Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Les infos ? Non merci !


Publié le 29 septembre 2019 par Marianne

Nous sommes le 16 septembre 2019 et pour une raison totalement inintéressante dont je vais t’épargner les détails, je rentre du travail avec la voiture de Doudou.

Lui, c’est un grand fanatique des informations, donc toutes les stations radio pré-enregistrées dans sa voiture sont des chaînes sur lesquelles les informations tournent en boucle. C’est qu’il ne faudrait surtout rien rater.

17h52, je sors du boulot. J’ai la tête comme une pastèque après cette longue journée passée à mon bureau. Il fait beau, pas trop chaud. Je savoure les quelques dizaines de mètres qui séparent l’entrée du bâtiment de ma voiture. Enfin plutôt celle de Doudou du coup. Je décompresse tranquillement.

Je m’installe, tourne la clef, et c’est parti pour 35 minutes dans les bouchons avant d’arriver chez moi.

La radio est allumée sur une chaîne d’informations. Allez pour une fois, je vais écouter les nouvelles du jour.

Un ancien ministre Togolais, économiste africain est à l’antenne pour faire la promotion de son livre dans lequel il démontre que l’économie africaine ne se transforme pas assez vite pour faire face à ses nouveaux défis (démographie, sécurité, inégalités, environnement).

Les images des films « Blood diamond » et « Lord of war » me reviennent aussitôt à l’esprit. Je sens mon estomac qui se noue.

Coupure pub. (Ah cette bonne vieille publicité !)

17h59, la météo.

« Des températures estivales sont prévues pour toute la France. » Chouette du beau temps ! Le présentateur a bien raison, l’été indien rend la rentrée bien moins morose.

Ah il y a un « mais » ?

En conséquence à la canicule le débit du Rhône est trop faible et une centrale nucléaire ne peut plus produire d’électricité. Ah oui quand même. Tant pis pour mes robes d’été, un peu de pluie ça pourrait être sympa aussi.

Crédits photo : BestGraphics_Com (Pixabay)

18h : le rappel des gros titres

  • des manifestations contre la réforme des retraites…
    Est-ce que ça existera encore les pensions de retraite d’ici que j’y arrive ?
  • augmentation possible du cours du pétrole du à une attaque dans les pays producteurs…
    Des guerres, toujours des guerres… et zut j‘aurai du faire le plein de la voiture ce soir
  • défaite de l’équipe de France de basket au mondial… « est-ce que l’équipe de France va mal ? »
    Une médaille de bronze, c’est bien non ? Pourquoi les dévaloriser ?
  • des manifestations contre la réorganisation du trésor public…
    Il ne faudra surtout pas oublier de déclarer la Nounou aux impôts l’année prochaine
  • la rentrée du gouvernement…

Oh non, ça c’est trop ennuyeux. Je change de station.

Une avocate est interviewée à propos de son combat pour faire rapatrier les enfants de djihadistes.

Mon cerveau prend un raccourci et me renvoi directement aux photos d’enfants migrants qui circulent régulièrement sur les réseaux sociaux.

Mon estomac se tord à nouveau. J’en ai assez. Ne voulant pas dérégler les stations de Doudou, je coupe le poste radio.

Lorsque j’arrive chez moi je suis franchement sur les nerfs et un peu déprimée. J’ai ressassé pendant tout le reste du trajet. Il y a ces pauvres enfants partout dans le monde alors que je suis tranquillement installée dans ma voiture à ne rien faire. Enfin si je fais quelque chose, je pollue et je contribue au réchauffement climatique, d’ailleurs il n’y a plus assez d’eau dans le Rhône et s’il commence à manquer d’eau dans un fleuve, j’ai l’impression qu’on est plutôt mal barrés pour la suite.

Et c’est pour m’éviter ce stress quotidien que je ne consulte plus que très rarement les médias (quel que soit le support). Les nouvelles sont tellement négatives, tout le temps. Elles me dépriment.

Crédits photo : Magda Ehlers (Pexels)

Est-ce que cette politique de l’autruche que je pratique au quotidien est une bonne idée ? Je n’en suis pas certaine, mais une chose est sûre, c’est que depuis que j’ai arrêté de suivre les informations je suis beaucoup moins angoissée.

Est-ce que je ne passerais pas à côté d’une information capitale ? Je suis loin d’être misanthrope et j’ai toute confiance en mon entourage (Doudou en premier) pour me mettre rapidement au courant. De plus je suis tout de même quelques médias, sélectionnés, via les réseaux sociaux, et si une information m’intéresse, je ne me prive pas de creuser. Mais uniquement si j’en ai envie. Je ne veux plus qu’on me l’impose.

Du coup je me suis mise à écouter France Musique (promis, je n’ai aucune action dans cette radio). J’apprends énormément au sujet de la musique classique. Je me suis rendue compte que l’opéra me touche énormément et qu’en fait j’aime beaucoup le jazz. Et surtout, les informations y sont très succinctes et, grand bonheur, il n’y a pas de publicité (parce que ça c’est un autre point qui m’insupporte et qui me met de très mauvaise humeur, raison pour laquelle je ne regarde plus la télé d’ailleurs, hormis Arte qui ne diffuse pas de publicité, bref, je sens que je m’emballe).

En tout cas, le jour où notre PAF (parc audio-visuel) s’emploiera à nous proposer des contenus qui ne soit ni anxiogènes, et un minimum intéressants en revoyant peut-être un peu le rapport publicité vs contenu peut-être que je rallumerais ma radio (et ma télévision). En attendant, je me relaxe.

Et toi ? tu es plutôt du genre à courir après les informations ou à les fuir ? raconte moi tout !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Sweetday

Je suis exactement comme toi. J’écoute les infos au compte-goutte depuis que j’ai réalisé qu’elles me déprimaient (et que les faits divers prennent beaucoup de place et qu’ils sont sordides) et qu’elles me rendaient encore plus angoissée ! Du coup je suis juste abonnée à un journal en ligne que je vais consulter quand j’ai besoin. Apparemment ce phénomène s’appelle l’effet « Nocebo » (inverse de l’effet placebo qui fait du bien). A force de petites doses de négativité on finit par être déprimé et angoissé…

le 29/09/2019 à 09h26 | Répondre

Marie

Merciiiiiiiiiiiii
Tu n’es pas seule dans ton combat/tes interrogations/ton fragile équilibre entre ta santé mentale et le monde qui nous accueille.
Plus de réseaux sociaux depuis 18 mois, pour les raisons anxiogènes que tu évoques. Mon média préféré reste la radio, que j’écoute pas mal en voiture. Mais je n’ai pas encore trouvé l’idéal en terme d’information /critique/connaissance du monde….Je ne veux pas devenir misanthrope non plus, sans être complètement angoissée face aux tombereaux d’horreurs déversés chaque jour.
Des idées? Solutions?

le 29/09/2019 à 12h19 | Répondre

Sophie

Je suis tout à fait d’accord avec toi, et j’en suis arrivée aux mêmes conclusions: pas de télé, et France Musique dans la voiture… beaucoup plus relaxant, y compris pour les oreilles de mon petit garçon!!

le 29/09/2019 à 15h11 | Répondre

Madeleine

C est comme toi, je n arrive plus à écouter les infos. La presse écrite, c est parfois un peu mieux, parfois ils écrivent aussi sur les initiatives prometteuses, sur les gens qui se bougent. Bref… B

le 30/09/2019 à 08h54 | Répondre

Athéna

Pour ma part, je fuis totalement les informations.
Que ce soit tv, radio ou papier.
D’ailleurs je n’ai plus la télé chez moi depuis bien longtemps, entre les émissions abrutissantes, les pubs à gogo, les films et séries de plus en plus violents et les informations, ça me rendait triste en permanence.
Je n’écoute que très très peu la radio. En générale c’est juste 2h le matin au boulot, avec les collègues on écoute rtl2. Dans ma voiture j’utilise une clé USB sur laquelle je mets toutes les musiques que j’aime, je la change régulièrement.
Et la presse, et bien jamais je n’ai acheté le journal et je ne le ferai jamais. C’est pour moi un ramassis de conneries, ils tournent les articles comme bon leurs semble, souvent ils écrivent n’importe quoi.

Le jour où il se passe vraiment quelque chose, je serai au courant en quelques minutes grace a Facebook, d’ailleurs là aussi, j’ ai tendance à bloquer les gens qui passent leurs journées à reposer des articles sur Intel qui est mort ou la famine et les maladies ici et la.

J’ai conscience des problèmes du monde et je fais de mon mieux pour réduire au max mon empreinte sur lui, mais je ne veut pas passer mes journées à me mourir l’esprit avec ‘e malheures des autres.

C’est peu être un peu égoïste, mais c’est pour ma santé mentale.

le 30/09/2019 à 09h38 | Répondre

Madame Colombe

Grâce à votre article, je me sens moins seule. Plus d’infos à la maison, que ce soit via la télé, la radio ou la presse écrite. Un minimum sur Internet et encore. Je suis lassée des titres racoleurs. Même la presse sportive s’y met à l’occasion de la coupe du monde de rugby s’y est mise!!
Du coup, je ne suis au courant de rien, mais j’assume.
Avec mon mari, on remplace le journal du soir par des vidéos YouTube de Defekator, Primum non nocere ou Hacking Social. Et dans la voiture, c’est livre audio.

le 30/09/2019 à 18h11 | Répondre

Maud (voir son site)

Pareil pour moi, je n’ai jamais aimé regarder/écouter les infos.
C’était un calvaire pour moi lorsque j’étais au lycée et qu’on nous demandait de nous tenir au courant. Lorsque je regardais avec mon père, je lui posais énormément de questions car je ne comprenais pas les enjeux politiques / financiers / économiques… et j’en ressortais déprimée à chaque fois.
Et je trouve que c’est de pire en pire.
Avec mon mari on regardait les infos sur M6. On avait un résumé et il y avait de l’humour. Jusqu’au jour où s’est senti de plus en plus mal après le JT, tout était devenu négatif.
On a eu notre fille aînée donc réglé : plus de tv le soir.
Aujourd’hui, on vient de réaménager notre salon pour faire un coin jeu pour les filles, on a choisis d’enlever (temporairement ?) la tv. On a résilié notre abonnement et on ne regarde plus que Netflix.
Et je m’en porte mieux même si, comme toi, je suis très sensible et active quant à notre devenir.

le 04/10/2019 à 18h32 | Répondre

Marianne

Merci beaucoup pour vos commentaires ! Je me sens bien moins seule maintenant. J’essaie maintenant désespérément de convaincre mon mari, qui est en plus un grand pessimiste, mais pour le moment mes efforts sont vains. Mais je ne baisse pas les bras 😉

le 09/11/2019 à 14h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?