Menu
A la une / témoignage

Gérer la perte d’un animal de compagnie

Lorsque l’on perd un compagnon, que ce soit une personne ou un animal, il est naturel de ressentir de la peine. La tristesse est d’autant plus grande quand il s’agit d’une séparation définitive. Pourtant, il vient inexorablement un moment où l’on doit accepter la situation, faire son deuil et surmonter cette épreuve. Voici quelques indications qui t’aideront à te remettre de la perte de ton animal de compagnie.

Accepter la perte et faire le deuil

Il est assez courant, dans les premiers instants d’une très grande peine, que l’on ait du mal à réaliser la situation. C’est alors que tu rejettes fermement l’idée de ne plus jamais pouvoir vivre les moments tant privilégiés que tu as partagé avec ton compagnon. Cette étape, appelée le déni, est le plus souvent de courte durée. Il te faudra accepter l’évidence et te préparer à ce qui va suivre. Les funérailles représentent un bon moyen pour t’aider à faire tes adieux. Tu pourras ainsi faire la paix avec toi-même et accepter de laisser partir ton animal décédé.

Solliciter une assistance au besoin

Il est vrai que l’animal de compagnie était à toi. Cependant, rien ne t’oblige à traverser cette épreuve tout seul. Il est conseillé de parler de ses sentiments, de partager sa peine avec des personnes qui y sont réceptives. Les mieux indiquées pour cela sont celles de ton entourage proche, ta famille ou autres personnes t’ayant fréquentées et ayant partagées ton quotidien avec ton ami.

Toutefois, le soutien peut provenir de l’extérieur, comme des séances de thérapie en groupe. Elles regroupent d’autres maîtres d’animaux qui ont vécu la même situation que toi et qui s’appliquent à la surmonter. Si tu recherches le moyen de t’exprimer dans l’anonymat, c’est une solution adéquate. Si la tristesse est trop grande ou que tu te sens incompris, peut-être qu’une consultation chez un spécialiste te fera un grand bien. Celui-ci saura t’écouter et te guider pour gérer au mieux cette perte.

A lire également  Un week-end dans la magie des fêtes en guise de cadeau de Noël

Prendre du temps pour se remettre définitivement

Il est impératif que tu conçoives l’idée du deuil comme un processus. Il n’est pas recommandé de le précipiter. Cela signifie que tu dois laisser le temps panser les plaies pour que la guérison soit complète.

L’idée selon laquelle une nouvelle adoption compenserait l’absence de l’autre compagnon est erronée. Chaque personne est unique et les tragédies ne se vivent pas de la même manière. Avant d’être certain d’avoir quitté ce passé douloureux, ne t’engage pas dans un futur compensatoire. En vérité, c’est exactement ce que sera pour toi une autre présence animale.

Lorsque tout sera fin prêt pour accueillir de nouveau un animal de compagnie, tu le ressentiras. Il sera le bienvenu car sa place aura été apprêtée dans ton cœur. Le sentiment de culpabilité t’aura alors complètement quitté.