Voyager sans mon homme, pendant deux mois : le récit d’un challenge réussi

  • Home
  • témoignage
  • Voyager sans mon homme, pendant deux mois : le récit d’un challenge réussi

Dans la , il est tout à fait normal de prendre des vacances avec son partenaire. Partir découvrir de nouveaux horizons, s'émerveiller devant des paysages grandioses et faire une pause loin du train-train habituel… Même si c'est tentant, il arrive parfois qu'on se retrouve seul·e pour voyager, et ce malgré les bonnes relations avec son conjoint.

Cet article vous relate l'expérience que j'ai faite en voyageant seule, pendant deux mois. Une occasion unique de redécouvrir ma liberté, sans partager mes émotions avec quelqu'un. Un challenge à la hauteur de mes attentes que je m'apprête à vous transmettre !

Trouver un motif pour s'éloigner

Même si mon couple se portait bien, je me suis sentie attirée par l'idée de partir seule pour une escapade plus ou moins longue. J'avais besoin de souffler et de passer du temps avec moi-même, tout en découvrant de nouvelles contrées. Mon compagnon ne m'a pas retenu, conscient que cela serait bénéfique pour notre union.

Organiser le

J'ai commencé par fixer le budget en fonction des destinations humainement abordables et qui ne mettraient pas en péril mes finances. Je me suis ensuite documentée sur les formalités administratives, la monnaie locale, les lieux à visiter et les moyens de transports. Puis, j'ai réservé les billets d'avion et les commodités hôtelières. Tout était prêt pour partir !

  • Budget : influence les destinations
  • Administratif : visas, documents…
  • Destinations : recherche des lieux à voir
  • Transports : choix des moyens de locomotions
  • Hébergements : résultats de recherches

Préparatifs avant le grand départ

Une fois toutes ces étapes validées, je me suis penchée sur mon sac à dos pour y glisser le strict minimum nécessaire pour partir : des tenues confortables, des produits de beauté et des affaires de toilette. Sans oublier le guide touristique, incontournable pour réaliser un circuit inoubliable.

Du matériel informatique

Étant passionnée de photographie, j'emportais naturellement mon appareil photo afin de capturer les plus beaux moments de mes excursions. Ma tablette, quant à elle, allait me servir pour communiquer avec mes proches et publier des articles sur mon blog.

Des souvenirs à collectionner

Pour immortaliser mes aventures, j'avais prévu des cartes postales et des objets typiques des endroits visités. De quoi offrir de magnifiques cadeaux à mes amis, à mon conjoint et à ma famille.

2 mois intenses de voyages

Au cours de mes deux mois, j'ai parcouru six pays différents. J'ai débuté par la France, puis je suis partie en Espagne, en Italie, en Autriche, en Slovénie et en Suisse. Mes journées se divisaient entre balades, visites culturelles et rencontres avec des gens formidables. Puis, le soir venu, je papotais avec mes proches grâce aux applications de télécommunication.

Enrichissement personnel

Cette expérience m'a permis de me connaître un peu plus, d'apprendre à m'organiser et à prendre certaines initiatives. Grâce à des rencontres variées, j'ai agrandi mes compétences linguistiques et développé mon esprit de tolérance. Évidemment, j'ai eu un peu de nostalgie à certains moments, mais j'ai trouvé la force de me surpasser pour aller de l'avant.

Les liens avec mon homme

Parfois, j'imaginais ce que mon partenaire aurait pensé de tel ou tel monument ou encore de cette route sinueuse. Nous nous racontions ces circonstances par messages instantanés. Il me manquait, mais j'avais conscience que ce voyage était nécessaire pour moi et notre relation. Et je ne regrette pas mon choix.

Une qualité de vie renforcée

Ma vision de la vie a changé après cette aventure. Mon envie de découvrir le monde m'a boosté et je suis toujours à la recherche d'une nouvelle destination. Les voyages me font beaucoup de bien, car ils m'offrent l'opportunité de me reconnecter avec moi-même et de trouver des solutions à mes inquiétudes. Ma relation amoureuse s'en est trouvée renforcée ; le dialogue et l'écoute sont devenus encore plus profonds.

Lorsque j'ai réalisé ce voyage en solitaire, je n'avais pas imaginé à quel point ce serait profitable pour moi. Vivre deux mois sans mon compagnon m'a permis de me ressourcer et d'accroître ma confiance en moi. Pendant ce temps, j'ai simplement profité, sans me préoccuper des contraintes autour, et ça m'a fait un bien fou. Aujourd'hui, je me sens pleine d'énergie pour relancer ma vie professionnelle et personnelle !

Relatetd Post

19 Comments

  • Lutine Chlorophylle

    2 juillet 2014

    Hihi, nous qui n’aimons pas être séparés pour une seule nuit… C’est certain que ce ne serait pas pour nous. 😉
    Mais c’est super de s’autoriser ce genre de grandes escapades quand on vit bien la séparation ! 🙂

    • Nya

      2 juillet 2014

      C’est sûr qu’on n’est pas très fusionnels ! On a peut-être eu une période où on était peu séparés une fois qu’on a emménagé ensemble, mais maintenant qu’on vit ensemble depuis sept ans, un week-end loin de l’autre ne nous fait même pas sourciller, et il nous arrive même de ne pas dormir dans le même lit chez nous (on a tous les deux des troubles du sommeil…) ! Mais ça nous convient bien.

  • Loulou

    2 juillet 2014

    Deux mois ça ne me paraît pas si long. Par contre ma jalousie (petite…. hum) n’aurait pas aimé que mon homme parte dormir chez des inconnues! Mais je l’aurais accepté.
    Par contre nous partons souvent pour le travail, mon mari est d’ailleurs absent pour 8/10 jours en ce moment, donc les vacances que l’on a (salariés tous les deux) on les passe ensemble. Surtout que de toute façon maintenant que nous avons un bébé, nous avons envie d’en profiter car avec le travail on le voit peu.
    Mais par contre nous faisons des fois des week ends solo. Je dois dire que moi je n’aime pas trop l’idée qu’il parte ou que je parte car je suis très fusionnelle mais à chaque fois après on est contents :-).
    En tout cas ton voyage a l’air super, hâte de le lire …

    • Nya

      2 juillet 2014

      Haha pas facile de faire vraiment confiance au point de dormir chez des inconnus du sexe opposé ! Pour moi, la confiance c’était de lui dire, d’en parler avant et s’il avait émis des réserves, j’aurai trouvé d’autres solutions évidemment 🙂

  • Madame Nounours

    2 juillet 2014

    Moi ça m’arrive de partir en week-end sans mon mari mais par contre les vacances, on essaye de partir ensemble. Je trouve que c’est super de pouvoir faire ce genre d’escapade l’un sans l’autre, ça prouve une grande l’un envers l’autre.

    • Nya

      2 juillet 2014

      C’est chouette de faire des petits week-ends solo ou entre amis, ça permet de mieux apprécier quand on se retrouve 🙂

  • Margaux

    2 juillet 2014

    Bonjour,
    Ton voyage a vraiment eu l’air très enrichissant. Je voulais savoir si tu étais passée par Copenhague car je pars la bas seule quelques jours en août et je vais faire du couchsurfing pour la première fois. Aurais tu des bons plans, des conseils pour bien choisir un couchsurfer, de bons resto,…
    Merci =)

    • Nya

      2 juillet 2014

      Merci Margaux 🙂 Pour Copenhague, je peux te conseiller les restaurants végétariens Riz Raz dans le centre, c’était relativement abordable compte tenu du coût de la vie locale (exorbitant !). J’ai surtout fait des courses au supermarché, je n’ai pas d’autre établissement à te conseiller.
      Pour couchsurfer, le plus simple est de poster une « open couchrequest » et ce sont les hôtes qui te contactent éventuellement par la suite. Si tu me mp, je peux te donner le nom de l’hôte chez qui j’ai séjourné.

  • MadameGeek

    2 juillet 2014

    Si votre couple se porte bien ainsi, tant mieux 🙂 Après tout, il n’y a que ça qui compte.
    Nous sommes plutôt comme Lutine et son mari : on vit difficilement les séparations, et découvrir les choses sans l’autre à nos côtés enlève une partie du plaisir de l’exploration.
    Encore une fois, ce qui compte au final, c’est que votre couple ait trouvé sa vitesse de croisière et son mode de fonctionnement pour qu’il puisse perdurer le plus longtemps possible ^_^

    • Nya

      2 juillet 2014

      Tout à fait, chacun son fonctionnement ; nous aurions bien du mal à être tout le temps ensemble, on est deux introvertis qui avons besoin de notre jardin personnel 🙂

      • Lutine Chlorophylle

        3 juillet 2014

        Ça me fait sourire que tu parles d’introvertis… Parce que, justement, grâce à l’article d’Urbanie, je me suis reconnue sans contexte dans ce « trait ». Le lutin l’est aussi, mais moins que moi, je pense.
        Mais si on a souvent besoin de nous ressourcer loin du monde, la seule personne qui non seulement ne nous dérange pas dans ce ressourcement, mais qui y contribue grandement, ben, c’est l’autre. 🙂
        ‘Fin bref, chaque couple est différent… et heureusement ! 😀

  • Amélie

    2 juillet 2014

    C’est génial que tu aies pu réaliser ce projet ! Ca me fait vraiment rigoler ces remarques que tu as pu entendre, surtout le fait qu’il puisse te « laisser partir » !
    Alors personnellement, j’ai un grand besoin de liberté, et d’aventures. On part plusieurs fois par an loin, très loin, mais toujours ensemble. Donc j’avais décidé de partir au moins une fois SEULE, pour être complètement libre, sans attaches, et pouvoir me recentrer sur moi. Et bien après deux semaines au Brésil, où j’ai rencontré des gens formidables, des compagnons de voyage adorable, et fait des trucs de fou, j’en avais vraiment marre et je suis rentrée avec grand bonheur. Je sais depuis que je ne suis pas du tout faite pour voyager seule, et l’idée de recommencer cette expérience ne me reviendra plus jamais en tête je crois ! 🙂

    • Nya

      2 juillet 2014

      Haha oui j’ai bien halluciné quand il m’a raconté le coupe de me « laisser partir » !
      C’est chouette que tu aies tenté l’aventure du voyage en solo. Au moins, tu as fait ce que tu voulais et maintenant, tu sais que ce n’est pas ta façon de fonctionner ! Pour ma part, je sais désormais que j’ai besoin d’équilibrer les voyages en couple, avec des amis et seule.

  • Sarah

    2 juillet 2014

    Ici on a vécu longtemps loin de l’autre, 3 ans exactement donc maintenant on profite d’être ensemble. Mais c’est vrai que j’ai plus de congés que mon mari et l’envie d’en profiter pour me faire des escapades de quelques jours pour commencer me titille de plus en plus… Le problème c’est que j’ai peur de me retrouver seule a l’étranger et ne pas me débrouiller… Peur irrationnelle car je pars bien toute seule a l’étranger pour des déplacements pro 🙂

    • Nya

      3 juillet 2014

      Le tout, c’est de se lancer une fois, c’est l’étape la plus dure 🙂 Peut-être as-tu simplement peur de t’ennuyer ?

  • Milune

    3 juillet 2014

    Je ne suis jamais partie sans mon homme, j’en ai eu plusieurs fois envie car lui n’aime pas partir en vacances et moi j’adore ça. J’ai donc plusieurs fois pensé à partir une ou deux semaines sans lui, mais je n’ai jamais osée passer la cap. Où aller ? Par quel moyen? Que faire dans une ville ou un pays que l’on ne connait pas quand on est seule? Cela me faire peur. Peut-être un jour …

    • Nya

      3 juillet 2014

      Je te conseille d’y aller petit à petit ! Tu peux commencer par aller une journée dans une ville inconnue pas loin de chez toi. Je crois me souvenir que tu habites la région de Lyon, en train il y a des chouettes villes pas très loin comme Dijon, Le Puy ou Arles…
      Ensuite, un week-end toute seule toujours en France, puis un week-end à l’étranger en pays francophone (Bruxelles ou Genève)… et de fil en aiguille, tu pourrais gagner en confiance et y prendre goût !
      Mais je conseille vraiment de viser des endroits pas trop dépaysants où tu te pourrais te sentir en confiance, comme Londres, Barcelone ou Lisbonne ou des séjours bien encadrés en hôtel club. Si j’ai pu aller à Moscou seule, c’est parce que j’avais déjà l’expérience de beaucoup de voyages en solo derrière moi, et même dans ces conditions, cela avait quelque chose d’effrayant (tout le monde me disait de bien faire attention alors que la ville n’est pas plus dangereuse que Paris…). Il faut y aller par étapes.
      Si tu ne sais pas quoi faire, achète un guide de voyage et fais une visite à l’office de tourisme en arrivant, et les visites s’imposeront d’elles-mêmes.

      • Milune

        6 juillet 2014

        Lol même déjà l’idée d’aller passer seule une journée dans une ville inconnue me fait peur. J’ai tellement peur de me perdre dans la ville lol ! C’est ridicule je sais.

  • Curiamanaro

    17 septembre 2017

    Bonjour.
    Ma copine vient de partir seule 2 mois en Asie. Ensemble depuis seulement quelques semaines, je reconnais que la séparation a ete vraiment très difficile … J’insiste sur la fait que je l’ai toujours encouragée a faire cet incroyable voyage. Mais la voilà loin, et j’angoisse terriblement. Peur de la perdre, peur de ne pas savoir gérer son absence, … Bref tout ce qui est possible. Mais pourtant, je lui fais confiance et je sais qu’elle évitera de faire des betises. On a une relation assez saine pour en être certain. Mais finalement, j’angoisse quand même.
    J’ai bien identifié les raisons de cette douleur. Je comprend que je dos penser à moi même et lutter contre la dépendance affective pour garder un équilibre dans notre relation.
    Je cherche donc des conseils ou des temoignages pour me rassurer. Je ne veux pas etre lourd mais lui rappeler que je pense a elle et qu’elle me manque (je pensais lui envoyer un petit message par jour).
    En tout cas, merci pour le texte ci dessus qui m’a un peu aidé à relativiser : -)

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

quatre × trois =