (depuis mes trois ans, donc j’étais habitué à lui), un coton de tulear plus précisément. Je me rapelle des fois, où je lui criais après quand j’avais dix ans et que je faisais mes devoirs, je lui criais dessus parce qu’il aboyait pour un rien. Mais après je le prenais dans mes bras parce que je m’en voulais. Dès qu’il se faisait gronder, parce qu’il pissait dans la maison ou autre, j’allais le voir et le prenait dans mes bras. J’étais assez proche de lui, on jouait a la balle ensemble. Et quand il a était aux environs de 17 ans. Il était paralysé de l’arrière train. Et donc, mes parents avait pris la décision de le faire piquer. J’essayai de me faire à l’idée, pas très d’accord. Mais ils m’assuraient que c’était la meilleure chose pour lui. Donc je passais tout mon temps avec lui, je le prenais sur mes genoux, l’aidait à manger/boire. Restait près de lui. Et deux trois jours avant d’aller voire le veterinaire, il était sortie dehors sans qu’on le voit. Et quand je me suis levé vers midi (periode de vacance). J’ai demandé à mes parents où il était. Mon père, pensait qu’il était avec moi. Alors, on s’est mis à le chercher. J’ai cherché partout, dans les toilette, dans le selier, en bas alors qu’il descendait jamais. Ensuite, j’ai fait dehors. Et je me suis approché de la piscine, parce que je voyais du blanc. Et il était dedans. Près des marches, il avait fait un arrêt cardiaque puis il était tombé dans l’eau. Je suis rentré dans l’eau, j’y ai perdu une chaussure, et je l’ai sortis. C’était trop tard. On l’a enterré ensuite. Et, moi je m’en veux. J’aurais rien pu faire pour éviter son arrêt cardiaque, mais je m’en veux. Ca fait maintenant, 1 ans qu’il est mort. Et j’arrive toujours pas à parler de lui, regarder une photo, ou prendre son collier dans les mains, sans pleurer ou avoir les larmes aux yeux. Et je trouves ça normal de pleurer pour ça.

le 15/04/2015 à 21h57 | Répondre

stefane

bonjour Anachro
Désolé pour la perte de ton chien ,c’est horrible la perte d’un animal on sens remet pas on a du mal a oublié , sa fait 3 mois déjà que mon chat a du ce faire piqué parce que il avais une tumeur cancereuse sur le dos qui arrêtais pas de poussé et grossir et de s élargir sur son dos j ai du le faire piqué pour pas qui souffre et je m en veux car j’ai du le faire partir mais je ne voulais pas qui souffre donc j’ai du prendre cette décision il avais 15 ans et demi et il me manque tellement donc je ces ce que tu ressent je suis de tout coeur avec toi courage dans cette dur épreuve .

le 16/04/2015 à 13h36 | Répondre

yalewene (voir son site)

Le 11 Mars dernier j’ai perdu Oliver, mon ame soeur, mon tout, amené la veille pour une simple visite de check up (il avait perdu du poids dernièrement) pour me rassurer seulement une tumeur dans le ventre a été révélé, ils l’ont gardé et opéré le lendemain matin, cancer généralisé (tumeur ayant adhérer dans tous les organes, sur les os de la colonne …) j’ai eu 5min pour réfléchir, 5min pour dire soit on referme et je le ramène pour quelques jours, soit je laisse partir mon bébé pour lui éviter de souffrir inutilement. j’ai choisi de le laisser partir … je sais que c’est le bon choix mais chaque jour je le regrette encore, j’ai pas eu le temps de lui dire aurevoir, lui et moi c’était fusionnel, aucun mot ne peux décrire cela, mes ami(e)s, ma famille m’ont laissé une dizaine de jours puis après c’est bon faut pas éxagérer! mais il était plus présent que personnes d’autres au monde, présent dans chaque instant difficile, il était mon confident à sa manière, j’avais l’impression qu’il ressentait tout et réciproquement, il n’avait que 7ans! j’ai perdu mon enfant ce jour là et on imagine jamais devoir dire aurevoir à son enfant. et oui comme tu le dis si bien nous sommes souvent plus proches d’eux que de certaines personnes de notre famille. les jours passent et je fait semblant parce que je vois bien que ça commence à gonfler les gens que je parle de lui tout le temps mais il n’y a pas un soir où je ne le pleure pas, le deuil sera long car je fait aussi face à la culpabilité, comme dit mon mari tu as fait le bon choix pour lui, mais pas pour toi

le 24/04/2015 à 16h27 | Répondre

Oré

Mon bébé chat de 22 ans est mort dimanche. Pas de vieillesse, mais empoisonné. Je sombre … J’ai perdu celui qui a partagé toute ma vie .. Personne ne me comprend et j’entend le véto (qui a fait un diag à l’arrache me dire qu’il était très âgé) J’ai aussi mes deux chiens qui ont été empoisonnés, mais ils se remettent doucement. Je souffre. C’était mon bébé. Je ne sais pas si je vais m’en remettre, je pleure toute la journée, au point de me brouiller avec mon mari. Mais j’ai tellement mal .. C’est dur à dire, mais j’ai moins souffert de la mort de certains de mes proches ..

le 29/04/2015 à 02h29 | Répondre

Oré

…j’ai fais le ménage, mais le moindre grain de litière me fait sombrer en sanglots… Le reflexe, yaourt pas terminé qu’il attendait avec impatience et que je jette maintenant à la poubelle me fait pleurer. Je le vois partout. Angel tu me manques tant… Et tout le monde dans mon entourage me prend pour une illuminée. Dixit « c’est qu »un chat, et un vieux en plus ». Moi je vois que j’ai perdu mon meilleur ami, et justement le plus vieux…

le 29/04/2015 à 02h39 | Répondre

Annie France

Bonjour Yalewene, Bonjour Oré,
comme je comprends votre chagrin, ce chagrin que beaucoup ne comprennent pas parcequ’ils n’ont pas eu le bonheur d’avoir un animal, ou plutôt un compagnon, un ami, un membre de sa famille qui les aimait sans rien demander en retour, car ils sont desinterressés nos petites boules de poils, aussi quand ils s’en vont ils laissent un vide immense. J’ai perdu ma fifille il y a 5 mois elle avait 19ans 5 mois et 18 jours, et tous les matins quand j’ouvre mon ordi c’est elle que je voie en fond d’écran, je lui dis tous les jours que je l’aime et qu’elle me manque terriblement. Vous pleurez c’est normal que les gens ne comprennent pas on s’en fiche, il faut juste se dire que nos petits ont été heureux avec nous le temps de leurs vies terrestres, et quelques parts s’ils nous voient, ils savent qu’on les a aimés.

le 29/04/2015 à 13h34 | Répondre

stefane

Bonjour Oré et Yalewene
je partage votre chagrin et je suis de tout coeur avec vous comme le dit Annie France les gens qui comprenne pas que on puisse pleurer pour un animal on rien compris a la vie moi j’ai beaucoup pleuré pour la mort de mon pauvre Voyou il avais 15 ans et demi il est mort car j’ai du mettre fin a sa souffrance il avais une tumeur cancereuse un fibrosarcome sa fait 4 mois en 2 mais qui sera parti et je pleure toujours autant car on peu pas oublier 15 ans et demi comme sa des gens arrive pas a comprendre pourquoi j ai gardé c est cendre mais je leur est dit vous pouvez pas comprendre ces comme sa et puis quand moi je partirais aussi je l emporterais avec moi dans ma tombe c est comme sa et puis c est tout c’étais mon chat comme mon enfant et une part entière de la famille , donc courage a vous deux Oré et Yalewene et je suis de tout coeur avec vous , pensé pour vos pauvre chats

le 29/04/2015 à 20h55 | Répondre

remlinger

Bonjour, les gens ne comprennent souvent pas l’affection que l’on peut avoir pour un animal… J’ai moi même un chat et ma pire angoisse est de la perdre. Je redoute tant ce jour où elle ne sera plus là, où je ne retrouverai plus de boules de poils dans mes vêtements, où elle ne squatera plus mon lit ou encore qu’elle ne salira plus le carrelage fraîchement lavé avec ses pattes pleines de terre…. Ce sont tant de choses qui énervent des personnes mais qui donne leur charme à ces petits êtres.

le 05/05/2015 à 14h55 | Répondre

celine

moi j’avais deux chattons ,j’ai pris soin d’eux et je l’aimaient beaucoup ,j’ai vivait avec eux 2 ans et je suis attacher a eux ,elles avaient consiense de moi ,elles me suivait ou je va ,si je n’etait pas a coter d’eux ,elles vont sortir dehors pour me trouver .mon temps etais a eux ,je sentais avec eux que n’ai pas besoin des amies car eux remplacaient tous .elles se sont marier ,et une a donner 3 bebe chatton qui ont la couleur gris et blanc ,et la deuxieme elle avait des bebe dans son ventre ,mais le deuxieme jour ,sont partis au paradis et mon laisser seule ,et elles sont mort le meme temps et la derniere respiration ensemmble et une elle m’a laisser ses bebe et la deuxieme ses bebe sont mort avec elle dans son ventre .mon oncle les as empoisonner .j’ai pleurer besucoup ,j’ai pleurer du sang ,et meme j’usqu’a maintenant je pleure ,et je pleure car je ressent que elles ne sont pas partis et elle sont a coter de moi et leurs odeur est partous ,je ne peux rien voir que ses visages autour de moi ,et je pleure car je sennt que elles sont a coter de moi mais je ne les vois pas du tout seulement dans mon reve .et meme ses enfant son mort car aussi le meme oncle les a empoisonner ,elles me manquent ,je ne peux pas vivre sans eux

le 17/05/2015 à 10h51 | Répondre

wettle

Bonjour
Tout d’abord je partage ta peine et ton immense douleur mais ce qui me choque dans ton commentaire c’est que c’est ton propre oncle qui a empoisonné ces chats !
c’est une véritable honte et à dénoncer quel individu est ce pour empoisonner des animaux ià mes yeux il ne va pas bien et est dangereux et si on faisait la même chose à mes chats je serais mauvaise ça exploserait et je mettrais un trait définitivement sur cet oncle !
Comment ne pas en vouloir à une personne qui tue qui empoisonne les animaux ce n’est qu’un monstre !

le 18/05/2015 à 12h00 | Répondre

stefane

Bonjour celine
tout abord je partage ta peine et ton chagrin .
ET je suis tout a fait d accord avec Wettle concernant ton ongle comment peut on faire du mal et à empoisonné de pauvre bête sans défense qui demande juste de l amour et un toit pour dormir , il devrait être punis et être condamné à de la prison ferme je supporte pas les gens qui fond du mal à de pauvre bête sans défense , surtout quand de pauvre bête sans défense te donne tent d amour et que quelqu un viens pour l empoisonné si il n’aime pas les animaux il a ca resté chez lui . bref ceci me met hors de moi et me met en colère nul à le droit de faire du mal et de tuer de pauvre bête sans défense .

le 18/05/2015 à 18h16 | Répondre

laure

Bonjour
Je viens sur ce forum pour extérioriser ma peine car j ai perdu mon chat Manson il y a 2 jours . J ai 35 ans et je l avais depuis 10 ans alors vous imaginez tout ce qu on a traverse ensemble .Je l ai eu il etait a peine sevré et on a ete tt de suite fusionnel car j étais fraîchement séparé . Puis les années ont passé il est devenu un magnifique gros matou noir au yeux vert. Je m en suis occupe comme mon enfant car je n en ai pas malheureusement. Il a eu quelques problèmes de sante mais je l ai bien soigné et il allait vraiment bien. Puis un soir en rentrant je ne le vois pas réclamer ses croquettes puis je me dis ‘vas voir si il est pas dans le coin ‘ et la au bout du chemin je le devine couché sans réaction.. plus je m approche plus je refuse de voir la verité . Il est mort !! mon bébé chou.!! Il a les yeux a moitié ouvert et un peut de bave a coule sur sa patte . Qu est ce qui a pu lui arriver… Empoisonnement , piqûre , choc d une voiture , arret cardiaque ???
Avec mon mari on a ete l enterrer dans un endroit tranquille avec ses jouets.
Depuis je pense a lui et je pleure , je n accepte pas de plus le revoir. C est la perte la plus dur que j ai eu vivre a ce jour l être le plus proche de moi , celui qui connait tout de moi.
Voila désole pour la longueur mais j avais besoin d écrire se que je ressent.

le 12/06/2015 à 10h54 | Répondre

stefane

Bonjour Laure
Je suis désolé et partage ta peine pour la perte de ton chat ,je suis de tout coeur avec toi j’ai perdu mon chat qui est mort il y a 5 mois il avais 15 ans et demi et étais comme mon enfant donc je ces ce que tu ressent car une part de moi est parti avec mon chat . encore une fois je suis de tout coeur avec toi et je partage ta peine je te souhaite beaucoup de courage .

le 12/06/2015 à 13h50 | Répondre

stefane

Bonjour Laure
Je suis désolé et partage ta peine pour la mort de ton pauvre chat , je ces ce que tu ressent car j’ai moi même perdu mon chat il y a 5 mois qui est mort il avais 15 ans et demi , donc je ces ce que tu ressent car une part de moi et parti donc je suis de tout coeur avec toi et te souhaite beaucoup de courage dans cette très dur épreuve .

le 12/06/2015 à 14h00 | Répondre

Dubois

Cher stephan,
Je me rappel de toi et de ton chat mais sache que la douleur ne passera pas comme ca chacun son rythme. Personnellement jai ete consulté mon médecin traitant et un psychologue pour m’aider à aller mieux. Je me suis renseignée aussi sur tout ce qui etait deuil (je n’ai jamais connu d’expérience avec la mort) cela ma permit de comprendre mon état et je trouve que la douleur une fois que tu l’as comprend tu l’accepte mieux. Je me sens encore coupable de la mort de ma Caramelle car je me dis toujours « et si tu l’avais vu avant … » mais je me rend aussi compte que la vie continue. Je sais aussi que mon chat n’a jamais abandonné car même malade avec des medoc tout les jours et perf tout les 3 jours et bien elle me faisait encore des calins et ronrons. Alors pour elle jai decidé de me battre et continuer d’avancer.

le 15/06/2015 à 20h49 | Répondre

Dubois

Bonjour ! 😀

Alors voila c’est le grand jour ! Le 2 mars ma Caramelle est partie a cause d’insuffisance rénale jai du la faire piquer car il y avait plus rien a faire et qu’elle souffrait je me rappel encore le matin ou je me suis allongée a côté d’elle avant de l’enmener chez le vetoou je savais qu’elle ne reviendrait pas … elle a ronronné comme jamais. Depuis je ne l’entend plus. Mais elle est toujours la dans mon coeur. Apres des semaine de déprime de laisser aller etc de pleure de stress … jai définitivement pris la décision d’adopter un autre chat je lai vu hier, et jai craqué car ce bébé ma adopté au premier contact il voulait meme repartir avec moi 😀 donc meme si le chagrin pour le moment vous ronge sachez que la vie continue et je garde espoire que je lui ai dit que au revoir et pas adieu. Alors bon courage a tous ! Et pensez pas a ma perte mais a tout l’amour qu’ils vous ont donné a ses colère quand ils faisaient une connerie 😀

le 13/06/2015 à 13h27 | Répondre

stefane

Bonjour Dubois
Je suis de tout coeur avec toi car j ai moi meme du mettre fin a la vie de mon pauvre chat qui est mort il y a 5 mois il avais 15 ans et demi il était atteint de la maladie du fribrosarcome ces un tumeur cancereuse qui grossisait de plus en plus sur son dos j ai du le faire partir car il risquais de souffrir et je voulais pas qui souffre car la tumeur avais pri un empleur grave et avais atteint la taille d une noix donc je ces ce que tu ressent mais je n arrive pas a reprendre un chaton pour le moment j ai trop de peine et arrive pas a faire mon deuil

le 15/06/2015 à 20h18 | Répondre

Del

J’ai perdu Maya, mon chat de 16 ans ce jeudi 25 juin 2015. C’était mon premier chat, j’avais 10 ans à l’époque. Depuis septembre 2009, je fais mes études à l’étranger mais je rentrais pour les vacances. C’était un plaisir de retrouver mon chat. En avril 2015, à la fin des vacances de Pâques, mon chat était encore bien. Le 20 mai, ma mère qui s’en occupe quand je ne suis pas là, l’emmène chez le véto car elle mange moins et on apprend que ses reins ne fonctionnent plus et qu’il n’y a pas plus grand chose à faire pour elle. Le 1er juin, pour l’anniversaire de mon chat, ma mère marque le coup avec une petite bougie sur sa pâtée et quelques photos. Je trouve ça rigolo, ça fait un bon souvenir. Je prévois de refaire ça avec des copines le 26 juin. J’achète même une petite boite de pâtée. J’arrive chez ma mère le 22 juin et là, c’est le choc. Je ne reconnais plus ma petite Maya: elle a beaucoup maigri, c’est une petite plume, mange presque plus, n’a plus de force pour grimper, etc. C’est un vrai choc car à l’étranger, je ne me rendais pas compte de la dégradation de l’état de santé de Maya, sur les photos, elle semblait aller. Je m’en occupe comme je peux, pleins de bisous, de caresses, prises dans les bras. J’essaye de la faire manger (croquettes, boites, beurre, jambon) et boire (lait coupé avec de l’eau, eau) mais elle refuse la nourriture. ça me rend triste. J’ai mal au coeur de la voir comme ça, je demande à ma mère d’aller voir le vétérinaire. On obtient rendez-vous le jour même, le 25 juin à 16h. J’ai eu du mal à la mettre dans sa cage, elle s’accrochait avec sa patte. Elle miaule tout le long du trajet et se calme chez le vétérinaire. Ce dernier n’a même pas besoin de l’ausculter pour savoir qu’elle souffre beaucoup. Il nous demande ce qu’on veut faire, la seule chose que je veux, c’est qu’elle ne souffre plus. On décide donc de la faire piquer le jour même. On aurait pu la ramener à la maison et la faire piquer un autre jour mais ça m’aurait fait trop mal au coeur de la voir souffrir encore et encore sans qu’on puisse faire quelque chose pour elle. Je sais qu’elle ne souffre plus maintenant. J’ai mal au coeur de ne plus pouvoir la prendre dans les bras, lui faire des bisous et des caresses, ne plus l’entrendre miauler car madame veut des croquettes fraiches même si elle en a encore dans son bol, ne plus pouvoir dormir avec elle, faire de belles photos et les partager, etc.Ce n’était pas seulement un chat, c’était plus que ça. Cet après-midi, on va voir un nouveau chat qu’on pourra peut être recueillir d’ici mi-juillet. Je sais que pour certains, ça peut être tôt, trop tôt de repenser à un autre chat. Certes Maya me manque, ne plus avoir de petit chat qui m’attend me manque mais je pense que reprendre un autre chat, l’aimer, prendre soin de lui, c’est le plus bel hommage que je puisse rendre à Maya. Je pense que si elle pouvait me parler, elle me demanderait de ne plus pleurer, de ne plus être triste pour elle car elle sait que je n’oublierais jamais mon premier chat. Alors, pour elle, pour moi, pour honorer sa mémoire, j’ai décidé d’être heureuse et de partager ma joie avec un nouveau petit chat. Je t’aime Maya!

le 28/06/2015 à 13h36 | Répondre

stefane

bonsoir del

Je suis navré et partage ta peine pour ton chat , je te souhaite beaucoup de courage dans cette tres dur épreuve . courage et une pensé pour Maya

le 28/06/2015 à 21h49 | Répondre

Charlotte

Bonjours a toi. Pour ma pat c’est de plusieur de mes cochon d’inde dont je doit faire le deuil. Ici c’est pareil pour moi, on me dit que cela ne sert a rien de pleuré ni d’y penser car leur mors c’est fait et les autre qu’il me reste vont crever aussi. Chouette comme parole hein ! Je suis d’accord avec toi sur le fait de ne rien dire au gens a ce sujets, surtout a ceux qui ne comprendrais pas.

le 30/07/2015 à 12h31 | Répondre

Annie France

Ne plus avoir son chat ou son chien, ou son cochon d’inde qu’on a aimé, c’est insuportable, ceux qui disent « cela ne sert à rien de pleurer » ne connaissent pas l’immense bonheur d’avoir un animal qui vous aime et que vous aimez, j’ai perdu mon chaton (19 ans et demi) il y a 8 mois et ça fait toujours très mal, alors n’ecoutez pas ces gens là, et pleurez si le besoin s’en fait sentir, parlez de lui, j’avais lu une phrase un jour qui disait :
on est mort que quand plus personne ne parle de vous,
alors parlons de nos animaux, n’hésitons pas à dire notre chagrin, ils nous manquent tellement, courage Wettle, courage Laure, courage Dubois, courage Del, courage Charlotte, et courage Stefane, je me souviens quand tu as pris la décision pour ton chat, ça a été très dure, mais il fallait la prendre.
et courage à vous tous, je suis de tout coeur avec vous.

le 30/07/2015 à 17h49 | Répondre

stefane

merci pour ton soutiens Annie France ces très dur en effet pour le moment je ne suis pas arrivé a reprendre un chat trop de peine encore

le 01/08/2015 à 14h15 | Répondre

Mégane

Bonjour à tous,
Il y a quelques mois j’avais posté un commentaire suite à la perte de Jude, une minette abandonnée que j’avais adopté et qui est morte de façon assez traumatisante après des heures à agoniser près de moi et avant même que j’ai pu l’emmener chez le vétérinaire.
Ma soeur ainée avait recueilli Mimi, le frère de Jude, mais la semaine dernière Mimi a du être euthanasié suite à de longues souffrances causées par une insuffisance reinale. Le vétérinaire a dit que Jude était morte de la même chose et que même une visite chez le vétérinaire et des soins n’auraient pas pu la sauver car la maman avait surement transmis la maladie à ses deux chatons.
Cette nouvelle m’a quand même aidé à me déculpabiliser car même si des mois ont passé bébé Jude était quand même dans mes pensées et surtout dans mon coeur et je n’arrivais pas à m’enlever l’idée de la tête que je n’avais pas fait ce qu’il fallait pour la sauver. Le seul regret que je peux avoir aujourd’hui c’est qu’elle soit partie dans la souffrance.

J’ai réussi à réadopter deux nouveaux chats depuis la perte de Jude, June est arrivée dans mon cocon le 24 décembre et Lucifer le 14 juillet.
Mais je me rends compte que depuis la perte de Jude je suis extrêmement angoissée par la santé de mes chats, la moindre petite chose que je trouve anormale me rend malade tellement j’ai peur qu’il leur arrive quelque chose, mes proches me reprochent souvent de m’attacher beaucoup trop à mes animaux mais je n’arrive pas à faire autrement. Mes trois chats sont mes bébés, mes amours, je veux qu’elles aient une vie parfaite, en bonne santé et surtout qu’ils soient heureuses

Je souhaite beaucoup de courage à tous ceux et celles qui vivent des moments difficiles, je suis de tout coeur avec vous

le 30/07/2015 à 19h48 | Répondre

Mathilde

Coucou 🙂

J’ai lu beaucoup de commentaires et je suis bien heureuse que d autres personnes sont comme moi. Moi j’ai 4 chats . Enfin j avais. Maintenant 3. Nougat est partie hier soir vers minuit. Elle était chez la véto depuis quelques jours, elle ne mangeait plus, ne buvait plus, ne faisait plus ses besoins. On rentrais de vacances, j étais très inquiete de la voir comme ça. La vétérinaire a dit que c était un problème au niveau de son taux d urée trop haut, chose fréquente lorsque le chat deviens âgé. Samedi soir encore, elle dormait dans mon lit, paisiblement. Et aujourd’hui je l’ai perdue. Perdue à jamais. J étais partie dormir chez une amie hier, je n avais pas cessé de penser a elle une seconde. Toute seule dans sa cage, chez le vétérinaire . Je n arrivais pas a rire . Je me sentait incomprise. Lorsqu a 16h aujourd’hui, mon père vient me chercher, je lui pause cette question avec impatience : « Nougat va bien ?  » il m adresse une grimace en réponse . Je me suis effondrée. Une douleur insoutenable s installait en moi. Et elle ne me quitte pas. Jai hurlé , pleuré, courus. La maintenant, je n arrive pas a réaliser. Je n arrive pas a l enterrer. Elle est avec ma mère dans le jardin . Je les vois à travers la fenêtre. J’ai les yeux rouges, un mal de tête affreux, et je me sens faible. Je ne veux plus manger plus dormir plus boire plus agir. Plus rien. Sauf retourner dans le passé. Je ne m attendais pas a ce que ça arrive maintenant. Je me demandais dans combien d’annees cela pouvait arriver . Quand j avais 7 ans on pensait en trouvant Nougat que c était une jeune adulte. J’ai 13 ans aujourd’hui, et j apprend qu apparement elle aurai pu être plus vieille que moi. J’ai fait la promesse d aller a la messe tout les dimanches pour elle. Hier soir, avant d aller chez mon amie, j’ai fait un bisous sur la tête de mon chat, lui disant que je l aimais et a demain. Si j avais su que c était la dernière fois… Elle me manque. Je n arrive pas a supporter ce manque. Je veux m’enfuir et tout oublier.
Sur ce, excusez moi pour ce roman, j avais besoin d évacuer mes pensées. Bonne soirée et bon courage si vous vivez ça aussi.

le 31/07/2015 à 21h56 | Répondre

Mohamed

Bonjour Mathilde,j’ai lu ton histoire,c’est ci triste.J’en est les larme aux yeux j,ais moi même une chatte depuis 15ans et demis,c’est mon ange malheureusement je matand au pire,le veto baisse les bras.c’est normal de souffrir pour Nougat c’était un petit hêtre vivant qui était cher a tes yeux,sache que nous te comprenons tous et partageons cette Peine avec toi..Bon courage Mathilde

le 21/08/2015 à 10h06 | Répondre

stefane

Bonjour Mathilde
désolé pour le perte de ton chat je suis de tout coeur avec toi

le 01/08/2015 à 14h16 | Répondre

Annie France

Courage Mathilde.
Dis toi que Nougat aura eu une vie merveilleuse avec toi, Elle est partie mais elle restera toujours dans ton coeur, dans tes pensées,
tu pleures! c’est normal ce chagrin quand on se dit qu’on ne verra plus son chat, ton petit nougat ne souffre plus c’est celà qu’il faut te dire. Trop d’urée c’est vrai que quand les chats sont agés, c’est ce qui arrive. C’est ce qui est arrivé à mon chaton de 19ans et demi, elle m’a quittée il y a 8 mois et c’est toujours comme si c’était hier, elle est morte dans mes bras.
Je l’ai mise en fond d’écran sur mon ordi et tous les soirs avant de l’éteindre je lui dis bonsoir , et tous les matins je lui dis bonjour comme si elle était encore là, en sachant bien sur qu’elle ne l’est plus mais c’est ma façon de penser à elle, elle me manque, Nougat te manquera toujours mais tu verras tu en adopteras un autre que tu aimeras tout autant, sans oublier nougat, En attendant je te souhaite beaucoup de courage!

le 01/08/2015 à 20h34 | Répondre

Dubois

Bonsoir a tous,
En mars ma Caramelle est partie (voir plus haut) depuis jai adopté un autre chat (sur oes conseil dun psy) car la solitude etait trop pesante. Ma petite Lilou a deja 3 mois et jdois vous dire que ca fait drole mais quoi qu’il arrive on oublis jamais car il y a pas un soir ou je ne pense pas a ma Caramelle. Et pourtant jai fait tojt les soins que je pouvais lui procurer jai vraiment tout fait a la fin tout les 2 jours jetais chez le veto je lui donnais des cachets tout les jours 3 fois par jous mais … je culpabilise … cest fou comment on peut se torturer ! Alors la jessais de pas refaire la meme erreur jai vacciné lilou je lai même fait pucé jvais la faire opéré etc … jme bas meme avec mes beau parents qui eux trouvent pas ca normal.
Mais bon sang comme ma Caramelle me manque.
Merci a tous franchement de partager vos émotions encore et toujours parce que je me sens moins seule et ce même si je vous connais pas 🙂

le 01/08/2015 à 22h18 | Répondre

Soso

Ma mère vient de m’apprendre la mort de ma chatte à l’âge de 14 ans, chatte que nous avons recueilli bébé.
Elle est morte en mon absence.
Ça m’a fait un choc, j’ai failli pleurer en l’apprenant, j’étais très triste et je continue d’y penser. Je me faisais une joie de la câliner et paf!! On m’annonce qu’elle est morte.
Aujourd’hui ma mère n’a qu’une petite chatte de 7 ans également recueillie bébé.
Même si je vis en appartement et que je ne peux pas adopter d’animal faute de place et de stabilité professionnelle, les animaux font partie de ma vie. J’ai grandi avec des chats, il n’y a pas un jour sans que j’y pense. Peu de gens comprennent mon amour des animaux que je préfère à beaucoup d’hommes. Ces boules de poils se font caresser, demandent à manger mais quand je ne vais pas bien, elles sont là. J’ai perdu un membre de la famille et certaines personnes trouvent que j’exagère. J’ai passé plus de la moitié de ma vie avec cette minette et même si j’ai eu d’autres décès de chats dans mon enfance, cette mort me frappe tout particulièrement . Peut-être est-ce parce que les autres chats sont arrivés quand j’étais très jeune et que petite je n’avais pas conscience d’avoir des amis à poil… Mais attention:j’étais peinée par ces morts-là . La mort récente de cette chatte me donne envie de couvrir de câlins la petite dernière.

le 02/08/2015 à 12h50 | Répondre

Vety

j’ai 80 ans , je viens de perdre ma petite chérie yorkie de 16 ans , et je suis en dépression elle m’a quittée d’une insuffisance rénale, en l’espace de 2 semaines Après 3 jours de perfusions, elle ne mangeait plus et tenait à peine debout ,
J’essaie de me me remettre , mais il ne faut pas compter sur les gens,à part quelques uns ceux qui aiment les animaux, elle était tout pour moi, j’ai des enfants mais quand on vieillit , eh bien même s’ils viennent de temps en temps , ça ne comble pas le vide que je ressens ,mon médecin me dit de reprendre un toutou, mais mon deuil n’est pas fini , que ceux qui ne comprennent pas , s’abstiennent de faire des réflexions désobligeantes , Bon courage à ceux et celles qui se trouvent dans ma situation !

le 15/08/2015 à 04h25 | Répondre

stefane

Bonjour Vety désolé pour la perte de votre chat je suis de tout Coeur avec vous et je partage votre peine

le 22/08/2015 à 19h10 | Répondre

Moh

Bonjour a tous,je n’est pas pu lire toute vos histoire,c’est vraiment trop déchirant,je vie la même chose en ce moment et je n’arrive pas a l’axepter ma chate bibiches a 16 le veto lui a diagnostiqué un cancer et la mise sous cortisone,tout en me disant qu’elle pouvait tenir un an .je vais essayer un autre veto je refuse qu’elle parte .je suis d’origine Musulmane et notre prophète avais une chatte qui l’adorais elle s’appelait Muezza ,il se promenait toujours avec.C’est ce que je répond a ce qui me critiques mes bien sur je n’en parle pas trop.je souhaite du courage a ceux qui soufres déjà et a ceux comme moi qui commence a soufrir.

le 18/08/2015 à 19h51 | Répondre

stefane

Bonjour Moh désolé pour la perte de votre chat je suis de tout Coeur avec vous et partage votre peine

le 22/08/2015 à 19h13 | Répondre

Moh

stefane,je te remercis ,mes tu n’a pas du tout lire.Ma chate n’est pas encore morte,je viens de changer de veto,et il savaire que le premier veto c’est trompé ,celui là ne laissera pas tomber .il m’a dit que ça ce soigne et qu’il n’y a aucune trace de cancer contrairement à l’autre qui me disait que c’était cuit et qu’elle en avait pour peut de temps.Moralité ne jamais baisser les bras et ne pas hésiter a demandé une confirmation de diagnostic.elle a16 ans mes elle a encore du temps devant elle.quant a toi ,Jesper que tu t’en remet petit à petit.

le 26/08/2015 à 15h56 | Répondre

stefane

re bonjour Moh oui j ai lu trop vite désolé

le 27/08/2015 à 11h17 | Répondre

Danièle

Mon petit Jules persan de bientôt 14 ans est parti aujourd’hui,il avait une insuffisance cardiaque,depuis 4 jours il ne mangeait pratiquement plus ,se déplaçait très difficilement,je pressentai sa fin mais je voulais qu’il « s’en aille »à la maison,ce matin je l’ai emmené chez le véto pensant qu’on pouvait peut être le soulager mais le véto m’a dit que son petit coeur était à bout et qu’il souffrait car il avait beaucoup de mal à respirer,et qu’i risquait de partir en souffrant beaucoup,j’ai donc décider d’abréger ses souffrances,il est parti dans mes bras,mais c’est tellement douloureux ,je ne fais que pleurer,ai je pris la bonne décision,on ne s’était jamais quitté ,il était tellement proche de moi,et je voulais tant qu’il reste jusqu’au bout « chez lui »….

le 31/08/2015 à 23h26 | Répondre

stefane

bonjour Danièle je partage ta peine et ta souffrance ces une décision dur a prendre je ces ce que tu ressent , et connais ta souffrance j ai du faire moi même piqué mon chat voyou il avais 15 et demi et avais une fribrosarcome c est une tumeur cancereuse qui pousse et il avais cette tumeur cancereuse sur le bas du dos juste au desus de sa queue sa grossissais telement vite que je ne voulais pas qui souffre et il arretait pas de siagné malgres mes soins que je lui pratiquais je n est pas voulu qui souffre et tout comme toi le veto lui a fait une premiere piqûre pour qui sans dorme et il ces endormi vite au bout de 1 minutes les veto ma expliqué qui devais être tres faitigué et commençais surement a souffrir et elle lui a fait une seconde piqûre pour arrêté son petit coeur donc je ces ce que tu ressent je suis de tout coeur avec toi pour ton pauvre chat Jules , pour ma part j ai pas assisté quand elle lui a arrêté le coeur mi j ai recupérer ces cendre qui son dans mon salon a coté de sa photo et je brûle une bougie tout les semaines en pensant a lui et j ai sa photo en arrière plan sur mon pc quand je travail sur mon pc et que j allume mon pc je le vois , encore bon courage pour cette très dur epreuve que tu subis , moi aussi je peux pas m empêché de pleurer et je pleur toujours autant

le 01/09/2015 à 17h06 | Répondre

danièle

Merci Stéphane,tes paroles de réconfort me touchent aussi beaucoup,ça s’est passé exactement comme toi ,à la première piqure il s’est endormi très vite et la vétérinaire m’a dit comme à toi qu’il devait être épuisé,moi je suis resté jusqu’à la fin mais son petit coeur s’est arrêté très vite et sans sursaut,je pense qu’il est parti doucement enfin j’espère et comme toi aussi je vais récupérer les cendres,j’ai mis sa photo dans mon salon ou il aimait bien être et j’ai aussi mis sa photo en arrière plan sur mon ordi!….Et quand je l’allume il est là…Mais je peux pas non plus m’empêcher de pleurer
Encore merci pour ton réconfort et plein de courage à toi aussi et de douces pensées pour ton petit Voyou

le 01/09/2015 à 18h37 | Répondre

Moh

Bonjour Danièle,Il était avec toi,tu ne la jamais abandonné.Il est parti dans tes bras,il a senti ta présence jusqu’au bout.Oui,tu as pris la bonne décision,ton intention était de lui éviter de souffrir.Après malheureusement tout a une fin que l’on ne peut prévoir.je comprend ta peine et souhaite bien du courage,j’ai moi même très peur de ce moment.

le 01/09/2015 à 11h35 | Répondre

daniele

Merci beaucoup Moh,tes paroles de réconfort me touchent,mais la culpabilité est malgré tout là! Et le premier matin sans lui que c’est difficile….Pour ta petite Bibiche,je vous souhaite de tout coeur encore de belles années ensemble courage et garde espoir,elle est toujours près de toi,profites en le plus possible

le 01/09/2015 à 15h05 | Répondre

SOUVETON

Bonjour,

J’ai 16 ans et mon petit-fr^re 11. J’ai souvent eu des chats, qui ont disparu depuis déja quelques années. Il y a un an nous en avons eu un nouveau, nommée Percy, un Nebelung.
Je l’ai aimé à la folie, il avait autant de place dans mon coeur que des personnes de ma famille…
Il a grandi, est devenu un peu « pantouflard », il restait avec moi, venait dormir dans mon lit…
Hier soir on ne l’avait pas vu depuis 4h du mat., ce qui est très très inhabituel chez lui.
On a décidé de faire un tour en voiture sur notre route, au cas où… Et c’est moi qui l’ai vu, étendu sur le bord de la route. J’étais éffondré, j’ai hurlé, tout le village m’a entendu. J’ai pleuré toute la nuit, j’ai prié, on l’a enterré chez nous, j’ai pu le caresser une derniere fois et garder une petite touffe de ses poils.
J’ai l’impression d’être dans un cauchemar, j’en peux plus. En plus la veille de la rentrée!!
Pourquoi?????? Pourquoi??????

le 01/09/2015 à 12h13 | Répondre

stefane

Bonjour Souveton

je suis de tout coeur avec vous pour la perte soudaine de votre chat ces vraiment triste toute mes pensée pour vous courage encore .

le 02/09/2015 à 02h05 | Répondre

Michel

Que de souffrances… Aujourd’hui, mon pouiquou m,à quitté. Un chat de 8 ans qu’une lipidose allait emporter dans la souffrance. J’ai du faire le nécessaire… Ma douleur est immense, un terrible vide autour de moi. Mon compagnon de vie m’a laissé seul. J’erre dans l’appart à regarder partout ses jouets, son coussin sur mon bureau…oui j’adorais mon chat, plus que les membres de ma famille et mes larmes sur mon clavier le prouve à chaque seconde… À bientôt bb, endors toi, tes souffrances se sont arrettees, attends moi au paradis. Merci pour cette espace et ces qq lignes…

le 12/02/2016 à 22h22 | Répondre

trochu

Bonjour, je tenais à vous répondre car je comprends parfaitement ce que vous traversez en ce moment et la douleur immense de la perte de votre chat, étant donné que moi aussi j’aime énormément les animaux et ai deux chats, j’ai perdu également cela fera 3 ans une chatte adorée à l’âge de 17 et demi d’un carcinome irréversible (cancer au niveau du cou) malgré l’avoir fait opérer deux fois !
cette choupette faisait partie de la famille comme tous nos chats et donc je comprends à quel point le vôtre vous manque et j’adhère absolument à votre compassion beaucoup plus forte et grande pour les animaux que pour les humains. Les humains se sont déshumanisés en exploitant en torturant et maltraitant tous les animaux « pour leur propre plaisir » ce qui est une honte et doit cesser !
Vous pouvez mettre votre chat adoré en photo dans plusieurs endroits et pièces de votre logement ainsi vous aurez l’impression qu’il est toujours à vos côtés et bien présent, mais n’oubliez pas que les animaux quels qu’ils soient lorsqu’ils « partent » vont tous au paradis des animaux et votre chat est parti au paradis des chats, car les animaux sont inoffensifs, non cruels , non pervers et sadiques comme les humains et donc ils ne vont qu’au paradis contrairement aux humains !
Je vous souhaite beaucoup de courage et pensez aux bons moments passés avec votre meilleur compagnon et dites vous qu’il aura été heureux et aura mené grâce à vous une belle vie de chat !
Bien amicalement

le 13/02/2016 à 19h20 | Répondre

stefane

je suis tout cœur avec vous pour la perte de votre chat , je suis passé par la aussi courage a vous , j’ai gardé l’urne de mon chat et il sera enterré avec moi quand je partirais , désolé encore pour la perte de ton chat .

le 13/02/2016 à 11h02 | Répondre

marcheschi

Bonjour Michel,de tout coeur avec toi,ce sont des moments tellement douloureux!….Mais tu as abrégé ses souffrances c’est la plus belle preuve d’amour que tu pouvais lui donner…
Aucune parole ne pourra te consoler,seul le
temps parviendra à t’apaiser un peu…
Veille bien sur ton maitre ou que tu sois et donne lui la force d’accepter ton absence,
Douces pensées pour toi petit chat,et courage
à ton maitre….

le 13/02/2016 à 15h17 | Répondre

Michel

Tout d’abord, un grand merci pour le soutien d’inconnus, cela nous a terriblement réchauffé le coeur, et je suis heureux de voir que la bonté et l’amour existe sur cette terre.
La perte de pouikou nous a changé, nous a ouvert les yeux sur beaucoup de choses simplement en regardant le frère de pouikou chercher son copain partout. D’habitude si discret, il a miaulé toute la nuit. Lui aussi souffre.
Nous avons décidé de quitter notre appartement pour acheter une maison à la campagne afin d’accueillir de nouveaux compagnons, afin de redonner tout l’amour que nous avons reçus de ce chat, de privilégier le temps, le temps qu’il nous reste à tout à chacun pendant que nous sommes en bonne santé, profiter de la vie, de nos proches, de nos amis présents durant ce WE. J’aurais donné 10 ans de ma vie pour ce chat, je les consacrerai à apporter le maximum de joie aux autres matous et toutous que nous accueilleront. La vie est si précieuse et pet disparaître en un instant..
Pour pouikou, un premier véto avait trouver une insuffisance hépatique, au bout de 8 jours de perf, il est ressortit. Ce véto m’indique qu’il est inutile de faire une echographie, retour dans un mois. Oui mais notre chat ne mange pas… je passe mes journées à chercher sur le web les méthodes, les exemples de cas en France et à l’étranger, je découvre qu’il faut les gaver qu’il s’agit sûrement d’une lipidose. Alors on achète les seringues, les produits, les médicaments et l’on torture notre pouikou, jours et nuit. Vendredi matin, impossible, sa souffrance déchirait le coeur, nous avons décidé d’aller voir un autre véto plus équipé du matériel pour l’écho. Lui a découvert une voie biliaire totalement obstruée, ce qui provoquait la lipidose. Inutile d’insister…Je n’en veut pas à ce premier véto. Mais nous culpabilisons beaucoup d’avoir fait souffrir notre chat pendant 14 jours, pensant bien faire alors que nous aurions pus le soulager plus tôt. Nous lui demandons pardon en permanence, mais je sais que là où il est aujourd’hui, il doit comprendre notre geste de détresse pour le sauver.
La vie est courte, le temps passe vite. J’espère que ce message sera lu par des millions de personnes et qui prendront conscience que rien n’est plus important que l’amour de son prochain. Vivons chaque jour en remerciant le ciel de nous permettre de la vivre.
Encore un grand merci à toute les personnes dont le coeur à un jour saigné aussi pour leur message de soutien. Je ne comprends pas le sens de tout cela, pouikou était si jeune, mais j’ose espérer que l’on se retrouvera tous dans un paradis apaisé. Merci à vous.

le 14/02/2016 à 17h36 | Répondre

Maya

Il semblerait que beaucoup d’amoureux des chats se retrouvent ici pour partager leur peine suite à la perte d’un de leur compagnon. C’est ce que je fais cette nuit, parce que cela fait 2 jours que notre petit Willy Wonka est parti rejoindre les étoiles à 5 ans et demi. Comme beaucoup d’entre vous, les rituels que nous avions avec lui sont des souvenirs douloureux, présents dans chaque recoin de la maison. Quel personnage c’était! Quel petit compagnon! Le petit lion de la maison. Mais le choc, il est parti en 3 jours seulement…On a vu qu’il n’avait pas l’air en forme le dimanche soir (fatigué surtout et regard un peu perdu), on l’a amené le lundi matin chez un véto qu’on ne connaissait pas et qui n’a rien trouvé sauf une douleur au ventre. Le soir, je l’ai récupéré car le véto m’a dit qu’il était effrayé et qu’il ne verrait rien de plus. Qu’il fallait surveiller. Il lui a donné des anti-douleurs, ça avait l’air d’être stable, mais on voyait à son regard que ça n’allait pas, il ne répondait plus à nos appels. Le soir, il nous a suivi aux moindres de nos mouvements, et la nuit, il a dormi avec nous. Le lendemain, on le ramène mais chez notre véto habituel, pour autre avis. Il lui fait tous les examens de sang, rien a priori. Il le garde la nuit (ça nous a fait du mal de le laisser tout seul). Je pensais le récupérer mercredi et tout a basculé pour mon pauvre titi. Le véto nous a appelé le matin pour dire que ça n’allait pas et qu’il souffrait. Là, j’en veux au véto qui ne semble pas lui avoir administrer d’anti-douleur. Il me dit qu’à l’écho il a vu des choses bizarres et me parle déjà d’euthanasie tellement il souffre! Je lui demande s’il y a le moindre espoir, sans non plus s’acharner. Le véto propose de l’ouvrir pour voir ce qu’il a, et au moins il sera anesthésié. On décidera en fonction de ce qu’il trouve. 40 min après, le tel sonne à nouveau, et là il me dit qu’il n’y a plus rien à faire, je ne l’entends plus et me met à pleurer. Il me dit qu’il vaut mieux arrêter, alors je lui fais confiance et notre petit Willy est parti sans nous à ses côtés. Verdict l’après-midi, une pancréatite, et une petite tumeur à l’intestin. Le véto nous dit que c’est la pancréatite qui l’a emporté…sur le moment je ne dis rien. Mais là, avec le recul, je me dis qu’il n’a pas tenté grand chose! J’ai lu que des chats vivaient avec des pancréatites et qu’il fallait gérer la douleur. J’ai peur que le véto à qui j’ai fait confiance aie choisi la facilité, ou sans doute que c’est ma peine qui me fait chercher un coupable, et qu’il n’y avait rien à faire, il y avait aussi cette tumeur. Il n’est plus là maintenant, et sa petite soeur jumelle avec qui il faisait les 400 coups le cherche. Il avait 5 ans et demi, j’ai vécu 5 ans et demi avec lui, dès son premier jour, où arraché à sa mère par des personnes mal intentionnées, je me suis retrouvée avec lui et 3 de ses frères et soeurs à essayer de les sauver alors que personne n’y croyait et tout le monde trouvait ça inutile, ils étaient si petits avec leur cordon ombilical. Sur les 4, 2 ont survécu, et ils ont envouté nos coeurs par leur charme fou, leur pitrerie, et leur bienveillance tout simplement. Tous les jours, il venait nous voir quand on sortait de la voiture et faisait le chemin avec nous jusqu’à la maison…en échange de…de rien figurez-vous, c’était son rituel à lui aussi. Il nous manque terriblement, et on se console de brefs instants en se disant quelle chance a t-on eu de le croiser dans nos vies. Même si on se morfond des dernières heures où il a du vivre un enfer, avant ça on aura tout fait pour lui montrer combien on l’aimait, et combien il était super malin et fière par rapport aux autres poilus du quartier. On regrette que cela aie été si court, on avait encore tant de chouettes moments à vivre ensemble. La douleur ne passera pas facilement, mais une chose est sûre, on ne t’oubliera jamais mon Willy.

le 26/02/2016 à 01h50 | Répondre

Danièle

De tout coeur avec toi Maya pour cette épreuve si douloureuse! Mais il ne faut pas culpabiliser,tu as fait tout ce que tu pouvais et surtout tu lui as donné une vie pleine d’amour….Bien sûr,il était encore très jeune ton petit Willy mais la vie est souvent injuste….Tu lui as épargné des souffrances et un acharnement
insupportable….Peut être ,quand tu seras prête,tu pourras donner un autre petit compagnon à sa jumelle…Ce sera une autre histoire qui commence et Willy sera toujours dans ton coeur et dans tes pensées,il faut laisser faire le temps!….Plein de courage à toi et de douces pensées pour ton petit Willy…Ou que tu sois veilles bien sur tes maitres qui ont tant de chagrin…

le 26/02/2016 à 15h14 | Répondre

trochu

Bonjour, Je tiens à vous dire à quel point je comprends votre douleur pour avoir déjà traversé les pertes de nombreux chats que nous avons aimés et bichonnés des chats qui ont toujours fait partie de la famille et donc le deuil est toujours très long et difficile tous ces êtres si chers nous manquent autant que nous manquerait la perte d’un humain.
Je comprends également que vous êtes un peu dans la culpabilité concernant les vétérinaires qui ont examinés et soignés votre adorable chat je serai dans le même état que vous si cela m’était arrivé, et je tiens à vous dire que selon moi pour savoir si un vétérinaire aime particulièrement les animaux plus que son argent vous lui demandez à une prochaine visite et si le montant est bien sûr assez élevé voire 80 ou plus euros de pouvoir payer en plusieurs fois et croyez moi si le vétérinaire en question ne fait aucun problème et accepte d’emblée vous pouvez vous dire que c’est un bon vétérinaire qui aime les animaux par dessus tout !
Je vous souhaite beaucoup beaucoup de courage pleurez autant que vous le voulez car la douleur est la même que ce soit une personne ou un animal et si votre autre chat déprime et cherche son compagnon il serait peut-être bon pour lui d’en adopter un autre, ce qui ne veut pas dire que vous allez l’oublier car vous ne le pourrez jamais, c’est comme pour les gens chaque personne est différente et chaque chat chaque animal l’est aussi ce qui fait que lorsqu’ils s’en vont c’est très très dur mais ils restent à jamais dans nos coeurs et dans nos souvenirs.
Bien amicalement à vous

Trochu

le 26/02/2016 à 14h46 | Répondre

Maya

Bonjour et merci à vous, Danièle et Trochu, d’avoir répondu à mon message. C’est un peu idiot de dire cela, mais le fait de parler de lui et qu’on parle de lui donne l’impression qu’il est encore là. Ces petits personnages sans voix et qui partagent nos vies sont comme vous le dîtes à chaque fois différents, aucun ne remplace un autre. Et il faut de l’intérêt pour eux pour se rendre compte combien ils sont riches et combien ils peuvent nous apporter. Nous avons toujours respecté la nature de nos compagnons, sans les confondre avec des humains (cela ne signifie aucunement qu’on les considère moins important ou inférieur!), mais ils ont leur propre système de pensées et de fonctionnement, tout aussi complexe que nous (je me permets de le dire et d’en être convaincu en connaissance de cause « professionnelle »). Et les interactions qu’on peut avoir avec sont vraiment extraordinaires quand on se donne la peine d’observer leur comportement. Je ne cherche pas à justifier tout le ressenti que l’on peut avoir pour eux et le désarroi aussi au moment où ils s’en vont, mais je trouve dommage l’indifférence générale, et la cruauté souvent que certaines personnes ont parce qu’ils ne leur accordent pas le droit à être considérer comme des êtres sensibles.
Comme écrivait Colette: « Il n’y a pas de chat ordinaire  » et « Le temps passé avec un chat n’est jamais perdu »…
J’aimerais tellement plonger mon regard dans le tien mon petit Willy, une dernière fois, pour te dire que tout ira bien, de ne pas avoir peur et pour m’excuser de ne pas avoir été avec toi lors de tes derniers instants.
Je me suis demandée si le fait de le laisser chez le vétérinaire n’avait pas été perçu comme un abandon pour lui, et par la même, si cela n’avait pas contribué au fait qu’il se laisse emporter si vite. La question se pose pour tous les animaux qu’on laisse chez les vétos, mais à qui on ne peut pas expliquer qu’on le fait pensant que c’est ce qu’il y a de mieux pour eux. Le jour où je l’ai laissé, et pensant qu’on le récupèrerait le lendemain, on s’était dit en rigolant qu’il allait nous le faire payer en boudant, en boxant sa sœur, ou en sacrifiant une sauterelle, et puis avec peine on s’était dit que c’était dommage de ne pas avoir la possibilité de le visiter la nuit ou même de rester à côté, comme lui le faisait quand on n’allait pas bien (on se disait que les gens, véto compris, se « foutteraient » bien de nous, et nous prendrait pour des fous, si on disait un truc pareil), parce que là où il se trouvait, qui sait s’il entendait d’autres petites compagnons souffrir à côté, des bruits et des odeurs qui devaient l’inquiéter et le terroriser. Mais je le redis parce que je le pense, la souffrance physique et morale des animaux est sous-estimée…quand je vois qu’on l’étudie chez l’homme et qu’on n’a souvent du mal à la prendre en charge, je ne m’étonne pas qu’elle indiffère ou qu’elle soit donc sous-estimée pour nos petits compagnons.
Je le revois le soir arrivant, se coucher sur la terrasse, tel un seigneur, et balayer de son regard profond et inquisiteur le jardin devant lui. Et puis, quand il estimait qu’il fallait y aller, il n’hésitait pas à faire un bon pour aller montrer ses grands talents de chasseur à une mouche posée sur un brin d’herbe qui le narguait ! Il avait une passion pour les petites boîtes, comme beaucoup de ses compagnons, et comme certains humains ont la passion des voitures, les plus petites possibles, car il était toujours certain d’y rentrer, quitte à devoir faire un petit aménagement de rien du tout en écrasant les côtés. Et ce qui était génial, c’était d’arriver à passer en douce dans le placard sans que personne ne le prenne en flag (sauf les poils) ! Quand il se faisait gronder…hum…excusez du terme, je pense qu’il n’a jamais su s’il était grondé ou pas puisqu’il semblait considérer que tout ce qu’il faisait était tout à fait justifié, il tournait juste les talons, et semblait marcher encore plus lentement que d’habitude pour bien faire comprendre que s’il partait c’est qu’il l’avait décidé et pas qu’on le lui avait demandé, l’honneur toujours sauf ! Et puis, il devait être un peu télépathe, parce qu’il savait tout de suite, même à l’autre bout du jardin, qu’il y avait un petit bout de ruban de papier cadeau qui était à porter de patte, et il fallait tout de suite qu’il arrive en courant pour le faire passer sous le meuble pour rejoindre sa collection personnelle. Ah vraiment, tous ces instants insignifiants pour tous, mais qui à nous, nous ont fait sourire, rire, se détendre, on les gardera toujours en notre mémoire.
Bien à vous

le 26/02/2016 à 16h19 | Répondre

Michel

Bon courage Maya pour cette épreuve que tu passes, comme tout le monde ici, je t’envoie plein de pensées positives pour t’accompagner. Que ton petit Willy veille sur toi, oú qu’il soit.

le 27/02/2016 à 08h20 | Répondre

stefane

Bon courage dans cette dure épreuve Maya, je suis de tout coeur avec vous quand un animal que ce sois un chien , chat qui partage nôtre vie et qui fait parti intégrale de nôtre vie et fait parti de la famille viens a disparaitres ces un membre entière de la famille qui viens de partir car pour moi , j’ai connu sa aussi mon chat Voyou qui est mort le 02 janvier 2015 étais pour moi un membre de la famille et contait beaucoup pour moi , je vous renouvelle encore désolé pour la perte de vôtre chat je suis de tout coeur avec vous

le 27/02/2016 à 10h39 | Répondre

Maya

Merci à tous pour vos mots. Je partage aussi avec vous la peine d’avoir perdu un compagnon. Pensées pour tous et pour eux, quelle que soit leur espèce, qui nous ont quittés et laissent un grand vide après eux.

le 27/02/2016 à 14h02 | Répondre

Sara

Salut
Je comprend la souffrance de perdre des animaux, car ça m’est arrivé trop de fois malheureusement, et oui je ressens plus de peine que d’avoir perdu des proches humains.
Peu de personnes me comprennent mais ce les animaux sont ma famille et la je viens de perdre un chat à cause du coryza.
ça fait mal je ne le reverrais plus, tous ce que je peu me dire c’est que je l’ai rendu heureux, chose que malheureusement ne connaissent pas certains animaux.
Courage à tous ceux qui souffrent de la perte de leurs compagnons animaux.

le 14/03/2016 à 11h40 | Répondre

stefane

Bonjour Sara bon courage pour cette dur épreuve pour la perte de vôtre chat je suis de tout cœur avec vous .

le 16/03/2016 à 22h45 | Répondre

Fruminet

Bonjour

Je comprends tout à fait j’etais dans le même état quand j’ai perdu mon chat ce qui m’a valu une tristesse enorme. Cela fait 5 ans maintenant et jy pense encore ma petite minette c’était tout pour moi.je l’ai eu 14 ans aussi et j’aurais tout fait pour elle d’ailleurs j’ai fait le maximum de ce que je pouvais faire mais la maladie la emporter…

le 15/03/2016 à 23h39 | Répondre

Moh

Aujourd’hui,je suis aller voir bibiche ma chatte ,que j’ai depuis l’an 2000,elle est partie,elle vie encore mes n’est plus q’un légumes,elle ne me reconnais même pas,quelque chose chose dans sa tête.Demain,je vais lui dire au-revoir,je la verrai une dernière fois.Je ne c’est pas quoi faire,je sans déjà le vide.C’est plus qu’une amie pour moi,C’est vrai,peux comprennent,

le 08/04/2016 à 20h39 | Répondre

Danièle

De tout coeur avec toi dans ces moments si douloureux et beaucoup de courage pour demain,dis toi qu’elle aura eu une vie pleine d’amour à tes cotés et elle va trouver enfin l’apaisement…Elle sera toujours près de toi,je sais à quel point c’est difficile,courage….

le 08/04/2016 à 23h03 | Répondre

trochu

Bonsoir, je viens de lire ton commentaire et je suis très émue, triste pour toi et te comprends tout à fait, étant une grande amoureuse et amie des animaux militant pour leur défense et leur protection depuis toujours aux côtés d’associations.Je voudrais te dire bon courage, pleure autant que tu en as besoin car que ce soit un chat ou un autre animale, non seulement ils sont des êtres vivants sensibles intelligents ils ont des ressentis des émotions tout comme nous et font partie de la famille. Je comprends ta douleur ta peine et ta tristesse car lorsque l’on perd son animal c’est un compagnon que l’on perd c’est son ami très souvent son meilleur ami c’est un membre de la famille et la douleur est très forte et dure longtemps et l’on ne parvient jamais à l’oublier, le deuil est tout aussi difficile intolérable éprouvant que pour la perte d’un être vivant. J’ai perdu un de mes chats il y a maintenant 3 ans à l’âge de 17ans et demi d’un cancer du cou et crois moi je me suis sentie mal très mal je ne cessais de pleurer et pensais à ce moment là que je ne pourrais plus continuer sans elle je l’adorais nous l’adorions elle était notre « petite fille » et ma meilleure amie, et je ne me suis jamais cachée pour pleurer. Et pour ce qui est des personnes qui te disent des méchantes choses et ne comprennent pas que l’on soit autant triste pour son chat pour son animal tu peux leur répondre que lorsque l’on aime les animaux on les aime autant que l’on aime un humain parce qu’ils sont eux aussi des êtres vivants comme nous et ils comprennent et ressentent énormément de choses, et les gens qui n’aiment pas les animaux sont incapables de comprendre l’immense complicité l’osmose et l’entente et le respect mutuel qu’il y a entre son animal et soi et c’est quelque chose de fabuleux de fort et de merveilleux ! dis toi aussi que ces personnes sont sans coeur sans aucune sensibilité et aucune compassion ni aucun respect pour les animaux et font partie de ces personnes qui se pensent « supérieures » à eux alors qu’il n’en est absolument rien bien au contraire !
Nous sommes très souvent bien plus proches de nos compagnons les animaux que des humains et c’est aussi mon cas et celui de tous les amis et défenseurs des animaux. Maintenant je te propose pour atténuer ta douleur de mettre de nombreuses photos de ton cher chat autour de toi dans les pièces où tu es le plus et dans ta chambre, tu auras ainsi l’impression qu’il est toujours avec toi et tu peux lui parler également, le deuil reste le même qu’ils soit pour la perte d’un animal ou d’un humain, et dis toi aussi que tu l’auras rendu très heureux et qu’il aura eu une très belle vie de chat auprès de toi, je suppose que tu l’a enterré et si c’est le cas rends toi sur sa tombe autant que tu le veux et parler lui fleuris sa tombe et avec le temps tu verras que ton chagrin va s’estomper mais tu ne l’oublieras jamais c’est impossible et il ne le faut surtout pas ce chat fera partie d’une grande période de ta vie et aura partagé tes joies et tes chagrins et pense qu’il est parti au paradis des chats comme tous les animaux vont au paradis contrairement aux humains parce qu’ils ne font aucun mal sur terre et sont tous bons et adorables. Je te souhaite une bonne et belle nuit et ne pense qu’à tout ce que tu as vécu et traversé avec lui. Tu n’as pas à culpabiliser ni à te justifier pour l’avoir soigné jusqu’au bout car il est inacceptable honteux et impensable d’abandonner son animal parce qu’il est « trop vieux ou trop malade » on soigne aussi les gens jusqu’au bout sans les abandonner c’est pareil pour les animaux et ceux qui les délaissent ne sont pas des humains mais des individus ignobles horribles qui n’ont aucun sens du respect du respect de la vie des animaux, des gens vides sans âme et sans conscience et il faudrait pouvoir leur faire la même chose.
Bien amicalement à toi.
Trochu

le 08/04/2016 à 23h57 | Répondre

Moh

Merci Danièle,et merci Trochu,c’est très gentil et réconfortant.

le 09/04/2016 à 05h27 | Répondre

Nieto

Coucou je comprend très bien de ta douleur. Moi meme, je viens de perdre mon chien York de 10 ansdu à un accident. Je l’avais retouvé son corps sans vie étranglé dans un filet. Imagine le choc, depuis qu’il est plus la je déprime à mort, je mange plus, je dors pluis, je retouve plus le gout de vivre. C’étais un amour de chien qui compte beaucoup pour moi meme plus que certaines personnes de ma famille. De plus, les gens ne comprennent pas non plus cette douleur extrême que je ressent, j’entend souvent qui bme disent »tkt sa vas passer »  » tu sais y a plus grave dans la vie imagine que tu perd quelqu’un de ta famille » »faut pas pleurer » sans savoir que’il en rajoute que se qu’ils disent me fait beaucoup de peine pour moi. ceux qui disent sa sont bien con, puisque justement je perd un membre imortant de ma famille, il ne comprennent pas vue qu’ils n’ont pas vécu avec des animaux. C’est pour sa que je pleure quand je suis seule sa sers à rien d’en parler si c’est pour ententre sa pour en souffrir encore plus, pour moi un animal compte autant qu’un humain. je te souhaites bien du courage pour ton ptit chat je compatis beaucoup je sais se que c’est sa cause une douleur insupportable. Bisous sois forte.

le 09/04/2016 à 16h44 | Répondre

Moh

C’est fini,je suis très fatigué.Bibiche mon Ange tombé du ciel est morte aujourd’hui entre 14h et 15h ,j’ai reçu un coup de téléphone du veto,m’indiquant qu’elle n’en avait que pour une heure,j’ai couru pour lui dire au revoir mes la mort est arrivée plus vitte 20 minutes.Ils m’on dit qu’elle était partis rapidement et qu’elle n’avait pas trop soufer,et que je n’avais rien à me reprocher.Car on avaient tous tenté.Ce matin,il y avait eu un espoirs, on avait repoussé j’usqua lundi .Mais tous est aller ci vitte .Oui j’ai pleuré quand il mon laissé seul avec elle ,le petit chien dans la cage d’a coté pleurait avec moi ,j’ai pris un peu de ces poils et nettoyer le creux de ces comme je faisais tous le temps.et je luis est dis que l’on se revairas.je ne voulais plus la quitter.Maintenant,je suis content d’avoir 51 ans,j’espère ne pas attendre trop longtemps avant de la rejoindre .C’est bizarre,la mort ne me fait plus peur,je ne c’est pas ci ça vous le fait aussi à vous .j’ai marché toutes la journée,sans savoir ou j’allais,j’ai parlé à 2 personnes,une à compris l’autre est stupide.Maintenant je n’en parlerai plus,je tiens à dire que ce qui travaille dans la clinique vétérinaire de Villefranche-sur-Saône sont d’une grande humanités,heureusement qu’il sont là..Il l’on beaucoup aidé.je mètre des photos partous.Comme tu me la conseillée Trochu,Mes les photos son dans mon téléphone et je ne c’est pas faire pour les sortir.Voillas,j’ai pas manger depuis 2 jours et je n’est toujours pas fain.Bon c’était long mais j’ai besoin de parler,

le 09/04/2016 à 21h59 | Répondre

Danièle

C’est tellement difficile,je sais qu’aucune parole n’apaisera ta peine,mais dis toi qu’elle ne souffre plus et si il y a un au delà elle est au paradis auprès d’autres petits anges comme elle!…Elle veille sur toi maintenant et je suis sûre qu’elle ne voudrait pas te voir si triste,alors pour elle ,continue et ne t’occupe pas de ceux qui ne comprennent pas,garde ta peine au fond de toi ,c’est un trésor,seul le temps pourra t’apaiser….Plein de courage à toi et de douces pensées pour ta petite Bibiche…

le 09/04/2016 à 22h21 | Répondre

michel

de tout cœur avec toi, nous savons tous ici ce que tu peux traverser. reçois toute la force que je pourrais t’envoyer par ces mots

le 10/04/2016 à 07h40 | Répondre

Moh

Merci,merci,Danièle,Michel.j’écris en tremblant et en larmes,je vous lis et vous relie.Ce matin j’ai cherché son Odeur.Je vous assure que vos paroles me fond un très grand bien .Merci beaucoup.

le 10/04/2016 à 08h31 | Répondre

Moh

Bonjour,à vous tous,les amis des animaux.Aujourd’hui ça fait 2 semaine que Bibiche est partie,je suis allé chercher ses pauvre cendres,dans une boîte en carton,que j’ai déposé sur une table,et j’ai beaucoup de mal à les regarder je pleure en me cachant,je me rends compte de l’importance qu’elle avait dans ma vie,je l’aimais vraiment beaucoup,je comprend la douleur maintenant,elle est atroce,et je n’est trouvé aucunes
Aide à l’extérieur,je ne pouvais pas m’empêcher de parler d’elle,je cherchais à m’acrocher a quelqu’un ou quelque chose,que je cherche encore.Et je me rend compte maintenant,que même les plus proches de moi,surtout eux .Non plus de Coeurs,seuls leur petites vie les intéresses,j’ai entendu des mots comme c’est un mal pour un bien,n’y pense pas,tu est trop sensible ,maintenant tu pourras partir en vacances et je vous passe des autres commentaires,Pourtant,j’ai toujours été généreux avec eux et se n’est pas qu’un mot.Alors j’ai pris sur mois cette semaine et je l’eurent rends la monnaie de leurs pièces ou leurs langue et je suis devenu extrêmement agressif à leur égard,je ne prend plus de gants,croyez moi,J’ai commencé à en blaisser plus d’un,Ci Bibiche,ne pouvait pas ce défendre,Moi je peux,et il le regrette déjà,Ma douleur est loin de partir et elle restera encore longtemps,je le sais,car c’est un véritable Amour que l’on perd et excuser de ces mots,mes comme je vous consider comme des amies lointains On les Aime oui avec Forces et Dieu est témoin,Lui qui les a pris dans ces bras.Et les autres,ce qui ne compraines rien,forcaiment il n’ont pas de coeurs Je les emmerdes et ne ressens plus aucune compassions pour eux.Pour vous les amis Je vous souhaite une très bonne journée et j’aurais toujours beaucoup de compassions à vous donner dans les moments difficiles.

le 23/04/2016 à 11h59 | Répondre

Danièle

Merci pour ton message et encore beaucoup de courage à toi,ta Bibiche sera toujours avec toi et peu importe ce que pensent les autres…..
Toute mon amitié

le 24/04/2016 à 10h30 | Répondre

Mathilde

Je suis tout à fait d’accord avec toi ! J’ai 20 ans et mon chat est mort à 14 ans, c’est comme si j’avais toujours vécu avec lui, et comme tu dis, ce n’est même plus « juste » un animal mais un membre de la famille. On a tous pleuré pendant des jours mes parents, ma sœur et moi. Le soir ma mère et moi on a eu beaucoup de mal à dormir pendant un certain temps car on avait l’habitude qu’il vienne nous faire des câlins. Et le matin on pleurait aussi car il nous disait tout le temps bonjour haha 🙂 Il me manque énormément. Comme tu dis, les gens les considère comme « juste des animaux » ou alors même des meubles. Mais quand on aime, que ce soit un animal ou une personne, c’est très dur. Ce qui est bizarre c’est que toi aussi tu t’es sentie plus proche de ton chat que de certains membre de ta famille, et ça a été mon cas !! En effet, j’ai une famille assez distante dans leur tempérament que je ne vois jamais alors qu’on habite à 2km de distance… Ça fait plus d’un an qu’on ne s’est pas vus, sans nouvelles, et mon chat, je partageais tous les jours avec lui ! C’est fou quand même ! Enfin voilà, tout ça pour dire que je me suis reconnue dans ton article et que ça m’a rassurée que je ne sois pas la seule dans ce cas, à voir les choses sous cet angle-là 🙂

le 10/05/2016 à 10h34 | Répondre

Moh

Bonsoir Mathilde,je prend du temps pour te répondre ce dimanche soir,tu le mérite comme tous ceux qui ont du coeurs,Désolé je ne l’avais pas vue avant.Oui .même plus proche que la famille,car il vivent au quotidien avec nous,personnellement,j’ai 51 ans et je n’est jamais pleurer de ma vie même à la mort de mes proches {mon père,ma mère et mon frère Je les aimaient mes aucunes larme n’a coulée,Et la,ma toute petite Bibiche est partie,et le monde c’est écroulé,Il me restait plus qu’elle,elle me soutenait .Et maintenant,mes larmes coulent sans sesses ,sans bruis ,Toutes les larmes de mon corps sortent.Il y’a peux de temps,un ami,enfin je croyais,ma sorti »en faite,tu est trop sensible. »je lui est répondu, »Non tu te trompe,c’est parce-que je l’aimais beaucoup et je n’est pas honte.ensuite je lui est dit t’inquiète pas pour toi je ne verserai aucunes larmes » il ma dit qu’il aurait mieux fait de ce taire.Pour la famille je te rejoins,j’ai encore des frères et soeurs que je ne vois jamais,il y’en n’a même que je n’est pas vus depuis plus de 10 ans.loin des yeux loin du Coeur.je ne c’est pas comment tu vas maintenant mes j’espère que tu vas bien et comme j’ai dis vous êtes mes seuls vrais amis,ci vous avez besoin,ont sera là Je comprends la douleur comme jamais Bibiche me la apris.

le 22/05/2016 à 21h53 | Répondre

Annie

Bjr Moh, Bjr tous!
17ièeme semaine sans Mon Chien(l’espèce ça ne change rien!)..Ce chien dont on disait qu’il était si chouette…Si tout…Puis devenu vieux, ignoré de tous ces gens là, les mêmes..tandis que lui, les accueillait encore leur donnant une énergie si réduite…
Puis, devenu très vieux, là..On le contournait, tandis qu’il guettait le moindre signe…
Puis , la mort…Quelqu’un m’a t’il demandé si mon coeur n’était pas arraché?? Non, on évite….Et je sens bien que je dérange…La vie est si belle…C’était pas une personne, c’est pas pareil…
Et bien , c’est clair..Je n’aiderai plus les autres…Mon chien a illuminé leur quotidien du temps où il le pouvait…Et voilà à quoi on l’a réduit…J’ai un chagrin abyssal, et une déception sans fond…Du dégoût, de l’amertume… Moi, depuis, j’ai appris qu’il y a en Espagne un village où on a attribué aux animaux les mêmes droits qu »aux gens..Je ne pense plus qu’à aller voir ça et agir ensuite…La connerie humaine, je ne peux plus faire avec..J’ai assez de souffrance comme ça…Va falloir que je me consacre aux animaux…

le 14/06/2016 à 16h26 | Répondre

Moh

Bonsoir Annie,ce que tu as écris ma bouleversé .Je pense que les personnes comme toi,ont un coeurs trop grand pour ce monde ,que très peux comprennent.Ont n’as qu’un seul Coeur,pas un Coeur pour les Animaux et un Coeur pour les humains un seul Coeur ou pas du tout.Je crois que c’est Lamartine qui a écrit ça .en ce qui concerne la religion pour aider,c’est pas facile non plus car il faut de la certitude pour ça et j ‘en suis.Je voulais dire aussi,tu as peut-être pas d’entourage,Mais tu as des Amis,C’EST Mieux,Moi c’est sur.Je pense que d’autres ici aussi. Fait attention à toi et ont dit que la mort n’est qu’un passage et que l’ont sera tous ressuscité les animaux y compris,Ce jour là il te seront reconnaissant et tu seras heureuse d’avoir eux un ci grand Coeur .Tu ne t’en rends pas compte,mais tu est très utiles .Moi personnellement seul les gens qui ont du coeurs m’intéresse.Sincèrement,je souhaite que ta douleur s’apaise .je te souhaite une très bonne nuit.

le 16/06/2016 à 20h08 | Répondre

Annie

Merci Moh…Je sais pas comment t’as répondu, je vois pas mon commentaire sur le site…Pour la religion, c’est non, je veux rester le plus possible hors de toute influence, par contre je sais par expérience que certaines choses ne s’expliquent pas clairement à l’heure actuelle.
Sinon,l’amitié ne se trouve pas sur un site tu sais, par contre on peut communiquer ce que notre entourage ne veut pas ni entendre, ni comprendre…Si tu aimes les écrivains, va voir ce poeme de LUC VAN BRABANT: Le chien mort…Ce pourrait être un chat…Peu importe l’animal…
Je pense que ce qui nous manque à tous, c’est dans la vraie vie, d’échanger notre souffrance…On n’est pas gâté, c’est vraiment triste d’en être réduit au virtuel…Pourtant, on en a des choses à dire…qu’on ne dira jamais ici ni à personne!
En tout cas, je souhaite à chacun de ne pas ressentir ce que moi je ressens, parce que c’est très cruel…
Voilà Moh, belle route à toi…Je pense qu’il va falloir que j’évite de m’accrocher à un site, bien que je sois aidée par le fait qu’il existe et j’en remercie son auteur!.Mais c’est à moi de descendre tout au fond de moi …Je ne me sens pas victime mais plutôt très coupable…Je dois porter mon bagage …Merci à ceux qui m’ont allégé la charge , même juste un peu… J’ai trouvé ça bien de « parler » avec toi.

le 16/06/2016 à 20h48 | Répondre

Moh

J’adore vous lire,hésité pas ,ça fait un grand bien.Sa soigne.C’est un médicament.J’ai tous relus de Coralie a Mathilde.Je connais chacun d’entre vous.On a tous quelque part une histoire commune.

le 22/05/2016 à 23h38 | Répondre

Moh

Excusez moi ,je voulais dir de Urbanie à Mathilde.A vous.

le 22/05/2016 à 23h49 | Répondre

Daniele

Bonjour à vous,il y a quelques jours brusquement ma petite persane Ursula a cessé de s’alimenter,lundi dernier je l’ai emmené dans une clinique,un bilan complet a été fait sanguin,radio,échographies et le verdict est tombé,lymphome diffus et avancé,je suis effondrée,c’est un amour de chat d’une douceur extrème,elle a 13 ans (j’ai de plus perdu mon persan Jules il y a quelques mois!)
pour le moment elle est sous corticoïdes,je ne suis pas pour la chimiothérapie pour un résultat très aléatoire et très invalidante pour le chat!
Pour le moment elle n’est pas trop mal mais ne mange toujours pas ,je la nourris à la seringue,il faut tenter quand même…Mais je sais que ses jours sont comptés!….Je suis dévastée,j’essaie que ses derniers jours soient le plus doux possibles,et c’est arrivé si brusquement,aucuns signes précurseurs! Enfin je m’arrête car mes larmes commencent à couler,j’espère ne pas vous avoir ennuyé avec ce post un peu long ,mais j’ai tellement de peine…

le 23/05/2016 à 13h24 | Répondre

Moh

Bonjour Danièle,Non tu nous ennuient pas,ne dit pas ca.Courage,je sais que l’ont est seul dans ces moments là,On te soutiens,Le vétérinaire à dit qu’elle pouvait s’en sortir?

le 23/05/2016 à 13h38 | Répondre

michel

courage Daniele, tout connaissons tous ici ce que tu traverse. de tout cœur avec toi

le 23/05/2016 à 18h59 | Répondre

stefane

Bonsoir Michel
Je viens de recevoir ton message oui je sais très bien venir ici ne peu que me faire pensé à mon petit voyou qui avais 15 ans et demi quand il à du me quitté , j’ai repris un chat depuis novembre 2015 , mais je viens surtout ici pour soutenir les gens qui ont perdu un chat car sais pas facile et on est tous malheureux dans ce moment très dur . bisous a vous tous je ne vous oubli pas non plus courage

le 08/10/2016 à 23h41 | Répondre

Daniele

Moh,malheureusement non c’est un cancer très agressif,la cortisone doit juste l’aider et lui redonner de l’appétit ,mais ce n’est que provisoire,et pour le moment elle ne mange toujours pas ! Je suis si triste…
Merci Michel et merci à tous pour votre soutien…

le 23/05/2016 à 22h31 | Répondre

Moh

Bonjour Danièle.Désolé,j’ai versé quelque larmes pour ta petite Ursula,Je m’appelle Mohamed,et je suis devenus Croyant,ça m’aide beaucoup.Bien sur je me suis renseigné sur les chats,j’ai trouvé.Le chat est un Animal Pur et il a sa place aux Paradis.Il y’aura des animaux aux Paradis.Comme sur cette terre mes avec plus jamais de peine.La mort est juste une étape à franchir et que c’est les Anges qui viennent nous chercher lorsque nous aurons fini notre temps.Dieux à noté que tu tes bien occupé de ces créatures et que tu les as respecté tu en seras grandement récompensé et tu les retrouveras.Je te souhaite beaucoup de courage,et ma tristesse rejoint la tienne.

le 24/05/2016 à 10h36 | Répondre

Céline

Tous les animaux sont purs.
Une pensée pour tous ceux qui ont perdus leurs compagnons (animaux), sachez que le plus important c’est que vous les avez aimer et rendu heureux ce qui n’est pas la chance de grands nombres d’animaux dans le monde.

le 27/05/2016 à 02h08 | Répondre

Daniele

Aujourd’hui l’état d’Ursula s’est brusquement dégradé,ce matin elle a un peu vomit et a du mal à se déplacer,elle marche de travers,j’ai bien sur appeler le véto qui m’a dit ce que je craignais,on va vers la fin,il m’a dit de la laisser tranquille aujourd’hui,pas de médicament,d’en profiter le plus possible et demain matin je dois y aller pour son dernier voyage,je ne fais que pleurer,j’ai tellement de peine! Mais je ne veux pas la laisser souffrir!….Je me sens perdue

le 30/05/2016 à 16h54 | Répondre

Daniele

Ursula vient de partir,elle s’est endormie dans mes bras,j’avis appelé le vétérinaire car elle avait eu comme un petit râle,il m’a dit elle est entrain de partir,elle va s’en aller paisiblement et c’est ce qui s’est passé,ma seule consolation est qu’elle soit partie à la maison,je le souhaitais tellement, et dans mes bras,c’était un petit ange mais c’est tellement douloureux,j suis anéantie…Pardon de vous ennuyer mais elle va tellement me manquer……

le 30/05/2016 à 21h10 | Répondre

nolin

Bonjour je viens de perdre ma chatte qui avait 16 an elle est morte chez moi dans mes bras elle avait une tumeur de l intestin avant de mourir elle a levé la tête elle m a leche je l ai carrese elle s est leve et elle est tombe et plus rien je suis triste elle manque c était une chatte qui causait beaucoup

le 30/05/2016 à 21h37 | Répondre

Céline

Je suis sincèrement désolé, je sais que c’est trés dur de perdre un compagnon qui nous est cher, j’en ai perdu beaucoup et ma seule consolation c’est de me dire que je les ai rendu heureux. Courage.

le 30/05/2016 à 21h41 | Répondre

Moh

Je c’est que aucun mots ne peut adoucir ta douleur Danièle .Tu as toute ma sympathie et mon soutien pour la perte de ton ange.Ta petite Ursula est partie dans tes bras en sachant que tu l’aimais jusqu’à la fin.Bon courage Danièle et je suis avec toi.

le 30/05/2016 à 21h55 | Répondre

Maya

Bonsoir Danièle, comme je comprends ta peine et combien c’est douloureux. Tu as été avec ta petite Ursula jusqu’au bout, et dans un sens c’est en effet mieux pour vous deux que cela soit arrivé chez toi. Je te souhaite beaucoup de courage

le 30/05/2016 à 23h57 | Répondre

stefane

Bonsoir a Danièle et Nolin , je partage vos peine et je suis de tout coeur avec vous dans cette dur épreuve , la perte d’un chat qui fait parti de notre vie est très dur a sur monté , j ai perdu moi même mon chat qui était agé de 15 ans demi j ai du le faire partir car il avais un tumeur cancereuse et il me manque terriblement j ai récupérer son urne et il reste au prêt de moi comme même mais si ces plus pareil , je suis de tout coeur avec vous et vous souhaite beaucoup de courage dans cette dur épreuve a vous Danièle et Nolin et a tous ce qui ont perdu leur chats

le 14/06/2016 à 21h35 | Répondre

Moh

Bonjour Annie,je suis en tout point,en accord avec toi.Ce qui est dur ,c’est la grande solitude face à cette douleur invisible.Et en plus ont ne peut en parler à personnes ou alors ils nous coupe la parole ou parle d’autre choses.Je ne c’est pas ci c’est parce-que ça ne fait pas longtemps.,,mes la vie maintenant me parait inutile sans intérêt .Bien sur,je continue à travailler enfin tous le reste mais c’est extrêmement dur,je crois que ici on soufre tous d’une manière ou d’une autre ,et ont peut s’entraider,en se parlant ,à qui d’autres ?J’espère Annie que ta douleur vas s’atténuer avec le temps sincèrement.Je c’est une chose la mort c’est terrible,et personnes ne peut l’empêcher d’arriver même le meilleur des vétérinaire,Et elle nous laisse en état de choc,ont aimeraient tellement revenir en arrière,ont ce sent tellement impuissant,C’est pourquoi il faut se soutenir les un envers les autres.Et rendre ainsi hommage à nos compagnons disparus.je te souhaite bon courage et aussi à tous les autres que je n’oublie surtout pas.

le 15/06/2016 à 19h52 | Répondre

Annie-France

Danièle,
Comme je comprends ton chagrin! perdre son animal c’est perdre un membre de sa famille. Ils sont tellement proches de nous, ils nous comprennent, ils nous aiment, et combien leurs absences est lourde à porter.
Ta petite Ursula a vécu ses derniers instants de vie dans tes bras, et c’est ce qui t’aidera à supporter qu’elle ne soit plus là, le chagrin sera toujours présent au fond de ton cœur, mais plus tard tu reprendras un chat à qui tu donneras tout l’amour dont il aura besoin. Celle que j’appelais Chaton m’a quittée il y a 19 mois et je la pleure toujours, comme elle me manque, elle est morte dans mes bras elle avait 19 ans 5 mois et 18 jours.
Il y a quatre mois j’ai perdu Nina ma chienne elle allait avoir 16 ans, elle était paralysée des quatre membres depuis quelques jours, ne s’alimentait plus depuis 3 jours, quand il a fallu prendre la plus dure des décisions, mais je l’ai accompagnée jusqu’au bout, comme les autres, j’ai eu un chien, trois chiennes et une chatte. Pour l’instant je n’en veux pas mais je suis sure qu’un jour je vais craquer sur un chat ou un chien ou peut être les deux,
Ils nous donnent tellement d’amour !
Courage Danièle dans cette dure épreuve et continue de parler d’ Ursula, c’est quand on ne parle plus d’eux qu’ils sont vraiment morts !

le 16/06/2016 à 13h56 | Répondre

Danièle

Annie France merci beaucoup pour ton message,et je m’associe à ta peine pour la petite Chaton et la petite Nina,c’est tellement douloureux lorsqu’ils nous quittent….Chaton a vécu 19 ans c’est merveilleux,j’aurai tellement voulu que ma petite Ursula m’accompagne encore quelques années….Elle me manque tant…Et ce qui est d’autant plus difficile c’est que la plupart des gens ne comprennent pas,donc difficile d’en parler….C’est assez décevant,mais bon!
Merci à tous ici pour votre soutien,Moh,Maya,
Stefane,Nolin et tous les autres et de douces pensées pour vos petits compagnons

le 16/06/2016 à 14h26 | Répondre

Moh

Bonjour,désolé Annie,Je parle,pour me faire du bien à moi même .j’essaye désespérément de m’acrocher à quelque chose.Car j’entend encore ces cris dans ma tête,lorsque je l’est emmenée chez le Véto d’urgence,Elle hurlait dans ça cage ,Je ne c’est pas ci c’était des miaulement de frayeur ou de douleur,mes elle demandait à sortir,j’en suis sur.Je n’est pas répondus à son appel,je n’est pas ouvert la cage ,Je les est laissé me la prendre et je suis parti à mon travail,je l’est abandonnée seul avec eux.Et malheureusement tout c’est très mal passées.J’ai jamais pus lui dire au-revoir ou lui demander pardon.Et maintenant depuis le 9 avril j’entends constament ces cris,ses appels et je vois son regard qui me supplie et pourtant je suis partis.Depuis j’ai constament une douleur dans la poitrine,j’ai des larmes à n’importe quel moments,des crises de colère ou j’envoie tout valser,J’aimerais tellement la revoir,lui dire à quel pont je regrette.Mais ce qui me tu ,c’est que c’est impossible,allor parfois j’ai envie de traverser la route en fermant les yeux pour lui dir de me pardonner .En tout les cas je souhaite vraiment ne pas vivre longtemps.Tu vois c’est pour ça que j’essaye encore de m’acrocher à quelque chose Ca ne veut pas dire que je vais y arriver.C’est tout.

le 17/06/2016 à 11h01 | Répondre

Annie

Bjr Moh…
Oui, la culpabilité c’est atroce…Je le sais, je la vis…Je ne veux pas raconter plus sur un site, je ne veux pas mettre en public ma vie avec mon chien, cela nous appartenait, j’ai besoin de garder mon histoire avec lui dans mon coeur.. Tu sais, j’étais encore en train de pleurer, et voilà que j’ai vu ton commentaire dans mon ordi, du coup je pleure aussi pour toi et ton chat…
Je veux bien qu’on s’écrive, ça peut nous aider, demande à la personne du site qu’elle m’envoie ton adresse mail., si tu le souhaites…Moi non plus je ne sais pas dire ce que sera demain…C’est certain je suis restée figée avec mon compagnon dans un autre temps….Oui, c’est dur , et c’est bien de savoir que certains vivent la même chose…Peut-être iras tu un peu mieux dans 1 mois ou 2…Tu sais ça ne se passe pas pareil pour chacun, le « deuil. »..moi je dirai plutôt la perte irréversible, je déteste le mot « deuil »…
Accroche-toi, la vie c’est pas du gâteau si on aime les animaux… Et meilleure vie à tous! au revoir…Merci pour vos témoignages!

le 17/06/2016 à 11h18 | Répondre

trochu

Bonjour, C’est toujours avec beaucoup d’émotion et de tristesse que je lis les différents commentaires qui retracent la vie de ces chers et tant aimés compagnons animaux. Actuellement il y a deux adorables et super chats qui partagent ma vie et celle de mon foyer, un mâle et une femelle les deux sont adultes et adoptés à la SPA de ma ville tous mes animaux viennent de la SPA étant donné qu’un animal n’est ni « objet et ni marchandise » et donc ne s’achète ni ne se vend » mais s’adopte ! Ils sont très heureux auprès de nous et nous, et moi de même, je les adore comme j’ai toujours adoré mes chats et chiens. Cela va faire bientôt quatre ans que notre chatte chérie et tant aimée elle aussi est partie au paradis des chats à 17ans et demi suite à un cancer de la nuque récidivant, je l’ai pleuré durant au moins trois ans, maintenant je vis à travers les souvenirs heureux avec elle, je la revois, je l’imagine, elle me manque, nous l’aimions tant elle faisait partie de la famille à part entière, tout comme les deux chats qui vivent depuis auprès de nous, cette petite chérie est enterrée dans le jardin et de belles fleurs vivaces dont des oeillets fleurissent tous les ans sa tombe.
Je vous souhaite beaucoup beaucoup de courage, pleurez autant que vous le voulez, je compatis et sais que la perte d’un animal est immense, est très douloureuse, triste et éprouvante autant que la perte d’un humain, car les animaux sont tous des êtres vivants sensibles et intelligents et ressentent des émotions tout comme nous. De même que la vie d’un animal a autant de valeur et autant d’importance que la vie d’un humain. Dans ces cas de tristesse immense suite au décès d’un compagnon animal il est préférable de ne s’entourer que de personnes qui partagent notre tristesse, qui sont capables de comprendre notre immense chagrin et douleur et qui compatissent d’emblée en sachant que lorsque l’on perd un compagnon animal c’est également une partie de soi que l’on perd et le deuil à faire est tout autant éprouvant et difficile que le deuil d’un humain. Je vais peut-être choquer mais depuis toujours, j’ai et éprouve beaucoup plus de compassion et d’amour de respect à l’encontre des animaux qu’à l’encontre de la plupart d’humains. Les animaux sont purs, authentiques, intelligents, sensibles aucun n’a de la méchanceté de la cruauté, de la perversité et barbarie en lui, contrairement aux humains qui en sont remplis… Voilà dites vous que vous aurez rendu votre compagnon heureux durant toute sa vie et continuez à en rendre encore d’autres heureux les refuges de SPA sont remplis de chats de chiens qui ne souhaitent qu’une chose, être adoptés par une famille aimante chaleureuse dans laquelle ils seront considérés et reconnus en tant que membre de cette famille, et dans laquelle ils pourront vivre en toute liberté et sécurité à tous niveaux.

Bien amicalement à vous.

le 17/06/2016 à 14h54 | Répondre

Annie-France

Bonsoir Moh,
j’ai lu ton message et j’entends ton désespoir de n’avoir pas pu lui dire au revoir, mais si tu l’as amenée chez le vêto c’est bien parce que tu l’aimais, que tu l’aimes toujours.
Une des mes chiennes, elle s’appelait Thalie, un labrador pointer , elle était magnifique, d’un noir brillant, je l’ai laissée chez le vétérinaire le soir, il m’avait de la leur laisser sous surveillance, elle est morte dans la nuit, je m’en suis terriblement voulu de l’avoir laissée toute seule, elle est enterrée dans mon jardin.
Ensuite j’ai eu deux autres chiennes, et une chatte et je ne les ai jamais laissé seule,
ça m’a servi de leçon,
Tu adopteras un chat ou peut être un chien à qui tu donneras tout l’amour que tu as au fond de ton cœur, tu le rendras heureux, aussi heureux que l’a été ta bibiche.
Dis toi que si elle hurlait c’est de douleur et si tu l’as laissée c’est pour qu’elle soit soignée,
c’est par amour que tu l’as laissée et de la haut, elle t’ait reconnaissante d’avoir pensé à elle, elle te voit pleurer et je suis sûre qu’elle doit pleurer mais de joie de voir à quel point tu l’aimais.
Courage la vie continue!

le 17/06/2016 à 23h26 | Répondre

Moh

Merci Annie-France,pour ce doux message,parce que j’ai l’impression que la douleur s’empliffie chaque jours,aux lieux de ce réduire,j’ai beaucoup de mal.Je vais voir,ci ça continue,je vais peut-être consulter,car je trouve aucune aide ici,les gens me fatigue avec leur petit problème quotidien,et ça joue sur mon travail.Et pour toi Annie ,j’ai fait la demande,pour le mail,j’attends la réponse.Chaque jours pour moi est une souffrance.Mes je vous souhaite à tous une bonne journée.

le 18/06/2016 à 12h43 | Répondre

Annie

Bjr Moh..
Oui, ça me fait pareil.Et je te parle pas de mon état physique….Certains consultent, moi je ne le ferai pas, mais si ça t »aides, fais-le.
J’espère qu’Urbanie te donneras mon mail, ainsi on pourra s »écouter chacun et expliquer à l’autre chaque détail de nos réflexions…J’ai très besoin de partager tout ça, je m’en rends bien compte…Mais un site public n’est pas le bon endroit pour moi, cependant je pense que c’est très important que ça existe, si ça permet à des gens de se rapprocher au travers de sensations identiques…
Puis, il faut qu’un site soit autre chose qu’un déversoir de choses noires, il faut avant tout que ce soit plutôt un socle pour souder certains individus qui souhaiteraient donner une utilité à leur histoire.
Vois-tu, Moh, il y a 3 jours, j’ai fais un rêve, c’est ça qui m’a conduit à te répondre un jour sur ce site, et par la même occasion à envoyer l’écho de ma voix à tous ici .
On verra, j’ai tant de mal à voir le calendrier qui se pose là, comme un bourreau décidé à me séparer d’un hier où j »avais l’immense bonheur de vivre avec ma bête…Moh, si tu manges de la viande, tout ça…Arrête, s’il te plait , pour tous les animaux…c’est important…
Voilà..Si Urbanie ne te répond pas, on trouvera une autre solution, mais je pense qu’elle te mettra mon adresse mail…
Dans la journée, dis toi que mes pensées vont svt vers toi et ton chat, fais de même pour mon toutou et moi, comme ça ils apprendront à se connaitre dans nos coeurs..

le 18/06/2016 à 14h22 | Répondre

Moh

Bjr,Annie,toujours pas de réponse ni mail,il faut pas s’éterniser ici,Ont attend un peut ,le week-end,Bien sur je pense à ton toutou,Ça fait du bien de penser à quelqu’un d’autre et savoir qu’elle à une pensée pour moi.Pour le mail,elle est peut-être occupé,il faut attendre.Pour la Viande,c’est très rare que j’en mange,de toute façon en ce moment je mange presque pas,je mangeais déjà très peu,Contrairement à bibiche qui était une gourmande .Sinon on trouveras un autre moyen de se contacter,C’est important courage à toi.

le 19/06/2016 à 12h53 | Répondre

Marianne

Bonjour, je sais que ton article n’est pas récent mais je tiens à te remercier de l’avoir partager. Je suis vraiment désolée pour ton chat, et je suis désolée que tu n’ai pas pu trouver le soutien nécessaire de la part de certaines personnes de ton entourage. Aujourd’hui je comprends ce que ça fait de perdre son animal. Mon petit lapin Charly est parti après 3 et demi à nos côtés, le 11 mai de cette année. Je suis dégoûtée, ça fait plus d’ 1 mois, je commence à accepter tout ça mais ça m’obsède : je passe des heures à y penser, à me faire des scénarios avec des « si »… 1 semaine avant qu’il nous quitte, on est rentrés un soir et on s’est aperçu qu’il n’allait pas bien, on a donc décidé de laisser passer la nuit avant de l’emmener chez le veto. On habite en banlieue parisienne et pour le faire soigner, apres l’avoir soulagé, notre vétérinaire habituelle a conseillé un collègue dans Paris pour le soigner au mieux. Charly a donc subi tous les examens possibles chez ce dernier, mais comme rien n’apparaissait et que son transit ne fonctionnait pas, il a finalement été opéré. Le vétérinaire nous a ensuite dit que le problème venait de son foie trop gras, et qu’il n’y avait que une chance sur deux qu’il survive. Après ça il est resté 3 jours chez le vétérinaire pour être sous surveillance. La veille de son décès, on est passées le voir en soirée et on est restées 2h environ à lui faire des câlins, il semblait aller mieux du coup on l’avait même posé par terre pour qu’il essaye de se degourdir les pattes etc. On est rentrées chez nous dans l’optique de venir le chercher le lendemain matin, mais malheureusement, le matin venu, on décide de téléphoner au vétérinaire pour prévenir qu’on passe le chercher, et c’est à ce moment là qu’on nous apprend que Charly a fait une grosse rechute dans la nuit, qu’il avait été placé sous oxygène et qu’au moment où ils allaient l’ausculter, juste avant qu’on téléphone, ils se sont aperçus qu’il n’était plus de ce monde. On était anéanties, c’est allé tellement vite qu’on a pas eu le temps de voir tout ça venir et de s’y préparer – dans un sens temps mieux, comme ça il n’aura pas eu le temps de trop souffrir. Depuis, on se remet doucement, on a mis toutes ses affaires dans un gros carton, on lui a fait une étagère avec ses cendres, des photos et quelques unes de ses affaires, on a fait un album et on va faire pousser des fleurs pour lui. On se rassure en se disant qu’on l’aimait fort, qu’il a eu une super vie avec des longs câlins tous les soirs sur le canapé, il était en liberté dans l’appartement, pas de cage, on ne le portait pas parce que on savait qu’il n’aimait pas ça, on l’emmenait chez le veto pour lui couper ses griffes tellement qu’on avait peur de lui faire mal, il était régulièrement suivi. Aujourd’hui on en veut à la vétérinaire qui le suivait, parce que ce n’était pas une vraie vétérinaire NAC contrairement à ce qu’elle prétendait, si elle l’avait été, elle nous aurait dit que il risquait de mourir si son alimentation ne se passait pas de granulés, au lieu de ça elle disait juste qu’il était un peu grassouillet, mais rien d’alarmant. Aussi, aujourd’hui j’en veux au sales chaînes de magasins d’animaux comme Animalis : on a acheté Charly chez eux sous une fausse race dite « lapin nain mini », et on s’est renseignées par la suite pour découvrir que ces lapins sone des bébés lapins nains pas sevrés qui sont plus fragiles, et qui meurent plus vîtes, parfois après quelques jours seulement. De plus, je fais comme toi, je ne parle de lui qu’avec mes amis qui me comprennent et des membres de familles qui sont soit touchés, soit sensibles. Les autres ne comprennent pas. Surtout que sur une échelle, certaines personnes mettent le lapin sous le chien ou le chat, donc autant te dire que j’ai eu des réflexions pas sympas comme toi. Pourtant, si ils savaient comme il était intelligent et comme il avait une vraie place dans notre foyer. Il nous manque, on le remercie de tout le bonheur qu’on a partagé avec lui et on l’aimera toujours. (Désolée pour le pavé, je ne sais pas quel détail omettre :/)
Encore merci pour ton témoignage

le 21/06/2016 à 10h49 | Répondre

Inconnu400

J’ai une chate qui a eu des chatons qui sont morts d’une maladie incurable ils sont tous morts un jour après l’autre. Avec mon petit frère ont à pleurer et tout le monde nous à dit que se n’était qu’un chat mais pour nous s’était plus qu’un simple chat. Il y en a un qui est mort aujourd’hui et les autres sont morts hier et avant hier

le 02/08/2016 à 22h36 | Répondre

elea

Je viens moi aussi de perdre mon chat âgé de 14 ans dans des conditions un peu… difficiles à gérer. Je suis partie en vacances et je dois dire que j’ai à peine caressé ma petite princesse avant de partir (en retard, pressée de partir). Quel n’a donc pas été le choc quand mes parents qui la gardaient m’ont annoncé la terrible nouvelle à mon retour. Depuis, je ne peux cesser de pleurer, je m’en veux d’être partie sans lui avoir fait un gros calin, je culpabilise… et surtout mon compagnon ne comprend pas ma détresse. Lui aussi avait un chat chez ses parents mais ne s’y est pas autant attaché que moi au mien. C’est assez difficile à gérer car j’ai envie de pleurer tout le temps mais j’en ai assez de voir son regard perplexe et réprobateur sur moi. Je sens son opinion qui est celle de nombreuses personnes « après tout, ça n’est qu’un chat ». Votre témoignage me permet de me sentir un peu moins seule dans ma peine et un peu moins incomprise. Merci

le 02/08/2016 à 23h23 | Répondre

stefane

Bonsoir Elea je susi de tout Cœur avec vous pour la perte de votre chat je vous souhaite beaucoup de courage dans cette dur épreuve

le 31/08/2016 à 21h30 | Répondre

Turquoise

J’ai 14 ans, l’année dernière le 12 mai j’ai fait piquer mon chien il avait un cancer, il avait 13 comme moi je l’ai eu à mes 4 mois il en a 2 j’ai pass mon enfance avec lui il était comme un frère toujours à mes côté . C’était aussi mon meilleur ami je lu racontait tout j’avais l’impression qu’il me comprenez.Sans lui je ressens un grand vide depuis sa mort je ne vie plus je dois même aller voir un psy tellement je vais mal mais je n’y vais pas. Bref il me manque je l’aime

le 31/08/2016 à 16h13 | Répondre

Annie

Bjr Turquoise.
Tu es un garçon normal, moi j’ai 55 ans, je pleure chaque jour Mon irremplaçable Labrador mort il y a plus de 6 mois…Et moi aussi, à ton âge, j’avais déjà connu une telle peine immense. Que veux tu, c’est de l’amour, et nous vivons dans un monde où les gens ne s’attardent pas à l’essentiel….le lien peut être d’une puissance extraordinaire, ces choses là n’ont pas à être justifiées..tu vois , voici ce que mon.Dr m’a dit : « avant, je n’aurais pas compris, mais maintenant que j’ai ma chienne, je comprends. » Elle a ajouté : « C’est normal, c’est un vrai deuil , tout comme pour un humain. »…Et vois-tu, je sais de quoi je parle, j’ai perdu bcp de gens, j’étais même orpheline assez tôt, et bien , jamais je n’ai souffert autant pour les gens que pour les animaux…Parce que ce que j’ai vécu avec eux était incomparable….ça peut paraitre étrange, hein! c’est ainsi, l’animal dépend de nous, et il est bon de nature..Ainsi donc, il se lie à nous et nous à lui à un point qu »avec certains d’entre eux, nous ne faisons qu’un…
Tu aimes encore ton Chien, tu l’aimeras toute ta vie…La difficulté c’est d’exister sans lui.Alors parle de lui, dis bien aux gens tout le bonheur qu’il a posé dans ton coeur, sois bon envers « ses frères » en son hommage, et quand tu seras grand, fais des choix dans ta vie qui défendront la condition animale…imagine , si le monde était sans eux comme tout serait moche!!
Il a eu de la chance que tu l’aimes si fort…Personne ne pourra te voler tes années avec lui…Et tu sais, quand tu en parles ici, moi je l’aime aussi un peu déjà, ton chien…Dis toi aussi que de la mort, on ne sait rien, moi je ne suis pas croyante, mais tant pis si j’ai mal, tant que j’aurai « ma tête », tant que ma mémoire fonctionnera, Mon Chien sera là, en moi….Ne cherche pas à l’oublier, dis toi juste que bien des gens ne comprennent pas mais que peu importe…Ce qui compte, c’est que toi, tu aies compris la valeur de l’amour, il te l’a apprise.Prends soin de toi, la terre a besoin de gens qui , devenus adultes, défendront son équilibre…Et ça passe avant tout par l’amour de ce qui vit. Honnêtement, on considère qu’un deuil normal dure 2 ans (déjà le mot « deuil », c’est un brin débile!), donc rien d’anormal. Tu n’est pas fou, tu as mal, c’est différent…Tu as déjà besoin d’être entendu et compris…Sur ce site où ailleurs dans ta vie, tu croiseras peu de personnes qui t’aideront, mais tu en croiseras…ça ne nous redonne pas notre animal, mais on est moins seul…Peut-être que tu peux lui faire un petit coin dans ta maison, avec une photo, et mettre une petite fleur…Comme ça, les gens sauront en entrant chez toi, qu’il a compté immensément pour toi…Tu vis une des plus grandes épreuves de la vie, à mon humble avis…allez, j’envoie un baiser à ton Chien, et fais de même pour le mien…

le 31/08/2016 à 22h09 | Répondre

stefane

Bonsoir Turquoise je comprend vôtre douleur , j’avais un chat qui a vécu avec moi pendant 15 ans et demi j ai du le faire piqué car il avait un tumeur cancéreuse qui poussais tout le long du bas du dos sa prenais un gros empleurs et au début c’étais tout petit et en 2 mois sa à grossi vite et a atteint la taille du noix le veto ma dit qui fallais prendre un décision assez vite car il allait souffrir et j ai pas voulu qui souffre j’ai pas attendu je ne voulais pas qui souffre et je lui est dit en revoir lui est fait un gros calin j’ai pleurer beaucoup et il m arrive encore de pleurer car il me manque terriblement il avait 15 ans et demi , et pour moi c’étais un membre entière de ma famille ces comme si un part de moi est parti , je le considérais comme un membre de ma famille , un animal à un grand cœur et son plus humain que certaine personne dans ce monde , donc je suis de tout cœur avec vous pour la perte de vôtre animal je vous souhaite bon courage bien affectueusement

le 31/08/2016 à 21h41 | Répondre

Flo94170

Je te comprends tout à fait .
Ma femme un peu avant que je la rencontre à récupéré un chat abandonné par sa mère . Grande fan d’Harry Potter elle l’a appellé Harry .
Je suis arrivé peu après .
Et le petit Harry est devenu comme mon enfant .
C’était un petit chat pas très gros mais qui prenait beaucoup de place . Il avait un caractère bien trempé et toutes les personnes qui l’ont connu se souvienne de lui . Il était à côté de moi quand je cuisinais, venais avec nous dans la salle de bain, nous attendais devant la porte le matin ou à notre retour du travail . Dans tout les moments les bons comme les mauvais il était La .
Et il s’est mis à vomir souvent , après un changement de croquettes tout allait mieux mais ça a recommencé . Après une piqure anti vomitif le mr n’allait pas du tout . Il ne mangeait plus rien et resté cacher sous le canapé .
Nous l’avons donc laissé chez le vétérinaire pour lui faire des exams sous anesthésie général ( le petit Harry n’aimait pas beaucoup les vétérinaires ) .
Une demi heure plus tard nous avons reçu un appel du veto pour nous dire qu’il avait une tumeur inopérable et qu’il valait mieux ne pas le réveiller .
Nous attendons notre premier enfant qui as mis longtemps à venir et qui devrait arriver dans 1 mois . Nous avions déjà prévu les photos avec la petite et le petit Harry . Mais il n’est plus la .
Parti au paradis des chats à seulement 4 ans .
Nous sommes inconsolable . Nous le cherchons partout dans l’appartement et nos larmes coulent tout le temps .
Tu nous manques Harry .
Courage à toi

le 07/10/2016 à 21h54 | Répondre

Michel

Bonjour tout le monde. Un dernier passage pour ceux qui m’ont vu passer ici il y a quelque mois après le départ de pouikou.
Nous avons pris une maison et sauv une famille de chatons qui nous accompagne aujourd’hui. Une vraie petite famille a 4 maintenant. Pouikou est la en photo, près de nous, nous ne l’oublions pas mais la vue continue.
Merci à tous.
PS, Stéphane, déconnecte toi et ne reviens pas non plus car tu ne tourneras jamais la page et tu ne peux rien faire de plus, la vie continue, on se retrouvera tous le moment venu.

le 08/10/2016 à 11h23 | Répondre

stefane

Bonjour Flo94170

Je suis de tout cœur pour la perte de vôtre chat et partage vôtre peine courage a vous .

le 08/10/2016 à 11h53 | Répondre

Florence

Bonjour,
Je viens de perdre ma lapine naine, une vraie peluche magnifique et très gentille. Elle avait 4 ans et habitait chez mes parents à la campagne car je travaillais sur Paris. Elle a attrapé une maladie qui lui faisait pencher la tête sur le côté, puis le corps, elle ne marchait plus droit et ne mangeait plus. Donc le véto lui a donné des traitements anti-parasitaires et anti-infectieux. J’ai fait 3h de trajet juste pour la revoir avant que le pire n’arrive. Je ne peux expliquer l’angoisse que j’ai eu de la voir morte pendant 2 jours. Je ne pouvais m’empêcher de pleurer. Chaque jour c’est comme si elle était avec moi, je l’incluais dans mes discussions avec mon copain, ça me donnait l’impression qu’elle était là. Mais je viens d’apprendre sa mort et je crois que jamais je ne m’en remettrai. Elle était absolument unique en son genre et aucun autre animal ne peut la remplacer. Mes parents étaient eux-mêmes très attristés et n’en veulent plus d’autre car ils trouvent cela trop triste. Je ne pourrai jamais m’en remettre … Rien n’y fera. Je ne sais pas si je pourrai travailler demain et n’ai presque plus de jours à poser. Je vais sûrement passer ma journée à pleurer aux toilettes. L’amour qui nous liait était illimité, elle m’a empli de joie et de souvenirs tellement merveilleux. C’est une peine terrible ? n’hésitez pas à me contacter pour en parler … Pour comprendre tout simplement car le degré de tristesse est à l’image du degré d’amour et ça reste un être chéri à jamais dans mon cœur.

le 04/11/2016 à 02h28 | Répondre

Danièle

De tout coeur avec toit,j’ai perdu ma petite chatte Ursula il y a quelques mois,c’est une douleur insupportable,nous étions fusionnels mais malgré tout la vie continue et peu à peu la douleur devient moins aiguë,on apprend à vivre avec….Ce que tu ressent est normal et comme tu dis à l’image de votre amour réciproque,seul le temps pourra t’apaiser petit à petit….
Plein de courage à toi…

le 04/11/2016 à 14h43 | Répondre

Florence

Merci pour votre soutien Danièle. C’est une chose des plus triste que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui je crois. Depuis que je l’ai, j’ai souhaité que jamais ce moment n’arrive … Toutes mes condoléances pour votre chat 🙁 déjà que je la voyais si peu et que ça m’emplissait de joie à chaque fois … Maintenant je ne la reverrai plus, ce sera triste à chaque retour chez mes parents, d’autant que c’est aussi elle qui m’aidait à créer un lien avec eux. Je me souviens quand je l’ai achetée, quand elle courrait dehors, quand elle adorait que je la caresse et lui fasse des bisous. Son aliment préféré était le persil et bien que ma sœur ait des cochons d’Inde, Tout le monde était fou de Lima à la maison. Elle était merveilleuse … C’est une horrible horrible peine

le 04/11/2016 à 16h49 | Répondre

Moh

Bonjour Florence,bonjour Danièle,je suis content que ça va mieux pour toi,bonjour Annie,il fallait que je sorte de tous ça pour aller mieux.florence,ce que tu ressent est normal,il faut laisser les larmes sortir et le temps passer c’est très dur ,mais ça fini par passer .,Je me suis rendu compte,au fils des jours,que beaucoup de personnes soufrais de la pertes d’un animal .Tu n’est pas seul.Pour toi Annie,j’espère sincèrement que tu vas mieux,moi j’ai repris une chatte,elle était abandonnée sur une boite à lettres,je l’est appelé Lillou.Courage Florence,ça va aller.

le 05/11/2016 à 09h26 | Répondre

Chilloux

J’ai perdu mon chat âgé de 6 ans et je le pleure depuis son départ. Il est tombé du balcon. C’était comme un enfant pour moi et je n’accepte pas son décès. J’espère pouvoir faire son deuil rapidement car je souffre beaucoup de son manque.

le 05/11/2016 à 13h04 | Répondre

Florence

Bonjour Chilloux, je viens de perdre ma lapine naine aussi et j’avais le même rapport avec elle que vous avec votre chat, ct comme un enfant et elle est morte tellement vite à cause de sa maladie : encéphalocitozoonose. Courage !! Je suis revenue chez mes parents aujourd’hui pour qu’on l’enterre dans son parc préféré. C’est un vrai ange pour moi, elle était merveilleuse. Je lui ai récité un poème avant qu’on la recouvre de terre, j’ai posé ma main sur son cercueil pour lui transmettre quelques mots du fond du cœur puis nous y avons déposé un gros bouquet de fleurs. Je vais me recueillir encore sur sa tombe ce matin … Car c’était aussi mon bébé et il faudra que j’affronte chaque jour avec la douleur de savoir que je ne pourrai plus la revoir alors que j’ai tellement d’images d’elle dans mon portable. Pour moi, c’est important de donner encore de mon être au moment de lui dire au revoir. Ce weekend est comme un pélerinage aujourd’hui et c’est semaine était tellement dure à supporter, surtout pour aller travailler … Courage Chilloux !! Je suis sous Saphren pour récupérer de l’optimisme depuis hier. Si le fait qu’il soit tombé du balcon est un trop grand traumatisme pour vous, n’hésitez pas à voir un psy dans un premier temps pour remonter la pente. C’est très dur je sais. Courage !! Votre chat sait que vous l’aimez comme ma lapine sait que je l’aime. Je vous invite aussi à vous recueillir sur sa tombe et à lui lire une prière pour lui dire ce que vous avez sur le cœur car le lien spirituel qui existe entre vous est toujours présent et cela peut calmer votre esprit. Faire ce qu’il faut sur le plan spirituel est pour moi, nécessaire je crois. Avec le temps, cela ira mieux. Courage !!

le 06/11/2016 à 07h33 | Répondre

M.E

J’ai perdu mon chat de 10 ans d’une maladie grave en septembre. 3 semaines de soins pour son confort et c’était terminé.
Il était tout pour moi, l’amour de ma vie, mon bébé, mon rayon de soleil.

Je savais que le jour où ça arriverai je serai dévastée.
Je le vis extrêmement mal, je le pleure tous les jours, j’en rêve toutes les nuits, le vide qu’il a laissé est atroce.

Les gens ne comprennent pas que je sois malade et malheureuse comme ça « ce n’était qu’un chat, il y a bien pire !  »
Sauf que pour moi, il était tout. Et aussi plus proche que des gens de ma famille.
Je ne sais pas comment et quand j’arriverai à aller mieux.
Je suis dévastée de chagrin, je pense que je ne me remettrai jamais.

le 12/11/2016 à 14h54 | Répondre

stefane

bonjour M.E
Toute Mes condoléance pour vôtre chat , je sais que la perte d’un animal est très dur a surmonté , j ‘ai également perdu mon chat Voyou qui est mort le 2 janvier 2015 j ai du le faire piqué car il était très malade et avais chopé une tumeur cancereuse une opération aurais servi a rien selon le veto sa aurait repoussé à coté , j ai pas attendu qui souffre je ne pouvais pas faire sa j’ai pri sur moi et j’ai du le faire partir a contre coeur mais c ‘était pour son bien pour pas qui souffre j ‘ai beaucoup pleuré et les gens ne comprenne pas que on pleur pour un animal mais pour moi sais gens la on moins de coeur , car contrairerment à un animal il à un très grand coeur , je compati votre douleur et vous souhaite beaucoup de courage dans cette très dur épreuve il ma fallu attendre presque 10 mois pour reprendre un nouveau compagnon aujourdh’hui j’ai un nouveau chat il s appel Chopin et il à 1 ans , mais jamais je n’oublirais mon premier chat qui restera toujours dans mon coeur et il est toujours pret de moi dans son urne que j ‘ai récupérer et qui partira avec moi dans ma tombe , donc encore toute mes pensé pour votre chat , courage

le 14/11/2016 à 22h23 | Répondre

M.E

Je vous remercie de votre message, je suis dans le même cas que vous, il avait des tumeurs plein les reins, et le cancer a été fulgurant. Et inoperable également. Quand il a commencé à souffrir, je l’ai emmené se faire euthanasier, une épreuve terrible à vivre, emmener l’être qu’on aime le plus au monde à la mort… (je le considérais comme mon enfant et c’est une erreur parce que ça fait encore plus mal).

J’ai également conservé son urne qui est prêt de moi et comme vous, j’ai dit que si il m’arrivait quelque chose, je voudrai qu’on soit ensemble.

Même moi je me dis que les gens doivent penser que je suis folle, mais non pourtant, je ne suis pas une idiote au bas QI qui parle à son chat comme une débile, juste qu’il était tout pour moi et qu’il savait me consoler en léchant mes larmes et me faire des tonnes de câlins… lui seul m’apaisait, rien que sentir son odeur quand je le prenais dans mes bras et je l’emmenais de partout avec moi… jamais je ne le laissais seul. Donc le vide est vraiment terrible.

J’ai une pensée pour votre Voyou, d’ailleurs je le surnommais comme ça souvent quand il faisait des bêtises parce que ça rimait avec son prénom…

le 14/11/2016 à 22h50 | Répondre

stefane

Merci M.E
Enfaite Voyou était atteind d’une tumeur cancereuse qui lui poussais et grossisais le long du bas du dos au débus c’était une petite grosseur de la taille d’un petit pois , et en espace de deux mois sa à commencé a grossir et s etendre le long de son dos sa appri de l empleur et sa grosseur avais grossi de taille d une noix , je n est pas eu le choix , j ai pas voulu attendre qui souffre je les tout de suite fait euthanasier . j’aurais pas voulu le voir souffrir et oui tout comme vous mon chat était comme mon enfant peut etre des gens trouve pas normal mais pour moi sais comme un membre entière de la famille qui est parti , prenez tout le temps qui faudra et quand vous pourez et vous sentirez un peu mieu prenez un autre chaton certe sa remplacera jamais le chat que vous avez eu d ailleur le mieu restera toujours dans mon coeur et j aurais le meme amour pour mon nouveau chat que celui que j avais , courage encore a vous de nouveau ,

le 15/11/2016 à 00h15 | Répondre

Daniele

Je comprend votre douleur,j’ai perdu ma petite Ursula en 3 semaines aussi,c’est comme si tout s’effondrait,beaucoup ne comprennent pas, mais votre chagrin est normal si on peut dire ,il est à l’image du lien qui vous unissait,mais le temps seul petit à petit vous apaisera un peu même si on ne guérit jamais c’est moins violent et votre chat est pour toujours blotti dans votre coeur et je suis sûre qu’il va vous aider à surmonter cette immense douleur…
Courage et de douces pensées pour votre petit compagnon

le 13/11/2016 à 18h46 | Répondre

M.E

Merci pour votre petit mot réconfortant, ça me fait chaud au coeur, et surtout le fait d’être comprise…

le 14/11/2016 à 21h11 | Répondre

mira

Je comprend totalement ta tristesse.. mon chat n’a que 1 an et à une insuffisance renale.. trop jeune.. il est pour moi ma famille, je l’aime démesurément.. je pleure chaque jour de devoir bientôt lui dire au revoir.. ces petites boules de poils sont dans nos coeurs à tout jamais. Je l’aime et je l’aimerai toujours. Courage à nous.

le 15/11/2016 à 18h55 | Répondre

Annie-France

Courage M.E., le chagrin ne passera pas, il s’atténuera, mais vous garderez toujours au fond de votre cœur ce chat qui fait partie de votre famille, vous prendrez plus tard un autre chat comme l’a fait stéfane, il ne remplacera pas celui qui est parti, mais il vous donnera de l’amour, il comblera le vide, mais comme je l’ai dis il ne remplacera pas l’autre, il sera à nouveau un rayon de soleil, un nouveau bébé. j’ai perdu mon chaton (je l’appelai comme ça) elle m’a quittée il y aura deux ans le 24 de ce mois, elle me manque toujours autant, elle avait 19ans 5mois et 18 jours, je n’en ai pas encore pris un autre, mais je sais que je le ferai bientôt. Courage M.E. je pense bien à vous

le 16/11/2016 à 00h43 | Répondre

berang

Bonjour a tous,
Moi j ai perdu mon bambou age de 16 ans il y a aura deux ans le 10 janvier 2015 c etait un chat exeptionnel je l avais recupere car il avait ete abandonne par une mauvaise personne et il m a rendu heureuse tte ces années je l aimais plus que tout.
Intelligent gentil,… Il avait tte les qualités ce que bcp d humains n ont pas! Il suffisait d un regard pour se comprendre j ai ete très peinee lorsqu il m a quitte et la j ai eu droit a l imcomprehension totale de mon entourage.
Je suis passionnée par les chats je ne peux pas vivre sans en avoir autour de moi alors au bout de 3 semaines malgres ma peine j avais deja un nouveau compagnon ce qui ne m empêchait pas d aller me recueillir au fond du jardin sur mon ami de toujours disparu.
Au bout de 6 mois j ai accueilli un deuxième bébé je les adore! J en suis raide dingue et comme vous j ai droit a tte sorte de commentaires du style oh mais tu ne sais pas partir en vacance a cause de tes chats tu t empeches de faire des sorties,… Et j en passe.
Qd on aime ces animaux on les assume jusqu au bout! On leur donne tt l amour dont ils ont besoin.
Et qd a mon entourage ils n ont pas a me juger et si ça ne leur plait pas ils n ont qu a rester chez eux .
Mes chats c est ma passion.
Je ne changerai pour rien au monde.
Et pour tous ceux qui ont perdu leur petit compagnon en ce moment je leur dit n écoutez pas ce que disent les gens.
Courage je pense bien a vous.

le 19/11/2016 à 11h03 | Répondre

Florence

Bonjour et courage à tous !! Je comprends si bien votre tristesse, ma lapine chérie d’amour morte il y a à peine 3 semaines me renvoie aussi dans une réelle déprime par moments. Notamment, dès que je rentre chez mes parents qui l’ont gardée ces trois dernières années … C’est aussi là où elle est enterrée. Elle était tellement merveilleuse. N’oublie jamais que je t’aime ma bébé ?

le 26/11/2016 à 22h33 | Répondre

Fradth

J’ai eu de nombreux animaux de compagnie dans ma vie, et malheureusement j’habite en Guadeloupe et ici il ne fait pas très bon vivre pour un animal de compagnie, rare sont ceux qui sont pucés, et les gens ne les aiment pas forcément. J’ai perdu beaucoup de chiens et de chats, écrasés par des voitures, empoisonnés par des enfoirés, ou morts de maladie malgré mes efforts pour qu’ils soient soignés. Je les adorais tous, mais à force de voir mes animaux domestiques comme ceux de la ferme mourir, ça m’a durci le coeur, maintenant je ne veux plus d’animaux de compagnie. Pas parce que je ne les aime pas, je les adores, mais je ne veux plus les voir souffrir et perdre la vie, j’ai peur aujourd’hui de l’amour et des choses mignonnes parce que je crains de ne pas arriver à les protéger. Mon plus vieil animal de compagnie encore vivant est une vieille chatte de 17ans nommée Lola. Elle est méchante, elle chasse, elle grogne, elle gronde, elle griffe, elle ne supporte aucun autre animal à part elle et vous savez quoi? Je l’adore. Parce qu’elle me donne l’impression d’être indestructible, elle a vécu si longtemps et en si bonne santé, mais même elle n’est pas éternelle je le sais, elle a vécu presque aussi longtemps que moi, ça fera tout un pan de ma vie qui disparaîtra avec elle.
Mais mon expérience de la douleur des animaux m’a donné une solide aversion des chasseurs, ces maudits flingueurs qui tuent à tour de bras plus d’animaux domestiques que sauvages sur une île ou il n’y a rien à tuer à part trois oiseaux. Et je ne supporte pas l’indifférence des gens à la souffrance animale, elle me fait douter de leur humanité; peut être voient t’ils ça comme une forme de virilité, mais pour moi pouvoir protéger ceux qu’on aime c’est bien plus viril que de ne pas pleurer de les perdre.

le 03/12/2016 à 18h14 | Répondre

Lassdu06

Mon OCB est mort mardi a 18ans, il avait une tumeur au niveau de la machoire.. on a du le faire piquer. J’ai 16ans, j’ai vecu toute ma vie avec lui. Tellement de beaux souvenirs … ce chat etait un amour il nous a tellement comblé , pourtant je suis un « homme » mais j’ai pleurer comme si j’avais 4 ans et qu’on me disait que le pere noel n’est pas passer. Je vais mettre enormement de temps a m’en remettre

le 08/12/2016 à 22h02 | Répondre

Linne

Fradth je suis d’accord et comprend ce que tu dit,
je me suis à fond retrouver dans ta phrase « je ne supporte pas l’indifférence des gens à la souffrance animale, elle me fait douter de leur humanité; peut être voient t’ils ça comme une forme de virilité, mais pour moi pouvoir protéger ceux qu’on aime c’est bien plus viril que de ne pas pleurer de les perdre. » juste pour dire que parfois dans ce monde affreux il y à des personnes qui pensent comme nous.

Courage à tous, à tous ceux qui perdent leurs animaux et ceux qui les aiment et les protègent .

le 09/12/2016 à 12h00 | Répondre

Tamara

Bonjour,

Merci pour cet article tellement réconfortant. Je dois euthanasier mon chat demain matin. Elle a presque 19 ans et son système digestif a arrêté de fonctionner correctement. Je n’arrive pas à concevoir que je ne la verrais plus jamais… J’ai 26 ans et j’ai passé presque 19 ans de ma vie avec elle. C’est moi qui l’ai choisie quand j’étais petite. Elle me suit partout, dort avec moi, se collait à moi lorsque je devais étudier, ronronnait quand j’étais triste… Je me sens anéantie. Comment faire pour ne plus pleurer, continuer à avancer ? C’est mon bébé. Je la considère comme mon enfant. Elle a toujours été là pour moi… J’ai l’impression qu’on va m’arracher une partie de moi demain. Je ne fais que pleurer à force d’imaginer que plus jamais je ne pourrais la voir… Je pense que c’est une des pires souffrances de ma vie et j’espère ne pas devoir subir ça à nouveau avant longtemps.

le 02/03/2017 à 21h48 | Répondre

Emimax

Beaucoup de courage à vous demain, c’est quelque chose d’atroce à vivre, mais vous lui offrez une fin de vie digne et une belle preuve d’amour.

Je ne vous cache pas que ça va être très dur dans les mois à venir, j’ai dû faire euthanasier mon chat d’amour en septembre 2016, je le pleure tous les jours, encore aujourd’hui. Il était également comme mon enfant, toujours avec moi, mon soutien, et depuis, il me manque une partie de mois. Je suis malheureuse depuis qu’il n’est plus là, je pense tout le temps à lui mais il faut essayer de ne pas plonger dans la dépression. Ils feront toujours parti de nous et je me plais à croire qu’il est encore à mes côtés, ça me fait du bien.

le 03/03/2017 à 22h43 | Répondre

Daniele

Beaucoup de tristesse pour vous ce matin! Je sais à quel point c’est douloureux même si l’avoir gardée 19ans auprès de vous est merveilleux…Quelle jolie vie elle a eu! Avec le temps le chagrin sera moins violent,elle sera toujours blottie au fond de votre coeur…
Difficile de trouver les mots pour vous apaiser un peu mais elle a eu une vie pleine d’amour et c’est ça qui compte….Plein de courage à vous et de douce pensée pour votre petit ange….

le 03/03/2017 à 10h18 | Répondre

Tamara

Un grand merci Daniele pour votre message. Ca a été très dur ce matin et là, je viens de l’enterrer dans le jardin, sous la fenêtre de ma chambre.

J’ai l’impression d’être dans un mauvais rêve, qu’elle va courir dans ma chambre d’une minute à l’autre pour se faire câliner. Je n’arrive pas à me faire à l’idée que c’est fini, que je ne la verrais plus et que je viens de passer ma dernière matinée avec elle… Quelle horrible douleur de ressentir ça. Je me sens vide, c’était tellement plus qu’un chat. Je l’aimais plus que tout, elle a toujours été là dans les bons et mauvais moments de ma vie. Elle m’a accompagnée depuis que j’ai 7 ans. Elle me manque déjà terriblement

le 03/03/2017 à 14h12 | Répondre

Annie

Bjr Tamara.
J’ai vécu la même chose, avec la même cause près de mon compagnon chien paralysé en plus depuis des mois, et j’en passe.
Alors oui, c’est la descente aux enfers…Chagrin, culpabilité…Et se sentir si seul devant notre drame…
Le lien est parfois si puissant avec notre animal que, celui qui n’a pas vécu ça ne peut pas le comprendre…C’est quelque chose d’unique et de précieux…je n’ai pas les mots, pas de baguette magique…je peux juste partager votre ressenti…je vous souhaite d’être moins malheureuse que moi, les mois passants, tant cela peut être cruel à vivre.
Voilà, je vous souhaite le retour de choses plus douces…

le 04/03/2017 à 09h04 | Répondre

Tamara

Bonjour Annie,

Merci pour ce mot. Je me rends compte que je ne suis pas la seule à vivre une telle situation. Cela fait déjà deux jours qu’elle est partie et je n’arrive toujours pas à l’accepter. Je me sens toujours aussi vide et surtout très seule. C’était un véritable pilier pour moi. C’était encore le seul lien qui me rattachait à mon enfance. Je me sens brisée et incomprise par les autres…

Je ne sais pas quoi faire, j’ai envie de regarder des photos d’elle mais ça me rend triste à chaque fois. Je n’ai que des images d’elle en tête et ça me fait souffrir de savoir que c’est maintenant du passé… J’espère que le temps va m’aider à guérir de cette souffrance mais j’ai l’impression que je serai toujours triste et anéantie. Je me sentais tellement plus proche d’elle que de certains humains (même de ma famille)…

Je vous souhaite aussi du courage ! Ainsi que du bonheur et de la joie ! C’est ce qu’il nous faut.

le 05/03/2017 à 11h16 | Répondre

Daniele

Bonjour Tamara,le temps seul pourra apaiser votre douleur! Même si la peine est toujours présente ce sera moins aigu ,j’ai perdu ma petite Ursula il y a 9mois d’un lymphome fulgurant elle avait 13 ans c’était un amour de chat et comme vous j’étais plus proche d’elle que de certains humains! Son départ m’a anéantie et aucun autre chat ne prendra sa place (j’en ai adopté 2 que j’aime énormément) mais pour moi elle est unique!….Et heureusement le temps adoucit le chagrin….
Courage à vous et je suis sûre que le futur vous apportera encore plein de bonheur…..Elle veille sur vous….

le 05/03/2017 à 14h24 | Répondre

Patricia

J’ai perdu ma Saphir il y a une semaine, dans des conditions qui m’ont brisé le coeur…
Elle aurait eu 6 ans en avril prochain et n’aura pas vu le printemps.
Elle me laisse un trésor précieux : sa confiance envers moi, inconditionnelle, sa gentillesse, son petit caractère aussi, tous ces souvenirs, bons ou mauvais, que nous avons construits ensemble pendant toutes ces années, ces moments partagés, ces rituels qui se sont mis en place entre nous sans même que nous nous en rendions compte, tous ces gestes du quotidien, ces moments d’intimités…
Je l’avais surnommée mon « chat-cadeau ». Elle était la plus belle chose qui m’était arrivée dans ma vie.
Elle est arrivée à un moment où j’avais besoin d’amour et de tendresse ; elle est partie à un moment où je me sentais mieux… comme si elle n’avait été là que pour soulager ma peine.
Maintenant, je suis en train de la pleurer et, même si le temps fait son oeuvre, je ne l’oublierai jamais.
Elle était toute blanche, sourde comme le sont souvent les chats blancs, et, par-dessus le marché, elle louchait légèrement. Mais cela ne l’empêchait pas d’être qui elle était et cela faisait d’elle, justement, cette chatte unique à mes yeux… qui a laissé derrière elle un si terrible vide.

le 20/03/2017 à 13h57 | Répondre

stefane78140

Bonjour Patricia
Je suis de tout Coeur avec vous je vous souhaite beaucoup de courage pour la perte de vôtre chat Saphir .

le 22/03/2017 à 10h33 | Répondre

Michaël Bonnet

Mon chat est mort aujourd hui a 18 ans , aujourd’hui sa me rends hyper triste =./….

le 22/03/2017 à 11h12 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?