Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La moitié de ma vie


Publié le 26 juillet 2017 par Madame Givrée

Connaître mon mari depuis quinze ans alors que j’en ai trente est une joie inouïe. C’est aussi vivre quelque chose qui est unique dans notre entourage proche, mais pas si incroyable dans notre entourage élargi.

Nous plaisantons souvent parce que des quatre collègues qui composent le service de Sir Givré, il est le plus jeune, mais celui qui est avec sa conjointe depuis le plus longtemps.

Connaître mon mari depuis longtemps, ça veut dire que…

Je suis la fille que les autres adorent détester

J’ai rencontré mon mari en cours de technologie au collège. On est sortis ensemble deux ans après, j’avais 15 ans et demi (ça compte, à cet âge là), il avait un an de plus. Il est mon premier et mon seul amour.

Et en plus on a le culot de le dire et de se le montrer ! Genre, on est vraiment heureux d’être ensemble et ce qu’on préfère faire de notre temps libre, c’est passer du temps ensemble. Incroyable. Époustouflant. Incroyablement agaçant.

Crédits photos (creative commons): Karenwarfel

Je n’ai pas besoin qu’il me le dise pour savoir que quelque chose l’inquiète

Je le vois à l’expression de son visage le soir quand il rentre du travail, aux cernes qu’il a parfois le matin en se levant, à la mine qu’il fait, je l’entends dans ses silences et je le remarque dans les gestes qu’il fait, ou ceux qu’il ne fait pas.

La semaine dernière, un regard de sa part m’a suffi pour paniquer et lui prendre un rendez-vous médical en urgence. Il y a des signes qui ne trompent pas, et avec les années j’ai appris à reconnaître ses signes comme, j’en suis sûre, il a appris à reconnaître les miens.

Je suis immensément fière de notre couple et aussi très angoissée

Un jour de profond ennui, je me suis amusée à calculer quel âge j’avais en années, jours, heures et secondes au moment où il m’a embrassée pour la première fois, sur ce banc de la ville où nous étions scolarisés, au bord d’une rivière. J’ai repris cette date et je lui ai ajouté le nombre d’années, jours, heures et secondes précédemment calculé. C’est ainsi que j’ai découvert que le 22 décembre 2017, j’aurai officiellement passé plus de temps avec Sir Givrée dans ma vie que sans lui. J’appelle secrètement cette date « le point de basculement »: la date à laquelle le temps que j’ai passé à l’aimer dépasse le temps que j’ai passé à ne pas savoir comme je pouvais l’aimer.

Crédits photos (creative common): xdorin

Ce que ça veut dire, avoir aimé quelqu’un pour la moitié de sa vie, quand on a trente ans, c’est que j’en suis fière, et vraiment très heureuse, que j’envisage l’avenir avec optimisme et avec à peine l’ombre d’un doute sur le fait que Sir Givré et moi allons passer notre vie ensemble. Mais ça veut aussi dire que j’en viens à me demander ce que je ferais sans lui. Si on venait à se séparer, demain, dans cinq ans, dans quinze ans, est-ce que je me souviendrais comment on vit, sans personne pour partager cette vie? Est-ce que je saurais encore effectuer tous ces gestes du quotidien, si je ne les partageais pas avec lui?

On a grandi ensemble et tout traversé

Il ne faut pas croire. Ce n’est pas parce que nous sommes heureux ensemble que nous n’avons pas connu des bas, voire des très bas. Nous avons, comme tout le monde, connu la crise. Les petites crises du quotidien: les vêtements pas ramassés, la vaisselle pas faite, la lessive qui s’accumule, mais aussi des crises plus grosses et plus personnelles: une dépression, le chômage, l’absence d’argent, le cumul de plusieurs traumatismes, d’énormes crises qui nous ont mis à mal et qui ont sérieusement remis en question notre relation, que je ne détaillerai pas ici mais que tu peux deviner si tu me suis depuis un moment, puisque j’en ai parlé, ici et là.

Crédits photos (creative commons): mattysimpson

Nous étions des adolescents quand nous sommes tombés amoureux. Nous avons amorcé le passage à l’âge adulte ensemble, et traversé cette décennie avec des hauts et des bas, mais au final… ensemble. Je crois que nous pouvons dire que nous avons grandi ensemble.

Nous avons pris de grande décisions: nous marier, construire une maison en bois. J’ai hâte de voir ce que la décennie à venir nous réserve.

On est parfois victimes de remarques maladroites

On n’a pas d’enfants mais « toi au moins tu as quelqu’un dans ta vie », on a nos différends mais « toi au moins tu as quelqu’un dans ta vie », des fois, ça rassure les gens de savoir qu’on se dispute. Et comme tout le monde, parfois, nous nous disputons et je me rends compte qu’il est la seule personne à qui je confie tout, et quand c’est lui qui me cause de la peine, je ne sais pas vers qui me tourner pour en parler.

L’autre jour, un copain nous a dit « quand je vois depuis combien de temps vous êtes ensemble, et ce que vous n’avez pas, j’hallucine ». Il faisait une allusion à peine voilée au fait que nous n’avons pas d’enfants. Ce jour-là, j’ai mordu l’intérieur de mes joues pour ne pas pleurer, et ma langue pour ne pas répondre.

Des fois, je me mords la langue et j’avale une gorgée de café pour ne pas dire ce que je pense: qu’on a bossé, pour en arriver là, parce que le couple, c’est du travail, et que sans efforts on n’arrive à rien. Déjà que parfois, avec des efforts, on n’y arrive pas…

Et toi, depuis combien de temps tu es en couple? Tu as confiance en l’avenir? Que signifie ton couple pour toi?

Commentaires

34   Commentaires Laisser un commentaire ?

Christelle

Que c’est beau !
Alors moi ça fait 24 ans que je connais mon amoureux car on s’est rencontrés sur les bancs de l’école et aujourd’hui on a 31 ans (que le temps passe vite !)
Ça ne fait que 3 ans que nous sommes ensemble car en fait nous étions meilleurs amis depuis tout ce temps et on a sauté le pas il y a peu…

Lui est tombé amoureux de moi lorsqu’on avait 14 ans mais j’étais jeune et bête alors je lui disais non par peur de le perdre si jamais notre couple ne tenait pas, il est là personne que j’aime le plus au monde et celle que j’ai vu pratiquement tous les jours de ma vie alors hors de question que tout s’arrête. (C’était très égoïste de ma part, car je ne me rendais pas compte à quel point c’était dur pour lui…)

On a grandi ensemble et fait nos vies sans jamais nous quitter puis je prévois de me marier et je n’imagine personned’autre que lui comme témoin, il accepte, prépare lui aussi son propre mariage dont je suis la témoin et là je sens une pointe de jalousie en me disant qu’il va se marier et que je risque de le perdre… (Je comprends enfin ce qu’il a ressenti depuis tout ce temps…)

Les mois passent, monmariage se dégrade car monex prend tout pour acquis et se transforme en super macho portugais… Je le préviens que je ne finirai pas ma vie comme ça et qu’il faut qu’il fasse des efforts pour me garder car mariée ou pas, je partirai.

C’est encore pire alors je demande le divorce (à peine 2 ans de mariage) et même s’il a du mal à l’encaisser, ma décision est prise.
Mon meilleur ami se sépare peu de temps et je me dit que c’est le moment où jamais, je sais qu’au fond c’est lui l’homme de ma vie, celui dont j’ai toujours rêvé, sur qui j’ai toujours pu compter, comment j’ai été si butée pour ne pas me l’avouer ! C’était une évidence mais je refusais de la voir
On fini par se mettre ensemble malgré les soucis de divorce, de rupture encore fraîche pour lui et plein de petites choses qui s’accumulent mais l’amoureux me dit qu’il sera toujours là comme il l’a été et que l’essentiel est qu’on soit ensemble.

3 ans après ça on est toujours aussi amoureux voir plus, les petits soucis se règlent enfin et on a des projets. Je remercie le ciel, la vie ou n’importe qui d’autre de l’avoir dans ma vie et qu’on soit devenu un couple mais comme toi je ne saurai pas vivre sans lui, on se connaît depuis tellement longtemps,on sait tout l’unde l’autre, on a grandi ensemble, presque tout fait mais il nous reste encoretellement de choses à vivre que nous profitons de la vie et de chaque moment passé ensemble car on ne sait pas de quoi demain sera fait.

Profite de la vie, de ton homme et soyez heureux !

le 26/07/2017 à 09h01 | Répondre

Madame Givrée

C’est une belle histoire également, la vôtre :). Merci pour ton commentaire et merci d’avoir partagé ton histoire avec nous. Plein de bonheur à vous !

le 26/07/2017 à 18h59 | Répondre

loreleï

J’adore ton article car je vis la même chose que toi. J’ai 30 ans et je suis avec l’amour de ma vie depuis mes 16 ans ❤
Perso j’adore quand les gens sont jaloux, c’est ma petite fierté!
Bravo à vous 2 c’est du travail quotidien

le 26/07/2017 à 09h03 | Répondre

Madame Givrée

Hahaha la jalousie… Je dois avouer que pour certaines personnes, je ne peux pas m’empêcher une pointe de petite fierté. Mais c’est souvent les gens qui me critiquent ou qui ne sont jamais contents de rien…

le 26/07/2017 à 19h04 | Répondre

Doupiou

Je suis aussi en couple depuis mes 16 ans avec mon mari. ça fait 11 ans qu’on est ensemble cette année et 3 ans de mariage. Je me retrouve beaucoup dans ton article. Par contre, je pense que comme moi tu as du avoir des réflexions dont tu ne parle pas ! Celles où te dit de profiter de la vie, celles où te demande comme tu fais pour ne connaître qu’un seul homme, celles où on te dit que tu ne peux pas comparer les performances sexuelles de ton homme par rapport à un autre…
Au début, mes copines ne jalousaient pas du tout mon histoire, elles enchainaient les histoires sans lendemain et les plans culs en se vantant.

le 26/07/2017 à 09h04 | Répondre

Madame Givrée

Effectivement, j’ai beaucoup entendu ce genre de réflexions, particulièrement autour de la vingtaine. Maintenant, plus du tout, les gens ont tendance à trouver ça beau, et c’est tout. Maintenant, en fait, j’ai surtout droit aux gens qui me demandent comment je peux être sûre qu’il ne me quittera jamais, et qui déplorent un peu le fait que j’aie « misé sur le même cheval toute ma vie », mais c’est plus de l’inquiétude que de la critique, ce sont des gens qui ont peur que je m’écroule si un jour il n’était plus dans ma vie.

le 26/07/2017 à 19h06 | Répondre

virginie

C’est surtout mon mari qui a droit à ce genre de remarque mais il s’en amuse. D’autant que nous ne sommes pas très prolixes sur ce genre de sujets, considérant que ça ne regarde que nous. En fait, il en rajoute genre « on ne fait rien, on n’est pas marié » 🙂 bon depuis on s’est marié mais ça l’amuse beaucoup d’entretenir le mystère et ses collègues ne savent pas sur quel pied danser 😉

le 26/07/2017 à 21h19 | Répondre

Lia

Belle histoire comme dans les films. Après je trouve dommage que tu n’est pas d’autres personnes est qui te tourner quand avec lui ça va pas. Peut être le revers de la médaille. Vous devez passer pour des extras terrestre. Moi j’ai jamais compris le délire de code mettre en couple si jeune mais je respect car une de mes meilleures amie est dans le même cas que toi. On a pas eu la même jeunesse, on a pas vécu les même choses mais chacun sa sa manière de voir la vie.
Je Vous souhaite tout le bonheur du monde.

le 26/07/2017 à 09h55 | Répondre

Liline

Je ne comprends pas ce que tu veux dire quand tu dis qu elle n a personne vers qui se tourner ? Le fait d aimer le même homme depuis 15 ans n empêche pas de avoir des amis très proches en même temps il me semble ?
Idem pour le côté ne pas avoir là même jeunesse. Je ne suis avec mon homme que depuis quelques années mais à 15 ans , je n aimais pas pour autant sortir constamment et flirter. J étais une ado qui préférait rester chez elle avec un bon bouquin ou regarder un film. Et quand tu as une histoire sérieuse à 15 ans , ça n empêche pas non plus de sortir et de s éclater. Bref , j ai pas trop compris ta réponse. Bonne journée à toi

le 26/07/2017 à 11h15 | Répondre

Lia

Liline

Si tu relis bien elle dit que « quand c’est lui qui lui donne de la peine je j’ai personne d’autre vers qui me tourner »
J’ai donc répondu par mon commentaire a cette partie de son récit.
Par rapport à la même jeunesse je parle de mon expérience personnelle avec ma meilleure amie. Elle achetait son premier appart quand moi je sillonais le monde en sac à dos a 22 ans. On a donc pas eu la même jeunesse moi célibataire a l’époque a 22 ans et elle en couple depuis 8 ans au même age.
J’espère que tu as mieux compris mon message.
Belle journée

le 26/07/2017 à 18h05 | Répondre

Madame Givrée

C’est vrai que c’est peut-être le revers de la médaille, mais en même temps, c’est quoi l’alternative ? Collectionner les mecs et les expériences et puis appeler toutes mes copines en pleurant et en engloutissant des litres de glace devant la télé ?
A vrai dire, si mes amies (dont j’ai parlé dans un autre article si tu m’as suivie depuis un moment) lisaient ça, elles hurleraient sûrement que, bien sûr, je peux leur en parler quand ça ne va pas. Mais la vérité c’est que je n’en ai pas souvent l’occasion, et quand c’est le cas ce n’est jamais suffisamment grave pour que je rameute tout le monde. Alors, oui, quand il me fait de la peine, je ne sais pas trop vers qui me tourner.

le 26/07/2017 à 19h10 | Répondre

virginie

Je me permets aussi de réagir. Sincèrement, je ne sais pas si c’est bien ou mal mais, quand je parle avec mes amies de ce que je reproche à mon mari, j’ai comme un sentiment de déloyauté dû au fait que, quitte à faire maaaaal, on se dit toujours les choses. Du coup, quand j’en parle, c’est réglé, expliqué, mis à plat et je m’en veux un peu de raconter ça.

le 26/07/2017 à 21h13 | Répondre

Madame Givrée

Oui et puis, comme tu le disais au dessus, j’ai tendance à considérer que ça ne regarde que nous.

le 27/08/2017 à 00h22 | Répondre

Madame Lavande (voir son site)

C’est une magnifique histoire que la votre ! Tout un symbole cette date du 22 décembre 2017…
Mon mari et moi nous ne nous sommes pas rencontrés aussi jeunes mais nous sommes, parmi tous nos amis, le plus « vieux » couple. Nous avions 19 ans, et pour l’un comme pour l’autre c’était la première vraie relation (on a chacun eu quelques relations avant mais jamais plus de quelques mois) et je ne regrette vraiment pas ! C’est une telle évidence depuis bientôt 11 ans : un pacs, une maison, un mariage et une petite Biscotte plus tard, nous sommes toujours autant amoureux et heureux de nous retrouver chaque soir 🙂
Soyez heureux sans écouter les jaloux, le plus important c’est vous <3

le 26/07/2017 à 10h30 | Répondre

Madame Givrée

En fait, c’est d’autant plus symbolique que le 22 décembre se trouve être… la date à laquelle nous nous sommes mariés 🙂

Merci pour ton commentaire !

le 26/07/2017 à 19h13 | Répondre

Olcalima

C’est rigolo mais je suis un peu dans le même cas que toi. J’ai rencontré mon mari quand j’avais 16 ans. J’ai donc déjà passé plus de la moitié de ma vie avec lui, ce que je savais déjà.
Par contre je n’avais jamais calculé la date exacte. Suite à ton article, j’ai calculé la date exacte et je suis tombée sur le 14 avril 2016. Et par le plus grand des hasards nous nous sommes mariés le 14 avril 2017 !

le 27/07/2017 à 10h58 | Répondre

Madame Givrée

Hey, Félicitations!! C’est vraiment drôle ces coïncidences qui n’en sont pas 🙂

le 27/08/2017 à 00h18 | Répondre

Chacha d'avril

C’est beau <3
Je connais mon mari depuis que j'ai 15 ans. On est sortis ensemble pendant un an au lycée, puis on s'est séparé pour cause d'études trop lointaines, lui ne pensait pas pouvoir tenir sur une relation longue distance. J'ai mis plus d'un an à l'oublier (et encore, pas complètement). Trois ans plus, tard, on se retrouve à l'anniversaire d'une amie commune. On ne s'est plus jamais quittés. C'était il y a bientôt 8 ans, on est mariés depuis 3 ans et on a une magnifique Petite Fleur. Quand c'est le bon, faut pas le lâcher 😉

le 26/07/2017 à 11h54 | Répondre

Madame Givrée

Je ne peux qu’être d’accord !

le 26/07/2017 à 19h15 | Répondre

Shiriliz

Je ne suis pas depuis aussi longtemps avec mon chéri, mais j’avais 19 ans quand nous avons commencé notre relation, un âge ou la plupart des personnes passent d’une personne à une autre. Mais voila, aujourd’hui j’ai 31 ans et nous sommes toujours ensemble. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis. Je me suis fais la même réflexion que toi sur le passage du temps. Quand j’ai eu 29 ans, ça faisait 10 ans que nous étions ensemble et j’ai réalisé que j’avais passé plus d’1/3 de ma vie à ses côtés.
Beaucoup de gens aussi s’étonnent que nous ne soyons pas mariés (bon ça c’est juste parce qu’ils ne savent pas encore que nous allons nous marier l’année prochaine, je trépigne d’impatience de pouvoir le crier sur les toits lol) ou que nous n’aillons pas encore d’enfants. Apparemment quand ça fait longtemps qu’on est avec son conjoint il faut absolument avoir passé tous les « rites traditionnels ».
Comme toi aussi, j’ai déjà pensé à ce que je ferai s’il n’était plus là (rupture ou pire, rien que de penser à la seconde j’en fais des angoisses terribles). Seules les personnes qui sont en couple depuis longtemps peuvent comprendre. Avec le temps ce chéri que nous aimons est aussi devenu notre meilleur ami, plus encore quand on s’installe ensemble. Quand je regarde autour de moi, j’ai beaucoup d’amis/es mais je n’ai pas de meilleurs amis car c’est mon chéri qui à cette place.
Et comme toi, les gens disent qu’on a de la chance etc. Mais je n’appelle pas ça avoir de la chance, car être en couple c’est du travail. C’est savoir se remettre en cause, traverser de grosses crises mais réussir à se pardonner et à avancer, parler, s’expliquer, mettre à plat. Ca ne marche pas en un claquement de doigts, ce n’est pas magique. Etre en couple c’est savoir être persévérant et ne pas tout abandonner à la moindre difficulté. Etre là dans les bons moments, mais surtout dans les pires…

le 26/07/2017 à 12h46 | Répondre

Madame Givrée

Merci pour ton commentaire ! Et, oui, je suis d’accord, c’est du boulot. Et un sacré boulot, d’ailleurs.

le 26/07/2017 à 19h16 | Répondre

Madame D

C’est mignon. Ca me fait penser à mes parents. Ensemble depuis leurs 16 et 20 ans. Cette année on va fêter leurs 30 ans de mariage.

le 26/07/2017 à 13h32 | Répondre

Madame Givrée

On a encore 25 ans avant les trente ans de mariage !! On a du temps…!

le 26/07/2017 à 19h17 | Répondre

Madame Zou (voir son site)

Ça fait du bien de lire ton article 🙂 je n’ai pas connu mon mari aussi jeune. Cela ne fait que « 8 ans » mais je comprends ce que tu ressens. Mon mari est devenu mon meilleur appui. La personne qui sera toujours là. En cas de difficultés, on fait toujours front à deux, et ça n’a pas de prix. On se tempère aussi dans nos caractères. Je n’ai pas besoin de fleurs et de grands discours, je sais juste qu’il est là. Bravo à vous deux !

le 26/07/2017 à 13h47 | Répondre

Madame Givrée

Merci :). C’est vrai que pendant longtemps j’ai lutté contre l’idée que mon mari était mon « meilleur ami », parce que je trouvais ça cliché. Mais en fait, c’est vrai qu’il faut forcément faire confiance à l’autre, se parler beaucoup et passer du temps ensemble pour que ça marche. Alors ça y ressemble beaucoup…

le 26/07/2017 à 19h19 | Répondre

Claire (voir son site)

J’ai connu mon mari lorsque j’avais 17 ans (presque 18) . Je pensais pas que ça aurais duré aussi longtemps!
On s’est marié le jour de nos 10 ans de rencontre. Cela fait 4 ans. Donc je n’ai pas encore passé plus de temps avec mon mari quand sans mais d’ici 3 ans ça sera le cas 🙂

le 26/07/2017 à 14h58 | Répondre

Madame Givrée

C’est drôle parce qu’en vous lisant je me rends compte que je ne suis pas la seule à compter, en fait 🙂

le 26/07/2017 à 19h20 | Répondre

virginie

Je lis souvent les articles de SNT mais ce soir j’ai eu envie d’y réagir, ce que je ne fais plus tellement. Nous sommes dans le même cas, même si nous ne nous sommes pas connus aussi jeunes, et nous avons vécu les mêmes galères (chômage, dépression, etc.). Pourtant, on a souvent entendu « oh là là ça fait si longtemps avec ta femme ? » « Vous en avez de la chance ! » J’en passe et des meilleurs mais, vu ton article, tu sauras parfaitement de quoi je parle … en particulier si le mariage et les projets bébé viennent tard. J’ai bientôt 37 ans, nous avons donc finalement passé ces caps mais c’est récent mais je m’agace toujours des réflexions, je te laisse imaginer celles qui suivent le premier enfant arrivé à nos âges. Les gens ne se rendent pas compte qu’un couple, ça se construit et que cela demande des efforts, de la compréhension voire parfois de l’abnégation au profit de l’autre (y’a du super positif aussi hein ?!). On le fait par amour et par volonté que ça fonctionne. Les gens ne se rendent pas non plus compte que, même si on est en couple, la vie ne vous fait pas de cadeaux et on traîne quand même des traumatismes … non seulement les siens mais aussi ceux du partenaire. Donc, oui, on a de la chance de s’être rencontré mais, non, on n’a pas de la chance que ça dure, c’est grâce à une volonté et un désir réciproques. Enfin, et surtout, souvent aussi le plus douloureux, non, ce n’est pas parce que es le couple le plus ancien de tes connaissances que tu vas te marier et faire des enfants avant les autres. Ça, ça ne dépend parfois ni de la chance ni de nous, parfois c’est aussi une mauvaise main bien amère au pocker de Dame Nature ou de ta vie professionnelle.
Continuez comme ça, ton article est touchant, je suis sûre que vous êtesau top tous les deux.

le 26/07/2017 à 21h05 | Répondre

Madame Givrée

Je suis tout à fait d’accord, et je pense que c’et parce qu’on sait reconnaître que c’est un travail, et une tâche qui n’en finit jamais qui plus est, que ça marche bien pour nous, justement 🙂 .

le 01/08/2017 à 16h07 | Répondre

Flora (voir son site)

C’est une très belle histoire, mais je dois dire que ça ne me fait pas rêver 🙂 Il en faut de tout pour faire un monde !
Si un jour je devais me lever en me disant que je ne peux pas vivre sans mon mari, ça me ferait drôlement flipper et ce ne serait absolument pas une bonne chose pour mon couple… Pour moi l’équilibre du couple passe d’abord par un équilibre personnel qui m’a l’air bien fragile dans un contexte pareil. Il m’a d’ailleurs fallu des années de construction personnelle avant de pouvoir être en couple durable, ce qui veut aussi dire que si j’avais rencontré mon mari à 16 ans, il ne serait pas mon mari ^^
Après je comprends que ça puisse convenir à d’autres couples (tant mieux) et je trouve la symbolique de la demi vie vraiment touchante. C’est vrai que dans mon cas je devrai attendre mes 50 ans pour fêter ça !
Félicitations et longue vie à vous 2 !

le 28/07/2017 à 12h07 | Répondre

Madame Givrée

Ton commentaire m’avait échappée ! Effectivement, ça m’a fait flipper pendant très longtemps, et je pense que c’est pour ça que j’ai passé les premières années de ma vingtaine à partir en vacances seule, à partir en formation seule: sûrement un besoin de me rassurer sur ma capacité à me détacher de lui.
Mais en fait, quand je dis que je ne peux pas me passer de lui, c’est parce que je crois sincèrement qu’on a atteint un stade dans notre vie où finalement notre couple se nourrit de nos deux personnalités, indifféremment de qui apporte quoi. On a atteint un point où, finalement, l’individualité / l’individualisme n’a plus vraiment d’importance parce qu’on trouve tous les deux notre compte à ce fonctionnement., et qu’on est tous les deux assez solides pour reconnaître en l’autre ce dont on a besoin, et mettre en l’autre toute notre confiance. Après c’est sûr, c’est un fonctionnement qui nous est propre et je comprends qu’il ne fasse pas rêver.

le 01/08/2017 à 16h05 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

C’est une très belle histoire!
Ici, 10 ans d’amour avec Monsieur Bob. Même un peu plus maintenant. Un tiers de nos vies… C’est énorme! Et bientôt 4 ans de mariage!
Ce qui me rappelle qu’on se connaît bien c’est qu’on pense souvent aux mêmes choses en même temps voire même qu’on commence la même phrase en même temps! On voudrait le faire exprès, impossible ^^

le 02/08/2017 à 23h55 | Répondre

Madame Givrée

Haha ça nous arrive aussi. Mais en fait, lui et moi sommes très différents donc souvent on pense à la même chose, mais on n’a pas le même avis, ou la même envie. C’est parfois cocasse, mais on arrive toujours à se mettre d’accord 🙂

le 27/08/2017 à 00h25 | Répondre

maud

ma date de basculement sera le 7 novembre 2019 🙂

en couple depuis plus de 17 ans ( j’en avais tout juste 19)
mariée depuis 12 ans
3 enfants ….
un peu figure d’extra terrestre aussi parfois mdr :p

mon prem’s  » serieux  » , meme si j’ai eu de petits flirts , il n’y a jamais eu qq chose de comparable a ce coup de foudre réciproque …
on a tout passé , les enfants et une fausse couche les crises d’argent le chomage les coups durs en tout genre ( perte de proches d’amis …) les galeres materiels ( ah les voituuuurresss … ) bref tout ce qui plombe un quotidien ..on a eu parfois envie de se separer et on a toujours recollé les morceaux …. il mest arrivé dans les moments de crise de  » plannifier  » un futur sans lui de me demaner ce que je ferai comment je m’organiserai … c’est pas jojo a faire :/
heureusement y a ps eu besoin de mettre en pratique !!!
bref merci pour ton histoire madame givrée et une belle vie a toi et a sir givré 🙂

le 22/11/2017 à 16h18 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?