Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Tricovid-19 : un headband croisé


Publié le 30 mars 2020 par Welna

Connais-tu le concept des tricot-thés ? Un moment convivial réunissant des expertes tout comme des débutantes autour d’un tricot (bien sûr) et d’un goûter … En ces temps en peu particuliers (dois-je te rappeler l’importance de limiter ses contacts ?), à défaut d’un tricot-thé, je te propose un … tricovid-19 (un peu d’humour, ça fait du bien, non ?) !! Je pourrais aussi appeler ça un tricot-vide-pelotes, puisque mon but est d’utiliser mes restes de pelotes pour des projets courts et faciles …

Après quelques tricots un peu plus longs et fastidieux (et pas tous finis d’ailleurs), j’ai donc eu envie de profiter des petites siestes de mon fils (et du confinement) pour faire un ouvrage rapide : un headband ! Oui, effectivement, l’hiver est derrière nous, mais … il reviendra me dit-on ! Et là, tu auras de quoi garder tes oreilles bien au chaud ! Alors, à tes aiguilles !

Pour commencer

Ce headband est destiné à une enfant, avec un tour de tête d’environ 50 cm. Si tu choisis de le tricoter pour une adulte, pense à mesurer son (ton) tour de tête pour adapter les mesures ! Le bandeau final mesure 48 cm de long et 10 cm de large. Je l’ai fait un peu plus court que le tour de tête pour être sûre qu’il tienne bien en place (je pense que tu peux même prévoir un peu plus court, si ta laine s’étire bien).

J’ai choisi de tricoter ce bandeau avec une laine que j’aime beaucoup : la Galaxie-100 de Bergère de France. Elle a un super rendu brillant, « glamour discret » comme ils disent sur leur site. Bon, je ne sais pas pour le glamour, mais en tout cas je trouve qu’elle est parfaite pour l’hiver, ça donne un peu de lumière au tricot. Il me restait une pelote couleur Nuage, ce qui est largement suffisant pour ce headband (en vrai, il me restait 2 pelotes, donc je me demande si je ne vais pas aussi me faire un headband pour moi …!). La laine se tricote avec des aiguilles n°8. C’est une grosse laine, le tricot monte vite, donc c’est parfait quand tu veux faire un ouvrage rapidement.

Au niveau du matériel, il te faut donc

  • une pelote de « grosse » laine
  • deux aiguilles adaptées à ta laine (taille n°8 pour moi)
  • une aiguille auxiliaire (plus simple si elle est à double pointe, mais tu pourras probablement très bien te débrouiller sans)
  • une aiguille à laine (pour rentrer les fils, et éventuellement la couture finale)
  • une paire de ciseaux (c’est mieux pour couper le fil …)
  • un mètre ruban (pour t’arrêter avant d’avoir tricoter un headband de 2 m)
  • éventuellement un arrête-mailles (je ne sais pas vraiment si ça s’appelle comme ça, mais un truc pour garder tes mailles en attente).

Le headband est tricoté en côtes 1:1 donc il te suffit de savoir tricoter une maille endroit et une maille envers ! Rien de bien compliqué pour aujourd’hui !

C’est parti

Je te donne le nombre de mailles et de rangs que j’ai tricoté, mais cela dépend bien entendu de la laine que tu utilises. L’idée est d’avoir une largeur finale de 10 cm et une longueur finale d’environ 48 cm, à adapter selon tes envies.

J’ai commencé par monter 17 mailles, et je les tricote en côtes 1:1 pendant 24 rangs (19 cm environ). Si tu ne connais pas les côtes 1:1, c’est facile : sur l’endroit du tricot, il suffit de tricoter 1 maille endroit puis 1 maille envers et ainsi de suite. Comme j’ai monté un nombre impair de mailles, on finit par 1 maille endroit (c’est mieux pour avoir des bordures nettes). Sur l’envers du tricot, tu commenceras donc par tricoter ta maille à l’envers.

Une fois les 24 premiers rangs tricotés, on va séparer le tricot en deux bandes, tricotées séparément. Pour ma part, je préfère continuer à tricoter les deux bandes en parallèle (j’utilise donc 2 fils, 1 pour chaque bande), mais tu peux, si tu préfères, mettre tes mailles en attente, tricoter une bande, puis l’autre ensuite.

Donc, pour le 25ème rang, on tricote les 8 premières mailles, toujours en côtes 1:1, et on fait une augmentation sur la dernière maille. Tu as donc 9 mailles. Comme je disais juste au-dessus, tu peux soit laisser les 9 mailles suivantes en attente (sur ton arrête-mailles), soit les tricoter avec un second fil, toujours en côtes 1:1. Tricote ces deux bandes sur 16 rangs (10 cm environ).

On va maintenant croiser les 2 bandes. Le mieux est de glisser la première bande (les 9 premières mailles) sur l’aiguille auxiliaire. Tricote ensuite les 8 mailles suivantes. Il te reste 1 maille sur ton aiguille, et 9 mailles sur l’aiguille auxiliaire. L’idée est de faire une diminution, pour revenir à nos 17 mailles initiales. J’ai donc glissé ma dernière maille sur l’aiguille auxiliaire (d’où l’idée d’avoir une aiguille à double pointe), et je l’ai tricoté en même temps que la première maille de mon autre bande (j’ai pris quelques photos, en espérant que ce soit à peu près clair …!). Une fois la diminution faite, finis ton rang en côtes 1:1 (toujours). Tu dois donc avoir 17 mailles, et un croisement de bandes. Tricote encore 23 rangs en côtes 1:1 sur ces 17 mailles, et ton bandeau est presque fini !

Pour la couture, j’ai choisis de ne pas rabattre les mailles, et de détricoter le rang de montage du tricot. En faisant ainsi, j’ai pu assembler mes deux côtés en chaînette : je mets mes mailles finales sur une aiguille, et le côté détricoté sur la deuxième aiguille. Je ferme mon tricot endroit contre endroit. Avec mon aiguille auxiliaire, je vais en fait rabattre mes mailles en tricotant en même temps une maille de l’aiguille de devant et une maille de l’aiguille de derrière. Cette technique permet d’avoir une couture pas trop épaisse. Si tu veux faire au plus simple, tu peux tout simplement rabattre tes mailles, et faire une jolie couture pour fermer ton bandeau !

Il ne te reste plus qu’à rentrer les fils sur l’envers du tricot, et … à attendre le retour du froid pour en profiter !

Et toi, tu profites du confinement pour te remettre au tricot ? Quel(s) projet(s) as-tu au bout de tes aiguilles ?


Crédit photos : toutes photos personnelles

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Le titre est très bien trouvé ! J’ai déjà fait celui-là, si tu as d’autres idées à caser sur un temps de sieste, n’hésite pas à refaire un article, merci 🙂

le 30/03/2020 à 07h56 | Répondre

Rusalka

Je ne sais pas trop combien dure la sieste, et quelle difficulté tu veux tricoter, mais voilà quelques idées :
– le bandeau Frida, très ingénieux
– un doudou lapin à base d’un carré de point mousse (hyper simple)
– des carrés à assembler pour faire une couverture (soit des carrés de points très simples, soit un motif un peu plus ccompliqué, tous les restes de laine d’une même grosseur peuvent y passer)
– tawashi et autres lavettes pour la cuisine, la salle de bain
– bonnets taille enfant (voire adulte sur 2 ou 3 siestes !)

Bon tricot !

le 30/03/2020 à 09h10 | Répondre

Virg

Tu viens de me donner une idée, je cherchais comment agrandir une petite couverture, une bordure de carrés multicolore fera très bien l’affaire 😉 merci !

le 30/03/2020 à 10h06 | Répondre

Welna

Merci pour toutes ces idées !!

le 30/03/2020 à 10h11 | Répondre

Welna

Merci !
J’ai commencé un pull, mais je ferai probablement des projets courts entre temps, que j’essaie de photographier et de poster par ici ! Même si c’est après le confinement, ça pourra toujours servir !!

le 30/03/2020 à 10h12 | Répondre

Rusalka

Chouette titre, il aide à se mettre de bonne humeur !
Et ton bandeau est très joli. À Noel, j’ai tricoté le modèle « Frida » qui fait comme un noeud sur la tête avec une astuce de rabattage de mailles. J’ai pris aussi une laine doudou (Drops Air) pour ma filleule.
Le froid revient, ne range pas ton bandeau trop loin dans le placard (4°C ce matin !), il va sans doute servir !
Pour occuper mon confinement, je tricote et couds des éléments de trousseau (en fonction des stocks que j’avais) pour mon futur bébé. Donc la layette, c’est assez petit.
Et je fais aussi des petites bricoles de couture que je reporta is : éponge en filet d’orange, sac à pain (après celui pour aller à acheter le pain, il m’en fallait un pour stocker le pain à la cuisine !), coussins pour le canapé, etc.

le 30/03/2020 à 09h06 | Répondre

Welna

Merci ! J’ai vu aussi le bandeau Frida, ce sera peut-être pour moi 😉
Les housses de coussin c’est une bonne idée, surtout que je voudrais m’entraîner au tricot entrelacs … C’est dans ma liste (qui est bien troooop longue, il me faudra au moins 1 an de confinement hahaha)
Et la layette c’est top, ça va vite ! Profite bien ! Et félicitations pour ton futur bébé !

le 30/03/2020 à 10h14 | Répondre

Rusalka

Merci 🙂
Je n’ai jamais fait d’entrelacs, pourtant j’ai vu de jolis projets avec de la laine qui change de couleur au fur et à mesure du fil.
Les envies tricot font effectivement de longues listes, et rendent le confinement beaucoup plus facile à supporter !

le 30/03/2020 à 11h18 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?