Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Je déteste me lever tôt le matin


Publié le 11 avril 2018 par MlleMora

J’enfonce des portes ouvertes, tu vas me dire… Mais franchement, honnêtement, je suis la seule à trouver dingue de devoir se forcer à se lever, tous les matins, pour aller bosser ?

Crédit photo : C_Scott

Alors, j’imagine que la plupart des gens qui ont un travail passion, ils n’ont aucun mal à se sortir du lit, ou les chefs d’entreprise (petites ou grosses d’ailleurs), parce qu’ils se sentent « indispensables »…

Mais nous, là, les employés ou ouvriers lambda, ceux qui doivent arriver avant 9 heures (ou pointer entre 5 et 8 heures…), ceux qui doivent jongler entre les horaires de l’école ou/et de la crèche, le bon vouloir des nounous, l’horaire du train, le bus qui ne passe pas, la route embouteillée ou le cerf au milieu de la route…

Quand il faut sortir du lit alors qu’on est encore tout endormi, dans la chaleur de la couette, qu’il fait encore nuit dehors… Décidément, le monde du travail n’aime pas ceux qui ont besoin de sommeil !

Parfois, j’aimerai bien être comme ceux qui déclarent qu’ils n’ont besoin que de 6 ou 7 heures de sommeil. Moi, quand je dors 6 heures, je marche au radar toute la journée, on dirait que j’ai pas dormi de la nuit…

C’est drôlement handicapant, d’avoir besoin de 8 à 9 heures de sommeil par nuit pour être en forme. Parce que si tu fais le calcul, ça veut dire que pour me lever à 7 heures du matin, je suis obligée de me coucher, grand maximum à 23 heures (et je ne serai pas au top de ma forme), donc en général, je m’endors vers 22h30. Quand on sait que j’ai deux enfants en bas-âge, qui se couchent entre 20h et 20h30, ça ne fait plus que 2 petites heures de loisir pour mon mari et moi.

J’en demande trop peut-être, mais ce serait tellement génial si je pouvais me lever à l’heure où mon corps l’a décidé ! J’arriverai peut-être plus tard au travail, mais je serai plus efficace aussi !

Et si tout le monde pouvait faire comme ça ? Peut-être que les lève-tôt continueraient d’aller tôt au boulot, et les lève-tard prendrait la relève plus tard dans la journée ?

Avec tous les progrès qu’on connait, c’est tout de même incroyable qu’on en soit encore à se forcer à se lever à des heures indignes (oui, oui, il y a des heures indignes !).

Un jour, peut-être, tout le monde se lèvera à l’heure qu’il veut, même les adolescents (bah oui, les pauvres, physiologiquement, ils ont besoin de dormir beaucoup mais de se coucher tard, c’est décidément pas compatible avec le lycée…), même les enfants (quoi, eux ils se lèveront toujours à 7 heures quoiqu’il arrive ?). Y a que les retraités qui  ont ce privilège, mais les pauvres ont tellement été formatés qu’ils se lèvent à  6 heures du matin alors qu’ils n’ont aucune obligation (ah, si, il faut qu’ils aillent au supermarché à l’heure de l’ouverture…).

Bref, tu l’auras compris, je déteste me lever le matin. D’ailleurs, j’irai bien faire une sieste après déjeuner !

Et toi ? Tu es une lève-tôt, une lève-tard ? Comment vis-tu tes matins ? As-tu l’impression de manquer de sommeil ou de temps pour toi ? Raconte !

Commentaires

15   Commentaires Laisser un commentaire ?

Sarah (voir son site)

Sans enfants, mais avec mes 2h de trajet quotidien j’ai déjà l’impression de manquer de temps pour moi :p heureusement, ici dans mon travail on a des horaires flexibles, on a jusqu’à 10h pour arriver le matin et on part quand on veut l’après midi. J’ai donc des collègues qui font du 6h30 – 15h30 et d’autres du 10-19h (oui c’est 8h de travail en Suisse).
Je suis lève tôt donc ça ne me dérange pas, par contre j’aurais besoin de faire une sieste car je suis une loque en milieu d’après midi … quand les entreprises auront compris qu’il faut s’adapter au rythme physiologique des employés, on aura fait un grand pas !
Mais j’y crois 🙂

le 11/04/2018 à 07h18 | Répondre

Lauriane (voir son site)

Jusqu’à récemment, moi aussi j’avais les matins difficiles et l’envie de sieste à 14h, et je pensais que ça faisait tout simplement partie de moi. Et puis, pour d’autres raisons, j’ai dû changer ma façon de manger de sorte à éviter les variations de glycémie (pour résumer : petit-déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince, prendre un vrai goûter, dîner comme un pauvre). Eh bien mon envie de sieste a disparu, j’ai besoin de dîner à 19h mais une soupe me suffit, et donc j’ai sommeil à 21h30 et au plus tard je suis endormie à 22h : j’ai enfin mon quota d’heures de sommeil et le matin n’est plus une galère ! Les heures de loisirs « perdues » ne me manquent pas, mais c’est vrai qu’on n’a pas encore d’enfants, donc peut-être que je changerai d’avis 😉 En tout cas, si la fatigue te pèse, je te souhaite de trouver une solution qui te conviendra (pas forcément la mienne) pour la réduire.

le 11/04/2018 à 08h51 | Répondre

Mélimélanie

Moi j’ai une arnaque sur la marchandise! J’étais une toute petite dormeuse petite. Et ça a déraillé à l’adolescence… Maintenant quand je n’ai pas mes 8h minimum c’est l’horreur!! En ce moment avec la fatigue accumulée avec les nuits pourries je fais même systématiquement la sieste le week end! J’ai l’impression de ne plus avoir de temps pour rien je déprime…
Et le réveil a 6h ne m’aide pas a me sentir efficace dès que j’arrive au travail.
Il faut dire qu’en arrivant entre 8h15 et 8h30 avec l’impression d’avoir déjà fait une journée complète en préparant les enfants ça n’aide pas…

le 11/04/2018 à 09h00 | Répondre

Virg

Alors je te mets à l’aise tout de suite : en entreprise indépendante, passionnée par mon travail, je ne digère pas le fait qu’on soit obligé de se lever alors qu’il fait nuit. L’hiver, c’est total angoisse. Si je n’ai pas mes 8h de sommeil et ma micro sieste après déjeuner, je mets 3 jours à m’en remettre. Avec l’arrivée de bébé, chaos technique. En revanche, ce qui me sauve, c’est que je n’ai aucun scrupule à aller me coucher à 21h. Bébé dort vers 19h30. Avec mon mari, on ne se force pas à avoir de temps super long le soir tous les 2 … alors qu’on est HS. Quel intérêt ? Du coup, je pense que ça nous sauve bien.

le 11/04/2018 à 09h19 | Répondre

Virg

En lisant les commentaires, je me dis que nous ne le vivons pas mal parce que primo on se lève 1/2 plus tôt depuis l’arrivée de bébé justement pour avoir du temps tranquille le matin et deuxio nous apprécions de dormir 😉 la sieste est un plaisir le weekend 🙂 🙂 🙂 on se lève tous pour le goûter tranquille et celui qui a moins dormi que les autres s’est pris un temps off perso (lecture ou jeu vidéo) en attendant le p’tit jus pressé du goûter

le 11/04/2018 à 09h23 | Répondre

La comtesse bleue (voir son site)

Si tu lance une pétition pour qu’on se lève quand le corps le décide et qu’on puisse systématiquement faire une sieste au travail je signe direct ! J’étais une micro-dormeuse petite (fin des vraies bonnes siestes à 2 mois…) et même si depuis l’arrivée de bébé j’ai toujours l’impression de manquer de sommeil je crois que j’ai gardé un besoin en sommeil plutôt faible (je suis vraiment naze à partir de 3-4 heures de sommeil) et heureusement parce que même épuisée je n’arrive pas à me coucher avant minuit…
Sinon ça me fait penser à une phrase rigolote : « faire des enfants quand on est pas du matin, c’est sommes être une dinde et espérer survivre aux fêtes de fin d’année… » 😀

le 11/04/2018 à 09h58 | Répondre

cecidrilion

Je vais sûrement m’inscrire à contre-courant de tout le monde mais moi je déteste… Me lever tard ! J’ai passé un an à être au bureau à 7h45 tous les matins (donc partie à 7h20 de la maison maximum), par choix parce que j’avais des horaires flexibles et j’ai enchaîné avec un job à deux heures de chez moi qui me faisait partir à 6h50. Du coup dans mon nouveau boulot où les locaux n’ouvrent qu’à 8h et où il est bien vu de rester tard le soir, je galère pas mal…
J’ai véritablement l’impression de mieux profiter de ma journée quand je suis debout tôt le matin, ça me laisse le temps de me préparer tranquille et ça me permettait aussi de partir relativement tôt du bureau et donc d’enchaîner avec du temps pour moi.
De toute façon je pense que naturellement mon corps est fait pour se réveiller tôt. J’ai énormément de mal à faire une grasse matinée (coucou le réveil à 7h30 même le weekend). Comme quoi les métabolismes…

le 11/04/2018 à 10h26 | Répondre

Claire

Oh mais comme je comprends ton article !
J’ai besoin de 8 à 9h de sommeil par nuit… J’ai de la chance, je suis musicienne, et il n’y a que 2 à 3 matins par semaine où j’ai l’obligation de me lever à 7h (ce qui peut déjà être luxe comparé à d’autres!). Les autres matins mon corps me réveille tranquilou entre 8h et 8h30 et je travaille de chez moi. (En contre-partie, je rentre tous les soirs entre 20h30 et 22h…). Mais j’appréhende déjà l’arrivée d’un p’tit bout entre mes horaires de travail et ses horaires de levée. C’est vraiment handicapant d’avoir besoin de tant dormir!!

le 11/04/2018 à 10h30 | Répondre

Raphaelle

Même cas de figure ici!.. 9h de sommeil pour pouvoir fonctionner normalement.. du coup très peur de l’arrivée de petits bouts dans notre vie.. surtout quand je vois les témoignages de gens dont leurs jeunes enfants (je ne parle pas des bébés hein) se réveillent à 6h voir 5h30…!! vais-je devoir me coucher à 8h30 le soir?.. :-O

le 11/04/2018 à 10h59 | Répondre

Béré

J’ai personnellement beaucoup plus de difficultés à me lever tôt l’hiver que l’été. En fait, si je pouvais moduler en fonction de l’ensoleillement quotidien ça me conviendrait tout à fait !

Et surtout, j’apprécie le luxe que j’ai de pouvoir rentrer chez moi pendant ma pause méridienne et de pouvoir faire une micro-sieste de 15-20 minutes. c’est juste extra ! (et plus le weekend si besoin, ça ne me pose aucun problème)

ça m’aide vraiment vraiment !

Le repos est quelque chose d’important pour moi, et je considère qu’il m’est nécessaire pour tenir le coup dans la vie. Cependant je ne reste pas à dormir si je n’ai plus sommeil et que ma tête me dit faudrait faire ceci celà.. c’est que je ne dors plus, je me lève !

En conséquence, je peux faire le grand écart, avec des matins où je me lève à 5h30 pour travailler plus tôt à la fraîche l’été, tout en m’étant couchée à 23h voire plus, ou des samedi où je sors le repassage à 6h30 par exemple … Comme des soirée où je m’endors en lisant l’histoire à mes enfants à 20 heures !
tout en galérant à me lever à 7h00 LOL.

D’une manière générale, je n’arrive plus à tirer sur la corde… je fais passer mon besoin de repos en priorité et cueille le sommeil dès qu’il se présente. Bien sûr en cas de coup de bourre au boulot ou perso, je suis capable de gravir des montagnes de fatigue, mais jamais plus de quelques jours/ nuits… après tout me passe au-dessus et stress ou pas, je me couche (et comme par hasard, généralement, le truc hyper stressant, me semble beaucoup moins important par la suite, ou bien la solution vient toute seule au réveil…)

le 11/04/2018 à 11h01 | Répondre

Pénélope

Oh comme je te comprends ! Alors rassure-toi, j’ai beau être chef d’une petite entreprise, je déteste toujours autant me lever le matin, même si j’adoooore mon boulot !! Comme toi, jai besoin de 9 heures, voire 10, de sommeil par nuit, sinon je ressemble à une zombie… et je suis plutôt nocturne comme fille, donc impossible de me coucher à 23h ! J’ai la chance de pouvoir adapter un peu mes horaires : je donne beaucoup de cours du soir, et pas beaucoup de cours du matin, mais je souhaite plein de courage à toutes celles qui n’ont pas le choix !

le 11/04/2018 à 11h41 | Répondre

Caro - WonderMumBreizh (voir son site)

Ah un article qui parle a la marmotte qui est en moi depuis toute petite !

Mon lit, c’est ma vie ! je croise les doigts pour transmettre ce gène à Mini Doudou !

J’adore mon boulot et j’ai la chance de commencer a 10h mais je me réveille (quand je me sens bien reposer) avec le Chéri pour l’accompagner au déjeuner.

6h de sommeil, un concept qui m’est inconnu. Si je ne dors pas 8h je suis hors service. En début de grossesse j’atteignais facilement les 13h de sommeil / jour …

le 11/04/2018 à 12h16 | Répondre

Rigel

Merci pour cet article ! On lance quand la pétition pour que nos rythmes biologiques soient respectés ? Je pense que travailler entre 10h et 14h, ça me suffirait !

le 11/04/2018 à 15h33 | Répondre

Nya (voir son site)

Comme tu dis, c’est fou qu’on en soit encore à imposer des rythmes qui n’ont rien à voir avec nos propres rythmes biologiques. J’aime bien le fonctionnement de l’entreprise de Sarah, avec des plages horaires pour arriver et repartir.

Ici je suis insomniaque : je passe beaucoup de temps dans mon lit pour peu d’heures à dormir réellement, et finalement je suis toujours épuisée au réveil, quelle que soit l’heure du coucher. Généralement les heures de sommeil les plus réparatrices sont celles du matin, après une nuit épuisante, et c’est toujours un déchirement de devoir se lever tôt. Paradoxalement, j’ai horreur de faire la grasse mat ! Quand je me réveille après 9 heures, j’ai l’impression de perdre ma journée, alors j’ai toujours un réveil, même le week-end. Je ne suis pas contradictoire du tout 😀

le 11/04/2018 à 15h47 | Répondre

MlleMora

Bon, alors je comprends qu’il va falloir qu’on se penche sérieusement sur la pétition pour le respect du rythme biologique de chacun ! 😀
L’hiver est vraiment le plus dur, je trouve bien plus facile de se lever tôt l’été avec le lever du jour, même si on s’est couché plus tard comme le soleil… On reste malgré tout liés à notre environnement !

le 12/04/2018 à 08h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?