Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La fidélité n’est pas essentielle pour mon couple


Publié le 13 mai 2014 par Mme Alenvers

La fidélité, ciment du couple. Vraiment ?

Je te vois là, derrière ton écran. Tu as cliqué sur cet article un brin racoleur, hors de toi en te disant « cette nana pour écrire ça, elle n’a jamais du être cocue ! ».

C’est vrai, je n’ai jamais été trompée. Et quand bien même mon mari serait infidèle, je ne me considérerais pas comme cocue. Car oui, je suis mariée, et d’un commun accord, nous avons choisi de ne pas « imposer » la fidélité à l’autre.

De nature très indépendante, je n’ai jamais supportée les barrières. Adolescente, dès que je pouvais franchir ces limites, je m’en donnais à cœur joie. Heureusement, comme je tiens ce trait de caractère de ma maman, celle-ci a vite compris que la meilleure solution était au final… l’absence de limites ! Et ça a marché !

Pourquoi je te raconte tout ça ? Eh bien parce que je pense que le même raisonnement s’applique aux hommes et à la fidélité. On le sait, d’une façon générale, beaucoup d’hommes ont peur de l’engagement. Et quand ils sont mariés, si certains s’en sortent très bien (car avouons-le, nous sommes fantastiques !), d’autres ont plus de mal à respecter cet interdit. Et la conséquence, nous la connaissons.

photo de couple rires

Crédits photo (creative commons) : Ryan Polei

Donc, plutôt que de me transformer en mégère jalouse et parano à chaque fois qu’il sort avec des collègues (très) féminines, j’ai pris le parti de ne rien dire. En fait non, j’ai bien dit quelque chose. Un truc qui ressemblait à « Éclates-toi bien ! Si tu veux découcher, pas de problème, mais je veux tout savoir demain. ». Ça l’a laissé bouche bée !

Puis quand il a repris ses esprits, il a rit. Forcément, c’était trop beau pour être vrai, il ne me croyait pas. J’ai dû me battre, et je continue encore, pour lui faire comprendre que non, je ne me moquais pas de lui. Et que s’il le voulait, il pouvait aller voir ailleurs, du moment que je sois au courant.

Je ne veux pas un compte rendu détaillé, faut pas déconner non plus ! Mais je veux qu’il soit honnête avec moi, car pour moi, le ciment du couple c’est l’honnêteté. D’où ma réflexion plus tôt : je ne me considérerais pas cocue, car techniquement, si je suis au courant et en plus, si je suis d’accord, je ne suis pas trompée.

Et puis, mon homme, je l’aime, je veux le meilleur pour lui, qu’il soit heureux. Qui suis-je pour le forcer à être fidèle ? Il n’est pas un objet que je possède. Il est libre et son corps lui appartient. D’ailleurs, une autre confession (oui ça fait beaucoup pour un premier article !), c’est que côté sexe, j’ai des limites, comme tout le monde (enfin, je crois). Donc s’il veut à tout prix franchir ces limites, je préfère que ce soit avec une autre.

Tu me lis et tu es peut être choquée par ces révélations. Mais attention, je ne veux pas que mon propos soit mal compris. Je ne prône en aucun cas l’infidélité si elle n’est pas consentit par les partenaires ! Ni l’échangisme d’ailleurs… Je veux juste témoigner sur une façon différente de voir et de construire son couple.

Je pars du principe que plus on interdit, plus l’envie sera forte. Et dans un moment où le couple n’est pas au meilleur de sa forme, quoi de mieux pour énerver l’autre que de jouer avec les interdits… Touchons là où ça fait mal, tant qu’à faire.

Et puis, si je tiens autant à être au courant, c’est aussi pour réfléchir au pourquoi du comment le jour venu. Parce que je le sais, aujourd’hui, je te raconte tout ça très posément, je vis dans un monde de licornes et de paillettes, mais le jour où ça arrivera, je serais probablement beaucoup moins calme. Quand son mari va voir ailleurs, que ce soit avec l’autorisation ou non du partenaire, ça fait toujours mal à l’ego.

Ça fait 6 ans qu’on est en couple, tout jeunes mariés et pas d’infidélités au compteur. Espérons que ça dure !

Et toi ? Tu considères aussi que tu es dans un couple libre ? Tu ne comprends pas du tout notre choix ? C’est à toi !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

31   Commentaires Laisser un commentaire ?

Valicka

C’est vrai que c’est assez à contre-courant de notre société occidentale qui prône la fidélité à toute épreuve, mais je pense que si ton couple fonctionne comme ça, de quel droit le jugerions-nous ?
Ma seule question, en tant qu’ayatollah de l’égalité au sein du couple : et toi ? est-ce que tu as le droit d’aller voir ailleurs ? Est-ce que tu t’en donnes le droit ? (pas de raison après tout 😉 )
Et je suis à 100 % d’accord : être trompée, c’est surtout ne rien savoir.

le 13/05/2014 à 10h22 | Répondre

Mme Alenvers

Bonjour Valicka, j’avais un peu peur en écrivant cet article de me retrouver confrontée à des commentaires assez hostiles mais cela me rassure de voir qu’il existe encore des personnes ouvertes d’esprit 🙂 pour répondre à ta question, disons que c’est moi ai instauré ce concept au sein de notre couple mais étrangement je n’ai jamais demandé à ce que ce soit valable pour moi probablement parce que je n’ai jamais envisagé une infidélité de ma part…

le 13/05/2014 à 19h42 | Répondre

Urbanie

Ah ben j’ai posté un commentaire en dessous où je posais la même question, j’avais pas vu que ça avait déjà été posé! 🙂

le 13/05/2014 à 22h46 | Répondre

Mlle Mo

J’ai l’habitude de dire qu’autant je considère la fidélité essentielle à MON couple autant je ne la vois pas comme essentielle pour TOUS les couples. Sans être d’accord avec ton point de vue je le comprend. Mais je reste malgré tout convaincue que tant que l’on n’a pas vécu l’épreuve de l’adultère l’on ne peut se prononcer sur sa réaction…

le 13/05/2014 à 11h02 | Répondre

Mme Alenvers

Melle Mo, j’en suis bien consciente aussi. Je ne pense pas être une superwoman totalement indifférente. Juste, l’adultère quoi qu’on en pense et qu’on en dise, même en prônant la fidélité, on ne le contrôle pas. Et quand il arrive dans notre vie on ne peut qu’essayer de traverser cette crise conjugale, on ne l’effacera jamais. Alors dans notre cas, j’ai préféré prendre les devants, au moins si ça doit arriver je serai au courant. Et quelque part, je ne pourrais m’en prendre qu’à moi même…

le 13/05/2014 à 19h47 | Répondre

Sophie

j’ai été trompée, j’ai trompé moi même, j’ai été spectatrice de ça aussi; je pense surtout que chacune construit le couple sur les bases dont les deux personnes aient envie.
Je me demande si ce n’est pas une manière de se protéger, de se dire: « si je sais, si je suis au courant, je n’aurai pas mal, je ne souffrirai pas? » parce que bon, l’adultère est quand même une sacrée blessure d’ego, de confiance en soi (« sil va ailleurs, c’est parce qu’il n’a pas su trouver chez moi ce qu’il lui fallait »), et on en sort pas indemne, malgré tout. Ou bien une manière de se dédouaner: « puisque je lui ai dit que c’était pas grave POUR LUI à mes yeux, ca me donne le droit à moi aussi…. »
mais c’est de la psychologie de trottoir ça ^^, même si forcément je me pose la question…

Je ne considère pas mon mari comme ma chose. lui de même. Je sors avec les copines, il sort avec les siens, sans que l’on se flique. Coté sexe, c’est parfait. On partage les mêmes limites,et encore, les limites sont faites pour être dépassées, mais ensemble, c’est tellement, tellement mieux 🙂
Je ne sais plus qui disait , à juste titre: « je préfère faire l’amour à ma femme de mille façons différentes, que de faire l’amour à mille femmes différentes », je partage parce que pour moi, c’est totalement vrai.

Toujours personnellement, si j’avais ce besoin d’aller voir ailleurs, sexuellement ou amoureusement, c’est que la personne ne me comblait pas, de l’un, comme de l’autre. Avec mari, en presque 7 ans, jamais eu cette envie là, et pourtant, à chaque fois, j’étais tentée, avant, et passé à l’acte aussi.
est ce qu’un jour mon mari ne me comblera plus? Ca arrivera peut être, ou non, en tout cas mon couple et complètement différent de ceux que j’ai pu construire avant.
Mais j’ai toujours tendance à dire que si l’un des deux va chercher ailleurs ce qu’il en toruve pas chez sa/son partenaire, le couple est en danger. parce que vraiment, quand on est bien ensemble, on a aucune envie d’aller voir si l’herbe est plus verte ou meilleur chez le voisin.

le 13/05/2014 à 11h27 | Répondre

Mme Alenvers

Bonjour Sophie, je te remercie de partager ton expérience. Je pense que tu as raison quand tu dis que c’est pour me protéger. Je suis d’une nature à essayer de voir le négatif dans toutes les situations pour être préparée le cas échéant… je n’ai pas envie de me voiler les yeux et de vivre dans un monde de bisounours en me disant nous on s’aime, ça c’est chez les autres que ça arrive mais pas chez nous. Par contre, non ce n’est pas pour me dédouaner car étrangement je n’ai jamais pensé que je puisse en avoir besoin… Je suis aussi d’accord sur le fait qu’on ne va pas voir ailleurs sans raison. Et c’est bienpour ça que je veux le savoir. Il peut y avoir de multiples causes et le principal est de les connaitre pour mieux les résoudre 🙂

le 13/05/2014 à 19h59 | Répondre

Sophie

si ça peut vous permettre d’en parler, de ce besoin qui se fait sentir, et de « résoudre » le problème, ca peut être une chose bien vécue. D’ailleurs, si, j’ai été tentée en fait (chéri me l’a rappelé ^^)
J’ai été tentée, un jour, physiquement. Je ne suis pas passée à l’acte (le mec ne s’en est même pas rendue compte je crois, lol) mais je me suis demandée ce qui se passait: pourquoi avoir envie de qqn d’autre alors que j’aime mon chéri et que c’est trop bien avec lui ?
Et donc j’ai cherché les réponses: je venais d’accoucher de ma ptite préma. Deux mois auprès d’elle mais loin de mon homme. Deux mois sans rien du tout niveau sexuel, ni sans pilule d’ailleurs; ben, en fait, j’étais juste frustrée, et je m’en suis pas rendue compte avant car trop préoccupée avec ma fille.. J’ai décidé de rentrer ce we là, avec la culpabilité de laisser ma fille toute seule, mais on s’est bien rattrapé ^^; je lui en ai parlé, parce qu’on se dit beaucoup de choses (pas « tout », mais bcp de choses), il l’a tout à fait compris (toute façon, hormis mon imagination il ne s’est rien passé) et on s’est promis de plus laisser autant de temps sans se voir 🙂

le 18/05/2014 à 11h55 | Répondre

sylvie

Pour avoir été dans la même démarche que toi, le moment venu où ton homme te dit qu’il découche, crois-moi ce n’est pas la même chose ! J’espère qu’effectivement tu vivras mieux ce moment que je ne l’ai vécu, mon mari et moi sommes tjrs ensemble mais cette histoire a laissé bcp de séquelles . Prends garde à te protéger un peu et bon courage !

le 13/05/2014 à 12h24 | Répondre

Mme Alenvers

Merci pour ce conseil Sylvie. Je me doute bien qu’entre la théorie et la pratique il y a un gouffre. Je ne veux pas donner l’impression que notre choix ait été pris à la légère au contraire. Au moment ou j’ai pris cette décision j’avais un gros manque de confiance en moi et pensais que mon chéri allait se lasser de moi un jour, comme dans tous les couples ou la routine s’installe, alors j’ai préféré prendre les devants. Lui donner un tel pouvoir c’est aussi une façon de lui dire à quel point je lui fais confiance, paradoxalement.

le 13/05/2014 à 21h19 | Répondre

sylvie

Je comprends mais par expérience (je ne suis pas qqun avec une confiance et une estime de soi existente) et avec tout le respect que je te dois laisser son homme aux mains d’une autre n’aide pas vraiment à prendre ou reprendre confiance en soi 🙂 en tous cas c’est une démarche qui n’est pas banal et pleine d’amour, je vous souhaite d’y trouver l’équilibre que vous recherchez 🙂

le 17/05/2014 à 17h34 | Répondre

Nya (voir son site)

C’est une démarche d’autant plus intéressante que l’infidélité est un vrai tabou social, généralement associée à la mort du couple.

Je pars du principe que si ça fonctionne pour vous, il n’y a pas de problème ; on a souvent tendance à projeter ses valeurs et ses doutes sur les autres mais si vous avez trouvé un équilibre qui vous convient… Vous êtes sur la même longueur d’ondes ? Vous êtes heureux ? Vous ne blessez personne par votre démarche ? Ça me suffit pour bloquer tout jugement, même si vous étiez échangistes 😉 S’il y avait un mode de fonctionnement unique pour tous les couples, ça se saurait.

Je suis super curieuse de votre mode de fonctionnement, même si tu dis que finalement, le cas de figure ne s’est jamais présenté : est-ce que votre définition de l’infidélité se limite aux coups d’un soir ou englobe aussi la polyamorie ? Est-ce que vous avez défini un nombre d’infidélités à ne pas dépasser (entre
une par an et une par semaine, il y a une énorme différence !) ?

le 13/05/2014 à 13h31 | Répondre

Mme Alenvers

Alors on n’a pas fait un contrat avec la définition type mais clairement ce qui est acceptable pour moi c’est les coups d’un soir, avec des femmes différentes à chaque fois. Je n’accepterais pas qu’il voit régulièrement la même personne au risque de tomber amoureux. En fait c’est ma limite, il y a le sexe avec qui il veut, et l’amour moi exclusivement 🙂 et concernant la fréquence, on n’en a pas parlé. On verra s’il y a une première fois comment je le vis, et la raison…

le 13/05/2014 à 21h29 | Répondre

moimoi

j’aurais pû écrire cet article 😉

le 13/05/2014 à 18h16 | Répondre

Mme Alenvers

Cool!!! on monte un club 😉 plus sérieusement ca me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule dans cette démarche!

le 13/05/2014 à 21h32 | Répondre

moimoi

Yes !! 😉
Je considère que mon corps n’appartient qu’à moi, et le sien uniquement à lui … nous n’avons pas à décider pour l’autre. après ça fait 5 ans qu’on est ensemble, j’ai eu des « occasions », c’est pas pour autant que j’ai accepté ,ou bien que je cherche.. juste ,on sait que ça peut arriver et pour nous, le sexe ,ce n’est que du sexe ! et on fait la séparation entre le sexe et l’amour même si le sexe avec amour ,c’est encore autre chose 😉 . Je suis contente de te lire parce que je ne peux pas en parler avec mes copines ,car je connais leurs réactions . et c’est en effet,une histoire de couple , unique à celui ci , car je sais que je n’aurais pas pu établir cette règle avec mes exs.

le 14/05/2014 à 19h06 | Répondre

Urbanie

Alors moi je m’interroge sur une chose: tu parles beaucoup de ton mari, qui a le droit de te tromper (ça, ça ne me choque pas du tout, tant que vous êtes d’accord tous les deux. Après tout, chaque couple fonctionne comme il le veut!).

Par contre tu ne nous parles pas de toi! C’est ptet mon petit côté post-feministe, mais pour moi couple libre = couple dans lequel les deux protagonistes s’autorisent autant l’un que l’autre à faire des écarts. N’ya t-il pas un risque de déséquilibre sinon? Ne retournons nous pas dans les clichés de l’homme qui va voir ailleurs et la femme qui attend sagement?

Je ne dis pas ça pour critiquer, hein, et je ne juge pas non plus! C’est juste que tu parles beaucoup de ses désirs à lui, et pas des tiens, or dans un couple l’équilibre des deux est fondamental. 🙂

le 13/05/2014 à 22h45 | Répondre

Mme Alenvers

Tu as raison Urbanie, je ne parle pas vraiment de moi, le fait étant que c’est surtout moi qui suis à l’origine de cette décision et je ne voulais surtout pas que mon mari pense que je lui donnais « l’autorisation » pour la recevoir à mon tour. J’ai pourtant moi aussi un fort penchant féministe 🙂 D’une façon un peu simpliste, j’associerais plutôt ces extras à un hobbie pour se sentir bien dans sa vie, comme certains vont faire du sport, ou du théâtre… maid qui n’impacte en rien la vie de couple de tous les jours. Et pour le moment je ne ressens pas le besoin d’un hobbie supplémentaire 🙂

le 14/05/2014 à 09h16 | Répondre

Urbanie

Je comprends mieux du coup, merci de m’avoir répondu! 🙂

le 14/05/2014 à 18h33 | Répondre

littlemisschatterbox

Mon chéri et moi, on fonctionne comme ça aussi. On habite pas dans la même ville et on ne se voit que le week-end, du coup pendant la semaine, chacun fait ce qu’il veut et surtout avec qui il veut.

Personnellement, rien que l’idée de m’enfermer dans des relations sexuelles avec une seule personne pendant toute ma vie ou même une partie de ma vie, ne me donne pas envie. J’ai des semaines où je ne couche qu’avec mon chéri et d’autres où je vois plusieurs personnes différentes. Je pense que le fait d’être libre dans mes relations sexuelles me permet de me sentir libre dans ma relation amoureuse.

On en parle avec mon chéri, pas des détails mais du fait qu’il a rencontré quelqu’un de nouveau par exemple. Et petit bonus, chacun découvre et se découvre de son côté pour mieux en profiter ensemble.

Merci beaucoup pour ton article et merci également à toute l’équipe pour ce blog génial.

le 13/05/2014 à 23h26 | Répondre

Mme Alenvers

Merci Littlemisschatterbox pour ton témoignage. Je suis heureuse de voir que d’autres couples sont très épanouis dans cette situation!

le 14/05/2014 à 09h29 | Répondre

Mademoiselle Trilingue

Sujet très pertinent ! Je pense que les femmes de notre génération , féministes, indépendantes financièrement, veulent aussi l être sexuellement.

Je pense que même si nous avons grandi dans des milieux où la fidélité était la norme (de façade uniquement, car l infidélité se taisait même si elle s est toujours pratiquée).

Nous souhaitons affirmer notre liberté par ce pacte d ouverture que nous pouvons sceller avec nos hommes.

Je l ai moi même fait (proposer le pacte) surtout pour me laisser cette liberté de séduction qui m est chère. A la veille du mariage (juillet) je me pose la question de l engagement que je prends et je n ai plus envie d aller voir ailleurs.

Cependant je garde cette option pour plus tard mais j en informerai mon mari (ou pas)

le 14/05/2014 à 10h23 | Répondre

Mademoiselle Sourire

Très bel article ! En effet, c’est un sujet qu’on lit peu sur les blogs et ça fait du bien !
En revanche, il a quelques années, j’ai vécu ce genre de relation. Nous étions jeunes, lui n’avait pas d’expérience et je pensais que c’était l’homme de ma vie. Quand il m’a dit qu’il souhaitait essayer ailleurs, j’ai dit oui, en pensant que ça n’irait pas plus loin. Que nenni. C’est allé beaucoup plus loin et il m’a quittée.
Je dis cela parce que je pense aussi que le pacte doit être vraiment clair. Je pense en effet que tu te protèges comme cela, il vaut mieux être au courant que trompée. Mais cela peut faire aussi très mal, même si on est au courant. Je vous souhaite bien-sûr le meilleur et surtout beaucoup d’amour 🙂

le 15/05/2014 à 12h05 | Répondre

ninette

Bonjour a toi et a toutes !

j’écris de mon téléphone alors désolé pour les fautes.

MERCI a toi de cet article car a la remarque de mon chéri (mari depuis 1 semaine) sur. Aurait pu être moi qui ai écrit cet article.
mais dans cette réflexion nous c’était que j’ai eu de grave problème de santé et que notre couple était fragilise.
on a eu cette conversation et pris la décision que avant le mariage il fallait profiter car j’aime pas les limites et lui n’avais pas assez profitez donc il,fallait avant que l’on décide se mariage.
on a été chacun de notre cote avoir des relations purement sexuelle (appelons un chat un chat ).
pat contre on se racontais tout !
on la fais et sa nous a conforter dans l’idée que lherbe nest pas plus verte ailleurs et que l’on était bien ensemble.
on nous a considéré comme des fous mais je ne regrette c’était en accord avec nous et nos souhait et nos craintes de l’engagement ! Si quelqu’un veux continuer a en discuter pas de souci

le 17/05/2014 à 15h19 | Répondre

MARINA

ha oui j’avais le meme concepte que toi c’était notre premiere promesse tu es libre mais dis moi tout . il a pris la liberté mais sans ‘en parlais sa fesait 8 mois… et cette trahison fait mal le plus mal c’est pas le fait qu’il m’est trompé mais le fait du menssonge depuis je n’ai plus confiance et je suis devenu trés jalouse

le 17/05/2014 à 16h53 | Répondre

Caroline

Je suis assez choquée (dans le bon sens du terme hein!) de ce que je lis dans cet article ou en commentaire, je suis très étonnée qu’autant de couple réussisse à vivre de cette façon. Je ne juge en rien, chaque personne et donc chaque couple est différent et si chacun y trouve son compte alors tant mieux. Je ne suis pas spécialement vieux jeu ou ultra conservatrice mais pour moi l’infidélité n’est pas consevable. J’admire la façon dont certains couples arrive à vivre l’infidélité de façon aussi positive. Pour ma part j’en serais incapable, ayant été de nombreuses fois trompé par mon précédent compagnon, je ne sais que trop bien à quel point cela m’a fait souffrir. Maintenant, pour moi, l’infidélité c’est mettre fin à mon couple. Je sais que je suis incapable de le pardonner, et mon futur mari est heureusement sur la même longueur d’onde. Je n’arrive pas à comprendre ce besoin de liberté sexuelle, pour moi c’est en lien direct avec le couple. Je ne suis pas aveugle, je sais que ça arrive à énormément de couple mais moi je ne le supporterais pas.
Je te souhaite bon courage pour le jour où ton mari franchira le pas, j’espère que tu réagiras aussi bien que tu le penses.
Je vous souhaite à tous beaucoup d’amour !

le 17/05/2014 à 18h07 | Répondre

mademoiselle raleuse

Je ne suis pas choquée par ton article et je suis meme d’accord avec toi et le principe.
Pour ma part, puisqu’effectivement nous ne sommes l’objet de personne mais une personne a part entiere, j’estime la cause juste. Ce n’est par contre pas l’avis de cheri qui lui estime que si on va voir ailleurs il n’y a pas d’interet a rester avec l’etre aimé (comme une grande majorité des gens le pensent). Pas d’infidelité ici non plus, et j’espere pas que ca puisse arriver un jour (parce qu’ormis la facon de voir les choses je serai qd meme triste qu’il ai pu prendre du plaisir avec quelqu’un d’autre). Je trouve plutot pas mal que vous vous soyiez decidé d’un commun accord sur ce principe.

le 17/05/2014 à 18h22 | Répondre

Frenchtoast

Je confirme, j’ai exactement le meme raisonnement… et meme pas cocue… au contraire, il n’est meme pas interesse de ce qui est autour de lui! Les hommes, c’est comme les enfants; si on leur dit de ne pas toucher le gros bouton rouge, ils iront le toucher! Pour ma part, je suis tres feministe, independante, etc, et mon homme est feministe aussi, donc j’ai de la chance qu’il comprenne que si il a le droit de « toucher le bouton rouge », alors moi aussi. Et je sais qu’au fond, il ne veut pas que je le touche ce bouton, donc il ne le touche pas non plus. Je pense que la cle d’un couple c’est la communication. Nous, femmes, aimons les compliments et aimons faire des sourires dans la rue, les hommes sont aussi charmeurs… Avec mon amoureux, notre deal c’est de ne pas avoir de limite avec notre imagination. du coup, comme on a la droit de tout faire dans notre tete, nos fantasmes sont du coup partages ensembles sans avoir le besoin d’aller voir ailleurs pour de vrai… Avant, j’etais tres jalouse, et je faisais partie du lot de celle qui grognait si mon mec regardait autre que moi, et vous savez quoi? A cause de cette attitude, j’ai ete cocue! Mais maintenant, mon (futur) mari et moi, ensemble commentons sur le beau derriere de cette fille qui vient de passer ou les belles epaules du monsieur qui traverse la rue… c’est quand meme bien plus romantique que mon amoureux dise tout haut: » dis donc, j’aime bien son p’tit jean collant (il adore nos fesses!), il me fait un clin d’oeil et dit: m’en fou, moi j’ai le plus beau! (c’est mon fessier don’t il parle!) » Et moi j’en fait autant! (j’adore le dos des hommes!) Nous avons ce que nous voulons a la maison, donc pas besoin d’aller voir ailleurs… Et puis, l’imagination a l’exterieur, ca donne quelques idees a tester a la maison 😉 Mais, une fois de plus, la cle est Communication 😉 J’ai adore ton article!

le 19/05/2014 à 11h49 | Répondre

Milune (voir son site)

Je suis archi 100% d’accord avec toi, les mots que tu écris je les dis très souvent et tout le monde me prend pour une folle, ou pense que je ne suis pas sérieuse et pourtant je suis très sérieuse. Je suis du même avis que toi mon mari ne m’appartient pas, il a qu’une vie et qui je serais pour lui interdire de vivre sa vie comme il l’entend. Mon mari qui est lui l’inverse de moi, limite je rigole avec un homme je le trompe, ne comprends pas. Pour lui quand nous sommes mariés nous nous appartenons et l’autre à un droit de regard sur ce que fait ou qui fréquente l’autre, ce qui nous donne parfois des discutions très mouvementés. On me dit souvent que je suis dans l’exes de tolérance sur ce sujet, lui est dans l’exes inverse, heureusement que pour le moment ( car on ne sait pas qui on va rencontrer demain ) je n’ai aucune envie d’aller voir ailleurs ! Une dernière chose pour moi l’infidélité ce n’est pas forcément coucher avec quelqu’un d’autre. Il y a des personnes bien plus infidèles qui ne couchent pourtant avec personne d’autre que leur femme ou leur mari !

le 26/05/2014 à 10h58 | Répondre

Laura

Pour moi un couple sain c’est un couple fidèle. Si mon chéri me trompais ce serais dévastateur pour moi et ça il le sait. Je imposé la fidélité à mon chéri tout comme lui et pour moi cela est logique. Je l’aime plus que tout au monde et avoir ce genre de rapport pour moi c’est lié également à l’amour certain dise que le sexe et l’amour sont deux choses bien différente chez un homme mais moi je n’y crois pas du tout. Quand l’infidélité ce produit que l’on pardonne ou non il y a une cassure. Je préférerais le savoir si cela ce produit car l’honnêteté et la sincérité sont pour moi la base dans un couple mais je pense que je ne le verrais plus pareil je serais très déçu, dévaster et il y aurais un faussé certainement qui se serais creuser entre nous. Je lui pardonnerais mais ce ne sera plus la même chose et la confiance sera définitivement perdu. Le fait que tu autorisé ton homme à aller voir ailleurs je ne me comprend pas car ce geste anodin pour certain au final fait énormément de mal .

le 27/02/2015 à 08h27 | Répondre

laelae

Bonjour bonjour !

Bien que je ne partage pas ton point de vue, et je le comprend et le respect.
J’aimerai partager mon histoire ici et expliquer ainsi pourquoi.
J’avais rencontré mon conjoint en 2013. Un an de relation où presque tout était parfait ( vu que l’homme parfait n’existe pas 😉 ). Puis on lui annonce une mutation pour son travail, à 8000km de chez nous. Les premiers mois sont durs mais tout se passe bien, il revient pour les vacances de Noël, parfait aussi. Puis ça s’est gâté.
Vacances de Février, je le pousse à partir en vacances dans le pays voisin au sien car c’était son rêve d’y aller, comme j’allais être très occupée en Février, je lui ai dit qu’on pouvait attendre jusqu’à Avril et qu’il devait profiter d’aller visiter. Il part donc. Il revient, 2 semaines plus tard : il m’avoue m’avoir trompé.
C’est enfin qu’il m’avoue que ce qu’il souhaitait, c’était de pouvoir recherche de l’affection, le temps que ça mutation ne serait pas fini ( car on en avait encore au moins pour 2 ans ).
J’ai essayé de comprendre ses envies, car ses envies arrivaient selon lui parce que je lui manquais terriblement.
C’est en Avril que j’ai compris que nous ne pouvions plus continuer. Il est revenu pour les vacances, heureux, mais je ne l’étais pas. Les seules questions qui me passaient par le tète étaient : combien de filles ? Sort-il avec quelqu’un ? Continuer a-t-il quand il rentrera définitivement ?
Quand il m’embrassait, j’étais froide, je ne supportais pas qu’il me touche intimement car je ressentais intérieurement un sentiment de dégoût.
Je suis donc partie, pour ne plus être malheureuse et surtout pour lui, car j’aimerais qu’il puisse trouver une personne qui penserait comme lui et accepterait.

Voilà, la seule chose que j’ai à dire : chaque personne et chaque couple ne fonctionne pas de la même façon, nous n’avons pas de moule précis, et si vous arrivez à trouver la façon de fonctionner qui vous rendra heureux à tout les deux, alors je vous souhaite plein de bonheur et que ça puisse durer 🙂

le 08/03/2016 à 07h49 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?