Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

À la maison, mon mari ne fait rien et j’assume tout


Publié le 1 avril 2019 par Doupiou

Il y a quelques mois, j’écrivais cet article sur le sexisme au sein de sa famille. Après une profonde remise en question sur la gestion de la vie de famille, je me suis aperçue que ce billet n’avait plus sa place dans ma façon de penser (et de faire) actuelle.

Est-ce que je le regrette ? Absolument pas. La vie est en mouvement perpétuel et nos modes de fonctionnement changent parfois. C’est mon cas et je te le dis maintenant, après une profonde réflexion, j’assume d’écrire cet article et tant pis du qu’en-dira-t-on : à la maison, je gère tout et mon mari ne lève pas le petit doigt !

Le besoin de repos

Mari Barbu est chef d’entreprise. Il travaille de 7h à 20h30 six jours sur sept.

Il est évident que quand il rentre, les enfants sont déjà dans les bras de Morphée le ventre plein. Alors le soir, après une journée fatigante, Mari Barbu apprécie de rentrer dans le cocon familial pour enfin se vider la tête.

Je lui prépare toujours un repas complet qu’il aime. Il a travaillé, il a donc besoin de reprendre des forces. Souvent, je rentre chez moi entre midi et deux pour lui préparer son repas du soir de manière à ce que tout soit déjà prêt quand il rentre, qu’il n’ai qu’à mettre les pieds sous la table quoi !

Je suis aussi vigilante au programme TV, il apprécie de pouvoir déconnecter en regardant son émission préférée même si ce n’est pas de mon goût.

Le dimanche est son seul jour de repos. Comme il a besoin de récupérer d’une semaine harassante, je gère le biberon du petit et le petit-déjeuner de la grande. C’est un jour où je ne lui demande rien, car il a besoin de faire la sieste en début d’après-midi et de prendre des forces avant une nouvelle semaine de folie.

Le ménage est géré uniquement par mon moi-même personnel. D’ailleurs je crois que Mari Barbu ne sait pas où sont rangés les produits d’entretien ! C’est une tâche que j’adore faire et je profite de la sieste des enfants pour récurer tranquillement.

Le linge ainsi que le repassage sont aussi mon domaine propre. J’adore nettoyer mon linge, et repasser me détend ! Pour moi c’est un plaisir plus qu’une corvée ménagère.

Le rôle d’une femme

Ce titre est volontairement provocateur. Je suis féminisme mais je pense que le féminisme c’est avant tout de se sentir en adéquation avec son rôle de femme. Si certaines se battent pour un partage équitable des tâches dans leur foyer, je respecte totalement. Mais moi, ma vision, c’est de faire le nécessaire pour que son foyer ne manque de rien, même si cela nécessite des sacrifices.

Et puis je le vois aussi comme une sorte de partage des tâches même si je travaille à temps complet. Je gagne nettement moins que mon mari donc il est normal que je m’investisse ailleurs pour être équitable avec mon homme qui ramène de l’argent.

J’estime qu’une femme est mieux capable qu’un homme de faire certaines tâches, ménagères notamment. Attention, je ne dis pas que tous les hommes ne sont pas doués de leurs dix doigts quand il s’agit de faire la vaisselle, seulement les femmes sont globalement plus méticuleuses et appliquées quand il est question de propreté et de rangement.

crédit photo : rawpixel (Pixabay)

Jamais mieux servi que par soi-même

Pour terminer, je veux te faire part d’une réflexion qui pourrait peut-être moins porter à débat que les deux autres : Mari Barbu fait tellement de bêtises quand il essaie de m’aider que je préfère m’en charger seule.

Deux fois il a tenté de faire des lessives : la première il avait oublié une chaussette rouge dans un tas de linge blanc (oui tu imagines bien le résultat, pas besoin de te l’expliquer plus longuement..), la deuxième il avait carrément oublié d’appuyer sur le bouton « marche » (il s’était étonné en revenant voir deux heures après que le linge soit hyper sec !).

Le peu de fois où il a tenté de me filer un coup de main, il m’appelait toutes les trente secondes pour me demander comment faire. J’ai préféré ne pas perdre de temps et donc, tout faire moi-même !

Je sais que mon article pourra choquer ou surprendre, et je te remercie d’être allée jusqu’à la fin de la lecture malgré quelques passages qui ont pu te chiffonner ! C’est mon mode de vie et je me sens pleinement épanouie dedans, et finalement, ce n’est pas cela le plus important ?

Et toi ? Est-ce que tu fais tout à la maison pendant que ton mari se repose ? Est-ce que mon mode de vie te choques ? Dis-nous tout !

Commentaires

26   Commentaires Laisser un commentaire ?

Vee

Je ne juge pas du tout ton mode de vie, s’ils vous convient aucun problème, et l’argument de la répartition des tâches à peu près équitable peut se comprendre ; par contre là où je m’insurge, c’est contre l’affirmation que les femmes sont plus méticuleuses question ménage que les hommes. Outre le fait que j’ai plutôt l’exemple inverse dans mon entourage (big up à mon papa qui lave la vaisselle plus propre que le lave-vaisselle), ce qui n’est pas forcément une preuve, je trouve qu’on devrait vraiment arrêter de colporter ce genre de généralités qui ne font que justifier des comportements qui à mon avis n’ont rien d’inné, et qui font surtout souffrir pas mal de gens pour pas grande chose (genre l’idée genérale que de toute façon les hommes viennent de mars et les femmes de Vénus, donc on ne peut rien changer, alors meuf, fais ton ménage en silence et toi, mec, ne dis surtout pas ce que tu ressens, c’est pas viril) !

le 01/04/2019 à 07h23 | Répondre

Vee

😀
Pas réveillée ce matin haha

le 01/04/2019 à 08h40 | Répondre

Elodie

Et poisson d’avril !!!! Bien trouvé celui là, on y croirait presque 😂! Hâte de voir ce que nous réserve dans la tribu et mademoiselle Dentelle 😂

le 01/04/2019 à 07h27 | Répondre

Mme tracteur

Poisson d’avril !
Mais si ce mode de vie convient à certaines, après tout.
Après, mon mari, lorsqu’il était indépendant travaillait 7/7, horaires non définis avec possibilité de levé la nuit. Mais il participait comme il pouvait (sortir les poubelles, mettre la table, etc)
Bonne journée

le 01/04/2019 à 07h29 | Répondre

POupette

Moi je gagne plus que mon mari en travaillant moins ! Allez je vais lui laisser faire tout le repassage désormais pour compenser ! Joli poisson d’avril bien écrit en tout cas !

le 01/04/2019 à 08h00 | Répondre

Banane

Poisson d’avril donc… tant mieux parce que ça me coupait un peu les jambes.

le 01/04/2019 à 08h11 | Répondre

Lil’ma

Haha excellent cet article spécial « 1er Avril », suffisamment crédible pour y croire un peu au début:). Cela dit, ce pavé dans la mare a sa part de réalité. Et effectivement le modèle d’organisation que tu décrits ainsi que les arguments que tu mets en avant pour le justifier reste le quotidien de beaucoup de femmes et que je suis convaincue que au final cela peut convenir. Pour qu’il y ait une vraie avancée dans le débat, il faudrait que les hommes qui souhaiteraient davantage s’investir dans la gestion du foyer familial puissent le faire sans avoir l’impression d’être marginalisés par la société. Nos amis norvégiens auraient beaucoup de nous apprendre là dessus…

le 01/04/2019 à 08h44 | Répondre

merle

bon j’avoue j’avais pas vu le poisson d’avril 🙂 après si c’est le mode de fonctionnement qui vous convient tout va bien (avec un petit bémol sur l’exemple donné aux enfants ^^).

le 01/04/2019 à 08h47 | Répondre

Maye

Oulala mais merci les commentaires j’étais un peu perdue la ! Je n’ai rien contre les femmes qui décident de faire tout parce qu’elles aiment ça, après tout tant mieux pour elles. Mais le coup de « il n’y que les femmes qui sont capable de le faire bien » aïe ça fais mal xD
Sinon mon mari fait tout a la maison, et moi rien du tout. Vive l’égalité 😀

le 01/04/2019 à 08h52 | Répondre

Nathalie (voir son site)

Merci les commentaires, comme Maye je n’avais pas raccordé à la date et j’étais toute triste car oui chacun.e est libre de vivre commd iel veut mais ça me rendait triste car ça me renvoie à l’évolution très lente des rôles dans la société !

le 01/04/2019 à 11h24 | Répondre

Madame Zou (voir son site)

J’ai beaucoup aimé ton article (poisson d’avril ou pas ?! ah ah). Il m’a pas mal rappelé le modèle familial que j’ai connu enfant. Alors attention, mon père est très bien capable de nettoyer, etc… sauf que j’ai été élevée par une maman au foyer et un papa chef d’entreprise. Ce que tu décris : repas sur la table, programme télé, etc… C’était vrai ici ! Le couple de mes parents a toujours fonctionné ainsi : le papa ramène l’argent, la maman gère la maison et les enfants. Ils avaient choisi ce fonctionnement ensemble. Mon père ne lui avait pas imposé (alors que par exemple ma grand-mère n’avait pas eu le choix pour sa part). Souvent ma mère allait se coucher très tôt les soirs, car elle était juste épuisée par sa journée, et je n’avais pas l’impression qu’elle était toujours épanouie ? Ceci dit, aujourd’hui, elle ne comprend pas toujours que je fasse carrière, que je laisse garder mes enfants, etc… et elle fait trop souvent un parallèlle avec sa propre vie et dès que mon mari gère mon fils : tout de suite des compliments. A contrario, mon père m’encourage totalement à être indépendante et à avoir la vie inverse de celle de ma mère. C’est rigolo de constater la modernité et la bienveillance de mon père. Je le trouve très juste dans ses propos et la manière de voir les choses bien qu’il est vécu puis reproduit un modèle familial différent. Après à chaque famille son fonctionnement, du moment que chacun y trouve son compte !

le 01/04/2019 à 11h36 | Répondre

Flora

En voyant le titre j’avais décidé de ne pas lire, puis j’ai vu la date et je me suis dit pourquoi pas !
Du peu que je connais de toi via ta plume je suppose (ou j’espère je ne sais pas) que c’est un poisson d’avril. Sinon la seule question qui me vient à la tête c’est : c’est bien d’emménager du temps de repos pour ton mari mais toi tu te reposes quand dans tout ça ?

le 01/04/2019 à 14h11 | Répondre

Viviane

Joli poisson d’avril mais finalement, ce que tu écris n’est pas très loin des écrits de madame Irbis, ici même, et sans second degré. Il y a bien des couples qui vivent comme ça.

le 01/04/2019 à 14h28 | Répondre

Lirbis

J’allais répondre !
Oui, c’est une partie de mon quotidien, sauf les deux derniers paragraphes. Heureusement pour moi, mon cher et tendre est aussi bon plongeur et passeur d’aspirateur que moi (voir meilleur !)
Mais, un couple peut choisir une répartition inégale des taches sans avoir une femme soumise et exploitée. Tant que les deux le font en pleine conscience ! Nous avons ce choix au vue de nos situations familiales et professionnelles et je sais que ce choix et cette répartition évoluera dans le futur !

le 01/04/2019 à 18h39 | Répondre

Madame Colombe

Sympa ce poisson d’avril 😀. Cela dit, l’argument selon lequel l’homme lorsqu’il veut aider fait des bêtises n’est pas si bête. Et il est vrai que nous avons parfois du mal à déléguer.
Et puis, à chacune son mode de fonctionnement, tant que tout le monde y trouve son compte.

le 01/04/2019 à 20h22 | Répondre

Madame Canoë

Hahaha j’en peux plus j’ai pas du tout pensé au poisson d avril (bon on est déjà le 2 avril aussi)…
Et je connais certaines femmes qui auraient pu penser une moitié de ce qui est écrit hélas.
Le pire pour moi c’est quand j’ai lu que la femme travaille à temps complet mais que c’est normal qu’elle gère tout.
Ah lala … On a du mal à faire respecter le partage des tâches ménagères tant que l’égalité salariale ne sera pas plus développée. Le dernier podcast de Splash & Quoi de meuf parle de ce sujet.

le 02/04/2019 à 12h52 | Répondre

Doupiou

Bonjour à toutes !
Effectivement c’était bien un poisson d’avril et je suis très heureuse des réactions que cet article à suscitée.
Et je suis ravie de la tournure un peu « débat » que prennent les commentaires car je ne pensais que le sujet pouvais amener des pistes de réflexions…
Merci à toutes pour vos retours et vos commentaires (je vous laisse, je dois aller faire une lessive pendant que le bœuf bourguignon mijote pour mon mari ce soir …. :-D)

le 02/04/2019 à 13h27 | Répondre

Hortense

Je trouve cela extrêmement triste, voire même affligeant que cet article soit en fait un poisson d’avril. Est-ce que vous vous rendez bien compte que vous tournez en dérision un mode de vie que certaines femmes mènent ?? Que vous faites de leur quotidien, de leurs convictions une vaste blague dont on peut facilement (et gratuitement) se moquer ?? Je ne comprends même pas qu’un tel article ait pu être publié en ces circonstances.

le 04/04/2019 à 15h51 | Répondre

Doupiou

Je ne me moque en aucun cas des femmes qui CHOISISSENT ce mode de vie.
Dans les prochains jours, un article intitulé « peut-on (encore) rire de tout » va paraître. A bon entendeur

le 04/04/2019 à 16h49 | Répondre

Hortense

Et bien la réponse est non, on ne peut pas (encore) rire de tout, quoique que le choix du titre soit malheureux puisque nous (les gens décents) n’avons réellement jamais pu rire de tout par le passé. Au contraire, aujourd’hui la tendance est inversée ; il semble admis que l’on puisse de plus en plus rire de tout sous couvert de la liberté d’expression et de l’humour. Et gare à ceux qui ne sont pas réceptifs ou qui critiquent, les pauvres sont aigris et dénués du sens de l’humour.
Ce blog n’est pas un journal ou un sketch satirique que le lecteur/spectateur choisit de lire ou d’entendre et auquel il adhère. Ici, on parle de nos expériences, de nos points de vue, de nos interrogations. Vous avez le droit d’écrire un article qui mène une réflexion sur le rôle de la femme à la maison, d’être en désaccord avec les Bree Van de Kamp, de ne pas comprendre certains choix de vie, libres ou imposés parfois. Mais en rire est indécent.

le 05/04/2019 à 12h54 | Répondre

Miss Chat

Ben en fait Hortense, vu que tu n’es pas chroniqueuse de ce blog, ce n’est pas à toi de décider quel est notre but ou la raison de notre présence, et encore moins à toi de définir ce dont on a le droit de parler ou non.
Si on a envie de critiquer, on critique. Si on a envie de faire une blague, on la fait. Si on a envie d’aborder un sujet de société, on n’hésite pas. Si on a envie de faire un article satirique, on s’en donne à coeur joie. Si on a envie de rire de Bree van de Kamp, hé bien ON PEUT le faire et ON LE FERA.
Qu’est-ce qui nous en empêche ? Ta vision des choses que tu veux imposer à tous ? Tu trouves peut-être que c’est indécent mais ce n’est pas le cas de la majorité des personnes qui ont pu lire cet article.
Ca ne te va pas, soit. Passe ton chemin et va lire le Cosmopolitan.

le 05/04/2019 à 17h28 | Répondre

Hortense

Quand les arguments intellectuels manquent viennent les attaques, quelle tristesse. Non je n’ai malheureusement pas pu passer mon chemin car cet article n’a pas affiché clairement son but au départ, la lecture avait déjà été faite. Et je pense que tu n’as pas compris le propos de mon commentaire. Je ne cherche pas à « imposer » mon point de vue, je n’ai rien contre les réflexions et les débats autour d’un sujet de société, j’adore lire des articles qui défendent une idée ou un point contraire à mes convictions. C’est d’ailleurs pour ça que je suis lectrice de ce blog. Ce que je critique c’est la moquerie gratuite entre femmes que je n’avais jamais ressentie jusqu’alors ici. Du reste, il n’y a pas que les « chroniqueuses » qui sont légitimes pour émettre des commentaires; l’objectif d’un article est d’être public et donc d’être lu par un grand nombre de personnes il me semble. Et l’objectif de ce blog en particulier est de partager entre femmes des expériences, des points de vue, des réflexions, des coups de gueule et cela en espérant ne pas être jugée mais enrichie de soutien, de compassion ou parfois de critiques constructives. Je suis bien curieuse de savoir comment aurait été accueilli un article poisson d’avril se moquant des femmes actives en estimant que si elles sont cocues c’est parce qu’elles ne chouchoutent pas assez leur époux.

le 05/04/2019 à 19h06 |

Doupiou

Ah du coup merci pour ton commentaire Hortense, j’ai déjà le sujet du poisson d’avril de l’année prochaine.
Sur ce, don’t feed the troll…

le 05/04/2019 à 21h32 |

Viviane

Si cette article amène les femmes « dont c’est le mode de vie et les convictions » à s’interroger, et peut être à se demander si c’est un mode de fonctionnement tout à fait normal, on peut considérer qu’il a pleinement rempli son office !

le 04/04/2019 à 17h34 | Répondre

Hortense

Ravie d’apprendre qu’il y a un mode de fonctionnement « normal » et un mode « anormal » qui mérite introspection suite à de la moquerie.

le 05/04/2019 à 19h08 | Répondre

Viviane

Hortense, considérer qu’une femme doit totalement être asservie à son conjoint et à ses enfants c’est pathologique.
Si cela vous convient tant mieux pour vous, j’espère juste que vous n’avez pas d’enfants, ni garçon ni fille.
Par ailleurs oui, on peut rire de tout. Les journalistes de Charlie sont morts pour nous le démontrer.

le 06/04/2019 à 13h28 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?