Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le jour où j’ai adhéré à la banque 2.0


Publié le 19 juillet 2016 par Marina

J’ai toujours été une bonne cliente pour les banques. J’ai des revenus stables, assez larges pour couvrir toutes mes dépenses de nécessité et de confort, je suis plus fourmi que cigale, je continue à tenir mes comptes dans un petit carnet d’écolier depuis mes 18 ans, je n’ai jamais été à découvert… et du coup, ma banque en a toujours bien profité.

Depuis de nombreuses années, je suis dans le même établissement, et je me laisse prélever sans broncher des quantités de frais auxquels je ne comprends rien (tenue de compte, cotisation carte, cotisation truc, adhésion machin…), et je ne vérifie pas, parce que ça me saoule, j’avoue.

Mais depuis quelque temps, je suis brouillée avec ma banque. Mon agence a fermé, du coup, si je veux faire une opération qui nécessite de voir le conseiller clientèle, c’est quarante-cinq minutes de route et une demi-journée de congé à poser… Je peux encore faire des opérations simples au bureau de poste (oups, j’ai donné un indice…), mais il va lui aussi fermer…

J’ai donc commencé à lorgner du côté des banques en ligne, mais sans vraiment y penser sérieusement : ça me faisait trop peur. Puis, récemment, poussée par mon mari, j’ai fait le compte de tout ce que je payais en frais divers sans rien comprendre. Autant de sous que je pourrais mettre dans une nouvelle paire de chaussures, c’est ballot ! Et cette fois, j’ai fait le tour des banques en ligne… et j’ai sauté le pas.

Adhérer à une banque en ligne

Crédits photo (creative commons) : klimkin

Je rêve d’une banque… J’ai commencé par définir mes critères de choix. Je voulais une banque française, pour ne pas me poser la question de la législation applicable à mon compte. Je voulais une banque adossée à un grand groupe bancaire, qui en soit l’actionnaire, pour assurer une certaine sécurité des capitaux. Je voulais un service client aux horaires d’ouverture très larges. Et tant qu’à faire, je voulais une gratuité absolue de la gestion du compte (c’est généralement le cas). C’est facile de faire le ménage, tu trouves toutes les informations sur Internet.

Une fois que j’ai eu choisi ma banque, j’ai réfléchi, parce que je n’arrivais pas à passer le cap. C’est vrai, quoi, ce n’est pas facile de confier ses économies à un ordinateur, surtout pour quelqu’un d’assez anxieux comme moi. Et finalement, je me suis dit : depuis des années, je gère mes comptes en ligne. Je ne vais quasi plus au guichet, et jamais pour des choses indispensables. Mes sous ne dorment pas dans un petit cochon au sous-sol de ma banque. Banque en ligne, banque en agence, quelle différence ? À part une belle économie de frais…

Je me suis lancée, après beaucoup, beaucoup d’hésitations. Les indications que je vais te donner sont propres à la banque que j’ai choisie, mais pour ce que j’ai pu comparer, les pratiques sont à peu près les mêmes partout.

Il faut savoir que la plupart des banques en ligne proposent gratuitement la carte haut de gamme, Gold pour Mastercard et Premier pour Visa. La contrepartie, c’est qu’il faut justifier d’un niveau de revenus suffisant (qui reste « relativement » raisonnable, de l’ordre de 1800€ mensuels pour un compte individuel). L’avantage de cette carte, ce sont des plafonds de retrait et de paiement rehaussés, et une assurance voyage incluse.

Voilà comment ça s’est passé en pratique…

En ligne, j’ai rentré de nombreuses informations : identité, coordonnées, situation maritale, emploi, revenus, montant approximatif du patrimoine. Quand j’ai validé ma demande, j’ai obtenu les liens pour télécharger les conditions générales et particulières. Puis, on m’a demandé de cocher l’acceptation, de signer électroniquement, et de rentrer le code confidentiel reçu sur mon téléphone. J’ai reçu le numéro IBAN du compte, pour effectuer un virement conditionnant l’ouverture du compte.

Après ça, j’ai dû télécharger tous les documents justificatifs : deux pièces d’identité, un justificatif de domicile, mes trois derniers bulletins de salaire, mon avis d’imposition. En tout, ça m’a bien pris deux heures (il faut cocher de nombreuses cases, valider les liens reçus par mail… au moins, la banque veut être vraiment, vraiment sûre que tu veux aller chez elle !).

Ensuite, j’ai dû patienter vingt-quatre ou quarante-huit heures pour que mes documents soient vérifiés et que l’ouverture de compte soit confirmée. J’ai reçu mon code d’accès à l’espace client en recommandé, et ma carte bleue en lettre simple.

Pour le code de la carte, c’est tout un processus : on le demande en ligne en rentrant le code d’accès à l’espace client, puis on reçoit un code par SMS, on le rentre en ligne, on reçoit alors un nouveau SMS, auquel il faut répondre en insérant le nouveau code que le site te donne simultanément, et là, on reçoit le code secret par SMS. J’ai ensuite demandé un chéquier sur le site, que j’ai reçu huit jours plus tard.

Ça fait quinze jours maintenant que mon compte est ouvert, je vais fermer l’ancien dans quelques jours. Alors, mes impressions ?

Je suis dans l’ensemble rassurée. Pour chaque opération que je fais en ligne, on me redemande à chaque fois mon code d’accès au site. Pour les plus sensibles (les virements, notamment), je reçois un code confidentiel par SMS, que je dois rentrer sur le site.

Je reçois des mails de notifications assez régulièrement. Je suis très surprise de la rapidité avec laquelle les virements sont crédités (moins de trois heures pour créditer un virement depuis mon ancien compte), mais beaucoup plus déçue de la rapidité d’enregistrement des opérations (près d’une semaine pour des paiements par carte).

Le site est assez facile d’utilisation, il propose tout un tas de gadgets que, personnellement, je trouve désagréables parce que je me sens épiée (quand j’ouvre mon espace client, j’ai plein de camemberts qui s’affichent pour m’expliquer mes dépenses, que le site classe tout seul : alimentation, loisirs, commerce, etc. Je ne sais pas comment il fait pour savoir tout ça !).

Par sécurité, on a quand même gardé un compte joint chez une banque ayant un réseau d’agences, et on y a transféré la majeure partie de notre épargne. On ne sait jamais.

Pour l’instant, je ne regrette pas du tout. Je ne suis quand même pas totalement tranquille à l’idée de n’avoir affaire qu’à un ordinateur, mais au moins, mon compte ne me coûte pas un centime. Et puis, si le système bancaire français doit couler, les agences classiques couleront elles aussi, elles ne seront pas épargnées…

Et toi, tu serais prête à passer à la banque en ligne ? Tu l’as déjà fait ? Qu’en penses-tu ? Viens partager ton expérience !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

17   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maud R.

Article très intéressant puisque mon mari y pense lorsque nous aurons vendu notre appartement et soldé notre emprunt. Les conseillers changent sans arrêt et la seule fois où nous aurions eu besoin d’un petit coup de pouce on a rien pu obtenir… donc aucun avantage à rester en agence pour nous.

le 19/07/2016 à 07h47 | Répondre

Emma June (voir son site)

Tu as eu bien raison de sauter le pas.
j’avoue que cela fait un moment que j’y pense mais je ne sais pas laquelle choisir et comme toi, encore un peu effrayée de confier mon argent à un ordi mais je pense le faire bientôt car les frais bancaires sont exorbitants par rapport au service rendu….

le 19/07/2016 à 08h17 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Nous sommes à priori dans la même banque et je passe par un service en ligne même pour mon conseiller. Seulement comme toi sur mon compte personnel, j’ai des frais et ça me soule.
Du coup pour notre compte joint on a fait le choix de la banque en ligne. On a jamais regretté. On a une carte MasterCard chacun et aucun frais de gestion. Les virements sont en effet très rapide mais les cartes beaucoup moins. Nous n’avons aucun souci pour recevoir les chèques et les changements de font toujours très rapidement.

le 19/07/2016 à 08h44 | Répondre

Marina

Ça fait près de 2 mois que j’ai mon compte et finalement je trouve que les paiements carte sont assez vite enregistrés.

le 20/07/2016 à 23h16 | Répondre

Madame D

J’avoue que je n’y avais jamais vraiment reflechit mais du coup je regarder de plus près !
Merci

le 19/07/2016 à 09h25 | Répondre

Miss Chat

Cet article m’a rendue très curieuse et m’a un peu étonnée aussi ! Merci pour ton retour d’expérience, je trouve ça hyper intéressant d’en lire plus sur comment ça se passe de votre côté de la frontière 😉
On a un système bancaire TRES différent en Belgique, ça je le savais déjà.
Avec ton article, je découvre surtout que la France est quand même un peu à la ramasse en matière de banque en ligne ! Mais franchement, quand je lis tout le bazar par lequel tu as dû passer pour ouvrir un simple compte en ligne, ça n’a rien d’étonnant ! Ici, créer un compte prend 15 minutes, on ne te demande rien d’autre que ton numéro national (et surtout pas une fiche de paie ou une preuve de résidence, c’est dingue ça !) et la carte et code pin sont reçus dans les 3 jours, avec utilisation immédiate du compte. Pour un pays aussi grand que la France et une économie de cette taille, je trouve ça d’ailleurs assez fou que vous ayez autant de tracasseries administratives 🙂
Certains de tes remarques sont d’ailleurs très « drôles » de notre point de vue, quand tu dis par exemple que tu es inquiète pour ton épargne virtuelle et que tu ne fais pas confiance à « l’ordinateur ». Comme tu le dis à la fin, de nos jours, TOUT l’argent mis dans une banque, que ce soit via agence ou en ligne, est virtuel alors j’ai un peu du mal à comprendre en quoi c’est un obstacle ^^
Bref, chez nous, la banque en ligne est très bien intégrée, 60% des Belges ont au moins un compte online qu’ils utilisent régulièrement. Je lis qu’en France, c’est 5% de la population seulement. Personnellement, j’attends une échéance immobilière l’année prochaine puis je passerai définitivement tous mes comptes en version online. Comme tu dis, marre de payer des frais de gestion pour ‘rien’…
(et je ne parle même pas du fait que vous ayez un délai dans les paiements par carte… sérieusement ça existe encore, ça ?!)

le 19/07/2016 à 09h35 | Répondre

Flora

ça dépend de la banque je pense. J’ai déjà commencé la procédure pour ouvrir un compte belge à la deutschebank 2 fois, et je ne suis jamais allée au bout de la procédure tellement elle est longue!

le 19/07/2016 à 11h55 | Répondre

Nya (voir son site)

Haha Miss Chat le système canadien devrait te faire rouler par terre 😀 Des frais exorbitants, les virements entre comptes de banques différentes sont payants, je ne peux même pas du tout faire de virement entre mon compte pro et perso pourtant dans la même banque (je suis obligée de faire un chèque. Un chèque !), plafond riquiqui pour les cartes de crédit et zéro découvert… Bref ici les services bancaires semblent très peu performants.

le 19/07/2016 à 13h01 | Répondre

Marina

Si on peut ouvrir un compte aussi vite, est-il possible de faire ensuite immédiatement des opérations en débit? Il est facile en France d’ouvrir un compte et de le faire fonctionner en débit pendant plusieurs mois, jusqu’à 5000 ou 6000 € de déficit avant que la banque ne ferme le compte. C’est peut être pour çà que l’ouverture demande plus de garanties ???

le 20/07/2016 à 23h22 | Répondre

Madame choupette

Haaa la Belgique 🙂 !
Je me disais aussi que c’était un peu « fou » comme article vu que chez nous c’est plutôt la norme d’avoir un compte en ligne. 🙂 Je ne me moquais pas, je m’étonnais!
On est peut-être trop confiant mais je pense que peu de gens s’inquiètent à ce point lors de la création d’un compte en ligne chez nous.
Il y a tellement de possibilités de ne rien payer comme frais que je me demande d’ailleurs comment certains belges peuvent encore payer des frais mensuels ou de carte, ….
Nos sous ne nous rapportent déjà plus rien, alors si en plus il faut payer 🙁

le 21/07/2016 à 10h19 | Répondre

Marie

Changement de banque ici aussi, mais pour des raisons éthiques.

Je suis la première à râler contre les paradis fiscaux, les entreprises ultra polluantes qui ne respectent pas les règles mais qui gagnent beaucoup d’argent, les traders qui font n’importe quoi et font flamber le prix des matières premières ou provoquent des crises financières… et puis en creusant je me rends compte que ce qui finance tout ça ce sont les banques bien-sûr. Avec notre argent. Alors même si je ne suis qu’une microscopique goutte d’eau dans cet océan financier, mais j’ai décidé de confier mon argent à une banque qui me donne des garanties sur ses activités, et qui est connue pour accorder des prêts en priorité aux entreprises de l’économie sociale et solidaire.

le 19/07/2016 à 11h53 | Répondre

Freesia

Ton article m’intéresse beaucoup parce qu’on y pense de plus en plus. Pour l’épargne, cest les mêmes conditions qu’en agence ?
Par contre, ça me fait sourire ta méfiance vis à vis des « camemberts budget » puisque je les trouve sur mon espace en ligne de ma banque depuis des années! Et parfois, j’ai trouvé ca bien utile pour voir où j’avais « péché » Ahahah
Ils les catégorisent suivant le lieu de paiement. Exemple, si tu vas à Auchan ou Leclerc ou n’importe quel supermarché, ils vont catégoriser la dépense en « alimentaire » (même si, si ça se trouve, t’as acheté un meuble et des vetements!). Il n’y a que les retraits et virements qu’ils ne peuvent catégoriser (sauf si tu fais comprendre à l’ordinateur que le virement mensuel de 700euros, cest ton loyer!).

le 19/07/2016 à 11h59 | Répondre

Marina

Je ne sais pas si ce sont les mêmes conditions qu’en agence mais ce sont les mêmes produits pour ce qui est de l’épargne « réglementée » : LDD, Liv A… ensuite il y a des livrets d’épargne avec un meilleur rendement mais fiscalisés. Ceux là je ne connais pas…

le 20/07/2016 à 23h26 | Répondre

Nya (voir son site)

Super article ! En ce moment on réfléchit à optimiser nos frais de tenue de compte car on a gardé pas mal de comptes en France et la banque en ligne semble une bonne option. J’aimerais bien savoir comment s’est passée la clôture de tes comptes et le transfert de ton argent et comme Freesia, savoir si les banques en ligne proposent des produits d’épargne intéressants.

le 19/07/2016 à 13h03 | Répondre

Marina

J’ai transféré l’argent simplement, par virements sucessifs en ligne sur le nouveau compte. L’ancien est toujours ouvert mais il n’y a plus rien dessus, je ne suis pas encore allée en agence pour le fermer…

le 20/07/2016 à 23h29 | Répondre

Ornella

Adepte des banques en ligne depuis 2003 ou 2004, je n’ai jamais eu aucun soucis. Idem pour mon époux. On a tous les deux un compte perso en ligne et un compte commun du coup en agence (car c’était la banque la plus généreuse pour le prêt maison). J’aime la rapidité d’exécution, la livraison par coursier de liquidités, les horaires d’ouverture tardifs, et le fait (l’impression) qu’on me fout une paix royale.
J’émets un bémol sur la carte gold ou prémium, certaines ( 3 sur 5) des banques que j’ai prospecté demandait un minimum de 2300 euros de revenus mensuels. Et la carte n’est gratuite souvent que si les revenus y sont domiciliés.
Quant aux produits d’épargne, les produits d’action sont généralement intéressants si tant est qu’on s’y connaisse. Certains frais de courtage y sont divisés par 2. L’épargne c’est un poil moins bien, mais comparer au temps que je passais à écrire à ma banque pour demander des remboursements de frais inutiles, c’est pas cher payé.
Moi ce qui me choque et encore aujourd’hui c’est les comptes « premiums » auxquels je n’avais pas accès étudiante et qui aujourd’hui font que ma banque « physique » me coûte moins cher que quand j’étais étudiante et que je n’avais pas un rond.

le 19/07/2016 à 14h59 | Répondre

MlleMora

On a sauté le pas pour notre compte commun il y a plusieurs années, on a jamais regretté ! Tout est gratuit, on a le compte courant + 2 comptes épargnes : ce sont les mêmes conditions et taux qu’une banque lambda… On a même voulu faire le crédit immo chez eux mais c’était moins interessant. Pour moi, c’est plus possible de retourner en arrière !

le 19/07/2016 à 15h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?