Menu
A la une / témoignage

Notre couple n’est pas basé sur la fidélité

Selon une étude menée par des experts américains, les couples libres s’accordant un consentement mutuel seraient les plus heureux. Pourtant, pour qu’une telle relation fonctionne, il est nécessaire de respecter un certain équilibre. Voici les règles de base d’un couple en union libre.

Choisir d’être un couple libre

Même si le concept du couple libre interpelle, avec une ouverture d’esprit, elle peut devenir une solution pour les partenaires. Il appartient alors à chacun de définir sur quel modèle baser la relation. Si tu es dans un couple et que tu envisages ce type de relation, le plus grand travail est d’en discuter avec votre partenaire.

Dans un couple libre, le plus difficile est d’établir les bases qui permettent à la relation de fonctionner. Une fois que vous franchissez cette étape, la transparence et l’honnêteté sont à prioriser. Ce n’est que de cette manière que vous pourrez vous faire mutuellement confiance.

Les limites à ne pas franchir

Établir à deux les règles peut être très difficile. Il est préférable de ne pas vous mettre la pression en vous édictant trop de principes. Fixer trop de règles pourrait vous rendre esclave d’une relation plus compliquée qu’une union exclusivement basée sur la fidélité. Faites ensemble l’effort d’y aller pas à pas.

Ton partenaire et toi devez vous faire à l’idée que le couple libre repose justement sur la liberté accordée à l’autre. Vous pouvez, d’un commun accord, choisir de ne rien savoir de relations « extraconjugales ». Vous pouvez au contraire vous tenir mutuellement au courant, c’est à vous de décider. Cette décision doit nécessairement se faire à deux.

A lire également  Devenir paysans : acheter la maison et le terrain

Être honnête avec son partenaire

La réussite d’un couple passe par la communication. Pour mieux communiquer, il est avant tout essentiel d’être honnête avec l’autre. Si c’est valable pour les relations en général, il l’est d’autant plus pour les relations libres. Tu dois donc être honnête avec toi-même, mais également avec ton partenaire. Cette franchise sera le seul garant d’une relation de confiance.

Même si l’honnêteté est cruciale, tu dois aussi te poser les bonnes questions. Est-ce que l’autre a besoin de tout savoir ? Chacun a le droit de conserver en lui une part d’intimité. Il t’appartient de définir ce qui doit être révélé pour le bien de la relation et ce qui ne l’est pas. Si tu estimes que tes sentiments sont trop intimes et que tu risques d’être incompris, tu peux les garder en toi. Tu as le droit de préserver ton intimité si tu crains de nuire à ton couple. Préserver ton jardin secret peut même être salutaire pour l’avenir de cette union libre.