Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La pause déjeuner


Publié le 22 février 2017 par MlleMora

Dès l’enfance, la pause déjeuner prend une place toute particulière et importante dans nos vies françaises (je dis bien françaises parce que je ne suis pas certaine que tous les pays du monde ait un tel rapport à la nourriture que nous !).

Crédits photo : Duncan Harris

A l’école, je me souviens avoir déjeuner autour d’une table où nous étions servis. Nous n’avions pas vraiment le choix de nos places dans mon souvenir, ainsi, on se trouvait à déjeuner avec les mêmes enfants tous les jours, même si ce n’était pas nos copains. Inlassablement, il y avait toujours quelqu’un qui ne mangeait que du pain, parce que « c’est pas bon ». J’ai été élevé à « finis ton assiette », donc je finissais mon assiette sans chercher vraiment à comprendre si c’était bon ou pas. L’expérience de la pause déjeuner à l’école n’était qu’un avant-goût de ce qui se profilait devant moi…

Au collège et au lycée, la pause déjeuner est devenue un marqueur de popularité (surtout au lycée). Il y avait ceux qui déjeunaient chez eux, et ceux qui déjeunaient à la cantine.

Quand tu déjeunes à la cantine, tu DOIS avoir des copines qui déjeunent avec toi. C’est inconcevable à cet âge-là de déjeuner tout seul : trop la honte ! Et c’est mieux quand tu as un grand groupe qu’on remarque et qui a sa grande table que personne n’ose jamais prendre. Je n’étais pas de ce groupe là. Non, moi j’étais dans le petit groupe de filles tranquilles qui ne font pas d’histoires (mais qui en ont entre elles quand même, ne rêvons pas !). Au collège, on ne choisit pas encore trop ce qu’on mange, mais on tient bien son plateau pour ne pas se rétamer, parce que c’est trop la honte ! Au lycée, on mange des frites tous les jours parce que franchement les légumes c’est pas bon !

Pendant mes études, je n’ai pas beaucoup de souvenirs de resto U, parce que les horaires faisaient qu’on déjeunait à des heures atypiques, et mes amis n’aimaient pas le resto U alors on mangeait des sandwichs assis dans un amphi. Mais le spectre de la honte n’était plus là. Chacun retrouvait son indépendance, pas obligé de traîner en groupe à midi, personne ne s’inquiétait de savoir que j’étais rentrée chez moi pour être tranquille.

L’entrée dans le monde du travail. J’ai eu des boulots où il y avait la cantine d’entreprise, et d’autres où il fallait se débrouiller et manger dans une salle lugubre.

J’ai sans doute eu de la chance car je suis toujours tombé dans des équipes où on déjeunait tous ensemble, du coup, je ne me posais pas trop la question de savoir avec qui déjeuner le midi. J’ai toujours eu une préférence pour le restaurant d’entreprise. Certes, ce n’est pas toujours très bon, mais j’aime bien le fait de ne pas devoir trop réfléchir à ce que je vais manger le midi et j’arrive à manger équilibré par conséquent. A chaque fois que j’ai dû apporter ma nourriture, je n’avais plus d’idée, je me lassais de mes propres plats et je finissais par m’acheter des sandwichs – pas terrible niveau alimentation…

Sur mon poste actuel, je suis tombée dans une équipe où les collègues ne déjeunent pas ensemble. C’est un peu déstabilisant au départ de voir chacun mener sa vie le midi, et du coup de parfois se trouver… seule ! Et oui, depuis toujours, je n’avais jamais déjeuné seule. Ça ne s’était jamais trouvé, j’ai donc découvert le plaisir d’aller me balader à la pause du midi, ou de faire des trucs perso sur internet.

J’ai trouvé des collègues sympas hors de mon service pour déjeuner, mais lorsqu’ils ne sont pas disponibles, et bien j’apprécie aussi ces déjeuners avec moi-même où je fais ce qui me plait (et à vrai dire quand on a deux enfants, c’est presque salvateur ces moments !).

Je me suis également aperçue que nombreuses personnes déjeunaient seules le midi (même à la cantine, lorsque j’y vais, je vois qu’il n’y a pas que des groupes !) ce qui ne m’avait jamais frappé avant. Ma mère d’ailleurs déteste déjeuner avec les collègues, depuis toujours elle rentre chez elle pour manger (facile quand on travaille à 5 minutes de chez soi…), et elle n’aimerait pas du tout devoir faire la conversation le midi.

Alors que moi, j’ai toujours aimé le moment de détente du midi où on discute de tout et de rien (il faut admettre que c’est souvent de rien mais quand même !) et où l’on apprend à connaitre les collègues hors du bureau. Quant à rentrer chez moi, je le peux, mais personnellement, si je rentrais chez moi le midi, je n’arriverais plus à repartir pour l’après-midi !

La pause déjeuner est pour moi un moment chéri d’échange entre collègues, ou en tête-à-tête avec moi-même. D’ailleurs je profite toujours de la pause déjeuner pour lire les nouveaux articles de Sous notre toit ou Dans ma tribu, mais ça, je crois bien que c’est pareil pour toi !

 

Et toi, comment ça se passe ta pause déjeuner ? Avec les collègues, toute seule, à la maison ? Arrives-tu à manger équilibré ?

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Nounours

En ce qui me concerne, la pause déjeuner j’aime bien être seule pour manger. Dans mon entreprise actuelle on a un réfectoire qui permet aux employés de stocker leurs paniers repas avec à disposition des micros ondes et des chaises et tables. Personellement, je n’utilise que le micro onde pour réchauffer mon repas et après je remonte à mon bureau pour manger et pouvoir lire. Il m’arrive de déjeuner avec mes collègues mais ça reste occasionnel mais par contre je mange une fois par semaine avec mon mari qui bosse pas trop loin de mon boulot. Je ne suis pas sauvage mais être seule me permets de me déconnecté de mon boulot et puis je garde un très mauvais souvenir de mon ancien boulot où j’ai eu droit à une réflexion très peu approprié d’un collègue sur le plat que je mangeait (à cette époque j’était enceinte et je faisais attention à mon alimentation ) du coup, manger avec des collègues n’est pas mon kiff absolu. Sinon j’ai eu la chance de pouvoir rentrer manger chez moi pendant mon enfance et mon adolescence donc du coup, manger en solitaire c’est quelque chose qui me plaît bien.

le 22/02/2017 à 07h54 | Répondre

MlleMora

C’est sympa le rituel de déjeuner une fois par semaine avec ton mari : ça nous arrive de temps en temps aussi et c’est chouette de se retrouver le midi.
Comme quoi, tout dépend de ce à quoi on a été habitué !

le 22/02/2017 à 13h09 | Répondre

Madame Nounours

Oui c’est très sympa de pouvoir déjeuner avec mon mari une fois par semaine (sauf quand il est en déplacement professionnel ou qu’il mange avec ses collègues ). Quand j’étais dans mon ancienne société on ne pouvait pas manger ensemble car c’était plus loin et que j’étais limitée au niveau horaire donc là on se rattrape et ça nous permet de nous retrouver à deux depuis la naissance de mon fils

le 22/02/2017 à 14h01 | Répondre

Flora

Non moi je les lis le matin en arrivant au boulot (bouh ce n’est pas sérieux) 🙂
En Belgique c’est tartines le midi pour la plupart des personnes. J’ai la chance d’avoir une cantine à mon boulot actuel mais ce n’est vraiment pas la norme. Dans mon boulot d’avant tout le monde avait sa boite à tartines ou commandait un sandwich. On mangeait souvent ensemble et mon tupperware fumant suscitait la curiosité ! On me demandait souvent si je mangeais chaud deux fois par jour (par opposition à sandwich à midi et repas chaud le soir). J’adorais aussi rentrer à midi pour un déjeuner rapide et une micro-sieste, dommage que je travaille trop loin maintenant…

le 22/02/2017 à 08h59 | Répondre

MlleMora

Ah ouais, manger chaud deux fois par jour, c’est curieux pour les Belges alors, c’est marrant ça !

le 22/02/2017 à 13h10 | Répondre

sarah (voir son site)

ah la fameuse pose lunch 🙂 tout comme toi je mangeais à la cantine jusqu’a la fac, non pas parce que ca me plaisait mais parce que je ne pouvais pas rentrer chez moi… sinon c’est clair que je l’aurais fait ! et à la fac j’ai découvert le VRAI plaisir de manger seule, chez moi le midi ! en fait pour moi, la pause de midi doit être une vrai pause pour se déconnecter du boulot d’une part et d’autre part je n’aime pas rester à table très longtemps, je préfère manger en 10mn à mon bureau quitte à rejoindre mes collègues au coin café plus tard. Et jusqu’à peu dans ma boite je n’osais pas ne pas aller manger avec mes collègues, j’avais l’impression que ce serait mal vu, mais en fait les gens s’en foutent, donc au final dans la semaine j’alterne, un coup je vais faire du sport et je mange ensuite un sandwich à mon bureau, un coup je mange avec des collègues, un coup je mange seule puis je retrouve mes collègues au café … tout dépend de l’envie du moment et en fonction de ma charge de travail 🙂 Et 4 jours sur 5 j’emmène mon repas pour ne pas être tentée pas les patisseries du restau 😉 le dernier jour je me fais plaisir …

le 22/02/2017 à 09h07 | Répondre

MlleMora

C’est cool comme programme, c’est varié !
Et tu as raison, les gens ne se formalisent pas si on ne déjeune pas avec eux tous les jours ! Mais c’est vrai qu’au départ on a l’impression d’être « obligé »…

le 22/02/2017 à 13h11 | Répondre

Mélimélanie

Moi j’aime manger au calme… Je n’ai jamais vraiment réussi a « manger » à la cantine. Je picorais. En école d’ingénieur j’habitais a 5 minutes a pieds et j’adorais pouvoir rentrer manger chez moi le midi. Personne a regarder ce que je mange. Le calme. La tranquillité.
Du coup à mon entrée dans le monde de l’entreprise j’ai du réapprendre a manger en groupe mais dès que j’ai retrouvé un travail a 5 minutes de chez moi : paf je mange seule. Et honnêtement quand ça ne va pas très fort au boulot pouvoir rentrer le midi c’est salvateur!!
Pour moi la pause déjeuner c’est une vraie coupure. Un vrai moment hors du temps ou je peux même prendre un douche si je veux. Et j’adore ça. Ca va être dure de ne plus pouvoir le faire quand j’aurai changé de boulot…

le 22/02/2017 à 10h23 | Répondre

MlleMora

Tu vas peut-être retrouver un boulot pas trop loin de chez toi, qui sait ?!
Une douche le midi, carrément ? Effectivement, c’est une vraie coupure !! Après la douche, j’ai tendance à vouloir aller me coucher hihi !

le 22/02/2017 à 13h13 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

J’avoue, je n’aime pas vraiment être seule pour manger ! Et je n’en ai clairement pas l’habitude. Mes parents travaillaient tous les deux donc j’ai toujours manger à la cantine, à la fac, je mangeais souvent au ru ou à l’extérieur mais toujours avec quelqu’un ! Et puis en entreprise, j’ai connu la cantine, ou les sandwich mais très rarement seule. Là je travaille à 15 min de chez moi mais je préfère manger avec mes collègues.
En fait, je crois que j’ai depuis longtemps pris l’habitude de ne pas manger seule et d’y prendre du plaisir (avec mes parents plus jeune, avec ma soeur à la fac et après, avec des amis, avec des collègues) que quand je suis seule ben je m’ennuie et en plus je ne sais jamais quoi manger donc je mange mal. Ça promet pour mon congé mat ( mais aurais je le temps de manger avec bébé 😁).

le 22/02/2017 à 10h49 | Répondre

MlleMora

Pareil, quand je mange seule par contre, je mange mal… A la maison j’arrive à peu près à faire quelque chose de correct, mais si c’est au bureau, c’est vraiment n’importe quoi !!
T’auras le temps de manger avant bébé… Après… euh… bah faut s’organiser ! 😉

le 22/02/2017 à 13h15 | Répondre

Tamia (voir son site)

Déjeuner seule ou en groupe : nécessaire parfois, contraignant à d’autres moments (dans les deux cas).
Depuis que je suis dans la vie professionelle, je trouve que ce n’est pas évident. Etant prestataire, j’ai pris l’habitude d’alterner entre les moments où je déjeune seule (pour pouvoir souffler, lire, me promener, regarder un épisode d’une série, naviguer sur le net…) et les moments où je déjeune avec mes « collègues » (soit clients, soit réels collègues).
Depuis que je suis en arrêt forcé, j’avoue que de partager les repas avec les collègues me manque. Ce sont des moments de convivialité qui permettent de découvrir les gens sous un nouveau jour ! C’est un des points qui me fait appréhender ma future vie d’entrepreneuse…

le 22/02/2017 à 16h13 | Répondre

Miss Chat

Haha ben comme a dit Flora, en Belgique on mange rarement chaud à midi. Du coup, ta phrase « je finissais par m’acheter des sandwichs – pas terrible niveau alimentation » ne me parle absolument pas ! Ici, si tu regardes la documentation nutrition du gouvernement, ils recommandent d’ailleurs de manger plus léger à un des deux repas (sandwich maison ou acheté, salade, etc.) De notre point de vue, c’est manger deux fois chaud qui est « pas terrible niveau alimentation » 😉
Pour la pause en elle-même, je dois dire que ça dépend vraiment de la situation… En fait, c’est bien quand tu peux choisir ce que tu fais ! J’aime beaucoup discuter avec mes collègues mais il y a des jours où j’ai juste envie de manger à mon bureau en continuant de bosser (ou en consultant les blogs hihihi) ou où je suis contente d’être chez moi pour m’affaler comme une baleine devant une série télé :p

le 23/02/2017 à 13h13 | Répondre

MlleMora

Ah ouais c’est marrant les recommandations ! Nous aussi on est censé mangé plus léger à un des deux repas, mais c’est plutôt le soir (je ne pense pas que les gens le fassent vraiment !)

le 23/02/2017 à 13h38 | Répondre

Leaureine (voir son site)

De toute mon enfance et adolescence je n’ai jamais mangé à la cantine : ma mère, institutrice, rentrait nous faire à manger tous les midis à mon père et moi (mes frères aînés eux allaient à la cantine à leur demande puis parce que le lycée était loin).
Ensuite à la fac j’ai mangé au resto U avec des camarades de promo et très rapidement je suis passée aux gamelles faites maison. Et c’est toujours le cas aujourd’hui : mon mari ou moi faisons systématiquement la cuisine pour le lendemain midi. On mange l’un omme l’autre avec nos collègues respectifs dans la salle commune de nos boulots.

le 23/02/2017 à 16h28 | Répondre

Nya (voir son site)

Depuis le Canada, je confirme que non, la pause déjeuner n’est pas une institution partout. Ici les gens que j’ai rencontrés la voient plutôt comme un moment calme où ils ne sont pas obligés d’interagir avec les autres, ou la zappent carrément en mangeant une part de pizza en 10 minutes devant leur écran (et c’est pour ça qu’ils dînent/soupent dès la sortie du travail, à 17 h !).
Manger seule ou non, peu importe (la plupart de mes pauses sont en tête à tête avec… mon chien !), mais il est vrai que je trouve qu’en contexte pro, la pause déj est un moment convivial qui permet de sociabiliser. Je n’y ai pas toujours tenu (dans mon stage de fin d’études, j’étais soulagée les jours où on ne me proposait pas de manger en groupe, et je filais au resto d’entreprise le plus loin du CHU pour être SEULE) ; à mon espace de coworking à Lyon, j’y allais presque surtout pour la pause déj (et la pause goûter) souvent synonyme de rigolade.

le 23/02/2017 à 17h04 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?